N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

VIRGO – LA VIERGE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

VIRGO – LA VIERGE

Le signe de la vierge est l'un des plus significatifs du zodiaque, car son symbole concerne le but global du processus évolutif qui est de protéger, de nourrir et finalement de révéler la réalité spirituelle cachée. Celleci est voilée par chaque forme, mais la forme humaine est équipée et apte à manifester cette réalité d'une manière différente de toute autre expression de la divinité et à rendre ainsi tangible et objectif ce en vue de quoi tout le processus créateur a été conçu. Les Gémeaux et la vierge sont étroitement reliés, mais les Gémeaux présentent les paires d'opposés âme et corps comme deux entités séparées, tandis que dans la vierge, elles sont mêlées et d'une suprême importance l'une pour l'autre ; la mère protège le germe de la vie du Christ ; la  matière garde, chérit et nourrit l'âme cachée. La note-clé qui incorpore avec le plus d'exactitude la vérité concernant la mission de la vierge, est "Christ en vous, l'espérance de la Gloire". Il n'y a pas de définition plus claire et plus exacte de ce signe ; je voudrais que vous la conserviez dans votre esprit tout au long de notre exposé sur ce sixième signe du zodiaque (ou le septième si l'on ne considère pas la roue inversée).

Dans toutes les grandes religions du monde, la vierge-Mère apparaît ; cela pourrait être prouvé par l'étude de n'importe quel ouvrage sur les religions comparées. Je ne puis tracer pour vous cette universelle reconnaissance de la tâche de la vierge ; ce serait inutile, car de nombreux savants l'ont fait d'une manière adéquate par leurs recherches. Je voudrais cependant souligner quatre noms par lesquels la vierge est désignée et qui vous sont familiers ; dans leur ensemble, ils nous révèlent la nature de la forme dont la vierge est le symbole.

Le mot Virgo lui-même est une déformation d'un ancien mot racine atlantéen qui était appliqué au principe maternel à cette époque lointaine. Cette vierge était la fondatrice du matriarcat qui dominait alors la civilisation, dont divers mythes et légendes nous apportent la preuve ; ils sont parvenus jusqu'à nous et nous parient de Lilith, la dernière déesse vierge de l'époque atlantéenne. La même idée se retrouve également dans les récits traditionnels des anciennes Amazones dont la reine fut vaincue par Hercule, qui lui arracha ce qu'il cherchait. Ceci est une allégorie qui nous parle de l'émergence de l'homme spirituel hors de la domination de la matière. Trois de ces déesses sont Eve, Isis, et Marie. Elles sont d'une importance significative et particulière en ce qui concerne notre civilisation, car elles incorporent en elles le symbole de la nature tout entière de la forme qui, lorsqu'elle est intégrée et fonctionne comme une seule personne s'appelle la personnalité.

Cette personnalité est (en ce qui concerne l'humanité) l'expression qualifiée et développée du troisième aspect de la divinité, celui de Dieu le Saint Esprit, principe actif intelligent et nourrissant de cet univers. Nous étudierons cet aspect dans le Lion, et nous verrons alors dans ce signe le développement de l'entité consciente de soi et de la personnalité qui, dans la vierge, devient la Mère du Christ enfant. Eve est le symbole de la nature mentale et du mental de l'homme attiré par l'appât de la connaissance qui peut être obtenue par l'expérience de l'incarnation. C'est pourquoi Eve prit la pomme de la connaissance du serpent de la matière, amorçant ainsi le long cycle de la recherche humaine, expérience qui débuta, du point de vue mental, à notre époque aryenne. Isis représente a même expression transposée sur le plan astral ou émotionnel. Eve n'a pas d'enfant dans ses bras ; le germe de la vie christique est encore trop petit pour faire sentir sa présence, le processus indicatif est encore trop proche ; mais en Isis le point médian est atteint ; la stimulation de ce qui est désiré (espoir de toutes les nations), comme il est dit dans la Bible, est apparue et c'est pourquoi Isis représente la fertilité, la maternité et la gardienne de l'enfant dans les anciens zodiaque. Marie transpose le processus jusque sur le plan de l'incarnation, le plan physique où elle donne naissance au Christ enfant. Dans ces trois vierges et ces trois Mères du Christ, vous avez l'histoire de la formation et de la fonction des trois aspects de la personnalité dans lesquels le Christ doit trouver son expression. Le signe de la vierge lui-même représente la synthèse de ces trois aspects féminins Eve, Isis et Marie. Elle est la vierge-Mère procurant ce qui est nécessaire pour l'expression mentale, émotionnelle et physique de la divinité cachée mais toujours présente. Ces trois expressions sont amenées au degré de perfection nécessaire dans le Lion, signe de la conscience de soi individuelle développée et de l'épanouissement de la personnalité.

La vierge est, par conséquent, le pôle opposé de celui de l'esprit et représente la relation entre les deux après qu'ils aient été réunis dans le Bélier et qu'ils aient produit une dualité reconnue dans les Gémeaux.

Je voudrais ici vous rappeler quelque chose qui pourrait tout d'abord augmenter la confusion qui existe déjà dans votre esprit mais qui, cependant, est à la base de tout ce que je vous ai dit. Nous avons parlé de deux manières de procéder autour du zodiaque : la voie habituelle du Bélier au Taureau via les Poissons, et la voie ésotérique du Bélier aux Poissons  via le Taureau. Ces deux voies se rapportent à l'évolution humaine que seule nous considérons dans ce traité. Mais dans le cycle involutif majeur qui concerne le mouvement de l'esprit-matière, et non pas la progression de l'homme individualisé, le sens du mouvement ou de la progression va du Bélier aux Poissons,  via le Taureau. Le secret du péché originel de l'homme est caché dans cette vérité, car une fausse orientation intervient à l'une des étapes de l'histoire de l'homme, et la famille humaine comme un tout s'engagera à l'encontre du courant zodiacal normal pour ainsi dire ; c'est seulement sur le Sentier du disciple qu'une juste orientation est atteinte et que l'humanité épouse le rythme juste du progrès.

C'est pourquoi je voudrais vous demander de faire la différence entre le processus involutif qui affecte les grandes Hiérarchies Créatrices, et le processus évolutif qui affecte la quatrième Hiérarchie créatrice, l'humaine. Toutefois, nous ne sommes pas réellement en mesure d'étudier cela, parce que lorsque le cycle évolutif nous enveloppe et nous pénètre, nous sommes nous-mêmes trop étroitement identifiés avec ce processus pour être capables de distinguer clairement entre le Soi et le Non-soi cosmiques ; pour le moment, nous en sommes à apprendre à distinguer le Soi du Non-soi su  une toute petite échelle, en rapport avec notre propre développement. C'est seulement lorsque nous sommes identifiés à la Hiérarchie de notre planète et avec le centre de force spirituelle qui est l'objectif immédiat de ceux qui sont sur le Sentier du disciple, qu'il nous sera possible de saisir sur l'arc évolutif le vaste contour général, l'étendue et la portée des courants d'énergie divine qui se trouvent en ce moment sur l'arc involutif. C'est pour cette raison qu'une étude du zodiaque en rapport avec les règnes sub-humains de la nature n'est pas encore possible.

