N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Les Sept Rayons et leur Couleur

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les Sept Rayons et leur Couleur

L'unique Rayon duquel tous les autres ne sont que les sous-rayons peut être regardé comme un cercle de lumière septuple. L'étudiant est trop enclin à se représenter sept bandes s'abaissant à travers les cinq plans inférieurs jusqu'à ce qu'elles contactent le plan terrestre et soient absorbées dans la matière dense. En fait, ce n'est pas ainsi. Les sept couleurs peuvent être considérées comme une bande de sept couleurs, tournoyant, se déplaçant continuellement et s'avançant pour retourner vers leur source d'origine... Ces sept bandes de couleurs émanent du Rayon synthétique. Le sous-rayon indigo du Rayon indigo constitue la voie de moindre résistance venant du coeur de la matière la plus dense retournant de nouveau à la source. Les bandes de couleurs forment un anneau mis en circulation qui, se mouvant à différents taux de vibrations, passe à travers tous les plans, tournoyant en cercles vers le bas et remontant de nouveau. Ce que je cherche à mettre en évidence spécialement ici est que ces sept bandes ne se meuvent pas toutes au même taux, et en cela se cache la clé de la complexité de la matière. Certaines se meuvent à un taux de vibration plus rapide que certaines autres. Comme elles entraînent avec elles leurs monades correspondantes, vous trouvez ici la réponse à la question pourquoi certains égos semblent faire des progrès plus rapides que certains autres.

Ces cercles colorés ne suivent pas une course rectiligne et sans obstacles, mais s'entremêlent de la plus curieuse manière, se fusionnant l'un avec l'autre, s'absorbant l'un et l'autre dans des cycles établis, et se réunissant en groupes de trois ou cinq, se mouvant toujours plus loin. Ceci constitue la base réelle du modèle du losange sur le dos du serpent de la sagesse. Trois principales lignes de couleur devraient être dépeintes comme composant le travail en losanges sur la peau du serpent, avec les quatre autres couleurs entrelacées. Un jour, un étudiant de la couleur et de la Divine Sagesse devrait compiler un grand diagramme des sept plans, et superposer sur ces plans un serpent de la sagesse de sept couleurs. Si le dessin est fait correctement, certains modèles géométriques intéressants seront découverts quand les cercles passeront à travers les plans, et une certaine impression ou idée de la complexité de la matière des sept rayons sera transmise occulairement... 

La couleur n'est que la forme prise par une force quelconque, quand cette force se meut à une certaine vitesse et quand son action et son impulsion sont retardées ou accélérées par la matière à travers laquelle elle joue. Dans cette phrase réside la clé pour la solution du problème des différences de la couleur sur les plans supérieurs et inférieurs. La résistance de la matière au flux descendant de la force ou de la vie, et sa densité relative ou sa rareté expliquent pour une large part la distinction de la couleur. 

Les couleurs perçues dans l'aura d'un sauvage ou dans celle d'un homme ordinairement développé sont extraordinairement différentes. Pourquoi ? Parce que l'un se meut ou vibre à un taux lent, et l'autre avec une rapidité accrue. L'un a un rythme ralenti, apathique et lourd, l'autre vibre et se meut avec une vitesse formidable permettant en conséquence un mouvement plus rapide de la matière dont ses corps sont construits.

C'est pourquoi, j'aimerais signaler qu'à mesure que la race progresse en tant qu'unité collective, Ceux qui d'un plan supérieur la regardent attentivement, sont conscients du progrès constant dans les couleurs perçues, d'une pureté et d'une clarté plus grandes des nuances dans l'aura de la race, qui est constituée par les auras des unités composant la race. 

Ces influences (qui se révèlent comme des couleurs quand elles contactent la matière) se meuvent dans leurs propres cycles réglementés. Nous décrivons ces cycles comme correspondant à l'entrée ou à la sortie d'un rayon. Dans cette quatrième ronde, quatre rayons sont ordinairement en changement continuel à un moment donné. Je cherche par là à vous donner l'impression que, même si tous les rayons se manifestent dans le système solaire, les uns ou les autres d'entre eux domineront simultanément à certains stades de manifestations.

Ces rayons, forces, influences ou coordinations de qualités, quand ils sont exprimés en termes de lumière, colorent les matières sur lesquelles ils se heurtent de certaines nuances reconnaissables, et celles-ci donnent la tonalité à la vie de la personnalité ou à l'Ego. Vous les reconnaissez comme composant le caractère et le clairvoyant les perçoit en tant que couleur.

