N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

LE CAPRICORNE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

LE CAPRICORNE

C'est l'un des signes les plus difficiles à décrire, car ainsi que vous le savez, c'est le signe le plus mystérieux des douze. C'est le signe du bouc qui recherche sa nourriture dans les lieux les plus rocailleux et arides de la terre, et c'est pourquoi ce signe relie l'homme au règne minéral ; c'est aussi le signe des Crocodiles qui vivent à moitié dans l'eau et à moitié sur terre ferme ; mais, spirituellement, c'est le signe de l'Unicorne qui est la "créature combattante et triomphante" des anciens mythes. Sous le symbolisme des créatures mentionnées ci-dessus, ce signe nous donne une image assez complète de l'homme, ayant les pieds sur terre et cependant marchant librement, gravissant les hauteurs de l'ambition matérielle ou de l'aspiration spirituelle, à la recherche de ce qu'il perçoit (dans chaque signe particulier) comme étant son besoin majeur. En tant que Bouc il est l'homme terre à terre, cherchant avidement la satisfaction du désir, ou l'homme en tant qu'aspirant cherchant égoïstement à satisfaire son aspiration. Ce signe nous dépeint l'homme comme un animal ambitieux au double sens du terme : dans le premier stade sur la Croix mutable, l'homme en tant que mélange de désirs (eau) et de nature animale (terre), puis sur la Roue inversée, l'homme en tant que mélange d'âme et de forme. Ce signe nous donne aussi l'image de l'initié triomphant, "l'unicorne de Dieu", le symbole de l'unicorne avec sa corne unique projetée, telle une épée, au milieu de son front en lieu et place des deux cornes du bouc puant.

Il est intéressant d'étudier les trois signes représentés par des animaux à cornes.

Ariès, le Bélier, avec les deux cornes, tournées vers le sol, signifiant la descente en manifestation, le cycle involutif et l'expérience de la Croix Cardinale exprimant la Volonté-de-se-manifester de Dieu.

Taurus, le Taureau avec les deux cornes, tournées vers le haut, et le cercle au-dessous, décrivant la poussée de l'homme, le Taureau de Dieu, vers le but de l'illumination et l'émergence de l'âme se libérant des deux cornes, (la dualité) protégeant l'"oeil en bon état" du Nouveau Testament qui remplit "tout le corps de lumière".

Puis, Capricorne, le Bouc relié d'une manière particulière et étroitement au Bélier, mais cachant (par un voile ésotérique) le symbolisme de l'unicorne chez qui les deux cornes et l'oeil unique sont réunis et dépeints sous la forme de la longue corne toute droite de l'unicorne au centre du front.

Derrière tout ce qui précède réside le double mystère du Lion, car le Lion est en ce qui concerne l'humanité la clé du zodiaque entier et parce que c'est autour de la constellation du Lion que l'on trouve deux grands mystères :

1.

Le mystère du Sphinx, en liaison avec le rapport entre le Lion et la Vierge, et associé au secret des Anges Solaires. Ceci n'est pas le mystère de l'âme et de la forme, mais le mystère des deux manas, supérieur et inférieur, et leur rapport entre eux.

2.

Le mystère du Lion et de l'unicorne. Ce secret est conservé pour nous dans l'ancienne berceuse sur le "lion et l'unicorne partant vers la ville", et qui contient d'une manière singulière le secret de l'initiation, et l' "ascèse" de l'être humain vers le portail d'admission dans la Hiérarchie aussi bien que la "résurrection mystique" dont la Maçonnerie garde la clé. Ceci se rapporte à l'émergence de la conscience de l'initié (blanche et polarisée) la défaite du roi des bêtes, la personnalité, conduisant au triomphe du groupe et de la conscience mondiale, triomphe de l'altruisme et de l'illumination sur la conscience de soi et l'égoïsme. Dans la version correcte de cet ancien mythe, le roi des bêtes est aveuglé et tué par le percement de son oeil et de son coeur par la longue corne de l'unicorne.

Le symbole du signe du Capricorne est indéchiffrable et cela intentionnellement. Quelquefois, il est appelé la "signature de Dieu". Je ne dois pas essayer de l'interpréter pour vous, en partie parce qu'il n'a jamais été correctement dessiné et en partie parce que son tracé correct et la capacité de l'initié de le dépeindre produisent un influx de force qui ne serait pas désirable, excepté après une préparation et une compréhension indispensables. Ce signe est de beaucoup plus puissant que le pentagone et laisse l'initié "sans protection".

Dans un ancien traité d'astrologie qui n'a jamais vu la lumière du jour, mais qui sera découvert lorsque l'heure en sera venue, la relation entre les animaux à cornes du zodiaque est ainsi décrite :

"Le Bélier, le Bouc émissaire et le Bouc sacré sont Trois en Un et Un en Trois. Le Bélier devient le second et le second est le troisième. Le Bélier qui broute et fertilise tout ; le Bouc émissaire, qui dans le désert rachète toute chose ; le Bouc sacré qui fusionne avec l'unicorne et soulève, empalée sur sa corne dorée, la forme vaincue ; en eux le mystère est caché."