La vierge est par conséquent la Mère cosmique parce qu'elle représente cosmiquement le pôle négatif par rapport au pôle positif de l'esprit ; elle est l'agent de réception en ce qui concerne l'aspect Père. Dans un système solaire antérieur, cet aspect de la matière était le facteur suprême de domination tout comme dans ce système solaire, c'est l'âme ou le principe christique qui est d'importance capitale. A un certain point de vue, la vierge est le plus ancien de tous les signes ; mais c'est là une affirmation que je suis tout à fait incapable de vous prouver. Dans le premier système, les vagues symptômes (si je puis employer ce terme) de la dualité qui est un fait avéré dans ce système, apparaissent, et cette vérité est conservée pour nous dans ces paroles "Le Saint Esprit couvrit la vierge Marie de Son ombre." La vie du 3ème aspect divin joua alors sur l'Océan de la matière en repos et prépara cette substance pendant d'innombrables siècles, pour son oeuvre dans ce système solaire. C'est dans ce système que le Christ-Enfant, expression de la conscience divine et résultat entre le Père-Esprit et la Mère-Matière doit être amené à la naissance.

Un autre signe du zodiaque également en rapport étroit avec le système solaire antérieur est le Cancer ; on pourrait dire que le Cancer est une expression (dans le stade de progrès très avancé) de la première moitié du cycle de vie dans le premier système solaire, tandis que la vierge est une expression tout aussi avancée de la seconde moitié. Dans l'effort de saisir l'ensemble de la situation, il conviendrait de se rappeler que l'aspect conscience, tel que nous interprétons la capacité d'être éveillé, était totalement absent, si l'on en excepte l'aspect embryonnaire dans lequel le processus entier pouvait être apparenté au séjour de l'embryon dans le sein de la mère, avant l'accélération de son évolution au point médian du processus de gestation. Cependant, cela ne vous fera pas de mal d'exercer votre faculté imaginative et de vous faire ainsi une vague idée de la synthèse du grand schéma évolutif qui concerne, à l'échelle cosmique, la triple personnalité de la Divinité. Je me suis efforcé de traiter ce sujet dans  le Traité du Feu Cosmique.

La vierge est le sixième signe ; l'étoile à six pointes en est l'antique symbole, illustrant le processus de l'involution et aussi celui de l'évolution amené au point d'équilibre, exprimé pour nous dans le rapport de la vierge avec la Balance. Vous noterez, si vous consultez le dictionnaire, qu'astronomiquement la vierge est considérée occuper l'emplacement dans la voûte céleste où se trouve la Balance. Tout cela fait partie de la grande Illusion que l'astrologie a tant de peine à saisir. Il y a un mouvement et un décalage constant dans l'espace ; la précession des équinoxes est à la fois un fait et une illusion. Le processus entier et son interprétation dépendent du degré d'évolution intellectuelle de la race ; la responsivité de l'homme aux forces planétaires et à l'influence des signes zodiacaux, dépend de ses instruments de réponse et du mécanisme de réception avec lequel il entre en incarnation. Le ciel, les constellations, les signes et les planètes signifient une chose pour la Hiérarchie, une autre chose pour les astronomes, et encore une autre chose pour les astrologues, tandis que pour l'homme de la rue, tout cela  e constitue que des galaxies de lumière étonnantes. J'éprouve le besoin de vous le rappeler et de souligner que les faits astronomiques ne sont que relatifs par rapport à la nature véritable et authentique de ce qui fait l'objet des jugements scientifiques ; ces faits sont significatifs de vie et de puissance, mais non pas dans le sens où la science et l'homme ordinaire les comprennent. Du point de vue de la vérité ésotérique, ils sont simplement des vies incarnées et l'expression de la vie, de la qualité, du but et de l'intention des Etres qui les ont amenés à la manifestation.

Comme vous le savez déjà, la vierge est un des quatre bras de la Croix Mutable, et les quatre énergies qui constituent cette Croix (les trois Croix étant des courants d'énergies croisées) expriment l'objectif intégral de l'homme dans quatre stades définis. Cette Croix Mutable est quelquefois appelée "la Croix de la Renaissance", soulignant ainsi la constante mutation dont elle est le symbole, et également la "Croix des vies changeantes". Elle dépeint et illustre les quatre points critiques ou phases dans le cours de l'existence de l'âme en manifestation :

I. Les Gémeaux.

1. Dualité essentielle non reliée. Les Jumeaux.

2. Dualité perçue et reconnue au travers de :

a. la fusion de la masse dans le Cancer.

b. la conscience individuelle dans le Lion.

Stade de l'Humanité.

II. La Vierge.

1. Période du germe caché de vie spirituelle.

2. Période du germe actif de vie spirituelle.

a. gestation durant les premiers stades.

b. période de vie accélérée.

Stade de Probation ou d'Eveil.

III. Le Sagittaire.

1. Fin du sens de dualité. Fusion atteinte.

2. Vie dirigée dans un seul sens.

Stade de l'état de Disciple.

IV. Les Poissons.

1. Dualité réunie en une synthèse. Comparez les symboles du signe des Gémeaux et du signe des Poissons.

2. Apparition d'un Sauveur du Monde.

Stade de l'Initiation.

A travers tous ces rapports et comme résultat du constant développement du principe de l'âme, s'affirme le thème du service.

Dans les Gémeaux, le rapport entre la grande dualité de l'âme et du corps émerge à ce stade, le corps ou la forme sert l'âme.

Dans la Vierge, la matière ou substance et l'âme

échangent leur service et se servent mutuellement.

Dans le Sagittaire apparaît le service de la vie en termes de Service de la Hiérarchie, expression planétaire de l'idée de service, tandis que dans les Poissons apparaît comme résultat du processus évolutif tout entier – le Serviteur du monde, consacre, entraîne et éprouvé, ou le Sauveur. On a dit que la vierge "implique le service du présent immédiat" ou, en d'autres termes, que le Dieu immanent évoque une réaction de la part du côté forme, et c'est ainsi qu'il est servi.

Les trois Croix cosmique, systémique et humaine sont profondément intéressantes dans leurs rapports mutuels ; nous le découvrirons lorsque nous étudierons avec soin leur signification, leur position et leur effet énergétique dans le zodiaque, aussi bien sur notre planète que les unes sur les autres. Ceci sera vu dans une partie ultérieure de ce Traité.

La vierge fait partie de la triplicité des signes de terre ; une compréhension de cette triplicité nous éclairera. Les trois signes de terre sont : le Taureau, la vierge, le Capricorne ; ils sont reliés les uns aux autres d'une manière particulière en connexion avec la planète non sacrée, notre Terre. Le rapport qui nous occupe ici est celui de la réunion et de la fusion des énergies de ces trois signes sur la Terre et leur effet sur les règnes de la nature manifestés sur notre Terre. On pourrait dire ceci :

1. Le Taureau – le stimulus derrière l'évolution (impulsion).

Désir d'expérience, de satisfaction.

La Lumière de la Connaissance.

2. La vierge – le stimulus derrière l'état de disciple (but).

Désir de s'exprimer, désir spirituel.

La Lumière de Dieu cachée.

3. Le Capricorne – le stimulus derrière l'Initiation (service).

Désir de Libération. Désir de service.

La Lumière de la vie.

Ils expriment tous le désir qui se mue et se fond en aspiration ; par ce processus ils apportent la lumière et la vie à l'homme. Dans la vierge, le but en vue duquel la vie de la forme existe, commence à être réalisé et le désir de satisfaction personnelle commence à changer ; le désir de l'homme de reconnaître intérieurement le Christ immanent commence à exercer une domination croissante jusqu'à ce que la réalité spirituelle intérieure soit finalement libérée de l'esclavage de la matière et devienne manifeste dans sa propre nature. Exprimons cette pensée en d'autres termes : la lumière de la connaissance, dont le Taureau est le gardien, fait place à la lumière de la Sagesse dont la vierge est la gardienne ; et celle-ci se soumet finalement à la lumière de l'Initiation dans le Capricorne. Tout cela cependant intervient et doit intervenir sur ce qui est appelé ésotériquement "la surface radieuse de la Terre", le plan de la forme ; l'Assomption ou glorification de la vierge n'est pas encore intervenue et l'élévation de la substance n'a pas encore été réalisée. Il est intéressant de noter que le Scorpion amène l'inévitabilité de cette Assomption finale de la matière dans le ciel, dans le Capricorne ; nous en avons une première vision dans l'Histoire d'Hercule, lorsqu'il élève l'Hydre bien haute au-dessus de sa tête dans les airs, dans le Scorpion.

