N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

LE SAGITTAIRE – L'ARCHER

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

LE SAGITTAIRE – L'ARCHER

Ce signe est, comme vous le savez, un signe spécifiquement humain ; il est nettement associé à l'apparition de l'humanité sur la Terre. Parmi les signes zodiacaux, trois d'entre eux sont associés plus étroitement à l'homme que les autres signes. Ce sont le Lion, le Sagittaire et le Verseau. D'une façon particulière (mais non démontrable pour le moment), ils sont reliés aux trois aspects : corps, âme et esprit. Le tableau suivant, exprimant d'une manière concise les faits d'une haute portée pourra nous éclairer :

Le Lion 

Le Sagittaire 

Le Verseau

Le Lion 

Le Centaure 

Le Porteur d'Eau

L'Homme 

L'Archer 

Le Serviteur

La soi-conscience 

La conscience focalisée 

La conscience de Groupe

La nature physique 

La nature émotionnelle 

La nature mentale inférieure

L'homme intégré 

L'Homme aspirant 

L'Homme au mental intuitif

L'âme humaine 

L'âme humaine spirituelle 

L'âme spirituelle

L'individualisation 

L'état de disciple 

L'initiation

La personnalité 

Le foyer égoïque 

Le foyer monadique

La Croix Fixe 

La Croix Mutable 

La Croix Fixe

La centralisation 

L'orientation 

La décentralisation

L'unité individuelle 

La dualité perçue 

L'unité Universelle

Le feu 

Le feu 

L'air

L'égoïsme 

La lutte 

Le Service

L'évolution 

Le Sentier final 

La libération

 

Je pourrais continuer à résumer les qualités et les caractéristiques de ces trois signes et leurs rapports mutuels spécifiques, mais ce qui précède suffira amplement à démontrer leur connexion et leur effet progressif sur le sujet qui passe périodiquement et cycliquement sous leur influence. On les désigne fréquemment comme les signes qui, lorsqu'ils sont étudiés, révéleront l'intention divine dans l'homme, marqueront les moments de crise dans sa progression et conduiront l'homme lorsque les trois influences qu'ils expriment auront accompli leur oeuvre, "de porte en porte, car le Lion est le signe qui suit le Cancer, et le Sagittaire est le signe qui précède le Capricorne".

Je cite d'après un ancien livre sur les Signes. Le Sagittaire est quelquefois dépeint comme un archer montant un cheval blanc ; une étude de la signification de ce symbole révélera une grande partie d'un enseignement profond. C'est l'une des plus récentes manières d'illustrer cette constellation. Auparavant, à l'époque atlantéenne (c'est de cette période que nous avons hérité notre connaissance de l'astrologie), ce signe était fréquemment représenté par le Centaure fameux animal mi-homme micheval . Le symbole du cheval dominait dans les mythes et symboles de l'Atlantide, tout comme le Bélier et l'Agneau occupent une place éminente dans nos présentations modernes. Ce signe précurseur du Centaure représentait l'évolution et le développement de l'âme humaine avec ses objectifs humains, son égoïsme, son identification avec la forme, ses désirs et ses aspirations.

L'Archer sur le cheval blanc, plus strictement le symbole aryen de ce signe, signifie l'orientation de l'homme vers un but défini. L'homme ne fait plus partie du cheval ; il est libéré de son identification avec lui ; il est le facteur qui domine. Le but précis du Centaure, qui est la satisfaction du désir et des poussées animales, devient, dans les stades ultérieurs, le but de l'initiation qui sera atteint dans le Capricorne, après que le travail préliminaire aura été accompli dans le Sagittaire. La note-clé du Centaure est l'ambition ; la note-clé de l'Archer est aspiration et direction ; tous deux sont les expressions des objectifs humains, mais l'un est l'objectif de la personnalité tandis que l'autre est l'objectif de l'âme. De l'ambition à l'aspiration, de l'égoïsme à un désir intense d'altruisme, de l'intérêt concentré sur soi-même de l'individu dans le Lion, à la concentration du disciple dans le Sagittaire et enfin à l'initiation dans le Capricorne. Il est intéressant de noter que le symbole astrologique couramment utilise pour ce signe est simplement la flèche représentée avec un fragment d'arc. L'Archer aussi bien que le Centaure ont disparu de l'image et ceci principalement parce que l'aspect de la vie humaine souligné aujourd'hui n'est pas fondé sur les faits objectifs de la vie extérieure sur le plan physique.

