N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Les Dévas

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Les Dévas

 

Le sujet que nous allons examiner maintenant, se rapporte  à l'évolution des dévas, et à l'effet du septième Rayon sur elle.

Le premier point à noter est que cette influence affecte principalement les dévas du plan physique, les dévas des éthers (ou de l'ombre, ainsi qu'on les nomme parfois) et beaucoup moins les dévas des plans astral et mental. Chaque Rayon affecte plus ou moins le plan ou sous-plan qui lui correspond numériquement ; l'étudiant doit garder ceci présent à l'esprit, et pour tout travail de recherche actuellement, il doit se souvenir que le septième Rayon de magie Cérémonielle aura une puissante influence :

Sur le septième plan, ou plan physique considéré comme une unité.

Sur le septième sous-plan, ou sous-plan le plus bas des  plans physique, astral et mental.

Sur le septième principe humain, le principe inférieur : le prana du corps éthérique.

Sur toutes les Monades du septième rayon, en incarnation.

Sur un groupe particulier de dévas qui sont les agents, ou "médiateurs" entre les magiciens, (blancs ou noirs) et les forces élémentales. Ce groupe est connu occultement sous le nom de "septième médiateur" et divisé en deux :

  1. Ceux qui travaillent avec les forces évolutives.
  2. Ceux qui travaillent avec les forces involutives.

L'un des groupes est l'agent du dessein constructif, l'autre celui du dessein destructeur. Inutile d'en dire davantage sur ce groupe avec lequel il n'est pas facile de prendre contact, heureusement pour l'homme, et qui ne peut encore être atteint que par un rituel de groupe particulier, accompli avec exactitude – ce qui est encore  pratiquement inconnu. Plus tard, les francs maçons seront l'un des principaux agents de contact, et comme les hommes ne sont pas encore prêts pour le pouvoir que cela placerait entre leurs mains, la vraie maçonnerie se développera lentement. Néanmoins, sous la force magnétique du septième Rayon, la croissance de la maçonnerie est absolument certaine.

Ce Rayon de Magie Cérémonielle aura donc une influence très profonde sur le plan physique, car non seulement ce plan se trouve placé sous sa force cyclique, mais en tous temps, son Logos planétaire y a un effet spécial ; le Seigneur Raja de ce plan est appelé, en termes occultes, la "Réflexion du Logos planétaire dans les Eaux du Chaos". Il s'ensuit que, dans la matière de ce plan (qui est le corps du Seigneur Raja) il se produit des évènements, invisibles pour l'homme ordinaire, mais apparents aux yeux de l'homme spirituel ou de l'adepte. La matière du plan devient réceptive à la force positive, car l'aspect dévique ou féminin, étant négatif, répond à l'énergie positive de l'Homme Céleste. Cette énergie, suivant la ligne de moindre résistance, se déverse dans la substance du plan, ou corps substantiel des Seigneurs Dévas. Grâce à la réceptivité de ce corps, l'énergie suit certaines voies et produit des effets nettement constructifs.

Ces résultats constructifs se communiquent à la matière éthérique négative du plan et sur les quatre sous-plans supérieurs. Sur les trois sous- plans inférieurs, un effet contraire se produit, et l'énergie de l'Homme Céleste conduit à la destruction de la forme, en vue du travail constructif ultérieur. Le facteur constructif a toujours sa source et se développe à partir des niveaux éthériques. Des cataclysmes mondiaux vont se produire au cours du prochain millénaire ; des continents seront secoués ; des terres seront submergées, d'autres émergeront, tout ceci atteignant son point culminant dans un désastre matériel considérable qui surviendra vers la fin de la quatrième race-rameau de la sixième sous-race. Cela introduira la sixième race-racine enfant.

