N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

La Révélation de la "Présence"

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La Révélation de la "Présence"

 

Durant les dernières périodes du cycle d'incarnations, lorsque l'homme oscille entre les paires d'opposés et devient, par le discernement, conscient du Réel et de l'Irréel, il réalise peu à peu qu'il est lui-même une Existence immortelle, un Dieu éternel et une parcelle de l'Infini. Le lien entre l'homme sur le plan physique et son Maître intérieur lui apparaît toujours plus clairement jusqu'à ce que se reproduise la grande révélation. A un moment donné de sa vie, l'homme se trouve consciemment face à face avec son vrai Moi, et sait qu'il est ce Moi en réalité et non plus seulement en théorie ; il devient conscient du Dieu intérieur, non plus par le sens de l'ouïe ou en écoutant la voix intérieure, appelée voix de la conscience qui le dirige et le guide, cette fois, il expérimente par la vue et par la vision directe.

Maintenant, il répond non seulement à ce qu'il entend, mais aussi à ce qu'il voit.

On sait que les premiers sens qui se développent chez l'enfant sont l'ouïe, le toucher et la vue ; le tout petit enfant perçoit le son et tourne la tête ; il sent et touche ; enfin, il voit consciemment, et grâce à ces trois sens, la personnalité est coordonnée. Ce sont les trois sens vitaux. Le goût et l'odorat viendront plus tard, mais il peut vivre sans eux ; et s'ils étaient absents, l'homme ne serait pratiquement pas handicapé dans ses contacts sur le plan physique. Sur le chemin du développement intérieur ou subjectif, la succession est la même.

L'ouïe. Réaction à la voix de la conscience, lorsqu'elle guide et dirige. Ceci comprend la période d'une évolution absolument normale.

Le toucher. Réaction à l'impulsion ou à la vibration, et la reconnaissance de ce qui se trouve en dehors de l'être humain individuel et séparé, sur le plan physique. Ceci comprend la période du développement spirituel progressif, le Sentier de Probation et le Sentier du Disciple, conduisant directement au Portail de l'Initiation. L'homme prend contact par intermittence avec ce qui lui est supérieur ; il prend conscience du "contact" du Maître, de la vibration égoïque et de la vibration de groupe, et par l'intermédiaire de ce sens occulte du toucher, il s'accoutume à ce qui est intérieur et subtil. Il atteint ce qui concerne son Moi Supérieur et c'est en "touchant" les choses invisibles qu'il apprend à s'y habituer.

Enfin la vue. Cette vision intérieure créée par le processus initiatique et qui n'est cependant que la reconnaissance d'une faculté toujours présente mais inconnue. De même qu'un enfant a des yeux parfaitement bons et clairs dès la naissance et que le jour vient où il réalise pour la première fois ce qu'il voit, de même en est-il de l'être humain lorsqu'il se développe spirituellement. L'organe de la vue intérieure a toujours existé et ce que l'on peut voir a toujours été là, mais la majorité des gens ne le "voient" pas encore.

Cette "reconnaissance" par l'initié est la première grande étape dans la cérémonie de l'initiation, et aucune autre ne peut être franchie avant celle-ci. Ce qui est reconnu diffère selon les initiations et peut être à peu près résumé ainsi :

Ego, le reflet de la Monade est en lui-même une triplicité, comme toutes les choses dans la nature, et reflète les trois aspects de la divinité, exactement comme la Monade reflète sur le plan supérieur, les trois aspects volonté, amour-sagesse et intelligence active de la Divinité. C'est pourquoi :

A la première initiation, l'initié prend conscience du troisième aspect ou aspect inférieur de Ego, celui de l'intelligence active. Il est confronté avec cette manifestation du grand Ange solaire (Pitri) qui est lui-même, le vrai "moi". Il sait maintenant, sans plus aucun doute, que cette manifestation de l'intelligence est vraiment cette Entité éternelle qui, depuis toujours, a démontré ses pouvoirs sur le plan physique lors de ses incarnations successives.

A la seconde initiation, il voit cette grande Présence comme une dualité et un autre aspect resplendit devant lui. Il se rend compte que cette Vie rayonnante Qui s'identifie à lui, n'est pas seulement l'intelligence en action, mais aussi l'amour-sagesse originel. Il unit sa conscience à cette Vie et devient un avec elle, de sorte que, sur le plan physique, par l'intermédiaire de son moi personnel, il voit cette vie comme l'expression de l'amour intelligent.

