N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

LA SCIENCE DES TRIANGLES

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

LA SCIENCE DES TRIANGLES

Introduction

Jusqu'ici, dans le troisième volume du Traité sur les Sept Rayons, nous avons étudié le zodiaque et les rayons ; toute cette partie concerne l'astrologie ésotérique. Nous avons étudié brièvement la signification de l'ésotérisme dans son ensemble, appliqué à l'astrologie moderne ; nous avons, toujours brièvement, considéré les trois Croix et les rapports entre les signes et les centres. Mais, nous nous sommes surtout arrêtés à analyser le sens et les rapports mutuels des douze signes du Zodiaque entre eux, avec les planètes et avec la Terre. Nous avons traité à peine et seulement de façon générale leurs effets sur l'individu. Maintenant, nous entreprenons l'étude de la troisième et plus importante partie de cette étude, intitulée la Science des Triangles. Cette étude, sera divisée en trois parties :

1. Les Triangles d'Energie constellations.

2. Les Triangles de Force triplicités planétaires.

3. Les Triangles et les Centres planétaires et humains.

Je viens de faire le point dans notre étude, car je suis désireux que vous sachiez, aussi exactement que possible, où nous en sommes dans notre tentative de jeter la lumière de la compréhension ésotérique sur l'astrologie ésotérique contemporaine.

Toutefois, avant d'aborder notre thème quelque peu ardu, je voudrais dire quelques mots au sujet de notre attitude en général, et je voudrais vous rappeler certaines choses.

Je n'ai essayé nulle part de vous transmettre les données mathématiques implicitement associées à mes déclarations dans cette série d'études astrologiques. Certains changements fondamentaux dans l'orientation de l'axe de la Terre ont lieu en ce moment, et ces changements jetteront pas mal de confusion dans les computations des astrologues. Ces changements se poursuivent lentement et progressivement, selon la loi cosmique. La précision des computations et des déductions n'est alors pas possible. Lorsque l'orientation et la "direction déterminée" du pôle de la Terre aura de nouveau été stabilisée, de nouvelles formules mathématiques fondamentales pourront être trouvées. Il n'y a pas eu, dans ce domaine, de précision véritable depuis l'époque égyptienne. Tout ce qu'il est possible de faire à ce sujet à l'heure actuelle doit être considéré comme seulement approximatif ; c'est pourquoi une base sûre pour l'analyse en matière de prédiction et d'interprétation n'est pas possible. Toute cette matière est encore obscure et pour ainsi dire incompréhensible à l'astrologue moyen et très certainement à l'étudiant moyen.

Je voudrais toutefois vous rappeler que plusieurs fois durant le grand cycle de vie de la Terre, il y a eu des changements "d'étoiles polaires" et que notre étoile polaire actuelle n'a pas toujours occupé cette position. La science elle-même le reconnaît.

Chacun des déplacements de l'axe de la Terre a été marqué par des catastrophes, des cataclysmes et un état de confusion, précédant les périodes de reconstruction, de stabilisation et d'apaisement relatif. Il y a un écho de ces événements macrocosmiques dans nos vies microcosmiques, aussi bien dans celle de l'humanité dans son ensemble que dans celle de l'individu. Et c'est la raison de la présente crise mondiale, bien que précipitée par l'erreur humaine et le péché, par le Karma passé et par l'idéalisme naissant (par effet du développement de l'intellect et de l'apparition de l'intuition) ; cette crise est le résultat de combinaisons plus vastes de courants de forces découlant de certains rapports macrocosmiques.

On peut dire d'une manière succincte que les causes suivantes concernant à la fois le cosmos et notre système solaire sont à l'origine de la présente crise mondiale et de la situation difficile que le monde traverse aujourd'hui.

1. La montée de force magnétique sur Sirius, qui produit certains effets sur notre système solaire et particulièrement sur notre Terre, via la Hiérarchie.