C'est pourquoi les groupes d'unités qui convergent par la similitude de vibration seront reconnus comme ayant approximativement la même nuance fondamentale, bien qu'avec plusieurs différentiations moins importantes dans la couleur et la tonalité. Comme exposé préalablement, la couleur des grandes masses de gens peut être jaugée et jugée. C'est ainsi que les membres de la Hiérarchie dans les Mains Desquels est placé le développement évolutionnaire dans les trois mondes, mesurent le stade atteint et le progrès accompli.

Différents rayons font leur entrée entraînant les unités colorées par eux. D'autres rayons se retirent emmenant avec eux les unités de teinte de base différente. Dans la période de transition la fusion des couleurs est d'une profonde complexité, mais d'une utilité et d'un avantage mutuel. Chaque rayon communique quelque peu avec les autres rayons qui sont dans le même temps en incarnation, et la fréquence du rythme en est légèrement affectée. Du point de vue présent et du temps dans les trois mondes, ceci peut être peu important, mais par les nombreux contacts et réactions des forces et des couleurs, et de leur constante action et réaction les unes sur les autres, résultera une ferme et générale égalisation ainsi qu'un rapprochement dans la vibration. Vous verrez donc comment la synthèse est accomplie à la fin d'un plus grand mahamanvantara. Les trois rayons absorbent les sept et mènent finalement à une fusion dans le rayon synthétique.

Dans le microcosme, les trois rayons de la Monade, de l'Ego et de la Personnalité dominent d'une manière semblable, absorbent les sept, et tôt ou tard, amènent également à une fusion dans le rayon synthétique de la Monade. La correspondance est parfaite. 

Chaque individu vibre selon une fréquence particulière. Ceux qui possèdent la connaissance, qui possèdent les facultés de clairvoyance et de claire audience, savent que toute matière possède un son, que toute matière vibre et que toute matière a sa couleur propre. Chaque être humain peut émettre un son spécifique ; en émettant ce son, il prend une certaine couleur ; la combinaison des deux est une indication (dans une certaine mesure) de ce qui lui est particulièrement propre.

Chaque unité de la race humaine se trouve sur l'un des sept rayons ; c'est la raison pour laquelle une certaine couleur prédomine en elle et pourquoi elle émet un certain son : mais les gradations sont infinies en ce qui concerne les teintes et les tons. Chaque rayon a ses rayons subsidiaires qu'il domine, agissant comme rayon synthétique. Les sept rayons sont en rapport avec les couleurs du spectre. Il y a le rayon rouge, le bleu, le jaune, l'orange, le vert et le violet ; et le rayon qui synthétise tous les précédents est le rayon indigo. Les rouge, bleu et jaune sont les trois rayons majeurs, les couleurs subsidiaires sont celles des quatre autres ; dans la Monade évoluante, elles trouvent leur correspondance dans la Triade spirituelle et le quaternaire inférieur. Le Logos de notre système est concentré sur l'amour, dont la couleur est bleue. Comme synthèse, c'est l'indigo qui se manifeste. Cette question des rayons et de leurs couleurs est très compliquée pour le néophyte.

Je ne peux que donner des indications, la lumière doit jaillir des suggestions accumulées. La clé se trouve dans la similitude de couleur qui comporte une ressemblance avec la note et le rythme. C'est ainsi que, dans le cas d'un homme qui se trouve sur les rayons rouge et jaune, le rouge étant son rayon primaire, et qui rencontre un autre être humain qui se trouve sur les rayons bleu et jaune, avec une ressemblance secondaire quant au jaune, dans ce cas il peut y avoir reconnaissance. Mais quand un homme appartenant aux rayons jaune et bleu, le jaune étant sa couleur primaire, rencontre un frère sur les rayons jaune et rouge, la reconnaissance est immédiate et mutuelle, parce que la couleur primaire est la même. Lorsque cette cause fondamentale d'association ou de dissociation sera mieux comprise, les couleurs secondaires seront utilisées comme terrain de rencontre, pour le bénéfice mutuel des deux parties en cause.

Parmi les couleurs, le rouge, le bleu et le jaune sont primaires et irréductibles. Ce sont les couleurs des rayons majeurs :

a. Volonté ou Pouvoir rouge.

b. Amour, Sagesse bleu.

c. Intelligence active jaune.

Pour les rayons subsidiaires, nous avons :

a. l'Orange.

b. le Vert.

c. le Violet.

et pour le rayon de synthèse : l'Indigo.

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Les Sept Rayons et leur Couleur