N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Le Travail du Mahachohan

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Travail du Mahachohan

 

Sous les ordres du Manou, travaillent les régents des  différentes parties du monde, par exemple, le Maître Jupiter, le plus ancien  des Maîtres travaillant maintenant pour l'humanité dans un corps physique, qui est le régent pour l'Inde ; et le Maître Rakoczi qui est le régent pour l'Europe et l'Amérique. Il faut se rappeler ici que, bien que le Maître Rakoczi, par exemple, appartienne au septième rayon et par conséquent dépende du département d'énergie du Mahachohan, il peut, pour le travail hiérarchique, c'est ce qu'il fait, remplir temporairement une fonction sous les ordres du Manou. Ces régents tiennent en main les rênes du gouvernement pour les continents et les nations, guidant ainsi, même sans que celles-ci le sachent, leurs destinées. Ils ont une influence sur les hommes d'État et sur ceux qui gouvernent et les inspirent. Ils irradient l'énergie mentale sur les groupes gouvernementaux, provoquant ainsi les résultats désirés partout où une collaboration et une intuition réceptive peuvent être trouvées parmi les penseurs. IHS 50

 

Le Rayon d'Organisation et de travail cérémoniel arrivant maintenant en manifestation et prédominant, la tâche du Maître de ce Rayon est de synthétiser, sur le niveau physique, toutes les parties de ce plan. Le Maître Rakoczi prend une partie du plan général, tel qu'il est tracé dans la Chambre intérieure du Conseil et l'adapte à ce qui est possible. On pourrait considérer qu'il joue le rôle de Directeur général de la réalisation des plans du conseil exécutif du Christ. EXH 507-08

 

La phrase comporte également une signification secrète relative aux sept rayons lorsqu'ils s'expriment dans le règne humain. La connaissance de ce secret permet aux Maîtres de contrôler des épidémies ou  des maladies très répandues mais elle est actuellement hors de portée du lecteur. On remarquera incidemment que les hommes sont relativement peu touchés par les épidémies et les fléaux habituellement consécutifs à une guerre. Cela tient en partie à l'emploi de cette septuple connaissance par la Hiérarchie et aux connaissances scientifiques de l'humanité elle- même. Sous ce rapport, et je le mentionne simplement à cause de l'intérêt que cela présente, il y a deux membres de la Hiérarchie Qui possèdent aujourd'hui ce secret dans sa totalité, le Mahachohan et Son Représentant sur le septième rayon. Ils sont aidés par cinq autres Maîtres pour appliquer les connaissances acquises. Ces cinq Maîtres agissent principalement sur l'évolution des dévas, dont on sait qu'ils ont des connexions avec les formes. Dans ce cas particulier, il s'agit des dévas guérisseurs. EH 598-99

 

Le Maître qui s'occupe spécialement du futur développement des affaires raciales en Europe et de la croissance mentale en Amérique et en Australie est le Maître Rakoczi. Il est hongrois, et  habite  dans  les Carpates ; Il fut à un moment donné une figure bien connue à la cour hongroise. On peut trouver des références à son sujet dans de vieux livres d'histoire ; Il occupait une position très en vue lorsqu'Il était le comte de Saint-Germain, et avant cela lorsqu'Il fut d'abord Roger Bacon et ensuite Francis Bacon. Il est intéressant d'observer que, au moment où le Maître R. s'occupe sur les plans intérieurs des affaires d'Europe, son nom en tant que Francis Bacon apparaît aux yeux du public dans la controverse Bacon- Shakespeare. C'est un homme plutôt petit, maigre, avec une barbe noire en pointe, et des cheveux noirs et lisses ; contrairement aux Maîtres précédemment cités, Il ne prend pas autant d'élèves. Avec le concours du Maître Hilarion, Il s'occupe maintenant surtout de la plupart des élèves sur le troisième rayon, en Occident. Le Maître R. est sur le septième rayon, celui de l'Ordre "Cérémonial" ou de la Magie, et Il travaille surtout par le rituel ésotérique et le cérémonial, étant vitalement intéressé dans les effets jusqu'ici non reconnus, de cérémonial des francs-maçons, des différentes fraternités et des églises de partout. Dans la Loge, on l'appelle d'habitude "le Comte" ; en Amérique et en Europe, Il œuvre pour ainsi dire comme administrateur général à l'exécution des plans du conseil exécutif de la Loge. Certains des Maîtres forment un groupe intérieur autour des trois Grands Seigneurs et se réunissent très fréquemment en conseil. …

