N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Chapitre 2 - Cycle des Rayons : la transition du rayon 6 au 7

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Chapitre 2

Cycle des Rayons : la transition du rayon 6 au 7

 

 

Certains grands réajustements se poursuivent dans ce centre, car il commence enfin à se conformer à l'intention divine. J'ai signalé ailleurs que, pour la première fois dans la longue histoire du développement humain, l'énergie de Shamballa a fait un impact direct sur ce troisième centre planétaire. Ceci n'est pas dû entièrement au point d'évolution atteint par le genre humain ; cette réalisation n'est qu'une raison ou cause secondaire. Elle est due à la volonté de Sanat Kumara lui-même, car Il prépare une certaine initiation cosmique. Cette initiation exige la réorganisation des énergies qui traversent et composent "ce  centre que nous appelons la race des hommes". Ceci crée une réorganisation au sein même de ce centre, et provoque l'expression manifestée de certains aspects et caractéristiques – toujours inhérents à ces énergies – qui jusque-là n'avaient pas été reconnus. Cette crise créatrice est rendue possible par trois événements majeurs :

  1. La conclusion d'un cycle de vingt-cinq mille ans, ou mouvement autour de ce que l'on appelle le petit zodiaque. Ceci indique un cycle majeur d'expérience dans la vie de notre Logos planétaire. Il est relié à l'influence réciproque entre le Logos planétaire et le Logos solaire, ce dernier réagissant aux énergies issues des douze constellations zodiacales.
  2. La fin de l'ère des Poissons. Cela signifie simplement que les énergies venues des Poissons, au cours des deux derniers millénaires, sont maintenant rapidement remplacées par des énergies venues du Verseau. Celles-ci ont pour résultat des changements importants dans la vie du Logos planétaire, et affectent puissamment son corps de manifestation par l'intermédiaire de ses trois centres majeurs : Shamballa, la Hiérarchie, et l'humanité.
  3. L'activité dominante et croissante du septième Rayon, celui d'ordre ou de Magie Cérémonielle, selon son appellation quelque peu erronée. Ce rayon arrive maintenant en manifestation et coopère étroitement avec les deux facteurs ci-dessus ; il provoque aussi l'amoindrissement de la puissance du sixième Rayon, celui d'Idéalisme. Ce dernier a parcouru un long cycle et a beaucoup hâté le processus de l'évolution ; il prouve l'efficacité de son travail par l'apparition, actuellement, des grandes idéologies mondiales. Je n'envisage nécessairement ces énergies qu'en relation avec la conscience humaine. RI 550-51

 

Il semble donc que le jour propice est proche et que la génération montante peut, si elle le veut, accomplir l'œuvre magique avec de nombreux facteurs qui tendent à produire des résultats satisfaisants. Le troisième rayon est à son zénith et le septième rayon arrive promptement à une pleine activité. Beaucoup d'événements contribueront au succès de l'œuvre de l'homme, à condition qu'il garde constamment la juste orientation, la pureté des motifs et de la vie, un corps affectif équilibré et réceptif, et que l'alignement intérieur fasse de sa personnalité le fidèle véhicule de son âme. WM 511-12

 

Il nous faut maintenant traiter d'une force qui s'amenuise et cesse de dominer, celle du sixième Rayon de Dévotion ou d'Idéalisme. Il ne sera pas possible d'affirmer beaucoup de choses à ce sujet ; nous pourrons seulement attirer l'attention sur certaines idées générales qui se révéleront précieuses dans la contemplation des cycles des Rayons envisagés sous l'angle général.

Ces influences de Rayons agissent, dans tous les cas, par leurs points focaux (macrocosmiques ou microcosmiques) – c'est-à-dire par les centres éthériques. Ces centres sont au nombre de sept chez tous les Etres, et sont composés d'unités humaines et déviques en activité de groupe, ou de tourbillons de force contenant de manière latente des cellules potentiellement aptes à la manifestation humaine, et qui sont  maintenues en activité ordonnée. N'oubliez pas le truisme occulte, que toute forme d'existence doit passer, à un moment donné de sa carrière, par le règne humain.

Les rayons cosmiques ou extra-systémiques produisent leur impact ou circulent par l'intermédiaire des centres se trouvant sur le deuxième éther cosmique,  mais  ces  centres  au  stade  actuel  d'objectivité, deviennent visibles dans le système sur le quatrième éther cosmique, le plan bouddhique.

L'Un des Rayons cosmiques est permanent, et c'est celui de notre Logos ; les sous-rayons de ce rayon pénètrent tout son système. Six autres Rayons cosmiques animent d'autres systèmes, influencent le  nôtre, trouvant leur réflexion dans les sous-rayons de notre Rayon logoïque. Nos Hommes Célestes sont sensibles à ces six influences cosmiques. Ils absorbent cette influence, étant des centres du corps logoïque, la font passer dans leurs schémas, la font circuler dans Leurs propres centres (les chaînes) et la transmettent à d'autres schémas, la colorent de Leur nuance particulière, et lui confèrent la qualité de Leur tonalité ou note particulière. L'ensemble du système d'influence des rayons, ou de chaleur radiante, envisagé sous l'angle physique ou sous l'angle psychique, se présente sous l'aspect d'une circulation et interaction complexes. La radiation, ou vibration, passe en cycles ordonnés, de sa source originelle, le Rayon Unique, ou Logos systémique, aux différents centres de Son corps. Envisagée du point de vue physique, cette force de rayon est le facteur énergétique de la matière. Vue sous l'angle psychique, c'est la faculté qualitative. De schéma en schéma, de chaîne en chaîne, de globe en globe, cette force ou cette qualité passe et circule, ajoutant mais aussi retirant, et revenant à son point focal avec deux différences notables :

  1. La chaleur radiante est intensifiée.
  2. Le caractère qualitatif (ou couleur) est accru. …

Lorsque l'influence d'un rayon s'éloigne d'une race ou d'une planète, d'un schéma ou d'un système solaire, il ne faut pas croire qu'elle disparaît ; elle passe simplement au-delà du cercle infranchissable qu'elle animait de son énergie, et la force de cette influence se focalise ailleurs. Le récipiendaire devient alors un canal ou agent de transmission ; il absorbe et retient beaucoup moins. Nous voilà à nouveau handicapés par les mots qui se révèlent inaptes à exprimer une idée. Ce que l'étudiant doit comprendre c'est que, pendant le cycle d'influence d'un rayon, l'objet de son attention immédiate reçoit cette influence, l'absorbe et la  transmue  selon  les besoins ; il reste en conséquence peu de chose à transmettre. Quand le cycle touche à sa fin, l'influence du rayon (ou magnétisme) est de plus en plus ressentie ailleurs, jusqu'à ce qu'elle soit transmise dans sa totalité, et que pratiquement rien n'en soit absorbé.

 

C'est ce qui commence à se produire pour le sixième Rayon de Dévotion. Les égos se trouvant sur ce Rayon prendront forme ailleurs, sur d'autres globes, dans d'autres chaînes, et plus rarement sur notre planète. La vibration de ce Rayon va s'apaiser, en ce qui nous concerne, et trouver ailleurs une activité accrue. Pour employer d'autres termes, notre planète et tout ce qui s'y trouve, va devenir positive, et non réceptive, et va temporairement repousser ce type de force. On peut en observer la manifestation psychique dans la baisse de l'enthousiasme chrétien. Ce Rayon, sur lequel se trouve le Chohan Jésus, déversera beaucoup moins de sa force dans la forme qu'Il a construite ; celle-ci se désintégrera nécessairement, de manière lente mais certaine, ayant rempli sa mission pendant près de deux mille ans. Plus tard, on la sentira revenir, et une nouvelle forme apparaîtra lentement, mais sous un aspect plus adéquat.

Il est donc évident que la connaissance de ces cycles, de la force de manifestation ou de l'obscuration d'un Rayon, conduira finalement à travailler selon la Loi et à coopérer intelligemment avec le plan de l'évolution. On peut indiquer ici que les sept Kumaras (les quatre exotériques, et les trois ésotériques) coopèrent avec la Loi ; ils travaillent exotériquement ou ésotériquement selon le Rayon qui domine, à l'exception du premier Kumara, le Logos de notre schéma, Qui – étant le point de synthèse de tous – demeure toujours en activité objective.

C'est cette activité de Rayon qui gouverne l'obscuration et la manifestation d'un système, et d'un schéma avec tout ce qui est inclus dans ces manifestations. D'où l'accent mis, dans tous les livres d'occultisme, sur l'étude des cycles, et sur la différenciation des cent ans de Brahma en leurs parties composantes. Cette connaissance renferme le mystère de l'Existence de la force électrique et de la synthèse fohatique.

Je ne commenterai pas davantage les effets futurs de ce Rayon qui entre en obscuration temporairement, en ce qui nous concerne. Nous traiterons plus longuement qu'il n'a été possible de le faire pour les autres Rayons. La question du septième type de force qui commence  maintenant à dominer, et qui est donc le facteur vital de l'évolution immédiate de l'homme. CF 436-40

 

 

Nous en arrivons maintenant à la considération des forces qui prévalent à l'époque actuelle, ce qui a un intérêt majeur par rapport à ce que nous avons à dire. On peut établir en premier lieu que le plus grand problème actuel découle du fait que deux rayons de grande puissance fonctionnent simultanément. Jusqu'à présent leurs effets se sont contrebalancés et ont amené une situation qui est décrite dans  les anciennes archives dans les termes suivants : "Un temps de déchirement, où les montagnes qui, jusque-là protégeaient, tombent de leur lieu élevé, et où la voix des hommes se perd dans les fracas de tonnerre de leur chute". De telles périodes ne se présentent que rarement, à de longs intervalles, et chaque fois qu'elles se présentent, elles inaugurent une période particulièrement significative d'activité divine ; les choses anciennes disparaissent entièrement, bien que de précédents événements marquants soient rétablis. Le septième rayon, celui de l'Ordre cérémoniel ou du rituel, arrive en manifestation. Le sixième rayon, celui de l'idéalisme ou de la vision abstraite s'élimine lentement. Le septième rayon amènera à l'expression ce qui fut la vision, et ce qui a constitué les idéaux du précédent cycle d'activité du sixième rayon. Ainsi un rayon prépare la voie pour le rayon suivant, et la raison de la manifestation de tel ou tel rayon dépend du Plan et du Dessein divin. Il n'est pas fréquent que deux rayons se succèdent selon une séquence numérique régulière, ainsi que cela se passe actuellement. Et lorsque cela se présente, les effets succèdent rapidement aux causes, c'est ce qui, actuellement, peut être un élément de ferme espoir.

A. Le Sixième Rayon qui disparaît

L'influence du sixième rayon a servi à attirer le mental des hommes vers un idéal, tel que le sacrifice individuel ou service, et la vision mystique est l'apogée de cette période. On a vu apparaître les nombreux guides mystiques de l'Occident et de l'Orient. L'influence du septième rayon produira, en son temps, le magicien, mais déjà actuellement le magicien appartient surtout au domaine de la magie blanche (tandis qu'à l'époque atlantéenne, il y avait prédominance des éléments de magie égoïste ou noire). Le magicien blanc travaille avec les forces de la nature et les amène sous le contrôle de l'humanité avancée. C'est ce qu'on peut déjà voir à l'œuvre dans l'activité des savants de la fin du siècle dernier et de ce vingtième siècle. Ce qui est vrai aussi c'est qu'une partie de leur travail magique a été orientée vers des voies égoïstes de par la tendance de cet âge matérialiste et que plusieurs de leurs sages et justes découvertes dans le domaine de l'énergie sont aujourd'hui adaptées à des fins qui servent la haine de l'homme ou l'amour de soi.

