N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Type particulier d'énergie impliquée et son effet initiatique

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Type particulier d'énergie impliquée et son effet initiatique

Ici, nous nous trouvons face à un problème de base, à savoir la nature du Principe de Conflit qui est la caractéristique marquante de ce quatrième Rayon, Harmonie par le Conflit. Cette question n'est en aucune façon facile à traiter ou à rendre claire, car il faudra examiner la justesse du conflit, son effet naturellement séparatif et éliminatoire et son pouvoir de conditionner non seulement l'humanité mais aussi la Hiérarchie. Lorsque nous étudierons la quatrième initiation, celle de la Renonciation, les effets de son activité se dégageront plus clairement.

Fondamentalement, ce quatrième rayon est responsable des tensions et des efforts, et du conflit initial entre les opposés majeurs que nous appelons esprit-matière. C'est cette énergie de quatrième rayon qui fait apparaître la distinction (si souvent incomprise de l'homme) entre le bien et le mal. Aux temps atlantéens, les chefs des hommes, sous l'influence de cette énergie prépondérante de quatrième rayon, décidèrent de mettre l'accent sur l'aspect matière, en accord avec leur désir et leur réaction émotionnelle qui est présente dans la dualité essentielle de la manifestation et inaugurèrent ainsi l'ère du Matérialisme. Cette ère s'est développée par la cupidité, la haine, la séparativité et l'agression qui l'accompagnaient. En notre siècle, ce matérialisme a conduit à la guerre mondiale qui était en réalité l'expression d'une orientation nouvelle et donc, dans une certaine mesure, d'un triomphe futur du Bien.

L'équilibre s'établit lentement, très lentement, du côté esprit de cette dualité. Il n'est pas encore complètement établi, même en intention, mais les questions en cause deviennent de plus en plus claires dans le mental des hommes et des signes indiquent qu'ils décideront finalement avec justesse, qu'ils atteindront ce point d'équilibre et jetteront, en fin de compte, le poids de l'opinion publique du côté des valeurs spirituelles, ce qui conduira à une renonciation collective au matérialisme, principalement sous ses formes physiques et grossières. Le temps n'en est pas encore venu, mais un grand éveil se manifeste ; les hommes, cependant, ne verront juste que lorsque ce Principe de Conflit aura été correctement apprécié, en tant que nécessité spirituelle, et qu'il sera utilisé par l'humanité comme un instrument pouvant libérer des dominations mauvaises, et des principes faux. De même que le disciple s'en sert pour se libérer de la domination de la matière dans les trois mondes, en commençant par se libérer de la domination du corps physique, puis en échappant à la domination de sa nature émotionnelle, et en se formulant une idéologie spirituelle qui lui permettra d'échapper aux trois mondes des formes et de commencer à fonctionner en tant que personnalité pénétrée par l'âme, de même l'humanité devra effectuer tout cela en formation de masse.

Tout ce processus atteint son apogée quand la quatrième initiation, la Grande Renonciation, est prise par l'homme aujourd'hui et par l'humanité dans un avenir lointain. Ce "point d'émergence" est atteint par la décision juste et comme résultat d'une utilisation correcte du Principe de Conflit.

Il vous apparaîtra comme évident que le Principe de Conflit est étroitement lié à la mort. Par mort je veux dire libération des conditions de la forme – physique, émotionnelle ou mentale. Je veux dire la cessation du contact (temporairement ou de façon permanente) avec la forme physique, avec le mirage astral et avec l'illusion mentale ; je veux dire le rejet de Maya, nom de cet effet global qui engloutit l'homme plongé dans un quelconque matérialisme, et qui est donc surmonté (du point de vue âme) par la vie dans les trois mondes. C'est le Principe de Conflit, latent dans tous les atomes de substance, qui produit tout d'abord le conflit, puis la renonciation et finalement l'émancipation ; qui produit la guerre, sous une forme ou sous une autre, puis le rejet, et finalement la libération. Ce principe, comme vous le voyez, est étroitement relié à la loi de Karma ; c'est à ce principe que A. Besant fait allusion lorsque, dans l'un de ses livres, elle mentionne le fait que la substance dont toutes les formes sont faites est déjà – depuis l'aube du processus créateur – teintée de karma. La pensée, souvent exprimée, que la mort est la grande libératrice, a une signification occulte profonde ; cela veut dire que le Principe de Conflit a réussi à créer des conditions où l'aspect esprit est libéré (de façon permanente ou temporaire) de son emprisonnement dans quelque sorte de vie de la forme, individuelle ou de groupe.

