N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Le Règne Humain

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

Le Règne Humain

Influences :

Deux rayons d'énergie divine sont particulièrement actifs pour amener la manifestation de ce règne. Ce sont :

1. Le quatrième rayon, d'Harmonie, de beauté et d'unité, atteintes au moyen des conflits.

2. Le cinquième rayon, de connaissance concrète, ou de pouvoir de connaître.

Le quatrième rayon est, par excellence, celui qui gouverne l'humanité. Il y a ici une relation numérique à remarquer : la quatrième hiérarchie créatrice de monades humaines, le quatrième rayon, en cette quatrième ronde, sur le quatrième globe, la Terre, sont extrêmement actifs. C'est leur interaction et leur interrelation qui sont responsables de la place prédominante de l'humanité. Dans les autres rondes, l'humanité ne représentait pas l'évolution prédominante, ni la plus importante. Dans la ronde actuelle, elle l'est. Dans la ronde prochaine, l'évolution principale sera celle des âmes sur le niveau astral, et celle du règne des dévas. Symboliquement parlant, l'humanité marche maintenant dans la lumière du jour, sur la terre, et c'est à ces deux rayons qu'est due la mise en route du processus de l'évolution humaine dans ce cycle majeur. Notre objectif est l'harmonisation de l'aspect supérieur avec l'aspect inférieur, ou principes supérieur et inférieur, et ceci, à la fois dans l'individu et dans le tout. Cela implique conflit et combat, mais engendre finalement la beauté, le pouvoir créateur artistique et la synthèse. Ce résultat n'aurait pas été possible, s'il n'y avait pas eu le puissant travail du cinquième Rayon de la connaissance concrète qui, en conjonction avec le quatrième Rayon, produisit cette réflexion de la divinité que nous appelons un Homme.

L'entité humaine est une synthèse intéressante, du côté subjectif de sa nature, produisant une fusion de vie, de pouvoir, d'intention, d'harmonie, et d'activité mentale.

 

Ce qui suit doit être noté, car c'est d'un profond intérêt psychologique. 

 

Les Rayons I, IV et V

 

prédominent dans la vie de l'humanité et gouvernent, avec un pouvoir sans cesse croissant la vie mentale de l'homme, et déterminent son corps mental.

 

Les Rayons II et VI

gouvernent puissamment sa vie émotionnelle et déterminent le type de son corps astral.

Les Rayons III et VII

gouvernent la vie vitale-physique et le corps physique.

Résultats :

 

Suite au travail actif des deux rayons cités plus haut, nous voyons le quatrième rayon produisant finalement dans l'homme l'apparition de l'intuition. Le cinquième rayon est l'auteur, en lui, du développement de l'intellect. Ici, de nouveau, nous voyons apparaître en l'homme le grand don de synthèse et la prérogative d'unification, parce que, ainsi que nous l'avons dit précédemment, il fusionne en lui-même les qualités des trois règnes de la nature, incluant celui qui le précède et celui qui le suit.

1. Le règne des âmes intuition.

2. Le règne humain intellect.

3. Le règne animal instinct.

C'est là que se trouve son problème, c'est là aussi que se trouve sa gloire. Nous pouvons dire aussi que c'est de l'union de l'intuition positive et de l'instinct négatif qu'est né l'intellect, parce que l'homme répète en lui-même le grand processus créateur tel qu'il a lieu dans l'univers. Ceci est le côté créateur intérieur de la conscience, de même qu'il y a le côté créateur extérieur, dans la création des formes. 

Ce rayon introduit la faculté de discernement par activité mentale, et celle-ci, à son tour, équilibre ce qu'on appelle la nature d'amour, et constitue en vérité la cause de notre croissance évolutionnaire. La vie en formes passe, grâce à l'activité de discernement et de sélection, d'une expérience à une autre sur une échelle de contacts toujours plus grande. C'est ce rayon d'activité intelligente qui domine l'homme à notre époque. Les êtres humains sont en grande partie centrés dans leur personnalité ; ils sont "égocentriques" selon la terminologie du psychologue, qui reconnaît le principe intégrant de l'égo (dans beaucoup de cas) mais ne reconnaît pas encore l'égo ou âme adombrante, sauf sous le terme vague de "supra conscient". C'est pourquoi nous voyons l'humanité absorbée par une activité débordante, et caractérisée par un intérêt vital, plein de discernement et intellectuel pour tous les types de phénomènes. Cette tendance à l'activité ira en s'accroissant et en s'intensifiant jusqu'à ce que la race Aryenne fusionne avec la prochaine race-racine majeure, pour laquelle nous n'avons pas encore de nom, bien que nous reconnaissions déjà que dans cette race, l'intellect servira l'intuition.

L'activité humaine est considérée maintenant comme ayant atteint une incroyable vitesse et une grande intensité de vibration. Cependant, vu de l'angle de Ceux qui possèdent la connaissance, elle commence à peine à s'exprimer, et elle le fait relativement faiblement. L'accroissement de cette tendance à la rapidité vitale peut être observée si on étudie l'histoire et si l'on compare l'allure à laquelle l'homme vit maintenant, ainsi que la complexité et les multiples intérêts dynamiques de sa vie, à ceux de l'homme ordinaire d'il y a deux cents ans. Les vingt-cinq dernières années de l'histoire de l'homme montrent une accélération formidable, comparativement aux conditions d'il y a cinquante ans.

La raison de cet accroissement de l'activité intelligente, de la rapidité de réaction et de contact peut être trouvée dans le fait subjectif que l'humanité est en train d'intégrer très rapidement les trois aspects de la nature humaine en une unité appelée personnalité. Les hommes deviendront de plus en plus des personnalités, unifiant en une seule expression, leurs aspects physique, émotionnel et mental, et il s'ensuit qu'ils sont mieux capables de réagir au rayon de la personnalité intégrée de Celui en Qui nous vivons, nous nous mouvons et avons notre être.

