N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

ARIES, LE BELIER

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

ARIES, LE BELIER

Ce que j'ai à dire maintenant concerne le premier rayon du type le plus pur, parce que le Bélier est le signe zodiacal à travers lequel le premier Rayon de Volonté ou de Puissance atteint notre vie planétaire. Des types aussi purs sont rares en vérité, et, en cette période de l'évolution, pour ainsi dire inconnus. La plupart des humains sont gouvernés par le rayon de leur personnalité, et à l'heure actuelle les types du premier rayon s'expriment à travers leur personnalité qui se trouve sur tous les rayons. Je voudrais simplement vous demander de considérer ce que j'ai à dire, du point de vue des effets sur le caractère, des problèmes présentés et de la qualité développée. Il est pour ainsi dire impossible d'être plus explicite jusqu'à l'époque où la science des Rayons aura été davantage développée ; l'astrologue doit reconnaître le type de rayon avant d'être en mesure d'établir l'horoscope adéquat de l'âme. C'est pourquoi mes remarques ont un caractère général et non spécifique ; elles sont d'une portée universelle et non particulière. Je n'impose aucune doctrine. J'indique certaines phases de spéculation qui peuvent s'avérer lumineuses et utiles.

Le Bélier est l'une des constellations de la Croix Cardinale du ciel. C'est la croix de Dieu le Père, et par conséquent la croix de la monade qui s'incarne.

C'est l'expression de volonté ou de puissance, telle qu'elle s'affirme dans le grand processus de la création. Lorsque l'initié (comme nous le verrons plus tard), opère lui-même son transfert sur la Croix Cardinale, de laquelle il descendit en venant en incarnation, et lorsqu'il monte, en son lieu et place, sur la Croix Mutable ou croix commune, il cesse de s'identifier avec la forme ou même avec l'âme, mais il s'identifie avec la volonté de la divinité et avec le plan éternel. Cette volonté devient son plan et son dessein ; il n'en connaît nul autre. Il entre alors dans la chambre du conseil de Dieu; il de vient partie intégrante du conclave à Shamballa ; il ne fonctionne plus simplement comme un membre de la Hiérarchie sur le plan mental. Il peut maintenant fonctionner à travers les trois centres mondiaux : l'Humanité, la Hiérarchie et Shamballa.

Le Bélier initie le cycle de la manifestation. Toutes les âmes, en tant qu'entités individuelles, viennent en incarnation humaine pour la première fois dans le signe du Cancer, émergeant comme entités mentales dans le signe du Bélier, comme entités émotionnelles et de désir dans le signe du Taureau et comme entités vitales dans le signe des Gémeaux, prenant enfin une forme physique dans le  Cancer. Ceci est un cycle involutif, subjectif. C'est ainsi que ces entités émergent dans l'océan du plan physique d'existence, dans le monde de la matière. Cependant, la première impulsion est suscitée dans le Bélier, parce que le Bélier est le lieu où l'idée initiale d'entreprendre une activité prend forme. C'est le berceau des idées, et une idée vraie est en réalité une impulsion spirituelle qui prend une forme, subjective et objective.

C'est là que prend origine la réponse de l'âme et l'aspect le plus élevé ou qualité de la divinité, parce que c'est là qu'apparaît la "volonté de s'incarner". L'aspect du premier rayon de la Monade, répondant au premier aspect de la divinité, évoque une réponse de l'aspect du premier rayon de l'âme et le premier pas vers l'incarnation est fait sur ce plan dans le système qui est le plan mental. Le Bélier "éveille la volonté d'atteindre ce qui est le plus bas, la volonté de dominer, de connaître jusqu'à l'extrême limite, et ainsi d'affronter toute expérience" ainsi s'exprime un ancien dicton.

Les notes-clé du signe du Bélier sont au nombre de quatre, évoquant toutes la même idée. Elles peuvent être exprimées sous la forme des quatre injonctions suivantes qui sont données, symboliquement, à l'âme qui s'incarne :

1. Exprime la volonté d'être et de faire.

2. Développe le pouvoir de te manifester.

3. Entre dans la bataille pour le Seigneur.

4. Arrive à l'unité par l'effort.

Création – Etre – activité – Lutte – Synthèse, appartiennent tous à la nature du Seigneur de la première constellation, et Lui permettent d'influencer notre planète dans ce sens.

C'est ainsi que commence le grand cycle de lutte en vue de l'expression, et que les paroles fondamentales de la Doctrine Secrète, qui vous sont à tous familières, expriment le but et l'intention du premier signe de la Croix Cardinale :

"La matière est le véhicule destiné à la manifestation de l'âme sur le plan de l'existence, et l'âme est le véhicule sur un plan supérieur destiné à la manifestation de l'esprit, et ces trois sont une trinité synthétisée par la vie qui les imprègne toutes." (D.S. volume I. Page anglaise 80).

Ce qui apparaît au Bélier comme énergie spirituelle entre dans l'état de l'âme au Cancer signe dans lequel l'âme s'incarne pour la première fois dans une forme, puis atteint un point d'équilibre dans la Balance, signe dans lequel l'âme et la personnalité atteignent un état d'équilibre dans la coopération mutuelle, et enfin dans le Capricorne, où la nature volontaire atteint un état de plénitude ; le but entrevu est atteint. Dans le Capricorne, ou bien l'homme atteint le sommet de l'ambition personnelle ou bien l'initié atteint son objectif spirituel. La différence entre ces deux buts dépend du mode de progression autour de la roue de la vie. Il convient de se rappeler que symboliquement et d'une manière générale, les Croix tournent également, étant elles mêmes les rayons de la grande roue. L'homme non-développé va du Bélier au Capricorne, à la Balance et au Cancer, tandis que l'homme développé inverse le processus. Nous pourrions, pour plus de clarté, considérer que la grande expérience de la vie intervient sur trois roues à l'intérieur de la roue de la vie, les considérant de trois angles différents :

I.