La vierge symbolise les profondeurs, l'obscurité, la tranquillité et la chaleur ; c'est la vallée de l'expérience profonde où les secrets sont découverts et, à un moment donné, "amenés à la lumière" ; c'est le lieu des crises lentes de caractère bénin et cependant puissantes, le lieu aussi des développements périodiques qui interviennent dans l'obscurité et cependant conduisent à la lumière. C'est le stade des "yeux bandés" que l'on trouve dans les rituels Maçonniques et qui toujours précède le don de la lumière. La vierge représente   "les entrailles du temps", où le Plan de Dieu (mystère et secret des âges) mûrit lentement et qui, dans la peine, l'inconfort, la lutte et le conflit, est révélé au terme du temps fixé. Il semblerait aujourd'hui et ceci d'une manière curieuse et convaincante que nous entrons dans le huitième mois de la période de gestation ; c'est presque le cas en ce qui concerne l'humanité, car – en comptant de la vierge au Verseau, signe dans lequel nous entrons maintenant – nous découvrons qu'il y a précisément huit signes, la vierge, le Lion, le Cancer, les Gémeaux, le Taureau, le Bélier, les Poissons et le Verseau, et ceci est très certainement la garante de la naissance du nouvel âge, de la nouvelle conscience, de la nouvelle civilisation et de la nouvelle culture. La garantie que ceux-ci sont inévitables et certains.

Je voudrais m'arrêter ici et éclairer un point qui concerne le cheminement de la vie humaine autour du zodiaque. Cette progression peut être classée en trois divisions majeures :

1. Le progrès ou cheminement de l'humanité autour du zodiaque, du Bélier aux Poissons, via le Taureau, jusqu'à ce qu'en Vierge-Lion, ces deux signes soient regardés ésotériquement comme inséparables ; le mouvement de la masse libère l'individu pour la vie du progrès conscient de soi et pour un changement du mode de progression sur la roue de la vie. Ceci se situe bien loin derrière nous dans le passé.

2. La progression ou cheminement de l'individu qui intervient dans le sens contraire de celui de la masse ; à ce stade, l'individu procède dans le sens des aiguilles d'une montre, du Bélier au Taureau, via les Poissons . Sa vie est alors, et pendant très longtemps, éminemment antisociale dans le sens spirituel ; il est égoïste et centré sur lui-même.

Ses efforts sont faits à son profit et pour sa propre satisfaction, en vue de la réussite de ses entreprises personnelles ; cette tendance ne cesse de s'accroître. Telle est la situation qui caractérise l'ensemble des hommes en ce moment.

3. La progression ou cheminement de l'homme réorienté du Bélier aux Poissons via le Taureau. Dans ce stade final, il revient à la méthode directe, au même rythme et au tempo du mouvement primitif de la masse, mais cette fois-ci avec des attitudes nouvelles orientées vers le service altruiste, avec une personnalité consacrée au service de l'humanité, avec une réorientation volontaire de ses énergies afin que celles-ci convergent toutes vers la réalisation de la synthèse et la compréhension. Telle sera la situation à l'avenir également pour les masses.

L'astrologue de l'avenir doit garder ces trois modes de progression soigneusement dans son esprit. Tel est le plan divin comme nous le percevons à l'heure actuelle. Dans ce plan la vierge représente le temps générateur au sein duquel la personnalité-âme (Lion-vierge) passe par les trois stades ou cycles précités. Elle représente aussi la forme génératrice et la mère nourricière qui garde le principe christique à l'intérieur de sa propre substance, jusqu'au moment où "les temps étant mûrs, elle peut donner naissance au Christ-Enfant". Il y a trois principaux signes en rapport avec le principe christique dans cette période mondiale :

1. La vierge – Gestation – gouvernant neuf signes, de la vierge au Capricorne, la vierge y compris.

2. Le Capricorne – Travail – englobant trois signes, du Capricorne aux Poissons, jusqu'à la 3ème initiation, le Capricorne inclus.

3. Les Poissons – Naissance – Apparition du Sauveur du monde.

En examinant ces points, un autre problème surgit pour l'astrologie auquel j'ai à peine touché, mais qui est un facteur déterminant par ses résultats. Il faut faire la distinction entre l'horoscope de la forme et l'horoscope du principe christique intérieur vivant. Cette distinction sera la marque de la Nouvelle astrologie, mais elle se développera à la condition que les astrologues veuillent bien travailler avec les hypothèses que j'ai apportées. Réfléchissez à ces faits en rapport avec la vie christique ; ils vous sont théoriquement familiers, mais leur portée et leur signification ésotérique sont abstraites et souvent difficiles à saisir pour ceux qui ont été élevés sous l'ancien régime avec les idées et les méthodes anciennes d'approche de la vérité. Ils signifient beaucoup plus que ce qui en a été saisi jusqu'à maintenant.

Les Régents de ces signes sont au nombre de trois :

1. Mercure – C'est le régent orthodoxe. Il exprime l'énergie versatile du Fils du Mental, l'âme. Il est interchangeable avec le soleil, (le Fils) ; il représente le médiateur ou intermédiaire entre le Père et la Mère, entre l'Esprit et la Matière. Et cependant il est le fruit de l'union des deux.

2. La Lune – (Vulcain) – C'est le régent ésotérique. Sa signification est semblable à celle du régent orthodoxe. La Lune (ou énergie du 4ème Rayon) apparaît ici comme une expression de l'énergie du 1er Rayon, se manifestant au travers de Vulcain. La Lune régit la forme et c'est la volonté de Dieu de se manifester au moyen de la forme.

3. Jupiter – C'est le régent hiérarchique ; il gouverne la seconde Hiérarchie Créatrice, celle des divins Constructeurs de notre manifestation planétaire. (Voir le tableau concernant les Hiérarchies.

Celle-ci est la septième Hiérarchie Créatrice aussi bien que la seconde si l'on tient compte des cinq Hiérarchies non manifestées ; dans la signification du 2 et du 7 beaucoup du mystère caché derrière ces Hiérarchies sera révélé.

Les énergies du quatrième rayon s'épanchent par ces trois régents planétaires, gouvernant le mental par Mercure et la forme physique par la Lune ; les énergies du premier rayon qui expriment la volonté de Dieu commencent à dominer l'homme conscient de soi (développé dans le Lion) et les énergies du second rayon, incarnant l'amour de Dieu entrent en manifestation. La volonté, l'amour et l'harmonie par le conflit, telles sont les forces dominantes qui font de l'homme ce qu'il est, et telles sont les énergies gouvernantes qui utilisent le mental (Mercure), la nature émotionnelle, l'amour (dans Jupiter) et le corps physique (la Lune) en vue de l'expression du divin et de la réalisation de ses desseins. Il vous apparaîtra clairement que la tâche de Mercure vis-à-vis de l'humanité s'est poursuivie de la manière la plus satisfaisante et qu'elle a amené l'humanité à son présent degré d'évolution sur le Sentier de Probation.

Vous reconnaîtrez également que l'énergie de Vulcain fait déjà sentir puissamment sa présence, d'où les luttes se poursuivant sur la planète entre les hommes de volonté, égoïstes et ambitieux, et les hommes de Bonne Volonté qui ne désirent que le bien de l'ensemble. Lorsque la Hiérarchie humaine sera pleinement consciente des possibilités spirituelles et non pas seulement des possibiités matérielles, l'oeuvre de Jupiter s'intensifiera immédiatement et ce régent bienfaisant conduira la famille humaine sur les voies de la paix et du progrès.