Il devient évident ici que trois mystères sont cachés dans les trois signes à cornes :

1. Le mystère de Dieu le Père Création,

2. Le mystère de Dieu le Fils Rédemption,

3. Le mystère de Dieu le Saint-Esprit Libération.

On pourrait aussi souligner ici que c'est la volonté de l'aspect Père, se manifestant par le Bélier, qui gouverne Shamballa ; que c'est le désir aimant du Fils qui attire à la Hiérarchie ; et que c'est l'activité intelligente et s'infiltrant partout du Saint-Esprit qui anime le Centre de vie divine que nous appelons humanité. C'est pourquoi nous avons :

Shamballa Hiérarchie Humanité

Volonté Amour Intelligence

Le Bélier Le Taureau Le Capricorne

Aussi bien à la fois dans leurs aspects, supérieurs et inférieurs, ces signes détiennent le secret des "cornes de la lutte et de la corne d'abondance, toutes deux sujettes et gardées par la corne de vie". Et encore, comme nous l'apprend un ancien proverbe, le "Bélier lorsqu'il est devenu le Bouc émissaire et qu'il a cherché l'illumination comme Taureau de Dieu, et qu'il a gravi le sommet de la montagne sous les traits du bouc se mue en la forme de l'unicorne. Grande est la clé cachée". Si le symbolisme est poussé encore un peu plus loin, on pourrait dire que :

1. Le Bélier nous conduit à la vie créatrice de la Terre et nous plonge dans les ténèbres de la matière. C'est le bleu profond de minuit.

2. Le Taureau conduit aux lieux de désir, à la recherche de la "satisfaction courroucée". C'est le rouge de l'envie et de la colère, se changeant finalement en la lumière dorée de l'illumination.

3. Le Bouc nous conduit par des chemins arides à la recherche de nourriture et d'eau. C'est là le "besoin de verdure", mais le bouc est aussi capable de grimper jusqu'au sommet de la montagne.

Telle est l'expérience sur la Croix Mutable, en rapport avec ces trois signes.

Sur la Croix Fixe :

1. Finalement le Bélier devient le Bouc émissaire et la volonté de Dieu, s'exprimant par l'amour et le salut, est exprimée.

2. Le Taureau devient le dispensateur de lumière, et l'obscurité du cycle précédent est illuminée par le Taureau.

3. Le Bouc devient l'unicorne et conduit à la victoire. Le Crocodile, le Bouc et l'unicorne illustrent trois stades du développement de l'homme.

Le Bélier, le Taureau et le Capricorne sont les grands "transformateurs" dans le cadre du Grand Plan créateur. Ils sont de la nature des catalyseurs.

Chacun d'eux ouvre une porte dans l'un des trois centres divins d'expression qui sont les symboles, dans le corps du Logos Planétaire, des trois centres supérieurs de l'homme : la tête, le coeur et la gorge.

Le Bélier  ouvre la porte donnant accès à Shamballa lorsque l'expérience dans le Taureau et le Capricorne a été subie.

Le Taureau ouvre la porte donnant accès à la Hiérarchie lorsque la signification des Gémeaux et du Lion est comprise et que pour ce motif, les deux premières initiations peuvent être prises.

Le Capricorne ouvre la porte donnant accès à la Hiérarchie, mais à un aspect supérieur de celle-ci, lorsque les trois dernières initiations sont passées et que la signification du Scorpion et de la Vierge est comprise.

C'est dans ces signes et dans leurs rapports sur la Croix Fixe, que réside caché le mystère de Makara et des Crocodiles.

Les notes-clé de ce signe indiquent toutes un processus de cristallisation.

Cette faculté de concrétiser du Capricorne peut être considérée de plusieurs manières.

Tout d'abord, le Capricorne est un signe de terre, et nous avons en lui l'expression du point le plus dense de la matérialisation concrète dont l'âme humaine est capable. L'homme, alors, appartient à la terre matériellement, et il est ce que le Nouveau Testament appelle "le premier Adam". Dans ce sens, le Capricorne détient en lui les germes de la mort et de la finalité, mort qui intervient finalement dans les Poissons. Réfléchissez à cela. Lorsque la cristallisation a atteint un certain degré de densité, de soi-disant "dureté", ce qui a été ainsi cristallisé peut être facilement brisé et détruit ; l'homme né dans le Capricorne provoque lui-même sa propre destruction ; ceci est dû à sa nature fondamentalement matérialiste, avec, en sus, les "coups du sort", résultat de la loi du karma. Encore et toujours, un certain degré de concrétisation est atteint, mais pour subir à nouveau la destruction avant la libération de la vie et la reconstruction de la forme.

Puis, le Capricorne est toujours un signe de conclusion, et en cela le sommet de la montagne est fréquemment (bien que ce ne soit pas toujours le cas) le symbole, parce qu'il marque le point au-delà duquel une ascension ultérieure dans un cycle particulier de vie n'est pas possible. Le Capricorne est par conséquent le signe de ce qui a été appelé ésotériquement "l'arrêt périodique". Le progrès devient impossible avec les formes existantes, et il faut redescendre dans la vallée de douleur, de désespoir et de mort avant d'entreprendre un nouvel essai pour faire l'ascension des hauteurs. La tentative actuelle de gravir le Mont Everest * est, sous ce rapport, extraordinairement symbolique, et elle est observée avec beaucoup d'intérêt par la Hiérarchie, car, dans cet effort, nous voyons la tentative de l'humanité d'atteindre le sommet de la montagne dont l'altitude a jusqu'ici déjoué tous les efforts. Mais et cela est un point important et digne d'intérêt lorsque l'humanité émergera dans la lumière et dans la gloire relative de la nouvelle civilisation, elle pourra conquérir ce dernier sommet.