Considérant donc le problème de la vie de l'homme, nous pouvons établir qu'il est puissamment affecté par les deux influences majeures qui agissent sur le règne humain : le rayon cosmique du système solaire, celui de l'Amour-Sagesse, et le rayon cosmique de la planète, qui est le rayon de personnalité du Logos planétaire, et qui est celui de l'Intelligence active ou adaptabilité. L'homme peut être défini comme une unité de vie consciente, amené à une expression tangible par l'amour judicieux de Dieu. Par les expériences de la vie, il se trouve en présence d'innombrables choix à faire, qui l'élèvent graduellement hors du règne du tangible dans celui de l'intangible. Tandis qu'il attire ou est attiré par la vie de son environnement, il devient de plus en plus conscient d'une série de valeurs de plus en plus élevées jusqu'à ce qu'il atteigne ce point de développement où l'attirance magnétique du monde subjectif, du mental intangible et des réalités spirituelles devienne plus puissant que les facteurs qui le séduisaient auparavant. Son sens des valeurs n'est plus déterminé par :

1. La satisfaction de sa nature animale instinctive.

2. Les désirs de nature émotionnelle et sentimentale de son corps astral.

3. L'attrait et les plaisirs de nature mentale et les appétits intellectuels.

Il est maintenant puissamment attiré par son âme, ce qui entraîne une formidable révolution dans sa vie tout entière. Le mot "révolution" étant pris ici dans son sens propre, un changement total de direction. Cette révolution a lieu maintenant, à l'échelle mondiale, dans les vies des individus du monde entier, et c'est l'un des facteurs principaux engendrant les puissantes idées expérimentales que nous voyons actuellement à l'oeuvre dans le monde. Le pouvoir attractif de l'âme grandit sans cesse, et celui de la personnalité faiblit en même temps. Tout cela est donc le résultat de l'expérimentation conduisant à l'expérience ; de l'expérience qui conduit à un meilleur usage des pouvoirs de la personnalité ; d'une meilleure appréciation d'un monde plus vrai de valeurs et de réalité, et d'un effort de l'homme pour s'identifier avec le monde des valeurs spirituelles et non plus avec le monde des valeurs matérielles. Le monde de la signification et des causes devient graduellement le monde dans lequel il trouve le bonheur, de sorte que ses intérêts majeurs et l'usage qu'il décide de faire de son temps et de ses capacités sont finalement teintés par de plus véritables valeurs spirituelles.

Il est alors sur le chemin de l'illumination. J'ai cherché à exprimer les effets des influences de ces deux rayons majeurs en termes de mysticisme et de philosophie, mais, en toute vérité, tout ce que j'ai dit pourrait être exprimé scientifiquement, en termes de formules scientifiques, si l'homme était mentalement équipé pour comprendre ces dernières. Mais cela n'est pas encore possible. Toutes les vibrations de rayons, quelles qu'elles soient, peuvent en dernière analyse être réduites en formules et en symboles.

Réaction à l'environnement ; réaction sensible aux influences de rayons qui gouvernent les formes et s'expriment par elles, formes composant l'environnement de l'homme ; pouvoir grandissant de faire la distinction entre les énergies et les forces ; sens des valeurs se développant lentement (ce sens étant celui qui dissipe finalement les illusions et révèle la réalité) et l'élévation de l'intérêt judicieux hors des mondes de l'expérience tangible, de la vie émotionnelle et de l'intérêt mental, tout cela exprime l'effet de l'interaction entre les deux rayons du système solaire et de la planète. Cette combinaison pénètre l'humanité et l'affecte.

L'une des choses les plus difficiles que les Maîtres aient à faire aujourd'hui, est de prouver à l'homme (ou de lui faire comprendre) que les anciennes valeurs reconnues et le monde tangible des phénomènes (émotionnel et physique) doivent être relégués à leur véritable place, l'arrière-plan de la conscience humaine, et que les réalités intangibles, ainsi que le monde des idées et des causes doivent devenir pour lui, dans le futur immédiat, le centre principal de son attention. Lorsque l'homme aura compris cela et qu'il vivra selon cette connaissance, alors l'illusion qui domine actuellement le monde se dissipera. 

Le rayon qui gouverne la totalité du règne humain est le quatrième, celui de l'Harmonie par conflit. On peut établir symboliquement que le rayon égoïque de la Vie qui adombre la famille humaine est ce quatrième, et que son rayon de personnalité est le cinquième, celui de la connaissance par discernement, le rayon appelé celui de la connaissance concrète ou de la science. L'Harmonie par conflit, et le pouvoir d'atteindre la connaissance au moyen du choix judicieux, tels sont les deux rayons ou influences majeures qui traversent l'humanité dans son ensemble et la poussent en avant vers sa destinée divine. Ce sont les facteurs prédisposant sur lesquels un homme peut compter, et dont il dépend infailliblement. Ils constituent la garantie de son accomplissement mais sont aussi un sujet de trouble et de dualité temporaire. L'harmonie, s'exprimant en beauté et en pouvoir créateur est obtenue par le combat, par l'effort et la tension. La connaissance, s'exprimant finalement par la sagesse, est atteinte à travers les agonies des choix successivement présentés. Ces derniers, soumis à l'intelligence judicieuse au cours du processus de l'expérience de la vie, engendrent en fin de compte le sens des véritables valeurs, la vision de l'idéal et de la capacité de percevoir la réalité derrière l'illusion qui la voile.