La vierge est nettement reliée, par divers régents planétaires, à huit autres signes du zodiaque ; par conséquent, c'est à huit signes que nous avons affaire, parce qu'ils forment une synthèse numérique de neuf signes combinés ; dans leurs rapports fructueux sont cachés l'histoire tout entière du progrès humain et le secret du processus de la manifestation divine. Il sera utile ici de se rappeler les points suivants :

1. Neuf est le nombre de l'homme ; la quatrième Hiérarchie créatrice est en réalité la neuvième si les cinq Hiérarchies non manifestées sont incluses dans notre numération. La Hiérarchie humaine n'est la quatrième qu'au sein des sept qui sont actives sur le plan de la manifestation.

2. Neuf est le nombre de l'Initiation en ce qui concerne l'humanité. Il y a :

a. Cinq initiations planétaires majeures destinées à l'homme

b. Trois initiations systémiques, le Christ ayant pris déjà deux d'entre elles.

c. Une initiation cosmique qui relie un être humain à Sirius.

Le rapport de la vierge avec huit signes a par conséquent une répercussion définie en cette matière ; les neuf puissances unifiées contribuent au développement de la vie christique dans l'individu et dans l'humanité.

De ce groupe de signes et de constellations qui leur sont attachées, trois signes sont omis. Ce sont le Lion, la Balance et le Capricorne. Ces trois signes sont tous des  signes de crises ; ils indiquent l'influence progressive des neuf autres signes et les situations qui résulteront de leur activité. Ils sont les points ou lieux d'épreuves dans le processus du jeu des énergies provenant des neuf autres signes en tant que ces Energies affectent les aspirants. Ce sont :

1. Le Lion – La Crise de l'Individualisation. Celle-ci comprend deux

stades :

a. La puissance rudimentaire diffuse.

b. L'intégration de la personnalité.

Ce signe signifie l'émergence de la personnalité et la préparation en vue de l'expérience christique. C'est la conscience de soi impliquant la synthèse d'ordre inférieur.

2. La Balance – La Crise de l'Equilibre. Emergence du sens de direction

autonome et de position d'équilibre. C'est la marque de l'équilibre entre l'âme et la forme. Ce signe signifie aussi l'opportunité offerte du libre choix. C'est la conscience de la dualité en même temps que l'effort pour équilibrer les deux éléments qui la composent.

3. Le Capricorne – La Crise de l'Initiation. Cette crise implique cinq

stades et signifie l'émergence de la vie christique qui s'affirme à chaque étape davantage. Elle implique la synthèse d'ordre supérieur et la domination de la conscience christique qui est conscience de groupe.

Il y a par conséquent neuf signes à travers lesquels des puissances s'épanchent qui sont créatrices dans leur effet, et qui produisent les changements nécessaires au progrès de l'âme en vue de l'expression divine.

Vous avez aussi trois signes de crise grâce auxquels le degré d'évolution est déterminé. A ce propos il faudrait noter que :

1. Le Lion, la Balance, le Capricorne, constituent le triangle du Père ou aspect volonté ; ils sont la marque des niveaux atteints au moyen de l'affrontement des crises spécifiques et des victoires obtenues.

2. Le Cancer, la vierge, les Poissons, constituent le triangle de la Mère ou aspect matière, conditionné par une activité intelligente. Ils indiquent des points d'opportunité de caractère intérieur en ce qui concerne la conscience ; c'est pourquoi vous avez la découverte de la conscience de masse, de la conscience individuelle, et de la conscience de groupe.

Une étude serrée des idées précitées s'avérera utile pour la mise en oeuvre des méthodes d'analyse et de relations ; elle devrait fournir la clé que les astrologues peuvent utiliser lorsqu'ils se penchent sur les horoscopes concernant la masse.

Au cours de notre étude des diverses constellations, il vous apparaîtra que la fonction essentielle des planètes est d'être les agents de distribution des énergies émanant du zodiaque telles qu'elles convergent dans notre système solaire et sont attirées vers notre planète. L'étudiant doit comprendre d'une manière plus approfondie qu'il ne le fait que la base des sciences astrologiques réside dans l'émanation, la transmission et la réception d'énergies et leur transmutation sous forme de forces, par l'entité réceptrice. Les énergies des divers signes sont attirées par les différentes planètes selon leur degré de développement et selon ce qui est appelé ésotériquement "les rapports anciens" entre les entités utilisant ces planètes et les constellations comme forme d'expression. Un tel rapport existe entre les êtres ; il est fondé sur la loi de l'Affinité. C'est cette loi de l'Affinité qui produit la poussée ou pression magnétique et la réponse dynamique entre constellations et planètes à l'intérieur du système solaire, entre une certaine planète particulière et les formes de vie sur une autre planète ainsi que les "énergies imminentes" comme on les appelle, qui proviennent de quelque source majeure. La capacité de recevoir des énergies planétaires et d'en profiter ces dernières émanant elles mêmes de quelque constellation dépend du degré d'évolution qui détermine la réceptivité et la responsivité du mécanisme récepteur. Ce fait constitue une loi inaltérable ; c'est la raison de la non-reconnaissance du pouvoir de certaines planètes qui jusqu'ici n'ont pas été découvertes et qui, par conséquent, n'avaient que peu à faire avec le cours de l'évolution jusqu'à l'heure actuelle ; ce fait doit être attribué à l'absence de responsivité des instruments de réception.

Les planètes, les énergies et les forces ont existé en tout temps, mais elles sont restées non "effectives" et par conséquent non découvertes, étant donné  la non-existencee des instruments nécessaires pour y répondre . Ces planètes et ces énergies n'ont par conséquent aucun effet sur la vie et sur l'histoire d'un individu et ne deviennent puissantes et "magnétiques" que lorsque l'homme a atteint un certain degré de développement, qu'il devient sensible aux influences supérieures et qu'il se prépare à fouler le Sentier. Cette aptitude indique que son instrument de réponse (la personnalité ternaire) est plus sensible que dans le cas de la personne ordinaire, et peut répondre à un taux de vibrations supérieur. C'est là naturellement que réside la distinction entre les planètes sacrées et les non sacrées. Les Seigneurs de ces planètes (les vies animant les rayons, ou Logoï planétaires) sont aussi, à leur propre niveau, inégalement développés ; quelques-uns d'entre eux sont plus avancés sur le Sentier cosmique de développement spirituel que les autres ; ceux qui sont entrés définitivement sur le Sentier cosmique de l'Etat de Disciple sont considérés comme "informant" les planètes sacrées, tandis que ceux qui sont sur le Sentier cosmique de Probation s'expriment au travers des planètes non sacrées. Je développerai ce point ultérieurement. Le point que je cherche à relever ici est que tout cela n'est qu'une question de développement de la réceptivité et de la sensibilité.

