N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

L'effet du Rayon d'Harmonie par le Conflit dans le monde moderne des nations

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L'effet du Rayon d'Harmonie par le Conflit dans le monde moderne des nations

Au moment où nous abordons ce que certains peuvent considérer comme une question très controversée, je voudrais vous rappeler qu'il nous faudra essayer de voir le tableau dans son ensemble, comme les Agents de la Volonté divine le voient, en embrassant le passé des nations impliquées (passé rarement bon), en voyant les effets de ce passé tels qu'ils se manifestent dans le présent (étant le résultat inévitable de la loi de Cause à Effet) et en nous efforçant aussi de prévoir l'avenir en termes de leçons apprises et d'établissement de nouvelles habitudes meilleures (écrit en 1948). Je vous rappelle aussi que le principe gouvernant ce rayon conditionne toutes les nations, et ceci avec une puissance croissante dès 1850. De même que ce principe du conflit gouverne la vie de lutte de l'aspirant et de l'aspirant mondial, la famille humaine tout entière, de même il gouverne inévitablement la vie des nations à un degré plus ou moins important, selon leur position matérialiste ou spirituelle, selon le type d'énergie qui s'exprime à travers elles, et selon l'âge de la nation considérée. A certains points de vue, les nations les plus jeunes sont l'Allemagne et l'Italie, car elles ne sont devenues des nations qu'au dix-neuvième siècle ; la nation la plus vieille avec le dossier unifié le plus clair est le Japon. Les Etats-Unis d'Amérique sont toujours considérés comme une nation jeune, mais, du point de vue d'un gouvernement central unifié, les deux puissances de l'Axe sont encore plus jeunes, et cela a eu une nette influence sur leurs activités.

A l'heure actuelle, les deux aspects de ce quatrième rayon – l'aspect ou Principe de Conflit et l'aspect ou Principe d'Harmonie – luttent pour engendrer la libération du genre humain et lui faire trouver son équilibre. Jusqu'à une date très récente, le Principe de Conflit a constamment augmenté en puissance, et cependant le résultat de ce conflit est une nette tendance vers l'harmonie ; on la voit se dégager de la pensée humaine ; on assiste à une lente reconnaissance du concept d'harmonie par l'établissement de justes relations humaines. Les activités du genre humain, en particulier celles des gouvernements, ont été d'un égoïsme ignoble et dominées par les concepts de bataille, d'agression et de compétition depuis des millénaires ; les territoires de la planète sont passés en différentes mains plusieurs fois, et le monde a été le terrain de jeu d'une longue succession de conquérants ; les héros de la race – perpétués dans l'histoire, la pierre et la pensée humaine – ont été les guerriers, et la conquête était l'idéal. La guerre mondiale (1914-1945) a marqué un point culminant dans le travail du Principe de Conflit et, comme je l'ai montré, les résultats de ce travail inaugurent aujourd'hui une ère nouvelle, une ère d'harmonie et de coopération, car la tendance de la pensée humaine est tournée vers la cessation du conflit. Ceci est un événement d'importance majeure et doit être considéré comme indiquant un tournant dans les affaires humaines. Cette tendance trouve son impulsion dans la lassitude des combattants, le changement d'estimation des valeurs concernant ce que l'homme accomplit, et la prise de conscience que la vraie grandeur ne s'exprime pas par des activités telles que celles d'Alexandre le Grand, de Jules César, de Napoléon ou d'Hitler, mais par ceux qui voient la vie, l'humanité et le monde comme un tout uni, fait de relations mutuelles, de coopération et d'harmonie. Ceux qui luttent pour cette unité mondiale, et qui éduquent l'humanité quant aux Principes d'Harmonie et de justes relations humaines, seront un jour reconnus comme les vrais héros.

