N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Chapitre 6 - Manifestation du Rayon 7 à travers la Personnalité Caractéristiques et tendances générales

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Chapitre 6

Manifestation du Rayon 7 à travers la Personnalité Caractéristiques et tendances générales

"L'Etre Béni chercha la trace du chemin dans la forme,

mais tenait fermement la main du Magicien. Il chercha à mettre un ordre quelconque dans le monde de désordre où il se trouvait. Il erra loin dans les plus grandes profondeurs et devint immergé dans le chaos et le désordre. Il ne pouvait pas comprendre, et pourtant il tenait ferme la main du Magicien. Il chercha à instaurer cet ordre auquel son âme aspirait ardemment. Il parla avec tous ceux qu'il rencontrait, mais son étonnement grandissait.

Au Magicien il parla ainsi : Les voies du  Créateur doivent être bonnes. Derrière tout ce qui semble être, il doit exister un Plan. Enseigne-moi le dessein de  tout cela. Comment puis-je travailler, immergé dans  la matière la plus profonde ? Dis-moi la chose que je dois faire ?

Le Magicien dit : Ecoute, O Travailleur dans le monde le plus éloigné, le rythme des temps. Note la pulsation dans le cœur de ce qui est divin. Retire-toi dans le silence, et mets-toi à l'unisson du tout. Ensuite, sors et va à l'aventure. Etablis le rythme approprié ; apporte l'ordre aux formes de vie qui doivent exprimer le Plan de la Déité.

Car la libération de cet Etre Béni se trouve dans  le travail. Il doit montrer sa connaissance du Plan, en énonçant les mots qui évoqueront les Constructeurs des formes et ainsi, en créeront de nouvelles." …

Il vaudrait sans doute la peine de résumer ici, en termes plus simples et moins occultes, la signification des phrases ésotériques ci-dessus, et d'exprimer leur véritable sens en quelques phrases succinctes. Les phrases n'ont  pas  d'utilité  à  moins  qu'elles  ne  transmettent  aux  types  de rayon parmi ceux qui étudient ce Traité, quelques significations utiles, grâce auxquelles ils pourront vivre d'une façon plus vraie.

L'Esprit individualisé s'exprime par les divers types de rayon de la manière suivante : …

Septième Rayon

La magie noire, ou l'utilisation des pouvoirs magiques pour des fins égoïstes.

Le pouvoir de "s'asseoir et d'attendre" jusqu'à ce que les valeurs égoïques émergent.

Le désordre et le chaos, par l'incompréhension du Plan.

L'utilisation erronée de la parole afin d'atteindre des objectifs choisis. La contre-vérité.

La magie sexuelle. La perversion égoïste des pouvoirs de l'âme. conduisant à :

La magie blanche, l'utilisation des pouvoirs de l'âme pour des fins spirituelles.

L'identification de soi-même à la réalité. L'ordre approprié par la magie appropriée. Au pouvoir de coopérer avec le Tout.

La compréhension du Plan.

Au travail magique d'interprétation.

La manifestation de divinité. EP II 38-43

 

Il ne me sera pas possible de rendre tout à fait claire la réaction du rayon au processus final que nous avons brièvement considéré, c'est-à-dire le stade qui comporte la libération de l'esprit et que nous appelons l'Identification. Tout ce qui est possible, même dans le cas de l'Initiation, c'est de donner les phrases élémentaires qui donnent aux disciples acceptés une partie de la signification de la première initiation. En ce qui concerne l'identification, les réactions de l'initié illuminé sont mises à la disposition de son intelligence sous une forme symbolique, mais si on décrivait ces formes, elles seraient absolument incomprises. Lorsqu'a lieu la troisième initiation et que la porte plus largement ouverte se dessine devant l'initié, il découvre alors le sens de ce genre de compréhension qui est appelé ici Identification (par manque d'un meilleur terme). EP II 44-45

 

"L'Ange de la Présence lève une main dans le bleu du ciel. Il plonge profondément l'autre main dans la mer des formes. Ainsi, il unit le monde de la forme et la vie sans forme. Il amène le ciel à la terre et la terre dans le ciel. Cela, l'homme qui demeure devant l'Ange, le sait.

