N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Le Règne Minéral

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Règne Minéral

 

Le Rayon d'Ordre Cérémoniel a une signification spéciale à l'heure actuelle ; il gouverne la vie du règne minéral et les derniers stades de la vie involutive au point tournant où l'évolution repart vers le haut. L'Ordre Cérémoniel permet la maîtrise des constructeurs mineurs des forces élémentales, point de synthèse sur le plan le plus bas de tous et période de transition. Dans toutes les périodes de ce genre, le septième Rayon entre en jeu (comme maintenant), Rayon de Loi et d'Ordre, d'organisation et de formation adéquates. C'est le reflet sur le plan physique des Aspects de Pouvoir et d'Activité travaillant en synthèse. Les Rayons 1, 3, 7 ont une influence réciproque, nous le savons. Le septième Rayon est la manifestation  des forces de l'évolution  combinées. C'est la manifestation du Pouvoir et de l'Activité sur le plan le plus bas. Il est lié aux lois du troisième et du septième plan, celles de Désintégration et de Mort, car toutes les périodes de transition sont des périodes de destruction et de construction des formes, où ce qui est ancien doit être brisé, afin que des calices de vie, meilleurs et nouveaux, puissent être construits. CF 589

 

L'influence organisatrice du septième rayon se manifeste  le mieux dans l'étonnante et parfaite structure géométrique des éléments,  telle qu'elle se révèle au microscope et dans l'étude de l'atome. Comme ce traité est destiné à des lecteurs n'ayant pas de formation académique ou scientifique, il suffira de dire que le règne minéral est un résultat du "rituel de rythme" comme le sont toutes les formes de base sur lesquelles les milliards de structures en manifestation sont édifiées et fondées. Le système des nombres se manifeste dans sa plus complète beauté dans ce règne ; on peut découvrir toutes les relations entre la forme et la numérologie, au moyen de la vision occulte microscopique dans ce règne fondamental. Deux facteurs déterminent les structures que l'on trouve dans le règne minéral :

  1. La septième grande impulsion, ou volonté d'organiser.
  2. Le besoin de créer, ou rythme initial qui amena le Logos solaire à prendre forme.

Le travail des septième et premier Seigneurs est essentiellement celui de l'architecte et du magicien, et leurs efforts sont visibles jusqu'à la perfection dans le minéral. Ceci ne pourra cependant être compris dans toute sa puissance et dans sa révélation magique avant que l'œil intérieur de la véritable vision se soit développé et avant que les formes soutenant le travail créateur dans les autres règnes de la nature ne soit considéré dans sa véritable valeur. …

1. Le Règne Minéral

 

Influence

Le septième rayon d'organisation et le premier rayon de pouvoir sont les facteurs dominants.

Résultats

Les résultats évolutionnaires sont : la radiation et la puissance ; une puissance statique soutenant tout le restant du schéma de la nature.

 

Procédé

La condensation.

Secret

La transmutation, que le Traité sur le Feu Cosmique définit de la façon suivante : "La transmutation est le passage d'un état d'être à un autre, au moyen du feu."

Dessein

Démontrer la radioactivité de la vie.

Divisions

Métaux communs, métaux rares et pierres précieuses.

Agent objectif

Le Feu. Le Feu est le facteur initiateur dans ce règne.

Agent subjectif

Le Son.

Qualité

Extrême densité. Inertie. Brillant.

 

Les étudiants doivent se souvenir que nous ne nous occupons pas des éléments et des atomes, lorsque nous étudions ce règne. Ces derniers sont la substance dont toutes les formes minérales sont faites. Mais nous considérons les formes minérales telles qu'elles se manifestent dans le monde concret. Nous considérons le monde tangible et objectif. La constitution interne et la formation géométrique des minéraux ne fait pas partie du sujet que nous étudions. Ceci n'est pas un traité scientifique, tel qu'on le comprend généralement, mais une étude de la qualité et de la conscience telles qu'elles affectent l'aspect-forme. La plupart, si ce n'est la totalité des notions établies par la science exotérique au sujet du règne minéral, peuvent pour l'usage ordinaire, être acceptées comme fait relatif. Mais deux points doivent être considérés, soit :

  1. L'aspect conscience dans le monde minéral.
  2. La transmutation des formes par le feu, dans ce règne, aboutissant à une radiation ultime.