2. Un décalage de la polarité de la Terre, dû à l'attraction d'un grand centre cosmique. Ceci affecte puissamment l'orientation de la Terre et est à l'origine des tremblements de terre actuels, ainsi que des éruptions volcaniques et des nombreux tremblements de terre durant les cent cinquante dernières années.

3. Le grand périple du Soleil autour du plus grand zodiaque (il s'agit d'une période de 250.000 années, ou une ronde complète) toucha à sa fin lorsque le Soleil entra dans le signe des Poissons il y a deux mille ans. Ce processus de passage d'un signe à un autre et d'une zone d'influence à une autre, couvre une période de cinq mille ans si l'on considère le grand cycle ou la ronde majeure. Cette période de cinq mille ans englobe un cycle complet de transition jusqu'à ce que la possibilité de fonctionner sous l'inspiration du nouveau signe soit pleinement acquise. C'est pourquoi nous ne sommes pas à l'abri de troubles pour le moment.

4. Le passage de notre Soleil hors du signe des Poissons dans le Signe du Verseau est un autre fait à l'origine de la présente confusion. Cette confusion des forces dans le système solaire affecte particulièrement notre planète. Dans la transition d'un signe à l'autre, comme dans le cas actuellement du passage du signe des Poissons dans le signe du Verseau, la période transitoire est approximativement de cinq cents ans.

Ce sont là des facteurs dont les astrologues feraient bien de tenir compte. Je voudrais rappeler une fois encore aux étudiants que, lorsque je parle de signes, je me réfère aux influences des constellations telles qu'elles sont représentées par ces signes ; j'attire leur attention sur le fait que dans le grand processus évolutif et par suite de certains décalages et de divergences astronomico astrologiques, le Soleil ne se trouve pas dans la constellation auquel tel signe particulier lui est attribué à un moment donné. J'ai déjà attiré votre attention sur ce fait dans la première partie de ce Traité.

5. Un autre facteur peu connu réside dans le fait que la Lune se désintègre aujourd'hui avec une rapidité croissante, que ceci affecte nécessairement la Terre et a des incidences terrestres.

L'étudiant trouvera intéressant d'établir un parallèle entre ces grands événements cycliques et sa propre "apparition" fonctionnelle dans le temps et dans l'espace :

1. La succession des rondes majeures du zodiaque ou période de cycles d'approximativement 250.000 ans trouve son analogue dans le cycle de vie de la Monade.

2. La progression du Soleil lorsqu'il passe à travers les signes du zodiaque durant l'un des cycles de 25.000 ans trouve son analogue dans le cycle de la vie de l'âme ou de l'égo.

3. Le petit cercle zodiacal complété de l'angle de l'illusion extrême au cours d'une année, correspond à la vie de la personnalité.

En considérant ces points, il faudrait toujours se rappeler que les grands transferts de conscience, ou les grandes expansions de conscience sont inévitablement suivies d'un bouleversement des formes extérieures. Cela est vrai pour la vie de la divinité solaire, pour un Logos planétaire, pour l'humanité dans son ensemble et pour l'homme. C'est pourquoi il faut revenir une fois encore au problème mondial. Un événement majeur tel que celui du déplacement de l'axe de la Terre est en relation avec une initiation du Logos planétaire. L'étudiant peut noter ici l'incidence de ce fait sur la vie individuelle au fur et à mesure que l'homme développe sa conscience et son mode de vie sur  le Sentier du Disciple, et sur celui de l'Initiation. Au début de ce Traité, j'ai fait allusion au fait que les énergies majeures, agissant sur notre planète, peuvent avoir un effet de freinage ou au contraire une action stimulante. Ces énergies en effet provoquent un retard en produisant des cristallisations, des "concrétions" et un effet de freinage ou de conservation de ce qui est vieux et n'appartient qu'au passé, ou au contraire stimulent et provoquent un état fluide, favorable à l'extension et à l'expansion. L'étudiant avisé des choses humaines notera ces faits lorsqu'il étudiera les événements qui se déroulent sous ses yeux.

