N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

1. Les Triangles d'Énergie – Les Constellations

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

1. Les Triangles d'Énergie – Les Constellations

A l'arrière-plan des nombreux triangles qui s'entrelacent dans notre système solaire, et les conditionnent dans une très large mesure (bien qu'aujourd'hui plus potentiellement qu'en fait), il existe trois énergies qui proviennent de trois constellations majeures. Ce sont les émanations de la Grande Ourse, des Pléiades et de Sirius. On pourrait relever que :

1. Les énergies provenant de la Grande Ourse sont en rapport avec la volonté ou le but de notre Logos solaire ; elles sont, par rapport à ce grand Etre, ce que la Monade est à l'homme. Ceci est un profond mystère et l'un de ceux que même un initié du plus haut degré ne peut saisir. Les énergies septuples unifiées de cette constellation passent par Shamballa.

2. Les énergies provenant du Soleil Sirius sont en rapport avec l'aspect amour-sagesse ou avec le pouvoir d'attraction du Logos solaire, et avec l'âme de ce Grand Etre.

Cette énergie cosmique de l'âme est reliée à la Hiérarchie. Il vous a été dit que la grande Loge Blanche sur Sirius se reflète dans la Grande Loge Blanche de notre planète, la  Hiérarchie, et qu'elle trouve en celle-ci un mode d'expression et de service spirituel.

3. Les énergies qui proviennent des Pléiades, constituant un agrégat de sept énergies, sont en rapport avec l'aspect de l'intelligence active de l'expression logoïque, influençant le côté forme du monde manifesté.

Elles sont concentrées premièrement dans  l'Humanité.

En liaison avec ce triangle majeur, et affectant puissamment notre système solaire tout entier, il existe une triple relation mutuelle de grand intérêt, qui a un rapport particulier avec l'humanité. Ce triangle de forces relie l'une des constellations majeures, l'un des signes zodiacaux et l'une des planètes sacrées dans notre système solaire.

Premier Triangle :

Les Pléiades Le Cancer Vénus.

l'Humanité.

Second Triangle :

La Grande Ourse Le Bélier Pluton.

Shamballa.

Troisième Triangle :

Sirius Le Lion Jupiter.

La Hiérarchie.

Je me demande si vous pouvez saisir au moins partiellement et symboliquement le fait que ces triangles ne doivent pas être conçus comme étant  placés, statiques et éternellement les mêmes, ou comme tridimensionnels.

Ils doivent être compris comme étant mus d'un mouvement rapide, tournant éternellement dans l'espace, poursuivant incessamment leur marche en avant, dans une extension qui pourrait être quadri ou même quinquadimensionnelle. Il n'est absolument pas possible de les décrire ou de vous en présenter une image, car seul l'oeil de la vision intérieure peut imaginer leur progression, leur position et leur apparence. Ces trois triangles majeurs sont seulement partiellement manifestés à l'heure actuelle en ce qui concerne notre système solaire et seul un point du grand triangle en l'espèce un point de la Grande Ourse constitue avec le Bélier une ligne de force continue ; seul un point du Bélier à l'intérieur de lui-même et dans sa propre sphère d'influence avec le Lion et le Capricorne est en liaison avec Pluton.

C'est pourquoi la trame cosmique tout entière et notre système solaire sont des séries compliquées de triangles entrelacés, constamment mouvants, où de chacune des pointes de ces triangles émanent trois lignes ou courants d'énergie (neuf en tout) ; cette structure est responsive et réceptive au regard des énergies d'une nature triple également qui se trouvent dans sa périphérie ou dans sa sphère d'influence et d'activité vibratoire.

Il est inutile, pour les étudiants, d'essayer de démêler cet agrégat de courants entremêlés d'énergie. Tout ce qu'il est possible à l'heure actuelle pour l'homme à son niveau présent, c'est d'accepter à titre d'hypothèse ces déclarations concernant certains triangles majeurs qui affectent l'humanité et d'essayer de vérifier leur influence et tenter d'arriver à une certaine compréhension de ce canevas imbriqué que l'homme lui-même possède et que l'on appelle le "corps éthérique". L'étudiant peut espérer ainsi vérifier l'exactitude de ces affirmations par la qualité mise en évidence de l'aspect vie, de sa faculté de conditionner et les résultats de ce conditionnement dans la vie microcosmique de l'histoire et des événements. C'est cela que l'astrologie a cherché à faire en connexion avec les événements tangibes qui surviennent sur le plan extérieur de l'existence ; quant à nous, nous veillerons à ce que notre effort se maintienne  dans le cadre de l'histoire de la vie psychologique et ses incidences, et non dans le cadre des éléments du plan physique . Cette différence est fondamentale et doit toujours être présente à l'esprit. Les astrologues ont commencé à saisir une faible idée de l'entrelacement des triangles d'énergie en ce qui concerne notre Terre et ils l'ont fait d'une manière plutôt arbitraire en divisant les douze constellations en quatre triplicités, désignées par les appellations qualitatives de triplicité de terre ou triplicité de feu, chacune d'elles étant composée d'un signe cardinal, d'un signe fixe et d'un signe mutable. Ils divisent ainsi le zodiaque en un groupe quaternaire de triades entrelacées, chacune d'entre elles étant conditionnée par un des éléments fondamentaux. Ces triades constituent une série de triangles de base avec une incidence bien définie sur notre vie planétaire. Par suite du mouvement constant et partout présent, inhérent à notre système solaire et au zodiaque mouvement en avant, intérieur et mouvement de rotation on peut se faire une faible idée de l'extraordinaire complexité des diverses combinaisons de force de l'ensemble.

