N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

4ème Initiation

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

4ème Initiation

 

La Renonciation – Quatrième Rayon – Energie d'Harmonie par le Conflit…

Le quatrième rayon comme il vous l'a souvent été dit, n'est pas en incarnation en ce qui concerne les égos ou âmes des hommes se réincarnant. Sous un autre angle, néanmoins, il est toujours actif et toujours présent, car c'est le rayon qui gouverne le quatrième règne de la nature, le règne humain dans les trois mondes de l'évolution strictement humaine. 

L'histoire humaine tout entière a été conditionnée par ce quatrième Rayon, celui d'Harmonie par le Conflit, et c'est ce rayon qui a déterminé le cercle infranchissable au sein duquel l'humanité doit travailler.

Actuellement, ce rayon a surtout un effet de groupe et il n'y a pas d'âmes de quatrième rayon en incarnation – sauf parmi les disciples de la Grande Loge Blanche. Lorsque l'humanité aura décidé du but et de la méthode de reconstruction et de réorganisation qui devra s'effectuer à l'intérieur de la périphérie du cercle infranchissable du quatrième rayon (si la décision de l'humanité est correcte et non ajournée), de nombreuses âmes de quatrième rayon reviendront en incarnation et mettront ainsi en oeuvre la décision humaine. Cela marquera un grand tournant dans l'histoire de l'humanité et permettra à l'énergie de septième rayon d'être utilisée le mieux possible.

Fondamentalement, ce quatrième rayon est responsable des tensions et des efforts, et du conflit initial entre les opposés majeurs que nous appelons esprit-matière. C'est cette énergie de quatrième rayon qui fait apparaître la distinction (si souvent incomprise de l'homme) entre le bien et le mal. Aux temps atlantéens, les chefs des hommes, sous l'influence de cette énergie prépondérante de quatrième rayon, décidèrent de mettre l'accent sur l'aspect matière, en accord avec leur désir et leur réaction émotionnelle qui est présente dans la dualité essentielle de la manifestation et inaugurèrent ainsi l'ère du Matérialisme. Cette ère s'est développée par la cupidité, la haine, la séparativité et l'agression qui l'accompagnaient. En notre siècle, ce matérialisme a conduit à la guerre mondiale qui était en réalité l'expression d'une orientation nouvelle et donc, dans une certaine mesure, d'un triomphe futur du Bien.

L'équilibre s'établit lentement, très lentement, du côté esprit de cette dualité. Il n'est pas encore complètement établi, même en intention, mais les questions en cause deviennent de plus en plus claires dans le mental des hommes et des signes indiquent qu'ils décideront finalement avec justesse, qu'ils atteindront ce point d'équilibre et jetteront, en fin de compte, le poids de l'opinion publique du côté des valeurs spirituelles, ce qui conduira à une renonciation collective au matérialisme, principalement sous ses formes physiques et grossières. Le temps n'en est pas encore venu, mais un grand éveil se manifeste ; les hommes, cependant, ne verront juste que lorsque ce Principe de Conflit aura été correctement apprécié, en tant que nécessité spirituelle, et qu'il sera utilisé par l'humanité comme un instrument pouvant libérer des dominations mauvaises, et des principes faux. De même que le disciple s'en sert pour se libérer de la domination de la matière dans les trois mondes, en commençant par se libérer de la domination du corps physique, puis en échappant à la domination de sa nature émotionnelle, et en se formulant une idéologie spirituelle qui lui permettra d'échapper aux trois mondes des formes et de commencer à fonctionner en tant que personnalité pénétrée par l'âme, de même l'humanité devra effectuer tout cela en formation de masse. Tout ce processus atteint son apogée quand la quatrième initiation, la Grande Renonciation, est prise par l'homme aujourd'hui et par l'humanité dans un avenir lointain. Ce "point d'émergence" est atteint par la décision juste et comme résultat d'une utilisation correcte du Principe de Conflit.

Ce Principe de Conflit est familier à tous les aspirants qui luttent, et il conditionne toute leur vie, produisant crises et tensions qui parfois dépassent presque ce qui est supportable ; elles indiquent néanmoins un développement rapide et un progrès sûr.…

… C'est un conflit qui a englouti les masses en tous pays, qui provoque encore des conflits physiques, une tension émotionnelle et des problèmes considérables au niveau mental. Ce conflit s'atténuera beaucoup quand les masses en tous lieux seront convaincues que de justes relations humaines sont de bien plus grande importance que la cupidité, l'orgueil, l'accaparement territorial et les possessions matérielles.