Le Maître P. travaille sous les ordres du Maître M. dans l'Amérique du Nord. C'est Lui qui a eu beaucoup à faire ésotériquement parlant, avec les différentes sciences mentales telles que la Science Chrétienne, la Nouvelle Pensée, toutes deux étant des efforts tentés par la Loge afin  d'enseigner aux hommes la réalité de ce qui est invisible et le pouvoir de création de l'esprit humain. …

La race actuelle étant la cinquième sous-race de la cinquième race- mère, la pression du travail sur les cinq rayons du "mental" qui sont contrôlés par le Mahachohan, est très grande. Les Maîtres ont un fardeau écrasant à porter, et une grande partie de Leur travail d'enseignement des disciples a été déléguée à des initiés et à des disciples avancés, et certains Maîtres sur le premier et le second rayon se sont chargés temporairement d'élèves venant du département du Mahachohan. IHS 58-61

 

Deux autres Maîtres spécialement en rapport avec le septième rayon, celui du Cérémonial, dont le travail particulier est de diriger et  de surveiller au cours des quinze prochaines années le développement de certaines activités, travaillent sous les ordres du Maître R. On peut donner ici avec beaucoup de certitude cette assurance que, avant la venue du Christ, des ajustements auront lieu, de sorte qu'à la tête de toutes les grandes organisations on trouvera soit un Maître, soit un initié ayant  reçu la troisième initiation.

On trouvera des initiés et des Maîtres à la tête de certains des grands groupes occultes, des francs-maçons et des diverses grandes subdivisions de l'Eglise qui résident dans de nombreux grands pays. Ce travail des Maîtres se poursuit maintenant, et tous Leurs efforts sont tendus pour le faire aboutir. Ils rassemblent partout ceux qui, d'une manière ou de l'autre, démontrent une tendance à réagir à de hautes vibrations, cherchant à renforcer leur vibration et à les rendre capables de servir au moment de la venue du Christ. C'est une grande occasion qui se présente à nous aujourd'hui, car une fois le moment venu, grâce à la puissance formidable de la vibration qui s'exercera alors sur les fils des hommes, il sera possible à ceux qui font maintenant le travail nécessaire, de faire alors un grand pas en avant et de passer par le Portail de l'Initiation. IHS 61-62

 

Sur les niveaux atmiques – niveaux de la volonté spirituelle – se trouvent les ashrams des Maîtres qui interprètent la volonté de Shamballa, et à qui est confiée la tâche de transmettre le dessein et d'organiser les plans grâce auxquels ce dessein peut être mis en œuvre. De même que, sur les niveaux manasiques, les ashrams, dans leur ensemble, sont présidés par le Maître R., le Seigneur de la Civilisation, de même, sur les niveaux bouddhiques, tous les ashrams sont dirigés par le Maître K.H., avec mon aide (le maître D.K.) et celle de trois disciples anciens et initiés. Le but poursuivi est le développement de la conscience de groupe et de la compréhension aimante, afin que les formes préparées et conditionnées sous la direction du Maître R. puissent être rendues plus sensibles et de plus en plus conscientes de la réalité, par le  développement d'un mécanisme intérieur de la lumière qui – à son tour – conditionnera et développera le mécanisme extérieur de contact. RI 169-70

 

Que la proclamation du Seigneur retentisse : La fin du malheur est venue.