Ce qui est souligné, c'est une certaine forme de foyer intérieur qui varie en passant par de nombreuses étapes, de l'ambition astrale et émotionnelle à l'aspiration spirituelle, et des activités du mental inférieur, dirigées ou commandées par l'intérêt égoïste à l'illumination de ce même mental lorsqu'il est centré sur l'âme. Dans un ancien catéchisme que tous les disciples doivent assimiler, les questions suivantes sont posées à l'élève, et les réponses nécessaires sont indiquées :

"Où est l'animal, O Lanoo et où est l'homme ?

– Fusionnés en un, O Maître de ma vie.

Les deux sont un. Mais tous deux ont disparu et plus rien ne subsiste que le feu ardent et profond de mon désir.

"Où est le cheval, le cheval blanc de l'âme ?

Où est le cavalier de ce cheval, O Lanoo ?

– Partis dans la direction du portail, O Maître de ma vie. Mais quelque chose s'élance en avant entre les deux pilés d'une porte ouverte quelque chose que j'ai moi-même libéré.

"Et que te reste-t-il, O Sage Lanoo, maintenant que les chevaux des deux espèces t'ont quitté et que le cavalier, non plus attaché, est libre ? Maintenant que reste-t-il ?

– rien d'autre que mon arc et ma flèche, O Maître de ma vie, mais ils suffisent, et lorsque l'heure sera venue, moi, ton Lanoo, je me hâterai derrière la flèche que j'aurai envoyée. Je laisserai les chevaux de ce côté-ci du portail, car je n'ai nul besoin d'eux. J'entre libre, je regagne la flèche que j'ai envoyée et je me hâte sur ma route, passant de porte en porte et chaque fois la flèche me précède."

C'est pour cette raison que les notes-clé du Sagittaire sont au nombre de cinq :

1. La dualité attachée ou fusionnée – le Centaure

2. La dualité non attachée – l'Archer,

3. La liberté ou la concentration – l'Arc et la Flèche.

4. L'ambition humaine conduisant finalement à l'aspiration spirituelle.

5. Un clair rayon de lumière illustrant l'attitude intuitive et concentrée du disciple consacré.

La "flèche en retour de l'intuition", comme on l'appelle quelquefois ; car c'est le trait de la flèche de l'aspiration qui retourne à celui qui l'a envoyé sous la forme de la flèche de l'intuition. Le Sagittaire est l'un des signes intuitifs car seule l'intuition pourra conduire l'homme au pied de la montagne de l'initiation dans le Capricorne.

L'idéalisme qui est le pouvoir d'obtenir la vision et de diriger le cours de la vie conformément à cette vision. Telle est l'oeuvre de Mars, expression du sixième rayon.

Une étude des horoscopes de la famille humaine à tous les degrés, depuis le moment de l'expérience sur la Croix Mutable où la personnalité est édifiée, construite, développée et intégrée, jusqu'à la crucifixion finale de la personnalité sur la Croix Fixe dans les Cieux, révélera que chaque fois que l'homme se trouve sous l'influence du Sagittaire, c'est afin de s'orienter vers quelque nouvel objectif plus élevé conjointement avec la tâche de se centrer à nouveau sur un objectif supérieur et le développement d'un dessein fondamental directeur. Ce développement d'objectifs peut s'amorcer à partir du désir purement animal, en passant par l'ambition humaine égoïste, puis devenir la lutte de l'aspirant disciple ou de l'initié en vue d'atteindre la libération nécessaire vers laquelle le processus évolutif tout entier l'a poussé. Il est intéressant, sous ce rapport, de retracer le développement de la conscience humaine sous l'impact des énergies libérées au travers des divers signes zodiacaux :

1. L'Instinct, le désir qui gouverne – le Cancer. Conscience de masse non évoluée.

Je désire.

2. L'Intellect, l'ambition qui gouverne – le Lion. Conscience individuelle.

Je sais.

3. L'Intuition, l'aspiration qui gouverne – le Sagittaire. Conscience de l'âme dans ses premiers stades. Initiation 1ère et 2ème.

Je vois.

4. L'Illumination, l'intuition qui gouverne – le Capricorne. Conscience de l'âme dans ses stades ultérieurs.

Je réalise.

5. L'Inspiration, le service gouverne – le Verseau. Conscience de groupe.

Je poursuis.

6. L'Identification, la libération gouverne – les Poissons. Conscience divine.

Le Père et Moi sommes Un.