 

Mais cela ne milite en aucune façon contre le merveilleux de ce qu'ils ont atteint. Nous verrons ce qu'est la véritable magie blanche lorsque le motif passera du pur intérêt scientifique à l'amour de la révélation  divine, et lorsque le service de la race deviendra la force déterminante. C'est pourquoi il est nécessaire que le mystique devienne occultiste, et que l'entraînement de l'aspirant moderne soit dirigé dans la  juste direction, celle du contrôle mental et de l'amour fraternel, ce qui s'exprimera par l'innocuité. L'innocuité est la plus puissante des forces dans le monde actuel. Je ne parle pas de non-résistance, mais de cette attitude positive de l'esprit qui ne pense pas le mal. Celui qui ne pense pas le mal et ne fait de tort à personne est un citoyen du monde de Dieu.

Les relations suivantes entre le sixième et le septième rayon doivent être bien claires à l'esprit si les étudiants veulent saisir le lien entre le passé immédiat et le futur immédiat, et voir dans  cette  relation l'accomplissement du Plan de Dieu ainsi que l'approche du salut de la race :

  1. Le sixième rayon a renforcé la vision.

Le septième rayon matérialisera l'objet de la vision.

  1. Le sixième rayon a produit le mystique comme type culminant de l'aspirant.

Le septième rayon développera le magicien qui œuvre dans le champ de la magie blanche.

  1. Le sixième rayon, en tant que partie du plan de l'évolution conduisait à la séparation, au nationalisme et au sectarisme, à cause de la nature sélective du mental et de sa tendance à diviser et à séparer.

Le septième rayon conduira à la fusion et à la synthèse, parce que son énergie est du type qui unit esprit et matière.

  1. L'activité du sixième rayon conduisait à la formation de groupes de disciples, mais ces groupes ne travaillaient pas en étroite relation, ils étaient sujets à des dissensions internes dues aux réactions de la personnalité.

Le septième rayon entraînera et sera promoteur d'initiés travaillant en étroite union avec le Plan et entre eux.

 

  1. Le sixième rayon a donné le sens de dualité à une humanité qui se considérait comme une unité physique. Les psychologues matérialistes officiels sont les interprètes de cette attitude.

Le septième rayon inaugurera le sens d'une unité plus élevée ; d'abord celle de la personnalité intégrée pour les masses, et ensuite, celle de la fusion de l'âme et du corps pour les aspirants mondiaux.

  1. Le sixième rayon a isolé de l'énergie électrique universelle, cet aspect que nous connaissons comme électricité moderne, produite pour servir les besoins matériels de l'homme.

La période du septième rayon familiarisera l'homme avec ce type de phénomènes électriques qui produit la coordination de toutes les formes.

  1. L'influence du sixième rayon a engendré dans le mental humain les connaissances suivantes :
    1. La connaissance de la lumière et de l'électricité du plan physique.
    2. La connaissance de l'existence de la lumière astrale, parmi les ésotéristes et les spiritualistes.
    3. L'intérêt pour l'illumination, à la fois physique et mentale.
    4. Pour l'astrophysique et les nouvelles découvertes astronomiques.

Le septième rayon transformera les théories des penseurs avancés en faits qui seront à la base des futurs systèmes d'éducation. Éducation et accroissement de la compréhension de l'illumination dans tous les domaines deviendront finalement un même idéal.

  1. Le sixième rayon a enseigné la signification du sacrifice et la crucifixion en fut le principal emblème pour les initiés. La philanthropie était l'expression du même enseignement pour l'humanité avancée. Pour les masses non-pensantes, le vague idéal de bienveillance avait la même base.

Le septième rayon apportera à la conscience des futurs initiés le concept de service et de sacrifice de groupe. Ce  sera l'inauguration de l'âge du "service divin". La vision du don de l'individu au sacrifice et au service dans le groupe et pour l'idéal du  groupe  sera  le  but  de  l'ensemble  des  penseurs  avancés du Nouvel Age, tandis que pour le reste de l'humanité, la fraternité sera l'objectif de leur effort. Ces mots auront un sens et une signification plus vastes que ceux qu'en ont et comprennent les penseurs d'aujourd'hui.

  1. Le sixième rayon poussa au développement de l'esprit individualiste. Il y avait des groupes, mais c'étaient des groupes d'individus rassemblés autour d'un individu.

Le septième rayon nourrira l'esprit de groupe, dont le rythme du groupe, les objectifs du groupe et le travail rituel du groupe seront les bases.

  1. L'influence du sixième rayon donna aux hommes la capacité de reconnaître le Christ historique et de construire la structure de la foi chrétienne, colorée par la vision d'un grand Fils de l'Amour, mais entachée par une militance excessive et une séparativité basée sur un idéalisme étroit.

Le septième rayon conférera à l'homme le pouvoir de reconnaître le Christ cosmique et d'élaborer la future religion scientifique de Lumière qui permettra à l'homme d'exécuter le commandement du Christ historique et de donner essor à Sa lumière.

  1. Le sixième rayon a engendré les grandes religions idéalistes avec leur vision nécessairement étroite, parce que cette limitation devait sauvegarder des âmes enfantines.

Le septième rayon libérera les âmes développées du stade de l'enfance et inaugurera cette compréhension scientifique du dessein divin qui amènera la future synthèse religieuse.

  1. L'effet de l'influence du sixième rayon a été de favoriser les instincts séparatifs, le dogmatisme religieux, la précision scientifique actuelle, les barrières doctrinales,  l'exclusivité dans les écoles de pensée, et le culte du patriotisme.

Le septième rayon préparera la voie à la reconnaissance de plus vastes perspectives qui se matérialiseront pour édifier la nouvelle religion mondiale, laquelle mettra l'accent sur une unité qui ne sera pas l'uniformité ; il préparera à cette technique scientifique qui doit révéler la lumière universelle cachée et voilée dans toutes les formes, et à cet internationalisme qui s'exprimera en  fraternité pratique et en esprit de paix et de bonne volonté parmi  les peuples.

Je pourrais continuer à énumérer ces relations, mais j'en ai dit assez pour indiquer la beauté de la préparation faite par le sixième grand Seigneur de l'idéalisme, pour le travail du septième Seigneur du Cérémonial. EP I 357-63

 

Un autre facteur se présente maintenant, un facteur qui varie dans une certaine mesure, selon les besoins de la période. Tous les cycles ne sont pas aussi fondamentalement importants. Les périodes qui sont d'une véritable importance dans un cycle sont les périodes terminales, celles  où se produisent le chevauchement et le fusionnement. Elles se manifestent sur le plan physique par de grandes révolutions, des cataclysmes gigantesques et des soulèvements fondamentaux dans les trois départements de la Hiérarchie ; le département de l'Instructeur du Monde, celui du Chef d'une race racine et celui du Maître Gouverneur de la civilisation ou de la force. Aux points de fusionnement dans un cycle, des courants opposés se manifestent et tout le système paraît être dans une condition chaotique. Le milieu d'un cycle, où la vibration entrante est stabilisée et l'ancienne disparue, se manifeste comme une période de calme et d'équilibre apparent.

A aucun moment dans l'histoire de la race, ceci n'a été  mieux démontré que dans la moitié du siècle actuel. Le sixième Rayon de la Dévotion disparaît et le Rayon de la Loi Cérémonielle fait son entrée, ce qui provoque une oscillation dans la prééminence des caractéristiques exceptionnelles et des facultés de la force et de l'activité, ce qui est, ne l'oubliez pas, la synthèse des quatre rayons mineurs. C'est pourquoi vous voyez le combat pour les idéals et l'adhésion dévote à une cause, comme cela a été manifesté sous le rayon du Maître Jésus, ainsi que le conflit dans chaque champ de l'effort des idéalistes (vrais ou faux) et leur cruel combat. Que fut la guerre mondiale, sinon la culmination de deux idéals opposés, combattant sur le plan physique ? Ce fût un exemple de la force du sixième rayon.

Comme le sixième rayon se retire, il se produira maintenant un arrêt graduel du conflit, et la domination progressive de l'organisation, de la règle et de l'ordre sous l'autorité de l'entrée de la force du rayon du Maître R...  De  l'agitation  actuelle  surgira  la  forme  ordonnée  et  organisée du monde nouveau. Le nouveau rythme s'imposera graduellement sur les communautés humaines désorganisées et le chaos social actuel sera remplacé par l'ordre et la règle dans le monde. Au lieu des querelles religieuses et des sectes différentes, de tant de soi-disant religions, vous aurez l'expression religieuse, elle-même réglée dans la forme, et tout sera commandé par la loi ; au lieu d'une économie et d'une politique tendues et contraintes, vous verrez le travail harmonieux d'un système sous certaines formes fondamentales ; tout sera dominé par le cérémonial, avec les résultats intérieurs conçus par la Hiérarchie prenant graduellement forme. N'oubliez pas que l'apothéose de la loi et de l'ordre, ainsi que les formes et les limitations qui en résultent, amènent vers la fin (je choisis délibérément mes mots) une nouvelle période de chaos, et l'évasion de la vie emprisonnée par ces limitations mêmes, portant avec elle la faculté accordée et l'essence du développement visées par le Logos du septième rayon.

Une telle situation se produit de temps en temps, à travers les âges. Chaque rayon vient en puissance, entraînant dans l'incarnation ses propres Esprits pour qui la période marque, comparativement, un point de moindre résistance. Ils contactent six autres genres de force dans les mondes et six autres groupes d'êtres qui doivent être impressionnés par cette force et emmenés en avant dans leurs parcours vers le but universel. Telle est ainsi la situation spécifique de la période dans laquelle vous vivez, une période où le septième Logos de la Loi Cérémonielle et de l'Ordre cherche à redresser le chaos temporaire, et vise à la réduction dans des limites, du fait de la vie s'échappant des anciennes formes usées. Les nouvelles formes sont maintenant nécessaires et elles seront adéquates. C'est  seulement après le milieu de la période dans un nouveau cycle que la limitation sera de nouveau ressentie et la tentative d'évasion commencera de nouveau.

C'est pourquoi, en ce moment, l'instructeur avisé et sage considère la situation et évalue l'effet du rayon entrant sur les esprits en incarnation. Vous avez donc ici un troisième rayon, et son action doit être considérée dans l'assignation de la méditation. Trouvez-vous la tâche compliquée ? Heureusement que la Salle de la Sagesse équipe ses gradés pour cette tâche.

