N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Chapitre 7 - Guérison Esotérique et Rayon 7

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Chapitre 7

Guérison Esotérique et Rayon 7

 

 

La technique du septième rayon

"Il faut que l'énergie et la force se rencontrent, et c'est ainsi que le travail est accompli. La couleur et le son doivent se réunir et se mêler en bon ordre pour que le travail de magie puisse s'effectuer. Il faut que la substance et l'esprit s'évoquent l'un l'autre et, passant par le centre de celui qui cherche secours, produisent du nouveau et du bon. Le guérisseur active ainsi, avec de la vie, la vie qui défaille, soit en la chassant, soit en l'ancrant encore plus profondément dans le lieu de sa destinée. Il faut utiliser tous les sept, et il faut que les énergies nécessitées par le besoin passent par ces sept. Elles créent ainsi l'homme nouveau qui a toujours existé et qui existera toujours, soit ici soit là-bas."

Cette technique donne la clef de toutes les autres, car le travail des guérisseurs du septième rayon consiste à réunir la vie et la substance destinée à remplacer la substance malade, et à apporter un renouveau de vie pour contribuer au rétablissement.

La gloire de la vie réside dans l'accomplissement et dans l'émergence. C'est la principale tâche et la principale récompense de tous les vrais guérisseurs. Cette technique d'attraction et de substitution est celle qui sera portée à un haut degré d'expression scientifique dans l'âge qui vient. Au cours de cet âge, le septième rayon dominera notre planète, produisant ce qui est nouveau et nécessaire, et déterminant la culture, la civilisation, et la science à venir. EH 712-13

 

Strophe VII. "Le Grand Etre rassembla Ses forces en Lui- même et affirma Son intention de créer. Il créa ce qui est extérieur et peut se voir. Il vit Ses créations et elles lui déplurent, et Il leur refusa Son attention. Alors les créations qu'Il avait conçues moururent et disparurent.  Il n'obtint pas de réussite permanente et ne vit qu'insuccès tandis qu'Il parcourait le sentier extérieur de la vie. Il ne comprenait pas la nécessité des formes. A certaines Il donnait un excès de vie, à d'autres Il en accordait trop peu. Alors les deux espèces moururent sans faire ressortir la beauté du Seigneur qui leur avait donné vie, mais n'avait pas réussi à leur conférer l'intelligence. Il ne savait pas alors que l'amour soutient."

Les effets de la force de ce septième rayon sont fort spéciaux et vont désormais se faire sentir bien davantage, car ce rayon est en voie d'exercer son pouvoir. C'est son énergie qui est en grande partie responsable des maladies infectieuses et contagieuses. La note fondamentale du septième rayon consiste à associer sur le plan physique la vie et la matière. Toutefois, si le lecteur se place au point de vue de l'imperfection et peut en comprendre les implications, cela consiste à associer la Vie, les vies, et la vitalité générale du processus créateur. Le symbole en est la promiscuité et les relations réciproques éternellement changeantes de toute la vie avec toutes les vies. Il a donc pour conséquence l'activité de tous les germes et microbes au sein du milieu qui les nourrira le mieux. EH 303-04

 

Pendant que ce processus fondamental inéluctable et nécessaire progresse, un travail déterminé se poursuit dans le corps éthérique. Le disciple s'efforce d'élever jusqu'au plexus solaire les énergies des centres inférieurs et de les transférer de là au centre cardiaque, ce qui aboutit à refocaliser les énergies au-dessus du diaphragme au lieu de mettre l'accent au-dessous. Cela conduit fréquemment à de profondes complications car, sous l'angle de la personnalité, le centre du plexus solaire est le plus important parce qu'il reste la chambre de compensation des forces de la personnalité.

C'est ce processus de décentralisation et d' "élévation" de  la conscience inférieure à la supérieure qui provoque les principales difficultés auxquelles le disciple est en butte. C'est ce même processus qui joue aujourd'hui dans le monde pris en bloc, et provoque l'effroyable bouleversement de la civilisation, de la culture, et des affaires humaines. L'humanité est en passe de centrer différemment toute sa conscience. La vie égoïste (caractéristique de l'homme centré sur ses désirs, donc dans son plexus solaire) cède la place à la vie décentralisée de l'homme généreux (centré dans son Moi supérieur ou son âme) qui se rend compte de ses connexions et de sa responsabilité envers le Tout au lieu de se limiter à la fraction. La sublimation de la vie inférieure dans la supérieure est un phénomène de première importance pour l'individu et pour la race. Quand le disciple individuel, et avec lui l'humanité symbolisant le disciple mondial, auront maîtrisé sous ce rapport le processus de transfert, nous verrons s'établir le nouvel ordre de service individuel et mondial, et en conséquence la venue du nouvel âge attendu.