Dans ces signes le Cancer, le Lion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons vous avez les six signes qui constituent l'étoile à six pointes de la quatrième Hiérarchie créatrice humaine. Le Cancer et les Poissons marquent les deux extrêmes. Le crabe symbolise l'emprisonnement (la dure coque, les rochers sous lesquels le crabe cherche toujours un abri), tandis que le poisson signifie la liberté. Entre deux – dans les Poissons, le Sagittaire, le Capricorne et le Verseau interviennent quatre stades dans le développement de la personnalité, la lutte avec les paires d'opposés, et finalement la libération dans le service spirituel complet, en connexion avec le développement de l'intellect en intuition, et sa consommation en la divine aspiration de la personnalité ("inspirée d'en haut", comme ce stade est appelé techniquement).

Les idées qui suivent pourront se révéler utiles ; je ne fais que les indiquer et je laisse le soin à l'étudiant d'en tirer les diverses conséquences pour lui-même.

Nous avons vu que le Cancer est le signe de la vie instinctive et qu'avec le Lion, l'intellect ou le mental devient partie intégrante de l'équipement de l'individu. Cet éveil intellectuel est le résultat d'une lente évolution de la nature instinctive qui, lorsqu'elle atteint un certain degré de développement, tombe sous l'influence directe de la Hiérarchie de la planète, d'une manière nouvelle ; c'est alors que, sous le stimulus des énergies provenant de la planète Vénus, une fusion intervient qui provoque l'émergence de la soi-conscience individuelle dans l'homme. Graduellement, tandis que les siècles s'écoulent, la nature instinctive passe constamment et progressivement à l'arrière-plan et audessous du seuil de conscience, tandis que l'intellect domine de plus en plus et devient un facteur d'une puissance croissante. Dans le Scorpion, le mental peut s'épanouir librement et devenir l'activité gouvernante dans sa plénitude. Cet épanouissement intervient en deux étapes :

L'étape où l'intellect devient puissant et dominant, maîtrisant à un moment donné la nature émotionnelle.

L'étape où l'intellect est illuminé par la lumière de l'âme.

Lorsqu'ils ont affaire à des disciples en probation et à l'humanité ordinaire, les serviteurs de l'humanité feraient bien de se rappeler ces deux étapes et ne pas les confondre lorsqu'ils essaient d'aider ceux qui se trouvent sur l'une ou l'autre d'entre elles. Dans le premier cas, l'accent est mis sur la lutte de la personnalité qui veut se dégager de l'emprise des désirs inférieurs ; dans le second, elle veut se dégager du mirage du monde qui l'entoure et qui est révélé lorsque la lumière de l'âme est projetée sur elle par le mental illuminé. Au premier stade, la capacité de la pensée rationnelle est stimulée par l'âme ; au second stade, l'illumination de l'âme doit se répandre dans le mental humain, et cette lumière de l'âme est alors réfléchie, telle la lumière d'un phare sur le plan astral.

Ceci intervient sur le Sentier de Probation et désigné en ces termes : l'expérience du disciple dans les profondeurs ou dans la vallée.

Dans le Sagittaire, l'intellect qui a été développé, utilisé et finalement illuminé, devient sensible à une expérience mentale d'un ordre encore plus élevé, à laquelle on donne le nom de perception intuitive. Alors, des rayons de lumière sont projetés sur les problèmes ; une vision lointaine et cependant possible d'atteindre intervient. L'homme commence à monter des profondeurs où il était descendu dans le Scorpion et il voit au-dessus de lui et devant lui la montagne du Capricorne qu'il sait devoir gravir à un moment donné. Il ne marche plus dans l'obscurité, car il voit ce qu'il a à faire, et c'est pourquoi il fait de rapides progrès et parcourt "diligemment le Sentier". II "vole de point en point à la recherche des flèches qu'il a lancées". Il doit, au figuré, descendre constamment de son cheval blanc (la personnalité développée et purifiée) et découvrir le lieu où les flèches de son aspiration intuitive le conduiront ; il voyage sur les "ailes de l'âme" (notez ici le rapport avec les pieds ailés de Mercure, le Messager des Dieux), et devient, dans sa propre personnalité, un Dieu ailé lui-même. Mercure, comme vous le savez, gouverne les Gémeaux, le pôle opposé du Sagittaire. Il le fait jusqu'à ce qu'il ait établi un rapport d'équilibre entre la personnalité et l'âme, et qu'il soit capable de fonctionner soit comme personnalité soit comme âme, chaque fois que cela est nécessaire, avec une égale facilité.