A cette période particulière, l'aspect de la Forme dans la méditation, que celle-ci soit principalement basée sur le rayon de l'Ego ou sur le rayon de la personnalité, sera très développé. Vous pouvez vous attendre à voir des formes très précises édifiées et assignées à la fois aux individus et aux groupes, et aboutissant à un accroissement de magie blanche. Conséquemment la loi et l'ordre en résulteront sur le plan physique. La période à venir de reconstruction a lieu en harmonie avec le rayon, et son succès final ainsi que son accomplissement sont peut-être plus rapidement réalisables qu'on peut s'y attendre. Le Grand Seigneur fait Son entrée sous la loi et rien ne peut arrêter Son approche.

Le grand besoin du moment se rapporte à ceux qui comprennent la loi et peuvent travailler avec elle. C'est aussi maintenant l'opportunité pour le développement de ce principe et l'entraînement du peuple pour aider le monde.

Les Rayons mineurs d'Harmonie et de Science répondent rapidement à cette septième influence ; par cet énoncé je veux dire que leurs monades sont facilement influencées dans cette direction. Les monades du sixième Rayon de Dévotion s'y conforment plus difficilement, jusqu'à ce qu'elles s'approchent du point de synthèse. Les monades des premiers et des seconds rayons trouvent là un champ d'expression. Les monades du premier rayon ont un lien direct avec ce rayon et cherchent à appliquer la loi par le pouvoir, tandis que les monades du second rayon qui sont de types synthétiques dirigent et manifestent par l'amour. LOM 40-43

 

 Après avoir considéré les rayons comme des canaux à travers lesquels afflue tout ce qui existe, nous devons étudier les rayons en tant qu'influences agissant sur le monde. Chaque rayon a sa période de plus grande influence, toutes choses lui sont alors soumises de façon prépondérante, non seulement celles qui, par nature, appartiennent à ce rayon particulier, mais celles appartenant aux autres rayons ; la longue période d'influence de chacun est divisée en sept phases, l'intensité maximale d'un rayon étant atteinte durant la phase du sous-rayon correspondant (par exemple, le sixième rayon est à son maximum pendant l'étape du sixième sous-rayon). Notons bien que  le  terme "sous-rayon" n'est utilisé que pour désigner ces périodes plus courtes, mais non pour indiquer une différence dans la nature du rayon.

On nous enseigne que le rayon dominant de la période actuelle est le sixième, le Rayon de la Dévotion, qu'il est à sa période de déclin et qu'il est en action depuis avant l'aube du christianisme ; le septième sous-rayon a commencé son influence modifiante aux environs de 1860 et la poursuit actuellement. Le premier effet de cette influence se marqua au Concile œcuménique de Rome en 1870 où l'infaillibilité du Pape fut déclarée. Le Mouvement Tractarien débuta en Angleterre à la même époque ; cette influence continue à progresser et se manifeste par un accroissement constant du ritualisme et du sacerdotalisme dans les diverses églises, et même dans l'église de Rome où il y a eu un net ajustement de l'autorité des prêtres en toutes les matières de dogme et de pratique.

On nous dit aussi que le réveil religieux sous Wesley et Whitfield en Angleterre se passa au moment de l'influence du sixième sous-rayon et je pense qu'il est justifié de dire que la montée de Molinos et des Quiétistes en Espagne et en Europe centrale, de St-Martin et de son groupe de philosophes spiritualistes en France et ailleurs ont aussi marqué le progrès de la même période, celle durant laquelle le Rayon de la Dévotion était intensifié par son propre sixième sous-rayon.

D'après ces repères nous pouvons sans doute conclure que le temps pendant lequel chaque sous-rayon exerce son influence modificatrice varie entre cent cinquante et deux cents ans.

Nous ignorons combien de fois (peut-être sept fois) l'influence des sous-rayons se répète successivement dans le cycle du grand rayon, mais manifestement c'est plus d'une fois, puisque le grand sixième rayon était déjà en action avant la naissance du Christianisme. Il est clair aussi que le Bouddhisme ne peut avoir été, ainsi qu'on l'a un moment supposé, la dernière manifestation de la grande période du second rayon, puisque l'intervalle entre la naissance du Bouddhisme et celle du Christianisme n'est que de cinq cents ans. Il semble probable que le Bouddhisme apparût sous l'influence du deuxième sous-rayon de la grande période du sixième rayon. Dans cette tentative de retrouver l'influence des 5ème, 4ème, 3ème, 2ème, et 1er sous-rayon, il a été suggéré que la période des Alchimistes et des Rosicruciens aurait pu être dominée par le cinquième sous-rayon ; que l'époque des Flagellants et autres fanatiques qui pratiquaient l'auto-torture et la mutilation était influencée par le quatrième sous-rayon ; que l'époque pendant laquelle l'astrologie était largement pratiquée représentait le Troisième sous-rayon et enfin que la période précédente des Gnostiques était la manifestation du deuxième sous-rayon. Mais ce ne sont que des conjectures ; la dernière semble la plus probable, mais les correspondances de temps sont moins exactes pour les cas précédents, les Alchimistes, les Flagellants et les Astrologues ayant été plus ou moins contemporains pendant le Moyen-âge. EP I 164-66

 

Il nous reste à examiner à présent les énergies de deux  rayons mineurs, le sixième et le septième, qui, de plusieurs manières, sont d'une importance plus immédiate pour les masses et d'un effet prodigieux. L'importance de la première énergie est due à l'emprise prononcée qu'elle a sur l'humanité et à la cristallisation qu'elle a produite, en particulier dans le domaine de la pensée ; celle de la seconde à son emprise croissante, dont le pouvoir, l'influence et les effets iront toujours en augmentant. La puissance de l'une rend nécessaire le chaos actuel ; l'autre est à l'état potentiel et renferme dans ses activités les germes de l'avenir. C'est là un fait d'un grand intérêt et d'une valeur pratique réelle. De plus il conduit dans le domaine de la prévision. A ce point, je voudrais vous rappeler qu'aucune prévision n'est entièrement séparée du passé, mais qu'elle doit toujours y trouver le germe de la vérité. La Loi de Cause à Effet garde éternellement sa valeur et en particulier dans le domaine de la vision spirituelle, qui se développe si rapidement de notre temps, et qui permet de voir les possibilités futures et de prévoir les éventualités à venir.

Cette faculté de prévoir l'avenir peut se développer dans l'homme de plusieurs façons pendant les trois siècles prochains :

  1. Par le développement du contact avec l'âme, chez les membres avancés de la race. Par ce contact, le cerveau  impressionnable sera mis en rapport avec la connaissance de l'âme, et si le mental est dûment contrôlé et entraîné par la méditation, le pouvoir de prévoir la destinée individuelle et les événements à venir sera correctement développé.
  2. Par le développement de la science de l'astrologie, science qui est encore dans son enfance. A l'état présent, elle est basée sur tant de facteurs incertains qu'il est difficile à l'étudiant de parvenir à ces indications qui donnent un aperçu véritable de l'avenir. On peut souvent déduire correctement des traits de caractère ou de petits événements personnels, mais, jusqu'à maintenant, les  sujets d'ordre général demeurent beaucoup trop nébuleux pour que l'on prédise des événements avec certitude. Je reviendrai plus tard sur cette matière et j'indiquerai les lignes suivant lesquelles on devra procéder aux futures investigations.
  3. Par un retour aux "présages" et par la réapparition de ces anciens "informateurs de la race" qu'au temps des Romains l'on appelait "sibylles". Ces médiums (c'est ce qu'ils sont en vérité) seront formés par les travailleurs du septième rayon à parler sous l'inspiration de la Hiérarchie dont la connaissance s'étend très loin dans l'avenir, mais pas au-delà de deux mille ans. Cependant ces médiums ne seront employés que dirigés, après une formation soigneuse, et cela seulement deux fois l'an, aux fêtes rituelles  de la Pleine Lune de Mai et de la Pleine Lune de Juin.

Quant à la prévision dont je vais traiter, si peu orthodoxe que cela puisse sembler à certains d'entre vous, elle est basée sur deux facteurs : tout d'abord sur les indications logiques à tirer des événements passés et présents qui conditionnent l'avenir immédiat et dont les événements futurs seront le résultat inévitable. Tout étudiant approfondissant les affaires humaines, pourrait suivre la même ligne de raisonnement et arriver approximativement aux mêmes conclusions, pourvu qu'il aime assez ses semblables pour les voir comme ils sont véritablement et, par conséquent, admettre l'inattendu. Secondement, ce que je peux vous dire est fondé sur la connaissance des influences des rayons, si puissantes en ce temps, et qui affectent profondément l'humanité, ainsi que la civilisation et la culture qui émergent.

Je vous demande donc de lire cet exposé avec un esprit ouvert ; je vous prie de tenir présentes les conditions mondiales actuelles et d'y rapporter mes paroles, afin de voir, émergeant du domaine de la subjectivité, ces forces et ces puissances qui changent directement le courant de la pensée des hommes, modèlent leurs idées et, incidemment, modifient la face de la terre et la politique des nations.

Ainsi que vous le savez, deux rayons mineurs (qui sont des rayons d'attribut) affectent puissamment la destinée humaine en ce temps : ce sont le sixième Rayon de la Dévotion Abstraite ou Idéalisme et le septième Rayon de la Magie cérémonielle ou organisation. Le sixième rayon commença à se retirer de la manifestation en 1625, après une longue période d'influence, tandis que le septième rayon de l'Ordre Cérémoniel commença à entrer en manifestation en 1675. Il y a trois points à retenir concernant ces deux rayons et leurs effets sur la race humaine (je ne m'occupe pas ici de leurs effets sur les autres règnes de la nature).

  1. Le sixième rayon, comme vous le savez, est le plus puissant en manifestation de notre temps et un grand nombre de personnes réagissent à son influence. C'est encore la ligne de moindre résistance pour la majorité, en particulier dans la race Aryenne, pour la raison que lorsque l'influence d'un rayon est devenue puissante au cours du temps et par l'évolution, elle affecte principalement les groupes et pas seulement les individus. Un rythme et un élan s'établissent qui durent longtemps et gagnent en puissance par la force du nombre organisé. Cette vérité apparaîtra plus clairement à mesure que nous avancerons dans notre étude. Qu'il suffise de dire que ceux qui appartiennent au sixième rayon sont des réactionnaires, des conservateurs et des fanatiques qui se cramponnent à tout ce qui appartient au passé et dont l'influence entrave puissamment le progrès de l'humanité dans l'Age Nouveau. Leur nom est légion Ils créent pourtant l'équilibre nécessaire et leur rôle consiste à régulariser et assagir le processus de stabilisation dont le monde a tellement besoin à notre époque.
  1. Le septième rayon gagne peu à peu en importance ; depuis longtemps il a stimulé et augmenté l'activité de toutes les nations appartenant au cinquième rayon. Si vous avez présent à l'esprit que l'un des objectifs principaux de l'énergie du septième rayon est de réunir et de relier l'esprit et la matière, ainsi que la substance et la forme (notez la distinction), vous verrez par vous- mêmes que le travail de la science est en relation étroite avec cet effort et que la création de nouvelles formes sera le résultat de l'action qu'exerceront conjointement les régents du cinquième, du second et du septième rayon, avec l'aide – sur demande  – du régent du premier rayon. Un grand nombre d'égos ou âmes du septième rayon et aussi d'hommes et de femmes dont la personnalité appartient à ce rayon, entrent en incarnation maintenant. Leur tâche est d'organiser les activités de l'ère nouvelle et de mettre fin aux vieux modes de vivre, aux anciennes attitudes vis-à-vis de l'existence, de la mort, des loisirs et de la population.
  2. La croissance de l'influx d'énergie du septième rayon et la décroissance de l'influence du sixième rayon – laquelle prend l'aspect d'une cristallisation prononcée des formes acceptées des croyances religieuses, sociales et philosophiques – ont pour résultat de plonger dans la perplexité des millions de personnes qui ne réagissent ni à l'une ni à l'autre de ces influences au point de vue égoïque ou personnel. Elles se sentent absolument perdues ; saisies par l'idée que la vie ne leur réserve rien de désirable, puisque tout ce qu'elles ont appris à aimer et à chérir leur vient à manquer.