Il est évident que cette énergie de rayon, incarnant le Principe de Conflit, a un effet curieux et unique sur les relations. Ceci est dû à l'interrelation de ce Rayon d'Harmonie par le Conflit et du Rayon d'Amour-Sagesse ; ce deuxième rayon est avant tout celui des justes relations humaines, en ce qui concerne le quatrième règne de la nature. L'énergie de l'amour gouverne toutes les relations entre les âmes, et régit la Hiérarchie, le royaume des âmes. L'énergie de la sagesse devrait gouverner toutes les relations au sein du quatrième règne, le règne humain ; un jour il en sera inévitablement ainsi, d'où l'accent mis sur la nécessaire présence, aujourd'hui dans le monde, de personnalités pénétrées par l'âme, ainsi que le proclament toutes les vraies écoles ésotériques.

On pourrait dire que l'effet du Principe de Conflit, agissant sous l'influence du quatrième Rayon et gouverné par le deuxième Rayon sera – concernant l'humanité – d'engendrer de justes relations humaines, et de développer un esprit universel de bonne volonté parmi les hommes. Seuls les penseurs les plus attardés ne verraient pas que ces deux résultats du conflit, engendrés actuellement, sont les deux facteurs les plus désirables, en vue desquels tous les hommes de bonne volonté devraient travailler.

L'afflux d'énergie dans l'humanité, en ce moment, est entièrement en faveur de tels efforts, et le Principe de Conflit a agi si efficacement que tous les hommes désirent l'harmonie, la paix, l'équilibre, l'adaptation correcte à la vie et aux circonstances, ainsi que des relations humaines justes et équilibrées.

Dans tous les pays, et chez tous les types d'hommes – sincèrement ou non – ce dont parlent les journaux, la radio, ce que l'on dit dans les conférences est en faveur de l'harmonie et d'une reconnaissance étendue des ajustements nécessaires. Même les forces du mal, qui demeurent encore actives, cachent la cupidité de leurs buts derrière un désir simulé d'unité mondiale, d'harmonie mondiale et de justes relations humaines. Les masses dans tous les pays ont été convaincues, par les preuves fournies par le Principe de Conflit, que des changements fondamentaux dans l'attitude et les buts des hommes doivent être réalisés pour que l'humanité survive ; chacun à sa manière cherche une solution, avec sagesse ou non.

La guerre a eu pour résultat beaucoup de bonnes choses, en dépit de la destruction des formes. Les causes de la guerre sont mieux comprises ; les questions impliquées se clarifient lentement ; l'information, couvrant toutes les nations – même lorsqu'elle n'est pas correctement présentée – a éveillé le genre humain au fait qu'il y a un seul Monde. La communauté de douleur, de chagrin, d'angoisse, de faim et de désespoir, a rassemblé les hommes plus étroitement, et cette relation engendre beaucoup plus l'harmonie que l'homme ne le croit. Le monde des hommes, aujourd'hui, est plus étroitement soudé subjectivement (en dépit de tous les clivages et conflits extérieurs) qu'il ne l'a jamais été dans l'histoire ; il existe une détermination plus ferme visant à établir de justes relations humaines et une perception plus claire des facteurs impliqués. Le Principe de Partage, inhérent au deuxième Rayon, celui d'Amour-Sagesse, qui concerne de façon si fondamentale les relations, gagne du terrain, et sa puissance est libérée par l'activité du quatrième Rayon. Ce Principe de Partage, bien qu'encore non sanctionné officiellement, est envisagé et sera un jour le facteur dominant la vie du monde, réglé et gouverné par des hommes éveillés aux besoins humains sur le plan physique.

Le quatrième Rayon, Harmonie par le Conflit, est actif partout dans la famille humaine, et gouverne les affaires humaines ; partout dans la vie de l'individu, des groupes, des organisations et des Eglises, dans la vie des nations et dans la vie du genre humain tout entier, les problèmes sont en voie de clarification, et l'humanité est conduite d'une renonciation à une autre, jusqu'à ce qu'un jour le règne humain uni prenne la quatrième-initiation et accepte la Grande Renonciation. Ce stade, très éloigné encore dans l'avenir, va affilier l'humanité à la Hiérarchie et libérer des millions d'hommes de l'esclavage du matérialisme. Ce moment de l'histoire humaine viendra inévitablement. Le premier signe indiquant que cette lointaine vision a été perçue pourrait peut-être se remarquer dans l'instinct prédominant de partager, dont le motif, actuellement, est l'instinct de conservation, mais qui se transforme nettement en mode possible d'action, à l'horizon lointain de la pensée humaine. Le vrai partage implique indubitablement beaucoup de petites renonciations, et c'est à partir de ces petites renonciations que la faculté de liberté est lentement engendrée, et que l'habitude de la renonciation peut finalement se stabiliser ; cette faculté et ces habitudes, ces activités altruistes et ces attitudes spirituelles habituelles, sont les stades préparatoires à l'Initiation de la Renonciation, de même que l'effort fait pour servir ses semblables prépare à la troisième Initiation, celle de la Transfiguration.