Le meilleur exemple de l'effet de l'initiation d'un minéral par le feu est celui de la grande transition et transformation allotropique du charbon passant à l'état de diamant parfait. Un état qualificatif ultérieur est celui que l'on voit dans la radiation (ou diffusion des rayons) du radium.

Il faut se rappeler que le processus évolutionnaire comporte trois degrés dans le règne minéral, et ceux-ci, que la science moderne ne considère pas comme reliés, font cependant essentiellement et subjectivement partie d'un extraordinaire processus intérieur. Ces  degrés du règne minéral correspondent à ceux de la conscience animale, de la  soi conscience et de la rayonnante conscience de groupe de l'âme. Il existe un quatrième degré de puissance ou de pouvoir organisé et exprimé, mais qui se situe au-delà et qui est analogue dans ce règne à la vie de la Monade, telle qu'elle s'exprime dans la conscience solaire des initiés de degré supérieur.

La science a découvert les quatre-vingt-douze éléments de sorte que la liste des éléments possibles est relativement complète ; plus tard la science établira les tableaux progressifs de façon à indiquer les trois degrés du cycle de vie de chaque minéral ; degré minéral statique, tel que le carbone, conduisant par celui du cristal, pierre semi-précieuse et ensuite pierre précieuse, au stade de substance radioactive. Dans la détermination de ce développement il est actuellement encore impossible à l'homme de voir ces relations, parce que les cycles de ce développement sont tellement étendus, l'action du feu au cours de ces périodes immenses est si variable, la reconnaissance des stades intermédiaires est si difficile, que tout ce que je pourrais en dire ne ferait que susciter l'amusement et l'incrédulité. Mais deux prémisses de base peuvent être données.

  1. Les multiples substances minérales se partagent naturellement en sept groupes principaux, correspondant aux sept subdivisions des rayons qui les influencent : ceux de l'organisation et du pouvoir.
  2. Ce n'est que dans les cycles mondiaux où le septième rayon est en manifestation, et par conséquent suprêmement puissant, que certains changements cachés surviennent dans ces sept groupes. Ils sont les correspondances dans l'évolution minérale des sept initiations de l'homme.

A notre époque a lieu une intensification de l'activité radioactive. On peut la reconnaître dans la découverte de nouvelles substances radioactives qui s'étendra encore, décade après décade, à mesure que le rayon entrant augmentera de puissance. Il y a un certain taux de radiation qui est normal et fondamental dans chaque cycle mondial. Mais lorsque le septième rayon entre en influence, il se fait une intensification de cette radiation, et de nouvelles substances commencent une nouvelle activité. Cette intensification laisse le règne minéral dans son ensemble, dans un état plus radioactif que précédemment, jusqu'à ce que cette radiation accrue devienne à son tour basique et fondamentale. Chaque fois que cycliquement, le septième rayon passe hors de manifestation, un certain degré d'inertie s'établit dans le règne ; cependant ce qui est déjà radioactif poursuit  son  activité.  De  cette  façon,  la  radiation  du  monde minéral augmente régulièrement à mesure que passent les cycles, et il se produit nécessairement un effet correspondant dans les trois règnes supérieurs. On ne peut se faire une idée, aujourd'hui, de l'effet qu'aura cette radiation (due au rayon qui entre en manifestation) non seulement sur le monde minéral environnant, mais sur le règne végétal (qui a ses racines dans le monde minéral) ainsi que sur les hommes et les animaux, mais a un  degré moindre. C'est le pouvoir des rayons cosmiques entrant en action qui a engendré cette radioactivité, la plus facilement reconnue, dont la science moderne s'occupe maintenant. Trois disciples du septième rayon "firent connaître" ces radiations à l'homme. Je parle des Curie et de Millikan. Étant eux-mêmes sur le septième rayon, ils possédaient l'équipement psychique nécessaire et la responsivité voulue pour reconnaître intuitivement leur propre vibration de rayon, dans le règne minéral.