C'est à ces trois groupes de personnes, celles qui sont influencées par le sixième et le septième rayon, et celles qui sont désorientées par l'impact des forces engendrées par ces rayons, qu'incombe la tâche de faire sortir l'ordre du présent chaos, par une action concertée, compréhensive et éclairée. Elles doivent matérialiser ces conditions nouvelles et désirables dont le modèle subjectif est présent dans le mental des gens à l'esprit illuminé, conformément au plan spirituel, tel qu'il existe dans la conscience des Membres de la Hiérarchie. La manifestation de l'Age Nouveau, avec sa civilisation et sa culture, résultera de la coopération des multitudes bien intentionnées, qui de plus en plus réagissent au bien du tout et non au bien de l'individu. Elles sont composées des penseurs idéalistes mais pratiques, influencés par le modèle des choses à venir et par les disciples mondiaux, impressionnés par les plans, et sous les directives de la Hiérarchie, qui dirige et contrôle tout.

C'est à ces trois groupes de personnes et au travail dans lequel elles sont engagées, que se rapporteront donc les prédictions que je pourrais faire Tous les changements concernant la famille humaine, le quatrième règne de la nature, dépendent toujours de trois facteurs :

  1. Ces événements physiques extérieurs qui sont explicitement de la force majeure si caractéristiquement appelés "des actes de Dieu" ("acts of God" en anglais) et sur lesquels aucun être humain n'a la moindre autorité.
  2. Les activités des êtres humains eux-mêmes, travaillant sur les différents rayons, qui sont toutefois, à n'importe quelle époque ou période particulière, conditionnées par :
    1. La prépondérance des égos appartenant à un  rayon particulier. Aujourd'hui il y a un grand nombre d'égos du second rayon en incarnation ; leur travail et leur vie faciliteront la venue de la Grande Approche.
    2. La nature et la qualité des rayons de la personnalité prédominant dans la majorité. Actuellement il y a un grand nombre d'âmes en incarnation dont les rayons de la personnalité sont soit le sixième, soit le troisième. Leur influence sera prépondérante dans la civilisation nouvelle, y compris toutes les entreprises éducatives et financières, de même que l'influence des personnes qui ont un contact avec l'âme et peuvent exprimer la qualité de l'âme détermine et conditionne la culture actuelle.
  1. L'activité du cinquième principe, le principe mental. Ce principe est particulièrement actif de nos jours, dans un sens large et général. Peut-être pourrais-je dire symboliquement que l'activité verticale du mental, qui affecte les individus en tous lieux à travers les âges, a toujours produit les guides, les dirigeants et les conducteurs de l'humanité. Aujourd'hui l'activité horizontale du mental, embrassant des masses énormes de la population, parfois des nations et même des races entières, prédomine partout, et cela doit conduire inévitablement à des événements et des effets jamais vus, qui n'auraient pas eu la possibilité de se produire auparavant.
  2. L'influence des rayons qui émergent ou se retirent à une époque déterminée. On vous a dit souvent que ces événements – car l'apparition ou la disparition de l'influence d'un rayon est un événement – sont une question de lent développement, de nature psychique et gouvernés par la loi. Le laps de temps pendant lequel un rayon apparaît, se manifeste, fait son œuvre et finalement disparaît, est l'un des secrets de l'initiation, mais avec le temps – et quand la nature même du temps sera mieux connue – la période et l'équation durée des rayons mineurs d'attribut seront établies. Ce moment n'est pas encore venu, bien que l'intérêt porté aujourd'hui au phénomène du temps indique une perception croissante du problème même et de la nécessité de comprendre le rapport du temps aussi bien avec l'espace qu'avec les événements. On comprendra avant longtemps que le temps est un  fait purement cérébral ; quand on étudiera convenablement le sens de la vitesse, telle qu'elle est enregistrée par le cerveau, plus la capacité ou l'incapacité qu'éprouve l'être humain à formuler cette vitesse, on découvrira beaucoup de choses qui demeurent aujourd'hui un mystère.

A notre époque, le monde est plongé dans le chaos et l'agitation résultants du choc des forces du sixième et du septième rayon. Quand un rayon se retire et qu'un autre entre en manifestation, lorsque leur  impact sur la terre, et sur toutes les formes dans tous les règnes de la nature, a atteint le point où les deux influences s'équilibrent, alors on arrive à un point de crise bien déterminé. C'est ce qui advient aujourd'hui ; l'humanité soumise à deux types ou formes d'énergie est désaxée (au sens le plus propre du mot), d'où la difficulté et la tension de la période mondiale actuelle.

Ceci n'est pas dû au seul impact des deux types d'énergie frappant avec une force égale toutes les formes de la vie, mais aussi au fait que l'énergie de l'humanité même (énergie qui est une combinaison du quatrième et du cinquième rayon) est entraînée dans le conflit. A cela s'ajoutent les énergies du règne animal (de nouveau une combinaison des énergies des troisième, cinquième et sixième rayon), car celles-ci gouvernent la forme animale ou physique de chaque être humain. Vous avez donc la rencontre de nombreuses forces en conflit et l'Arjuna mondial affronte une bataille prodigieuse – qui est périodique et cyclique, mais qui, à cette époque particulière, se montrera un facteur déterminant et décisif dans l'ancienne lutte entre la domination matérielle et le contrôle spirituel.

Les forces qui agissent sur la planète en ce temps, sont d'une suprême importance. Si vous tenez présent à l'esprit que le sixième rayon agit à travers le plexus solaire et le contrôle (ceci en relation étroite avec le plan astral, sixième niveau de perception), et que le septième rayon contrôle le plexus sacré, vous comprendrez pourquoi tant d'émotion, d'idéalisme et de désir se mêlent au conflit mondial, et aussi pourquoi – à part les conflits dans les domaines politique et religieux – la  conscience humaine s'intéresse aux problèmes sexuels au point où une solution de ces difficultés, une nouvelle compréhension des implications sous-jacentes et une prise de position sans ambages sont devenues inévitables et immédiates. DN 26-34

 

J'ai déclaré que le septième rayon, qui arrive, agit à travers le centre sacré planétaire, et ensuite à travers le centre sacré de chaque être humain. En conséquence, nous pouvons nous attendre à des développements anticipés dans cette fonction humaine que nous appelons la fonction sexuelle. Nous verrons des changements conséquents dans l'attitude de l'homme envers ce problème qui est des plus difficiles… EP I 268

 Il y a un point sur lequel j'aimerais à présent attirer votre attention ; c'est que les deux grands groupes d'agents divins, la Grande Fraternité Blanche et la Loge des Forces Matérialistes, cherchent l'une et l'autre à détourner ces énergies dans des canaux qui leur permettent d'atteindre plus rapidement les fins auxquelles elles travaillent et pour lesquelles elles existent et sont formées. Par conséquent, je vous demande de  vous rappeler que derrière tous les événements extérieurs se trouvent ces deux facteurs dirigeants. Vous avez donc :

  1. Deux groupes d'Intelligences avancées, l'un et l'autre également illuminés par la lumière de l'intellect ; tous deux formulant clairement leurs objectifs, mais différant dans la direction, les buts, et les moyens d'action. Un groupe, sous le plan divin, s'occupe uniquement de l'aspect forme ; dans ce groupe la lumière de l'amour et du désintéressement fait défaut. L'autre groupe travaille entièrement avec l'âme ou l'aspect conscience ; dans ce groupe la doctrine du cœur et la loi de l'amour sont les facteurs dirigeants.

Sous ce rapport, ces deux groupes travaillent donc en opposition, sur le plan mental.

  1. Les plans dans lesquels ces deux idéaux et ces deux objectifs différents prennent corps, sont ensuite descendus sur le  plan astral, dans le monde du désir. Les lignes de démarcation demeurent tout à fait nettes lorsqu'il s'agit de travailleurs appartenant à ces deux groupes, mais il n'en est pas de même lorsqu'il s'agit d'êtres humains ordinaires, de disciples  mondiaux et d'initiés. Un grand chaos règne sur le plan du désir, et l'Arjuna mondial, troublé, se tient aujourd'hui entre les deux forces en opposition, entre les deux camps, reconnaissant son rapport avec la forme et avec l'âme et se demandant où se trouve son devoir. Son degré d'évolution détermine son problème.

Ainsi les deux groupes travaillent en opposition sur le plan du désir.

  1. La matérialisation des plans de ces deux groupes d'intelligences illuminées se poursuit régulièrement, suivant les différentes lois de leur être, les lois de la vie de la forme et les lois de l'existence spirituelle. Dans ce stade initial et tandis que le combat se livre dans le domaine du désir (car c'est là que le grand combat se poursuit, et tout ce qui a lieu sur le plan physique n'est que le reflet d'un conflit intérieur) les forces de ces deux groupes, travaillant avec les énergies du sixième et du septième rayon, ont provoqué dans le champ de l'existence physique un bouleversement complet. La situation économique et les haines religieuses en sont les deux plus grands instruments. C'est un sujet sur lequel vous feriez bien de réfléchir.

Par conséquent, vous avez deux groupes, deux objectifs, deux grands idéaux fondamentaux, deux courants d'énergie en activité et deux rayons prédominants en conflit, ce qui produit les différentes idéologies. Le résultat de ce dualisme est le chaos extérieur, la différenciation des idéaux des deux groupes en de multiples expériences humaines, dont le résultat est de ranger l'humanité sous diverses bannières, qui témoignent des différents points de vue dans les champs variés de la pensée, politique, religieuse, économique, sociale, éducative et philosophique. Je vous dirai que le résultat de ce conflit est définitivement bon ; il démontre le sûr accomplissement de la Grande Loge Blanche. La conscience de l'humanité s'est définitivement élargie et à présent le genre humain tout entier pense. C'est un phénomène entièrement nouveau et une nouvelle expérience dans la vie de l'âme humaine. Le premier résultat de la tourmente a été de transférer l'attention de l'homme sur le plan mental, et par conséquent plus près des sources de la lumière et de l'amour.

C'est en relation avec ce changement si riche en conséquence, que les disciples mondiaux peuvent assumer leur responsabilité et procéder à un travail effectif. Lorsque je parle de disciples, j'emploie ici ce terme par rapport à tous ceux qui aspirent à la véritable humanité, à la fraternité et à l'expression vivante des valeurs spirituelles plus hautes. Je n'emploie pas le mot au sens technique, impliquant un rapport reconnu avec la Hiérarchie, par les degrés de disciple en probation ou disciple accepté, bien que ceux- ci soient inclus dans ma pensée. Je fais allusion à tous les aspirants et à tous ceux qui ont un sens des véritables valeurs et qui désirent faire face aux besoins du monde.