Ceci intervient sur le Sentier du Disciple ; c'est l'expérience du disciple sur les plaines de la Terre, car la voie entre les paires d'opposés chemine toute droite, délaissant de part et d'autre les profondeurs de l'expérience de la personnalité et les hauteurs de l'expérience de l'âme. Dans le Capricorne, l'initié apprend à réaliser la signification de la lumière croissante qui salue sa progression, tandis qu'il gravit la montagne en direction du sommet. Les éclairs d'intuition qui lui deviennent familiers se changent en la lumière aveuglante de l'âme, irradiant son mental et lui apportant le point de fusion qui doit toujours être "la fusion des deux lumières, la plus grande lumière et celle de moindre importance, à laquelle j'ai fait allusion dans le Traité sur la Magie Blanche. La lumière de la personnalité et la lumière de l'âme fusionnent. Je n'ai pas besoin de m'étendre là-dessus, car quoi que ce soit que je pourrais dire n'ajouterait rien à ce qui maintenant est la théorie de l'initiation. Ceci intervient sur le Sentier de l'Initiation ;

c'est l'expérience du sommet de la montagne. Tout est nécessaire : les profondeurs, les plaines et le sommet de la montagne.

Comme vous le savez, le Sagittaire est l'un des quatre bras de la Croix Mutable. Une idée du symbolisme général de cette Croix, du point de vue qualificatif, peut être obtenue si nous donnons deux séries de caractéristiques qui distinguent l'homme sur cette croix, aussi bien l'homme non évolué que l'aspirant à la divinité. Nous pourrions énumérer ces caractéristiques comme suit, en désignant chaque bras de la Croix par une phrase distincte :

Les Gémeaux – faculté de changer. Instabilité, Jeu mutuel.

Le Sagittaire – Désir ambitieux. Direction. Orientation.

La Vierge – vie matérielle. L'acte de chérir une idée.

Homme non évolué

Les Poissons – Sensation. Médiumnité. Fluidité.

Les Gémeaux – Reconnaissance de l'âme et de la forme.

Jeu mutuel de l'âme et de la forme.

Le Sagittaire – Aspiration spirituelle concentrée. Disciples.

La Vierge – La mère du Christ-Enfant. Gestation.

Homme évolué

Les Poissons. Le Sauveur du monde. Médiation.

En connexion avec ce qui précède, il est intéressant de noter que les Jumeaux qui sont séparés dans le signe des Gémeaux, deviennent le Centaure, l'homme-bête dans le Sagittaire tandis que la Vierge devient la déesse-Poisson dans le pôle opposé, le signe des Poissons. On pourrait écrire un traité entier sur le thème du rapport entre les opposés dans le cercle zodiacal, car ils expriment l'esprit et la matière et leur rapport mutuel, avec en sus le jeu des énergies qualitatives. Ils apportent en même temps le témoignage du fait que ces deux sont un et simplement l'expression de grandes vies spirituelles mutables, et cependant fixes et initiées. C'est pour cette raison que la constellation de la Balance occupe une place unique dans la Grande Roue, car c'est l'énergie provenant de cette constellation qui domine ce que nous pourrions appeler (en l'absence d'une expression meilleure) le "moyeu de la roue". C'est là le point dans l'espace intermédiaire où les douze énergies zodiacales se rencontrent et se croisent. Par conséquent, la Balance domine le "moment de l'inversion ou du renversement de direction sur la roue" dans la vie de chaque aspirant ; car il arrive un moment dans le cycle des vies où un point d'équilibre relatif est atteint, et la Balance préside à cet événement.

Il sera intéressant un jour d'entreprendre une recherche scientifique sur le pouvoir d'équilibre que la Balance exerce, et l'analyse de l'effet de la Balance sur la vie individuelle. Il pourrait alors être possible de découvrir si la vie particulière au cours de laquelle l'homme poursuivra sa marche en avant sur la roue inversée serait peut-être celle où le soleil se trouve dans le Lion, avec la Balance à l'ascendant. De telles statistiques n'ont pas encore été faites, mais il y a beaucoup à creuser dans cette direction ; je ne fais que des suggestions mais je pense que l'on découvrira que tel est bien le cas. Une recherche bien menée dans l'histoire du spiritisme et des médiums associés à cette histoire, pourrait également prouver que la majorité des médiums d'un type inférieur ou simplement des médiums pratiquant la transe, négatifs et habituellement dépourvus d'intelligence sont nés dans le Cancer avec les Poissons à l'ascendant, ou dans les Poissons avec le Cancer à l'ascendant. De telles études devraient nécessairement englober des centaines de cas et être poursuivies pendant une période prolongée afin de prouver ce que je cherche à mettre en évidence. Il serait aussi intéressant de faire l'analyse des incarnations particulières et des horoscopes dans lesquels les pôles opposés apparaissent tous deux en rapport l'un avec l'autre, l'un en tant que signe solaire et l'autre en tant qu'ascendant ; car ces vies expriment généralement un certain degré ; soit d'équilibre, soit d'aboutissement. Elles ne seront en aucun cas des vies négatives ou manquant de direction, d'événements ou de signification profonde. Ceci est particulièrement le cas sur la Croix Fixe.

