N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Relation des Sept Rayons avec les Initiations

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Relation des Sept Rayons avec les Initiations

Il vous sera évident que – l'énergie étant la base de notre monde manifesté tout entier – une initiation est un état de conscience où le disciple parfaitement préparé utilise les énergies disponibles (au moment de l'initiation) pour faire des changements de nature très importante et révélatrice dans la conscience. Chaque initiation met l'initié en mesure de maîtriser certaines énergies s'y rapportant, et lui permet de devenir de plus en plus un manipulateur entraîné de ces énergies. Chaque initiation lui donne une compréhension de l'énergie apparentée et de son champ d'activité. Chaque initiation lui révèle la qualité et le type de stimulation à évoquer lorsqu'il entre en contact avec n'importe quelle énergie particulière de rayon.

Chaque initiation établit une relation entre l'initié et l'énergie de rayon impliquée, de sorte que, progressivement (quel que soit le rayon de son âme ou de sa personnalité), il lui est possible de travailler avec la qualité et l'aspect créateur de tous les rayons, bien qu'il garde toujours une plus grande facilité de travail avec le rayon de son âme, et plus tard avec le rayon de la Monade – l'un des trois Rayons d'Aspect.

Je vous demande de vous rappeler que tous les êtres humains doivent finalement exprimer la qualité et la vie de l'un des trois Rayons d'Aspect, même si – dans le temps et l'espace – leur âme peut, à l'origine, se trouver sur l'un des quatre Rayons d'Attribut. Il pourrait être utile ici d'énumérer les rayons, pour rafraîchir la mémoire du néophyte :

Rayons d'Aspect :

Rayon de Pouvoir, de Volonté ou Dessein.

Rayon d'Amour-Sagesse.

Rayon d'Intelligence active créatrice.

Rayons d'Attribut :

Rayon d'Harmonie par le Conflit.

Rayon de Science concrète ou Connaissance.

Rayon d'Idéalisme ou de Dévotion.

Rayon d'Ordre ou de Magie Cérémonielle.

C'est le contact avec l'énergie du troisième Rayon, Intelligence Active, ou (ainsi qu'on l'appelle parfois) énergie pénétrante de la perception mentale divine qui permet à la conscience de l'initié d'entrer dans les "secrets du Mental de Dieu". Ce sont les quatre Rayons d'Attribut qui, dans le cycle évolutif, modèlent son caractère (ou appareil de contact) et évoquent sa qualité essentielle. Les trois Rayons d'Aspect lui permettent de prendre les quatre initiations supérieures – les initiations 6, 7, 8, 9 – et sont en rapport avec Shamballa, uniquement. Les quatre Rayons d'Attribut, en particulier lorsqu'ils sont synthétisés par le moyen du troisième Rayon d'Aspect, sont reliés plus nettement à la Hiérarchie, et donc reliés aux cinq premières initiations. Les Rayons d'Aspect sont essentiellement liés à l'aspect vie ou volonté de la divinité, les Rayons d'Attribut sont liés à l'aspect conscience.

Chaque être humain, dans les premiers stades de son développement (dans la Lémurie et l'Atlantide), ou ayant aujourd'hui l'état de conscience lémurien ou atlantéen (ils sont nombreux), vient en incarnation sur l'un des quatre Rayons d'Attributs, car ces Rayons sont reliés de façon particulière et unique au quatrième règne, et donc à la quatrième Hiérarchie Créatrice. Pendant le cycle extrêmement long de l'actuelle cinquième race, appelée la race aryenne, il survint une période (située dans un passé très lointain et oublié) où les individus qui avaient atteint un certain état de conscience se transféraient sur l'un des trois Rayons d'Aspects, selon la prédominance de l'énergie ou ligne de force conditionnée par ces rayons. L'un des Rayons d'Aspects et deux des Rayons d'Attribut (les rayons 3,5,7) sont conditionnés par le premier Rayon, celui de Pouvoir ou de Volonté, tandis que les rayons 4 et 6 sont conditionnés par le second Rayon, celui d'Amour-Sagesse. Je l'ai signalé il y a bien longtemps. Un cycle de vie sur le troisième Rayon, d'Intelligence Créatrice (je préfère ce terme), précède toujours ce transfert. Cette expérience de rayon se rapporte à une vaste période. Excepté dans l'enseignement de l'occultisme et dans les Archives qui demeurent sous la garde des Maîtres, l'histoire – telle que nous la connaissons et qui exprime le stade se rapportant aux temps primordiaux – n'existe pas. Sous l'angle de l'occultisme, l'histoire ne concerne que l'apparition des cultures et civilisations formant la cinquième race racine, dont seule une faible partie est reconnue comme aryenne ; cette dernière n'est qu'une nomenclature moderne et scientifique couvrant une brève période de l'histoire moderne. Le cycle aryen couvre la période de relation entre groupes et nations bien qu'elle suppose (comme hypothèse nécessaire) l'existence de cycles de vie humaine antérieurs, mais inconnus, où l'homme primitif errait sur la terre ; ou qu'elle suppose parfois l'existence de civilisations antérieures qui ont complètement disparu, laissant derrière elles de faibles traces de civilisations anciennes organisées et des vestiges de cultures, ainsi que des indications de relations intermondiales dont on n'a aucune preuve ; celles-ci, suggère-t-on, doivent avoir existé vu la similarité d'architecture, de racines des mots, de traditions et de mythes religieux.