Afin d'avoir une certaine intelligence du problème impliqué et des différents modes de travail qui caractérisent ceux qui dans le passé ont œuvré sous l'influence du sixième rayon et ceux qui apprennent à travailler sous l'influence du septième rayon qui entre en action, il serait fécond de comparer les deux systèmes d'activité. Je vous rappelle que les deux systèmes ou modes d'action sont également corrects en leur lieu et place, mais le disciple moderne doit écarter les vieilles méthodes et apprendre patiemment à employer des méthodes plus nouvelles et plus efficientes. Il doit apprendre à le faire avec optimisme et assurance, sachant que les bénéfices de l'expérience faite sous la discipline du sixième rayon sont encore son bien le plus précieux, car ils ont été transmués en caractéristiques et en habitudes établies. Ce sont les nouvelles manières de travailler, les nouvelles forces et les objectifs nouveaux que le disciple de l'ère actuelle doit maîtriser. Il doit le faire en s'appuyant sur les leçons apprises dans le passé et baser sa nouvelle structure de la vérité sur des fondements et des orientations stables, qui doivent être établies.

A ce point, le premier pas pour l'aspirant sincère est de chercher à découvrir s'il travaille essentiellement sous l'impulsion du sixième rayon ou sous l'influence du septième rayon. J'emploie à dessein les mots "impulsion" et "influence" parce qu'ils décrivent l'effet général des deux énergies en fonction. Il y a une chose sur laquelle tous les disciples et aspirants peuvent s'appuyer : c'est l'effet de base persistant de toutes les puissances du sixième rayon qui ont été établies pendant les derniers deux mille ans. Il faut compter avec ces influences, il faut les comprendre et les dépasser, il faut ensuite étudier les nouvelles influences, apprendre les nouvelles méthodes et les maîtriser ; de plus il faut que les idées nouvelles et les nouveaux idéalismes soient portés à la connaissance des hommes et exprimés d'une manière nouvelle. Ainsi seulement on pourra sagement et sainement produire la nouvelle civilisation, la nouvelle culture, et poser les fondements pour le développement de la famille humaine sur  de juste bases dans l'ère qui vient.

Il sera, par conséquent, utile de comparer les anciens et les nouveaux modes de discipline et d'entraînement, d'attribut et de qualité, de méthode et d'objectifs.

Tout d'abord prenons les méthodes d'action et les caractéristiques majeures du sixième rayon. Elles nous sont familières et elles peuvent être considérées rapidement, nous permettant de passer aux nouvelles manières de démontrer et de découvrir la sagesse antique, ainsi que de comprendre les nouveaux modes de travail qui donneront une vitalité nouvelle  à l'œuvre de la Hiérarchie sur le plan physique.

Dans la période écoulée, la caractéristique prédominante de l'aspirant et du disciple était la dévotion. Il était nécessaire que l'homme s'orientât différemment et correctement afin de se tourner vers les valeurs spirituelles ; d'où l'effort de la Hiérarchie pendant les deux mille ans passés pour mettre l'accent sur les valeurs religieuses. Pendant plusieurs milliers d'années, les religions mondiales ont tenu le devant de la scène dans le but d'orienter l'humanité vers la recherche persistante de l'âme afin de la préparer à l'émergence du cinquième règne. Celui-ci doit se manifester dans le monde extérieur pendant l'Ere du Verseau, dans laquelle nous entrons ; cette ère sera éminemment l'ère de l'état de disciple mondial, conduisant à l'ère de l'initiation universelle, au temps du Capricorne. C'est pourquoi pendant très longtemps les grandes religions mondiales ont fait autorité ; leurs dogmes particuliers adaptés à chaque nation, race ou époque renfermaient un fragment de la vérité transmise par un instructeur qui attirait à lui dans le monde les individus à tendances spirituelles, pour lesquels il exprimait le but le plus haut auquel ils pouvaient tendre. Toutes les religions mondiales ont été ainsi construites autour d'une Idée incarnée Qui, en Sa Propre Personne, exprimait l'idéal immédiat de l'époque et du moment. Ce Grand Etre démontrait certains attributs divins, certains concepts, qu'il était nécessaire de présenter à la vision des hommes comme étant leur but possible et immédiat. Comme je l'ai indiqué, il est facile de voir dans ces manifestations, l'influence du sixième rayon. Cependant, lorsqu'une influence individuelle du sixième rayon peut être  notée dans une ère où le sixième rayon est seul actif, on peut voir la raison pour laquelle l'idée religieuse est puissante, telle qu'elle s'exprime par une doctrine, des dogmes théologiques et par l'autorité universelle des Eglises.

Cette orientation de l'homme vers des valeurs plus hautes a été l'objectif principal de l'Ere des Poissons, qui prend fin actuellement, et de l'influence du sixième rayon en train de se dissiper rapidement. Bien que, de tout temps, cette orientation de base se soit poursuivie sans arrêt, pendant les derniers deux mille ans, un processus d'orientation beaucoup plus élevé, plus rare et plus difficile a été proposé à la race des hommes pour une raison d'importance primordiale. Le quatrième règne de la nature a été définitivement attiré vers le haut, en direction du cinquième règne qui émerge ; cela a rendu nécessaire un changement de direction de l'attention humaine qui doit passer, des trois mondes de la personnalité au monde supérieur de la conscience de l'âme. Cela a nécessité pareillement une focalisation différente de l'instinct et de l'intellect, qui sont les principaux facteurs du développement du divin pouvoir de connaître. Cette connaissance peut être instinctive, intellectuelle, et par là humaine, ou bien elle peut être spirituelle, mais ces trois aspects sont également divins, on l'oublie souvent.

 

Pour le disciple appartenant au sixième rayon, ou pour l'être humain représentatif de l'évolution courante, qui émerge hors de l'influence du sixième rayon mais qui est encore conditionné par elle, le second objectif a été le développement de ce que l'on appelle la "faculté d'abstraction". De nos jours et pendant la période présente, la qualité dominante, résultat de la transmutation du caractère et de la qualité humaine, dans et par les disciples, a été l'expression de la nature idéaliste de l'homme, c'est-à-dire sa réaction instinctive aux valeurs supérieures d'ordre intuitif.

Dans le passé, quelques rares individus hautement développés ont démontré, de-ci de-là, ce pouvoir d'abstraire la conscience du coté "matériel" ou "de la forme" de la vie, et de la focaliser sur l'idéal et sur l'expression sans forme de la vérité vivante. Aujourd'hui, des multitudes et des nations entières adoptent certaines formes d'idéalisme et apprécient des idées formulées comme idéaux. Cela permet de constater le succès du processus évolutif, et l'expansion de la conscience humaine qui est l'effort entrepris par la Hiérarchie, et qui démontre un résultat satisfaisant.

A cause de la puissance de l'activité du sixième rayon, due à la longue période pendant laquelle elle s'est exercée, la réaction de l'homme ordinaire est une dévotion intense à son idéal particulier, à laquelle vient s'ajouter un effort fanatique pour imposer à ses semblables son rêve idéaliste (car en puissance ce n'est rien d'autre) et cela de telle sorte que, malheureusement, l'idée originelle est perdue, l'idéal primitif est détruit et le dévot est bien plus occupé de la méthode par laquelle appliquer son idéal que par l'idéal lui-même. Ainsi l'idée se perd dans l'idéal, et l'idéal à son tour, dans le mode d'application. L'homme devient de la sorte le dévot d'un idéal qui peut être incarné ou non dans un individu ; cela contrôle ses pensées, commande ses activités et le conduit fréquemment à des excès sans merci, dans l'intérêt de son idée sous sa forme particulière.

Sous l'influence immédiate du sixième rayon, le divin  principe du désir a été puissamment transféré du désir de la forme matérielle dans le domaine des désirs plus élevés. Bien que le matérialisme soit encore puissant, il y a peu de personnes qui ne soient animées d'une certaine aspiration idéaliste pour laquelle elles sont prêtes à faire des sacrifices, si cela est nécessaire. C'est là un phénomène relativement nouveau et qu'il est bon de noter soigneusement. D'âge en âge, de grands Fils de Dieu ont toujours été prêts à mourir pour une idée ; aujourd'hui des multitudes entières y sont disposées et l'ont fait ; qu'il s'agisse de l'idée d'un état, d'un empire surhumain ou d'une nation élue, ou bien que ce soit en réagissant à un besoin mondial urgent, ou l'adhésion ardente à une idéologie qui a cours. Cela indique un accomplissement racial prodigieux et un grand succès de la Hiérarchie qui a réussi à diriger l'attention humaine vers le monde d'où émergent les idées et vers des valeurs plus élevées et moins matérielles.

L'instinct qui a caractérisé cette période du sixième rayon, et qui a été remarquablement nourri par son influence, est le goût, goût dans la nourriture, dans les échanges humains, dans la couleur, la forme, l'art, l'architecture et dans toutes les branches du savoir humain. Ce goût plein de discernement a atteint un degré de développement relativement élevé pendant les derniers deux mille ans, et le "bon goût" est une vertu hautement chérie des masses et est devenue leur objectif actuel. C'est une chose tout à fait nouvelle, une chose qui avait été la prérogative d'un petit nombre de gens très cultivés. Réfléchissez à cela ; c'est l'indice d'une réalisation sur la voie de l'évolution. Pour les disciples, ce sens du goût doit être transmué en sa correspondance supérieure, le sens de la discrimination des valeurs, d'où l'accent mis sur la nécessité de développer la discrimination dans tous les manuels relatifs à l'état de disciple. Désir, goût, discrimination : telles sont les valeurs du  développement évolutif sous le sixième rayon, et particulièrement le but de tous les disciples.

Les méthodes par lesquelles l'activité du sixième rayon et ses objectifs ont été imposés à la race humaine, sont au nombre de trois :

  1. Le développement de l'instinct. Ceci est suivi par une récognition intelligente du désir, ce qui mène à une expansion croissante des besoins, des réalisations et ensuite à une réorientation.
  2. Ceci a pour conséquence de stimuler la conscience humaine vers l'expansion, conduisant finalement à l'aspiration spirituelle.
  3. La réflexion de la réalité dans la conscience mentale s'ensuit, et ceci est perçu, réclamé et recherché au moyen du travail de groupe.

Le mécanisme de l'être humain, mécanisme sans  lequel, suivant le plan actuel, l'âme ne pourrait entrer en contact avec les trois mondes et y faire ses expériences, a été développé et rendu plus sensible pendant les derniers deux mille ans que pendant n'importe quelle période antérieure de dix mille ans. La raison en est que le mental de l'homme a consciemment contribué au processus de coordination des instincts et à la transmutation de la réaction instinctive, la traduisant en perception intelligente. Dans le cas du disciple mondial, le processus a été poussé jusqu'au stade suivant de développement, auquel on donne le nom de connaissance intuitive.