La fin de la mauvaise situation du présent est donc une mesure de coopération ; ici, sous ce rapport, apparaît le Seigneur de la Civilisation qui fait entendre et exécute, sur le plan physique, ce qu'ont décrété le Seigneur de Libération et le Cavalier venu du lieu secret. Il aide et rend possible, grâce à sa maîtrise, la précipitation sur terre et dans l'arène du combat, du pouvoir engendré par les Seigneurs de Libération, exprimé par Celui qui vient, et centré sur lui en tant que Représentant hiérarchique de l'Europe. Le travail du Maître R. a toujours été reconnu comme de nature particulière et concernant les problèmes de la civilisation, de même que le travail du Christ, le Maître de tous les Maîtres, concerne le développement spirituel de l'humanité, et que le travail du Manu concerne la science du gouvernement divin, la politique et la loi. Ainsi l'énergie affluente focalisée, venant en réponse à une invocation correcte, voit son potentiel atténué pour qu'il soit plus proche de l'humanité, et pour que les masses puissent répondre aux impulsions nouvelles. Vous avez donc :

  1. Les Seigneurs de Libération atteints par les penseurs spirituels dont le mental est correctement focalisé.
  2. Le Cavalier sur le cheval blanc venu du lieu secret, atteint par ceux dont le cœur est correctement touché.
  3. Le Seigneur de la Civilisation, le Maître R., atteint par les deux premiers groupes et par tous ceux qui peuvent se dresser en une "intention de masse".

Du travail concerté de ces trois Entités – si l'appel de l'humanité parvient à les atteindre – découleront l'alignement et la relation correcte entre trois grands centres spirituels de la Planète, ce qui ne s'est encore jamais produit. Donc :

  1. Les Seigneurs de Libération recevront et transmettront à la Hiérarchie l'énergie du centre où la Volonté de Dieu est connue et favorisée.
  2. Le Cavalier recevra cette énergie, et agira afin de l'exprimer. Il recevra aussi l'énergie de motivation, issue du centre où s'exprime l'Amour de Dieu.
  3. Le Seigneur de la Civilisation stimulera et préparera le centre que nous appelons l'humanité, pour qu'elle reçoive correctement cette force de libération, stimulante et revitalisante.

 

Ainsi, Shamballa, la Hiérarchie et l'humanité seront consciemment reliés et en contact dynamique réciproque. La Volonté de Dieu, l'Amour de Dieu et l'Intelligence de Dieu fusionneront ainsi, sur terre, en relation avec les problèmes humains. En conséquence, des conditions seront réalisées et des énergies mises en mouvement, qui mettront fin à la domination du mal et à la guerre, par la victoire des Forces de Lumière, reconnues et aidées par la Hiérarchie. EXH 274-75

 

 En 1932, l'influence du deuxième rayon commença à se faire sentir et elle le fera jusqu'en 1945, époque où le septième rayon entrera lentement en activité. Trois rayons produiront des effets simultanés sur l'humanité :

  1. Le premier Rayon de Volonté ou de Pouvoir, dont la force s'épuise.
  2. Le deuxième Rayon d'Amour-Sagesse, qui atteint son  point le plus haut et y restant jusqu'en 1957.
  3. Le septième Rayon d'Ordre Cérémonial, qui entre en activité en se combinant avec les deux autres, la volonté d'aimer et la volonté d'ordonner, et par lequel la beauté émergera du chaos actuel.

Les disciples du Maître Morya, du Maître Koot Hoomi et du Maître Rakoczi s'attendent donc à une période d'intense activité. La destinée du monde repose dans les mains de Leurs trois groupes de disciples initiés ; Ils demandent la coopération des disciples acceptés des trois groupes, et ainsi, beaucoup de membres se voient offrir l'opportunité d'aider. Alors qu'ils cherchent une vision du Plan et une coopération avec ces trois Maîtres et avec leurs groupes d'initiés, leur opportunité apparaîtra. A Shamballa, les grands Responsables considèrent que c'est ce triangle d'énergie qui a la charge de régulariser les affaires du monde. L'humanité n'a pas besoin d'en connaître davantage. DINA I 730

 