Il saisit le sens du signe peint que l'Ange tient en l'air. (Suit ici une phrase qu'il n'est pas possible de traduire en un langage moderne. Elle traite de cette complète fusion que le mystique s'efforce d'exprimer dans ces termes du "mariage dans les cieux" et qui a été dénaturée par l'enseignement erroné relatif à la magie sexuelle. Cette phrase, exprimée par la peinture d'un symbole, symbolise l'unité complète entre l'extérieur et l'intérieur, l'objectif et le subjectif, entre l'esprit et la matière, et entre le physique et l'essentiel.)

Les deux mots sont un. Rien d'autre ne reste à saisir. Le Mot est manifeste. Le travail est perçu, complet. Le Tout est contemplé. Le travail magique est accompli. De nouveau, les deux sont un. Le Plan est servi. Aucune parole n'a besoin alors d'être dite."

Ces phrases constituent un essai en vue d'exprimer une partie de la compréhension du véritable initié lorsqu'il se tient, à la troisième initiation, devant l'Ange et qu'il voit l'Ange aussi disparaître, si bien qu'il ne reste rien que la connaissance consciente et la compréhension. Bien que cette déclaration puisse signifier pour nous actuellement bien peu de choses, elle servira cependant à démontrer la futilité qu'il y a à traiter des secrets des mystères et de l'initiation au moyen de mots. Lorsqu'on comprendra mieux cela, le véritable travail des drames maçonniques commencera à  se montrer à la hauteur du besoin.

Ce passage exprime certaines vérités fondamentales qui émergent et qui auront un sens pour les disciples anciens et pour les initiés du monde qui luttent en ce moment au service du Plan. Ils sont présents dans le monde en ce moment, et leur travail porte des fruits, mais ils ont parfois besoin du stimulant de la gloire future et qui sera atteinte, afin de les aider à poursuivre.

Ce traité est donc un peu obscur et tout à fait symbolique. Il apparaîtra sans doute difficile à comprendre, et pour les uns, il peut avoir une certaine signification alors qu'il n'en a pas pour d'autres. Si les disciples du monde luttent vraiment, et s'ils appliquent pratiquement l'enseignement donné, dans la mesure où ils en ont la possibilité, ils découvriront au fur et à mesure que le temps s'écoule, et que leur raison et leur intuition s'éveillent, que de telles déclarations symboliques et abstruses deviennent de plus en plus claires, et qu'elles servent à transmettre l'enseignement  désiré. Lorsque cela se produira, l'Ange de la Présence approchera de plus en plus et éclairera le disciple sur sa route. Le sens de séparation diminuera jusqu'à ce que, enfin, la lumière chasse les ténèbres et que l'Ange domine la vie. EP II 47-49

 

L'effet de la Loi de Répulsion, opérant dans le monde de l'état de disciple et détruisant ce qui entrave, amène le pèlerin à revenir rapidement et consciemment le long de l'un des sept rayons qui conduisent au centre. On ne peut ici en donner les détails. Notre présente tâche est de fouler le Sentier de Probation ou celui de l'Etat de disciple et d'apprendre la discipline, l'absence de passion et les deux autres choses nécessaires sur la Voie, la discrimination et la décentralisation. Néanmoins, il est possible d'indiquer le but et de signaler la puissance des forces auxquelles nous allons être soumis d'une manière croissante tandis que nous passons, puisque certains d'entre nous peuvent passer, sur le Sentier de Disciple Accepté. Nous allons le faire en formulant les sept stances qui donneront une idée (si le lecteur est aspirant) de la technique qu'il faudra suivre ; si le lecteur a cheminé plus loin sur le Chemin, ces stances donneront un ordre qui, en ce qui concerne le disciple ayant une perception spirituelle, sera obéi, car il est éveillé ; si le lecteur est un initié, ces stances provoqueront ce commentaire : "Cela, je le sais."

 

La Direction du Septième Rayon

"Sous une arche entre deux salles, le septième Magicien se tenait debout. La pièce était pleine de lumière, de vie et de puissance, de calme qui était dessein, et de beauté qui était espace. L'autre pièce était pleine de mouvements, le bruit d'une grande activité, un chaos sans formes, de travail qui n'avait pas de véritable objet. Les yeux du Magicien étaient fixés sur le chaos. Cela ne lui plaisait pas. Son dos était tourné vers la pièce de calme vital. Il ne le savait pas. Au-dessus de sa tête, l'arche menaçait ruine...