Une aide ultérieure pour saisir la beauté essentielle de ce mouvement coordonné et organisé et sa capacité de colorer et de conditionner la structure de l'univers dans sa totalité peut être apportée à ceux qui ont étudié quelque peu les différents triangles qui se trouvent dans le corps éthérique de l'homme et leurs relations mutuelles avec les sept centres auxquels j'ai fait allusion dans différents ouvrages. Quand les centres sont éveillés et actifs, leurs sphères d'influence entrent finalement en contact mutuel. En ce qui concerne l'énergie vitale, les circonférences de ces roues ou de ces tourbillons de force s'étendent jusqu'à se superposer l'une sur l'autre, présentant à une échelle réduite une condition semblable à celle des Triangles entrelacés, décrits plus haut.

A l'arrière-plan de cette conception de la relation, dans le temps et l'espace, entre la Grande Ourse, les Pléiades et le Soleil Sirius d'une part et notre système solaire, il existe et il faut se le rappeler une série de triangles s'entrelaçant entre les étoiles qui forment ces constellations intérieurement et notre système solaire. Vous avez par conséquent une relation entre :

1. Les sept étoiles composant la Grande Ourse,

2. Les sept étoiles composant les Pléiades, parfois appelées les sept "soeurs" ou "épouses" des Rishis ou Vies "informantes" de la Grande Ourse,

3. Le Soleil, SIRIUS.

Ceux-ci forment les triangles majeurs de force et sont tous contenus dans la sphère de Vie de ce Grand Etre dont l'intention manifeste est exprimée et amenée à l'existence par le truchement de ces trois groupes conjugués et notre système solaire. Ainsi que j'y ai fait allusion dans le  Traité sur le Feu Cosmique, ces quatre groupes d'étoiles constituent l'aspect manifesté ou la personnalité d'une grande Vie inconnue.

Sous cet angle, je ne cherche qu'à tracer un tableau général, car je n'ai pas l'intention de traiter de ces triangles cosmiques. Nous considérerons seulement les constellations qui se trouvent à l'intérieur du grand zodiaque qui sont connues des astrologues pour avoir un effet certain sur l'humanité et notre vie planétaire.

C'est pourquoi, en étudiant ces triangles, nous établirons (pour notre gouverne) certaines règles qui, grâce à la Loi de l'Analogie, pourront nous faciliter la compréhension de leur signification et des vérités connexes.

1. Tous les triangles étudiés seront considérés comme exprimant :

a. une énergie conditionnante majeure, à l'origine d'une manifestation. Ceci correspond à l'aspect monadique.

b. une deuxième énergie qualifiante, à l'origine d'une conscience.

Ceci correspond à l'égo ou à l'aspect de l'âme.

c. Une expression de force mineure, produisant une manifestation tangible. Ceci correspond à l'aspect de la personnalité.

2. Ces trois énergies seront par conséquent reliées aux trois aspects de la vie manifestée. Ces aspects ont été appelés dans ce traité :

Vie, Qualité, Apparence.

3. Ces énergies changent au-dedans d'elles-mêmes et c'est ainsi que parfois l'une d'elles fera résonner telle note dominante et quelquefois une autre note ; parfois une énergie secondaire pourra devenir une force conditionnante majeure, et parfois l'expression la plus basse passera au premier rang et deviendra de ce fait, pour un cycle donné, la caractéristique majeure du triangle. De tels événements cosmiques sont régis par la Loi de l'Urgence, évoquée par le processus évolutif et relative aussi au mouvement zodiacal et à ses facteurs mathématiques déterminants de nature interne sujet d'une telle ampleur et mystère d'une telle profondeur qu'aucune Vie au sein de notre système solaire n'a fait plus que d'en effleurer la portée. L'expression cyclique de la vie dépend de mutations constantes et de processus infiniment mouvants.

4. Les déclarations que j'ai faites dans cette tentative ce n'est que cela pour indiquer les grandes lignes d'investigation de la nouvelle science de l'astrologie ésotérique, ne peuvent être prouvées dans l'immédiat.

Plus tard une telle preuve sera possible. Tout ce que je vous demande pour le moment, c'est d'être intéressés dans la présentation, de vous efforcer d'en voir le schéma général et de saisir tant soit peu la synthèse relative qui est la base de toute manifestation. Partant de ce qui est accepté aujourd'hui, soyez prêts à faire un pas en avant vers de nouvelles  sphères de possibilités et de probabilités. Le temps justifiera l'information que je vous demande d'accepter comme hypothèse.

Je passerai ensuite à l'analyse de trois groupes de triangles qui sont d'une importance majeure pour l'humanité en ce moment, et qui fera suite à l'information déjà donnée. Ces groupes de triangles émanent des énergies qui atteindront l'individu à travers l'espace et c'est pourquoi elles ne peuvent être ignorées. Ce sont :

La Grande Ours Les Pléiades Sirius transmettent de l'énergie via Le Lion Le Capricorne Les Poissons ceux-ci transmettent l'énergie via Saturne Mercure Uranus qui atteignent les centres suivants :

Le centre planétaire de la tête Le centre planétaire Ajna Le coeur planétaire de là, aux Centre de la tête du disciple Centre Ajna du disciple Centre cardiaque du disciple qui finalement dirigent La base de la colonne vertébrale Le centre de la gorge Le Plexus solaire

1. J'examinerai avec vous quelques-uns des points et indications mentionnés dans le Tableau IX, se rapportant aux douze signes du zodiaque. Certains courants majeurs d'énergies conditionnantes apparaîtront comme reliés les uns aux autres, ainsi qu'à notre Terre ; ces courants peuvent se diviser en deux groupes :

2. Les énergies des rayons qui, nous dit-on, émanent de la Grande Ourse, suivant sept grands courants de force.

Les énergies inhérentes aux douze constellations qui se fondent avec les énergies des rayons, produisant ainsi le dualisme essentiel de la vie manifestée, et auxquelles, incidemment, il faut imputer les difficultés particulières qui confrontent l'humanité sur l'arc évolutif de l'expérience de la vie sur notre planète.