L'énergie qui produit l'ordre. C'est l'énergie du septième rayon, celui de pouvoir, de la divinité. A notre époque, son expression majeure se révélera dans les relations et les adaptations nécessaires entre le capital et le travail ; cela concernera principalement le travail. Cette énergie est assimilée dans l'ashram du Maître dont j'ai parlé plus haut ; au début de l'ère industrielle, il a été chargé de former le mouvement travailliste – mouvement qui a mis en relation les travailleurs du monde. Il est intéressant de noter que le fonctionnement des organisations du travail est international ; c'est un groupe qui apprend rapidement et porte en lui les semences d'un bien immense ; c'est probablement ce groupe qui placera la bonne volonté au premier plan de la pensée humaine – au faîte de la pensée. Le Maître dont je parle appartient à l'ashram du Maître R. Il le décharge de cette phase du travail prévu. EXH 646-47

 

Nous en arrivons maintenant à l'examen du vaste ashram dirigé par le Maître R. Il est Seigneur de la Civilisation, et sa tâche est d'introduire la nouvelle civilisation que tous les hommes attendent. C'est un ashram de troisième rayon, qui englobe donc dans son cercle infranchissable tous les ashrams qui se trouvent sur le troisième Rayon, celui de l'Intelligence active, sur le cinquième Rayon, celui de la science concrète, et sur le septième Rayon, celui de l'Ordre cérémoniel. Tous ces ashrams travaillent sous la direction générale du Maître R. Il travaille principalement par l'intermédiaire des Maîtres de ces trois types d'énergie de rayon. Lui- même, en ce moment, s'occupe d'énergie du septième rayon, qui est l'énergie produisant l'ordre sur notre planète.

C'est le rayon de l'Ordre cérémoniel, et par l'activité de son énergie, lorsqu'elle est correctement dirigée et utilisée, un juste rythme est imposé à tous les aspects de la vie humaine. Un effort constant est fait pour mettre fin à l'abominable chaos du présent et pour promouvoir la beauté ordonnée de l'avenir. L'arme majeure qu'emploient actuellement les forces du mal combinées, est le chaos, la dislocation, le manque de sécurité, et la peur qui s'ensuit. La puissance de ces forces du mal est extrêmement grande, car elles n'appartiennent pas à un seul groupe de personnes, mais à toutes les idéologies. Le chaos produit par l'indifférence, par l'incertitude,  par la peur, la famine, l'insécurité, par la vue de ceux qui souffrent innocemment, et le chaos produit par les éléments ambitieux en conflit au sein de toutes les nations, sans exception – voilà les facteurs dont le Maître R. s'efforce de venir à bout ; cette tâche est d'une suprême difficulté. Le rythme tout entier de la pensée internationale doit être modifié, et ceci constitue une tâche lente et ardue ; les personnalités mauvaises qui, dans chaque pays, sont responsables du chaos et de l'incertitude, devront finalement être remplacées par d'autres qui pourront travailler en coopération avec le rythme du septième rayon, et produire ainsi la beauté ordonnée.

La tâche est encore compliquée du fait que, dans la substitution de l'ordre au chaos, les cultures nationales doivent être sauvegardées, et les grandes lignes de la nouvelle civilisation présentées aux populations. Cet ashram majeur doit donc faire face à deux éléments, dans tous les pays : à ceux qui s'accrochent aux choses mauvaises du passé, et à ceux qui travaillent pour l'opposé extrême de ce point de vue, et pour ce qui est nouveau. Sous l'influence de cette énergie de septième rayon, l'équilibre doit être obtenu et conservé, afin que l'on puisse fouler "la noble voie médiane" de l'action juste et des relations humaines justes, en toute sécurité. La tâche du Maître R. est, néanmoins, allégée par le fait que le septième rayon entre maintenant en activité, et que sa puissance s'accroît d'année en année. Sa tâche est aussi aidée par le travail intelligent, fait par l'ashram du Maître Anglais qui travaille avec persévérance à l'éveil et au progrès des masses.