Désespéré, il murmura : Pendant des âges je me suis tenu ici et j'ai cherché la solution du problème de cette pièce ; à réordonner le chaos de façon que la beauté puisse rayonner, ainsi était le but de son désir. J'ai cherché à tisser ces couleurs dans un rêve de beauté, et à harmoniser ces nombreux sons. Je n'y suis pas parvenu. On ne peut voir qu'une chose, mon échec. Et pourtant, je sais qu'il existe une différence entre ce que je peux voir devant mes yeux et ce que je commence à sentir derrière mon dos. Que vais-je faire ?

Au-dessus de la tête du Magicien, et juste derrière son dos, et pourtant dans la pièce de beauté ordonnée, un vaste aimant commença à osciller... Il amena l'homme à se retourner, sous l'arche qui chancelait prête à tomber. L'aimant le fit se retourner jusqu'au point où il fit face à la scène et à la pièce, qu'auparavant, il n'avait pas vues...

Alors, à travers le centre de son cœur, l'aimant déversa sa force attractive. L'aimant déversa sa force répulsive. Il réduisit le chaos jusqu'à ce qu'on ne puisse plus apercevoir ses formes. Quelques aspects d'une beauté, non révélée auparavant, émergèrent. De la pièce, une lumière jaillit et, par ses pouvoirs et sa vie, obligea le Magicien à se déplacer vers et dans la lumière et à s'éloigner de l'arche de Péril." EP II 166-67

 

 Toutes les différentes intégrations se manifestent par certaines formes d'activité bien définies. D'abord, il y a le service de la personnalité, égoïste et séparative, où l'homme sacrifie bien des choses dans l'intérêt de son propre désir. Puis vient le stade de service de l'humanité et finalement le service du Plan. Toutefois, l'intégration dont nous nous occupons surtout ici, dans notre étude des sept Techniques d'Intégration, est celle de la personnalité s'intégrant en un tout dont elle est une partie, par le service rendu à la race et au Plan. Gardez à l'esprit que ces techniques de rayon sont imposées par l'âme à la personnalité après que celle-ci ait été en quelque sorte intégrée en une unité fonctionnant ; la personnalité est donc en train de devenir légèrement responsive à l'âme, Intelligence directrice. EP II 351

 

L’ancien commentaire dit :

Septième Rayon

"Je cherche à réunir les deux ensemble. Le plan est dans mes mains. Comment vais-je travailler ? Où mettre l'accent ? Dans le lointain se trouve Celui Qui Est. Ici, à ma portée se trouve la forme, l'activité, la substance et le désir. Puis-je les relier et façonner ainsi une forme pour Dieu ? Où vais-je envoyer ma pensée, mon pouvoir, le mot que je peux énoncer ?

Moi, au centre, je demeure le travailleur dans le champ de la magie. Je connais certaines règles,  quelques moyens de maîtrise magiques, quelques Mots  de Pouvoir, quelques forces que je peux diriger. Que ferai- je ? Le danger est là. La tâche que j'ai entreprise n'est pas facile à accomplir, et pourtant j'aime le pouvoir. J'aime à voir les formes émerger, crées par mon mental, et faire leur œuvre, exécuter le plan et disparaître. Je peux créer. Les rites du Temple du Seigneur me sont connus. Comment vais-je travailler ?

N'aime pas le travail. Que l'amour du Plan éternel de Dieu dirige ta vie, ta pensée, ta main, ton œil. Travaille pour l'unité du plan et du dessein qui doivent trouver sur terre leur place durable. Travaille avec le Plan ; concentre-toi sur ta contribution à ce grand ouvrage.

Le mot procède de l'âme vers la forme : Demeure au centre du pentagramme, dessiné sur ce haut lieu à l'Est au sein de la lumière qui brille toujours. De ce centre illuminé, travaille. Ne quitte pas le pentagramme. Demeure ferme au milieu. Puis trace une ligne partant de ce qui est à l'extérieur vers ce qui est à l'intérieur et regarde le Plan prendre forme."

Il n'est pas possible d'être plus explicite. Ce vaste et puissant rayon entre maintenant en manifestation et il apporte à l'homme de nouvelles énergies d'une nature si puissante que les disciples d'aujourd'hui doivent se mouvoir et travailler avec précaution. Ils manipulent littéralement le feu. Ce sont les enfants qui arrivent maintenant en incarnation qui travailleront en fin de compte d'une façon moins dangereuse et plus correcte avec ces nouvelles puissances. Entre temps, il y a cependant beaucoup à faire, et les disciples sur ce septième rayon peuvent réfléchir à cette formule, en chercher leur propre interprétation, s'efforçant d'abord de demeurer à l'Est, sous la protection du pentagramme. Réalisant la tâche à accomplir et la nature du travail qui doit être fait par le travailleur du septième rayon, se rendant compte du fait que c'est le travail magique de produire ces formes sur terre qui incarneront l'esprit de Dieu (et spécialement au temps présent, cela nécessite la construction de nouvelles formes), chaque disciple du septième rayon se considérera lui-même comme un agent de liaison, comme celui qui se trouve au milieu des processus de construction, s'occupant de sa part dans la tâche.

