N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Le but des Sceptres du Pouvoir

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le but des Sceptres du Pouvoir

 

Le symbolisme de ces différents Sceptres est caché dans le sceptre d'un monarque régnant de nos jours. Ils sont dûment reconnus comme les symboles d'une charge et d'un pouvoir, mais on ne sait généralement pas qu'ils sont d'origine électrique et que leur véritable signification concerne la stimulation dynamique de tous les subordonnés en fonctions qu'ils viennent à toucher, leur inspirant ainsi une activité et un service accrus de la race.

Le grand Sceptre du Pouvoir du Logos Lui-même est caché dans le soleil.

En résumé, les emplacements ésotériques des différents sceptres sont les suivants :

1.
Le Sceptre du Bodhisattva est caché au "cœur de la Sagesse", c'est-à dire à Shamballa.

2.
Le Sceptre de l'Unique Initiateur, "en Orient", un emplacement planétaire déterminé.

3.
Le Sceptre du Logos Solaire est caché "au cœur du Soleil", cette mystérieuse sphère subjective qui se trouve derrière notre soleil physique et dont celui-ci n'est que la protection et l'enveloppe extérieures.

4.
Le Sceptre du Logos Cosmique associé avec notre Logos Solaire est caché secrètement en ce point central des cieux autour duquel notre système solaire effectue sa révolution et qui est appelé "le soleil spirituel central".


Un Sceptre est rechargé à Shamballa pour chaque nouvel Instructeur du Monde. Le Sceptre de Sanat Kumara est rechargé à chaque cycle mondial, c'est-à-dire sept fois dans l'histoire d'un système de la planète. Le Sceptre du Pouvoir Logoïque est électrifié au renouvellement de chaque période de création, ou à chaque système solaire par lequel le Logos se manifeste, de même qu'un homme se manifeste par la vie de son corps physique.
Les deux premières cérémonies ont lieu à Shamballa le "lieu" sacré de la manifestation planétaire, emplacement central de notre planète physique, qui correspond au cœur de l'être humain.

Ainsi, par exemple, de nombreux endroits à la surface terrestre, renommés pour leurs propriétés curatives, sont des points magnétisés et leurs propriétés magnétiques se manifestent sous forme d'influences curatives. La constatation de ces propriétés par l'homme n'est que le préambule d'une constatation ultérieure et plus précise, qui se fera lorsque sa vue éthérique sera normalement développée.

Ces endroits magnétiques sont magnétisés de trois façons :

1.
Par Sanat Kumara agissant par l'intermédiaire du Manou. Ceci a lieu lorsqu'il est désirable de former un point magnétique central qui, par son pouvoir attractif, fera de telle race, nation ou vaste organisation, un tout cohérent. Chaque nation a ainsi son "point magnétique", formé en matière éthérique par l'application du "Diamant Flamboyant" aux éthers ; c'est le cœur national et la base du caractère national.
Habituellement, la capitale d'une nation est édifiée autour de ce point, mais il n'en est pas toujours ainsi.
2.
Par Sanat Kumara, agissant par l'intermédiaire du Bodhisattva. Dans ce cas la force électrique du Sceptre est maniée en vue d'unir plus étroitement les influences qui s'expriment dans les grandes religions du monde. Le Sceptre secondaire du Pouvoir est utilisé ici en conjonction avec le Sceptre plus puissant. C'est par eux que la qualité attractive ou note dominante de n'importe quelle religion est affirmée, il en est de même pour toute organisation à base religieuse.

3.
Par Sanat Kumara agissant par l'intermédiaire du Mahachohan. Par l'application du Sceptre du Pouvoir, le foyer magnétique de ces grandes institutions, qui affectent la civilisation et la culture d'un peuple, est amené à une activité cohérente.
Toute institution sur le plan physique – gouvernementale, religieuse ou culturelle – est l'expression de forces et de causes intérieures, et avant qu'elles n'apparaissent nettement en manifestation physique, une "focalisation" (si l'on peut employer cette expression) de ces influences et de ces énergies a lieu sur les niveaux éthériques. L'organisation des francs-maçons en est un exemple.
Elle a deux centres magnétiques dont un en Europe centrale. Dans les cas cités, c'est le Seigneur du Monde qui officie, comme c'est toujours le cas lors de la fondation d'importants et grands mouvements. Dans le cas de mouvements de moindre importance d'aide à la race, créés par les Maîtres travaillant par l'intermédiaire de leurs disciples, l'aide du Bodhisattva est invoquée et le Sceptre secondaire du Pouvoir est employé.