Ce qui appartient à la matérialité la plus grande et ce qui est la consommation de la grandeur terrestre subsistera mais cela sera foulé aux * Au moment où ce traité d'astrologie a été dicté à Alice Bailey, le Mont Everest n'avait pas encore été conquis (Trad.) pieds par l'humanité.

Enfin, le Capricorne est, comme conséquence de ce qui précède, le signe dans lequel s'inaugure un nouveau cycle d'effort, que cet effort soit en rapport avec l'individu ou avec l'initié. Effort, tension, lutte, combat avec les forces propres au monde inférieur, ou conditions difficiles qui résultent des épreuves propres à l'Etat de disciple ou à l'initiation telles sont les marques distinctes de l'expérience dans le Capricorne.

Dans l'ancien temps, ainsi que vous l'avez peut-être déjà entendu dire, il n'y avait que dix signes, et à cette époque le Capricorne et non pas les Poissons comme c'est le cas aujourd'hui, marquait la fin de la roue zodiacale.

Les signes du Verseau et celui des Poissons n'étaient pas incorporés dans les signes, pour la simple et suffisante raison que l'humanité n'était pas apte à répondre à leurs influences spécifiques ; les véhicules de contact et les mécanismes nécessaires pour une réponse adéquate à ces influences n'étaient pas encore développés. A l'origine, il n'y avait que huit signes, puis il y en eut dix, et maintenant douze.

1. A l'époque lémurienne, durant la première période de l'homme animal et avant que l'humanité n'apparaisse sur la Terre, dans la période intérimaire de développement, huit signes influençaient la planète, et les règnes de la nature se trouvant sur elle. Il n'y avait pas de réponse aux influences du Lion et de la Vierge. Le mystère du Sphinx n'existait pas et ces deux signes ne faisaient point partie de la roue zodiacale. Puis survint l'individualisation et le germe de l'état christique fut planté dans l'homme ; ces deux signes commencèrent à influencer l'humanité. Graduellement, cette influence fut reconnue et le zodiaque fut alors connu comme ayant dix signes. La Croix Mutable dominait, mais alors c'était le Tau, car les Poissons manquaient et seulement les Gémeaux, la Vierge et le Sagittaire étaient mis en évidence. Du Bélier au Capricorne, tel était le cycle de l'expérience humaine.

2. A l'époque atlantéenne, l'homme était devenu si responsif à l'influence planétaire et solaire, que la porte de l'initiation donnant accès à l'expérience hiérarchique fut ouverte, et deux signes supplémentaires furent ajoutés. Ces deux signes constituaient les plus hautes correspondances du Lion et de la Vierge, et en étalent les pôles opposés : le Verseau et les Poissons. Leur influence devint active et effective ; ces signes devinrent ainsi partie intégrante de la roue zodiacale parce que l'homme commençait à répondre à leurs pouvoirs.

Il fut alors possible à la Croix Fixe d'avoir une fonction ésotérique dans la vie de l'humanité, et les premières inversions, sur la roue de la vie, des hommes avancés de cette période intervinrent. C'est cette inversion qui fut la cause véritable de la grande bataille entre les Seigneurs à la face Sombre (comme ils sont appelés dans la  Doctrine Secrète ) et les Seigneurs de la Lumière ; bataille qui persiste encore de nos jours. Certains hommes atteignirent alors le stade de l'état de disciple leur permettant de monter consciemment sur la Croix Fixe et de se préparer pour une initiation majeure. C'est cela que les Forces de la Matérialité et de l'Obstruction (comme on les appelle quelquefois) combattirent ; la bataille fut livrée et conditionnée dans le signe du Scorpion.

3. Aujourd'hui, à l'époque aryenne, un conflit semblable intervient à un tournant supérieur de la spirale. La raison en est que certains disciples mondiaux et certains initiés ont atteint ce point dans leur développement où ils sont prêts à monter sur la Croix Cardinale et à passer certaines initiations supérieures. Ainsi donc, le conflit s'affirme entre l'humanité (sous la domination des Seigneurs de la Matérialité) et la Hiérarchie (sous la domination des Forces de Lumière et d'Amour), et précisément sous nos yeux la bataille est engagée. Les influences des douze signes du zodiaque (et plus particulièrement de sept d'entre eux) sont en jeu, car aujourd'hui des hommes de tous les types et de tous les rayons répondent à leurs influences et sont impliqués sous une forme ou sous une autre dans cette affaire.