La circulation du courant sanguin est le symbole de tous ces processus ; par homologie, elle révèle tout ce qui est nécessaire  pour établir l'ordre dans le monde – libre circulation de tous les matériaux utiles dans toutes les parties de la grande charpente de l'humanité. Le sang est la vie, et le monde à venir sera caractérisé par le libre-échange, le libre partage, et la libre circulation de tout ce qu'il faut pour que les hommes vivent judicieusement.

Aujourd'hui, ces conditions sont ignorées ; le corps de l'humanité est malade et sa vie intérieure désorganisée.

Au lieu de libre circulation entre toutes les parties de son  aspect vivant, il y a séparation, chenaux bloqués, congestion, et stagnation. Il a fallu la terrible crise de la récente guerre pour que l'humanité se  rende enfin compte de son état de maladie. L'étendue du mal actuellement découvert est si grande, et les maladies du "sang de l'humanité" (compris symboliquement) si graves que seules les mesures les plus rigoureuses pourraient suffire à instaurer une cure – souffrance, agonie, désespoir et terreur.

Les guérisseurs feraient bien de se rappeler cela, et de savoir que les disciples et tous les hommes de bien participent à cette maladie universelle de l'humanité qui prend son péage psychologiquement, ou physiquement, ou les deux. Le trouble étant d'origine ancienne et résultant d'une longue habitude affecte inévitablement le véhicule physique de l'âme. Le  fait d'être exempt des maladies humaines ne signifie pas en soi une supériorité spirituelle. Il peut simplement dénoter ce qu'un des Maîtres a appelé "les profondeurs de l'égoïsme spirituel et de la satisfaction de soi".

L'initié du troisième degré peut rester immunisé, mais seulement parce qu'il s'est complètement libéré du mirage et qu'aucun aspect de la vie de la personnalité ne peut plus avoir d'emprise sur lui. Les types humains de tous  les  rayons  sont  également sujets à ces problèmes particuliers.

 

Toutefois, ceux du septième rayon sont plus sensibles qu'aucun des autres aux problèmes, inconvénients, et maladies concernant le courant sanguin. La raison en est que le septième rayon est celui qui régit l'expression et la manifestation de la vie sur le plan physique et organise les connexions entre l'esprit et la matière ayant pris forme. Le septième rayon est donc en jeu aujourd'hui, puisqu'il cherche à créer le nouvel ordre avec libre circulation, et se propose de libérer l'humanité des maux et problèmes du passé. Il est intéressant de se le rappeler, et si les lecteurs désirent coopérer intelligemment aux événements du jour, ils feraient bien de rassembler et d'étudier tout ce que j'ai écrit au sujet du septième rayon d'ordre cérémoniel et de magie. EH 127-29

 

Les guérisseurs des deuxième, troisième, et cinquième rayons emploient généralement la méthode d'imposition des mains ou guérison magnétique. Ce terme s'applique à l'acte direct d'apposer les mains sur le corps physique du patient, et non à l'action des mains dans la deuxième méthode, où elles sont immergées dans le corps éthérique du patient et travaillent franchement dans de la matière éthérique. Les guérisseurs des premier, quatrième, et septième rayons emploient cette méthode que l'on appelle parfois "l'immersion des mains". Les guérisseurs du sixième rayon sont rares et ne réussissent que s'ils sont hautement évolués. Ils emploient alors indifféremment les deux méthodes. EH 650

 

Nous assistons aujourd'hui à la disparition de l'énergie du sixième rayon et à la croissance en pouvoir et en activité du septième rayon. L'énergie qui se retire de notre planète au cours d'une des crises cycliques s'est exprimée, pendant des siècles, à travers le plexus solaire planétaire ainsi que, comme on pourrait en déduire, à travers le plexus solaire de l'aspirant moyen. Cela a provoqué de nombreuses difficultés du système digestif et aussi des problèmes d'ordre émotionnel (ne sont-ils pas étroitement liés) dont la plupart des gens souffrent en cette époque et au cours de cette génération. Les attitudes intenses et dirigées vers une seule direction, les états d'esprit fanatiques, le sacrifice de la vie personnelle à l'idéal perçu ont amené une condition dangereuse pour les  organes du corps qui se trouvent au-dessous du diaphragme. Il faudrait s'en souvenir.

Le septième rayon, opérant ainsi qu'il le fait au moyen du centre à la base de l'épine dorsale, aura en temps voulu, un effet particulier sur le système circulatoire tout entier, car ce centre fondamental est lié à la force vie et, ainsi que vous le savez, "le sang est la vie". Il travaille avec le centre le plus élevé du corps et il est donc lié à tout le problème des polarités. En conséquence, il représente un des facteurs qui fera augmenter les difficultés liées aux divers "clivages psychologiques" dont nous avons traité plus haut. Il concerne la triplicité humaine esprit-âme-corps, la dualité de l'âme et de la personnalité et les aspects majeurs de la Divinité, esprit et matière, aussi bien que les nombreuses formations de paires d'opposés qui intéressent constamment le mystique et qu'il doit en fin de compte ramener à l'unité. Reconnaître tout cela montrera clairement combien complexes sont les problèmes et les possibilités surgissant de la stimulation qui sera perçue tandis que la "volonté de faire circuler, la volonté de relier et la volonté d'exprimer" fera, par la manifestation du septième rayon, sentir sa présence.