Les dévas des éthers, qui retiennent particulièrement notre attention, seront affectés de diverses manières et les conséquences sur les autres évolutions seront importantes. Il faut toujours se souvenir que les dévas sont les qualités et attributs de la matière, qu'ils sont les constructeurs actifs, travaillant consciemment ou inconsciemment sur un plan. Je voudrais ici faire remarquer que tous les dévas des niveaux supérieurs du plan mental, par exemple, et des plans systémiques allant de ce dernier au centre  (le  plan  divin,  le  plan  du  Logos,  quelquefois  appelé  plan  Adi) coopèrent consciemment, ont un rang élevé dans le système et des positions égales à tous les rangs et degrés de la Hiérarchie, depuis l'initié du premier degré jusqu'au Seigneur du Monde, à l'exclusion de ce dernier degré. En dessous de ces niveaux élevés, là où l'on touche au concret, il existe des degrés inférieurs de dévas qui travaillent inconsciemment, à l'exception des entités suivantes qui sont des forces conscientes, et ont des positions élevées :

  1. Le Seigneur Raja d'un plan.
  2. Sept dévas qui travaillent sous ses ordres et informent la matière des sept sous-plans.
  3. Quatorze représentants des Rayons qui, cycliquement entrent en action ou cessent d'agir, selon que l'influence du Rayon grandit ou s'amenuise.
  4. Quatre dévas qui sont les représentants, au niveau du plan, des quatre Maharajahs (les Seigneurs du Karma) et qui sont les points focaux de l'influence karmique concernant l'homme. Les quatre Maharajahs sont les dispensateurs du karma pour les Hommes Célestes et donc pour leurs cellules, leurs centres, leurs organes ; mais tout le système fonctionne par l'intermédiaire de représentants échelonnés en grade ; les mêmes lois gouvernent les agents du karma d'un plan, et ceux du système ou du cosmos ; pendant la manifestation d'un plan, par exemple, ils sont les seules unités à qui il soit permis de passer au-delà du cercle infranchissable du plan, revêtues de leur forme. Toutes les autres unités en manifestation sur un plan doivent se défaire de leur véhicule avant de passer sur des plans plus subtils. …

A cause de cette force du septième Rayon, l'évolution des dévas aura un rôle important à jouer dans la transmission du prana aux unités des trois règnes les plus élevés de la nature, et cette transmission plus aisée (à partir des niveaux éthériques du plan physique) correspondra à une plus grande facilité dans la transmission de la force physique et spirituelle, à partir du quatrième éther cosmique, le plan bouddhique. Cette transmission pratique aura pour conséquence, chez les fils des hommes, une meilleure santé du corps physique. Ne nous attendons pas à cela dès maintenant ; ce ne sera sensible que dans trois cents ans environ, quand les Egos  du septième rayon se réincarneront en assez grand nombre pour que l'on reconnaisse leur prédominance  pendant une certaine période. Leurs corps physiques, étant construits pour la force du septième Rayon, y répondront plus aisément que d'autres, bien que les Egos des premier et cinquième Rayons doivent tirer un bénéfice énorme de cette influence. Les dévas éthériques vont construire pendant une période particulièrement favorable, et  les corps physiques construits à ce moment-là seront caractérisés par :

  1. du ressort,
  2. un magnétisme physique considérable,
  3. la faculté de rejeter le faux magnétisme,
  4. la capacité d'absorber les rayons solaires,
  5. beaucoup de force et de résistance,
  6. une délicatesse et un raffinement dans leur apparence, inconnus jusqu'alors.

Les niveaux éthériques du plan vont manifester une activité accrue, et lentement mais sûrement, à mesure que passeront les décades, l'homme deviendra conscient sur ces niveaux et s'apercevra qu'ils sont habités. L'effet immédiat de cette plus grande énergie éthérique sera qu'un plus grand nombre de personnes posséderont la vision éthérique et pourrons vivre normalement, naturellement et consciemment sur ces plans. La majorité des hommes ne fonctionnent consciemment que sur les trois niveaux inférieurs du plan physique – le gazeux, le liquide et le dense – et les niveaux éthériques leur sont aussi étrangers que l'astral. Dans  les siècles à venir, l'habitat normal de l'homme sera le plan physique tout entier, jusqu'au deuxième sous-plan exclu. Les quatrième et troisième niveaux éthériques lui seront aussi familiers que le paysage physique auquel il est habitué.