Pendant ces périodes reculées, tous les êtres humains étaient modelés par les quatre Rayons d'Attribut ; à la fois en tant qu'âmes et personnes incarnées, ils étaient sur l'un de ces quatre rayons. Vers le milieu du cycle atlantéen (de temps immémorial), l'influence du troisième Rayon, Intelligence Active, devint extrêmement puissante. Certains individus, appartenant à l'humanité avancée de cette période, trouvèrent progressivement la voie conduisant sur, ou plutôt dans, le courant d'énergie divine appelé le troisième rayon. En conséquence, la possibilité, pour eux, de devenir des personnalités intégrées fut reconnue par l'homme. Une telle intégration doit toujours précéder l'initiation humaine consciente.

N'oubliez pas ma déclaration précédente selon laquelle tous les Rayons d'Attributs sont focalisés dans le troisième Rayon d'Aspect, et absorbés par lui. Une étude des graphiques que j'ai donnés, et dont j'ai permis la publication dans le Traité sur le Feu Cosmique, vous aidera à comprendre cela. Ils vous aideront, pourvu que vous vous rappeliez toujours qu'ils sont symboliques, et constituent des tentatives pour indiquer visuellement une vérité.

La race atlantéenne était principalement une race dont les représentants les plus avancés (la "fleur de la race", ou la "crête de la vague") exprimaient l'intelligence active. C'était d'intelligence que les initiés devaient faire preuve et non d'amoursagesse comme maintenant. Cela s'exprimait par une focalisation mentale, par un mental exercé capable d'illumination, et par une grande aptitude créatrice. Dans la race aryenne, qui du point de vue de l'occultisme peut être considérée comme englobant pratiquement la totalité de l'histoire telle que nous la connaissons, l'influence du deuxième rayon, celui d'Amour-Sagesse, devient lentement le facteur dominant ; les hommes trouvent rapidement la voie conduisant à ce rayon, et leur nombre sur cette ligne d'énergie est déjà très important bien qu'encore moins important que le nombre de ceux qui sont sur le troisième rayon, s'exprimant aujourd'hui par l'un des quatre rayons d'Attribut. Cette dernière des races humaines doit manifester (par ses représentants les plus avancés) l'esprit d'amour par la sagesse ; la base de cette expression est une inclusivité grandissante, une compréhension en développement, une perception spirituelle plus élevée, capable d'envisager ce qui se trouve au-delà des trois mondes de l'évolution humaine.

On pourrait dire ici que la vie à but unique de l'intellectuel focalisé (cette vie que manifestaient les initiés élevés des initiations atlantéennes) et la vie étendue et inclusive de l'initié moderne ou aryen, est l'objectif proposé au disciple qui se trouve sur le sentier du Disciple et dans les ashrams des Maîtres. La présence, dans l'humanité contemporaine, d'une intelligence ardente et d'une inclusivité croissante est symbolisée par les mots "la vie verticale et la vie horizontale" ; elle est donc représentée par le symbole de la Croix. Je vous indique donc ici que  la Croix est strictement le symbole du développement aryen. Le symbole de l'ancienne Atlantide était une ligne, la ligne verticale du développement mental et de l'aspiration. La conscience christique, ou conscience de l'âme, est le perfectionnement et la maîtrise du mental, ainsi que la manifestation d'amour par le service ; ce sont les caractéristiques dominantes de la Hiérarchie et les qualités essentielles de ceux qui constituent le royaume de Dieu.

Dans la prochaine race, qui est encore très loin dans l'avenir, et dont seuls les initiés de degré supérieur au cinquième sont l'expression, le Rayon d'Aspect incarnant la Volonté de Dieu va dominer progressivement. Son symbole ne peut pas encore être révélé. Se mêleront alors l'énergie divine de volonté et les énergies développées et manifestées d'intelligence et d'amour. Dans la race finale (se situant à d'innombrables ères dans l'avenir), il apparaîtra une synthèse créatrice de ces trois Rayons d'Aspect. Alors toutes les âmes seront sur l'un de ces trois rayons, et toutes les personnalités sur l'un des quatre Rayons d'Attribut. Il y aura alors une expression parfaite – par l'humanité, troisième centre planétaire divin – de la vie, de la qualité et de la puissance créatrice de tous les rayons.