Vous remarquerez que mon intention dans cette section de notre traité est d'éveiller et d'évoquer l'intérêt et l'esprit de recherche et d'inciter les étudiants à un travail d'investigation scientifique d'ordre statistique et analytique.

Seulement de cette manière mes principes fondamentaux pourront être prouvés et substitués finalement aux méthodes actuelles qui ne donnent pas satisfaction, méthodes que la plupart des astrologues qui ont acquis un certain degré de capacité et de pénétration considèrent comme déplorables et non satisfaisantes.

La planète gouvernante du Sagittaire est Jupiter du point de vue orthodoxe, mais du point de vue du Sentier du disciple, c'est la Terre elle-même. Mars gouverne ce signe du point de vue des Hiérarchies en cause. Le fait le plus intéressant qui apparaît lorsque nous étudions la Croix Mutable, comme un tout, est en rapport avec les Régents des quatre signes. Du point de vue de l'astrologie orthodoxe, deux planètes seulement régissent ou gouvernent les quatre signes ; ce sont Jupiter et Mercure. Mercure gouverne les Gémeaux et la Vierge, tandis que Jupiter gouverne le Sagittaire et les Poissons. La raison en est évidente si vous étudiez la nature des rayons qui s'expriment à travers ces signes. Mercure est l'agent ou le Messager du quatrième Rayon d'Harmonie par le conflit tandis que Jupiter est l'agent d'expression du deuxième Rayon d'Amour-Sagesse. Ces deux rayons gouvernent la masse des hommes sur la Croix Mutable, et sont en rapport étroit avec l'incarnation massive de la quatrième Hiérarchie Créatrice. Leur fonction est de fusionner et de mêler en un tout coopératif les grandes dualités qui s'expriment au travers du quatrième règne de la nature. La signification en sera évidente.

Il apparaît clairement comment par les influences de Mercure et de Jupiter, le désir matériel peut être transmué en Amour Divin, et le conflit qui est la marque distinctive de la famille humaine peut être précisément le moyen utilisé pour résoudre les dissonances en harmonie. Le caractère défini et la direction de ce processus doivent prendre forme sur la Croix Mutable, avant que les énergies de la Croix Fixe puissent changer l'homme égoïste et ambitieux en la personne du disciple altruiste. Tout ceci doit forcément être commencé sur la Croix Mutable qui est essentiellement la Croix du mental mouvant, fluide et inquiet ; c'est sur cette Croix que la nature mentale est finalement développée et commence son oeuvre d'intégration et de domination de la personnalité.

Lorsque ce processus est en marche, l'expérience de la Croix Mutable est dépassée et la Croix de l'Etat de Disciple commence à jouer son rôle.

Le cas est tout différent en ce qui concerne le côté subjectif de développement. Esotériquement, le disciple qui se trouve en incarnation sous l'influence de la Croix Mutable dans la vie de sa personnalité, alors que lui même, en tant qu'âme est sur la Croix Fixe, ce disciple tombe sous l'influence de l'énergie dirigée provenant de quatre planètes, dont trois sont des planètes non sacrées. Habituellement, ces quatre dépassent ou plutôt commencent à dominer l'influence de Mercure et de Jupiter, conférant ainsi une plus grande facilité d'expression et exerçant cette influence qui mettra la personnalité en un juste rapport avec l'âme, car cela est essentiellement la tâche de la Croix Fixe et le but du disciple. C'est en rapport avec les planètes gouvernant le Sagittaire, exotériquement et ésotériquement, que l'on peut saisir ou avoir une idée de la complexité des forces avec lesquelles chaque disciple est confronté, et saisir la signification des forces des rayons qui se déversent en lui. Prenez par exemple la constellation que nous considérons maintenant et rappelez-vous que les mêmes courants fondamentaux d'énergie devront être notés en rapport avec chacun des autres signes dans lequel l'homme peut entrer en incarnation. Nous découvrirons alors qu'il y a lieu de prendre en considération :

1. Le Signe du soleil – Dans ce cas, le Sagittaire conditionne les circonstances, indiquant l'héritage et obligeant le milieu environnant à s'affirmer à l'égard du sujet.

2. Le Signe Ascendant – L'ascendant peut être l'un des onze autres signes.

3. La Croix Mutable – Les quatre énergies qui se rencontrent "au point médian", et qui ont un effet conjoint et défini sur le sujet. Le même principe s'applique aux deux autres Croix.