L'attention de ceux qui étudieront la médecine et les sciences sera centrée sur le corps éthérique, et l'on s'apercevra que le corps physique est dépendant du corps éthérique. Cela modifiera l'attitude de la profession médicale ; la guérison magnétique et la stimulation vibratoire remplaceront les méthodes actuelles de chirurgie et d'absorption de médicaments. La vision de l'Homme étant normalement éthérique, il sera obligé de reconnaître l'existence de ce que nous appelons maintenant le "monde invisible" ou supra physique. On observera les hommes dans leur corps éthérique et on communiquera avec eux ; les dévas et les élémentals des éthers seront étudiés et reconnus. Lorsqu'il en sera ainsi, le véritable usage du rituel cérémoniel prendra sa juste place en tant que protection et sauvegarde de l'homme.

Le travail des dévas, en relation avec les règnes animal et végétal, sera de même reconnu, et certaines choses rendues possibles actuellement par l'ignorance deviendront impossibles et archaïques. Le temps viendra, où l'attitude de l'homme envers le règne animal sera profondément modifiée, et l'abattage des animaux, les mauvais traitements, et cette forme de cruauté appelée "chasse" disparaîtront.

Un changement mystérieux de l'attitude des hommes et des femmes vis-à-vis de la question sexuelle, du mariage et de la procréation, découlera du développement de la vision éthérique et de la reconnaissance des dévas. Ce changement sera basé sur la compréhension de la vraie nature de la matière, ou aspect de la mère, et de l'effet du Soleil sur la substance. L'unité de la vie sera un fait scientifique connu, et la vie dans la matière ne sera plus une théorie mais un des fondements de la science. Ceci ne peut pas être développé ici. CF 465-75

 

Le cinquième principe de manas commence à se manifester, principalement par le septième type de force (ou le cinquième si on envisage seulement l'aspect Brahma de la manifestation). Il devient immédiatement évident que ce Rayon qui arrive occupe une place toute particulière à l'heure actuelle, et que son influence se manifestera dans des conditions très favorables. Il déverse sa force sur le septième plan, le plan physique, pendant la cinquième race-racine et la cinquième  sous-race, et en conséquence, les possibilités offertes sont grandes. Dans tout ce qui a été dit des Rayons, on s'apercevra que, du point de vue actuel, deux d'entre eux sont d'importance primordiale dans l'évolution humaine : le quatrième Rayon d'Harmonie qui est le Rayon dominant du cycle majeur incluant la quatrième ronde et le quatrième globe – et le septième Rayon de Magie Cérémonielle qui représente l'une des influences prédominantes de toute manifestation objective – les deux Rayons ou force de ces deux Logoï planétaires contribuent largement à la cohérence de notre chaîne, la quatrième du quatrième schéma, et de notre globe physique, la Terre. Le quatrième et le septième agissent l'un sur l'autre, l'un étant temporairement négatif et l'autre positif.

Le cinquième Kumara, Seigneur du septième Rayon (car il faut se souvenir de la dualité de sa position, étant l'un des sommets de l'Etoile à cinq branches de Brahma, et l'un des Triangles du corps  logoïque septuple) occupe une position unique comme "Gouverneur des Dévas Constructeurs" du plan physique, les dévas des éthers, en coopération avec leur Seigneur Déva. Il guide et dirige la production des formes au moyen de certaines paroles occultes. Il travaille donc par l'intermédiaire du corps éthérique de toutes les formes, et c'est grâce à Sa force affluente que nous pouvons nous attendre à une stimulation accrue de la matière du cerveau éthérique, qui rendra le cerveau physique réceptif aux révélations de la vérité supérieure, et mettra, entre les mains des savants, les secrets du quatrième et du troisième éther. Le développement de la matière du cerveau est parallèle au stade de développement de sa correspondance atomique, et la vitalisation de la cinquième spirille, avec l'action réflexe subséquente sur la septième spirille, permettra au mental humain d'atteindre des proportions et un degré d'épanouissement jusque là impensables et inimaginables. CF 440-41

 

Avec l'arrivée de ce septième Rayon de Magie Cérémonielle, une tentative de rapprochement de ces deux groupes évoluant est quelque peu admise, sauf jusqu'ici avec le groupe d'involution. Rappelez-vous cette affirmation.