Je voudrais vous répéter une fois encore que ce que j'ai à dire sera en rapport avec les conditions actuelles du monde, avec l'humanité en général et aussi, en guise d'enseignement pratique, avec la vie du disciple.

Nécessairement, ces énergies ont une signification cosmique, solaire et planétaire, mais cet aspect-là est, pour le moment, hors de la portée du disciple ; il faut que la personnalité soit dépassée avant que les premiers pas vers la compréhension de ces mystères deviennent possibles, et une telle transcendance est quelque chose que vous n'avez pas encore accompli, mais qui un jour sera vôtre inévitablement.

Une fois que l'homme est devenu impersonnel, qu'il s'est libéré de toute réaction du soi inférieur, et que sa conscience est illuminée par la claire lumière de l'intuition, la "fenêtre de la vision" s'éclaircit et sa faculté de voir au sein de la réalité cesse d'être obstruée. Les obstacles de cette nature, (toujours édifiés par l'humanité elle-même) sont alors éliminés et l'étudiant voit la vie et la forme dans leur véritable rapport et peut comprendre et même "voir" occultement "le cheminement des énergies".

Le rapport entre certains rayons et certains triangles cosmiques pourra vous apparaître plus clairement lorsque le Tableau ci-après sera étudié avec soin.

Note – Les sept étoiles de la Grande Ourse sont les sources originelles des sept rayons de notre système solaire. Les sept Rishis (comme on les appelle) de la Grande Ourse, s'expriment par le truchement des sept Logoï planétaires qui sont leurs représentants et vis-à-vis desquels ils jouent le rôle de prototypes cosmiques. Les sept Dieux planétaires se manifestent par le truchement des sept planètes sacrées.

Chacun des sept rayons est transmis à notre système solaire par l'intermédiaire de trois constellations et des planètes qui les gouvernent.

TABLEAU IX

SERIE COSMIQUE DE TRIANGLES DE RELATION MUTUELLE
(Les Rayons, Constellations et Planètes)

       

Rayon

Constellations

Planètes (orthodoxes)

Planètes (ésotériques)

I. Volonté ou Pouvoir

Bélier

Mars

Mercure

Lion

soleil

soleil

Capricorne

Saturne

Saturne

II. Amour-Sagesse

Gémeaux

Mercure

Vénus

La Vierge

Mercure

Lune

Poissons

Jupiter

Pluton

III. Intelligence active

Cancer

Lune

Neptune

La Balance

Vénus

Uranus

Capricorne

Saturne

Saturne

IV. Harmonie par le conflit

Taureau

Vénus

Vulcain

Scorpion

Mars

Mars

Sagittaire

Jupiter

Terre

V. Science concrète

Lion

soleil

soleil

Sagittaire

Jupiter

Terre

Verseau

Uranus

Jupiter

VI. Idéalisme. Dévotion

La Vierge

Mercure

Lune

Sagittaire

Jupiter

Terre

Poissons

Jupiter

Pluton

VII. Ordre Cérémoniel

Bélier

Mars

Mercure

Cancer

Lune

Neptune

Capricorne

Saturne

Saturne

  

Je me propose maintenant de retracer certains courants déterminants d'énergie, alors qu'ils suivent leur cours depuis leur source via les constellations et les planètes jusque sur la Terre, et de la sphère terrestre au disciple ; ceci encore par le truchement de certains centres planétaires majeurs. De cette manière cette grande Synthèse (qui n'est autre que celle de la Vie qualifiée en manifestation), pourra être suivie dans son action  définie, dans ses effets solaires, planétaires et individuels, démontrant ainsi les rapports complexes qui unissent l'atome humain à ces grandes Vies, somme de tout ce qui est manifesté.

L'analogie entre le microcosme et le macrocosme s'avérera dès lors utile et le rapport entre une cellule ou un atome dans l'un des organes abdominaux, par exemple, avec l'âme sur son propre plan, illustrera d'une manière précise une interaction d'un ordre plus vaste. Dans cette action réciproque entre les grandes vies et les courants de force et d'énergie qu'elles émanent, ainsi que dans les activités essentielles partout déterminées par Cela en qui toutes les formes y compris la forme humaine ont la vie, le mouvement et l'être, on découvrira l'inévitabilité de l'achèvement ultime, l'inévitabilité de la loi et, en fin de compte, l'expression du Dessein divin inaltérable. Dans les effets de caractère évolutif de ce rapport entre la Vie et la Forme, on découvrira aussi la progression sûre d'une conscience croissante, s'épanouissant constamment, qu'elle soit macrocosmique ou microcosmique. C'est ainsi que la Volonté de Dieu conduit les mondes et que l'Amour de Dieu détermine les résultats.