Les contreparties des cinq sens et leurs correspondances supérieures sur les plans subtils se développent et s'organisent rapidement ; elles sont l'objet d'investigations, et c'est au moyen de ces sens subtils que la découverte spirituelle est possible, de même que les découvertes psychiques qui nous sont plus familières.

Dans ces trois phases :

  1. Passage de l'instinct à l'aspiration.
  2. Stimulation du désir divin.
  3. Réflexion de la réalité.

vous avez l'histoire de l'activité du sixième rayon et de son rapport, pendant les derniers siècles, avec son principal champ d'expression, le plan astral.

Nous pouvons maintenant considérer le septième rayon dans son rapport avec la situation actuelle, de la même façon que nous avons considéré le sixième rayon. Ce faisant vous prendrez conscience du processus selon lequel les événements émergent et des développements auxquels on peut logiquement s'attendre.

Comme vous pourrez vous rendre compte, il y a deux manières de considérer un rayon quelconque. Tout d'abord il peut être étudié sous l'angle de l'énergie qui entre toujours en rapport avec d'autres énergies et forces, produisant par leur rencontre et souvent par leur conflit, une situation entièrement différente de celle qui existait avant ce contact. Ces stades d'influence peuvent être brièvement désignés par les mots suivants : contact, conflit, ajustement, équilibre (forme de vieillissement  conduisant à une impasse ou condition statique comme celle à laquelle on était parvenu au XIX siècle), absorption et disparition finale de l'énergie plus faible. La conclusion est toujours inévitable, car ce ne sont pas les rayons mêmes qui sont en conflit mais la substance et les formes impliquées pendant la période en question.

En second lieu, on peut considérer la qualité du rayon. C'est en réalité l'expression de son âme, de sa nature intrinsèque, qui, se heurtant à la condition existante au moment où le rayon entre en manifestation, fait trois choses :

 

  1. Change la civilisation et la culture de l'humanité à une période donnée. C'est cette force qu'utilise la Hiérarchie lorsqu'a lieu une rencontre des énergies des rayons. C'est la culture qui est changée en premier lieu parce que tout changement fondamental de qualité se produit de haut en bas, et ce sont les élites intellectuelles qui sont d'abord sensibles aux influences nouvelles. La forme change ensuite automatiquement et renverse le processus. C'est ainsi que se produisent inévitablement des points de jonction au cours du processus évolutif. Quand les hommes de science qui s'occupent de la théorie et des procédés de l'évolution, accepteront et étudieront les modes d'action des rayons, il en résultera un changement d'attitude, et une approche plus intime de la vérité deviendra aussitôt possible. C'est ce concept qui se trouve également derrière l'enseignement que j'ai donné concernant les Grandes Approches qui doivent avoir lieu entre le quatrième et le cinquième règne de la nature, et qui peuvent se produire très rapidement. De ce règne, le cinquième, la Hiérarchie est le noyau vivant et dynamique.
  2. Produit des changements dans les autres règnes de la nature, amenant en manifestation une qualité différente de l'âme de chaque règne (car ils diffèrent tous en tant que qualité de l'âme) et, par conséquent, amenant également des changements dans l'aspect forme.
  3. Produit des changements en tant que types d'égos ou d'âmes qui s'incarneront pendant la période d'un rayon particulier. Par là j'entends que, de même que pendant la période qui prend fin maintenant, la qualité de la plupart des âmes en incarnation était d'une façon prédominante celle du sixième rayon, de même nous pouvons nous attendre maintenant à l'apparition d'un nombre croissant d'égos appartenant au septième rayon. La manifestation de la proche civilisation du septième rayon, civilisation de synthèse, de fusion, d'expression croissante de l'âme, est inévitable, comme le développement du stade nouveau  dans lequel entre la magie blanche de la Hiérarchie. Ce stade nécessite une préparation et un entraînement bien définis.

Les pouvoirs de l'âge magique sont nombreux, et l'une des raisons pour lesquelles le septième rayon fait maintenant son apparition est que, à cause  du  perfectionnement  rapide  et  de  l'intégration  de  la personnalité humaine, la possibilité de l'intégration supérieure entre l'âme et la personnalité est plus grande aujourd'hui et qu'elle peut s'accomplir plus aisément qu'autrefois. Par conséquent, les nouvelles formes à travers lesquelles doit s'accomplir cet achèvement tant désiré, doivent être développées graduellement et scientifiquement. Cela s'accomplira par l'intensification des forces fonctionnant à travers le corps éthérique, par la coordination des sept centres majeurs, et par l'établissement de leurs rapports rythmiques. Le septième rayon gouverne d'une manière prédominante les niveaux éthériques du plan physique. Il ne gouverne pas la forme physique dense qui est sous le contrôle du troisième rayon. C'est le corps vital ou éthérique qui réagit aux influences du septième rayon et qui est développé par elles.

En considérant les méthodes par lesquelles les buts du septième rayon sont atteints, je voudrais signaler que c'est à ce point que je suis le plus limité et gêné par le langage, car il s'agit de ce qui est nouveau et qui, par conséquent, ne peut être véritablement compris. Il s'agit de ces développements qui seront provoqués au moyen d'une véritable magie scientifique. Cette magie nouvelle n'aura pas plus de rapport avec les grossiers efforts et les entreprises souvent ridicules des magiciens, des alchimistes et des empiriques du passé, que n'en a c-h-a-t, chat, avec une formule algébrique. Je voudrais vous rappeler aussi que dans  cette demeure de l'antique magie que vous appelez Egypte, le travail magique auquel on s'adonnait avait pour objet précis la  production d'effets physiques et de résultats matériels. L'attention du magicien de ce temps était concentrée sur la production de ces formes gigantesques et stupéfiantes qui demeurent silencieuses et tranquilles dans leur magnificence primitive, et qui font aujourd'hui l'étonnement des archéologues et des voyageurs. Les formes moins importantes de magie qu'ils pratiquaient étaient consacrées à la protection de la forme  physique et des matières qui s'y rapportent.

Plus tard nous avons l'apparition de l'alchimie sous ses formes diverses, ainsi que la recherche de la Pierre Philosophale et l'enseignement relatif aux trois éléments minéraux de base. Cette recherche était poursuivie ésotériquement du côté subjectif de la vie, dans une quête de ce qui pourrait unifier les trois niveaux physiques inférieurs, ce qui est profondément symbolique du développement racial. Ces niveaux symbolisent l'homme intégré, physique, astral et mental. Lorsque la Pierre Philosophale est ajoutée à ces éléments et qu'elle a accompli son travail magique, vous avez la représentation symbolique du contrôle par l'âme, des quatre niveaux supérieurs du plan physique, les niveaux éthériques ou niveaux de l'énergie. La Pierre Philosophale est l'emblème de cet achèvement désirable. Je dis "emblème", je ne dis pas "symbole". Un symbole est le signe extérieur et visible d'une réalité intérieure  et spirituelle dont l'expression se poursuit sur le plan physique par la force de la vie intérieure incorporée. Un emblème est une forme conçue par l'homme pour traduire un concept créé par lui et incorporant, pour lui, la vérité telle qu'il la conçoit et la comprend. Un symbole est toujours plus grand dans ce qu'il implique, qu'un emblème.

Les niveaux éthériques sont aussi le champ d'expression de l'âme, qu'il s'agisse de l'âme humaine, ou de l'âme exprimant la triade supérieure, la vie monadique. Je me demande si aucun d'entre vous n’a la moindre idée de ce qui arrivera à l'humanité quand la réalité intérieure subjective, fonctionnant à travers le corps éthérique et déversant ses forces sans obstacle à travers les centres de ce corps, aura achevé son intégration majeure avec l'appareil physique dense, le réduisant à une soumission complète, comme résultat de l'intégration supérieure consommée entre l'âme et la personnalité.

Nous sommes, par conséquent, à une période des plus intéressantes, une période cruciale de l'histoire de l'humanité et de la planète, une période qui ne ressemble à aucune de celles qui l'ont précédée, car le processus évolutif a réussi en dépit de toutes les faiblesses, les fautes, les échecs partiels et les retards ; ces derniers ont été nombreux en raison du fait curieux et difficile à comprendre pour vous, du refus des Energies concentrées à Shamballa, d'imposer la force de la volonté à la matière et à la forme jusqu'au moment où cela pourrait se faire avec la coopération de la famille humaine. Jusqu'à maintenant cela n'a pas été possible à cause du manque de préparation de l'homme pour cette tâche et de son ignorance du Plan. Le Seigneur de Shamballa et ses Aides ont dû attendre jusqu'à ce qu'au moins l'esquisse du Plan ait pénétré dans la conscience de la race humaine. Cela commence à se produire de plus en plus fréquemment, de jour en jour un plus grand nombre de personnes intelligentes entrent en contact, ou sont mises en contact, avec les idées de la Hiérarchie, idées qui commencent à émerger.

Nous pouvons donc nous attendre à l'apparition et à l'application prudente et graduelle de l'énergie de la volonté émanant de Shamballa, le plus haut centre qui se puisse trouver sur la planète. Ce centre correspond au centre monadique dont la puissance est perçue par la conscience du disciple qui est prêt pour la troisième initiation. Après la deuxième initiation, la constante réorientation de l'âme vers la monade, et l'attraction qu'exerce sur l'initié son plus haut aspect, commencent à être visibles aux yeux de la Hiérarchie qui surveille. Aujourd'hui, tant de membres de la famille humaine, en incarnation ou hors d'incarnation, ont pris les deux premières initiations, que l'attention de Shamballa est de plus en plus tournée vers l'humanité, à travers la Hiérarchie, tandis que, simultanément, les pensées des hommes sont dirigées vers le Plan, vers l'emploi de la volonté pour diriger et guider, et vers la nature de la force dynamique. Par exemple, la nature explosive et dynamique de la guerre en ce siècle en est une indication, car l'énergie de la volonté dans l'un de ses aspects est l'expression de la mort et de la destruction ; le premier rayon est le rayon du destructeur. On peut donc voir que ce qui arrive est l'effet de la force de Shamballa sur les formes dans la nature, effet dû au mauvais emploi par l'homme de l'énergie entrant en opération.

En général et au point de vue ésotérique, la guerre dans le passé était basée sur le pouvoir d'attraction des possessions et cela a conduit au caractère agressif et cupide des motifs conduisant à la guerre. Graduellement un changement s'est produit ; dernièrement la guerre a été basée sur des motifs un peu plus élevés et l'acquisition de possessions territoriales n'en a pas été le véritable motif. La guerre a été inspirée par les nécessités économiques ou par le désir d'une nation ou d'un groupe de nations d'imposer leur volonté ou une idéologie quelconque à d'autres nations ; ou encore par le besoin de se débarrasser d'un système de pensée périmé, d'un gouvernement, d'un dogme religieux qui font obstacle au développement racial. Cela se produit maintenant consciemment et c'est une expression de la force de Shamballa, ou de la force de la volonté, et non pas tellement de la force du désir comme par le passé.

Le septième rayon est une des lignes directes le long desquelles l'énergie du premier rayon peut être transmise, et c'est une autre raison de son apparition en ce temps, parce que, en dotant la vie de nouvelles formes plus adéquates, les vieux modes de vivre, la culture et la civilisation surannées doivent être détruits ou modifiés. Tout cela est l'œuvre du premier Rayon de la Volonté, s'exprimant principalement en notre temps à travers le septième Rayon de l'Organisation et des Relations.