A la troisième initiation, Ego se présente devant l'initié comme une triplicité parfaite. Il reconnaît non seulement que le "Moi" est amour intelligent et actif, mais il se révèle aussi comme volonté ou but fondamental auquel il s'identifie immédiatement, et il sait que les trois mondes ne lui réservent plus rien, mais servent uniquement de champ de service actif accompli par amour pour la réalisation d'un dessein qui est demeuré depuis toujours caché dans le cœur du Moi. Maintenant que ce dessein lui est révélé, il peut collaborer intelligemment à son accomplissement.

Ces profondes révélations s'éclairent devant l'initié de trois manières :

Comme une rayonnante existence angélique. Celle-ci est vue par l'œil intérieur avec la même exactitude de vision et de jugement que lorsqu'un homme voit un autre homme en face de lui. Le Grand Ange Solaire Qui incarne l'homme véritable et est son expression sur le plan mental supérieur, est littéralement son ancêtre divin, "le Veilleur" qui, au cours de longs cycles d'incarnation, s'est donné lui-même en sacrifice afin que l'homme puisse "être".

Comme une sphère de feu rayonnant, reliée à l'initié qui se tient devant elle, par ce magnétique rayon de feu qui passe à travers tous ses corps et aboutit dans le centre du cerveau physique. Ce "fil d'argent" (comme il est, plutôt inexactement appelé dans la Bible où l'on décrit son détachement du corps physique et son retrait subséquent) émane du centre du cœur de l'Ange Solaire, reliant ainsi le cœur et le cerveau, cette grande dualité se manifestant dans notre système solaire en amour et en intelligence. Cette sphère de feu est reliée de la même façon à beaucoup d'autres hommes appartenant au même groupe et au même rayon, et ainsi il est littéralement exact de dire que, sur les plans supérieurs, nous sommes tous UN. Une seule vie bat et circule en tous, à travers les liens de feu. C'est là une partie de la révélation qui s'offre à l'homme qui se tient en "la Présence" avec ses yeux occultement ouverts.

Comme un multicolore Lotus à neuf pétales. Ces pétales sont disposés en trois cercles autour de la partie centrale composée de trois pétales complètement fermés qui abritent ce qui, dans les livres orientaux, est appelé "le Joyau dans le Lotus". Ce Lotus est d'une rare beauté, vibrant de vie et irradiant toutes les couleurs de l'arc-en-ciel ; aux trois premières initiations les trois cercles sont révélés l'un après l'autre jusqu'à ce qu'à la quatrième initiation, l'initié se trouve devant une révélation plus grande encore, et découvre le secret caché dans le cœur du Lotus. A cet égard, la troisième initiation diffère quelque peu des deux autres, puisqu'alors, il prend contact pour la première fois, grâce au pouvoir d'un Hiérophante encore supérieur au Bodhisattva, avec le feu électrique du pur Esprit, latent dans le cœur du Lotus.

Ces mots de "Ange Solaire", "sphère de feu", et "Lotus" cèlent un des aspects du mystère central de la vie humaine, mais il n'apparaîtra qu'à ceux qui ont des yeux pour voir. La signification mystique de ces phrases imagées ne sera qu'un piège ou une raison d'incrédulité pour l'homme qui cherche faussement à les matérialiser. L'idée d'une existence immortelle, d'une Entité divine, d'un grand centre d'énergie de feu, du plein épanouissement de l'évolution se trouve cachée derrière ces mots et c'est dans ce sens qu'il faudra les comprendre.

A la quatrième initiation, l'initié parvient devant la Présence de cet aspect de lui-même qui est appelé le "Père dans les Cieux". Il se trouve face à face avec sa propre Monade, cette pure essence spirituelle sur le plan le plus élevé – à l'exception d'un seul – qui est à son Ego ou Moi Supérieur, ce que cet Ego est à la personnalité ou moi inférieur.