Dans cet examen de la science fondamentale des Triangles (j'aurais pu tout aussi bien dire "dans la contemplation de cette science fondamentale des Triangles", car c'est cela qu'il faudrait faire si le résultat de nos efforts doit aboutir à une meilleure compréhension), le rapport entre les trois énergies de base qui affectent notre système solaire et l'effet prédominant de l'une d'entre elles dans tout cycle d'expression dans le temps et l'espace doivent toujours être présents à l'esprit. Une illustration de ce fait surgira tout naturellement devant nos yeux si nous nous souvenons que, dans ce cycle mondial de manifestation de notre système solaire, c'est le second aspect ou aspect conscience (celui du second Logos), qui est le facteur déterminant principal. C'est cet aspect qui donne la note du développement évolutif et qui attire toute l'attention des unités humaines en évolution. Il en est ainsi, alors même que d'autres facteurs sont présents et agissent. C'est pourquoi toute forme d'approche de la vérité et de la connaissance doit, dans ce cycle, être une démarche de la conscience. Dans un autre cycle, cette voie d'approche résidera dans l'aspect volonté ou même dans un autre attribut divin déjà présent mais non encore révélé, et pour lequel nous n'avons pour le moment pas de nom. Par conséquent, tout ce qu'un homme peut faire pour arriver à comprendre l'expérience de la vie ou une science occulte telle que la Science des Triangles, est de développer un certain degré de conscience et de perception. Ce point de perception dépend du développement individuel, et aussi de l'état de conscience de l'humanité dans son ensemble. Ceci implique deux voies de perception différentes mais interdépendantes.

En termes techniques, la perception et la faculté de répondre c'est-à-dire l'activité de la conscience qui observe par le moyen d'un mécanisme de réponse dépendent de la condition d' "éveil" des centres ou de leur état de repos. Cela est vrai pour un homme galvanisé et porté à l'action par ses sept centres, pour un Logos planétaire fonctionnant par les sept centres planétaires, pour un Logos solaire fonctionnant par des centres de réaction et d'activité vibratoire encore plus grands, et pour des Vies plus grandes encore, fonctionnant au moyen d'un agrégat de systèmes solaires. C'est de cette activité-là et de sa compréhension que dépend toute la science de l'astrologie ; dans cette affirmation je vous donne la clé qui révolutionnera un jour les méthodes astrologiques actuelles.

Les douze signes du zodiaque se divisent en deux groupes et leur synthèse présente beaucoup de rapports avec la Science des Triangles. Ce sont :

1. Sept signes en rapport avec le développement de la conscience planétaire sur Terre et ne touchant qu'incidemment la quatrième Hiérarchie créatrice, la Hiérarchie humaine.

2. Cinq signes en rapport avec le développement, dans le temps et l'espace, de la Hiérarchie humaine. Ces cinq signes ont une importance capitale et peuvent être énumérés comme suit :

a. Cancer

b. Lion

c. Scorpion

d. Capricorne

e. Poissons.

Ces cinq signes sont, au point de vue planétaire, en rapport avec les cinq grandes races dont notre présente race aryenne est la cinquième. Ces cinq races, sous l'influence des cinq signes, ont produit l'extériorisation que nous appelons les cinq continents : Europe, Afrique, Asie, Australie et Amérique.

Ces cinq continents sont par rapport à la Vie planétaire ce que sont les cinq glandes endocrines majeures par rapport à l'être humain. Ils sont reliés à cinq centres.

Tous ces phénomènes, toutes ces expressions de qualités et toutes ces évidences matérielles de la vie sont les symboles ou les signes visibles extérieurs de réalités intérieures et spirituelles ou de la Vie, quoi que ce soit que l'on entende par ce terme. Pour le but que nous nous proposons, nous pourrions définir la Vie comme l'énergie émanant de certaines grandes Vies qui se trouvent à l'arrière-plan de notre système solaire comme sa source et sa vie, tout comme la Monade se tient à l'arrière-plan de l'homme extérieur, manifesté sur le plan physique, ou à l'arrière-plan de l'âme. On pourrait dire que l'homme est l'expression de sept principes et en même temps l'expression vivante ou le résultat de l'activité de cinq plans. C'est dans ce 7 + 5 qu'il faut chercher la clé du mystère des sept et des cinq constellations zodiacales.

Dans le cadre de cette somme d'énergies qualifiées et actives, nous avons des influences et des impulsions actives aujourd'hui, provenant de trois constellations majeures. Ces influences s'expriment au travers d'autres constellations et d'autres planètes en rapport avec elles dans les trois principaux centres planétaires : Shamballa, la Hiérarchie et l'Humanité. C'est de ces centres que je voudrais traiter et j'entends continuellement me référer à leur rapport et à leur action réciproque. Je voudrais vous demander de garder toujours présent à l'esprit que ces énergies sont transmises d'un point à un autre, ou passent, avec un effet de transmutation, d'un centre à l'autre, apportant avec elles leur propre qualité vibratoire, mais apportant également celle du centre de transmission. Dans le transit d'énergie d'un centre majeur à un être humain et lorsque l'énergie est finalement ancrée dans le centre du disciple, vous noterez qu'il intervient alors la fusion de six énergies. Ces trois groupes d'énergies (chacune d'entre elles constituant une fusion de six énergies), constituent les énergies dominantes gouvernant l'être humain, et dont le nombre se monte à dix-huit ; c'est là que réside la clé du mystère de la "marque de la bête" qui est 666. C'est le nombre de l'homme actif et intelligent, capable de distinguer sa nature de la forme de sa nature spirituelle, dont le nombre est 999. Ces trois lignes ou courants d'énergie dans l'homme peuvent être énumérés comme suit :

I

 II

III

Volonté. Dessein

Amour-Sagesse

 Intelligence active

Esprit

Conscience

 Forme

1. La Grande Ourse

Sirius

Les Pléiades

Cosmique.

Cosmique.

Cosmique.

2. Le Lion

Les Poissons

Le Capricorne

Zodiacal

Zodiacal

Zodiacal

3. Saturne

Uranus

Mercure

Systémique.

Systémique.

Systémique.

4. SHAMBALLA .

HIERARCHIE

HUMANITE

Centre planétaire de la tête.

Centre planétaire du coeur.

Centre planétaire Ajna.

Terre.

Terre.

Terre.

5. Centre de la tête

Centre du coeur

Centre Ajna.

Initié.

Disciple.

Aspirant.

But égoïque.

Amour égoïque.