Le facteur qui doit relier et reliera le Principe de Conflit à l'expression de l'harmonie, et qui engendrera le nouvel ordre mondial, la civilisation et la culture nouvelles, est l'orientation et la voix de l'opinion publique, ainsi que l'occasion offerte aux hommes de partout de réaliser la sécurité sociale et de justes relations humaines. Aucun gouvernement ne pourra le réaliser mais bien la rectitude innée des hommes, quand on leur aura appris à apprécier clairement les questions posées, les relations qui doivent s'établir et l'immense unité subjective de l'humanité. Ceci ne se produira pas sans une période intensive d'éducation planifiée, une presse et une radio vraiment libres – libres de dire l'exacte vérité et de présenter les faits tels qu'ils surviennent, sans être dominées on influencées par une ingérence gouvernementale, des groupes de pressions, des organisations religieuses, ou par des partis dictatoriaux ou des dictateurs. Le péché de l'Eglise catholique romaine est son effort pour dicter aux gens ce qu'ils doivent penser – en théologie et en politique – ce qu'ils doivent faire, lire et porter ; c'est, à une échelle encore plus grande, le crime de la Russie. La masse des hommes dans les pays strictement catholiques pense moins librement que celle des pays protestants ; les Russes n'ont aucune liberté, ni aucune possibilité de se faire une opinion personnelle ; dans d'autres pays ce sont les intérêts commerciaux ou l'opportunisme qui imposent des restrictions. Du fait de ces sources de domination, le développement d'une vraie compréhension est empêché, déformé ou réduit. Assez curieusement, l'intention des agents dictateurs, dans l'Eglise catholique et en Russie, est bonne à la base ; ils croient que les masses sans éducation ne sont pas aptes à décider elles mêmes ce qu'elles doivent entendre, penser on décider ; elles doivent donc être protégées – dans le premier cas par les décrets et les interdictions du Vatican (qui passent par le corps organisé des prêtres), et indiquent l'attitude et l'action juste à adopter, sans s'interroger ; dans le deuxième cas, par la dissimulation de la vérité quant aux événements. Mais les hommes s'éveillent partout et, s'ils étaient guidés de manière saine – ce qui n'existe actuellement dans aucun pays – il pourrait leur être fait confiance pour faire pencher la balance vers un grand mouvement d'unification et d'harmonisation.

En étudiant l'effet du Principe de Conflit, en tant que promoteur d'une harmonie finale concernant les nations, rappelons-nous que la grande étendue du conflit indique un  point culminant selon lequel les "points de crise" qui expriment le conflit sont aujourd'hui bien connus de tous les hommes, selon lequel un "point de tension" a maintenant été atteint (les Nations Unies en sont le symbole) qui, en fin de compte, se révélera être l'agent qui engendrera le "point d'émergence". Je vous demande de garder constamment à l'esprit ces trois phases décrivant le travail du Rayon d'Harmonie par le Conflit, qu'il s'agisse des événements de votre propre vie, de la vie de votre nation ou de n'importe quelle nation, ou de la vie de l'humanité dans son ensemble. Elles incarnent la technique par laquelle laHiérarchie spirituelle de notre planète fait surgir le bien du mal, sans donner naissance au mal et sans empiéter sur le libre arbitre des hommes.

Certaines nations sont forcément plus réceptives que d'autres à l'énergie de ce quatrième rayon, car c'est soit l'énergie qui conditionne les activités de leur personnalité, soit celle qui conditionne l'expression de leur âme. N'oubliez pas que les nations sont comme les individus ; elles expriment l'âme et le corps. Les nations réceptives à cette énergie de rayon sont :

L'Inde, dont le rayon de la personnalité est celui de l'Harmonie par le Conflit.

On a pu observer pleinement cette expression dans ce malheureux pays, en 1947- 48. L'Inde est vieille et cristallisée par sa séparativité, par les myriades de sectes ou groupes religieux divers, par ses nombreuses langues et ses antagonismes anciens. Beaucoup de temps passera avant que ne s'établisse une synthèse ou harmonie de base. C'est là qu'est son problème et, malheureusement, elle n'a pas de guide pur et désintéressé ; comme c'est le cas ailleurs, la politique des partis et les clivages religieux conditionnent ses nombreux peuples. L'énergie de l'âme de l'Inde est celle de la Volonté de Pouvoir ou gouvernement, mais cette énergie spirituelle n'entrera pas vraiment en activité, tant que l'Inde n'aura pas résolu ses différences, et ne sera pas revenue aux anciennes voies de la compréhension spirituelle et de la sagesse éclairée qui la caractérisaient il y a des siècles. L'Inde a presque perdu la lumière, mais, quand elle sera passée par le prochain point de crise, et qu'elle aura atteint un point de tension, elle trouvera alors la porte, ou le point d'émergence vers la lumière.