Pendant les cinq cents prochaines années, l'évolution des dévas et des hommes deviendra un peu plus consciente l'une de l'autre, et ils pourront donc coopérer plus librement. Grâce à cet accroissement de conscience, des méthodes de communication seront recherchées. Quand le besoin de relations pour des fins constructives sera sincèrement ressenti, alors sous la direction judicieuse des Maîtres, certains des anciens mantrams seront autorisés à circuler.

Leur action, interaction et réaction seront étroitement étudiées et surveillées. Il faut espérer que l'avantage pour les deux groupes sera réciproque. L'évolution humaine devra apporter de la force aux dévas, et les dévas de la joie à l'humanité. L'homme devra communiquer aux dévas un point de vue objectif, alors qu'en retour, ils déverseront sur lui leur magnétisme guérisseur. Ils sont les gardiens du prana, du magnétisme et de la vitalité, exactement comme l'homme est le gardien du cinquième principe, ou manas. J'ai donné ici plusieurs suggestions et il n'est pas possible de faire davantage. LOM 182-83

 

Il existe aussi un groupe de dévas liés à la Loge des Maîtres, dont le rôle est de construire des formes correspondant à l'aspiration de l'homme moyen. Ils sont divisés en trois groupes – se rapportant à la science, à la religion et à la philosophie ; c'est par l'intermédiaire de ces groupes de substance dévique que les Chefs des trois départements atteignent les hommes. C'est l'un des canaux qu'emprunte leur travail. Le Maître Jésus est particulièrement actif, actuellement, dans cette direction, collaborant avec certains adeptes consacrés à la science, qui cherchent – par l'union souhaitée de la science et de la religion – à briser, d'une part le matérialisme de l'Occident et d'autre part la dévotion sentimentale de nombreux croyants de toutes les religions. Ceci est rendu possible actuellement par la disparition du sixième Rayon et l'entrée en action du septième. CF 677-78

 

 Nous allons examiner maintenant les niveaux éthériques du plan physique, les quatre sous-plans supérieurs du plan physique. Ces niveaux éthériques ne sont que des gradations de la matière du plan physique, d'une sorte plus raréfiée et plus raffinée, mais physique néanmoins. Dans la Plupart des manuels, ils sont nommés :

  1. Premier éther, ou matière atomique.
  2. Deuxième éther, ou matière sous-atomique,
  3. Troisième éther, ou matière super-éthérique,
  4. Quatrième éther, ou simplement, matière éthérique.

Le quatrième éther est le seul qui jusqu'ici soit reconnu par les savants et fasse l'objet de leurs recherches actuelles, si peu qu'ils le comprennent.

Sur le sous-plan atomique se trouvent les atomes physiques permanents de toute l'humanité et les atomes appropriés du règne des dévas. Les dévas ne se développent pas comme le fait la race humaine. Ils se réincarnent en groupes et non comme individus, bien que chaque groupe soit composé d'unités et n'ait nullement la nature de l'âme-groupe involutive. L'âme-groupe sur le sentier de l'involution et celle qui est sur le sentier évolutif ne sont pas semblables ; l'une va vers la différenciation  et se compose d'unités animées par une vie générale ; l'autre est déjà différenciée, et chaque entité est une unité séparée dans la vie une, complète par elle-même, cependant une avec l'ensemble.

 

Il existe de nombreux types de vie avec lesquels on peut prendre contact sur les quatre niveaux éthériques, mais nous ne pouvons nous occuper, pour le présent, que de la vie des dévas, en nous souvenant que l'évolution des dévas est d'égale importance à celle des humains. Ces dévas sont en grand nombre sur l'arc involutif et sur l'arc évolutif et de tous grades et types. Sur le plan physique, c'est le grand déva Kshiti qui les gouverne. C'est un déva de rang et de pouvoir égal à celui d'un Chohan de Rayon ; Il préside à tout sur le plan physique en dehors du règne humain et Son conseil est formé des quatre Seigneurs dévas subordonnés des quatre niveaux éthériques. Lui et ses dévas subordonnés président un conseil subsidiaire de sept dévas qui s'occupent de tout ce qui concerne l'évolution des dévas et du travail des constructeurs majeurs et mineurs.