4. Les Planètes Orthodoxes – Celles-ci conditionnent la personnalité.

Dans ce cas nous avons Mercure et Jupiter. Les douze Maisons gouvernées par les planètes sont également de première importance du point de vue de l'énergie transmise.

5. Les Planètes Esotériques. Celles-ci apportent une énergie planétaire renouvelée ou accrue et l'énergie propre au rayon d'une manière plus dynamique. Dans le cas du Sagittaire, ces énergies proviennent de Vénus, de la Lune, de la Terre et de Pluton.

6. Le Régent Planétaire d'une Hiérarchie. Dans ce cas particulier cette planète est Mars régissant la sixième Hiérarchie Créatrice, les Seigneurs Lunaires (les élémentaux de la personnalité ternaire) qui doivent être amenés sous la domination du Seigneur Solaire.

Une étude de ce qui précède révèlera des rapports très intéressants et vous apportera la preuve du fait que j'ai souligné, en ce qui concerne la multiplicité des énergies auxquelles le mécanisme merveilleux de l'homme doit répondre et auquel, au fur et à mesure de son évolution, il peut devenir de plus en plus sensible.

Je ne puis pas entrer ici dans l'analyse détaillée des nombreuses énergies qui se déversent au travers du disciple lorsqu'il arrive au dernier stade sur la Croix Mutable et qu'il atteint dans le Sagittaire le degré de détermination qui lui permet de "diriger ses pas vers une autre forme de vie et de monter avec ardeur et fermement sur une autre Croix" comme l'exprime  l'Ancien Commentaire. Je ne puis qu'indiquer les forces suivantes provenant des rayons et se déversant sur l'homme par les planètes ci-après :

Exotérique

Mercure – 4ème Rayon – Harmonie par le Conflit.

Jupiter – 2ème Rayon – Amour-Sagesse.

Esotérique

Vénus – 5ème Rayon – Science Concrète. Mental.

La Lune – 4ème Rayon – Harmonie par le Conflit.

La Terre – 3ème Rayon – Intelligence active.

Pluton – 1er Rayon – Aspect Destructeur.

Hiérarchique

Mars – 6ème Rayon – Dévotion – Guerre à la Mort de la personnalité ou forme.

 

Une analyse de ce qui précède montrera que les "Forces de conflits" sont puissantes dans ce signe, et en premier lieu dans la vie du disciple. L'Harmonie par le Conflit est sans cesse active et apparaît aussi bien dans les caractéristiques orthodoxes qu'ésotériques. La puissance destructrice du premier rayon, centrée en Pluton, apporte le changement, l'obscurité et la mort.

A cette intensité et cette puissance de Pluton, il faut ajouter l'énergie dynamique et pleine de force de la planète Mars. Ceci amène l'entière famille humaine, aussi bien que l'individu, sous la loi de la lutte, de la compétition, fondée cette fois sur la dévotion à un idéal propre au sixième rayon, que cet idéal soit élevé ou bas. Toutes ces forces et énergies agissent sur l'individu né dans le signe du Sagittaire aussi bien que sur la quatrième Hiérarchie Créatrice considérée comme un tout. Ceci, comme vous pouvez le voir provoque une terrible situation ; les forces jouant sur le disciple sont prépondérantes à condition que le mécanisme de réponse et d'éveil soit apte à donner la réponse voulue . Ces forces dans tous les signes sont toujours présentes, mais la responsivité et la sensibilité à leur égard dépend de la nature de l'instrument de réponse. Réfléchissez-y car c'est la sensibilité qui marque la différence entre le disciple et l'homme du type commun.

Ces influences planétaires sont la marque distincte des Fils du Mental, d'origine vénusienne ; elles sont la caractéristique des Seigneurs du Sacrifice et de la Volonté fonctionnant dans le temps et l'espace en tant que quatrième Hiérarchie Créatrice. La vie de la forme est réglée par la Lune voilant une planète cachée ; ces Fils du Mental vivent sur la Terre ; ainsi, à l'intérieur du corps du Logos planétaire, ils sont nettement d'une nature intelligente qui fait d'eux les Seigneurs de la Connaissance atteignant leur but au moyen de la lumière du mental et par la méthode du conflit, car ils sont aussi les Seigneurs de la Dévotion Incessante et Persévérante .Tous les termes ci-dessus, relatifs aux planètes gouvernant le Sagittaire rappelleront aux étudiants certains passages de La Doctrine Secrète. Ces dénominations sont les "noms de qualité" des Divins Manasapoutras, les Agnishvattas qui sont nous-mêmes.