Réellement saisi et profondément examiné, cela aura pour effet de produire l'alignement. Au moment où cet alignement sera atteint, alors, que le disciple se souvienne que cela signifiera un énorme influx de pouvoir, d'énergie provenant à la fois des points alignés, des deux directions ; et convergeant sur lui, tandis qu'il demeure à mi-chemin. Réfléchissez profondément à cette vérité car c'est cela qui suscite toujours une crise du septième rayon. Ce que sera cette crise sera évident. Si l'homme en question est incliné vers le matérialisme, s'il est égoïstement ambitieux et sans amour, l'énergie qui se déverse stimulera la nature de la personnalité, et immédiatement, il entrera en guerre avec tout ce que nous appelons la nature instinctive, psychique, intellectuelle. Lorsqu'elles sont toutes trois stimulées, le disciple est souvent chassé du centre dans un tourbillon d'opérations magiques d'une catégorie inférieure, magie sexuelle et autres formes de magie noire. Il est trompé par le mirage de la beauté de ses motifs et leurré par la puissance acquise par sa personnalité.

Cependant, s'il est averti du danger et conscient de ces possibilités, il demeurera fermement au centre dans le pentagramme mystique, et là, il souffrira jusqu'à ce que la lumière à l'Est se lève sur ses ténèbres, le découvrant toujours à mi-chemin. Alors vient la révélation du Plan, car c'est cela qui doit toujours constituer la force motrice du disciple du septième rayon. Il travaille sur terre, sur le plan extérieur de manifestation, à la construction des formes par lesquelles la volonté divine s'exprimera. Dans le domaine de la religion, il travaille en collaboration avec les disciples du second et du sixième rayons. Dans le domaine du gouvernement, il travaille à construire des formes qui permettront à l'activité du premier rayon de s'exprimer. Dans le domaine des affaires, il coopère avec les énergies du troisième rayon et les administrateurs du Plan. Dans le domaine des sciences, il apporte son aide et son assistance aux travailleurs du cinquième rayon. Il est l'expression du constructeur  et le créateur, amenant le Plan de Dieu à la manifestation extérieure. Il commence, toutefois, avec lui-même et cherche à amener et à exprimer le plan de son âme dans son propre milieu et dans sa propre situation dans le monde. Tant qu'il n'a pas accompli cela, il est incapable de se tenir à l'Est dans le pentagramme.

On dit, d'une manière occulte, que le "pentagramme est ouvert et constitue un lieu de danger lorsque le disciple ne fait pas régner  l'ordre dans sa propre existence, lorsque le rite de l'âme n'est pas imposé et que son rythme n'est pas observé. Le pentagramme est fermé lorsque l'ordre est restauré et que le rite du Maître est imposé." L'ouvrage continue et dit que "si le disciple entre par le pentagramme ouvert, il meurt. S'il passe au- dessus et dans le pentagramme fermé, il vit. S'il transforme le pentagramme en un anneau de feu, il sert le Plan." EP II 375-78

 

Sur le Sentier du Retour, et relativement au processus de détachement, qui marque le progrès de l'âme vers la libération et la fin de la période d'appropriation, certains passages du Traité sur la Magie Blanche donnent clairement la technique souhaitée.

 Septième Rayon : "Que les bâtisseurs cessent leur travail. Le Temple est achevé. Que l'âme prenne possession de son héritage et, du Saint Lieu, ordonne la cessation de toute activité. Dans le silence qui s'ensuit, qu'elle entonne la Parole : L'œuvre créatrice est terminée. Moi, le Créateur, Je Suis. Rien ne demeure, sauf Moi." EP II 83- 85

 Je répète ce que je vous disais précédemment, à savoir que les travailleurs de tous les rayons se sont organisés pour participer à un suprême effort, un effort vers lequel toute l'ère chrétienne a tendu et pour lequel elle a été une préparation. Les septième et sixième rayons s'occupent du travail de gouvernement et de la production d'une synthèse nouvelle, et les forces de tous ces travailleurs s'unissent à l'énergie du premier rayon. Les énergies des aspirants et des disciples des troisième et cinquième rayons sont orientées vers le travail d'expansion de la conscience humaine, vers la tentative de mettre en lumière les merveilles cachées de l'univers, et vers l'effort de hâter le développement  des pouvoirs latents dans l'humanité. Ces pouvoirs, lorsqu'ils seront éveillés, seront des extensions des sens actuels ; ils feront pénétrer l'homme dans le monde qui se trouve derrière le voile de l'ignorance et de la matière.