Le gouverneur du quatrième éther, le plus bas, a délégué un des membres de Son conseil qui doit rencontrer certains des Maîtres à l'heure actuelle pour deux raisons spécifiques ; premièrement, pour voir si le rapprochement des deux lignes d'évolution, dévique et humaine, pourrait maintenant être permise à titre d'essai et, deuxièmement, pour révéler certaines méthodes de guérison et les causes d'incapacités physiques qui sont inhérentes au double éthérique.

Des dévas de toutes sortes et de toutes couleurs se trouvent sur les niveaux éthériques physiques, mais la teinte dominante est le violet, d'où le terme si souvent employé de "dévas de l'ombre". L'arrivée du rayon cérémoniel du violet nous apportera donc une amplification de la vibration violette toujours inhérente à ces niveaux et en conséquence une grande possibilité de contact entre les deux règnes. C'est dans le développement de la vision éthérique (qui est une faculté de l'œil physique humain) et non dans la clairvoyance que cette perception mutuelle deviendra possible. De même, avec l'apparition de ce rayon, arriveront ceux qui sont sur ce rayon et possèdent le don naturel de vision éthérique. Des enfants naîtront fréquemment qui verront étheriquement avec autant de facilité que l'homme moyen voit physiquement ; à mesure que des conditions d'harmonie sortiront du chaos actuel, les dévas et les humains se rencontreront en amis.

Quand les deux plans, l'astral et le physique, se mêleront et fusionneront, et qu'existera la continuité de conscience sur ces deux plans, il sera difficile, au début, pour les êtres humains de distinguer entre les dévas du plan astral et ceux du plan physique. Au début de cette période de reconnaissance, les hommes entreront en contact principalement avec les dévas violets, car ceux qui, parmi les dévas, sont d'un rang supérieur font des tentatives précises pour entrer en contact avec les humains. Ces dévas de l'ombre sont d'un pourpre foncé sur le quatrième niveau éthérique, d'un pourpre plus clair se rapprochant beaucoup du violet sur le troisième niveau éthérique d'un violet clair sur le second, tandis que, sur le sous-plan atomique ils sont d'une magnifique teinte lavande translucide.

Certains des groupes de dévas que l'on pourra rencontrer sur le plan physique sont les suivants :

Quatre groupes de dévas violets, associés avec les doubles éthériques de tout ce qui existe sur le plan physique. Ces quatre groupes forment deux divisions, ceux qui sont associés à la construction des doubles éthériques et ceux dont la substance constitue ces doubles.

Les dévas verts du règne végétal. Ils existent aussi en deux divisions ; Ils sont d'un développement élevé et on prendra contact avec eux principalement par la magnétisation. Les plus grands dévas de cet ordre veillent sur les lieux magnétiques de la terre, gardent la solitude des forêts, réservent des espaces intacts sur la planète, qui doivent demeurer inviolés ; ils les défendent de toute dégradation et avec les dévas violets travaillent nettement à l'heure actuelle, bien que temporairement, sous les ordres du Seigneur Maitreya. Le Seigneur Raja du plan astral, Varuna et son fière Kshiti, ont été appelés à la chambre du conseil de la Hiérarchie pour une consultation spécifique, car de même que les Maîtres s'efforcent de préparer l'humanité au service, en vue de l'arrivée de l'Instructeur Mondial, de même ces Seigneurs Rajas travaillent selon des lignes similaires avec les dévas. Ils fournissent un travail ardu et Leur zèle est intense, mais l'homme leur fait beaucoup d'obstruction.

Les dévas blancs de l'air et de l'eau qui président à l'atmosphère travaillent avec certains aspects des phénomènes électriques et ont la maîtrise des mers, des rivières et des ruisseaux. Parmi eux, à  un certain stade de leur évolution, sont choisis les anges gardiens de la race, lorsqu'elle est en incarnation physique. Chaque unité de la famille humaine a son déva gardien.

Chaque groupe de dévas a une méthode spécifique de développement et des moyens par lesquels ils évoluent et atteignent leur but particulier.

 

Pour les dévas violets, le sentier du progrès réside dans la sensation et l'éducation de la race en vue de parfaire le corps physique dans ses deux parties.

Pour les dévas verts, le sentier de service est la magnétisation dont la race humaine ne sait encore rien. Par ce pouvoir, ils jouent le rôle de protecteurs de la vie végétale et des lieux sacrés de la terre ; leur travail assure la sécurité du corps de l'homme, car pendant le reste de cette ronde, la nourriture de ce corps viendra du règne végétal.