Mental spirituel (abstrait)

6. Base de l'épine dorsale.

Plexus solaire

Centre de la gorge.

Initié.

Disciple.

Aspirant.

Volonté personnelle.

Désir personnel.

Créativité personnelle.

 

Une étude de ce tableau montrera qu'il existe une structure à l'arrière-plan des nombreux triangles de force ; quelques-uns sont cosmiques, d'autres zodiacaux, d'autres appartiennent à un système solaire, d'autres sont planétaires ; ces forces agissent par réflexion sur le corps éthérique des disciples de tous degrés. Par le grand triangle de Shamballa, de la Hiérarchie et de l'Humanité, les forces cosmique, zodiacale et systémique sont concentrées, et toutes trois deviennent à leur tour un triangle macrocosmique d'énergies en rapport avec l'être humain. Vous avez par conséquent, les lignes de transmission de force suivantes :

Shamballa                                   Hiérarchie                      Humanité

Centre de la tête.                        Centre cardiaque.         Centre Ajna.

Base de l'épine dorsale.               Plexus solaire.               Gorge.

Un centre majeur a été omis ici parce qu'il est surtout relié au corps physique et à la conservation de la vie. C'est le centre sacré. De même que le corps physique est considéré par les vrais ésotéristes comme n'étant pas un principe, de même le centre sacré est considéré comme "une évocation nécessaire entre ce qui est en haut et ce qui est en bas, et entre ce qui est annoncé par le centre de la gorge et ce qui répond à une note qui retentit profondément".

Sous ce rapport, il existe un triangle d'énergie intéressant,formé par :

1. Le lotus égoïque.

2. Le centre de la gorge.

3. Le centre sacré.

Lorsque ce triangle fonctionne, il donne naissance à son tour à un triangle subsidiaire de force qui est formé par :

1. Le centre de la gorge.

2. Le centre sacré.

3. Le corps physique, symbolisé par les organes de reproduction.

Permettez-moi de m'arrêter un instant pour souligner que, dans cette étude des Triangles, il ne nous est pas possible de faire plus que d'étudier certains groupements majeurs de triangles et quelques-uns des plus importants triangles qui concernent l'humanité. Il est utile que les êtres humains comprennent qu'il existe d'autres évolutions et d'autres formes d'expression logoïque d'une importance égale à celle de l'évolution humaine. Il y a, en vérité, une véritable multiplicité de triangles. Car le triangle est la forme géométrique fondamentale de toute la manifestation et on peut le voir (pour ceux qui ont des yeux pour voir) à l'arrière-plan de toute la structure de l'univers, qu'il s'agisse de la manifestation d'un système solaire, de la manifestation d'une ronde zodiacale, de triplicités cosmiques ou du reflet minuscule de ce triangle divin du grand Tout que nous appelons homme. Lorsque l'être humain sera manifesté (car il n'est pas encore véritablement manifesté), le triangle qui symbolise cette manifestation sera les deux yeux et le troisième oeil :

1. L'oeil droit – l'oeil de bouddhi, de la sagesse et de la vision.

2. L'oeil gauche – l'oeil du mental, du sens commun et de la vue.

3. L'oeil de Shiva – l'oeil "omniscient", l'oeil qui dirige la volonté et les desseins de Dieu.

Ces trois sont en réalité :

1. L'oeil du Père – porteur de la lumière de la Grande Ourse.

2. L'oeil du Fils – porteur de la lumière de Sirius.

3. L'oeil de la Mère – porteur de la lumière des Pléiades.

C'est cette dernière énergie lumineuse qui est nécessairement et plus spécialement active lorsque le signe du Taureau prédomine dans un horoscope  planétaire ou individuel.

D'une manière inusitée (du point de vue humain), tout ce qui a trait au développement de l'humanité a été exprimé à travers les âges par l'homme en termes d'illumination ou de connaissance, en termes de vision et de pénétration de la lumière, conduisant ainsi à la révélation et, incidemment, au thème authentique de l'interprétation astrologique. Sous cet angle spécifique nous pourrons dès lors aborder l'examen des grands Triangles avec lesquels nous avons affaire aujourd'hui, et nous traiterons également de leur signification en termes de Lumière. Cette signification et cette approche peuvent être résumées dans les stances suivantes de l'Ancien Commentaire qui, lorsqu'elles sont étudiées avec soin, jetteront beaucoup de lumière sur le thème de ce sujet particulier :

I.

Au jour fixé, la lumière septuple du Père apporta du chaos son Dessein et son Plan. Les sept Dieux suprêmes s'inclinèrent devant ce Dessein et d'une seule volonté ordonnèrent le Plan.

L'Ourse et le Lion se réunirent et établirent leurs plans conformément au plan et but de leur Seigneur dirigeant. Ils appelèrent à leur aide le Père Temps (Saturne. A.A.B.) comme renfort, et celui-ci répondit à leur triple appel. A cet appel répondit également Sanat Kumara, Seigneur de Shamballa ; il se mit lui-même à étudier à nouveau le plan, aidé par le Père Temps, et cependant non affecté par le Seigneur du Temps, car lui-même était hors du temps, bien que tel n'était pas le cas pour les Vies qu'il conçut dans sa pensée et dans son Plan...

C'est alors que la triple lumière provenant de l'Ourse résidant dans son haut-lieu, du Lion, à un niveau inférieur et de Saturne en sa petite résidence se répandit dans la place-forte de notre planète. Shamballa était informé. Le Seigneur de la Vie et de notre Monde passa à l'action...