L'adombrement de tous les disciples et initiés, et la Stimulation subséquente de leur nature et de leur entourage, doivent inévitablement provoquer le conflit ; le déversement de l'amour stimulant de Dieu dans le coeur des hommes doit également et inévitablement provoquer le conflit ; la ligne de clivage entre les hommes de bonne volonté et le caractère non réceptif de ceux que cette qualité n'influence pas seront clarifiés de manière constructive, utile et abondante. Il est évident aussi que, lorsque le Christ établira le "centre ou point focal de Dessein divin" en quelque endroit précis de la terre, sa radiation et sa puissance de mise en oeuvre produiront aussi le conflit nécessaire précédant la clarification et la renonciation aux obstructions.

Mais il viendra un moment dans les trois sphères d'activité que prévoit le Christ, où le conflit sera remplacé par l'harmonie ; ceci est dû à ce que l'énergie de l'harmonie par le conflit est sous la domination de l'énergie du deuxième Rayon, Amour-Sagesse. En ce qui concerne l'humanité dans son ensemble, le conflit des idées et du désir émotionnel est aujourd'hui si vif, qu'il va finalement s'épuiser, et que les hommes se tourneront avec soulagement et avec l'envie d'échapper à davantage d'agitation, vers de justes relations humaines ; ce sera la première décision humaine majeure vers une harmonie longtemps souhaitée. L'attitude des masses tendra alors de façon saine vers l'harmonie, grâce au travail des hommes et des femmes de bonne volonté mettant en oeuvre le "flux d'amour divin qui pénètre dans le coeur des hommes".

A l'heure actuelle, les deux aspects de ce quatrième rayon – l'aspect ou Principe de Conflit et l'aspect ou Principe d'Harmonie – luttent pour engendrer la libération du genre humain et lui faire trouver son équilibre. Jusqu'à une date très récente, le Principe de Conflit a constamment augmenté en puissance, et cependant le résultat de ce conflit est une nette tendance vers l'harmonie ; on la voit se dégager de la pensée humaine ; on assiste à une lente reconnaissance du concept d'harmonie par l'établissement de justes relations humaines. Les activités du genre humain, en particulier celles des gouvernements, ont été d'un égoïsme ignoble et dominées par les concepts de bataille, d'agression et de compétition depuis des millénaires ; les territoires de la planète sont passés en différentes mains plusieurs fois, et le monde a été le terrain de jeu d'une longue succession de conquérants ; les héros de la race – perpétués dans l'histoire, la pierre et la pensée humaine – ont été les guerriers, et la conquête était l'idéal. La guerre mondiale (1914-1945) a marqué un point culminant dans le travail du Principe de Conflit et, comme je l'ai montré, les résultats de ce travail inaugurent aujourd'hui une ère nouvelle, une ère d'harmonie et de coopération, car la tendance de la pensée humaine est tournée vers la cessation du conflit. Ceci est un événement d'importance majeure et doit être considéré comme indiquant un tournant dans les affaires humaines. Cette tendance trouve son impulsion dans la lassitude des combattants, le changement d'estimation des valeurs concernant ce que l'homme accomplit, et la prise de conscience que la vraie grandeur ne s'exprime pas par des activités telles que celles d'Alexandre le Grand, de Jules César, de Napoléon ou d'Hitler, mais par ceux qui voient la vie, l'humanité et le monde comme un tout uni, fait de relations mutuelles, de coopération et d'harmonie. Ceux qui luttent pour cette unité mondiale, et qui éduquent l'humanité quant aux Principes d'Harmonie et de justes relations humaines, seront un jour reconnus comme les vrais héros.