Vous noterez par conséquent, que si les forces concentrées de la Croix Cardinale sont nettement puissantes à l'époque actuelle (comme elles le sont en fait), la bataille doit être terrible pour les raisons suivantes :

1. L'humanité, comme un tout, est dans un état de turbulence précédant un grand pas en avant dans le développement de la soi-conscience, et dans l'expression du sens de responsabilité qui est la marque, la première efflorescence, le premier fruit de l'éveil de la soi-conscience.

Ce fait est à l'origine de l'entraînement dans la bataille, d'une manière particulière et prononcée, des forces et des énergies du Cancer (de nature involutive), du Lion (responsable de l'individualisation), et des Gémeaux (exprimant la dualité essentielle de l'homme). Par conséquent, vous êtes en présence, aujourd'hui, de l'activité de la conscience de masse du Cancer qui indique l'activité de la Croix Cardinale dans son stage involutif, de la soi-conscience de l'homme telle qu'elle est indiquée par le Lion, le plus humain de tous les signes, et indicatrice de la Croix Fixe, et des Gémeaux qui confèrent le sens de la double nature de l'homme humaine et divine qui est l'aboutissement de l'expérience de la conscience sur la Croix Mutable.

Par conséquent, vous avez un signe dans chacune des trois Croix particulièrement actives aujourd'hui et qui influencent partout la masse des hommes. La moindre étude des conditions mondiales en ce qui concerne l'homme le prouvera.

2. Les disciples du monde et l'humanité avancée sont aujourd'hui également dans un état troublé. Ils sont éprouvés avant qu'ils puissent faire un pas plus grand en avant et, dans certains cas, ce pas sera la première initiation et, dans d'autres, la seconde. Ceci est amené par les forces conjuguées du Taureau, du Lion et du Scorpion, plus une influence générale et pénétrante provenant des Gémeaux. Vous avez ici trois signes qui se trouvent sur la Croix Fixe et un sur la Croix Mutable qui conditionnent et affectent les disciples du monde ; toutes ces influences ont une importance et une puissance terribles aujourd'hui, en raison du degré de développement et de la sensibilité des disciples et des initiés.

3. Les initiés à leur tour, sont soumis à l'impact des énergies provenant du Scorpion, du Capricorne et des Poissons influx de force provenant de chacune des Trois Croix. Ces trois forces permettent aux initiés de passer la troisième initiation.

Vous remarquerez avec intérêt que le commun des mortels est, de ce fait, sujet en ce moment aux influences de trois signes majeurs et qu'il est conditionné par la puissance qui provient de chacune des trois Croix. Celles-ci placent les hommes devant la responsabilité du choix, évoquant leur libre arbitre, leur tendance à la libre détermination et à leur décision affirmée en ce temps de crise mondiale. Vous noterez que les disciples du monde sont reliés à la masse des hommes par leur responsivité aux influences provenant des Gémeaux, et reliés les uns aux autres par le Scorpion. Ceci éveille en eux la capacité de répondre à l'épreuve, leur confère le sens de la vision (par l'oeil illuminé du Taureau), et leur donne la capacité d'user de la puissance de leur individualité en utilisant une personnalité développée et la puissance du Lion. Les initiés sont mis en rapport avec les disciples du monde par la constellation du Scorpion ; avec le centre hiérarchique par le Capricorne, et avec la masse par les Poissons, signe de tous les Sauveurs du monde.

Sept constellations, par conséquent, sont amenées à l'heure actuelle en une étroite association qui prédomine en cette période de crise, et qui sont responsables de la situation mondiale actuelle :

Le Cancer

La Croix Cardinale "Les deux portes sont ouvertes".

Le Capricorne

Le Taureau

La Croix Fixe "Les Disciples dominent le monde".

Le Lion

Le Scorpion

Les Gémeaux

La Croix Mutable "Sauver le monde est possible aujourd'hui".

Les Poissons

 

 

Les régents planétaires du Capricorne, exotériques et ésotériques sont les mêmes, et Saturne gouverne la carrière de l'homme dans ce signe, qu'il soit sur la roue ordinaire ou sur la roue inversée, ou qu'il soit sur la Croix Mutable ou sur la Croix Fixe. Lorsqu'il a passé la troisième initiation et qu'il peut monter consciemment sur la Croix Cardinale, il est alors libéré de l'influence de Saturne et tombe sous l'influence de Vénus qui est le Gouverneur ou le Régent de la Hiérarchie, celle des Crocodiles. Si l'on se réfère au tableau donné précédemment, ceci apparaîtra clairement. C'est seulement lorsque l'homme est sur la Croix Cardinale que la signification, le but et les pouvoirs des Hiérarchies Créatrices deviennent claires pour lui, et que les "portes d'entrée" donnant accès à chacune de ces Hiérarchies sont grandes ouvertes.

Sur la Croix Mutable et sur la Croix Fixe, nous avons ce que l'on a appelé le rayon vert, régissant non seulement la vie quotidienne avec la loi karmique sur le sentier de l'évolution, mais également les expériences et le processus de l'évolution. Il faut en chercher la raison dans le fait que le Capricorne est un signe de terre et parce que le troisième et le cinquième rayon agissent d'une manière prépondérante à travers ce signe, incarnant le troisième aspect majeur de la divinité, l'intelligence active ajoutée à sa puissance subsidiaire, le cinquième Rayon du Mental.