Le petit à l'intérieur du grand Tout (le disciple A.A.B.) répondit de même à la triple lumière, mais pas avant que les  cycles ne se déroulent maintes et maintes fois. Vers la fin du  jour du temps, Shamballa lança un appel, transmis de voix en voix et progressant sur le O.M. Le disciple entendant ce son,leva la tête ; une impulsion partant de la base monta dans le temps et l'espace. Le Lion dans le coeur et la tête rugit et se leva, tandis que Saturne accomplissait son oeuvre... et c'est ainsi que les jumeaux devinrent un.

II.

La lumière centrale de Sirius luit à travers les yeux du Fils ; la vision vint. La lumière de la sagesse pénétra dans les eaux et projeta le rayonnement des cieux dans les profondeurs. A cet appel attractif, la déesse monta à la surface (la déesse poisson, le symbole des Poissons. A.A.B.), donna la bienvenue à la lumière à l'intérieur des profondeurs et la saisit comme étant la sienne propre. Elle vit le Soleil, ayant vu son Fils, et ce jour-là le Soleil ne l'a jamais quittée. Il n'y a pas de ténèbres, il y a toujours la Lumière.

Et alors les cieux à l'intérieur du "cercle infranchissable" répondirent à la lumière de Sirius qui, passant à travers la mer des Poissons, éleva les poissons jusqu'à la sphère céleste (Uranus) ; c'est ainsi qu'une triple lumière mineure apparût : le radieux Soleil des Soleils, la lumière aqueuse des Poissons, la lumière céleste d'Uranus. Cette lumière descendit sur la sphère dans l'attente et alluma la galaxie des petites lumières sur Terre. Une Hiérarchie de Lumière surgit de son propre lieu ; la planète était éclairée.

III.

Le petit sur ce petit monde répondit lentement à cette lumière jusqu'à ce qu'aujourd'hui le petit monde des hommes commence à vibrer à l'unisson. Des changements sont apportés. Le coeur cosmique, le coeur du système et le petit coeur de l'homme commencent à battre comme un seul coeur, et tandis que celui-ci bat avec une grande force, il fusionne une note mineure en lui (celle du plexus solaire. A.A.B.), il élimine sa dureté et sa note de frayeur et met ainsi fin à l'illusion. Et une fois encore les deux sont un.

IV.

Les sept Mères fusionnent leur lumière et les font six (ceci se réfère à la Pléiade perdue. A.A.B.) et cependant les sept sont toujours là. Leur lumière est différente des autres lumières.

Cette lumière évoque une réponse à ce qui crie à haute voix : "Je suis le point le plus dense au sein de ce monde concret (Capricorne. A.A B.). Je suis une tombe ; Je suis aussi la matrice. Je suis le roc qui s'abîme lui-même dans les profondeurs de la matière. Je suis le sommet de la montagne sur laquelle le Fils est né, de laquelle on voit le Soleil, et qui capte les premiers rayons de lumière. Un Messager vient à moi (Mercure. A.A.B.) et dit : "Le Printemps du Jour d'en haut va venir, envoyé par le Père à la Mère." Sur sa route vers l'étoile mineure que nous appelons la Terre, il s'arrête à un brillant Soleil où brille la lumière de l'amour (Sirius. A.A.B.) et là il reçoit l'accolade de l'amour.

C'est ainsi qu'il apporte des dons lumineux à l'homme. Car il est homme lui-même et de ces trois (Les Pléiades, le Capricorne, Mercure. A.A.B.) l'Homme assume la nature qui est sienne aujourd'hui. Fils de la Mère, né de la tombe et montrant, après la naissance, la lumière qu'il a prise d'eux tous.

Alors il retourne aux trois inférieurs et pour ces âmes en prison, il devient en son temps un Messager. C'est ainsi que le Seigneur de Mercure se répète lui-même. Le Fils descend à nouveau sur le lieu de terre et de fer. A nouveau, Il connaît sa mère.

Et c'est ainsi que le petit sur la plus petite sphère devient le plus grand Dieu. Du centre directeur de sa vie sur Terre, il peine et travaille et exécute le Plan. (Le centre Ajna est le centre directeur. A.A.B.). Lui aussi répond à l'appel du besoin et du lieu choisi (le centre de la gorge, A.A.B.), il articule le Son qui en son temps devient la Parole. Et alors les trois sont deux et ces deux sont Un. Encore une fois, et à maintes reprises, les étudiants doivent se rappeler que nous étudions l'impact de l'énergie sur des unités énergétiques (toutes qualifiées et génératrices de phénomènes) et la réponse de ces unités énergétiques aux courants de force qui les atteignent et qui proviennent du "centre le plus éloigné". C'est par le développement de cette réponse à des points de contacts distants et à diverses sources d'émission d'énergies, que la sensibilité nécessaire est acquise. En général, la sensibilité est triple :

1. La sensibilité à l'égard de ce qui se trouve à l'intérieur de soi-même. Ceci lorsque la conscience a atteint un degré suffisant d'autonomie ouvre la porte à l'influx d'énergies provenant du "centre médian". Je parle sous une forme symbolique et pour ceux dont la connaissance du plan cosmique et de certains foyers dans l'espace et le temps leur permettra de comprendre ; aux non-initiés je dis simplement : "Répondez aux impacts de l'âme."

2. La sensibilité à l'égard de ce qui émane des "centres laissés à l'arrière plan" ou des courants d'énergie vitale qui restent actifs et centrés audessous du seuil de la conscience de veille. Ils stimulent les fils de la mémoire ; ils ramènent les regards (et c'est ici que réside la magie de l'énergie de l'oeil) vers le Point qui va de l'avant, Le Pèlerin sur son chemin ; ils conditionnent par l'habitude atavique la responsivité des unités distinctes dans la forme.

3. La sensibilité développée qui provient du "centre le plus éloigné" ; au début celle-ci est utilisée inconsciemment, mais plus tard elle est dirigée et mise au point consciemment ; autrement dit une sensibilité pleinement magnétique et attractive. N'oubliez pas que l'échange authentique implique un état de réciprocité et que les deux extrémités de la ligne vibrent finalement à l'unisson.