Le facteur qui doit relier et reliera le Principe de Conflit à l'expression de l'harmonie, et qui engendrera le nouvel ordre mondial, la civilisation et la culture nouvelles, est l'orientation et la voix de l'opinion publique, ainsi que l'occasion offerte aux hommes de partout de réaliser la sécurité sociale et de justes relations humaines. Aucun gouvernement ne pourra le réaliser mais bien la rectitude innée des hommes, quand on leur aura appris à apprécier clairement les questions posées, les relations qui doivent s'établir et l'immense unité subjective de l'humanité. Ceci ne se produira pas sans une période intensive d'éducation planifiée, une presse et une radio vraiment libres – libres de dire l'exacte vérité et de présenter les faits tels qu'ils surviennent, sans être dominées on influencées par une ingérence gouvernementale, des groupes de pressions, des organisations religieuses, ou par des partis dictatoriaux ou des dictateurs.

Les disciples du monde, aujourd'hui, sont immergés dans un océan d'énergies antagoniques ; le Principe de Conflit touche toutes les vies, est puissant dans la conscience de chaque aspirant et conditionne la conscience de masse de l'humanité. Emotionnellement et physiquement, les masses de tous les pays sont agitées par ce conflit ; les disciples qui sont sur terre, et les personnes qui pensent sont partout secoués mentalement ainsi qu'émotionnellement et physiquement, d'où l'intensité de leur problème. Les points de crise ont été nombreux dans la vie des disciples lors des dernières décennies ; un point de tension est maintenant atteint ; il est extrême ; avec quelle rapidité cette tension peut-elle engendrer le nécessaire point d'émergence ?

Je n'ai pas l'intention de traiter longuement de l'effet de ce conflit dans la vie des disciples. Il s'agit d'une histoire qui leur est très familière ; les aspirants et les disciples sont, du point de vue de l'évolution, les êtres les plus strictement humains du quatrième règne de la nature, parce que mental, émotion et activité physique sont intégrés en un tout qui fonctionne, ou sont en voie d'être intégrés. Cependant le disciple sait que, de ce conflit, découlera sa complète harmonisation ; la fusion de l'âme et de la personnalité sera consommée, et c'est à cela qu'il travaille. Il peut appliquer le même principe lorsqu'il examine les affaires humaines en général ; il faut qu'il voie, dans tout conflit sur terre, le nécessaire acheminement vers une harmonie finale – harmonie basée sur la perception mentale vraie et un idéalisme sain. C'est ce processus de développement d'une compréhension mentale et d'une attitude rationnelle et saine, mais néanmoins spirituelle, qui est en cours actuellement. L'apparition des nombreuses idéologies est la garantie que le vrai idéalisme se dégagera un jour, et gouvernera – idéal des justes relations humaines. C'est la lutte entre la prépondérance de l'émotion et la prépondérance du mental qui conditionne actuellement le genre humain. Quand un conflit mental, émotionnel et physique fait rage, les conséquences en sont nécessairement difficiles, mais elles sont surmontables.

Aujourd'hui, les conflits sont nombreux, vitaux et inévitables ; ils existent dans la conscience de l'individu et dans la conscience de masse ; ils présentent des points constants de crise, et engendrent aujourd'hui un point de tension mondiale qui semble presque insupportable. Mais, en avant du disciple, comme individu, et en avant de l'humanité, il existe un point d'émergence.

Que doit faire le disciple pendant que ce point de tension le domine, lui et ses frères ? La réponse est simple. Que chaque disciple, et tous les groupes de disciples cultivent l'aptitude à penser sainement, selon une bonne orientation et avec un point de vue large ; qu'ils pensent vraiment, en n'esquivant aucun problème, mais en s'en tenant toujours à une compréhension sans passion et aimante ; qu'ils fassent preuve, dans leur entourage, des qualités qui établiront de justes relations humaines et indiquent, à une faible échelle, la conduite qui un jour caractérisera l'humanité éclairée ; qu'ils ne se découragent pas, mais s'en tiennent fermement à la conviction de l'inévitable destinée spirituelle de l'humanité ; qu'ils se rendent compte pratiquement que les âmes des hommes sont une et qu'ils apprennent à regarder au-delà de l'apparence en direction de la conscience spirituelle intérieure, parfois lointaine ; qu'ils sachent que l'actuel conflit mondial prendra fin.

L'issue parfaite du conflit sera nécessairement absente, car la perfection n'est pas encore possible pour l'homme ; néanmoins, on peut aboutir à une situation qui rendra possible le retour du Christ en relation objective avec l'humanité, et qui lui permettra de se mettre à son travail de résurrection de l'esprit humain, qu'Il dégagera de la tombe du matérialisme, et fera entrer dans la claire lumière de la perception spirituelle. C'est dans ce but que tous les hommes doivent travailler.