1. La Roue de l'Incarnation.

2. Le cycle de l'évolution ordinaire.

3. La période de captivité au cours de laquelle l'homme est

lié à la roue.

4. La quadruple influence de la Croix Mutable.

5. La vie dans les trois mondes.

6. Le développement de la personnalité.

II.

1. La Roue ajustée ou inversée.

2. Le cycle de l'état de disciple.

3. La période d'émergence au cours de laquelle l'homme

change la révolution de la roue.

4. La quadruple influence de la Croix fixe.

5. La vie dans les cinq mondes de l'évolution supra-humaine.

6. Le développement de l'âme à travers la personnalité.

III.

1. La roue dominée.

2. Le cycle d'Initiation.

3. La période de libération du travail sur la Grande Roue.

4. La quadruple influence de la Croix cardinale.

5. La vie dans les sept mondes de nos sept plans.

6. La fusion de l'esprit, de l'âme et de la personnalité.

Le Bélier par conséquent, commence le processus de la "plus ancienne initiation" que toute la famille humaine a déjà subie et subira. La première grande initiation cosmique (en ce qui concerne l'humanité), c'est l'initiation en incarnation – l'initiation de l'individualisation. Ce processus culmine des siècles plus tard dans l'inversion de la roue, et dans le fait d'atteindre un but défini dans le Capricorne. Il culmine dans l'achèvement du transfert de la Croix Fixe sur la Croix Cardinale, laquelle est, à son tour, la suite logique du transfert de la Croix Mutable sur la Croix Fixe. C'est pourquoi dans sa manifestation la plus basse, le Bélier est le créateur des activités, des conditions et des processus qui conduisent à la manifestation de l'âme au moyen d'une forme, et, plus tard, aux entreprises d'un caractère hautement créateur qui conduisent à son heure à la manifestation de l'esprit au travers de l'âme. Ces processus révèlent finalement leur véritable nature dans la triplicité que je vous ai indiquée dans les premières pages de ce Traité : vie – Qualité – Apparence.

Le Bélier est également le pourvoyeur de Feu feu électrique à notre système solaire, et le dispensateur de la nature dynamique de Dieu qui possède les qualités de chaleur qui entretient et nourrit, et également de feu qui brûle et détruit. Au point de vue de l'astrologie ésotérique, il y a trois signes majeurs dans lesquels sont subies les "trois morts".

1.

 Le Bélier, en différents points le long du Chemin de la vie, force l'âme à pénétrer sur le "sol brûlant", et la soumet au processus de purification pendant l'incarnation. Par le feu mineur du mental humain, les "jungles de l'expérience sont mises à feu et se dissolvent dans les flammes ; alors Le Sentier apparaît clairement et une vision non voilée est atteinte." Ancien Commentaire.

Par Le brûlant processus de la guerre et de la lutte auquel l'influence du régent planétaire, Mars, Dieu de la Guerre, soumet l'individu, une purification nécessaire intervient. La même purification, mais cette fois-ci, par la vision, intervient chez l'homme développé, grâce à l'activité du Régent subjectif de la planète, Mercure, principe d'Illumination qui libère le mental, qui dirige la voie de l'homme dans la vie, et lui permet de devenir conscient du Plan divin qui est à la base de la brûlante expérience.

2.

Le Scorpion, qui apporte finalement la mort de la personnalité, et dont nous traiterons ultérieurement lorsque nous examinerons ce point.

Aussi bien ésotériquement qu'exotériquement, le Scorpion est le signe de la mort et de la mise en terre, de la descente dans les profondeurs afin d'être élevé à nouveau vers les hauteurs Le sommet de la montagne dans le Capricorne. Il est affirmé dans quelques-uns des plus anciens livres que "la chaleur de la terre, la Mère, et la piqûre du Scorpion sont les dons bienfaisants que, dans sa révolution, la roue donne à l'homme au commencement et à la fin". Ces dons, lorsqu'ils sont acceptés et employés, conduisent l'homme à la libération et finalement le libèrent de la domination et de la souffrance sur la Croix Fixe.

3.

Dans les Poissons, on assiste à l'abandon ou à la mort de toutes les influences qui maintiennent l'homme sur la roue des renaissances et à sa libération de la domination de la Croix Mutable.

Il est intéressant de noter que chacun de ces trois signes de mort se retrouve sur une Croix différente :

1. Le Bélier La Croix Cardinale

2. Le Scorpion La Croix Fixe

3. Les Poissons La Croix Mutable

C'est l'influence de ces trois qui provoque les "trois morts nécessaires et déterminées" dans la vie de l'être humain. Je me réfère ici aux signes indépendamment de leurs régents planétaires. Il y a quelque chose dans l'énergie qui s'épanche à travers ces signes, qui prédétermine un processus de cristallisation et la destruction d'un certain aspect de la domination de la forme.

L'Ancien Commentaire exprime ces idées en ces termes :

"Le feu flamba, et par ce feu je mourus à la vie et ainsi je naquis à la mort. Et une fois encore, je mourus à la forme, (le Bélier).

La chaleur de la terre, l'humeur ignée de la Mère détruisit la forme, libéra l'âme et ainsi le soi inférieur fut tué (Scorpion).