Pour les dévas blancs, le sentier de service consiste à garder les individus de la famille humaine ; ils sont chargés du soin et de la ségrégation des types, de la maîtrise des élémentals de l'air et de l'eau et de beaucoup de ce qui concerne le règne des poissons.

Ainsi, le service de l'humanité sous une forme ou sous une autre permet à ces dévas du plan physique d'atteindre le but. Ils ont beaucoup à donner et à faire pour l'humanité et, avec le temps, il apparaîtra aux unités humaines ce qu'elles peuvent donner pour parfaire le règne des dévas. Une accélération considérable de leur évolution coïncide actuellement avec celle de la famille humaine. CF 910-14

 

 Il est actuellement possible de prévoir certains événements qui auront lieu au cours des cent prochaines années. Premièrement, dans une dizaine d'années, le premier éther, avec tout ce qui est composé de cette matière, sera reconnu comme fait scientifique, et les savants qui travaillent intuitivement arriveront à reconnaître les dévas de ce plan. Les individus venant en incarnation sur ce septième rayon auront des yeux capables de voir les dévas violets et les dévas mineurs du plan éthérique. EP I 123

 

Les groupes seront plus tard constitués pour des desseins particulièrement définis, ce qui m'amène à mon troisième point,  l'emploi du Mot pour certaines fins calculées.

Laissez-moi vous énumérer quelques-uns des desseins que les groupes auront en vue quand ils se constitueront, et obtiendront certains résultats par l'emploi du Mot Sacré associé à la véritable méditation occulte. Le moment n'en est pas encore venu, ni le besoin d'une description détaillée ; cependant, si les choses progressent comme désiré, vous pourrez même  en voir, dans une certaine mesure, l'accomplissement pendant la  durée de votre vie. …

  1. Les groupes dont le travail défini consistera à prendre contact avec les dévas et à collaborer avec eux sous la loi. Durant l'activité du septième rayon, ceci sera bien facilité. LOM 67-68

 

 Les dangers venant de l'évolution des dévas

Ce second point est plus complexe. Vous vous rappellerez qu'il a déjà été dit dans ces lettres que le contact avec les dévas peut être établi par des formes et mantrams spécifiques, et que dans ce contact réside le péril pour l'imprudent. Ce danger est maintenant étrangement réel, par suite des raisons suivantes :

  1. L'entrée du rayon violet, le septième rayon ou Rayon Cérémonial a rendu ce contact plus facile qu'auparavant. C'est donc le rayon sur lequel le rapprochement est possible, et c'est dans l'emploi du cérémonial et d'une série de formes associés à un mouvement rythmique réglé que sera trouvé un lieu de réunion pour les deux évolutions alliées.

Ceci apparaîtra dans l'emploi du rituel, et les psychiques attestent que cette évidence se montre déjà dans le rituel de l'Eglise et dans celui de la Maçonnerie. Ce sera de plus en plus le cas, ce qui entraînera certains périls se manifestant inévitablement dans le savoir commun affectant ainsi, dans différentes voies, les imprudents fils des hommes. Comme vous le savez, un réel effort est fait actuellement par la Hiérarchie Planétaire pour communiquer aux dévas leur participation au plan des affaires, ainsi que la partie que la famille humaine doit également y jouer. Ce travail est lent et certains résultats sont inévitables. Ce n'est pas mon but de m'occuper avec vous, dans ces lettres, de la part que le rituel et une série de formes mantriques jouent dans l'évolution des dévas et des hommes. Je désire seulement montrer que le danger pour les êtres humains réside dans l'emploi imprudent des formes pour l'appel des dévas, dans les expériences avec le Mot Sacré en vue de contacter les Constructeurs qui en sont si fortement affectés, et dans la tentative de jeter un regard scrutateur dans les secrets du rituel et ses accessoires de couleur et de  son.  Plus  tard,  quand  l'étudiant  aura  passé  le  portail de l'initiation, un tel savoir sera le sien, joint aux connaissances nécessaires qui lui enseigneront à travailler avec la loi, car dans l'application de la loi aucun danger n'est caché. LOM 128-29