Sur la Roue Inversée, par les régents planétaires (conjointement actifs, aussi bien du côté orthodoxe que du côté ésotérique), l'homme sur le Sentier découvre qu'il est capable de répondre à un très grand nombre d'énergies aboutissant vers lui, et provenant de nombreuses directions ; d'où les difficultés de l'homme sur le Sentier de disciple. Lorsqu'il devient un initié, cette gamme de vibrations s'accroît rapidement ; il devient réceptif aux énergies que j'ai classées sous le terme de  hiérarchiques, et qui ont rapport avec les douze Hiérarchies Créatrices. Les forces de ces Hiérarchies (qui ne sont ni planétaires ni systémiques) pénètrent l'initié et l'éveillent au groupe de réponses qui, finalement, lui donnent la conscience du système et font de lui un Serviteur du monde dans le Verseau et un Sauveur du monde dans les Poissons. Une indication vous est donnée ici à propos de la période mondiale dans laquelle nous entrons maintenant ; vous verrez de plus en plus clairement (si vous réfléchissez à mes paroles) pourquoi nous nous acheminons vers un signe dans lequel les rangs des initiés seront grandement accrus. Dans le stade de l'initiation, les énergies des signes et des constellations "attenantes" (ce dernier mot exprime le réel état de choses d'une manière plus précise qu'autrement) nous parviennent sous une forme plus pure et par une voie plus directe que sur le Sentier du Disciple et que pendant les premiers stades du développement évolutif. L'initié est capable de répondre aux influences planétaires, systémiques et à certaines influences cosmiques ; il devient si je puis m'exprimer ainsi une lentille à travers laquelle "les nombreuses lumières qui sont elles-mêmes des énergies" peuvent s'écouler et de cette manière être focalisées sur notre planète. L'initié accorde sa conscience à ces énergies, devenant ainsi un serviteur sur le plan planétaire. L'autre point que je voudrais aborder ici concerne le fait que certains rayons s'expriment par le truchement de deux planètes ; par exemple le quatrième Rayon de l'Harmonie par le Conflit nous atteint à la fois par la Lune et par Mercure, tandis que le premier Rayon de la Volonté ou de Pouvoir nous atteint par Vulcain et par Pluton. La cause réelle de ceci constitue l'un des secrets de l'initiation ; elle est enfouie ou cachée dans la destinée de la quatrième Hiérarchie créatrice et dans la Volonté-de-se-manifester du Seigneur de notre Terre, qui est lui-même sur le troisième Rayon de l'Intelligence active.

A son sujet, il est dit "lorsque la troisième grande Energie est reliée à la quatrième Hiérarchie créatrice, le mystère du Sept perfectionné sera compris".

Une des significations les plus évidentes de cette affirmation se trouve dans le développement de l'intelligence et de l'amour chez l'initié quand il parvient, à un moment donné, à s'exprimer pleinement et au moment de la dernière initiation majeure lorsqu'il est capable de répondre à la synthèse des énergies qui émanent des "Sept Esprits devant le Trône de Dieu". Ceux-ci sont les représentants des sept Rishis de la Grande Ourse et de leur autre pôle, les sept Soeurs des Pléiades, reconnues symboliquement comme les sept Epouses des Rishis de la Grande Ourse. Ici encore, en rapport avec notre système solaire, nous nous trouvons en présence d'un autre grand triangle d'énergie dont les foyers d'expression sur notre Terre sont les sept Esprits devant le Trône. Nous traiterons de ce triangle plus tard ; je veux simplement m'y référer ici en ces termes :

1. Les sept Esprits responsifs aux sept planètes sacrées sont :

a. les expressions de la vie divine sur la Terre,

b. les foyers d'expression des Seigneurs des sept rayons,

c. les Régents des sept plans de conscience et des sept plans de la manifestation,

d. les représentants ou agents, parce qu'ils répondent aux :

2. Sept Rishis de la Grande Ourse qui sont :

a. les expressions de la vie de Celui-duquel-rien-ne-peut-être-dit.

b. les foyers positifs pour les sept énergies cosmiques majeures,

c. les Régents des sept Hiérarchies créatrices,

d. reliés en tant que pôles positifs aux :

1. Sept Soeurs des sept Pléiades qui :

a. sont les expressions du dualisme de la manifestation dans leur rapport avec les sept Rishis,

b. fournissent le pôle négatif à l'aspect positif des sept Rishis,

c. fusionnent avec les énergies positives de la Grande Ourse et conjointement agissent et oeuvrent à travers sept d'entre les signes zodiacaux.

Ici encore la complexité des forces agissant sur notre planète s'accroît au fur et à mesure que les instruments de réponse sur notre planète deviennent plus développés et sensibles, et par conséquent capables d'une réaction plus juste et d'une réponse plus rapide aux nombreuses forces qui s'exercent sur les formes de vie de notre planète. Un expert astrologue qui travaille avec les Maîtres de la Grande Loge Blanche a fait remarquer que "lorsque l'humanité sera capable de comprendre la distinction entre les Signes et les Constellations, ainsi que la nature de la polarité des énergies, de répondre aux trois Réalités cosmiques, aux douze Energies cosmiques et aux sept Impacts planétaires, ainsi qu'à l'action réciproque des douze Hiérarchies créatrices, alors seulement, elle verra une radieuse lumière ; et la destinée de notre Logos solaire sera finalement déterminée." Derrière cette information il y a trois significations : une pour l'homme intelligent normal, une autre pour les disciples, et une troisième pour les initiés au-delà du troisième degré.

Comme je vous l'ai fait remarquer antérieurement, le signe de la vierge est relié à neuf constellations et, dans ce fait, il y a à la fois un élément prophétique et une garantie. Ce que ce signe voile et cache est potentiellement capable de répondre à neuf courants d'énergie, lesquels agissant sur la vie dans la forme et évoquant une réponse de l'âme produisent les "points de crise" et les "moments de développement caractérisés" dont nous avons parlé à propos du ternaire Lion-Balance-Capricorne. Par Mercure, la vierge entre en rapport étroit avec trois constellations : le Bélier, les Gémeaux et le Scorpion. Ici encore il y a un triangle d'énergies d'une grande importance dans la vie du Christ-enfant que la vierge garde, nourrit etcache dans son sein. Par le Bélier et le Scorpion, la vie et la manifestation christiques sont intégrées avec celles de la quatrième Hiérarchie Créatrice ; il y a là un grand mystère qui concerne la double manifestation du principe christique à la fois dans la forme et dans son expression spirituelle, sur son propre plan. C'est là également qu'apparaît la véritable signification des paroles que nous trouvons dans la  Bhagavad Gita, prononcées par Krishna (le principe christique) s'adressant à Arjuna (le disciple du monde ou aspect formel développé) : "Ayant rempli l'univers entier avec un fragment de moi-même, Je demeure." Il y a ici une allusion ésotérique à l'identité essentielle du Fils avec le Père, "Immortel" et avec la Mère éternelle ; c'est-à-dire entre l'esprit et la matière. Ceci constitue le mystère fondamental de la vierge et sera révélé lorsque les énergies s'épanchant dans la vierge en provenance des Gémeaux, via la planète Mercure, auront accompli leur tâche prédestinée ; car les Gémeaux sont une, expression de la quatrième Hiérarchie créatrice nonmanifestée, l'un des groupes de vies supérieures qui se trouvent juste au-delà des Sept qui conditionnent les vies de notre système. Ces vies supérieures ont atteint leur but mais leurs énergies sont toujours dirigé s vers notre planète et centrées sur elle. Elles ne sont pas "non manifestées" dans le cas de planètes aussi développées que le sont Uranus, Jupiter ou Saturne.

Dans ce triple rapport entre trois constellations majeures, on peut noter une caractéristique très claire, et c'est leur dualité essentielle qui est présente dans la vierge d'une manière si dramatique.