Les eaux noyèrent l'homme. Le poisson fut contraint de disparaître, puis il apparut à nouveau mais seulement pour mourir, ou mourir et apporter le salut" (Poissons).

Telles sont décrites symboliquement la mort par le feu, la mort par la terre et la mort par l'eau en brûlant, en étant suffoqué et en étant noyé mais dans ce cycle mondial, la mort par l'air n'est ni connue ni comprise. C'est pourquoi il n'y a pas quatre morts, bien que le but de notre système pendant la manifestation soit "l'initiation ou la libération dans l'air", afin que l'oiseau de vie puisse voler librement hors du temps et de l'espace. Cette conception que la Loi de Correspondance nous donne sur la mort finale est exprimée par les mots libération, abandon et initiation finale, mais signifie peu de chose pour l'humanité, car elle concerne le Logos planétaire et Son cycle de vie. Les trois morts qui s'emparent de l'homme, individu et famille humaine comme un tout, libèrent l'âme par les trois grands centres planétaires :

1. La mort par noyade ou par l'eau dans les Poissons libère l'homme une fois encore dans le grand centre que nous appelons l'humanité, et où l'on acquiert de l'expérience. C'est en Cela que réside le mystère de la déesse poisson de ce signe (qui fraya ses petits à maintes et maintes reprises).

2. La mort par suffocation dans le Scorpion libère l'homme dans le centre planétaire que nous appelons la Hiérarchie.

3. La mort par le feu dans le Bélier, libère l'homme dans un autre centre auquel nous donnons le nom de Shamballa.

Il y a beaucoup à rechercher, n'est-il pas vrai, dans les idées que je vous offre comme des suggestions et des indications relatives à la science des Triangles, base ésotérique de l'astrologie, tout comme la doctrine de la trinité (microcosmique et macrocosmique) est la base ésotérique de l'occultisme. C'est pourquoi il y a trois sortes de mort. Cette science du Divin Mourir est derrière la phrase bien connue "l'Agneau Immolé depuis la fondation du monde", et lorsque le rapport entre le Bélier, le Scorpion et les Poissons aura été bien compris, (comme liaison et fusion des trois Croix), une lumière nouvelle sera jetée sur toutes les sciences subsidiaires – exotériques et ésotériques.

L'enseignement dans la Doctrine Secrète sur les Monades se réincarnant, qui sont appelées les divins Sacrificateurs, Seigneurs de Connaissance, de Volonté et de Sacrifice, sera clarifié. Ces monades qui sont nous-mêmes, ce sont les Seigneurs de Persévérante et Incessante Dévotion – dévotion même jusqu'à la mort.

Il est intéressant ici de noter que par la planète gouvernante, Mars, l'homme commun, né dans ce signe, est relié au Scorpion, et ainsi la Croix Cardinale est reliée à la Croix Fixe. Des Points de crise peuvent ainsi être notés lorsque l'horoscope est considéré sous cet angle. En même temps, le Bélier est relié à la naissance par Mercure qui gouverne le Bélier ésotériquement, et aussi à la Vierge, dont Mercure est le Régent exotérique. Par Uranus également, le Bélier est relié au Verseau, signe du service mondial conduisant à la mort et à la libération dans les Poissons. Uranus est la planète à travers laquelle l'énergie zodiacale s'épanche, en connexion avec les Hiérarchies Créatrices sur notre planète de l'une des étoiles de la Grande Ourse. Ce sont ces rapports dont traite l'astrologie ésotérique et c'est par leur étude que l'on peut saisir l'universel et comprendre le particulier. L'être humain dans ses rapports de groupe finalement reconnus est plus important que dans sa vie individuelle que seul l'horoscope orthodoxe cherche à élucider. Ce dernier horoscope ne détermine que la petite destinée de l'être humain et un sort sans importance.

L'astrologie ésotérique indique son utilité dans le groupe et l'étendue de sa conscience potentielle.

Je voudrais vous rappeler ici que fréquemment lorsque le régent d'un signe est donné comme étant le soleil ou la lune, je ferai allusion à l'une des planètes cachées, Uranus ou Vulcain. Ces dernières sont interchangeables dans leur emploi et il est difficile de dire à laquelle des planètes ésotériques nommées on se réfère, à moins qu'on vous l'ait dit, d'où ma mention précitée d'Uranus.

En connexion avec le Bélier qui exprime ou qui est l'agent principal du premier Rayon de Volonté ou de Puissance, rayon du destructeur, il faudrait dire que l'énergie du premier rayon provient du divin Prototype situé dans la Grande Ourse, qu'elle est transmuée en la force et en l'activité du Logos planétaire du premier rayon, et qu'elle se manifeste comme sa triple activité sous la conduite des trois planètes qui la gouvernent : Mars, Mercure et Uranus.

Mars incorpore la force du sixième rayon qui conduit à l'idéalisme, et fréquemment à un fanatisme destructeur, à la lutte, à la compétition, à la guerre, à l'effort et à l'évolution. L'idée de Dieu dans le Bélier devient le plan concret dans le Capricorne, que l'objectif soit le complet épanouissement de la vie planétaire sous toutes ses formes, l'ambition d'une personnalité qui réalise ses propres idées et ses projets ambitieux de caractère matériel, ou l'aspiration spirituelle (l'ambition matérielle transmuée en son aspect supérieur) de l'initié qui cherche à réaliser les plans de Dieu et à les faire siens.