Dans la mesure où elle concerne l'individu, cette force jouera sur le centre à la base de l'épine dorsale, y suscitant une activité jusqu'alors inconnue. Heureusement pour l'humanité, ces aspects de la vie de la volonté sont encore loin d'avoir atteint leur développement complet,  mais il faut attribuer au jeu des forces nouvelles une grande partie de la présente confusion mondiale et le mouvement entre les extrêmes exprimés. Une grande part de l'expression inopportune et exagérée de l'aspect Volonté dans certaines nations et chez certains individus est liée à l'entrée en manifestation du septième rayon et à la disparition de l'ancien rayon. Le problème est considérablement accru du fait qu'apparemment il existe une affinité prononcée entre la volonté fanatique et idéaliste du sixième rayon, qui est une énergie cristallisée, dirigée, immuable et émotionnelle, et la force de volonté du travailleur magique inexpérimenté qui est influencé par l'énergie du septième rayon opérant à travers le centre à la base de l'épine dorsale. EP II 622-23

 

En concluant, je voudrais indiquer les raisons pour lesquelles je m'abstiens de donner des indications plus détaillées et d'analyser avec précision la phraséologie de ces antiques formules de guérison. En dehors du motif donné précédemment que les hommes ne sont pas encore prêts à recevoir des instructions explicites, tout ce que l'on pourrait dire apparaîtrait au lecteur comme puéril. Tel est le mot curieux qui paraît le mieux définir les réactions immédiates possibles.

 Nous sommes à la veille d'entrer dans une nouvelle ère de développement scientifique par suite de la découverte des procédés permettant de libérer l'énergie atomique. Les savants responsables de cette découverte n'ont eux-mêmes pas la moindre notion des effets à longue portée de cet événement considérable. Sous l'angle de notre sujet et du thème de ce volume, un langage entièrement nouveau se rapportant à l'énergie et à la force est déjà en voie de formation. Dans un avenir presque immédiat (au sens occulte) l'utilisation de cette découverte pour traiter les maladies sera considérée comme presque miraculeuse.

La découverte de la libération atomique fut provoquée par l'activité du premier rayon en relation avec l'arrivée du septième rayon. Cette situation a son homologue dans la libération d'un Maître lors de la cinquième initiation, lorsque la porte de la tombe s'ouvre brusquement toute  grande, et dans l'acte de mourir lorsque l'âme prisonnière trouve sa délivrance.

A la lumière des événements scientifiques futurs, ces anciennes techniques deviendront beaucoup plus claires. Entre temps, toute explication sur leur véritable "sens énergétique" serait dépourvue de signification. La nouvelle terminologie qui se crée projettera sa lumière sur les anciennes formules. On verra en son temps combien les guérisseurs intelligents de cette nouvelle génération pourront tirer profit de  ce qui paraît actuellement décevant, sans utilité ni signification, et inutilement abstrus.

Dans la période intérimaire entre le passé et l'avenir qui se prépare, il est difficile même à un Maître de la Sagesse de parler ou d'enseigner, spécialement en ce qui concerne le thème de la guérison. Il n'est pas encore généralement reconnu que le corps physique soit une unité électrique. On ne saisit pas sa nature en tant que pure énergie atomique. Le fait du corps énergétique, le véhicule éthérique, n'est pas actuellement accepté dans l'enseignement des écoles médicales modernes, bien qu'il y ait eu des discussions à ce sujet. La nature explosive de l'énergie lorsqu'elle entre en contact avec la force, ou de l'âme lorsqu'elle entre en rapport avec la substance, est totalement ignorée ou voilée d'un langage mystique.

Un temps viendra où les nouvelles formules scientifiques et la nouvelle manière d'aborder ces questions, rendues possibles par la découverte de la libération de l'énergie atomique, seront mieux comprises, deviendront des sujets coutumiers de discussions, et seront définies en langage courant. Jusque là, il faut que la science à venir de la guérison soit maintenue derrière un voile de langage lui convenant mal, et reste obscurcie par des mots non appropriés.

Comme indiqué à plusieurs reprises, cette situation paralyse toute nouvelle présentation de la vérité. Mais le langage d'un ingénieur électricien ou d'un conducteur d'automobile eussent été eux aussi totalement dépourvues de signification il y a un siècle pour la moyenne des hommes. Il en est de même des nouveaux thèmes et des grandes découvertes en puissance, qui finiront par réagir sur tous les départements de la vie humaine, y compris l'Art de Guérir. EH 713-14

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION 7ème RAYON Chapitre 7 - Guérison Esotérique et Rayon 7