N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Effet sur l'humanité, de l'énergie d'Harmonie par le Conflit

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Effet sur l'humanité, de l'énergie d'Harmonie par le Conflit

Il est évident que cette énergie de rayon, incarnant le Principe de Conflit, a un effet curieux et unique sur les  relations. Ceci est dû à l'interrelation de ce Rayon d'Harmonie par le Conflit et du Rayon d'Amour-Sagesse ; ce deuxième rayon est avant tout celui des justes relations humaines, en ce qui concerne le quatrième règne de la nature. L'énergie de l'amour gouverne toutes les relations entre les âmes, et régit la Hiérarchie, le royaume des âmes. L'énergie de la sagesse devrait gouverner toutes les relations au sein du quatrième règne, le règne humain ; un jour il en sera inévitablement ainsi, d'où l'accent mis sur la nécessaire présence, aujourd'hui dans le monde, de personnalités pénétrées par l'âme, ainsi que le proclament toutes les vraies écoles ésotériques. 

On pourrait dire que l'effet du Principe de Conflit, agissant sous l'influence du quatrième Rayon et gouverné par le deuxième Rayon sera – concernant l'humanité – d'engendrer de justes relations humaines, et de développer un esprit universel de bonne volonté parmi les hommes. Seuls les penseurs les plus attardés ne verraient pas que ces deux résultats du conflit, engendrés actuellement, sont les deux facteurs les plus désirables, en vue desquels tous les hommes de bonne volonté devraient travailler. L'afflux d'énergie dans l'humanité, en ce moment, est entièrement en faveur de tels efforts, et le Principe de Conflit a agi si efficacement que tous les hommes désirent l'harmonie, la paix, l'équilibre, l'adaptation correcte à la vie et aux circonstances, ainsi que des relations humaines justes et équilibrées.

Dans tous les pays, et chez tous les types d'hommes – sincèrement ou non – ce dont parlent les journaux, la radio, ce que l'on dit dans les conférences est en faveur de l'harmonie et d'une reconnaissance étendue des ajustements nécessaires. Même les forces du mal, qui demeurent encore actives, cachent la cupidité de leurs buts derrière un désir simulé d'unité mondiale, d'harmonie mondiale et de justes relations humaines. Les masses dans tous les pays ont été convaincues, par les preuves fournies par le Principe de Conflit, que des changements fondamentaux dans l'attitude et les buts des hommes doivent être réalisés pour que l'humanité survive ; chacun à sa manière cherche une solution, avec sagesse ou non.

La guerre a eu pour résultat beaucoup de bonnes choses, en dépit de la destruction des formes. Les causes de la guerre sont mieux comprises ; les questions impliquées se clarifient lentement ; l'information, couvrant toutes les nations – même lorsqu'elle n'est pas correctement présentée – a éveillé le genre humain au fait qu'il y a un seul Monde. La communauté de douleur, de chagrin, d'angoisse, de faim et de désespoir, a rassemblé les hommes plus étroitement, et cette relation engendre beaucoup plus l'harmonie que l'homme ne le croit. Le monde des hommes, aujourd'hui, est plus étroitement soudé  subjectivement (en dépit de tous les clivages et conflits extérieurs) qu'il ne l'a jamais été dans l'histoire ; il existe une détermination plus ferme visant à établir de justes relations humaines et une perception plus claire des facteurs impliqués. Le  Principe de Partage, inhérent au deuxième Rayon, celui d'Amour-Sagesse, qui concerne de façon si fondamentale les relations, gagne du terrain, et sa puissance est libérée par l'activité du quatrième Rayon. Ce Principe de Partage, bien qu'encore non sanctionné officiellement,  est envisagé et sera un jour le facteur dominant la vie du monde, réglé et gouverné par des hommes éveillés aux besoins humains sur le plan physique.

Ce Principe de Conflit est actif aussi dans tous les groupes, organisations et institutions, en tous pays, et dans tous les secteurs de la pensée humaine. Ses résultats sont, tout d'abord, d'éveiller l'humanité à certains développements et certaines possibilités humaines majeures et, deuxièmement, de conduire à certaines renonciations fondamentales lorsque les problèmes seront clairement posés, et que le clivage existant en réalité entre les valeurs spirituelles désirables et les valeurs matérielles indésirables sera clarifié. En politique, par exemple, le système bipartite repose sur des prémisses correctes, mais n'est pas, actuellement, un système satisfaisant à cause de la stupidité des hommes. Il représente, en vérité, les groupes réactionnaires de tous les pays et le parti de progrès, éveillés aux possibilités nouvelles ; l'un des partis cherche à retarder la vie de l'esprit, à "clarifier par l'obstruction", et à retenir ou empêcher l'avance impétueuse et trop rapide de ceux qui sont impatients et sans maturité ; le parti de progrès devrait être composé de personnes conscientes des problèmes anciens et inutiles, et jouer en permanence le rôle de  pionniers, même si fréquemment c'est sans savoir-faire dans l'action. Une ligne de démarcation aussi claire entre les deux partis mondiaux fondamentaux n'est pas encore possible, et la valeur spirituelle de l'un et l'autre groupe n'est pas appréciée par les masses non-pensantes. Aujourd'hui, la politique des partis est égoïste, et donc aussi réactionnaire que la masse des hommes ; le véritable bien de l'humanité n'est pas le but du politicien moyen de l'un ou l'autre groupe, car habituellement seuls son ambition égoïste et le désir de maintenir une certaine idéologie politique qui l'a mis au pouvoir, déterminent le but de ses efforts.

Le Principe de Conflit agit aussi dans les Eglises, mais plus lentement hélas, vu la corruption et l'effet soporifique de la théologie ecclésiastique. Je souhaite que vous notiez mon choix des mots ; je n'ai pas dit "théologie chrétienne", car le vrai christianisme tel que l'a enseigné le Christ ne comporte pas d'emploi abusif de la théologie ; il doit être restauré et le sera ou – peut-être plus exactement – il atteindra le premier stade de son expression.

Le quatrième Rayon, Harmonie par le Conflit, est actif partout dans la famille humaine, et gouverne les affaires humaines ; partout dans la vie de l'individu, des groupes, des organisations et des Eglises, dans la vie des nations et dans la vie du genre humain tout entier, les problèmes sont en voie de clarification, et l'humanité est conduite d'une renonciation à une autre, jusqu'à ce qu'un jour le règne humain uni prenne la quatrième-initiation et accepte la Grande Renonciation. Ce stade, très éloigné encore dans l'avenir, va affilier l'humanité à la Hiérarchie et libérer des millions d'hommes de l'esclavage du matérialisme. Ce moment de l'histoire humaine viendra inévitablement. Le premier signe indiquant que cette lointaine vision a été perçue pourrait peut-être se remarquer dans l'instinct prédominant de partager , dont le motif, actuellement, est l'instinct de conservation, mais qui se transforme nettement en mode possible d'action, à l'horizon lointain de la pensée humaine. Le vrai partage implique indubitablement beaucoup de petites renonciations, et c'est à partir de ces petites renonciations que la  faculté de liberté est lentement engendrée, et que l'habitude de la renonciation peut finalement se stabiliser ; cette faculté et ces habitudes, ces activités altruistes et ces attitudes spirituelles habituelles, sont les stades préparatoires à l'Initiation de la Renonciation, de même que l'effort fait pour servir ses semblables prépare à la troisième Initiation, celle de la Transfiguration.

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Effet sur l'humanité, de l'énergie d'Harmonie par le Conflit