Dans Chaque cas, Mars conduit au champ de bataille du Scorpion. Mercure incorporant l'énergie du quatrième rayon emmène finalement l'homme autour de la roue de la vie et par le jeu du conflit, lui permet d'atteindre l'harmonie. Mercure illumine le mental et agit en tant que médiateur entre l'âme et la personnalité étant Le Messager de Dieu. Cette action médiatrice, dans le premier cas, produit une inévitable opposition entre les paires d'opposés et un conflit de longue durée. Finalement ce conflit se résout en victoire par la dissipation de l'illusion et par l'illumination du mental inférieur. Mercure et Le soleil sont un, comme on nous le dit fréquemment dans la littérature occulte. Le soleil est le symbole du Fils de Dieu, Qui est le médiateur entre le Père-Esprit, et la Mère-Matière. C'est pourquoi Mercure conduit Le Bélier à la Vierge une fois encore en termes symboliques où l'idée, ou la Parole de Dieu, commencent à prendre forme et par suite, où la vie latente dans Le Bélier sera appelée à connaître la "crise de l'heure de la naissance", avant la naissance du Christ considéré à l'échelle cosmique bien que la naissance du Christ individuel ait lieu dans le Capricorne au terme de la période de gestation nécessaire.

Uranus incorpore l'énergie du septième rayon et son action est analogue à celle de Mercure, car le septième rayon est celui qui relie l'esprit et la matière, et réunit le feu électrique et le feu par friction, produisant ainsi la manifestation. Uranus conduit l'âme au sol brûlant durant les derniers stades sur le Sentier, lorsque le feu du Bélier et les feux engendrés par la puissance d'Uranus produisent la chaleur flamboyante du sol brûlant de l'étape finale.

L'initié doit en fin de compte franchir ce sol brûlant. Uranus régit la voie occulte et il est, dans un sens ésotérique, relié au Hiérophante des Mystères de l'initiation.

C'est pourquoi nous avons en connexion avec le Bélier et la vie de l'âme qui entre en manifestation subjective dans ce signe, certains signes connexes où l'âme, se manifestant objectivement, passe par des crises particulières et définies :

1. Les crises du champ de bataille conduisant à la bataille culminante dans Le Scorpion et à la libération en la vie dans le Capricorne, la place des initiations supérieures après l'inversion de la roue.

2. La crise du lieu de naissance dans la vierge, amenée par l'activité de Mercure, et conduisant par le Lion à la naissance du Christ dans le Capricorne. L'individu Soi-Conscient dans le Lion devient l'Initié Christ-Conscient dans le Capricorne.

3. La crise du sol brûlant qui est amenée par l'activité d'Uranus. C'est Le libre choix de l'initié qui lui fait subir cette crise, choix qui intervient dans la Balance, le point d'équilibre où habituellement, le moment pour l'inversion de la roue intervient. C'est la que l'homme décide s'il va poursuivre sa route selon l'habitude, ou inversant la roue, s'il passera à travers le sol brûlant vers la libération. La Balance est le pôle opposé au Bélier ; il lui est, par conséquent, étroitement associé.

Vous noterez que les rayons en rapport avec le Bélier ou s'exprimant par lui sont équilibrés curieusement, les Rayons l et 7 sont, l'un le plus élevé et l'autre le plus bas, et exigent un point d'équilibre sur la roue qui leur est fourni par la Balance Les Rayons 6 et 4 apportent à ce processus d'équilibre l'énergie du second rayon, rayon constructeur par excellence qui permet à l'homme de anifestation. Je voudrais aussi attirer votre attention sur le fait que par Uranus, le Bélier est relié au Verseau. Les vagues commencements dans le Bélier, la faible émergence des idées incorporées en un état latent, après le parcours de la roue dans deux directions, amènent la libération dans le Capricorne et produisent le serviteur du monde dans le Verseau qui reste volontairement sur la grande roue (employant la Croix Cardinale comme signe conditionnant sa vie) et ainsi demeure dans la sphère d'influence afin d'aider l'humanité à trouver sa propre libération de la Croix Fixe.

Dans la course du zodiaque il y a quatre signes qui sont des signes de naissance, de commencement ou de réalisation cycliques renouvelés.

1.

Le Bélier, "berceau des Idées divines", que ces idées soient des âmes amenées en incarnation et dominées par Mars jusqu'à ce qu'elles atteignent le point de réorientation et deviennent sensibles à l'influence de Mercure, ou que ce soit la naissance des idées de Dieu sous la forme des plans de la Hiérarchie auxquels l'initié devient sensible.

2.

Le Cancer, "berceau de la vie de la forme", porte ouvrant à l'incarnation physique. Ceci est le signe dans lequel est née l'humanité, comme un tout formant une unité intégrée, la scène de l'apparition du quatrième règne de la nature. L'humanité est "sortie du roc et de l'eau et apporte son habitation avec elle" (ainsi s'exprime l'Ancien Commentaire), et c'est alors que la conscience instinctive de masse naît. Notez Cette phrase.

3.

Le Lion, "berceau de l'individu", formation de l'homme individuel soiconscient qui émerge hors de la masse dans le cancer, substituant à la conscience instinctive, la conscience de soi et le sens de responsabilité de nature personnelle.

4.

Le Capricorne, "berceau du Christ", lieu de la "seconde naissance" et scène conçue pour l'apparition du cinquième règne dans la nature lorsqu'il est l'heure. Dans ce signe, l'initié atteint une conscience spirituelle qui s'affirme plus tard dans le Verseau et dans les Poissons comme homme, en tant que travailleur pour le monde et comme homme sauveur du monde, tous deux investis d'une mission universelle.

