N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

NC 8 LES RESSOURCES

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

NC 8 LES RESSOURCES

 

Alice Bailey, Livre XVIII : Les Problèmes De L’Humanité : éd .1964 P.188. éd.1993 P.164 ch.7

 

• Les Nations Unies- Unité mondiale (P.166)

• Toutes les ressources appartiennent à l'Humanité

• L'énergieuniverselle pour le futur

• Limiter le gaspillage (tri)

• Les ressources psychiques

• Abolition des frontières (livre XVIII P. 189 ; P.165 éd. 93)

• Eau- air : état des lieux et « nettoyage »

-------------------------

Nouvelles valeurs 

Thème : Les Ressources 

Tout ce qui vient du Père retourne au Père. On peut remplacer le père par l’UN.

La Terre Mère distribue généreusement les ressources naturelles qu’elle développe grâce aux dons du Père.

Regardons la Nature et agissons comme elle. Les ressources ne sont pas illimitées, il faut les voir dans un système d’échange.

On reçoit pour donner. Ce qui n’est plus une ressource pour l’un, est une ressource pour l’autre. Ce qui n’est plus une ressource pour l’autre peut en être une pour le premier. Voir le Tout comme un immense système de recyclage, un continuum vivant où tout a sa juste place.

 

Les trois niveaux de ressources 

  • L’aspect Père : les aspirations, la spiritualité, le Don. Pour cela, il faut méditer et il faut se mettre en situation de recevoir et comme on ne peut recevoir qu’au niveau où nos différents corps le permettent, il faut tenir tous nos corps en bon état de marche et de pureté, pratiquer les observances. On revient aux généralités. Il faut qu’au moins quelques humains se mettent en état de recevoir les énergies du Père. Il faut les invoquer pour les évoquer ensuite (aspect Fils). Dans les ressources du Père en tant que Feu, il faut voir tout le système du vivant qui actionne du Feu (chaleur interne, digestion, etc.).
  • L’aspect Mère : il s’agit des ressources de notre Terre Mère. Il faut les utiliser avec discernement, justesse : les partager de façon équitable, et fournir des efforts pour les cultiver, efforts à partager aussi de façon équitable. La Nature n’est pas à notre service, nous sommes également à son service. Si nous l’exploitons, alors il convient de le faire de façon équitable sans épuiser les ressources et sans empoisonner la Mère.

Voir les ressources naturelles (eau, terre, air, énergies fossiles, énergies universelles -solaire & autre). Il ne faut pas nationaliser les ressources, mais les universaliser et les gérer au niveau universel avec un certain nombre de lois reconnues par tous et que l’on garantit à tous les humains.

  • L’aspect Fils : c’est l’aspect conscience et connaissance. Il s’agit des ressources proposées par notre culture et notre éducation : au niveau familial et social. Elles sont là pour que chacun retrouve, révèle et cultive ses propres connaissances intérieures. Mais attention : elles ne sont pas à considérer comme une nourriture à ingérer, mais bien plutôt comme une énergie à intégrer dans un processus éducatif de soi-même. Dans ce domaine les pollutions (barrières) sont émotionnelles, affectives, mentales.

 

Les principes éducatifs 

Dans ce domaine, les conditionnements mentaux relatifs aux différents milieux sont importants. Doit-on aller au-delà et proposer un enseignement « laïc » pour dépasser les conditionnements religieux ? Il faut revoir cette notion de laïcité qui doit s’adosser à la notion de liberté. La liberté de conscience pour soi et sa réciprocité, le respect de la  liberté de conscience pour l’autre. Donc faire confiance aux milieux dans lesquels sont nés les êtres (respecter en cela la Loi de karma, les enfants ayant choisi ces familles pour faire l’expérience dont ils avaient besoin). Aider chaque milieu à dépasser ses conditionnements limitatifs pour la liberté de conscience de ses parties. En cela, l’éducation devra mettre en situation d’ouverture et pas de fermeture. L’éducation ne devra pas être normative. Elle devra être confiée aux êtres plus avancées (5ème règne), pour éduquer et aider les êtres moins avancés (et respecter en cela la loi des vies majeures et mineures) à évoluer et avancer sur leur chemin. Sans  les brusquer, mais sans complaisance non plus !