La prise en considération de l'indication que j'ai donnée plus haut à propos du symbolisme et de la signification des trois yeux dont l'homme dispose, s'avérera utile, de même que leur relation avec le coeur et la gorge suscitera des découvertes intéressantes. Les yeux sont en relation avec les trois centres mentionnés plus haut et, dans un contexte plus vaste, avec les trois centres planétaires : l'Humanité, la Hiérarchie et Shamballa. En outre, le rapport s'étend aux trois centres cosmiques : la Grande Ourse, Sirius et les Pléiades. 

Entre ces centres planétaires et leurs archétypes cosmiques lointains, il y a trois centres systémiques qui en ce moment et sous la loi cyclique sont Saturne, Uranus et Mercure. Entre eux, se trouve encore un triangle zodiacal composé du Lion, des Poissons et du Capricorne. Nous avons donc ici à considérer ces trois triangles :

 

Lorsque ceci sera compris, on pourra faire les déductions suivantes que je vous donne pour la valeur qu'elles ont à vos yeux ; cette valeur dépend du but placé devant vous, de votre position dans le temps et l'espace.

Le troisième Triangle illustre le jeu qui intervient entre trois courants de force qui, dans le cycle actuel du monde, conditionnent et influencent d'une manière radicale l'humanité ordinaire. N'oubliez pas que l'humanité elle-même constitue un grand centre dans la vie du Logos planétaire :

a. Le Capricorne indique ce qui est dense, des fondations solides, la concrétisation, la montagne du karma qui retient l'âme qui lutte ou la montagne de l'initiation qui doit être finalement gravie. Il signifie, par conséquent, la grande force de libération qui nous pousse aussi bien à l'expérience qu'il met un terme à cette expérience, et cela du point de vue humain. C'est le courant de force le plus important dans ce triangle particulier à l'heure actuelle.

b. Mercure apporte de son côté l'esprit vif et intuitif capable d'interpréter l'expérience qui favorise la croissance de l'intuition et relie l'homme spirituel intérieur à l'être humain extérieur, de telle sorte que leur future unité de direction, de conception et d'effort soit assurée.

Mercure apporte les changements dans la perception mentale qui conduiront finalement l'humanité à agir comme interprète et médiatrice entre les règnes supérieurs et les trois règnes inférieurs ; c'est ainsi que Mercure crée la triple activité du centre que constitue l'humanité dans le corps de l'Homme Céleste que nous nous efforçons de percevoir et de comprendre, et que nous considérons comme formant les trois phases de développement du mental :

1. Le mental abstrait – manas pur.

2. Le Fils du Mental – âme, manasaputra.

3. Le mental concret – le corps mental,

et leur correspondance dans l'énergie-substance :

1. L'oeil droit.

2. L'oeil gauche.

3. Le troisième oeil.

Dans ce cycle mondial particulier, c'est le Capricorne qui produit le moment critique, crise d'initiation et crise de destruction (en rapport surtout avec le règne minéral) doublée d'une crise dans la perception mentale, précipitée par Mercure. C'est cette perception mentale ajoutée à une participation mondiale à la "destruction du poids de la montagne de karma" qui annonce la vision de l'aube du jour nouveau au sommet de la montagne.

J'ai essayé ici de vous indiquer en langage imagé les trois courants d'énergie qui se rencontrent dans le centre appelé Humanité, impliquant par conséquent :

1. L'intelligence active de l'homme, latente dans le centre humain,

2. L'activité initiatique du Capricorne,

3. L'influence illuminatrice de Mercure.

Cette combinaison d'énergies produit une triplicité d'activité ayant aujourd'hui une grande importance.

Le deuxième Triangle a été appelé le "triangle de l'homme avancé" ; il est associé au royaume des âmes, au cinquième règne de la nature, lui-même relié au quatrième. C'est cette triplicité de forces qui, agissant sur le troisième Triangle, attire hors de son sein les unités d'énergie qui (à la suite de l'activité du Capricorne, de Mercure et de l'Humanité elle-même) sont prêtes à se mettre sous l'influence de la Hiérarchie, et à être emportées par des courants de force différents de ceux auxquels elles répondaient jusqu'ici :

a. Le signe des Poissons a une influence particulièrement puissante dans la vie de l'humanité en ce moment ; ceci est dû au fait que ce signe va être hors de cause, tandis que nous progressons sur la grande roue zodiacale. C'est ce signe qui, avec sa combinaison d'énergies, a été la cause d'une puissante activité vibratoire au sein de l'humanité qui lui permettra finalement de remplir avec succès le rôle de Sauveur du Monde. Les Poissons sont le signe de ce salut. Les Poissons sont aussi le signe de la mort, comme vous le savez, et sous cet aspect-là, nous voyons la correspondance de ce signe avec le premier aspect, l'aspect destructeur du Logos. Cet aspect de la mort est naturellement actif à la fin de l'âge des Poissons et apporte par conséquent la mort de la forme actuelle dans les trois mondes.

b. Uranus est la planète de l'occultisme, car elle voile "ce qui est essentiel ; elle cache ce qui doit être découvert et, au juste moment, elle transmet la connaissance du mystère caché". Aujourd'hui, pour la  grande masse des hommes, l'occultisme n'existe pas ; pour l'aspirant et le disciple, l'occultisme devient rapidement une source et un système de révélation au fur et à mesure qu'ils s'ouvrent à la sagesse de la Hiérarchie.  Le triangle Poissons-Uranus-Hiérarchie devient magnétiquement attractif à l'égard du triangle de l'Humanité. Uranus et Mercure conjugués constituent une dualité que le disciple apprend à résoudre ; dans le processus de cette résolution, il déplace son centre d'attention du règne humain au cinquième règne, la Hiérarchie des âmes. Les Poissons et le Capricorne à l'unisson provoquent ces changements qui "élèvent le disciple hors des eaux dans lesquelles il se noie rapidement, jusqu'au sommet de la montagne d'où il peut contempler le retrait des eaux. C'est ainsi qu'il se reconnaît lui-même comme un initié."