Lorsque nous avons étudié le sixième rayon, nous avons considéré d'abord les effets du rayon par rapport au travail et à l'entraînement, à la vie et aux plans du disciple, conditionnant inévitablement  ses activités dans l'existence. Puis nous avons considéré le principe du désir comme motivation de ses activités, et, finalement, nous avons étudié brièvement les trois modes prédominants d'activité du rayon. Procédons maintenant de la même façon afin de nous faire une idée du rapport du sixième et du septième rayon, et de la manière dont les puissances du sixième rayon ont préparé l'humanité aux événements imminents qu'elle doit affronter. Ce que je vais dire maintenant ne sera pas facilement compris ni dûment apprécié par les disciples du sixième rayon, car les méthodes employées par Ceux qui manipulent et dirigent les nouvelles énergies ne seront pas compréhensibles pour lui, enraciné qu'il est dans les méthodes du passé ; d'où l'apparition partout d'écoles traditionalistes dans tous les domaines de la pensée, religieuse, politique et même scientifique. De plus, lorsqu'un disciple du sixième rayon essaye d'employer les nouvelles énergies, elles s'expriment pour lui sur le plan astral et ont pour résultat une magie astrale qui aura pour effet de le plonger plus profondément dans l'illusion et de l'amener à se leurrer lui-même. C'est à cela que l'on doit attribuer l'apparition de nos jours d'instructeurs qui prétendent enseigner la magie, amener certains résultats magiques, travailler avec des rayons de différentes couleurs et utiliser des Mots de Pouvoir et des décrets, se proclamant les dépositaires des désirs et des secrets non révélés  des Maîtres de la Sagesse. Tout cela est une forme d'illusion astrale, due au contact, sur le plan astral, avec ce qui, plus tard, se manifestera sur la terre. Mais ce n'est pas encore le moment, et l'heure de tels usages n'est pas encore arrivée. Le sens du temps et la compréhension de l'heure correcte pour l'accomplissement du Plan dans ses futurs détails n'ont pas été acquis par ces gens sincères mais abusés. Focalisés comme ils sont sur le plan astral, et peu développés mentalement, ils se donnent à eux-mêmes et communiquent aux autres une fausse interprétation de ce qu'ils perçoivent psychiquement. Ils en savent bien trop peu et croient en savoir beaucoup. Ils parlent avec autorité mais c'est l'autorité d'un mental non développé. L'expression d'anciennes normes magiques, la mise à jour d'anciennes suggestions, d'indications cristallisées et de méthodes périmées, prévalent trop de notre temps et sont responsables pour une grande part de l'abus de la crédulité des masses et des erreurs qui en découlent. DN 107-22

 

Dans cette étude, même si incomplète, où l'état du disciple dans le temps passé est comparé à celui des temps nouveaux, il faut tenir présent que l'un des problèmes qu'affronte la Hiérarchie est de savoir comment amener les changements dans la technique et la méthode  de développement que nécessite le type du septième rayon et, en  même temps, conditionner ces changements de telle sorte que le procédé d'ajustement et les échanges entre la Hiérarchie et les aspirants mondiaux se poursuivent harmonieusement. Cet ajustement doit inclure les deux groupes, l'un actuellement important, celui des disciples du sixième rayon, l'autre encore petit, celui des disciples du septième rayon.

Naturellement, les problèmes de la Hiérarchie ne concernent pas ceux qui ne sont pas parvenus à la libération et ne peuvent, par conséquent, regarder la vie avec les yeux de Ceux qui ne sont plus retenus par les forces des trois mondes. Mais il serait utile que les disciples considèrent de temps en temps la situation du point de vue des Maîtres et accordent moins d'importance à leurs difficultés individuelles et particulières.

L'une des caractéristiques principales du disciple du septième rayon est son sens éminemment pratique. Il travaille sur le plan physique avec l'objectif constant d'amener des résultats qui détermineront les formes de la culture et de la civilisation prochaines. Vers la fin du cycle du septième rayon, il travaillera également avec ardeur à perpétuer ce qu'il aura réalisé. Il manie la force afin de construire les formes dont il a besoin et il le fait plus scientifiquement que ne le font les disciples des autres rayons. Le disciple du sixième rayon est beaucoup plus abstrait et mystique dans son travail et dans sa pensée ; il possède rarement une compréhension réelle du juste rapport entre la forme et l'énergie. Il pense presque entièrement en termes de qualité et fait peu attention au côté matériel de la vie et à la véritable signification de la substance en tant que productrice de phénomènes. Il a tendance à regarder la matière comme étant mauvaise de nature, la forme comme une limitation et n'accorde d'importance qu'à la conscience de l'âme.

Faute d'avoir travaillé la substance avec intelligence et, ajouterai-je, avec amour, la mettant par là en rapport correct avec la forme extérieure dense, on a produit au cours des deux mille ans passés ce monde désastreusement mal organisé, et conduit la population de la planète à la grave situation actuelle. Le travail inintelligent sur le plan physique dû à tous ceux qui sont influencés par la force du sixième rayon, a conduit à un monde qui souffre à cause des clivages autant qu'un individu peut souffrir d'un "dédoublement de la personnalité". Les lignes de démarcation qui ont été tracées nettement et avec force entre la science et la religion en sont un exemple frappant. Ce clivage est l'œuvre des hommes d'églises du passe et de nul autre ; les lignes en ont été tracées par des mystiques, visionnaires et peu pratiques, par des fanatiques dévoués à une idée mais cependant incapables d'en voir les implications plus vastes et la portée universelle. Je généralise. Il y a eu de nombreux fils de Dieu dont la dévotion et la sainteté sont indiscutables, qui ne se sont jamais rendus coupables de ces tendances stupides et séparatives. Mais nous devons aussi reconnaître que la religion orthodoxe a temporairement séparé dans sa pensée et son enseignement les deux grands concepts d'esprit et de matière et qu'ainsi elle a mis des barrières entre la science et la religion.

La tâche des travailleurs du Nouvel Age est de réunir ces deux disciplines de l'esprit apparemment opposées, de démontrer que l'esprit et la matière ne sont pas antagonistes, et que, dans l'univers, il n'y a que la substance spirituelle travaillant à produire les formes extérieures tangibles.

Ce que vous appelez "le mal", qu'il soit exprimé par une forme ou par une activité, n'est que l'expression de l'énergie (qui soutient la forme et qui est responsable de l'activité) mal orientée, obéissant à une impulsion égoïste, et incorrectement employée. L'importance des deux truismes de l'occultisme moderne (il y en a d'autres qui seront communiqués lorsque ceux-ci seront maîtrisés et correctement appliqués) peut trouver ici démonstration :

  1. L'énergie suit la pensée.
  2. Le juste motif crée l'action juste et les formes justes.

Ces deux déclarations ont une origine très ancienne, mais elles sont, jusqu'à maintenant, très peu comprises. C'est pourquoi la première chose que le disciple doit apprendre, c'est la nature de l'énergie, comment la contrôler et la diriger. Il le fait en travaillant avec les causes déterminantes, en étudiant la nature du domaine des causes et en développant la capacité d'aller au delà de l'effet jusqu'à la cause qui l'engendre et le produit.  Dans le cas du disciple et au premier stade de son entraînement, cela implique l'investigation constante de ses motifs, jusqu'à ce qu'il ait découvert ce qu'ils sont et qu'il ait dirigé sa pensée de telle sorte que, dans tous les cas, il puisse compter que ces motifs agiront automatiquement et dynamiquement sous la direction de l'âme.

Dans la majorité des cas, le disciple du sixième rayon ne poursuit son travail que jusqu'au niveau du plan astral, et c'est là qu'il focalise son attention, sa vie et sa pensée. Sa nature physique réagit automatiquement et nécessairement à l'impulsion émanant du plan astral, motivée par le mental et, parfois, dirigée par l'âme. Mais la puissance de son désir et la détermination de voir le fruit de son travail, ont suscité beaucoup de difficultés par le passé en arrêtant la véritable expression de l'impulsion originelle. Celle-ci est arrêtée sur le plan astral. Cela a été compensé par l'intervention cyclique de forces provenant d'autres rayons, sans quoi la situation eût été bien pire.

Le disciple du septième rayon fera descendre l'énergie qu'il manipule jusqu'au plan physique, produisant ainsi l'intégration. Le dualisme qui caractérise cette opération consistera en un centre sur le plan mental et un autre sur le plan physique, alors que le dualisme du travailleur du sixième rayon est celui de la paire d'opposés sur le plan astral.

Ayant établi ces deux points d'énergies (mentale et physique) il apparaîtra alors clairement que la tâche à poursuivre du travailleur en magie est celle de produire sur le plan physique une synthèse des énergies disponibles, de les concrétiser, et de doter ce qui a été construit du pouvoir d'agir et de persister. Dans la plupart des cas, l'énergie ainsi employée sera de trois sortes :

  1. L'énergie du mental. Cette énergie sera utilisée d'une façon prédominante et caractérisera la période qui va du stade de disciple accepté jusqu'à la seconde initiation.
  2. L'énergie de l'âme. Cette énergie sera utilisée et employée créativement depuis la seconde initiation jusqu'à la troisième.
  3. L'énergie de l'âme et du mental fusionnée et synthétisée. Cette combinaison est d'une formidable puissance. Après la quatrième initiation, elle s'augmente de l'énergie provenant de la Monade.

Je voudrais que vous ayez présent à l'esprit que, ainsi que je vous ai déjà dit, quoique tout soit énergie, cependant, dans l'enseignement ésotérique correct, on appelle énergie l'activité impulsive supérieure, et force ce qu'elle conditionne ou met en activité. Les termes sont donc relatifs et mobiles. Par exemple, l'impulsion astrale est l'énergie la plus élevée à laquelle la masse humaine aspire normalement, et les forces sur lesquelles l'énergie astrale jouera seront alors les forces du plan éthérique et du plan physique. Des énergies plus élevées pourront parfois dominer, mais ce ne sera que d'une façon intermittente. En règle générale, l'incitation vitale ou impulsion proviendra du plan astral et elle s'appellera désir ou aspiration, suivant l'objectif. Cet objectif peut être simplement une ambition mentale, ou un désir de puissance, et le terme "aspiration" ne devrait pas désigner exclusivement les soi-disant impulsions religieuses, les aspirations mystiques ou le désir de libération.