En tant que disciples ou aspirants, vous serez tous capables d'interpréter le fonctionnement de ce principe en observant l'effet, dans votre propre vie, de l'action des tensions et des efforts, des points de crise et de tension, que produit le conflit entre âme et personnalité. Ce conflit existe toujours avant la renonciation, et c'est seulement à cette quatrième grande crise spirituelle que prend fin le conflit, tel que nous l'entendons. Dans le domaine de la vie sans formes où la Hiérarchie se meut, vit et a son être, le conflit, qui a développé chez l'homme le sens du discernement dans le choix, est remplacé par des crises de décision – non pas des décisions basées sur la perception discernant le bien du mal, ou la spiritualité du matérialisme, mais basées sur la perception du Plan, la participation au Dessein et la prévention du mal. Je souhaiterais que vous réfléchissiez à ces trois phases qui caractérisent les crises de décision avec lesquelles le Maître est confronté après la quatrième initiation, et qui remplacent les crises de discernement précédant ce stade :

Perception du Plan.

Participation au Dessein.

Prévention du mal.

Ces décisions sont basées, tout d'abord, sur la bonne volonté vis-à-vis de toutes les formes dans les trois mondes et, deuxièmement, sur la volonté-de-bien qui donne l'élan aux trois aspects créateurs manifestés de la divinité et les met en oeuvre.

Nous parlons là de choses très profondes ; il est sage de se rappeler que toutes les crises dans le monde matériel – crises individuelles ou crises liées à l'humanité dans son ensemble – sont gouvernées par le Principe de Conflit, tandis que les crises dans le monde spirituel sont gouvernées par le Principe ésotérique de Décision.

Le Principe de Conflit est le facteur primordial sous-jacent à l'évolution de la forme considérée comme champ d'expérience de l'âme dans les quatre règnes de la nature : le règne humain et les trois règnes subhumains. Il repose sur le facteur intellectuel de discernement qui est inhérent au plus petit atome de substance, et qui atteint sa pleine expression dans l'humanité avancée ; les signes prouvant qu'il a accompli sa mission, en ce qui concerne l'humanité, apparaissent lorsque l'homme passe par l'Initiation de la Renonciation. Le Principe de Décision qui gouverne le Maître dirige son travail dans la Hiérarchie, en rapport avec Shamballa et avec tout le service effectué dans les trois mondes ; il est basé sur l'énergie du deuxième Rayon, celui d'Amour-Sagesse, de même que le Principe de Conflit est basé sur l'énergie du troisième Rayon, celui d'Intelligence Active.

Le Principe de Décision, en tant que facteur dominant, est mis à l'épreuve lors de la sixième initiation, celle de la Décision. A ce moment-là, l'aspect volonté de la divinité résume de manière unique toutes les réalisations des deux principes, et introduit un cycle final de développement auquel je ne peux pas donner un nom vraiment approprié, mais qui atteint son apogée à la neuvième Initiation, celle du Refus. En relation avec ces trois principes (tous liés à la loi de Karma), vous avez donc trois grandes initiations, lors desquelles est finalement mise à l'épreuve leur efficacité libératrice, engendrée par leur action inhérente.

1. L'Initiation de la Renonciation... 4ème Initiation.

Le Principe de Conflit

Gouverné par le quatrième Rayon

Actif dans le règne humain, le 4ème,

Conduisant au Discernement juste.

2. L'Initiation de la Décision... 6ème Initiation

Le Principe de Décision

Gouverné par le troisième Rayon

Actif dans la Hiérarchie

Conduisant à la Perception juste et à la Participation.

3. L'Initiation du Refus... 9ème Initiation

Le Principe de l'Etre libéré (allons-nous l'appeler ainsi ?)

Gouverné par les trois Rayons majeurs

Actif à Shamballa

Conduisant à l'un ou l'autre des Sept Sentiers.