 

Les règnes inférieurs des dévas travaillent, dirigés par les Grands Dévas Constructeurs, et tout avance vers le haut, dans une beauté ordonnée, de plan à plan, de système à système, d'univers à univers. C'est pourquoi, en étudiant les connaissances occultes, il est nécessaire de vous rappeler deux choses :

  1. Vous contrôlez les forces élémentales.
  2. Vous coopérez avec les dévas.

Dans un cas vous dominez, dans l'autre cas, vous entreprenez de participer au travail. Vous contrôlez par l'aspect activité, par l'action déterminée de certaines choses, par la préparation de certaines cérémonies à travers lesquelles, par exemple, certaines forces peuvent jouer. C'est sur une petite échelle, une réplique de ce que le troisième Logos accomplit en créant le monde. Certaines activités eurent certains résultats. Plus tard, des révélations pourront être faites en ce qui concerne les rites et les cérémonies par lesquels vous pouvez être mis en contact  avec les différents élémentals et les contrôler. Le Rayon Cérémoniel, entrant en incarnation à ce moment-là, rendra les choses plus faciles dans cette voie particulière.

Les élémentals du Feu, les esprits de l'eau et les élémentals inférieurs peuvent être tous maîtrisés par les rites. Les rites sont de trois sortes :

  1. Les rites protecteurs qui concernent votre propre protection.
  2. Les rites d'appel, qui appellent et révèlent les élémentals.
  3. Les rites qui les contrôlent et les dirigent quand ils sont convoqués.

En travaillant avec les dévas, vous employez l'aspect sagesse ou amour, le second aspect du Logos, l'aspect constructeur. Vous les atteignez par l'amour et le désir, et votre premier pas quand vous êtes sur le sentier de l'évolution comme ils le sont, est de parvenir à les contacter, car vous devez travailler ensemble dans l'avenir pour la direction des forces élémentales et pour aider l'humanité. Ce n'est pas sans danger pour les êtres   humains, pauvres ignorants que de se mêler avec les forces d'involution jusqu'à ce qu'ils soient reliés eux-mêmes avec les dévas par la pureté du caractère et la noblesse de l'âme.

A travers les rites et les cérémonies, vous pouvez saisir et atteindre les dévas, mais pas de la même façon ni pour la même raison que vous pouvez le faire avec les élémentals. Les dévas assistent (participent) aux cérémonies et ne sont pas assignés ; ils viennent comme vous le faites, pour obtenir le pouvoir. Quand vos vibrations sont assez pures, les cérémonies servent comme lieu commun... Je désire préciser en terminant que quand vous aurez appris à utiliser l'aspect activité dans le travail avec les pouvoirs involutionnaires, et l'aspect sagesse en coopérant avec les dévas, vous avancerez alors ensemble, en employant le premier aspect, celui de volonté ou pouvoir. LOM 175-76

 

 Les dévas du plan physique, quoique divisés en trois groupes A, B, C, sont appelés, selon une autre classification, "les Dévas du Septième Ordre". Le septième ordre est particulièrement lié aux dévas du premier ordre sur le premier plan. Ils reflètent le mental Divin dont le premier ordre est l'expression, et le révèlent tel qu'il apparaît à ce niveau, le plan archétype étant son point d'origine. Ce septième ordre de dévas est directement sous l'influence du septième Rayon ; le Logos planétaire de ce Rayon travaille en étroite coopération avec le Seigneur-Raja du septième plan. Etant donné que le but de l'évolution des dévas est l'ouïe intérieure, on comprend pourquoi c'est par les sons mantriques et modulations équilibrées qu'il est possible d'entrer en contact avec eux et d'engendrer certains phénomènes. Ce septième ordre de dévas est celui qui concerne les travailleurs du sentier de gauche, qui agissent par vampirisme et dévitalisation de leurs victimes. Ils attaquent les corps éthériques de leurs ennemis, affectant la substance dévique par le son et produisant ainsi les résultats souhaités. Le Magicien blanc ne travaille pas sur le plan physique dans la substance physique. Il transfère ses activités à un niveau supérieur et de là agit sur les désirs et motifs. Il travaille avec les dévas du sixième ordre. CF 667-68