Vous remarquez que l'effort nécessaire pour rompre l'isolement et la séparativité des groupes nationaux est tellement intense qu'il demande la coopération des énergies des trois groupes de travailleurs pour obtenir les résultats désirés. Les sept groupes de travailleurs sont, pour cela, organisés de la façon suivante :

 

1.    Département politique

premier, sixième et septième rayons.

2.    Département de la religion

deuxième et quatrième rayons.

3.    Département de l'éducation

troisième et cinquième rayons.

 EP I 178

 

On nous enseigne en philosophie ésotérique que sept grandes Emanations, Eons ou Esprits divins (dans Lesquels nous vivons, nous nous mouvons et avons notre être) ont été émis par Dieu au moment de la Création. On retrouve le même enseignement dans la Sainte bible. C'est sur l'un ou l'autre de ces sept Rayons que se trouvent les âmes de toutes les formes de vie, de même que ces formes elles-mêmes. Ces sept rayons produisent les sept grands types psychologiques :

  1. Le premier rayon de Volonté ou de Pouvoir. Plusieurs grands dirigeants du monde, tels que Jules César, se sont trouvés sur ce rayon.
  2. Le second Rayon d'Amour-Sagesse. C'est sur ce rayon que l'on trouve le Christ et le Bouddha. C'est le grand rayon de l'enseignement.
  3. Le troisième Rayon d'Intelligence Active. La masse de l'humanité intelligente se trouve sur ce rayon.
  4. Le quatrième Rayon d'Harmonie par le Conflit. Les aspirants. Les gens bien intentionnés qui luttent. Ceux qui travaillent en vue de l'unité apparaissent sur ce rayon.
  5. Le cinquième rayon de Connaissance Concrète. Les savants et les gens qui sont purement mentaux et gouvernés uniquement par le mental.
  6. Le sixième Rayon de Dévotion ou d'Idéalisme. Beaucoup de chrétiens. Les fanatiques. Un grand nombre d'hommes d'église sérieux appartenant à toutes les religions du monde.
  7. Le septième Rayon d'Ordre Cérémonial ou de magie. Les francs- maçons. Les financiers. Les grands hommes d'affaires, les grands organisateurs de toutes sortes. On y trouve les administrateurs possédant les énergies de cet ordre. DINA I XIII-XIV

 

Septième rayon de l'ordre cérémoniel ou de la magie Vertus spéciales :

Force, persévérance, courage, courtoisie, grand soin dans les détails, confiance en soi.

Vices du Rayon :

Formalisme, bigoterie, fierté, étroitesse d'esprit, jugement superficiel, trop d'indulgence pour l'opinion personnelle.

Vertus à acquérir :

Réalisation de l'unité, élargissement de l'esprit, tolérance, humilité, gentillesse et amour.

C'est le rayon du cérémonial, le rayon qui fait qu'un homme prend plaisir à "tout ce qui se fait décemment, en ordre", et selon la règle et la coutume. C'est le rayon du Grand Prêtre et du grand Chambellan, du soldat qui a le génie de l'organisation, de l'intendant général idéal qui  vêt et nourrit la troupe au mieux. C'est le rayon de l'infirmière parfaite, soigneuse dans les plus petits détails, quoique parfois trop portée à négliger les petites manies des patients et à vouloir les pétrir au moulin rigide de la routine.

C'est le rayon de la forme, celui du sculpteur parfait, qui voit et crée la beauté idéale ; du dessinateur des belles formes et des modèles de toutes sortes ; mais il n'aurait pas de succès comme peintre, à moins d'être influencé par le quatrième rayon. La combinaison du quatrième et du septième rayon donne le type d'artiste supérieur, parfait dans la forme et la couleur. L'œuvre littéraire de l'homme du septième rayon est remarquable par son style extrêmement recherché, mais comme écrivain il pense beaucoup plus à la manière qu'à la matière de son ouvrage. Il écrit et parle toujours facilement. L'homme du septième rayon est souvent sectaire. Il est charmé par les cérémonies bien organisées, les pratiques bien réglées, les grandes processions et les spectacles, les revues de troupes et d'unités navales ; il aime les arbres généalogiques, toutes les règles et les coutumes.