 

Le minimum vital 

Chaque personne devrait avoir le minimum vital : un toit, à manger, pouvoir s’éduquer, participer dans ce qu’elle peut ou sait faire à la société dans laquelle elle vit. Si c’est une famille : pouvoir loger, nourrir, éduquer ses enfants dans des conditions de respect, de liberté et de décence. Plus d’indigents, de sans logis, de démunis, d’enfants qui meurent de faim. C’est une atteinte aux droits de l’Homme et à la dignité.

 

Rôle de l’argent

Est-ce une ressource ? Pour le moment, les gens qui n’en ont pas sont « sans ressources ». Réfléchir au rôle de l’argent (ultérieurement).

 

Comment arriver à une juste répartition des ressources ?

Plutôt que d’essayer de construire une nouvelle société « idéale » selon ce principe, penser à appliquer en toutes choses et dans tout ce que nous faisons, le principe de juste répartition des ressources. Y aller peu à peu, et cela s’améliorera petit à petit.

 

La notion de propriété 

Il faudra revoir toute la notion de propriété : la Terre est à tout le monde. Donc, à qui est le lopin de terre que l’on cultive ? En Afrique, il est à celui justement qui le cultive…

De même pour les ressources marines. Revoir les quotas de pêche en fonction non pas des visées économiques des pays, mais des moyens de nourrir leur propre population.

Les règles d’agriculture, de pêche et de chasse sont à énoncer pour respecter ces principes de juste répartition et de la juste production (agriculture biologique), puis du commerce équitable. Les producteurs de matières premières ne doivent pas être spoliés, mais recevoir de façon équitable les rétributions de leur travail.

 

 

 

 

Corps éthérique / eau

Que  la théorie du Professeur Montagnier puisse être acceptée.

 

L'eau est le support du corps astral et notre terre en contiendrait environ 75%, comme notre corps physique dense.


Ainsi dans chaque domaine serait-il indispensable de préciser l'existence de ce corps éthérique afin  d'écrire des choses qualifiées de rationnelles.


  1. Les ressources : agriculture- énergie.

Idées :

La matière est de l'énergie et l'énergie est de la matière. Notion de corps éthérique entre !

Les biocarburants produisent un désastre écologique en Océanie et en Amérique du sud. De même, pour les ogm, créés « pour résister au Roud-Up ». Or, celui-ci se révèle très toxique et accumulatif.

Les modifications doivent donc en agriculture être testées sur de petites surfaces et plusieurs années AVANT la mise à disposition dans le monde.

Une ressource utilisée par notre humanité DOIT être considérée comme un déchet potentiel à TRAITER pour recyclages. La notion de corps éthérique pourrait aider à expliquer ce fait indispensable. Il n'y a plus de déchets, mais des ressources potentielles.

--------------------------

LES RESSOURCES

 

  • Urgence de sortir du mirage et de l’illusion. Ainsi l’homme pourracréer, par le mental supérieur en tant que véhicule du plan bouddhique.Là est une des richesses majeures de l’homme, latente, potentielle, pour devenir dynamique.
  • Les champs de conscience sont illimités, mais elle est fonction du niveau de l’humanité. Celui-ci détermine l’accès aux ressources, dans le sens « au mérite ».
  • L’imagination créatrice permet de cueillir les idées porteuses d’avenir et l’émergence de nouvelles richesses liées au niveau de conscience de l’être (au-delà de l’humanité).