L'étude du paragraphe ci-dessus vous indiquera l'importance du signe du Sagittaire dans la vie des Fils de Dieu en incarnation.

Je voudrais aussi souligner que par Jupiter et ses influences, le Sagittaire est relié à trois autres grandes constellations :

1. Les Poissons – Exotériquement, indiquant le but final pour l'homme.

2. Le Verseau – Esotériquement, indiquant le but de toute l'évolution matérielle et l'objectif de tout le processus d'incarnation.

3. La Vierge – Hiérarchiquement, indiquant le but du Christ Cosmique.

Aussi bien la Terre que Saturne (la première planète non sacrée et la seconde, planète sacrée), sont les expressions du troisième Rayon de l'Intelligence active, et l'affinité de ce rayon sert à amener les influences du Capricorne en rapport avec le Sagittaire, fournissant ainsi un champ d'énergies dans lequel le disciple concentré peut finalement devenir un Initié. Tel est le but prédestiné du sujet né dans le Sagittaire – qu'il s'agisse du but prédestiné initiant à quelque forme d'expérience des sens, ou marquant le début d'une entreprise spirituelle ou la naissance de la conscience spirituelle. Le résultat de toute expérience dans chacun des signes du zodiaque devrait conduire à une expansion de conscience ; peu importe la forme que cette expérience prendra, elle aboutira à une initiation d'un genre ou d'un autre. Les étudiants feraient bien de considérer l'initiation comme un processus déterminant dans la vie ; ils devraient s'efforcer de faire en sorte que chaque expérience de vie ou chaque cycle d'expériences de vie conduise à une initiation, à un champ plus vaste d'éveil et de conscience en même temps qu'à un pouvoir d'expression et à un contact plus grands.

Il me reste peu de choses à ajouter à ce point de notre étude. L'homme qui s'approche du sentier du disciple ou qui est déjà un disciple – consacré ou en observation – tirera grand profit d'une étude profonde et systématique de ce signe. Je voudrais suggérer à l'étudiant de garder présente à son esprit la position de ce signe. Le Scorpion se trouve à mi-chemin entre les deux signes d'équilibre – Le Sagittaire et la Balance. La Balance marque un intermède ou un point notable d'équilibre avant les épreuves pénibles du Scorpion. Le Sagittaire marque un autre point d'équilibre qui suit ces épreuves, car l'Archer doit acquérir et conserver l'oeil, la main et une position ferme avant de lancer la flèche qui, dirigée dans la direction juste et suivie correctement, le conduira au portail de l'initiation.

En étudiant le Sagittaire, il devient évident que l'un des thèmes majeurs sous-jacents de ce signe est celui de  la Direction. L'Archer guide son cheval vers quelque objectif défini ; il envoie ou dirige sa flèche vers un point voulu ; il vise un certain but spécifique. Ce sens de direction ou de conduite est caractéristique de l'homme illuminé, de l'aspirant et du disciple, et, pour eux, la reconnaissance de ce fait va croissant ; lorsque cette faculté de percevoir la direction juste est convenablement développée, elle devient dans les premiers stades un effort en vue d'identifier l'entière activité de la personnalité au Plan Divin, et cela est, en dernière analyse, la direction ordonnée de la Pensée Divine. Il n'existe pas de juste direction en dehors de la pensée, et je voudrais vous rappeler que la pensée est pouvoir. C'est là une affirmation qui devrait être matière à réflexion pour tous les disciples, car ils ne peuvent parvenir à une réelle compréhension de la direction du Plan Divin à moins qu'ils ne travaillent, au cours d'une phase dans leur propre vie, à l'assujettissement de celle-ci à leur propre direction mentale. Alors, et seulement alors, ils peuvent comprendre. Sur la roue ordinaire de la vie, l'homme qui est né dans ce signe ou avec ce signe à l'ascendant, sera influencé par ce que les anciennes Ecritures hindoues appellent Kama-Manas, terme qui a été mal traduit par les mots, désir – pensée. Cette double force domine et influence la vie ; dans les premiers stades de développement, son centre est le désir et la satisfaction de ce désir ; dans les dernières étapes du développement purement consacrées à la personnalité, le foyer de l'attention est placé sur la maîtrise du désir par le mental ; l'objectif majeur est alors l'usage intelligent de toutes les puissances afin d'amener à une satisfaction adéquate du désir, lequel est, dans ce cas, très fréquemment l'ambition d'atteindre un certain but ou de parvenir à un certain objectif.