Le Bélier voit le commencement ou l'initiation du rapport entre l'esprit et la matière. Les  Gémeaux sont nettement un signe de dualité et signifient le rapport de ces deux énergies majeures dans la quatrième Hiérarchie créatrice, l'humaine ; ce dualisme est souligné d'une manière encore plus intime et compréhensive dans le  Scorpion, dans lequel la note du cycle évolutif qu'il domine est "la Parole faite chair". C'est le signe dans lequel et par lequel le Christ démontre sa domination sur la matière sous les traits du disciple triomphant. Esprit et matière (le Bélier), Ame et corps (les Gémeaux), Mère et enfant (la vierge), Parole et chair (le Scorpion) – tels sont les quatre signes du dualisme créateur et de l'évolution réciproque qui dépeignent la puissance et les objectifs de la quatrième Hiérarchie créatrice. Lorsque Mercure, le divin Messager, le principe de l'illusion et de l'expression du Mental supérieur actif, "accompli sa mission, a conduit l'humanité à la lumière" et le Christ-Enfant hors du sein du temps et de la chair à la lumière du jour et de la manifestation, alors la tâche de ce grand centre que nous appelons l'Humanité sera accomplie. Réfléchissez à cela car la signification de l'astrologie ésotérique vous apparaîtra plus clairement si vous pouvez comprendre cette quadruple activité de Mercure et le rapport mutuel entre ces quatre signes du zodiaque reliés au Quaternaire logoïque.

C'est aussi dans le signe de la vierge que la Lune forte de son antiquité et de la domination qu'elle exerce par une forme-pensée ancestrale, voilant également à la fois Vulcain et Neptune telle la force de la vierge aux énergies du Taureau, du Cancer et du Verseau. Ceci est particulièrement important parce que dans ce rapport nous avons le lien qui unit l'aspect constructif de la forme à l'aspect conscience, lequel, à un haut degré de développement, provoque la manifestation du principe christique ou Christ-enfant. On a dit ésotériquement que quatre des noms par lesquels l'Avatar-Christ est toujours appelé sont :

1. Le "désir de toutes les nations" Taureau Croix Fixe.

2. Celui que les masses sentent, ou celui qu'elles anticipent Cancer Croix Cardinale.

3. Celui qui est pour elle le but de l'existence Vierge Croix Mutable.

4. Celui qui montre la lumière et donne l'eau Verseau Croix Fixe.

Tous ces signes indiquent les formes de conscience conditionnées et exprimées par les énergies de ces signes qui remplissent d'une manière cyclique et constante leur rôle prédestiné. C'est pourquoi elles concernent avant tout l'état de disciple et la manifestation d'un disciple "solaire". D'où les deux énergies qui proviennent de la Croix Fixe.

La vierge est reliée au Taureau par Vulcain qui apporte avec lui ce que l'on pourrait appeler l'aspect endurance de la Volonté-d'être, animant le Fils de Dieu incarné. Elle le conduit à travers les expériences de la période obscure au cours de laquelle la personnalité devient la Mère – au stade de gestation – puis à la période de l'enfance sur le plan physique et au temps de l'adolescence, jusqu'au moment où l'initié atteindra la pleine maturité. Cela exige de la persistance, de l'endurance et de la continuité dans l'effort ; ceci est l'une des caractéristiques conférées et stimulées par les énergies qui s'épanchent de Vulcain. Vous pouvez réaliser que celles-ci sont des attributs du premier rayon et sont le pôle opposé de ses aspects habituels, la mort ou l'activité de l'aspect destructeur. Le Taureau est une expression de la troisième Hiérarchie non manifestée, de laquelle nous ne connaissons rien en dehors du fait qu'elle concerne la lumière qui libère de la mort. Vous avez par conséquent :

Le Taureau - Illumination.

Vulcain – premier rayon ou endurance.

Troisième Hiérarchie créatrice – Lumière libératrice.

La vierge – La vie christique latente et inexprimée (comme celle de la 3ème Hiérarchie créatrice).

La Lune – La nature de la forme, la substance de la flamme qui éclaire la voie.

Un vaste champ de recherche psychologique en rapport avec toutes les constellations, les planètes et les Hiérarchies, est indiqué ci-dessus, mais il est d'une nature trop vaste pour me permettre de l'aborder dans ce Traité ; il constituera l'astrologie de l'avenir et commencera à être compris lorsque la conscience de groupe et la continuité de conscience seront établies parmi les hommes. Cependant, en tant que forme de gymnastique mentale et en tant qu'indicatif de possibilités à venir, ce concept peut vous être utile, car il élargit votre horizon et indique le dessein, la portée merveilleuse du plan divin et la synthèse sous-jacente à la manifestation.

Neptune est, comme vous le savez, le Dieu des eaux ; le terme "eau" recouvre de nombreux aspects de la sagesse ésotérique, entre autres :

1. La conception globale de la matière dans son acceptation universelle ou avec attributs.

2. Les "eaux de la substance".

3. L'océan de la vie.

4. Le monde du mirage astral et de ses réactions.

5. Le plan astral comme un tout.

6. Le désir et la nature émotionnelle.

7. Le monde de l'incarnation focalisée par les masses.

8. L'existence de masse, comme dans le Cancer.

De tous ces attributs ou conditions du pôle féminin en existence, (l'aspect matériel) la constellation du Cancer est le symbole le plus marquant. Elle précède le Lion, signe de l'individualité et de l'effort soi-conscient ; elle concerne le rythme lent de la vie de masse, soit sous la forme de l'activité instinctive, soit sous celle des réactions d'une conscience imposée, résultat de l'expérience délibérément choisie après l'initiation. Elle exprime la vie de masse, conduisant à la vie de groupe, après l'expérience de l'initiation, que son pôle opposé, le Capricorne représente, et qui trouve sa pleine expression dans le Verseau, complétant ainsi l'expérience du Lion et fusionnant avec celles du Cancer et du Capricorne. Ces six signes :

Cancer Lion Vierge Capricorne Verseau Poissons forment une autre étoile à six pointes d'une profonde signification qui est la contrepartie subjective de l'étoile à six pointes (les deux triangles entrelacés) que nous appelons le sceau de Salomon.

L'entrelacement des deux triangles ci-dessus constitue ce qui est appelé un triangle de l'humanité et d'après les théories de la science des Triangles ce triangle concerne le rapport de l'individu avec l'ensemble de l'humanité et du disciple avec le groupe. Ces triangles méritent une étude des plus serrée. C'est la planète Neptune qui joue un rôle prépondérant pour susciter dans le Cancer une force vive adéquate permettant la progression (à travers tous les signes intermédiaires) jusqu'au Verseau.

Je voudrais ici ajouter quelque chose à l'enseignement concernant la roue de la vie et le mouvement d'inversion sur cette roue qui intervient à un certain degré de l'évolution. Je voudrais attirer votre attention sur le fait que la difficulté du problème et l'intensification de la vie de dualité consciente qui marque les premiers stades du Sentier du disciple jusqu'au point précédant immédiatement la troisième initiation, ont leur fondement dans la roue du zodiaque, apportant les influences à la vie de la nature de la forme selon le processus normal ; les myriades de vies qui constituent la forme sont conditionnées par les signes du zodiaque se succédant dans leur ordre normal dans le sens des aiguilles d'une montre, dû à la précession des équinoxes tandis que la vie du disciple, centrée dans la conscience de l'âme est gouvernée (ou dois-je dire, devrait-être gouvernée ?) par la roue cheminant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Les deux mouvements sont en opposition marquée et, symboliquement, produisent à un moment donné l'"écartèlement" qui toujours précède l'initiation et l'illumination, et dont tous les mystiques et initiés ont témoigné. C'est cela qui, en réalité, provoque la destruction du voile de l'illumination et auquel il est référé symboliquement dans le Nouveau Testament en ces termes "le voile du temple a été déchiré de haut en bas". C'est là le résultat de la double activité sur la Grande Roue.