Le septième rayon est celui du rituel organisé, et dans l'édification de la forme, cette qualité est fondamentalement nécessaire. Les processus que l'on découvre dans le règne minéral sont essentiellement géométriques. Le premier rayon est celui de la volonté ou pouvoir dynamique, et symboliquement parlant, lorsque des formes perfectionnées, des véhicules organisés et du pouvoir dynamique seront mis en relation et unis, nous aurons, au point le plus bas de la concrétion la plus dense, une pleine expression du mental de Dieu dans la forme, en la radiation qui sera dynamiquement effective. Parlant symboliquement encore (et que peut-on faire d'autre pour s'adresser à un mécanisme encore aussi inadéquat que le mental et le cerveau de l'aspirant ordinaire), le règne minéral marque le point d'une condensation unique. Celle-ci est le résultat de l'action du feu et de la pression de "l'idée divine". Esotériquement, nous trouvons dans le monde minéral, le Plan divin caché dans la géométrie d'un cristal et la beauté radiante de Dieu accumulée dans la couleur d'une pierre précieuse. En miniature et à son point le plus bas de manifestation, nous voyons les concepts divins s'accomplissant. Le but du concept universel se voit lorsque le joyau rayonne sa beauté, et lorsque le radium diffuse ses rayons, à la fois destructifs et constructifs. Si vous pouviez réellement comprendre l'histoire d'un cristal, vous entreriez dans la gloire de Dieu. Si  vous pouviez entrer dans la conscience attractive et répulsive d'un morceau de fer ou de plomb, toute l'histoire de l'évolution vous serait révélée. Si vous pouviez étudier les processus cachés qui se déroulent sous l'influence du feu, vous entreriez dans le secret de l’initiation. Le jour ou l'histoire du règne minéral sera saisie par le voyant illuminé, ce dernier verra la longue route qu'a suivie le diamant, et par analogie la longue route que parcourent tous les fils de Dieu, gouvernés par les mêmes lois et développant la même conscience.

Le septième rayon, lorsqu'il se manifeste sur le septième plan (ainsi que c'est le cas maintenant) est particulièrement puissant et ses effets sur le règne minéral sont, par conséquent, dynamiquement éprouvés. S'il est vrai qu'il n'y a qu'une seule substance et un seul esprit, que la "matière est de l'esprit au point le plus bas de son activité cyclique", et que "l'esprit est la matière à son point le plus élevé", alors le rayon de l'ordre cérémoniel ou rituel n'est qu'une expression de son pôle opposé : le premier rayon de volonté ou de pouvoir. Il est l'expression de la même puissance sous un autre aspect. Cela signifie donc :

  1. Que le pouvoir ou volonté de Dieu s'exprime par les processus systématiquement organisés du septième rayon. La faculté géométrique du Mental Universel trouve sa plus grande perfection matérielle sur le septième plan ou plan physique, par l'intermédiaire du septième rayon. Le règne minéral représente donc son expression majeure. Il tient en solution toutes les forces et tous les éléments chimiques et minéraux qui sont nécessaires aux formes dans les autres règnes matériels.
  2. Le règne minéral est, de ce fait, l'expression la plus concrète de la double unité du pouvoir et de l'ordre. Il constitue le "fondement" de la structure physique ordonnée ou l'Univers de notre planète.
  3. L'adaptabilité rythmique ritualiste du septième rayon, plus la volonté dynamique du rayon de pouvoir, constituent la conjonction nécessaire à la pleine manifestation du Plan tel qu'il existe dans le mental de Dieu.