La crise mondiale actuelle devrait être vue et sera vue comme l'étroite interpénétration des deux triangles à un degré puissant, et cette synchronisation partielle (car si étroite qu'elle puisse être, il ne s'agira cependant pas encore d'un processus d'identification générale) constituera la sextuple énergie nécessaire à l'avènement de la nouvelle race, la sixième et de la nouvelle période mondiale, au cours de laquelle la solidarité et la fraternité s'exprimeront et se manifesteront dans toutes les relations humaines.

Le premier Triangle est le résultat du jeu réciproque des énergies provenant du Lion, de Saturne et de Shamballa. Sa puissance est naturellement ressentie plus directement dans le triangle de la Hiérarchie que dans celui de l'Humanité. Ces trois énergies sont quelquefois appelées (ceci pour tenter d'en rendre la compréhension plus facile et plus simple), la "triple énergie de la VOLONTE" :

1. La volonté de la détermination de soi – Le Lion.

2. La volonté de sacrifice – Les Poissons.

3. La volonté de choix – Le Capricorne.

La force de Shamballa se trouve à l'arrière-plan des deux autres triangles et elle est en même temps le récepteur de l'énergie provenant des trois constellations ci-dessus, fusionnant en une expression unifiée de volonté, démontrant ainsi qu'elle est la gardienne du but divin. Les triangles dont la Hiérarchie et l'humanité sont l'expression commencent à répondre à Shamballa.

Le centre hiérarchique le fait déjà dans une grande mesure, tandis que le centre humain n'y réussit que graduellement. Le premier triangle fondamental est occulte dans le vrai sens du mot, même pour l'occultiste entraîné et pour la majorité des membres de la Hiérarchie. C'est pourquoi quelques points seulement peuvent être mentionnés relativement à ce triangle, car l'on ne peut découvrir que peu d'éléments de compréhension à cet égard même chez un disciple avancé. L'information donnée est donc condamnée à avoir un caractèe purement académique et théorique.

a. Le Lion, qui exprime la volonté de se manifester de l'Entité consciente de soi, garde la clé du problème entier de l'être conscient de soi, qu'il s'agisse de la volonté d'être d'un Logos planétaire, d'un groupement ou d'un homme. La conscience de soi de l'homme est inhérente à la planète elle-même, qui est elle-même l'expression vivante d'un Etre pleinement conscient de soi. L'usage de la volonté par le centre de Shamballa implique l'utilisation consciente de cette énergie par le Logos planétaire ; ceci évoque aujourd'hui une réponse dans le monde des hommes, en termes de volonté à la fois supérieure et inférieure. L'homme du type volontaire (volonté égoïste) est apte à répondre plus facilement à cette force de Shamballa que le disciple ou l'aspirant, parce que ces derniers sont accordés à la vibration plus douce de la Hiérarchie. Je vous ai dit plus haut que cette force du Lion provenant de Shamballa trouve un chemin direct de pénétration dans  le centre humain au lieu de le faire indirectement par la Hiérarchie comme cela a été jusqu'ici le cas. Les conséquences de ce fait sont évidentes.

b. Saturne. Cette énergie concerne en premier lieu l'opportunité qui s'offre à l'heure actuelle à la Hiérarchie et à ses disciples affiliés. La phrase aux termes de laquelle "Saturne est la planète caractéristique de l'état de disciple" est fondamentalement vraie parce que l'homme ordinaire moyen, excepté lorsqu'il est en formation de groupe, n'est pas profondément affecté par son influence. Car la Hiérarchie en tant que groupe affronte une grande crise dans sa propre approche de Shamballa, analogue à celle qui confronte l'humanité aujourd'hui dans son effort de s'approcher et d'entrer en contact avec la Hiérarchie.

C'est ainsi que nous sommes en présence de deux crises entremêlées qui affectent à la fois l'humanité et la Hiérarchie, et ces crises devraient provoquer si elles sont surmontées correctement ce que l'on appelle un alignement ou une intégration qui aura pour résultat un influx beaucoup plus libre de l'énergie divine. Ces deux "temps d'approche" (qui sont de la nature d'une "double attirance magnétique et attractive"), sont conditionnés ou régis par Saturne ; dans le cas de l'humanité cette attirance se produit par la voie de la Hiérarchie et en dehors de la Hiérarchie, l'humanité ne peut faire face convenablement à la crise. Cela devrait rester présent à notre esprit et devrait hâter le travail des disciples et des aspirants dans leur lutte pour la libération de l'homme et pour provoquer une  intervention divine.

L'intervention désirée devrait venir par le canal de la Hiérarchie, si l'on veut que cette intervention ne soit pas trop destructive dans ses effets. La dernière intervention majeure à l'époque de l'Atlantide vint directement de Shamballa et aboutit à la destruction partielle de continents et de pays entiers.

Ces trois triangles d'énergie peuvent par conséquent être considérés comme fondamentaux et déterminants dans toutes les affaires planétaires et dans tout ce qui touche à la succession des événements. J'ai choisi par conséquent d'en aborder l'examen dans notre effort de comprendre cette science astrologique de base.

Vous êtes ici : Accueil LA SCIENCE DES TRIANGLES 1. Les Triangles d'Énergie – Les Constellations