 

  • Les ressources matérielles ont été trouvées avec la réalisation et l’épanouissement de sa personnalité 
    • Les ressources liées au minéral sont liées à l’édification et l’épanouissement du corps (Terre). Le feu : se chauffer ; le fer : des outils, etc.
    • Les ressources liées au plan végétal (médicaments, nourriture, habillement, etc.) ont été trouvées avec l’édification du plan émotionnel (Eau).
    • Les ressources liées au plan animal (chevaux, bœufs, éléphants, chameaux : déplacements, laine, etc.) liées au développement du corps mental (Feu).

 

 

 

Les ressources subtiles seront trouvées par la réalisation de l’Être 

    • Les ressources liées au 4ème éther (énergies déviques et matières) telles que l’informatique, le numérique, Internet sont liées au développement du mental supérieur, (Air)Également science de la télépathie.
    • Les ressources liées au 3ème éther (dévas des plans supérieurs) donnent l’accès à ce qu’on appelle l’énergie universelle, en liaison avec le plan bouddhique, ce qui implique la Félicité pour l’homme d’aujourd’hui. Ce qui signifie aussi que l’homme doit intégrer en lui le DON pour recevoir de là-haut ces bienfaits.
    • Les ressources liées au 2ème et 1er éther encore inconnues aujourd’hui, sont liées aux plans atmique et monadique (Science de l’Impression).

 

  • Ces énergies apparaissent dans le cadre du processus de sacralisation de la planète et correspondent à l’élévation du champ vibratoire planétaire. La substance devient de plus en plus lumière.

 

  • En cela, la Terre est porteuse d’avenir et chaque phase de réalisation a ses propres richesses adaptées à l’homme ; l’important est qu’il y ait toujours des hommes « cueilleurs d’idées lumineuses » (entretenir le foyer spirituel – axe dynamique afin qu’ils reçoivent ces idées ensemencées).

 

  • Ces idées porteuses et lumineuses émanent des plans supérieurs, mais impliquent une batterie énergétique d’hommes spirituels et de bonne volonté sur terre pour qu’elles puissent être :
  1. perçues
  2. bien gérées

Nulle idée trop dangereuse ne sera offerte à l’homme si le risque de destruction totale par lui était trop grand (ex : bombe atomique). Il y a mesure de là-haut dans le juste équilibre, qui permet à l’homme de faire valoir son libre arbitre.

 

  • Par ailleurs, ces nouvelles ressources apparaitront quand l’homme se placera en tant que relais entre les règnes supérieurs et les règnes inférieurs. De cet esprit de récepteur, il passera au récepteur-diffuseur, avant d’irradier lui-même l’énergie des éthers du plan 2 et 1 (réalité de l’énergie future émanant de l’homme-dieu).

Il cueille, il reçoit et doit rediffuser ces ressources, les mettre au service du bien de l’ensemble. Tant qu’il y a séparativité ces ressources seront préservées de là-haut (loi d’économie liée à la Mère). « Pas de perle aux pourceaux ».

 

  • L’homme a des droits (profit – profiter), mais il a avant tout des devoirs (édifier, pérenniser). Dans le domaine des ressources, il a en premier lieu le devoir de Respect par rapport aux dons de Mère Nature. Respect = humilité = intégrer la hiérarchie d’évolution des vies. C’estconcevoir que ces ressources sont de la vie à différents niveaux d’évolution, donc d’expression. La vie ne détruit pas la vie, mais par les prises de conscience, valorise et vivifie dynamiquement la Vie.

 

  • Dans les cycles naturels des civilisations (naissance, épanouissement, décadence, etc.), les énergies et ressources se placent dans le sens suivant : découverte, exploitation, pénurie… pour pouvoir donner naissance à autre chose de plus adapté.

 

  • Chaque ressource, à quelque niveau que ce soit, est un don de la Mère dont l’impulsion donatrice vient d’une des planètes du système solaire ou d’une constellation (les énergies monadiques). Ce qui existe n’est que l’expression composite du plus grand tout. Par exemple : Vénus nous fait don des énergies et des ressources de l’intelligence, l’intuition, l’illumination.