Elle précède la nuit sombre de l'âme que l'homme subit, suspendu entre ciel et terre, dans cet état où il s'exclame :

"Où est le Dieu qui m'a abandonné ? Il n'est visible nulle part, et tous les autres Dieux ont disparu. Je suis seul, abandonné et cependant je ne suis pas effrayé. Je vois l'obscurité de la forme ; je vois l'obscurité de l'esprit distant et toute la lumière de l'âme semble s'être évanouie." Alors surgit le cri triomphant : "Je sais que Je suis la Lumière de Dieu, rien d'autre n'existe."

Par la Lune et par Jupiter, la vierge est amenée en rapport avec le Verseau, ce qui signifie dans ce cas, être amené en rapport avec la septième Hiérarchie créatrice, ou avec la substance atomique avec laquelle le coeur dense de la manifestation doit être construit si la vie christique que la vierge alimente doit connaître sa véritable manifestation.

La cause de la manifestation est, ésotériquement, la stimulation des "vies mortes" (ainsi qu'on appelle la substance inorganique), de l'amener à l'activité et à être utile pour la vie christique positive, qui est précisément l'agent de la stimulation. C'est pourquoi la Lune est le symbole de la réponse de ces "vies mortes" à l'impact spirituel qui leur vient du dehors. L'idée centrale de l'occultisme, que le plus petit atome de substance a en lui le germe de ce qui peut répondre à l'énergie spirituelle, cette idée est conservée pour nous dans l'enseignement concernant l'influence de Jupiter, l'agent du deuxième rayon de l'esprit christique.

En connexion avec Jupiter, comme l'on peut s'y attendre après avoir étudié les rayons, la vierge est reliée à la fois au Sagittaire et aux Poissons. Ceci constitue un impact exotérique, mais il provoque une stimulation constante de la vie du Christ immanent ; le Sagittaire gouverne ou conditionne l'activité des Seigneurs lunaires, qui construisent le corps de l'homme avec leur propre substance. Par conséquent, vous verrez clairement pourquoi, lorsqu'un homme commence l'activité focalisée du Sagittaire et devient le disciple sincère et consacré, il lui est possible de conserver sa personnalité de telle manière qu'à un moment donné elle devient le véhicule de l'âme. Mais cet impact est aussi à l'origine de la réaction de la personnalité contre cette domination. C'est en raison de faits tels que ceux-ci que l'astrologie est destinée à devenir l'une des plus importantes sciences de l'avenir ; lorsque cela sera le cas, la maîtrise de la personnalité sera réalisée et poursuivie d'une manière scientifique ; alors les influences planétaires seront pleinement utilisées ainsi que les énergies provenant des signes, tandis qu'ils font cycliquement leur apparition. Un effort spécial sera fait par exemple, pour obtenir et s'assurer certaines formes de maîtrise durant le mois où le soleil se trouve dans le signe du Sagittaire.

La relation entre la vierge et les Poissons (entre la vierge-Mère et la Déesse-Poisson) est bien connue, car ce sont des pôles opposés et leurs fonctions sont interchangeables d'une manière particulière. Dans la révolution de la roue ordinaire, le Bélier et le Scorpion marquent le commencement et la fin, et s'achèvent dans le complément de la personnalité totalement équipée. Ils sont exotériquement l'Alpha et l'Oméga. Dans la vie du disciple, la vierge et les Poissons se trouvent être dans un même rapport. On peut se faire une idée de l'histoire de la création susmentionnée si l'on étudie le tableau des neuf constellations avec leur signe respectif.

1. Bélier Commencement Croix Cardinale.

2. Gémeaux Relation Croix Mutable.

3. Taureau Désir Croix Fixe.

4. Cancer Mouvement Croix Cardinale.

5. Scorpion Epreuve Croix Fixe.

6. Sagittaire Direction Croix Mutable.

7. Verseau Service Croix Fixe.

8. Poissons Salut Croix Mutable.

9. VIERGE LA MERE CROIX MUTABLE.

Un point intéressant découle de ce tableau : les quatre bras de la Croix Mutable sont représentés dans ce jeu de rapports, indiquant l'activité complétée de la Croix Mutable ou stade préparatoire d'évolution grâce auquel l'homme a été préparé à monter avec plein succès sur la Croix Fixe. La personnalité est préparée à être la mère du Christ.

Si nous considérons les deux systèmes solaires (le précédent et l'actuel) comme une unité, on pourrait dire que :

La Croix Mutable gouverna le premier système solaire. Dans ce système-là et dans le système actuel, et pour l'humanité en masse, cette Croix régit ou gouverne le Sentier de probation (qui est en réalité l'expérience de la vie tout entière précédant le Sentier du disciple).

La Croix Fixe gouverne le système solaire actuel et correspond au Sentier du disciple.

La Croix Cardinale gouvernera et régira le prochain système solaire et dans celui-ci elle régira le Sentier de l'initiation qui est parcouru par la fleur de la race.

Le fait que les quatre énergies de la Croix Mutable ainsi que trois de la Croix Fixe, et deux de la Croix Cardinale s'épanchent dans le signe de la vierge, à des degrés et puissances divers, indique l'importance fondamentale de ce "signe de réception" comme il est appelé. Les neuf énergies sont nécessaires pour amener l'homme au point où le monde et l'influence des deux systèmes solaires ont accompli leur tâche en : préparant le véhicule de réception et de protection qu'est la personnalité, la forme, l'homme conscient de soi. En provoquant ainsi la manifestation de l'homme caché dans le coeur, le Christ intérieur, l'âme, l'homme conscient du groupe.

Ce qui sera l'objectif et l'aboutissement de l'activité de la Croix Cardinale durant le prochain système solaire est caché dans la révélation donnée à l'homme qui a pris la troisième initiation. Cette révélation est naturellement en rapport avec l'Esprit ou premier aspect de la divinité, ou avec la Monade et avec l'expression de la conscience divine. Cependant, tant que l'homme n'a pas pris cette initiation il ne peut profiter de quoi que ce soit que je pourrais lui dire à ce sujet. Pour la communication de ce mystère, les mots sont sans valeur et, en fait, de tels mots n'existent pas.

Ainsi que je vous l'ai dit, la vierge est considérée par les instructeurs ésotéristes de la Hiérarchie, comme identifiée au troisième aspect de la divinité, et au principe maternel ; ce signe est considéré comme le directeur et le maître des énergies développées et identifiées dans le premier système solaire. C'est pour cette raison que, dans notre système, la vierge est d'une manière prépondérante soumise à l'influence du deuxième, du quatrième et du sixième rayon d'énergie par Jupiter (2ème rayon), la Lune et Mercure (4ème rayon), Neptune (sixième rayon). La Lune et Mercure réunis indiquent l'activité du mental supérieur et inférieur et sont par conséquent reliés au troisième rayon de l'Intelligence Active qui régit le premier système solaire. Il n'y a par conséquent, qu'une seule planète, Vulcain, qui est distinctement et purement le canal de l'énergie du premier rayon. Ce sont là des points que les astrologues avancés développeront ultérieurement et qui signifient peu de chose à l'heure actuelle.

Il y a un autre point en rapport avec les influences planétaires que je voudrais mentionner ici, parce qu'il souligne une fois de plus la position ou le rôle de synthèse de la vierge et sa contribution comme foyer majeur de distribution de l'énergie de la quatrième Hiérarchie créatrice. Jupiter gouverne quatre signes, et chacun d'eux représente un élément différent parmi les quatre qui s'expriment dans les trois mondes de l'évolution humaine. Le tableau suivant rendra cela plus clair.

Vierge Poissons Sagittaire Verseau

Terre Eau Feu Air

Le Christ caché Le Sauveur caché Le Maître caché Le Serviteur caché Jupiter – gouverneur et transmetteur de l'EXPANSION.

Dans le signe de la vierge, le lieu et le mode d'expression des planètes sont d'un intérêt majeur bien que des plus ésotériques dans leur portée, et des plus difficiles à comprendre.