Ces derniers s'épanchent à travers le Capricorne vers Saturne et vers Vénus et atteignent ainsi notre planète, la Terre. Saturne est l'un des plus puissants d'entre les quatre Seigneurs du Karma et oblige l'homme à affronter son passé et, dans le présent, à se préparer à l'avenir. Telle est l'intention et le but de l'opportunité karmique. A certains points de vue, Saturne peut être considéré comme le Gardien du Seuil Planétaire, car l'humanité comme un tout doit affronter ce Gardien aussi bien que l'Ange de la Présence, et ce faisant découvrir qu'aussi bien le Gardien que l'Ange constituent cette dualité complexe qu'est la famille humaine. Saturne, en rapport particulier avec le signe des Gémeaux, rend cela possible. L'individu fait cette découverte et affronte les deux extrêmes, alors qu'il se trouve dans le signe du Capricorne ; la quatrième et la cinquième Hiérarchie Créatrice font la même chose dans la Balance.

C'est pourquoi à travers Saturne et Vénus, le Capricorne est relié à la Balance, ainsi qu'avec les Gémeaux et le Taureau, et ces quatre constellations le Taureau, les Gémeaux, la Balance et le Capricorne constituent un puissant quaternaire d'énergies et produisent entre eux les conditions et les situations qui permettront à l'initié de prouver qu'il est prêt et capable de recevoir l'initiation.

Ces quatre constellations sont appelées les "Gardiens des quatre secrets".

Le Taureau

.. Garde le secret de la lumière et confère l'illumination à l'initié.

Les Gémeaux

– Gardent le mystère ou le secret de la dualité et donnent à l'initié le mot qui conduira à la fusion des plus grandes paires d'opposés.

La Balance

– Garde le secret de la balance, de l'équilibre et finalement prononce la parole qui libère l'initié du pouvoir des Seigneurs du Karma.

Le Capricorne

– Garde le secret de l'âme elle-même et ce secret est révélé à l'initié au moment de la troisième initiation. Il est quelquefois appelé le "secret de la Gloire cachée".

Par certains autres régents planétaires, et cela par le moyen utilisé par le troisième et le cinquième rayon pour leur travail, le Capricorne est relié à d'autres constellations en dehors des quatre mentionnées ci-dessus, mais ces quatre sont pour nous les plus importantes pour notre objectif. L'étudiant peut examiner les autres énergies concomitantes s'il le désire, en reliant les rayons, les régents planétaires et les constellations entre eux et en se servant pour cela des tableaux déjà donnés. Le sujet est cependant de nature à troubler le débutant ; c'est pour cela que je traite ici de la philosophie et du symbolisme des signes en premier lieu, afin de familiariser l'étudiant avec le plan général et le rapport universel des forces.

Le troisième et le cinquième rayon sont particulièrement actifs sur le sentier du disciple, tout comme le sixième et le quatrième dominent sur le sentier de l'évolution, et le premier et le septième sur le Sentier de l'Initiation.

Le second rayon domine tous les autres rayons, ainsi que vous le savez.

Sentier

Rayons

Planètes

Constellations

Evolution

 6 et 4

Mars – Mercure

Bélier – Gémeaux – Cancer – Vierge – Scorpion

Discipulat

3 et 5

Vénus – Saturne

Gémeaux – Sagittaire – Capricorne

Initiation

 1 et 7

Vulcain – Uranus – Pluton

Taureau – Balance – Pluton – Poissons

 

Dans le tableau qui précède, vous remarquerez un ou deux points intéressants. Ils devraient faire l'objet d'un examen attentif par tous les astrologues, après avoir déterminé la place approximative du sujet sur le sentier évolutif, dans l'une ou l'autre de ces trois divisions.

Premièrement, le fait que la constellation des Gémeaux apparaisse deux fois dans ce tableau en raison de sa connexion étroite avec la quatrième Hiérarchie Créatrice.

Deuxièmement, le fait que durant la période vécue sur la Croix Mutable, cinq constellations concernent l'expérience de l'homme dans la vie quotidienne avec ses renaissances constamment renouvelées et ses difficultés karmiques. Quatre d'entre elles conduisent au Scorpion, signe dans lequel on arrive au point d'inversion sur la roue.

Troisièmement, le fait que sur le Sentier du Disciple, trois constellations régissent et conduisent à l'activité du Capricorne, moment où l'initiation devient possible.

Quatrièmement, sur le Sentier de l'Initiation, l'activité des trois Croix est ressentie simultanément par le truchement des "puissances libérées" du Taureau, de la Balance et des Poissons. Vous noterez également que l'influence du premier rayon, s'exprimant par Pluton et Vulcain, n'est ressentie d'une manière positive que sur le sentier de l'état de Disciple.

Cette puissance du premier rayon n'a été expérimentée par l'humanité comme un tout, que récemment, et cela parce qu'elle s'approche de l'état de disciple du monde, et parce qu'un relativement grand nombre d'êtres humains se sont trouvés sur le Sentier du Disciple et sur le Sentier de Probation. D'où la récente découverte de Pluton et la puissance perçue de Vulcain, voilée par la puissance de Mercure et cachée derrière la planète.