C'est sur la base de telles indications que l'astrologue de l'avenir déterminera le type d'horoscope qui devrait être établi. Deux questions se poseront alors, exigeant une réponse raisonnable :

1. Le sujet est-il une personnalité progressant encore, toujours autour de la roue, perfectionnant la conscience de soi et développant par l'expérience une personnalité intégrée et, dans le cadre de la Loi du Karma, sujette à la Grande Illusion et arrivant à un moment donné au sommet de l'ambition personnelle dans le Capricorne ?

2. Ou bien, la personne en cause commence-t-elle à se manifester  en tant qu'âme répandant la lumière au travers des brouillards denses de l'illusion et se préparant pour les épreuves majeures dans le Scorpion, qui seront suivies par l'initiation dans le Capricorne ?

Des questions subsidiaires pourraient se poser, comme celle-ci par exemple : A quel genre de mort l'homme se prépare-t-il ? Une crise imminente s'annonce-t-elle, indiquant la naissance à quelque nouvel état de conscience ?

Le problème crucial cependant, qui doit être résolu dans chaque cas, est la direction dans laquelle l'homme progresse autour de la roue de la vie.

L'horoscope orthodoxe concerne la vie personnelle et la forme liée sur la "roue de la vie" qui tourne de droite à gauche, (du Bélier au Taureau via les Poissons). Mais l'âme est liée à la roue qui tourne de gauche à droite, en allant du Bélier aux Poissons, via le Taureau. C'est Le mouvement antagoniste de la roue qui "tourne sur elle-même" (comme il est dit dans la Bible), qui aboutit au conflit vécu dans la vie individuelle, dans la vie de l'humanité et dans la vie de la planète. Dans les premiers stades de l'évolution et sur la Croix Mutable, la conscience est entièrement identifiée à la vie dans la forme et à tout ce qui touche à la soi-conscience à la conservation et à l'enrichissement d'elle même.

Puis intervient un intermède au cours duquel la conscience commence à se déplacer dans celle du groupe et s'identifie progressivement à l'âme et au but de celle-ci. L'expérience sur la Croix Fixe s'étend à cette période. On pourrait noter ici que cette expérience sur les trois croix a une signification maçonnique et une correspondance avec la Loge Bleue :

1. La Croix Mutable Le Degré d'Ap. .

2. La Croix Fixe Le Degré de C ∴

3. La Croix Cardinale Le Degré de M ∴ M∴

Beaucoup de choses viendront à la lumière en Maçonnerie lorsque ces incidences astrologiques seront étudiées et comprises. De même, beaucoup de choses concernant la vie individuelle et sa raison d'être seront révélées lorsque le rôle de certaines planètes (se trouvant dans les divers signes zodiacaux) sera étudié et compris correctement et que leurs significations symboliques seront interprétées. Par exemple, il est bien connu théoriquement et mathématiquement que :

1. Le soleil est exalté dans le Bélier. Ici le soleil représente la vie de l'esprit qui atteint sa pleine expression au terme du grand processus évolutif, commencé au Bélier. La vie Divine qui dans ce signe est "lancée en activité" arrivera finalement à une pleine maturité. Ce qui était latent deviendra potentiel et minuit fusionne avec midi. Dieu, Le Père gouverne.

2. Le pouvoir de Vénus est diminué dans ce signe. C'est un signe d'affliction pour Vénus. La raison en est que lorsque le soleil est exalté et rayonne dans toute sa gloire, les autres luminaires mineurs s'estompent. De même qu'on perd de vue la personnalité dans la lumière de l'âme, l'Ange solaire, l'âme elle-même disparaît, et son pouvoir et son rayonnement sont éclipsés lorsque la Présence, qui jusqu'ici a été voilée, s'affirme et domine la scène, à la fin du cycle mondial majeur. Il nous est dit que les Esprits qui s'incarnent, les êtres humains, les Anges solaires, vinrent à l'origine de Vénus ; mais ils doivent à leur tour faire place à la monade, à l'Un. Le mental doit faire place à l'intuition, et la raison à la perception pure.

3. Saturne "est en chute" dans le Bélier. Ceci a deux significations, car c'est un signe double.

 Premièrement : Saturne est le Seigneur du Karma, l'agent de la rétribution, et un maître qui demande le paiement intégral de toutes les dettes et qui, par conséquent, nous condamne si la lutte pour l'existence, aussi bien du côté forme que du point de vue de l'âme. C'est pourquoi Saturne "chuta" lorsque l'homme "chuta" en génération. Il "suivit les fils des hommes dans leur habitat inférieur".

Deuxièmement : le pouvoir de Saturne arrive à son terme et sa tâche est accomplie lorsque l'homme (l'homme spirituel) s'est libéré lui même du Karma et du pouvoir des deux Croix la Croix Mutable et la Croix Fixe. Esotériquement, Saturne ne peut suivre l'Homme sur la Croix Cardinale.

Il y aurait beaucoup à faire dans ce domaine, mais ce qui précède nous donne une indication sur la signification ésotérique de ces trois événements dans chaque signe. Ils peuvent aussi nous fournir amples renseignements sur l'homme dont on étudie l'horoscope.

