N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Les deux premières initiations

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les deux premières initiations

 

A la première initiation l'empire de l'Ego sur le corps physique doit avoir atteint un haut degré de réalisation.

"Les péchés de la chair", ainsi que l'exprime la terminologie chrétienne, doivent être dominés ; la gloutonnerie, l'ivrognerie, la débauche doivent être éliminées. Les exigences de l'élémental physique ne seront plus satisfaites ; l'empire sur soi doit être complet et l'attrait des choses doit avoir disparu. Une attitude générale de soumission à l'Ego doit être obtenue et l'empressement à obéir doit être très fort ; le canal entre le haut et le bas élargi, et la soumission de la chair, quasi-automatique. 

Le fait que tous les initiés ne se montrent pas à la hauteur peut être attribué à plusieurs choses, mais la note générale doit être la droiture ; ils reconnaîtront leurs propres insuffisances devant tous et la lutte qu'ils entreprendront pour parvenir au plus haut niveau possible doit être évidente, même s'ils n'atteignent pas à la perfection. Des initiés peuvent tomber, et certains le font, et encourent par-là l'effet de la loi de rétribution. Ils peuvent en tombant faire tort au groupe (c'est en effet le cas), et encourent l'effet du karma de réajustement, ayant à expier le tort qu'ils ont fait en prolongeant plus tard leur service, et ce sont alors les membres du groupe eux-mêmes qui, bien qu'inconsciemment, appliquent la loi ; leurs progrès seront sérieusement entravés et ils perdront beaucoup de temps à liquider leur karma en ce qui concerne les êtres à qui ils ont nuit. Le fait même qu'un homme est un initié et qu'il est par conséquent l'instrument d'énergies d'une puissance accrue, signifie que ses écarts du droit chemin auront des effets plus considérables que dans le cas d'un homme moins avancé ; la rétribution et le châtiment seront également plus grands.
Inévitablement, il doit payer le prix avant qu'il lui soit permis d'avancer plus loin sur le Chemin. Quant au groupe, auquel il a fait du tort, quelle doit être son attitude ? Il devra reconnaître la gravité de l'erreur, accepter avec sagesse les circonstances, ne pas se permettre de critiques non fraternelles, et rayonner son amour sur le frère fautif ; tout cela joint à une action qui démontrera clairement aux regards du monde que de telles fautes et infractions à la loi ne sont pas admises. En même temps qu'il entreprendra résolument une action, le groupe doit avoir une attitude d'esprit qui aidera le frère en faute à constater son erreur, à se libérer de son karma rétributif ; après cela, lorsque amende honorable aura été faite, il devra le rétablir dans sa considération et son respect.

Chacun ne se développe pas exactement selon les mêmes lignes, et c'est pour cela que des règles rigoureuses ou rigides ne peuvent être établies quant au processus exact de chaque initiation et qu'on ne peut déterminer exactement quels centres doivent être vivifiés, ou quelle vision peut être accordée.
Beaucoup de choses dépendent du rayon du disciple, de son développement dans une direction particulière (car tout le monde ne se développe pas de la même manière), de son karma individuel et aussi des exigences d'une période donnée.

Toutefois, voici ce que l'on peut suggérer. A la première initiation, celle de la naissance du Christ, c'est le centre du cœur qui est ordinairement vivifié, dans le but de permettre une maîtrise plus efficace du véhicule astral, et de pouvoir mieux rendre service à l'humanité. Après cette initiation, l'initié est surtout instruit des faits du plan astral ; il doit stabiliser son véhicule du désir et apprendre à travailler sur le plan astral avec la-même facilité que sur le plan physique ; il est mis en contact avec les dévas du monde astral ; il apprend à se rendre maître des esprits élémentaires du monde astral ; il doit fonctionner avec facilité sur les sous-plans inférieurs, et la valeur et la qualité de son travail sur le plan physique s'en trouvent accrues. Lors de cette initiation, il passe de la Salle de l'Instruction à celle de la Sagesse. A cette période, l'accent est mis par conséquent sur le développement astral, bien que son équipement mental augmente progressivement.

Plusieurs vies peuvent s'écouler entre la première et la seconde initiation.
Une période de plusieurs incarnations peut être nécessaire avant que la maîtrise du corps astral soit atteinte et que l'initié soit prêt pour l'étape suivante. Il y a une analogie intéressante dans la vie de l'initié Jésus, dans le Nouveau Testament. Plusieurs années s'écoulèrent entre la naissance et le Baptême ; mais les trois étapes qui restaient, furent franchies en trois ans. Une fois que la deuxième initiation est reçue, les progrès deviennent rapides ; la troisième et la quatrième ont lieu souvent dans la même vie, ou dans la suivante.

La seconde initiation engendre une "crise" dans la maîtrise du corps astral.
De même que, à la première initiation, c'est la maîtrise du corps physique dense qui devait être démontrée, il en est de même ici pour la maîtrise du corps astral.
Le but de ses efforts a été de sacrifier et de tuer le désir. Le désir lui-même a été dominé par Ego et seul ce qui est dans l'intérêt de tous, et qui est en harmonie avec la volonté de l'Ego et du Maître sera ardemment désiré.
L'élémental astral est contenu, le corps des émotions devient pur et limpide, et la nature inférieure meurt rapidement. L'Ego saisit alors de nouveau les deux véhicules inférieurs et les soumet à sa volonté. L'aspiration et le désir de servir, l'amour et les progrès deviennent si forts, qu'on observe habituellement un rapide développement. Ceci est dû au fait que cette initiation et la troisième se suivent fréquemment (mais pas toujours) dans la même vie. A cette période actuelle de l'histoire du monde, un tel stimulant a été donné à l'évolution, que les âmes qui aspirent ardemment, sentant l'immense et criant besoin de l'humanité, sacrifient tout afin d'y faire face.

De nouveau, il ne faut pas faire l'erreur de penser que toutes les étapes se succèdent selon un ordre invariable. Beaucoup de choses se font simultanément, car le travail, pour arriver à une domination complète, est lent et ardu, mais, dans l'intermédiaire entre les trois premières initiations, il faut avoir atteint un point déterminé dans l'évolution des trois véhicules inférieurs et s'y maintenir, avant qu'une expansion ultérieure du canal puisse se faire sans danger. Plusieurs d'entre nous travaillent maintenant sur les trois corps, tandis que nous parcourons le Sentier de Probation.

A cette initiation, si l'on poursuit un cours normal (ce qui, de nouveau, n'est pas du tout certain), le centre de la gorge est vivifié. Ceci donne la capacité de mettre à profit, au service du Maître et de l'humanité, les acquisitions de l'intelligence concrète. Cela confère la capacité d'émettre et de prononcer ce qui est utile, peut-être par des paroles, et certainement en servant d'une manière ou de l'autre. Une vision de ce dont le monde a besoin est accordée, et la partie suivante du plan est révélée. Le travail que l'on doit faire avant de recevoir la troisième initiation, consiste à subordonner complètement le point de vue personnel à l'intérêt du tout. Cela implique donc la complète domination par Ego de l'esprit concret.

Vous êtes ici : Accueil INITIATION SOLAIRE Les deux premières initiations