Les influences et la puissance du second rayon sont présentes à demeure et s'épanchent dans notre sphère et vie planétaire, via le soleil (voilant une planète cachée) et Jupiter. Celles-ci entraînent les forces du Lion, du Sagittaire, des Poissons, du Verseau et de la Vierge, et les font pénétrer notre planète tout entière et tous ses règnes de la nature.

Des quelques points ci-dessus, on peut déduire certaines indications concernant l'entrelacement des forces de l'ensemble des douze constellations, alors qu'elles s'épanchent dans tous les règnes de la nature, entraînant avec elles non seulement leur puissance propre, mais aussi celle des sept rayons focalisés dans les planètes sacrées et non sacrées – les vies planétaires découvertes et à découvrir. On a dit occultement que la vision de ces puissances, de leurs nombreuses lignes d'intersection et de leur réseau complexe (apparaissant comme des rivières et des courants de lumière) est donnée à l'initié lorsqu'il atteint le sommet de la montagne du Capricorne. C'est à l'initiation de la Transfiguration que cette vision apparaît devant les yeux du disciple étonné.

Les grandes expériences sur les divers sommets de montagnes, telles qu'elles sont racontées dans la Bible, ont toutes rapport avec le Capricorne.

Moïse, le Dispensateur de la Loi sur le Mont Sinaï, c'est Saturne dans le Capricorne, imposant la Loi du Karma à son peuple. Une indication relative à la raison d'être du peuple Juif en tant que grande centrale de triage karmique" nous est donnée ici. Pesez ces mots : "une centrale de triage karmique". La Montagne de la Transfiguration dans le Nouveau Testament, c'est Vénus dans le Capricorne, lorsque l'amour, le mental, la volonté s'unissent dans la personne du Christ, et qu'il fut "transfiguré" devant les hommes. Au même moment, il obtint la Vision du Père et de ce qu'il avait à faire lorsqu'il "se rendit à Jérusalem", le lieu de la mort, et en même temps la cité de la Paix. Cette Jérusalem, c'est les Poissons. Dans le Verseau, le Christ met ses disciples en rapport avec "l'homme portant la cruche d'eau", le Verseau, et dans la chambre haute il les initie à l'union et à l'unité sous le symbole de la Sainte Cène. C'est à cette cène que l'humanité se prépare aujourd'hui, comme nous l'avons vu en étudian  cette dernière constellation. La signification astrologique du Nouveau Testament n'est encore aujourd'hui que peu comprise. Le Christ qui naquit dans le Capricorne, accomplit la loi sous Saturne, initia l'ère de fraternité intelligente sous Vénus, et il est l'exemple parfait de l'initié capricornien qui devient le Serviteur du monde dans le Verseau, et le Sauveur du Monde dans les Poissons, complétant ainsi la ronde du zodiaque et pouvant dire triomphalement dans les Poissons "tout est consommé".

Le pôle opposé du Capricorne est le Cancer, et, ainsi que vous l'avez appris, les deux signes sont les deux grandes Portes du zodiaque, l'un ouvrant la porte de l'incarnation à la vie de masse et à l'expérience humaine, tandis que l'autre ouvre la porte à la vie de l'Esprit, à la vie du Royaume de Dieu, vie et but de la Hiérarchie de notre planète. Le Cancer admet l'âme dans le centre planétaire que nous appelons l'Humanité. Le Capricorne admet l'âme à cette participation consciente à la vie du centre planétaire que nous appelons la Hiérarchie. La Balance admet l'âme dans le centre planétaire que nous appelons Shamballa, car c'est le pôle opposé du Bélier qui est le lieu des commencements. La Balance exprime le parfait équilibre entre l'esprit et la matière qui se rencontrèrent la première fois dans le Bélier. Cet équilibre et ce rapport entre les grands opposés, l'esprit et la matière, est symbolisé pour nous dans la situation de la personnalité qui doit équilibrer les paires d'opposés sur le plan astral, et qui se trouve sur le "sentier étroit comme une lame de rasoir" qui conduit l'homme au royaume de l'âme. Tandis que l'homme passe et repasse autour du zodiaque de la manière ordinaire, il entre continuellement et consciemment dans la vie dans le Cancer, la constellation sous le signe de laquelle la Loi des renaissances est appliquée et administrée. Mais c'est seulement sur le zodiaque inversé que l'homme apprend à passer tout aussi consciemment et intentionnellement par la porte du Capricorne. Cinq fois, il doit passer pleinement conscient par cette Porte ; ces cinq événements sont fréquemment appelés les cinq initiations majeures.

Considérant la quatrième Hiérarchie Créatrice comme un tout, la manifestation et les expériences de la vie du Logos planétaire par le truchement des cinq races deux passées, une présente, la race aryenne, et deux à venir, constituent les correspondances planétaires des cinq initiations. C'est là un sujet d'étude particulièrement intéressant parce qu'au moment où chaque race particulière vient à l'existence, la porte du Cancer et celle du Capricorne sont toutes deux grandes ouvertes, étant alors alignées occultement.