Chaque année, en octobre et en mars, le Maître R. réunit son conseil de collaborateurs, les Maîtres et les initiés chevronnés des ashrams des troisième, cinquième, et septième rayons. Bien qu'Il soit le Chef du troisième Rayon d'aspect, et dirige donc les deux Rayons d'attribut mentionnés ci-dessus, Il ne manie pas lui-même ces forces, car Il est l'un des trois Chefs de la Hiérarchie, et son activité ne peut pas être limitée à l'activité de l'un quelconque des rayons. Il travaille par l'intermédiaire des ashrams de ces rayons, mais lui-même travaille principalement en coopération avec le Christ et le Manu. EXH 667-69

 

Quand, …, le Maître R. a pris la fonction de Mahachohan ou Seigneur de la Civilisation, son ashram fut transféré du septième rayon,  celui d'Ordre Cérémoniel, au troisième rayon, celui d'Intelligence Active. La majorité de ceux qui avaient pris la deuxième et la troisième initiation furent transférés avec lui sous ce que l'on pourrait appeler une "dispense spéciale" ; le reste des membres de son ashram demeurèrent sous la conduite du Maître qui prit sa place au point central de l'ashram de septième rayon, pour y être instruits et entraînés au service. DINA II 383

 

D'où le travail actuel du Mahachohan en relation avec le septième rayon (qui temporairement effectue la synthèse des cinq types d'énergie auxquels il préside), travail que l'on pourrait résumer comme suit :

Premièrement. Il utilise le septième type d'énergie afin d'aider la reconnaissance par l'unité humaine de la substance subtile du plan physique. Le septième rayon est un facteur primordial de la production de l'objectivité. L'énergie du Logos planétaire du septième schéma domine le septième plan ; c'est le rayon sur lequel la substance dévique et l'Esprit peuvent se rencontrer et s'adapter l'un à l'autre avec plus de facilité que sur aucun autre rayon, excepté le troisième.

L'homme, à présent, est pleinement conscient dans les trois sous-plans inférieurs, par l'un ou l'autre de ses sens ; il est prévu qu'il soit également conscient sur les quatre sous-plans supérieurs. Ceci doit être obtenu par la stimulation de la substance dévique composant ses corps. Ce sera accompli par la volonté dynamique des dévas transmetteurs, fournissant l'énergie aux dévas manipulateurs et affectant ainsi les myriades de vies mineures qui composent le corps de l'homme, et aussi par une réponse accrue de l'habitant du corps, ou penseur, au contact opéré sur son corps. La prise de conscience accrue sera engendrée par l'éveil de la cinquième spirille, par le déploiement du cinquième pétale du lotus égoïque et par l'ouverture progressive du troisième œil grâce à l'éveil et à l'activité uniforme de cinq facteurs : le centre situé à la base de l'épine dorsale, les trois canaux de la colonne vertébrale et la glande pinéale.

Tous ces facteurs impliquent l'activité de l'essence dévique, plus la prise de conscience qui en découle chez le penseur. Ceci sera suivi de l'utilisation consciente de ces pouvoirs nouvellement éveillés. De cette manière, l'étroite interrelation et interdépendance des deux lignes d'évolution apparaît magnifiquement.

Deuxièmement, à l'heure actuelle, le Mahachohan travaille spécifiquement (en coopération avec le Manu) avec les dévas du sous-plan gazeux ; ceci est en relation avec le travail de destruction qu'ils doivent effectuer à la fin de cette race-racine, afin de libérer l'Esprit des formes contraignantes. On peut s'attendre à une action volcanique dans  des régions inattendues aussi bien que dans la sphère des zones actuelles de tremblements de terre et de volcans. On peut prévoir de graves perturbations en Californie avant la fin du siècle et aussi en Alaska.

 

On peut aussi observer le travail du Mahachohan dans l'effet que les dévas du feu de kundalini exercent sur l'homme. Il s'agit d'un groupe particulier d'Agnichaïtans qui ont atteint un degré d'évolution permettant qu'on les sépare de leur groupe et les incorpore dans un groupe en rapport avec un certain feu des corps de l'homme. Ce feu, vu son activité présente et la direction de cette activité, est responsable de la réaction contre le mariage physique, du désir manifesté par les hommes évolués, partout, d'esquiver la relation du mariage et de s'en tenir à la création sur les plans astral ou mental. Ceci est dû à la tendance actuelle des  dévas manipulateurs des organes inférieurs de la génération à rechercher  le centre de la gorge et à y fonctionner, en utilisant la force du feu de kundalini pour y parvenir. Tout ceci est conforme à la loi d'évolution, mais dans l'intervalle entre la cause et l'effet justifié surviendra beaucoup de mal, car la loi sera éludée et la souffrance s'ensuivra. Étant donné donc la violente réaction du temps présent contre les lois de sauvegarde de la civilisation, il a été décidé que la nature et les fonctions des dévas devaient être quelque peu révélées à l'homme et que leur place dans le schéma des choses et l'étroite relation et dépendance de l'homme vis-à-vis d'eux, devaient être communiquées. Dans le même temps, les moyens d'entrer en contact avec eux et les mots qui peuvent les maîtriser seront tenus secrets.