Mercure est exalté dans ce signe parce que nécessairement la mère est gouvernée par son fils, le Fils du Mental, qui est aussi le Fils de Dieu. De ce Fils, elle est la protectrice responsable de son développement et de son expérience lentement acquise. Mercure, étant le Messager des Dieux et l'Agent de la domination qu'ils exercent, est par conséquent l'agent du troisième aspect (intelligence active) d'un point de vue, et du second aspect (amour-sagesse) d'un autre point de vue. Il est considéré comme incorporant en lui-même tout à la fois les aspects du principe mental, l'expression du mental concret et celle du mental abstrait de Dieu. Le mental concret inférieur a été développé dans le premier système solaire et le mental supérieur et abstrait, la raison pure, est développé dans ce système. Mercure est la synthèse de Manas-Bouddhi, mental-sagesse qui s'exprime au travers de l'âme humaine. Mercure gouverne le pont, ou l'Antahkarana. Dans la vierge, Mercure atteint sa pleine puissance, car la vierge est intelligence, et le Christ caché est sagesse ou raison pure.

Vénus, pur amour-sagesse, tombe en génération dans ce signe ; occultement il "descend à terre" et représente (comme la  Doctrine Secrète l'a souligné avec soin), le don du mental et du divin incarné (incorporé) dans le Fils du Mental ; par conséquent, il représente la descente du principe christique en génération ou dans la matière. La vierge et Vénus sont ensemble deux aspects de l'intelligence. Le symbolisme de la descente de l'Esprit dans le sein de la vierge-mère, est conservé pour nous dans le fait astrologique que Vénus est en chute dans ce signe ; ésotériquement, elle disparaît de la vue.

Neptune, expression du sixième rayon de la Dévotion idéaliste, est rendu naturellement plus impuissant dans ce signe ; simultanément, son "pouvoir" est affligé, car l'élan et la poussée de la dévotion et du désir cèdent la place, dans ce signe puissant, au processus naturel de la production de la forme et à l'activité silencieuse qui se poursuit au sein du temps et de l'espace.

Jupiter, en dépit de son pouvoir latent, est aussi "affligé" à ce moment-là, parce que le second principe ou second aspect de la divinité, le Fils ou germe du Christ qui doit venir, le Fils du Mental, descend dans les profondeurs et il est temporairement voilé ou caché. Je voudrais recommander aux astrologues de l'avenir de procéder à un examen serré des "chutes", "exaltations" et "diminutions de puissance", qui interviennent dans chacun des signes zodiacaux ; le problème doit être apprécié dans son ensemble et non pas spécifiquement sous l'angle des horoscopes de personnalités. Lorsque les planètes sont correctement reliées aux rayons qu'elles expriment, le thème élargi de la vie de l'âme apparaît ; ces planètes conditionnent la personnalité, mais non dans le même sens que les circonstances matérielles (corps physique et milieu environnant) conditionnent l'ensemble des hommes. Réfléchissez à cela.

En ce qui concerne les décans, je voudrais faire remarquer que ce que je souligne constamment dans ce Traité, est que l'astrologue doit étudier l'horoscope d'un individu du point de vue de sa position sur la roue du zodiaque, et prendre note de la voie qu'il suit. S'il progresse autour de la roue en tant que personnalité ou s'il va de l'avant comme âme. Le conflit auquel tous les disciples sont soumis peut être attribué au fait que la vie de la forme du disciple est influencée par l'un des sens de rotation de la roue, tandis que l'aspect conscience est influencé par le sens contraire. Le disciple entre dans le signe sous l'influence du décan qui, pour lui, est le premier, mais qui, pour l'homme ordinaire, est le 3ème décan. Ceci est intéressant et illustré pour nous d'une manière pratique par la constellation dans laquelle nous entrons maintenant. Les trois décans du Verseau, du point de vue du disciple, sont Saturne, Mercure et Vénus. C'est dans cet ordre qu'ils affectent les disciples et les portent en avant sur la voie désirable, leur offrant ainsi opportunité par le conflit, illumination du mental et finalement réalisation de l'amour fraternel qui est sagesse. Pour employer le langage ordinaire, les masses passeraient dans ce signe via Vénus, Mercure et Saturne, car l'homme non-développé est influencé par ces qualités mieux décrites comme mental instinctif ou affection (Vénus), ce qui est amour fraternel en embryon, par le lent développement du mental, grâce à l'activité de Mercure.

Finalement, comme résultat de ce développement, le conflit survient et Saturne offre l'opportunité de souffrir et, par la souffrance, d'apprendre à choisir justement, à analyser correctement et à se décider en faveur des valeurs supérieures. Ces points doivent être considérés avec soin par l'astrologue. Mais actuellement nous sommes à un point de crise ; le problème assume de plus vastes proportions pour la raison que, pour la première fois dans son histoire, l'humanité commence à monter sur la Croix Fixe du disciple, inversant son mode de progression sur la roue zodiacale. L'humanité comme un tout, étant donné la grande proportion d'aspirants et de penseurs idéalistes entre en ce moment dans le Verseau, via la porte ouverte de Saturne. En même temps, un très grand nombre d'hommes se trouvent au stade instinctif dénué de la capacité de penser profondément ; leur conscience est atlantéenne d'une manière prédominante. Ceux-là entrent via Vénus, d'où le conflit.

D'après Sépharial, les trois décans de la vierge sont gouvernés par le soleil, Vénus et Mercure, tandis qu'Alan Léo donne Mercure, Saturne et Vénus. Je voudrais vous rappeler ici un point souvent oublié ou négligé par les astrologues ; c'est le fait que, dans le cas du disciple, Mercure et le soleil soient des termes interchangeables. Lorsque le disciple devient conscient qu'il est lui même Mercure, le Fils du Mental, et par conséquent un avec le Christ universel, le "soleil et cependant le Fils de Dieu" (comme on l'appelle ésotériquement) il est alors un initié. C'est pourquoi la désignation des décans de Léo est vraiment celle ésotérique. Lorsque le disciple reconnaît Saturne comme le Dieu qui fournit l'opportunité et qu'il ne sent pas en lui seulement la divinité apportant le désastre, il est alors sur le Sentier du disciple en vérité et en fait, et non seulement théoriquement.

Lorsque Vénus est la source de la sagesse et l'expression de la transmutation du mental en intuition et de l'intellect en sagesse, l'homme est prêt pour l'initiation. Il achève rapidement sa libération.

La faiblesse des régents des décans indiqués par Sépharial, réside dans le fait que, comme Mercure et le soleil sont UN, le choix qu'il fait est vide de sens ; il omet Saturne, et à cause de cette omission, pour parler ésotériquement, la "porte n'est pas ouverte".

Une fois encore, les mots-clé de ce signe nous donnent clairement sa signification ; il n'est besoin pour moi de l'élucider. Sur la roue ordinaire, l'ordre retentit en ces termes qui instituent l'activité de la vierge : "Et la Parole dit : "que la matière règne." Plus tard, sur la roue du disciple, la voix surgit de la vierge elle-même et dit : "Je suis la mère et l'enfant, Moi Dieu, Je suis matière."

Réfléchissez à la beauté de cette synthèse et de cet enseignement ; sachez que vous-mêmes avez prononcé la première parole en tant qu'âme descendant dans le sein du temps et de l'espace, dans un très lointain passé. Le temps est venu maintenant où vous pouvez, si tel est votre choix, proclamer votre identité à la fois avec les deux aspects, matière et Esprit, la mère et le Christ.

Vous êtes ici : Accueil ASTROLOGIE ESOTHERIQUE VIRGO – LA VIERGE