N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Le Règne Animal

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

Le Règne Animal

Le troisième rayon est particulièrement en relation avec le règne animal, produisant la tendance à une activité intelligente, que nous remarquons chez les animaux domestiques les plus évolués.

 

Influence

Le troisième Rayon, d'intelligence active ou d'adaptabilité, est puissant dans ce règne et s'exprimera de plus en plus intensément à mesure que progresse le temps, jusqu'à ce qu'il ait amené dans le monde animal cette réaction à la vie et à l'entourage qui peut le mieux être décrite comme "unité de concentration animale". A ce point, et cycliquement, le sixième Rayon, de la dévotion ou de l'idéalisme, pourra exercer son influence comme impulsion vers un but, et établira alors une relation avec l'homme, en faisant de lui le but désiré. Cela se voit par l'intermédiaire des animaux domptés, apprivoisés et domestiqués.

Résultats

 

Dans le premier cas, nous trouvons le troisième

 

produisant l'apparition de l'instinct, lequel à son tour crée et utilise ce merveilleux appareil de réponse que nous appelons le système nerveux, le cerveau et les cinq sens responsables d'eux dans un sens général. Il est à remarquer que, si grande que nous considérions la différence existant entre l'homme et les animaux, il y a, en réalité entre eux une relation plus proche que celle qui existe entre l'animal et le végétal. Avec l'influence du sixième rayon, nous voyons apparaître le pouvoir d'être domestiqué et entraîné, ce qui est, en dernière analyse, le pouvoir d'aimer, de servir et de passer du troupeau dans le groupe. Réfléchissez aux termes de cette affirmation paradoxale.

 

Le règne animal possède la qualité de croissance du but instinctif qui, dans sa forme la plus élevée, se manifeste comme domesticité des animaux les plus évolués, avec leur dévotion à l'homme. Derrière l'apparence des animaux, se trouve une constante orientation vers la compréhension, et une conséquente gravitation vers les formes de vie qui peuvent exprimer ce qu'ils désirent. C'est l'explication de l'influence du cinquième rayon de connaissance concrète, qui, à travers la famille humaine se déverse sur le troisième règne de la nature. 

Le premier point à mettre en valeur en ce qui concerne la responsabilité humaine envers les animaux est que le monde animal incorpore deux aspects divins, deux principes divins, et que deux rayons majeurs sont agissants dans leur manifestation ou leur expression. Ces deux aspects se retrouvent aussi dans l'homme, et c'est le long de ces deux lignes, que l'homme partage donc avec les animaux, que se trouvent la responsabilité et la possibilité de travail de l'homme ; c'est par l'usage de ces deux aspects de l'énergie divine qu'il se rendra compte de sa tâche et la conduira à son achèvement. La même activité divine et la même intelligence divine innée se retrouvent dans l'aspect-forme des deux règnes. Elles sont inhérentes à la matière elle-même. Mais ce troisième rayon, d'intelligence divine, fonctionne plus intensément et influence plus puissamment le règne animal que le règne humain.… Le second rayon est évidemment présent dans l'aspect : construction des formes, en tant qu'instinct grégaire et comme base des relations sexuelles dans les corps animaux. Il a une fonction similaire chez les êtres humains, et c'est le long de ces deux lignes qu'il faut trouver les points de contact et les opportunités d'assumer une responsabilité. 

Il apparaît clairement que l'effet de l'interrelation entre les animaux et les hommes a pour but de conduire à ce qui est appelé : l'individualisation. …

Les facteurs qui déterminent l'individualisation sont nombreux, en voici quelques-uns :

1. La réponse de la nature instinctive de l'animal à l'atmosphère mentale des êtres humains qui l'entourent.

2. L'amour et l'intérêt des gens à qui l'animal est attaché par les liens de l'affection ou du service.

3. Les impulsions des rayons actifs à un moment donné, tels que :

a. Le rayon de l'animal lui-même. Les éléphants sont sur le premier rayon ; les chiens sont des expressions du deuxième rayon ; le chat est une manifestation de vie du troisième rayon, et le cheval du sixième rayon. Les animaux qui sont sur les autres rayons ne sont pas encore prêts pour l'individualisation.

b. Le rayon de la, ou des personnes avec lesquelles l'animal est associé.

c. Le ou les rayons d'un cycle périodique particulier.