Les décans peuvent être traités de deux manières suivant le sens dans lequel voyage sur la roue et par conséquent entre dans le signe, en langage symbolique. S'il entre dans le Bélier, alors qu'il est sur la Croix Mutable, il tombera sous l'influence de Mars, du soleil et de Jupiter d'après Sépharial. Ceci signifie conflit, révélation et, à la longue, réussite dans la satisfaction du désir et de l'ambition. Lorsqu'il se réoriente et monte sur la Croix Fixe, il tombe sous l'influence de Jupiter, du soleil et Mars, car l'initié et le disciple couronnent leur carrière dans chacun des signes par un combat final dominant. Je voudrais faire remarquer ici qu'Alan Léo a entrevu la signification profonde des décans lorsqu'il a assigné Mars, le soleil et Vénus à ces trois décans. Il mit le doigt sur la vérité de l'inversion subjective intérieure, sur la roue qui apporte avec elle d'autres énergies et d'autres influences lorsqu'il substituera Vénus à Jupiter Le mental et le coeur doivent être coordonnés et mobilisés lorsque intervient la grande inversion.

Nous avons vu que le Bélier est le signe des Commencements – le commencement du processus de création, la première démarche de l'âme (le microcosme du Macrocosme déjà éveillé) vers l'incarnation, le début de cycles d'expérience constamment renouvelés, le commencement d'une période au cours de laquelle l'âme change d'orientation, d'objectif et de méthode pour entrer finalement dans le processus absolument défini que nous appelons la régénération spirituelle et l'initiation. Il y a quatre mots extrêmement importants, auxquels nous reviendrons sans cesse, au cours de notre étude du sentier de l'évolution, ou du progrès de l'âme autour de la grande roue, à la fois comme personnalité et comme disciple, dirigée qu'elle est vers le processus final de libération. Ces quatre mots expriment les impulsions subjectives et les motifs, et, en réalité, introduisent quatre différents cycles de progression sur le Sentier, dans les divers stades d'individualisation vers l'initiation. Ce sont :

1.

Recréation, par laquelle l'influence du Cancer, combinée avec celle du Bélier, provoque la poussée en incarnation sur le plan physique.

2.

Régénération, par laquelle l'influence croissante de la Croix Fixe agissant sur la Croix Mutable, provoque les changements intérieurs qui conduisent finalement à une

3.

Réorientation ou grand cycle de repolarisation qui survient sous l'influence de la Balance (Croix Cardinale) et de "l'écart du Taureau à mi-chemin", comme le décrivent les livres anciens. Le processus de réorientation conduit à un parcours autour de la roue dans lequel l'homme intérieur subjectif parvient de manière constante et de plus en plus à s'extérioriser, tandis que la personnalité passe à l'arrière plan.

Finalement, il y a douze vies pendant lesquelles le stade final de la 4.

Renonciation est expérimentée, dans laquelle le disciple ou initié renonce à tout pour l'amour de l'humanité et son service, et où il s'immole lui-même sur l'autel du sacrifice. Par-là, il atteint et achève la libération finale.

La libération a en réalité douze facettes, car la libération, la victoire et le triomphe doivent être expérimentés dans chaque signe, tout comme la captivité, la défaite et la défaillance ont été expérimentées dans tous les signes du zodiaque, alors que l'homme fonctionne comme personnalité. Les quatre mots qui précèdent et leur signification seront à la base de tout ce que j'ai à vous dire à propos de la double expérience sur la grande roue de la vie. Je voudrais vous demander de garder cela bien présent dans votre esprit.

En passant par le grand cycle du Bélier au Taureau, l'homme entre à nouveau dans le signe du Bélier, fortement impressionné par le Taureau qui, à ce stade de son développement, alimente son ardent désir pour de nombreux avantages matériels dans l'incarnation physique et d'incessantes entreprises matérielles. Ainsi, après une période de recréation, il vient en incarnation dans le signe des Poissons et recommence la grande randonnée de vie manifestée, car les Poissons représentent l'océan dans lequel l'homme est "le Poisson", dominé par les lois de la substance et de l'existence matérielle. Au second grand stade, il passe du Bélier au Taureau, parce que finalement le désir a été transmué en aspiration. Après avoir prouvé sa persévérance envers l'idéal de la vie spirituelle, dans les signes intermédiaires, il passe une fois encore dans le signe des Poissons, mais Cette fois venant d'une direction opposée au cheminement usuel, ayant acquis le droit de monter sur la Croix Cardinale des Cieux, le pouvoir de prendre une initiation planétaire finale et le privilège de passer à l'une des sept voies ou sept sentiers que j'ai mentionnés dans mes autres livres ; ceux-ci lui donneront finalement "la liberté des sept systèmes solaires" comme on l'appelle par opposition à la "liberté des sept sphères planétaires" que l'expérience de l'initiation lui avait garantie, après un processus d'entraînement intense dans l'une ou l'autre des écoles planétaires (suivant son type de rayon) et dans la voie de service choisie.

Vous découvrirez par-là, la signification des mots-clé du signe du Bélier :

1. "Et la Parole dit : Que la forme soit à nouveau cherchée."

L'Homme.

2. "J'avance et du Plan mental, je gouverne"

L'Initié.

L'expérience conduit à la maîtrise et dans ce signe l'homme qui est incorporé à la force du premier rayon développe le pouvoir d'organisation, la capacité de dominer les forces, et particulièrement l'énergie de la mort, de maîtriser le pouvoir de destruction appliqué avec amour, la domination sur les multitudes, la capacité de coopérer avec le plan, et l'usage de la Volonté employée correctement et avec justice, dans le gouvernement des affaires planétaires.

Avant d'examiner les onze autres signes du zodiaque, et afin de vous donner un schéma compréhensible d'après lequel vous pourrez établir la nouvelle astrologie, au moyen de laquelle vous pourrez saisir le double cheminement autour de la grande roue, je voudrais souligner que ce que je vous ai donné concernant le Bélier sera également traité lorsque nous examinerons les autres signes. Vous découvrirez que je vous ai indiqué les significations et que j'ai souligné quelques vérités qui sont en rapport avec :

1.