Le mauvais type de ce rayon est superstitieux et prendra grand intérêt aux présages, aux rêves, à toutes les pratiques occultes et aux phénomènes spirites. Le bon type du rayon est absolument décidé à faire la chose juste, à dire la parole juste au moment opportun ; d'où grand succès social.

Dans la pratique curative, l'homme du septième rayon cherchera l'extrême exactitude dans le traitement orthodoxe de la maladie. Sur lui l'exercice du Yoga n'aura aucune mauvaise conséquence physique.

Il arrive au Sentier en observant les règles de la pratique et du rituel ; il peut aisément évoquer les forces élémentales et les maîtriser. EP I 210- 11

 

 

Septième Rayon

Ce rayon pourvoit actuellement à un groupement nécessaire et  actif des disciples qui désirent ardemment aider le Plan. Leur travail s'accomplit naturellement sur le plan physique. Ils sont en mesure d'organiser l'idéal évoqué qui incarnera l'idée de Dieu autant que l'époque et l'humanité peuvent la manifester et en reproduire la forme sur la terre. Leur œuvre est puissante, nécessaire, et requiert une grande habileté d'action. C'est  le rayon qui vient au pouvoir. Aucun de ceux qui participent à l'activité des rayons dans la croisade hiérarchique d'aujourd'hui ne peut vraiment travailler sans l'aide des uns et des autres, et aucun groupe ne peut aller de l'avant isolément. L'idée de direction par un seul et de direction par un groupe peut exprimer la différence existant entre les méthodes de l'âge ancien et celles du nouvel âge. C'est la différence existant  entre l'imposition de la réponse d'un individu à une idée sur ses compagnons  et la réaction d'un groupe à une idée, qui produit l'idéalisme de groupe et centre celui-ci en une forme bien définie, stimulant l'émergence de l'idée sans que domine aucun individu isolé. C'est aujourd'hui la tâche principale du disciple du septième rayon, et à cette fin il doit tendre toutes ses énergies. Il doit énoncer les Mots de Pouvoir qui sont des mots de groupe et incarner l'aspiration de groupe dans un mouvement organisé, tout à fait différent d'une organisation. Un exemple frappant de l'utilisation d'un semblable Mot de Pouvoir énoncé par un groupe a été récemment fourni par la Grande Invocation, utilisée avec un effet prononcé. Elle doit continuer à être utilisée, car c'est la première fois que l'attention de l'humanité a été appelée sur un semblable mantram.

Tous les rayons travaillent aujourd'hui pour mettre à exécution l'idée spécifique d'un groupe de sept Maîtres Qui, au moyen des serviteurs qu'Ils ont sélectionnés et choisis, participent activement au travail initiatique du septième rayon. Ce travail est également lié à l'influence du Verseau qui arrive. EP II 145

 

Le centre de la gorge de la personnalité intégrée moyenne  est gouverné par le troisième rayon et est fortement activé par des énergies de ce troisième rayon – aussi au nombre de sept – tandis que le centre de la gorge de l'aspirant spirituel, des disciples, et des initiés en dessous de la troisième initiation, répond principalement à  l'influence  du  septième rayon ; ceci est particulièrement le cas maintenant que le septième rayon est actif. Les rayons manifestés à une époque particulière affectent puissamment les autres centres aussi bien que celui par lequel ils s'expriment normalement. Ceci est souvent oublié. TEL 137

 

Les personnes de septième rayon sont confrontées à une difficulté, celle d'être à même de créer des formes-pensée extrêmement claires ; les mirages qui les dominent sont par conséquent précis, nets, et en ce qui les concerne, animés d'une force compulsive ; toutefois, ils se cristallisent rapidement et meurent de leur belle mort. GLA 222

 

SEPTIEME RAYON

Le mirage du travail magique.

Le mirage du rapport entre les opposés. Le mirage des pouvoirs souterrains.

Le mirage de ce qui unit.

Le mirage du corps physique.

Le mirage du mystère et du secret. Le mirage de la magie sexuelle.

Le mirage de la manifestation de forces. GLA 123

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION 7ème RAYON Chapitre 6 - Manifestation du Rayon 7 à travers la Personnalité Caractéristiques et tendances générales