Le disciple du septième rayon travaille consciemment au moyen de certaines lois qui gouvernent la forme et son rapport avec l'esprit ou la vie. Dans le Traité sur le Feu Cosmique, je vous ai donné les trois grandes lois du système solaire et les sept lois subsidiaires à travers lesquelles ces trois lois s'expriment, je vous ai donné également des indications sur les lois qui gouvernent le travail de groupe. Il faut vous rappeler que les disciples appartenant à des rayons différents, manipulent ces lois suivant la qualité des impulsions de leur rayon (ici je suis gêné faute de termes appropriés), les interprétant en termes des obligations spécifiques de leur courant de vie, ou dharma, et produisant les résultats désirés au moyen des différentes techniques des rayons. Cependant, ils se conforment toujours à l'inévitabilité des résultats du jeu des énergies qu'ils ont libérées sur les forces régies par les lois de leur être. Le disciple du sixième rayon, travaillant selon les lois de la nature et de l'âme, qualifiera ses résultats et produira ses formes créatrices sur le plan astral ; par conséquent, il lui faudra apprendre souvent à travailler à travers une  personnalité du septième rayon, pendant plusieurs vies, (soit avant, soit après être parvenu à l'état de disciple) avant qu'il lui soit possible de faire passer sur le plan physique son rêve ou sa vision. Le disciple du septième rayon n'a pas de problème semblable ; par sa connaissance du rituel (qui est l'ancienne méthode codifiée par laquelle les énergies d'attraction et de manifestation à employer sont organisées et mises en rapport) par sa compréhension des "Mots de Pouvoir", qu'il découvre par expérience, par l'utilisation du pouvoir du son, le disciple de l'avenir travaillera à construire le nouveau monde avec sa culture et sa civilisation.

Une curieuse indication des effets du travail magique du septième rayon sur la conscience des masses, est l'emploi croissant des slogans et des "phrases à l'emporte-pièce" qui sont employés afin d'arriver à certains résultats et d'inciter les êtres humains à des actions de masse sous une forme quelconque. C'est un emploi embryonnaire des Mots de Pouvoir. Par l'étude de leurs valeurs tonales, de leurs indications numériques et de leur puissance inhérente, l'homme parviendra finalement à de grandes réalisations et créations magiques, produisant des activités de groupe et l'apparition de certaines formes d'expression sur le plan physique. Après tout,   les   formules   scientifiques   ont   réduit   les   découvertes   les plus compliquées et les plus obscures à quelques signes, à quelques symboles Le prochain pas consistera à incorporer ces signes et ces symboles à un ou plusieurs mots, les dotant de ce que l'on appelle ésotériquement  "le pouvoir d'incorporation" Si je puis m'exprimer ainsi, l'ancienne affirmation "Dieu parla et le monde fut", signifie simplement que la formule que Dieu employa pour la création, fut réduite à un grand Mot, qu'Il fit résonner et les résultats inévitables s'ensuivirent. Quelque chose d'analogue, ce processus réduit à l'échelle humaine, pourra être constaté au cours de l'âge qui vient. Pour le moment, ce que je viens de dire peut sembler chimérique et fantaisiste à l'étudiant moyen.

Il vous apparaîtra de toute évidence que les disciples  du septième rayon détiennent un grand pouvoir, c'est pour cette raison que dans tout enseignement qui les concerne, l'accent est mis sur la  pureté du  motif. Dans le passé, s'agissant de disciples du sixième rayon, on insistait sur la pureté du corps.

Comme c'était inévitable, ils ont exagéré cette idée jusqu'au fanatisme, ils ont insisté sur la nécessité du célibat, de l'ascétisme et des règles strictes quant à la vie physique, faisant souvent un péché de ce qui est naturel. Ceci a été un stade nécessaire de leur développement, car il était essentiel que le plan physique devint un facteur plus important dans leur conscience et que leur attention fût détournée du domaine de l'abstraction (qui est leur ligne de moindre résistance) et concentrée sur le plan de l'existence physique, car, une fois encore, l'énergie suit la pensée. Ainsi leur attitude envers la vie pouvait devenir plus pratique et l'intégration nécessaire pouvait avoir lieu.

Les disciples du Nouvel Age mettront l'accent sur le principe mental, parce qu'il conditionne la pensée et la parole. Tout le travail magique est basé sur l'énergie de la pensée et de la parole (l'expression des deux centres magiques auxquels il est référé plus haut), par conséquent, la pureté du motif et du mental est considérée comme une base essentielle.

L'influence du septième rayon est celle qui produira dans un sens particulier et inattendu l'Ecole Occidentale d'Occultisme, de même que l'influence du sixième rayon a produit l'Ecole Orientale d'Occultisme. Cette dernière a fait descendre la lumière sur le plan astral et la nouvelle influence la fera descendre sur le plan physique. L'enseignement oriental influença le christianisme, en indiqua et détermina les lignes de développement ; le christianisme étant précisément une religion qui fait le pont. Les rôles seront finalement renversés et la "Lumière de l'Orient" sera remplacée par celle de l'Europe et de l'Amérique. Cela amènera inévitablement la synthèse nécessaire et souhaitable de la voie mystique et du sentier occulte. Plus tard, cela conduira à la formulation de la voie supérieure dont il est inutile de parler à présent, car vous ne pourriez comprendre. Aucune des anciennes Règles de la Route ne sera jamais abrogée ou écartée. De même qu'autrefois les hommes voyageaient à pied sur les grandes routes, suivant les conditions de leur temps, et qu'aujourd'hui on parvient à la même destination en se servant du rail, de l'automobile et de l'avion, ainsi l'on suivra la même route et l'on atteindra le même but, mais par des moyens différents, avec d'autres sauf-conduits et d'autres mesures de protection. De temps à autre, les règles peuvent varier afin de fournir une indication qui facilite le chemin et rende la protection plus aisée. Dans l'avenir, l'entraînement du disciple différera de celui d'autrefois dans les détails, mais les règles fondamentales continueront à faire autorité.

La note-clé présidant au développement du disciple du sixième  rayon a été exprimée par les paroles du Christ : "Quand j'aurai été  élevé, j'attirerai tous les hommes à Moi." Dans tout travail du sixième rayon, l'accent est mis sur l'Attraction et la Répulsion, d'où la division et le clivage, amenant finalement la reconnaissance de la nécessité d'une démarche consciente en vue d'une synthèse et d'une intégration, motivées et produites mentalement. L'histoire du christianisme, qui est l'histoire de l'Europe, s'éclairera si l'on étudie son passé, riche en événements, à la lumière de la Loi d'Attraction et de Répulsion. L'application de cette loi à bon ou mauvais escient, sa constante interprétation en termes de désirs matériels, d'ambitions personnelles et de contrôle territorial, ont produit de nombreux schismes et des séparations qui expliquent la plupart des événements du passé. Sous l'influence du septième rayon, tous ces clivages disparaîtront et seront finalement remplacés par la synthèse.

La note-clé du disciple du septième rayon est "Radiation Active" De cela découle l'apparition dans la pensée mondiale de certaines idées nouvelles, la radiation mentale ou télépathie, l'emploi de la radiation calorifique et la découverte du radium. Tout cela dénote l'activité du septième rayon.

Le principe divin qui aura le plus d'importance aux yeux de l'humanité du septième rayon est celui de la vie, telle qu'elle s'exprime au moyen du corps  éthérique.  C'est  pour  cette  raison que nous trouvons un intérêt grandissant dans l'étude de la vitalité ; la fonction des glandes est étudiée scientifiquement et sous peu leur fonction principale comme génératrice de vitalité sera découverte. L'ésotérisme les considère comme une extériorisation sur le plan physique des centres de force dans le corps éthérique, et leur vitalité ou leur manque d'activité sont des indications de l'état de ces centres. L'intérêt mondial se tourne aussi vers le domaine économique qui est précisément celui de l'entretien de la vie. Beaucoup de choses arriveront dans ces sphères d'intérêt, et dès que le corps éthérique sera un fait scientifiquement établi, et que les centres, majeurs et mineurs, seront reconnus comme les foyers de toute l'énergie s'exprimant à  travers le corps humain sur le plan physique, une grande révolution se produira en médecine, dans la diététique et dans la conduite de la vie quotidienne. Cela produira de grands changements dans les modes de travail et surtout dans l'utilisation des loisirs.

Ceci nous amène à étudier les trois méthodes qu'emploient les travailleurs de tous les rayons, méthodes qui diffèrent suivant le rayon. Celles qui régiront, en fin de compte, les activités du septième rayon, amèneront progressivement des changements d'attitude vis-à-vis de l'existence et changeront sensiblement les méthodes de la vie journalière. Ces trois méthodes sont :

  1. Une activité de groupe pour l'établissement scientifique des rapports entre la substance et l'énergie.
  2. La stimulation des formes éthériques par la force correctement dirigée.
  3. la distribution correcte de l'énergie vitale, selon une étude scientifique.

Nous entrons dans un âge scientifique, mais il s'agira d'une science sortie de l'impasse où elle se trouve a présent, et qui, ayant pénétré comme elle l'a fait dans le domaine de l'intangible, commencera à travailler beaucoup plus subjectivement qu'auparavant. On reconnaîtra l'existence de sens supra sensoriels, qui sont des extensions des cinq sens physiques, et qui s'imposeront à la science parce qu'une multitude d'individus dignes de confiance les posséderont et pourront travailler et vivre simultanément dans les mondes tangibles et intangibles. La masse des témoignages dignes de foi rendra ces faits incontestables. Dès l'instant où l'existence du monde subjectif des causes sera prouvé (et cela se produira par suite de l'indiscutable  évidence  de  l'extension  des  sens  de  l'homme) la science entrera dans une ère nouvelle ; le foyer de concentration de son attention aura changé de place ; les possibilités de découverte seront immenses et le matérialisme (selon le sens que l'on attribue maintenant à ce mot) disparaîtra. Le mot même "matérialisme" tombera en désuétude, et dans l'avenir, l'homme s'amusera de la vision limitée de notre temps et se demandera pourquoi nous avons pensé et senti de la sorte.

Je voudrais que vous ayez présent à l'esprit, relativement aux cinq rayons qui, nous l'avons vu, influencent ou commencent à influencer l'humanité (les premier, deuxième, troisième, sixième et septième rayons), que leurs effets varient selon le type et la qualité du rayon auquel l'individu appartient, et suivant sa position sur l'échelle de l'évolution. Ce sont là des points que l'on oublie souvent. Si un homme appartient par exemple, au second Rayon de l'Amour-Sagesse, on pourra s'attendre à ce  que l'influence de ce rayon et celle du sixième rayon (qui est sur la ligne de pouvoir du deuxième rayon) soient effectives et constituent la ligne de moindre résistance. Cette situation pourrait produire une sensibilité excessive et un développement non équilibré des caractéristiques. Ce sont nos caractéristiques qui influencent notre conduite et nos réactions aux circonstances. Cela signifie également que l'influence des premier, troisième et septième rayons suscitera de l'indécision et provoquera de la résistance, ou tout au moins, une attitude de non réceptivité. Aujourd'hui, dans le monde, les rayons qui sont sur la ligne d'énergie du premier Rayon de la Volonté ou de la Puissance (comprenant le troisième et le septième) sont dans le rapport de trois à deux en ce qui concerne la présente manifestation. Par conséquent nous pouvons nous attendre à  une expression plus complète des attributs et des événements du premier rayon que cela n'eût été le cas autrement. Il en sera ainsi particulièrement à cause du rapide retrait de la manifestation du sixième rayon.

Tout ce qui est dit ci-dessus constitue, de notre temps, une information de peu de valeur. Ses implications apparaîtront à mesure que le temps passe et c'est pourquoi je l'inclus dans mon enseignement. DN 125-36

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION 7ème RAYON Chapitre 2 - Cycle des Rayons : la transition du rayon 6 au 7