M'exprimant d'une manière très générale, je pourrais dire qu'il y a trois groupes majeurs de forces qui affectent notre planète : un groupe zodiacal, un groupe solaire ou systémique et un groupe planétaire. Toujours en généralisant, on pourrait dire que :

1. Les énergies zodiacales passent par Shamballa ; elles sont reliées au premier Rayon de la Volonté ou de la Puissance et affectent la Monade.

2. Les énergies propres au système solaire passent par la Hiérarchie et sont reliées au second rayon de l'Amour-Sagesse ou (comme on l'appelle souvent en astrologie ésotérique) le Rayon de la cohérence attractive ; elles affectent l'âme.

3. Les forces planétaires agissent sur l'humanité et sont reliées au troisième Rayon de l'Intelligence active ; elles affectent la personnalité.

J'y ai déjà fait allusion précédemment, mais je le réaffirme ici car je désire fixer nettement ce point dans votre esprit avant que nous allions de l'avant dans notre étude. Vous avez là une trinité majeure d'énergies qui émerge d'une vaste et incompréhensible agrégation de forces et d'énergies qui jouent le rôle de la "vie une" par rapport à ce triangle moins important.

Il faut aussi se rappeler que ce triple groupe d'énergies produit différents effets selon le type du mécanisme sur lequel il agit (ce type variant lui-même selon le degré d'évolution et le point de développement). L'effet, par exemple, d'une force du zodiaque ou du système solaire sur une planète sacrée ou sur une planète non sacrée diffère grandement tout comme l'effet des énergies agissant sur un homme dépendra de la réponse qu'elles évoqueront de la part de sa monade, de son égo ou de sa personnalité. Cet effet sera également autre s'il agit seulement sur une conscience de masse ou sur la conscience illuminée de l'humanité comme un tout, ou encore s'il agit sur un être non évolué ou sur un homme évolué, ou sur des disciples ou des initiés.

Le type du mécanisme, et la qualité de la conscience déterminent la réception et la nature de la réponse.

Ceci est un principe d'une importance fondamentale. Tant que les astrologues ne seront pas capables d'explorer le monde de la vraie signification et qu'ils n'auront pas une conscience inclusive, ils ne pourront pas interpréter avec exactitude les horoscopes individuels et de groupe. Je relève ce point car toute la science des Triangles concerne les énergies subjectives qui conditionnent la conscience, et non pas les effets que ces mêmes énergies provoquent sur les formes extérieures, sur le plan physique.

Vous pourriez ici, à juste titre, faire remarquer que "tel un homme pense, tel est-il" et que l'expression de cette énergie aboutira en dernière analyse au même résultat. Mais cela n'est pas tout à fait vrai. La réponse de l'humanité et de l'individu à la vie de la pensée intérieure et à la conscience subjective n'est pas immédiate. Il faut beaucoup de temps (spécialement dans les premiers stades), pour qu'une idée fasse son chemin dans le mental de l'homme et de là dans le cerveau, puis conditionne la nature émotionnelle.

Plusieurs vies, par conséquent, peuvent être nécessaires pour enregistrer les effets de ces énergies sur la vie de la pensée et la réponse de la vie sur le plan physique, une fois qu'elles ont été saisies. C'est pour cette raison que j'ai déclaré que la science des Triangles est à la base du système entier de l'astrologie et qu'elle n'est qu'en voie de révélation. Rappelez-vous que l'effet des énergies que nous allons étudier et de leur triple rapport mutuel, se produira dans le règne des idées, dans le monde de la conscience et de son expansion ; il embrassera, par conséquent l'activité mentale sensible d'un Logos solaire, d'un Logos planétaire, de l'humanité et de l'homme.