Cette monade s'est exprimée elle-même sur le plan mental par l'intermédiaire de Ego, d'une triple manière, mais maintenant tous ces aspects de l'esprit humain, tel que nous l'entendons, font défaut. L'Ange Solaire, avec lequel il a jusqu'ici pris contact, s'est retiré ; la forme par laquelle il s'exprimait (le corps égoïque ou causal) a disparu, et il ne reste rien, sauf l'amour-sagesse, et cette volonté dynamique qui est la caractéristique primordiale de l'Esprit. Le moi inférieur a accompli les desseins de Ego et a été rejeté ; de même Ego a accompli les desseins de la Monade et n'est désormais plus requis ; l'initié se trouve libre des deux, complètement libéré et à même de prendre contact avec la Monade, comme antérieurement il avait appris à le faire avec l'Égo. Lors de ses retours ultérieurs dans les trois mondes, il sera gouverné uniquement par la volonté et le dessein qu'il décide de lui-même ; il créera son corps de manifestation et sera libre de choisir (dans les limites du karma) le moment opportun. Le karma dont on a parlé ici est le karma planétaire et non le karma personnel.

A cette quatrième initiation, il entre en contact avec l'aspect amour de la
Monade, et à la cinquième initiation, avec l'aspect volonté. Ainsi, tous les contacts ont été établis, il peut réagir à toutes les vibrations nécessaires, et il est maître sur les cinq plans de l'évolution humaine.

En outre, c'est à la troisième, à la quatrième et à la cinquième initiation qu'il commence aussi à percevoir consciemment cette "Présence" qui embrasse même l'Entité spirituelle qu'est sa propre Monade. Il voit sa Monade unie au Logos Planétaire. Grâce à sa propre Monade, il voit exactement les mêmes aspects (qu'incarne cette Monade) à une échelle plus vaste, et le Logos Planétaire Qui anime toutes les Monades sur Son rayon se révèle à lui. Cette vérité est presque impossible à exprimer par des mots, et concerne la position du point de feu électrique qu'est la Monade par rapport à l'étoile à cinq branches qui révèle à l'initié la Présence du Logos Planétaire. Ceci est pratiquement incompréhensible pour l'homme moyen pour lequel ce livre est écrit. 

A la sixième initiation, l'initié démontrant consciemment l'aspect amour de la Monade, est conduit (via son "père") à une reconnaissance encore plus vaste, et devient conscient de cette Étoile qui embrasse son étoile planétaire, de même qu'auparavant il avait perçu cette dernière englobant sa propre petite "étincelle". Ainsi, il prend consciemment contact avec le Logos Solaire, et accomplit dans l'intimité de son être l'Unité de toute la vie et de toute la manifestation.

Cette prise de conscience s'élargit à la septième initiation et ainsi les deux aspects de l'Unique Vie deviennent des réalités pour le Bouddha libéré.

Ainsi, par étapes graduelles, l'initié est amené en présence de la vérité et de l'Existence. Les étudiants réfléchis verront clairement pourquoi la révélation de la Présence doit précéder toutes les autres révélations. Elle produit dans l'esprit de l'initié les notions fondamentales suivantes :

La foi qu'il a toujours eue est justifiée ; l'espoir et la croyance s'unissent dans un fait personnellement expérimenté. La vue et la vision remplacent la foi, et l'initié voit et connaît les choses invisibles. Désormais, il ne peut plus douter ; car il est devenu grâce à ses propres efforts un "connaissant".

Son unité avec ses frères est prouvée et il réalise le lien indissoluble qui l'unit à tous ses semblables. La fraternité n'est plus pour lui une théorie, mais un fait scientifiquement prouvé qui ne peut plus être contesté, pas plus que ne peut l'être la séparation des hommes sur le plan physique.

L'immortalité de l'âme et la réalité des mondes invisibles est pour lui chose prouvée et assurée. Tandis qu'avant l'initiation, cette croyance était fondée sur quelques visions brèves et fugitives et sur de fortes convictions intérieures (résultat d'un raisonnement logique et d'une intuition se développant graduellement), maintenant elle est basée sur la vision et sur l'expérience incontestable de sa propre nature immortelle.

Il connaît la signification et la source de l'énergie, et peut commencer à manier et à diriger la force avec une précision scientifique. Il sait maintenant d'où il la puise, et a eu un aperçu des ressources de l'énergie utilisable. Auparavant, il savait que cette énergie existait et il l'utilisait aveuglément et parfois imprudemment ; maintenant, il voit qu'elle est sous la direction d'un "esprit ouvert" et peut coopérer intelligemment avec les forces de la nature.

La révélation de la Présence produit des résultats précis chez l'initié, et c'est pourquoi la Hiérarchie juge qu'elle est l'introduction nécessaire à toutes les révélations ultérieures.

Vous êtes ici : Accueil INITIATION SOLAIRE La Révélation de la "Présence"