Lorsque des disciples créent un mouvement de proportions relativement très petites, le Maître avec Lequel ils travaillent, bien que ne maniant pas un Sceptre du Pouvoir, peut de façon semblable les assister, car Il dispose de méthodes par lesquelles Il peut stimuler le faible effort de ses fidèles assistants et en maintenir la cohésion. Ainsi donc, dans tous les domaines de l'existence humaine, des Sceptres d'Initiation et des Mots de Pouvoir sont utilisés. Le gouvernement du monde entier fonctionne selon la loi et l'ordre, et le système tout entier est interdépendant.

Revenons maintenant au sujet de l'initiation humaine et aux Sceptres du Pouvoir. Lors de la cérémonie de l'Initiation, après les deux grandes révélations, vient un moment de silence absolu, et dans l'intervalle l'initié réalise en lui-même la signification du mot "Paix". Il se trouve, semble-t-il, dans un vide où apparemment rien ne peut l'atteindre ; il se trouve pour une brève seconde, entre ciel et terre, conscient de rien sauf de la signification des choses telles qu'elles sont, réalisant sa propre divinité essentielle et le rôle qu'il aura à jouer lorsqu'il retournera de nouveau à son service terrestre au sortir de la Chambre de Conseil des Cieux. Il est conscient de n'éprouver aucune anxiété, aucune crainte, aucun doute. Il a pris contact avec la divine "Présence", il a contemplé la vision. Il sait ce qu'il a à faire et comment il doit le faire, et une paix et une joie inaltérables emplissent son cœur. C'est un intervalle de repos précédant une période d'activité renouvelée, qui commence au moment où le Sceptre le touche. Pendant qu'il a été ainsi recueilli en lui-même, toutes ses forces concentrées dans son coeur, la Loge officiante des Maîtres a célébré certains rites, psalmodié certains mots, avant que 'apparaisse l'Initiateur et avant l'application du Sceptre. Jusqu'ici l’Hiérophante a été présent mais le travail a été effectué par la Loge et les Répondants. Il accède maintenant à la place du Pouvoir et le Sceptre lui est apporté par ses gardiens légitimes.

Il n'est pas possible de donner ici les détails de la phase suivante et d'en dire plus que ces mots : "Le feu descend des cieux". Par certains mots et certaines phrases qui sont l'un des secrets de l'initiation et qui varient avec chaque initiation, la force électrique qui sera employée descend dans le
Sceptre, passant par le cœur et la main de l'Initiateur aux "Trois" qui se tiennent en relation triangulaire devant le trône du pouvoir. Ils la reçoivent et, à leur tour, la font circuler par un acte de volonté, à travers leur cœur, et la transmettent aux Répondants. De même ceux-ci, par un acte de volonté, se préparent à la transmettre au centre du corps de l'initié qui (suivant l'initiation) doit recevoir une stimulation. Suit alors un intervalle remarquable, pendant lequel la volonté des Membres de la Hiérarchie se fond en une volonté unifiée afin de transmettre cette force que le Sceptre a mise en circulation. L’Hiérophante prononce le "mot", et la force est littéralement précipitée dans les corps et les centres de l'initié, descendant par les centres du plan mental via les centres du plan astral pour atteindre enfin les centres éthériques où elle est finalement absorbée. Ceci est pour l'initié un moment prodigieux, qui lui fait comprendre la vérité absolue littéralement exprimée dans cette phrase : "Dieu est un feu consumant". Il sait maintenant avec certitude que l'énergie de feu et la force électrique constituent la somme de tout ce qui est. Il est littéralement baigné dans les feux de la Purification ; il voit le feu de tous côtés, jaillissant du Sceptre, circulant autour du Triangle et passant par les corps des deux adeptes "répondants". Pendant un bref instant la Loge des Maîtres et des initiés, dont les membres se tiennent à leurs places rituelles à l'extérieur du Triangle, est cachée à sa vue par un mur de feu pur. L'initié ne voit plus personne sauf le Hiérophante et ne se rend plus compte de rien si ce n'est d'un intense flamboiement de flammes pures d'un blanc azuré, qui brûle mais ne détruit pas, qui intensifie l'activité de chaque atome de son corps sans pour cela les désintégrer et qui purifie sa nature tout entière. Le feu passe à l'épreuve son œuvre quelle qu'elle soit et il franchit la Flamme.

Vous êtes ici : Accueil INITIATION SOLAIRE Le but des Sceptres du Pouvoir