La note-clé des signes. Ces notes expriment l'effet de base sur l'homme tandis qu'il progresse dans l'une des deux directions.

2.

La nature de la croix sur laquelle l'homme est crucifié à un moment donné.

3.

L'influence des Régents planétaires orthodoxes ou ésotériques.

4.

Les rayons qui s'expriment principalement au travers d'un signe particulier ; l'indication du signe dans lequel il peut être se trouve dans le régent planétaire orthodoxe lorsqu'il s'agit du rayon de la personnalité et dans le régent planétaire ésotérique lorsqu'il s'agit de l'âme.

5.

Les qualités du signe et de l'homme qui est entré dans un signe particulier.

6.

Le jeu mutuel entre un signe et son pôle opposé.

7.

Les planètes qui sont exaltées, ou affligées, ou qui sont en chute dans un signe particulier, car leur étude indiquera, les trois phases du sentier avec son cycle involutif de plus en plus mêlé à la matière, ou la vie sur la Croix Mutable, l'intermède de réajustement ou lutte pour la libération qui aboutit à la montée sur la Croix Fixe, et la période de libération avec la montée finale sur la Croix Cardinale.

8.

La signification des mots-clé pour les modes de progression à travers les signes.

9.

Le thème de base pour tout signe zodiacal spécifique qui résulte des idées de recréation, de régénération, de réorientation et de renonciation.

Avant d'examiner ce sujet en rapport avec les Poissons, il y a un ou deux points que je voudrais aborder. Je dois élucider certains problèmes qui peuvent surgir dans la conscience de l'étudiant, parce qu'il est impossible de les traiter à fond dans les remarques introductives. Si je ne procédais de cette manière, une confusion insurmontable pourrait en résulter pour l'étudiant. Petit à petit nous examinerons les divers points litigieux et si vous avez de la patience et si vous êtes capables de vous abstenir de conclusions partisanes, l'image de la nouvelle astrologie commencera à surgir plus clairement dans votre esprit. Pour le moment, le réajustement de vos idées conduit à une confusion temporaire et inévitable.

Une des questions qui se pose naturellement a été exprimée par un étudiant intéressé à l'astrologie. Elle touchait au problème qui suit et a été formulée ainsi : Etant donné l'inévitabilité pour un homme qu'intervienne à un moment donné le renversement de son mode de cheminement à travers les douze signes, dans quel signe et quand le soleil s'inverse-t-il ? A quel moment dans le balancement du zodiaque ce revirement du soleil lui-même intervient-il ?

A moins que vous n'ayez saisi quelque chose de la nature de la grande illusion qui touche à la constitution du soleil il sera difficile pour vous de comprendre la signification de ma réponse. Le soleil auquel vous vous référez est le soleil physique et sa course apparente dans les cieux. Cette "apparence" ne changera pas extérieurement et – voici une déclaration d'importance le soleil réel sous l'influence duquel notre vie planétaire fonctionnera

finalement, et à laquelle l'homme intérieur deviendra responsif, c'est le Coeur du soleil. Lorsque c'est ce coeur qui exercera sa domination l'homme spirituel vivra une vie double simultanément ce qui est l'éternel problème de l'homme illuminé par l'âme aussi bien que par la lumière du jour. Cette vie double sera faite d'une part de notre expérience quotidienne vécue sur le plan extérieur, avec les situations qu'elle comporte, et d'autre part, de notre éveil spirituel intérieur sur le plan de l'âme. La personnalité continuera à répondre aux influences qui lui parviennent du soleil physique, mais sa vie active motivée et l'expérience subjective de l'homme intérieur seront conditionnées par les énergies qui lui parviennent du "Coeur du soleil". Je voudrais ici vous rappeler l'enseignement de la Sagesse Antique, tel qu'il est donné dans La Doctrine Secrète et que j'ai développé dans mes livres subséquents, à savoir que le soleil doit être découvert et connu dans sa triple nature qui est ternaire tout comme la Trinité. Le Tableau ci-dessous peut servir à clarifier quelque peu cette idée :

1. Soleil  Physique

Forme Personnalité

 Influençant la Croix Mutable.

2. Coeur du soleil

Conscience de l'âme

 Influençant la Croix Fixe.

3. Soleil Spirituel Central

Vie

 Influençant la Croix Cardinale.

Par le mot "influençant", je me réfère aux énergies qui s'épanchent de ces trois aspects du soleil à travers les trois Croix sur notre planète. Réfléchissez à cela et rappelez-vous aussi que notre soleil gravite à travers l'espace, entraînant notre système solaire dans sa sphère d'influence, autour de notre propre étoile centrale et conditionnante qui se trouve, suppose-t-on à juste titre, dans la constellation du Taureau, dans les Pléiades. En même temps, le soleil semble du point de vue de notre planète passer à travers les douze signes du zodiaque. Ce n'est qu'un symbole considéré à l'échelle macrocosmique, qui illustre d'une manière dramatique le point de vue égocentrique de l'être humain, microcosme.

Il est intéressant de comparer le symbolisme et la vérité inhérents aux zodiaques, mineur et majeur, à leur cycle de douze mois d'une part, et à leur cycle de 25.000 ans d'autre part. Ils confirment, en somme, Ce que je vous ai donné concernant l'âme, influencée à un moment donné par les planètes ésotériques, et la personnalité, influencée par les planètes orthodoxes. Le zodiaque majeur est le symbole de l'âme, le mineur celui de la personnalité.