Le relâchement de la relation du mariage, dû à cette cause particulière, ne se rencontre que parmi les penseurs hautement évolués et indépendants de la race. Un relâchement semblable parmi la masse et les types inférieurs de l'humanité a pour base une raison différente et leur promiscuité est  due à certains développements de la nature animale dans ses manifestations les plus basses. Ces deux causes méritent d'être examinées par tous ceux qui ont à cœur les besoins actuels de la civilisation. Ils pourront alors coopérer avec le Mahachohan dans le travail consistant à effectuer un très nécessaire transfert de force d'un centre inférieur à un supérieur, tout en empêchant (par la connaissance) la licence accessoire. Cela engendrera un refus de souiller le grand amour ou impulsion sexuelle de la nature.

Le rayon cérémonial a souvent été appelé "le rituel de mariage du Fils" car sur ce rayon l'Esprit et la matière peuvent se rencontrer et s'unir. Ce fait devrait toujours être présent à la pensée pendant les cent prochaines années, car on verra de grands changements dans les lois du mariage. Le relâchement actuel va inévitablement entraîner une réaction et les lois vont devenir plus rigoureuses, afin de sauvegarder la race pendant la période de transition. Ces lois ne tendront pas à rendre plus difficiles les dérobades à la relation du mariage, mais elles agiront à l'autre bout, pour ainsi dire ; on mettra en garde et on instruira la génération montante, lui interdisant les mariages rapides faits sans discernement, et il ne sera plus permis au très jeunes de contracter l'obligation du mariage sans réflexion. Il est inutile de développer ceci davantage, car en résolvant ses  propres problèmes l'homme apprend et tout ce que peuvent faire ceux qui sont du côte intérieur est de donner une indication ou de faire une allusion.

Un autre angle du travail du Mahachohan à l'heure actuelle est en rapport avec le son et donc avec les dévas particuliers que nous examinions. Les hommes, par leur mauvaise organisation, par leur développement déséquilibré, par les bruits de la terre, comme ceux des grandes villes, des usines et de l'attirail de guerre, ont engendré une situation très grave parmi les dévas gazeux. Ceci doit être compensé de quelque manière et les futurs efforts de la civilisation tendront à  répandre la révolte contre tous les maux de la congestion des conditions de vie et à propager une vaste impulsion en faveur de la recherche de la campagne et des espaces libres. L'un des principaux objectifs dans l'avenir sera une tendance à l'élimination du bruit, vu la sensibilité accrue de la race. Quand l'énergie de l'eau et celle de l'atome seront domestiquées à l'usage de l'homme, les types actuels d'usines, nos méthodes de navigation et de transport, telles que les navires à vapeur et les chemins de fer, seront entièrement modifiés. Ceci aura un puissant effet non seulement sur l'homme mais sur les dévas. CF 906-10

 

Le Triangle central de la Hiérarchie est composé du Manou, représentant la vie intelligente et aimante, du Christ, représentant la conscience intelligente et aimante, et du Mahachohan, représentant l'activité intelligente et aimante ; Ils représentent ainsi, entre eux, chaque phase de vitalité de groupe, d'expression de groupe et d'action de groupe ; ces qualités sont focalisées sur le Mahachohan, principalement parce qu'Il est le Seigneur de la Civilisation, et que les civilisations de l'humanité présentent une croissance et un développement progressifs. TEL 185

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION 7ème RAYON Le Travail du Mahachohan