Cette science ne traitera pas, par conséquent, de la genèse des événements, excepté dans la mesure où toutes les idées finissent par s'exprimer sur le plan extérieur de la manifestation – une telle extériorisation étant, je le répète, fonction de la qualité et de la nature de l'appareil de réaction, qu'il s'agisse d'un système solaire, d'une planète, du quatrième règne de la nature ou d'un être humain. Je voudrais ajouter ici une sixième raison à l'appui de la tension actuelle qui se manifeste dans la réponse de la famille humaine à cette crise mondiale parce qu'elle est étroitement liée à tout le problème de la réponse consciente aux forces subjectives, s'exprimant elles-mêmes sous forme d'idées et de vastes courants de pensée. C'est un fait qu'aujourd'hui l'humanité dans sonensemble, commence à progresser dans le sens inverse sur la grande roue zodiacale, tout comme le disciple le fait lui-même ; le point d'inversion et le signe ou les signes dans lesquels ceci intervient marquent un très important point critique dans la vie d'un règne de la nature, et provoquent des bouleversements, des difficultés et toute la séquelle des réajustements nécessités par l'orientation nouvelle. Si vous ajoutez cette sixième raison aux cinq premières, vous ne serez plus étonnés que la situation du monde aujourd'hui apparaisse presque fantastique par ses difficultés et son ampleur.

Dans chaque triplicité, il y a toujours trois qualités majeures qui se manifestent, ou trois énergies de base qui cherchent à s'extérioriser et à répandre leur influence. En se manifestant dans le temps et l'espace, l'homme découvre que cela est vrai et constitue une loi de la nature ; l'on pourrait dire que la tâche du disciple est tel un observateur absolument détaché de devenir pleinement conscient de ces énergies et de leurs qualités expressives telles qu'elles l'affectent intérieurement. Il le fait sur le Sentier de Probation, sur le Sentier du Disciple et sur le Sentier de l'Initiation. C'est ainsi qu'il devient conscient de :

1. La triple énergie que constitue la personnalité, dont le corps vital est l'expression de synthèse.

2. L'âme triple dont le lotus égoïque est l'expression.

3. La triple monade qui s'exprime par une large diffusion dans le temps et l'espace de trois courants d'énergie créatrice.

Cette dernière définition est probablement dénuée de sens pour le non initié, mais il faut s'en contenter. Il y a un aspect qui se manifeste dans ces trois triplicités, qui est conditionné lui-même par le jeu mutuel de ces trois forces.

Cet aspect est leur expression globale, et le résultat heureux de leur activité.

1. Dans la personnalité, c'est le corps physique.

2. Dans l'âme, c'est le bouton central épanoui du lotus égoïque.

3. Dans la monade, c'est le "son qui géométriquement s'insère de force dans la vision du contemplateur", manière profondément ésotérique d'exprimer symboliquement ce qui ne peut être exprimé ou réduit à la tangibilité de la forme.

Si les étudiants appliquent cette idée à l'étude et à la compréhension des triangles astrologiques et refusent de perdre de vue ces triples énergies combinées, ils simplifieront grandement leur étude. Le microcosme, une fois connu, contient toujours la clé du Macrocosme. Le Macrocosme se reflète éternellement dans l'homme, le microcosme ; et c'est pourquoi l'homme a en lui-même la possibilité d'une compréhension totale.

Dans les nombreuses triplicités que nous étudierons, nous trouverons donc des correspondances avec la monade, avec l'âme et avec la personnalité dans l'homme ; nous trouverons une ligne du triangle incorporant une force dominante, et deux autres lignes qui durant un cycle particulier seront conditionnées par la première. Par exemple, vous avez une intéressante illustration de ce fait dans la nature du feu considéré ésotériquement dans sa triple expression dans le temps et l'espace durant un cycle de manifestation, car comme vous le savez la Sagesse Eternelle enseigne qu'il y a :

1. Le Feu électrique volonté monade feu initiatique.

2. Le Feu solaire amour-sagesse âme feu qualifiant.

3. Le Feu par friction activité personnalité feu purifiant intellectuel.

Je souligne cette triplicité, car elle vous est familière, et parce qu'elle constitue en même temps une bonne illustration de cette loi fondamentale.

Vous êtes ici : Accueil LA SCIENCE DES TRIANGLES LA SCIENCE DES TRIANGLES