N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

La signification profonde de la Grande Invocation

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La signification profonde de la Grande Invocation

 

       Largement répandue, la Grande Invocation peut être pour la nouvelle religion mondiale ce que le «Notre Père» a été pour la chrétienté, et le 23e Psaume pour les Juifs de tendance spirituelle. Il y a trois façons de considérer cette grande Prière ou Invocation.

1. La façon du public en général.

2. La façon des ésotéristes, ou des aspirants et disciples du monde entier.

3. La façon des Membres de la Hiérarchie.

Premièrement, le public en général la considèrera comme une prière adressée au Dieu transcendant. Il ne reconnaîtra pas encore Dieu comme étant immanent dans sa création; il enverra cette prière sur les ailes de l’espérance, espérance de lumière, d’amour et de paix auxquels il aspire depuis longtemps. Il la regardera aussi comme une prière pour que soient éclairés tous les chefs responsables des affaires du monde; comme une prière pour l’influx d’amour et de compréhension parmi les hommes, de manière qu’ils puissent vivre en paix les uns avec les autres; comme une demande pour que s’exécute la volonté de Dieu, volonté dont les hommes ne peuvent rien savoir et qui leur parait toujours si impénétrable et si inclusive que leur réaction normale est la patience et la bonne volonté s’exprimant par l’absence de questions, comme une prière pour affermir le sens de la responsabilité humaine afin que soient éliminés les maux connus de nos jours qui angoissent et troublent l’humanité, et pour que disparaissent de la terre tout chagrin et toue souffrance. Pour le public en général, ce sont là des aspirations absolument bonnes et salutaires. Tout cela est immédiatement possible.

Deuxièmement, la façon dont les ésotéristes, les aspirants et les personnes enclines à la spiritualité considéreront l’Invocation sera marquée par une compréhension plus réelle et plus profonde. Elle leur apportera la reconnaissance du monde des causes et de Ceux qui, subjectivement, se tiennent derrière les affaires du monde, les chefs spirituels de notre vie.

Ces chefs sont toujours prêts à indiquer non seulement la raison des évènements qui se procéder dans les divers domaines de l’existence humaine, mais aussi toujours prêts à procéder à des révélations permettant à l’humanité de passer des ténèbres à la lumière. En partant de ces baes essentielles, on voit sans peine la nécessité de répandre très largement ces fait fondamentaux et d’ouvrir une ère de diffusion spirituelle qui, organisée par les disciples du monde et pour suivie par les ésotéristes, portera finalement des fruits. Cette ère débuta en 1875, lorsque fut proclamé le fait que les Maîtres de la Sagesse existaient réellement. Elle s’est poursuivie en dépit des moqueries. Par contre, cette idée s’est trouvée consolidée par l’apparition d’une réponse intuitive des étudiants de l’occultisme et parmi de nombreux intellectuels.

Un nouveau genre de mystique apparaît qui diffère de celui du passé par l’intérêt pratique que le mystique prend aux affaires courantes du monde et non pas seulement aux questions religieuses et ecclésiastiques; il se distingue par l’absence d’intérêt à l’égard de son développement personnel, par sa capacité de voir Dieu présent dans toutes les croyances et non seulement dans la sienne propre, et également par sa faculté de vivre sa vie dans la lumière de la Présence divine. Tous les mystiques ont été capables d’agir ainsi à un degré plus ou moins marqué; cependant, le mystique moderne se différencie des mystiques du passé en ce qu’il est capable d’indiquer clairement aux autres les techniques du Sentier; il fait fusionner la tête et le cœur. L’intelligence et le sentiment, auxquels il ajoute une perception intuitive qui avait manqué jusqu’ici. La claire lumière de la Hiérarchie spirituelle et non plus seulement la lumière de sa propre âme illumine maintenant la route du mystique moderne; ce sera de plus en plus le cas.

Troisièmement, dans les deux groupes, le public en général et les aspirants de divers degrés, il y a des personnes qui s’élèvent au-dessus de la moyenne et qui manifestent une compréhension et une perception intérieure plus profondes; elles se trouvent dans une sorte de zone neutre, zone intermédiaire située, d’une part, entre la masse et les ésotéristes, et d’autre part, entre les ésotériste et les membres de la Hiérarchie.

N’oubliez pas que ceux-ci utilisent aussi cette grande Invocation et que pas un seul jour ne se passe sans que le Christ lui-même la prononce.

 

Vous êtes ici : Accueil DOSSIERS LA GRANDE INVOCATION La signification profonde de la Grande Invocation