 

  • En ce sens l’être humain est composé de fer, de soufre, d’eau, etc. Il est le composite des ressources physiques sur le plan physique, émotionnel, sur le plan astral, mental… Bref, sur tous les plans des ressources du système solaire dont il est une des expressions représentatives en synthèse.

 

  • En ce sens, il est lui-même la et les ressources. Il doit les dévoiler. Pour cela, il doit se ressourcer, c.-à-d. revenir à sa source (plan monadique). En bénéficier veut dire se réaliser en tant qu’Être, puis en tant que vie pour la Vie.

 

  • Ainsi, être alimenté et abreuvé par l’eau de vie : ressource majeure et originelle à toute autre ressource.

 

  • Même si les ressources sont diverses et adaptées au niveau de conscience de l’humanité, il ne faut pas les épuiser pour autant. Respect / Devoirs.

 

  • Remarque : la libération des ressources peut impliquer un vent de folie et de cupidité humaines, l’effet inverse par rapport au souhait (d’où importance du niveau de conscience). Seront-elles accessibles lorsque les 3/5 de l’humanité seront dans le 5ème règne, ou avant ? Si avant, dès que l’homme sera sage, donc quand son âme sera maitre de sa personnalité pour la majorité des hommes.

 

  • L’ère du Verseau : air et communication. Beaucoup de ressources nouvelles sont liées à ce plan (ère des poissons marquée par l’individualité et l’épanouissement du mental).

L’ère du verseau : unicité et universalité de conscience, épanouissement du mental supérieur et bouddhique.

    • En liaison avec le 5ème Rayon dans un sens et le 3ème dans l’autre, soit le 8 qui représente le rayonnement du fils qui met son œuvre en plein épanouissement d’échange père-mère.
    • Donc : Ressources liées à la science (Rayon 5) ou Méta-science : science du cœur liée au mental supérieur, c.-à-d. voir la vie au cœur de toute matière, et au développement du mental supérieur (Rayon 3) en tant que véhicule d’expression du plan bouddhique, celui de l’Amour universel.
    • Alice Bailey a toujours dit que la spiritualité sera démontrée par la science dans les prochains temps (corps éthérique, etc.). Cette démonstration mettra en évidence que la spiritualité elle-même est le moteur d’une énergie nouvelle quand elle touche au vrai. Une véritable ressource quand elle ne repose pas sur le mirage ou l’illusion. Ne dit-on pas que la foi déplace des montagnes ? Ou encore cette phrase de Patanjali :

 

« Quand vous êtes inspiré par un but élevé, ou par quelque extraordinaire projet, toutes vos pensées brisent leurs chaînes. Votre esprit transcende ses limites, votre conscience se déploie dans toutes les directions, et vous vous retrouvez dans un monde nouveau, absolument merveilleux. Des forces, des aptitudes et des talents inexploités se manifestent, et vous vous rendez compte que vous êtes beaucoup plus génial que vous n'auriez pu l'imaginer. » (Patanjali)

 

  • 3 phases, 3 types de ressources :

-         Après les ressources liées à la Mère (celles de la terre)

-         nous allons voir et cueillir les ressources liées au Fils (2ème Rayon,  celui d’Amour-Sagesse) – mais l’homme, fils du mental ;

-         en attendant un jour de découvrir les ressources liées au Père (radiation, et irradiation) qui est dieu sur terre et homme dieu.

 

  • Les ressources sont souvent associées à la richesse, car à la rareté qui donne une plus value. Mais le potentiel est égal entre tous si on comprend les données du 5ème règne. Donc ce devrait être un état, un présent, un fait ou un bienfait commun dans son sens profond.

 

  • Utilisation en expressions épanouies et totales, c.-à-d.  expression sur tous les plans de notre manifestation de nos capacités : les Richesses humaines.