C'est pourquoi, dans l'actuelle période de transition, c'est le Seigneur du septième rayon qui prend la succession dans le contrôle des affaires et dans l'élaboration du Plan, de façon à restaurer finalement la stabilité de la planète et à fournir à la naissante influence Aquarienne un  champ de travail stable et étendu. Nous développerons ce point plus tard, lorsque nous étudierons les signes du Zodiaque et leurs relations avec les rayons.

Nous allons nous occuper maintenant des deux points suivants : la condensation et son secret caché ; la transmutation. Au point de vue de la matière extérieure, le règne minéral est l'expression la plus dense de la vie de Dieu dans la substance et sa caractéristique éminente, quoique souvent non réalisée, est celle du pouvoir emprisonné ou inexprimé.

 

Symboliquement, un volcan en éruption est une faible expression de ce pouvoir. Au point de vue de la substance ésotérique, les quatre éthers sont beaucoup plus denses et "substantiels". C'est ce que nous dit aussi la science moderne, au sujet de son éther hypothétique. Le cinquième règne (comptant en descendant du règne égoïque) est une réflexion de ces quatre éthers et leur point de concrétion le plus dense. De même que ces éthers "soutiennent" ou forment la base du monde manifesté, et sont considérés comme "la forme véritable", de même le règne minéral est le règne fondamental dans les trois mondes, selon la Loi des correspondances. Il est, dans un sens très particulier, "de la substance éthérique précipitée" et une condensation ou extériorisation des plans éthériques.

Cette solidification ou précipitation, qui aboutit à la production de la matière dense objective ou solide, est le résultat tangible de l'interaction des énergies et des qualités des premier et septième rayons. Leurs volontés unies et leurs rythmes ordonnés ont produit cette Terre et le contenu en fusion de la planète, la terre étant considérée comme la croûte.

Dans la rotation de la grande roue, cycle après cycle, ces deux rayons arrivent en activité fonctionnante, et entre leurs cycles objectifs, ce sont les autres rayons qui dominent et participent au grand travail. Le résultat de cette interaction de puissances psychiques sera la transmutation finale de la substance de la terre, et son retour à l'état originel dont elle est la condensation objective. On ne trouve pas les termes appropriés pour exprimer cela dans la langue courante. Ces termes n'existent pas encore. J'indique ce point comme preuve des difficultés que présente notre sujet. La substance éthérique intangible a été condensée pour former le monde objectif, dense et tangible. Selon le plan de l'évolution, il faut une retransmutation dans la condition originelle, additionnée du  gain du rythme coordonné, des tendances et des qualités développées dans la conscience de ses atomes et de ses éléments grâce à l'expérience de l'extériorisation. Cette résolution est observable pour nous dans la radiation et dans les substances radioactives. Nous en observons le procédé de transmutation. Les agents de résolution sont le feu, la chaleur intense et la pression.

Ces trois agents ont déjà réussi à diviser le règne minéral en trois parties : les métaux communs, ainsi qu'on les appelle, les métaux rares, tels que l'argent, l'or et le platine, et le groupe des pierres semi-précieuses et des cristaux. Les pierres précieuses sont une synthèse des trois, l'une des synthèses de base de l'évolution. On peut, à ce sujet, indiquer certaines correspondances entre le règne minéral et les cycles de l'évolution humaine :

 

1.    Métaux communs

Plan physique. Conscience dense.

La première initiation

2.    Métaux rares

Plan astral. Soi-conscience.

La seconde initiation

3.    Pierres semi-précieuses

Plan mental. Conscience radiante.

La troisième initiation

4.    Pierres précieuses

Conscience égoïque et accomplissement.

La quatrième initiation

 

Les correspondances du feu, de la chaleur et de la pression dans l'évolution de l'être humain sont évidentes par elles-mêmes et on peut voir leur travail en parallèle avec celui du règne minéral.

Astrologiquement, le règne minéral est gouverné par le Taureau et il y a une relation symbolique entre l' "œil" dans la tête du Taureau, le troisième œil, la lumière dans la tête, et le diamant. La conscience du Bouddha a été appelée "l'œil de diamant". EP I 221-30

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION 7ème RAYON Le Règne Minéral