Dans le cycle de la personnalité, le zodiaque mineur conditionne la carrière de la personnalité et les douze maisons planétaires sont alors d'une importance majeure. Plus tard l'influence des douze signes prime sur l'influence des planètes.

Je voudrais aussi souligner – peut-être sans nécessité que Sirius, la Grande Ourse et les Pléiades agissent au moyen des douze constellations, déversant leur influence au travers de neuf d'entre elles en particulier, mais que ces constellations majeures ne font pas partie du zodiaque qui nous concerne.

Celles-ci, conjointement avec les sept systèmes solaires dont le nôtre fait partie, sont les dix constellations reliées à un zodiaque encore plus grand qui n'est pas conditionné par la signification numérique du nombre douze. C'est pourquoi le dix est considéré comme le nombre de perfection.

Il existe une confusion dans l'esprit de quelques étudiants moins avancés (astrologiquement parlant) sur ce point.

Il est assez difficile pour vous également de saisir que le processus d'involution pour tous les règnes de la nature est en rapport avec le passage de l'âme (cette fois-ci l'anima mundi ou âme du monde) du Bélier aux Poissons, via le Taureau et non pas vice-versa. L'anima mundi sur l'arc involutif procède dans ce sens et non pas comme la personnalité le fait. L'anima mundi passe aux Poissons à la fin de chaque grand cycle et non pas au Taureau. Elle émerge au Cancer pour sa manifestation extérieure, le signe de masse ou de vie grégaire, le signe de l'activité de masse ou activité grégaire ; sa conscience diffuse n'a pas encore été individualisée comme celle de l'homme. Lorsque l'âme du monde, après avoir progressé autour de la Grande Roue, atteignit le Cancer, et que le temps fut venu pour la quatrième Hiérarchie Créatrice de se manifester en tant que quatrième règne de la nature, un revirement eut lieu et depuis cette époque le cheminement de l'anima mundi est ce qu'il est maintenant. Il conviendra de se rappeler avec un soin particulier que c'est l'homme seul, l'homme individualisé, et en sus ses réactions aux influences zodiacales et planétaires, qui nous concerne. Nous examinons ses réactions mentales et émotionnelles à l'égard de la grande illusion, de même qu'à l'égard de la réalité spirituelle en tant que l'une et l'autre influencent sa vie objective et subjective. Nous devons enfin, pour plus ample conclusion, considérer l'influence du zodiaque et des planètes sur :

1.

L'esprit de la Terre, incorporant la planète physique et la somme de la vie de la forme dans tous les règnes de la nature. Ceux-ci sont l'expression de l'anima mundi ou âme du monde.

2.

L'humanité, l'homme individualisé et finalement initié. Elle est l'incorporation de l'âme humaine ou ego, la différenciation de l'âme du monde qui s'exprime en tant que personnalité (correspondance avec l'esprit de la planète) et finalement en tant qu'âme spirituelle (correspondance avec le Logos planétaire).

3.

Le Seigneur de la Planète, l'une des grandes vies ou Fils de Dieu, regardé à l'heure actuelle comme un "Dieu imparfait" en tant qu'il s'agisse de notre planète, et cependant certainement parfait, du point de vue de l'humanité.

La triple division ci-dessus exprime les trois aspects majeurs de l'ancienne science de l'astrologie ésotérique et ses trois divisions telles que la Hiérarchie les étudie aujourd'hui. L'humanité, ayant perdu la conscience permettant d'être en contact avec l'esprit de la planète (conscience subhumaine, qui était à la base de l'animisme) et n'ayant pas encore développé la conscience lui permettant d'entrer dans la vie et la Pensée du Logos planétaire, ne s'est préoccupée que de la deuxième division précitée, et dans son aspect inférieur.

Deux autres points pourraient être examinés ici, et pour la compréhension desquels vous devrez accepter mes déclarations – tout au moins comme hypothèses temporaires de travail – car vous n'êtes pas en position de les reconnaître comme vérité par vous-mêmes. L'astrologie exotérique a affirmé et cela est largement accepté, que Vulcain, Uranus, Pluton et Neptune ne gouvernent pas de signes mais ont seulement une affinité avec eux. J'aborde ici ce point parce que nous allons étudier la planète Pluton en connexion avec les Poissons. Cette affinité n'exprime qu'une vérité partielle et n'est vraie que temporairement du point de vue de l'astrologue moderne. L'existence de ces planètes n'a été déduite ou découverte que dans le cours des deux ou trois derniers siècles, bien qu'elle ait toujours été connue de la Hiérarchie. Je vous ai indiqué les signes qu'elles gouvernent, et l'astrologie de l'avenir acceptera mon affirmation et travaillera avec ces planètes. Beaucoup plus tôt dans l'histoire Humaine les hommes durent accepter – en tant qu'hypothèse – le fait que Mars et Mercure gouvernent certains Signes zodiacaux et durent se mettre à l'oeuvre pour prouver l'exactitude de cette hypothèse. L'astrologie ancienne était évidemment incomplète, mais jusqu'à ce que l'homme devienne sensible d'une manière patente aux influences qui lui parviennent d'Uranus ou de Pluton par exemple, et qui affectent la vie de l'âme bien plus qu'elles n'affectent la vie de la personnalité, Uranus et Pluton restèrent inconnues, excepté pour les ésotéristes entraînés. Aujourd'hui, l'humanité répond avec une rapidité croissante aux influences spirituelles supérieures et peut, par conséquent, envisager la découverte de forces subtiles qui iront en s'intensifiant.

Vous êtes ici : Accueil ASTROLOGIE ESOTHERIQUE ARIES, LE BELIER