Ce processus tendant à la satisfaction de la personnalité prend place sur la roue ordinaire. Sur la roue inversée, le but est l'expression de l'amour-sagesse, toujours développé en l'absence de tout égoïsme, toujours marqué par une consécration au bien de l'ensemble et du tout et non pas en vue de la satisfaction de l'individu.

Il est dit que le Sagittaire gouverne les cuisses qui sont le centre principal de la force physique et de la puissance protectrice. Et aussi que le Sagittaire gouverne le centre sacré, qui fournit l'énergie destinée à la procréation de la vie physique. Ceci est aussi symboliquement vrai. Dans le Sagittaire, le disciple doit découvrir deux choses en lui-même : la capacité de progresser sur le  Sentier et de parcourir la Voie, et l'aptitude à créer au sens spirituel et élevé de ce mot. Il s'agit là du rapport entre le centre sacré et le centre de la gorge. Ces pouvoirs (pouvoirs supérieurs), ne sont encore qu'à l'état embryonnaire au début de l'expérience du disciple dans le Sagittaire, mais ils se développent de plus en plus et deviennent puissants tandis que le disciple retourne cycliquement faire l'expérience de la vie dans ce signe.

Il est intéressant de noter qu'il n'y a pas de planète qui soit exaltée dans le Sagittaire ; il n'y a pas non plus de planète en chute dans ce signe. La seule chose qui intervient c'est que la puissance de Mercure est grandement affligée.

Pour cette raison, le Sagittaire est considéré ésotériquement comme un signe d'équilibre ou les extrêmes sont absents ; il n'y a ni grande chute ni exaltation.

Ce fait indique que le disciple doit parcourir une voie aplanie entre les paires d'opposés, non influencé par "le pouvoir d'exaltation ou la puissance qui tombe". Ni la vallée, ni les sommets ne se font sentir ici d'une manière tangible.

Mercure qui est l'expression du quatrième rayon, est aussi le Dieu des processus mentaux ; il voit son pouvoir considérablement diminué dans ce  signe et cela pour deux raisons, au point de vue ésotérique :

Tout d'abord, le disciple doit cesser de s'identifier soit avec sa propre personnalité humaine et ses processus, soit avec le règne humain, et cela avant de pouvoir prendre l'initiation. Son objectif majeur est, pour l'avenir, de devenir une âme spirituelle et toute son attention se porte sur le cinquième règne de la nature ; dans le Sagittaire, il commence à exprimer cette première étape. Ceci implique un revirement complet en ce qui touche la personnalité, le détachement du côté forme de la vie. Ce signe implique une fois encore un point d'équilibre intervenant à un certain moment de crise.

Ensuite, le pouvoir de l'intellect, ayant été développé, éprouvé et reconnu sain dans le signe du Scorpion, commence à décroître en activité et l'intuition commence à prendre sa place. Ceci est essentiel avant que le disciple n'entre dans le signe du Capricorne et avant que la préparation pour l'initiation ne commence.

En ce qui concerne les trois décans du Sagittaire, Sépharial indique les trois planètes gouvernantes comme étant Mercure, la Lune et le soleil, tandis qu'Alan Léo indique Jupiter, Mars et le soleil, soulignant comme toujours, l'interprétation ésotérique. Généralement ses données concordent avec les données ésotériques, mais pas toujours. Jupiter donne l'expansion, transcendant Mercure, car le mental mercurien est toujours une limitation, même s'il n'est que temporaire. La Lune cède la place à Mars qui confère la qualité de la dévotion et la capacité de lutter pour un idéal. Cette conception idéaliste et cette méthode de travail sont toujours les caractéristiques de l'état de disciple durant les premiers stades de développement sur le Sentier. Le soleil, typifiant l'Ange Solaire, demeure constant aussi bien dans le processus exotérique que dans le processus ésotérique ; et c'est pourquoi l'astrologie lui attribue une pression et une présence constantes. Ce fait en lui-même indique une vérité significative. L'âme demeure éternellement présente, dans le passé, dans le présent et dans l'avenir.

Pour terminer, je voudrais simplement vous citer les deux notes clé de ce signe, aussi bien en ce qui concerne le cheminement sur la roue ordinaire que sur la roue inversée. Leur signification est si évidente qu'il n'est nul besoin d'explication. L'injonction à l'homme sur la roue orthodoxe est celle ci :

Et la Parole dit : "Que la nourriture soit cherchée."

A l'homme sur la roue inversée, la Parole retentit :

"Je vois le but. Je l'atteins et en vois un autre."

Puissent les termes de cette injonction finale au disciple parler à son coeur et à son esprit.

Vous êtes ici : Accueil ASTROLOGIE ESOTHERIQUE LE SAGITTAIRE – L'ARCHER