Une étude des caractéristiques et des qualités de l'homme né dans le signe du Capricorne révélera beaucoup de choses concernant la famille humaine, parce que le Capricornien peut exprimer tout le pire dont l'homme est capable et tout le meilleur. C'est le signe des extrêmes, et cela parce qu'à l'époque où il n'y avait que dix signes, le Capricorne était le premier signe sur la roue ordinaire et le dernier sur la roue inversée. Cela est évident. Esotériquement, tous les Sauveurs du monde et tous les Dieux soleil sont nés dans le Capricorne, mais également la pire espèce d'homme dur, matérialiste, cruel, orgueilleux, personnellement ambitieux et égoïste. La tête domine le coeur dans de tels cas tandis que dans l'exemple parfait des influences du Capricorne, la tête et le coeur sont parfaitement équilibrés.

Le Capricorne gouverne les genoux, et ceci est symboliquement vrai, car seulement lorsque le sujet Capricornien apprend à s'agenouiller en toute humilité, tandis que ses genoux touchent le sommet rocailleux de la montagne, offrant son coeur et sa vie à l'âme et au service de l'humanité, lui est-il permis de passer à travers la porte de l'initiation et peut-il se voir confier les secrets de la vie. C'est seulement "sur les genoux" qu'il peut passer à travers cette porte.

Aussi longtemps qu'il se tient avec arrogance là où il n'a pas droit de se tenir, il ne pourra jamais recevoir en toute sécurité l'information qui est donnée à tous les vrais initiés. L'ancien mode de pèlerinage en Indes, suivant lequel le dévot passait ou progressait d'un lieu saint à l'autre sur ses genoux, est une indication de ce besoin profondément inné d'humilité chez le Capricornien.

L'Inde est gouvernée par le Capricorne, et elle connaît cette vérité. Bien que l'Inde ait permis que l'acte physique usurpe la place de ce qui doit rester une attitude spirituelle, il n'en reste pas moins que la signification symbolique est éternellement vraie. Lorsque l'homme né dans le Capricorne peut s'agenouiller en esprit et en vérité, il est alors prêt pour le processus initiatique sur le sommet de la montagne.

Le symbolisme sous-jacent derrière le fait astrologique de l'exaltation de Mars dans le Capricorne, alors que le pouvoir de la Lune est affligé dans ce signe, et que Jupiter avec Neptune sont tous deux en "chute", est d'une beauté significative et instructive. Mars est le Dieu de la Guerre, le producteur de conflits et dans ce signe terrestre Mars triomphe dans les premiers stades de l'évolution de la quatrième Hiérarchie Créatrice et dans l'histoire de la vie de l'homme du type commun et non développé. Le matérialisme, la lutte pour la satisfaction des ambitions personnelles, et le conflit avec les tendances spirituelles supérieures va croissant constamment, et ce signe – le plus matériel d'entre tous – est le champ de bataille entre le vieil ordre établi avec ses coutumes et ses habitudes et les nouvelles tendances et inclinations supérieures. L'Inde, gouvernée par le Capricorne, a été un champ de bataille dès le commencement des âges. Port Saïd, régi par ce signe, est synonyme de la satisfaction de tous les désirs de caractère terrestre et animal de la pire espèce, et c'est l'une des cités les plus perverses du monde, le lieu de rencontre du mal provenant de trois continents.

Mais tandis que l'évolution se poursuit, le pouvoir de la Lune symbole et régent de la forme diminue de plus en plus, et l'homme sur la roue inversée se libère rapidement de la domination de la matière. L'attrait de ce qui est matériel s'estompe d'une manière croissante. Jupiter qui a été le régent des Poissons et également du Verseau, est en chute dans ce signe. Cette chute doit être étudiée de deux points de vue, car Jupiter dans son aspect inférieur donne l'accomplissement du désir et la satisfaction de ce qui est demandé, tandis que, dans son aspect supérieur, Jupiter est l'expression rayonnante de l'amour qui attire magnifiquement à lui ce qui est désiré cette fois-ci, le bien de l'ensemble. C'est pourquoi dans le Capricorne, Jupiter parvient à son point d'expression le plus bas dans l'aspect matériel dense, et par la suite, quand l'amour et l'altruisme triomphent, cet aspect inférieur disparaît. C'est à la "chute" de l'aspect supérieur que le symbolisme se rapporte, mais plus tard ce sera la chute ou la disparition de tout ce qui est grossier et inférieur. L'amour est frustré et aveuglé lorsque le désir est rampant ; le désir s'évanouit lorsque l'amour triomphe. On dit souvent que Neptune est en chute dans ce signe, et cela pour les mêmes raisons. Neptune est le Dieu des eaux, et, ésotériquement, il est relié aux Poissons ; il conviendrait de noter qu'aussi bien Neptune et Jupiter sont exaltés dans le Cancer, le grand signe dans lequel le désir de s'incarner trouve son accomplissement. Le pouvoir de ces deux planètes est affligé dans la Vierge, où les premiers signes de la conscience christique sont perçus ; tous deux sont en chute dans le Capricorne, lorsque la vie et la conscience christiques arrivent à pleine maturité. Comme vous le voyez, il y a beaucoup à creuser dans ces trois directions et les suggestions qui précèdent indiqueront dans quel sens une étude comparée et une recherche philosophique peuvent être entreprises avec fruit.