Le tableau ci-dessus vous donne une image générale des trois Principes majeurs, conduisant à trois grands événements spirituels, chacun d'eux étant une expression de la personnalité, de l'âme et de la Monade. En ce qui concerne l'humanité prise globalement, l'effet s'exerce sur l'âme du règne humain se réincarnant, puis sur les âmes libérées des membres de la Hiérarchie, et finalement sur l'Etre qui est caractéristique du Conseil de Shamballa.

C'est ainsi que la synthèse apparaît, engendrant l'immuabilité, l'inévitabilité et la prévision juste ; c'est aussi le résultat de la libération du libre arbitre, et cela n'empiète en aucune façon sur le droit de l'individu ou du disciple de faire un choix librement, une fois que le Principe de Conflit lui a fait percevoir le dualisme fondamental des mondes manifestés. Un champ de bataille lui est offert, de même qu'un champ d'expérience, où il fait de grands choix expérimentaux et en arrive finalement à une orientation correcte et à la porte de l'initiation, celle-ci lui étant progressivement révélée comme résultat du choix juste, de la perception juste et de la décision juste. C'est ainsi que sont comprises les neuf initiations.

Le Principe de Conflit est en rapport étroit avec le Sentier du Disciple, et c'est là que gît la raison de l'aspect synthétique et inclusif du présent conflit mondial ; bien que les aspects physiques du conflit soient aujourd'hui largement atténués (quoique encore présents à une faible échelle dans diverses parties du monde), le conflit n'est en aucune façon terminé, ni résolu. Les êtres humains avancés y sont encore violemment engagés sur le plan mental et les masses sur le plan des réactions émotionnelles ; il faudra du temps avant qu'il ne soit vraiment mis fin à la guerre.

Cependant, il ne pourrait y avoir de désastre plus sérieux qu'une fin trop brusque de ce heurt des réactions émotionnelles de l'humanité et des idéologies actuelles. Il est essentiel que les questions en cause se fassent encore plus claires dans le mental des hommes, avant toute décision ou tout choix définitif. Ceci ne doit pas être oublié, et les étudiants feraient bien d'éviter le découragement et de s'entraîner à attendre avec un optimisme spirituel que se dégage la voie de l'humanité. Un choix trop rapide, à l'heure actuelle, pourrait se révéler n'être qu'une décision de circonstance, basée sur l'opportunité et l'impatience. La Hiérarchie n'est nullement découragée, bien qu'assez inquiète de voir que les temps prévus pourraient n'être pas respectés.

Ce Principe de Conflit est familier à tous les aspirants qui luttent, et il conditionne toute leur vie, produisant crises et tensions qui parfois dépassent presque ce qui est supportable ; elles indiquent néanmoins un développement rapide et un progrès sûr. L'activité de ce principe est fortement accrue à l'heure actuelle par les événements spirituels suivants (dont il est pleinement débattu aux pages anglaises 741 à 760).

1. La crise des idéologies.

2. L'éveil de l'humanité à une meilleure compréhension.

3. Le développement de la bonne volonté qui conduit à la présentation de certains clivages fondamentaux qui doivent être surmontés par l'effort des hommes.

4. Le fait que la demeure du mal "est partiellement scellée".

5. L'emploi de la Grande Invocation avec ses effets, extraordinairement rapides, que vous ne comprenez pas actuellement.

6. Le mouvement progressif d'approche de la Hiérarchie en vue d'une relation plus étroite et plus intime avec l'humanité.

7. Le retour imminent du Christ.

Il y a d'autres facteurs, mais ceux-ci suffiront à vous montrer l'expression accrue du conflit sur les trois niveaux de l'évolution strictement humaine. C'est un conflit qui a englouti les masses en tous pays, qui provoque encore des conflits physiques, une tension émotionnelle et des problèmes considérables au niveau mental. Ce conflit s'atténuera beaucoup quand les masses en tous lieux seront convaincues que de justes relations humaines sont de bien plus grande importance que la cupidité, l'orgueil, l'accaparement territorial et les possessions matérielles.

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Type particulier d'énergie impliquée et son effet initiatique