 

  • À ce titre, les richesses humaines sont de véritables ressources, car inépuisables (vie divine) et transmissibles d’une certaine manière (aide à la réalisation des êtres grâce à l’expérience vécue, connaissance, éducation, etc.).

 

  • Ressource : « Re-sources ».   Re : de nouveau, donc inépuisable. C’est le cas seulement dans sa compréhension au niveau du logos planétaire et de l’être, et  non pas dans le cadre humain classique.

 

  • « Re-sources » : la source fait référence à l’eau, au plan bouddhique cosmique qui est réelle source des ressources

 

  • Expression spirituelle d’Être :

-         Richesses humaines pour le bien de l’ensemble ; ouverture aux autres ; don – (son bien-être étant préservé, on peut être racine de vie = diamant).

  • Expression devenue commune à dissiper :

-         Les richesses sont des biens matériels (égoïsme, avarice) que l’on soupèse en or ou en diamants

 

-------------------

Mots

  • « Merveilleur » : merveilleux ; meilleur ; merveille heure ; mère veilleur
  • Âme – amour
  • Lévitation
  • Lien à (suivre)
  • Abondance
  • Un cheval
  • Un serpent
  • La bouteille
  • Cheveux longs – l’onde
  • Un couple  en forme géométrique
  • Un volcan
  • La Table des Lois
  • Instruments de musique – la lyre
  • Structure d’une cathédrale
  • Bleu foncé
  • Maison seule « arche de Noé »
  • Ouverture et confiance
  • Ouverture intérieure – lâcher prise
  • Le vrai
  • Le Un
  • Simplicité
  • Energie  –  é-nerfs-gie
  • L’invocation
  • La joie
  • La souffrance naît de l’isolement que l’empathie apaise
  • Les rivières se redessinent, la Terre reprend ses droits

 

Mise en œuvre

  • Partage – sac de graines.
  • La puissance créatrice du groupe ensemence les champs de la vie, et récolte.
  • La libre circulation.
  • Dans les justes relations humaines le plus court chemin n’est pas la ligne droite =>  une belle danse.
  • Donner pour recevoir.
  • Contemplation du beau, de l’art, de la nature, comme moyen simple pour ouvrir le cœur.
  • Il n’y a rien à faire, il n’y a qu’à être.
  • Pierres précieuses que nous sommes.
  • La mutualisation : plus on partage, plus on s’enrichit à un niveau vibratoire plus haut qu’aujourd’hui. Mutualiser les biens, les émotions. Ça rejoint la liberté matérielle.
  • Gagner de la hauteur.
  • Organiser le monde comme un grand jeu gagnant-gagnant.
  • Travailler pour une unité, pour un tout.
  • Le rythme de la vie.
  • La connaissance des lois de la Vie, en quittant les lois humaines.
  • La connaissance des lois donne accès à une autre conscience, à une autre idée de la vie.
  • Hygiène relationnelle apprise à l’école. Se respecter, s’aimer. Prendre soin de soi. Se responsabiliser dans ses sentiments, ce qui permet de voir l’autre comme il est.
  • Suivre le vent, laisser aller. La goélette (pas la galère) : laisser le souffle de la vie dans les voiles. Maintenir le cap (son idéal) et bien tenir la barre (la volonté de suivre le cap).
  • Une explosion de la Terre dans plusieurs endroits avec fissures – feu – puis les arbres repoussent partout autour – une maison reste seule.
  • Doux comme la mère, droit comme le père, joyeux comme le fils.
  • Ouverture et confiance.
  • Donner comme un acte de foi avant de recevoir et donner comme un acte de grâces quand on a reçu. Notion de tutorat : celui qui sait déjà enseigne à l’autre.
  • Ouverture intérieure. Lâcher-prise.
  • Les simples actes d’amour, simples gestes.
  • Observer la biodiversité, la prendre en exemple pour trouver des ressources.
  • Que l’humain reprenne sa bonne place, sa place d’Etre.
  • Voir le vrai.
  • L’entraide.
  • La conscience du Un.
  • Il faut croire pour voir.
  • Étant la source, en incarnation nous sommes la ressource.
  • La patience.
  • Simplicité de demander.
  • L’invocation.
  • La joie.