Dans le Capricorne, vous avez le triomphe de la matière ; elle y atteint son expression la plus dense et la plus concrète ; mais ce triomphe est suivi par celui de l'esprit. On trouve une expression complète de la nature terrestre dans le Capricorne, mais en même temps d'immenses possibilités spirituelles.

L'Inde par exemple, exprime la dégradation à une vaste échelle, mais en même temps les sommets de l'accomplissement spirituel ; une étude de l'Inde son histoire, ses caractéristiques et ses qualités spirituelles révélera beaucoup de choses relatives aux influences et aux possibilités de ce signe.

La triplicité selon laquelle chaque signe est divisé et que nous appelons les décans, est d'un intérêt particulier dans le cas du Capricorne. Comme il en est de toute correspondance, cette triplicité peut être reliée aux trois aspects de Dieu dans l'homme – l'esprit, l'âme et le corps. C'est pourquoi le décan central est d'une signification et d'une importance particulières dans la période mondiale actuelle, en tant qu'elle est intéressée en premier lieu par l'effet des influences planétaires, des rayons solaires et de l'énergie des constellations sur l'âme ou aspect conscience. Tel est le cas aussi bien si nous considérons l'homme sur la roue ordinaire ou l'homme sur la roue inversée. Du point de vue de l'interprétation astrologique, et dans le cas où l'astrologue n'est pas certain du sens dans lequel la roue tourne, c'est seulement le décan médian avec son régent dont il peut être certain. L'influence de ce régent est par conséquent inévitable. Ceci est le cas, d'une manière frappante, du signe du Verseau, dans lequel notre soleil entre maintenant avec ses trois décans, Saturne, Mercure et Vénus apportant inévitablement difficultés, illumination et amour fraternel. Sur la roue ordinaire, dans toutes les affaires extérieures, Saturne domine, et nous nous trouvons par conséquent aujourd'hui dans un état de chaos et de troubles, mais pour autant qu'il s'agisse de la conscience de la race, Mercure devient progressivement actif ; une illumination constante intervient ; la lumière est projetée sur tous les problèmes ; lumière sur le gouvernement et la politique grâce aux expériences et à l'étude des grandes idéologies de base ; lumière sur la nature matérielle du monde par toutes les nombreuses branches de la science ; lumière sur l'humanité elle-même par l'éducation, la philosophie et la psychologie. Cette lumière se répand dans les lieux les plus sombres de notre planète et dans toutes les nombreuses formes de vie.

Deux listes de régents pour les trois décans sont à notre disposition. D'après Alan Léo, nous avons Saturne, Vénus et Mercure. D'après Sépharial, nous avons Jupiter, Mars et le soleil. De ces deux, la première est la plus correcte et la plus ésotérique. Les véritables régents sont Saturne, Vénus et le soleil. Je voudrais vous rappeler que Mercure et le soleil sont interchangeables, mais que dans ce cas le soleil occupe exotériquement la place de Mercure et ésotériquement celle d'une planète cachée.

Saturne relie le Capricorne aux signes précédents, le Verseau, sur la roue ordinaire, et Jupiter, compris au sens exotérique, relie le Capricorne au Sagittaire sur la roue inversée. Il deviendra évident pour tous les ésotéristes que le soleil est le régent manifeste du troisième décan, voilant une planète cachée d'une profonde signification, comme étant celle qui révèle la divinité au moment de la troisième initiation. Vous noterez comment, dans ce grand signe d'initiation, Saturne révèle la nature du troisième aspect de la divinité, nature de la substance intelligente ; Vénus révèle la nature du second aspect, qui est celui de la conscience ou de l'amour intelligent, tandis que le soleil le soleil physique et le Coeur du soleil tout à la fois révèlent la synthèse de ces deux.

Les mots-clé sur la voie ordinaire sont : Et la Parole dit : "Que l'ambition règne et que la porte soit ouverte." Vous avez ici la clé de la poussée évolutive, du secret de la réincarnation, et de ce mot qui se répercute du Cancer au Capricorne. La porte de l'Initiation est toujours ouverte, mais pendant des siècles l'homme a préféré la porte ouverte du Cancer. L'ambition le pousse de  vie en vie jusqu'à ce qu'il découvre l'inanité de toute gratification terrestre.

Graduellement par la suite, l'ambition spirituelle et le désir de libération remplacent l'ambition matérielle et deviennent une impulsion irrésistible jusqu'à ce que finalement arrive le moment où un sens authentique de la réalité succède à la fois à l'ambition terrestre et à l'ambition spirituelle. L'homme peut alors dire en vérité : "Je suis perdu dans la lumière transcendante, et cependant je tourne le dos à cette lumière" ; car pour un tel homme, il n'y a plus d'autre but ni d'autre objectif que le service. C'est pourquoi il retourne et passe par la porte du Cancer, mais avec sa conscience centrée fermement dans le signe du Verseau. Après avoir été un initié du monde dans le Capricorne, il devient un serviteur du monde incarné dans le Verseau, et plus tard un Sauveur du Monde dans les Poissons.

Vous êtes ici : Accueil ASTROLOGIE ESOTHERIQUE LE CAPRICORNE