Voilà des faits que j'aimerais vous voir garder à l'esprit, quand nous étudierons la relation des sept rayons avec l'initiation, dans la période mondiale actuelle, et pendant le cycle où sont suivis le Sentier du Disciple et celui de l'Initiation. De grandes transitions s'effectuent ; le pouvoir d'inclure et d'aimer au sens ésotérique produit automatiquement des changements et une base de nouvellefocalisation dans la vie du disciple accepté et de l'initié ; ces changements, ces transitions et les réactions sont engendrés par l'action des pouvoirs de rayon pendant la période d'initiation ; l'initié entre alors en relation avec des rayons qui le conditionnent à ce moment-là. Ils affectent sa personnalité pénétrée par l'âme, et aussi l'ashram auquel il est affilié. La qualité et la puissance d'un ashram sont nettement affectées par l'admission d'un initié. Il y apporte non seulement sa propre puissance et ses caractéristiques de rayon en tant qu'âme, mais aussi l'énergie des rayons ayant introduit les changements et l'ayant conditionné pendant le processus initiatique qu'il vient de subir. Il passe alors à un nouveau stade de contact conscient au  sein de l'ashram. Ce nouvel état de perception spirituelle permet à l'initié d'entrer en relation avec tous ceux qui ont passé par une initiation semblable.

Il devient donc de plus en plus un agent constructeur et créateur dans l'ashram.

C'est ce qui l'oblige à une préparation sérieuse, qui doit avoir pour parallèle une manifestation de sa compréhension du processus initiatique sur le plan extérieur d'activité dans le service. Il ne peut lui être permis d'entrer dans la vie de l'ashram et de recevoir des énergies extrêmement actives, tant qu'il n'a pas prouvé que ces énergies ne seront pas "retenues par lui de manière occulte", mais qu'elles deviendront la "force et la puissance" de son service parmi les hommes.

Nous abordons maintenant une analyse assez serrée des énergies des sept rayons et de leurs effets sur les processus initiatiques auxquels le disciple doit faire face. Chaque initié, lorsqu'il entre dans une période de processus initiatique, a un certain bagage d'énergies bien précis. Sa personnalité s'exprime à l'intérieur de la périphérie des trois mondes, par des formes et des relations de rayon clairement définies. Il est une personnalité par l'intégration de son mental, de sa nature émotionnelle et de son corps physique, l'énergie de ce dernier facteur phénoménal étant focalisée dans le cerveau physique. Tous ces éléments sont constitués par les unités d'énergies qui les composent et les conditionnent, et tous "focalisent leur intention" par le moyen du cerveau physique, ce qui permet à la personnalité d'être une entité se dirigeant elle-même sur le plan physique. A cette personnalité, il faut ajouter une cinquième énergie majeure : l'énergie de l'âme.

Chaque expression de ces personnalités est composée de l'une des sept énergies de rayon et gouvernée par elle, de sorte qu'il existe une grande synthèse dynamique qui – lorsque commence le processus initiatique – est en réalité un amalgame de cinq énergies :

1. L'énergie de l'âme, elle-même une énergie triple.

2. Les énergies de la personnalité, d'une telle puissance (étant la fusion de trois énergies de rayon) qu'elle a évoqué un rayon qui la domine et que l'on nomme rayon de la personnalité.

a. L'énergie qui compose le véhicule mental.

b. L'énergie qui se manifeste en tant que nature émotionnelle.

c. L'énergie du corps physique, focalisée sur le plan physique et qui conditionne le cerveau.

Toutes ces données sont élémentaires, mais je les répète afin d'être clair, et pour que nous sachions ce que nous sommes en train d'examiner. Dans le cas du disciple accepté qui prépare une initiation, le terme appliqué à ce système d'énergies intégrées est : "personnalité pénétrée par l'âme". Naturellement la fusion n'est pas complète, mais il existe assez d'énergie de l'âme pour garantir ce minimum de domination de l'âme qui rendra effectif le processus initiatique.

On pourrait dire aussi que ce système d'énergies intégrées est (par le moyen du processus initiatique) appelé à des fusions encore plus élevées, car l'initiation est un processus par lequel deviennent possibles des intégrations successives, accompagnées d'expansions de conscience. Elles sont au nombre de sept – dans leur sens le plus large – bien qu'elles impliquent beaucoup de points mineurs d'intégration qui sont :

1. La fusion des énergies de la personnalité pénétrée par l'âme avec les énergies triples de la Triade spirituelle.

2. La fusion avec la Monade – dont la Triade spirituelle est l'expression.

3. La fusion avec la conscience mondiale du Logos planétaire à un degré qui fait de la vie planétaire, avec tous ses états de conscience et tous ses phénomènes, une forme majeure de limitation et de restriction pour l'initié.