 

 

Jardin d’Eden-délices

  • Jardin, fleurs, végétaux. Beaucoup d’eau. Source. Lac. Poissons.
  • Femmes aux cheveux d’or qui captent la lumière.
  • La planète prend la forme d’un cœur. Elle rayonne. Il y a des villages dessus. Des gens heureux. Deux grandes mains tiennent la Terre.
  • Pierres précieuses que nous sommes.
  • Instruments de musique (lyre et trompette).
  • Bleu foncé.
  • Joie.

 

Technologie

  • Utilisation de la lévitation. Liée soit à l’électricité, soit à la lumière.
  • Auto-mobile : être soi même mobile.
  • Une boule de lumière
  • Des hommes en forme géométrique vendent sous une grosse lumière.
  • Le courant de l’eau, de vie, électrique.
  • Branchement, centrale d’énergie.
  • Un volcan.
  • Captation de la lumière avant de la renvoyer.
  • Une femme aux cheveux d’or capte l’énergie.
  • Les êtres humains, bras en bas, mains ouvertes, sans bouger, reçoivent et envoient la lumière à perte de vue.
  • Les couleurs se révèlent différentes selon l’impact de la lumière.
  • La structure d’une cathédrale.
  • Tout existe déjà, à nous de l’éclairer.
  • Le mental éclairé comme source, outil de ressource.
  • Une énergie (qui tient dans le creux de la main) existe et inonde de puissance.
  • La fusion de l’atome – source électrique.
  • Etre générateur.
  • Le rayonnement.
  • La puissance divine de l’Un.
  • Une soucoupe volante.
  • Il faut croire pour voir.

 

Dans Ressource, il y a « source », mais il faut aussi prendre en compte l’utilisation des déchets. Exemple: Le marc de café qui sert déjà pour la vaisselle en absorbant les graisses des plats "gras" et assiettes.

------------------------

LIBRE ECHANGE – POUR TOUS – PARTAGER – DONNER À TOUS – À RESPECTER  -  DOTATION DE BASE POUR CHACUN

Les ressources de la Terre Mère sont un don pour tous et chacun, de la naissance à la mort. Elles ne doivent donc pas faire l’objet de commerce entre les hommes (eau, gaz, pétrole, minerais, pierres, forces énergétique - eau, mer, océan, fleuves, rivières, vent, soleil) mais doivent être réparties et respectées par les hommes et les pouvoirs politiques responsables.

Les hommes doivent déterminer les conditions collective et financière de l’exploitation et du bon usage de ces ressources au service de tous, afin d’en répartir au mieux les charges d’exploitation et de transformation. Un contrôle légal de cette exploitation et de la gestion doit être appliqué et exercé par le pouvoir démocratique élu et en accord avec les citoyens terriens responsables.

Une sensibilisation et une formation à ces données seront obligatoires et figureront aux programmes dès les premières années scolaires. Ces contenus seront prioritaires au même titre qu’une éducation de la personne incarnée et de la conscience. Ces nouveaux programmes intégrant en même temps la connaissance historique, géographique, sociale et psychologique du milieu qui caractérisent l’être humain  sainement intégré.

 

Se ressourcer et se respecter pour respecter les ressources

Un minimum de « ressources » sera de toutes façons garanti aux plus démunis. Plus de sans-ressources, plus de sans abris. Il ne faut pas hésiter à donner un coup de poing sur la table de la vie quand cela est nécessaire et demander d’arrêter le détournement et le vol des ressources, que ce soit en conscience de la part des profiteurs qui en font du profit, et en inconscience de la part des ignorants et des êtres immatures qui détruisent ces ressources.