En ce qui concerne cette fusion finale il est utile de signaler que, lorsque ce stade de développement est atteint, il devient alors possible de pénétrer dans l' "état mental sublime" qui maintient le Logos planétaire focalisé dans la conscience du sacrifice qu'Il a fait par le processus de manifestation tout entier. Comme l'a fait remarquer La Doctrine Secrète, ce sacrifice, qu'Il a fait pour le bien des incalculables myriades de vies qui composent son corps de manifestation, le maintient en expression physique, jusqu'à ce que "le dernier pèlerin las" ait retrouvé la maison du Père.

L'étendue et le dessein essentiel de ce sacrifice divin devient de plus en plus clair pour l'initié après la cinquième initiation et constitue l'un des facteurs primordiaux qu'il envisage lorsqu'il est face à l'Initiation de la Décision, la sixième.

A aucun stade de son développement il ne comprend le dessein de base ni (en termes occultes) l' "étendue dynamique" de ce sacrifice, mis en oeuvre par la volonté du Logos planétaire. Néanmoins, il répond à une compréhension mentale de l'aspect  objectif le plus bas de ce sacrifice et à la nature de la périphérie, ou forme dans laquelle le Logos planétaire a décidé de s'emprisonner. Pour la première fois, dans son expérience de la vie, il parvient à la compréhension du " principe de limitation ". L'initié n'est pas encore capable de pénétrer au-delà de cet état mental de perception très élevé ; il est limité par cette sphère d'activité que nous appelons les sept plans, et qui, dans leur totalité, constituent le plan physique cosmique.

Beaucoup de fusions moins importantes se produisent dans la phase de développement initiatique, entre les initiations – fusion mentale triple entre les trois aspects du mental (le véhicule mental inférieur, l'âme ou Fils du Mental et le mental supérieur ou abstrait), fusion avec la conscience du Maître, fusion avec l'ashram engendrée par l'énergie de rayon conditionnant son âme, fusion de conscience avec la totalité des ashrams intégrés qui forment l'ashram de Sanat Kumara. Ces fusions successives et subsidiaires lui révèlent les phénomènes et la caractéristique des deux états de conscience supérieurs de la Triade spirituelle : l'état de pure raison, ou bouddhique, et l'état d'intention spirituellement directe de la volonté, ou atmique. En vous donnant un aperçu des relations entre rayons et initiations, il me paraît essentiel de découvrir des expressions et des mots nouveaux et frappants, pour exprimer ces indications familières données par les groupes d'occultistes qui se sont efforcés d'éveiller la conscience moderne au fait et aux buts de l'initiation.

L'initiation est une succession d'impacts d'énergie dirigés, énergie caractérisée par des points de crise et de tension, et gouvernée – en un sens encore jamais compris – par la loi de Cause à Effet. Cette loi de Cause à Effet (sous l'angle spirituel) semble, pour l'initié en progrès, renverser le processus qui jusque là avait gouverné sa vie. Au lieu d'être poussé en avant sur le sentier de l'évolution par des énergies spirituelles qui, à partir des sphères supérieures invoquent et évoquent sa réponse et une expansion de conscience grandissante, chaque initiation successive qu'il prend, comprise et manifestée sur le plan physique, devient la cause et l'influence qui le pousse vers l'avant, sur le Sentier de l'Initiation. Dans l'un des cas, la cause de la progression est un flux descendant d'énergies produisant des effets dans ce qui est stimulé. Dans l'autre cas, la cause se trouve dans la personnalité pénétrée par l'âme, et constitue un mouvement vers le haut de l'énergie initiatique dirigée par lui-même, de la quantité d'énergie d'amour que son âme peut exprimer, et de l'énergie de volonté, elle-même le résultat de toutes les fusions qu'il peut, à un moment donné, focaliser et utiliser consciemment. Voilà les points qu'il vous sera difficile de saisir, mais qui sont d'importance majeure.

L'être humain, sur le sentier de l'évolution, est influencé de haut en bas ; l'initié est dirigé de l'intérieur vers le haut. C'est cela qui formule la signification sousjacente à l'énergie de libre arbitre, et ce n'est vraiment possible que par l'autodirection.

Cette lutte pour l'expression du libre arbitre peut être aujourd'hui observée chez le grand disciple mondial qu'est l'humanité.

Ces concepts méritent que vous y réfléchissiez avec soin. L'énergie septuple, qui agite actuellement l'humanité, marque un point tournant de l'histoire et indique la possibilité du transfert de l'humanité sur le Sentier du Disciple ; sur ce Sentier, la liberté d'expression et la vie consciente dirigée par soi-même deviendront de plus en plus possibles.

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Relation des Sept Rayons avec les Initiations