Le rayon gouvernant  l'expression de l'âme de la race allemande est celui de l'Harmonie par le Conflit, mais sa personnalité matérialiste focalisée dans sa nature émotionnelle et qui n'est pas encore sous la domination de l'âme, est conditionnée par le premier Rayon, celui de Pouvoir. L'Allemagne,  en tant que nation, est trop jeune, manque trop de maturité, est trop négative pour comprendre le véritable usage du pouvoir. Il lui manque la sagesse pour utiliser le pouvoir, et son sentiment d'infériorité (basé sur sa jeunesse) la conduit à en mésuser lorsqu'elle le possède. La race  allemande est très vieille, et les gouvernants allemands, depuis un siècle, ont confondu la question de  race et les ambitions nationales. Les races sont fondamentalement subjectives et les nations fondamentalement objectives. Ses gouvernants ont permis à l'idéal de pouvoir (qui est une grande responsabilité spirituelle) de faire synchroniser la race germanique avec la nation allemande. C'est cette immaturité et cette ambition mal orientée et presque enfantine qui déclencha, pour la durée de la Guerre Mondiale (1914-1945), l'action violente du Principe de Conflit dont le but était de mettre fin au nationalisme croissant de l'Allemagne et à celui de toutes les nations. La Grande Bretagne en est au point d'émergence, devant la libérer de la forme-pensée nationaliste : les Etats-Unis et la Russie arrivent, les premiers, au point de tension qui concerne le concept, et la deuxième, au point de crise. Le point de crise et le point de tension de l'Allemagne conduisirent à l'explosion de la guerre mondiale. Néanmoins, après le nécessaire processus de douleur, de rééducation et d'entraînement aux justes relations humaines, le peuple allemand découvrira son âme et, à ce moment-là, la personnalité pénétrée par l'âme du peuple allemand révélera d'une manière unique la signification de l'harmonie. La synthèse fondamentale et subjective de la race germanique ne doit pas être confondue avec la nation séparée allemande, et l'unité sous-jacente émotionnelle et sentimentale (le mot "sentimentale" étant pris dans son acception correcte) ne doit pas être confondue avec l'unité territoriale. Il existe une unité raciale et subjective entre le Commomwealth britannique et les Etats-Unis d'Amérique, qui ne doit pas non plus être confondue avec les groupes et les buts nationaux extérieurs.

L'Italie est aussi influencée par le Rayon d'Harmonie par le Conflit, car sa personnalité est conditionnée par ce rayon. Pendant la guerre mondiale, l'Italie avait un roi, un dictateur, et un pape, ce qui produisait un tourbillon de conflit dans le peuple italien, hautement intelligent. Le dictateur a disparu, de même que la monarchie, et il ne reste que la voix persistante du Vatican, mais – assez curieusement – elle est moins écoutée en Italie que dans les autres pays catholiques.

Pendant des siècles, le conflit a fait beaucoup pour les Italiens, et le fait d'être psychologiquement extravertis a produit chez eux un équilibre qui peut se révéler prometteur dans l'avenir. Le conflit de pensée qu'ils ont subi depuis un siècle a été bon pour eux. Bien que déchirés par la politique de parti, révoltés contre la prêtrise, et manquant d'un chef pour les conduire, ils sont néanmoins bien engagés sur la voie de la résolution de leur problème.

Quand le Rayon d'Harmonie par le Conflit est l'énergie qui s'exprime par l'âme, cela indique que le pays en cause s'approche du Sentier du Disciple ou du Sentier de Probation. L'Autriche et l'Allemagne s'approchent du Sentier du Disciple ; le Brésil est sur le Sentier de Probation et va aller de l'avant rapidement ; l'Autriche est plus près du véritable état de disciple que l'Allemagne et spirituellement l'Autriche aura beaucoup à donner. Une direction spirituelle ne manquera pas lorsqu'une certaine mesure de sécurité et de meilleures  conditions de vie auront été assurées. L'Allemagne doit payer le prix amer de son manque de maturité et de son interprétation enfantine des affaires mondiales ; son manque d'aptitude à penser et sa curieuse cruauté innée ont permis aux Forces du Mal d'agir (temporairement) par son canal et de précipiter le conflit mondial. Mais l'Allemagne va se rétablir, pourvu qu'elle ne se laisse pas à nouveau devenir un champ de bataille, vu sa position stratégique en Europe centrale. C'est pour ce rétablissement que tous les hommes de bonne volonté doivent travailler.

C'est peut-être le moment de signaler que les forces spirituelles de la planète ne craignent pas beaucoup une nouvelle guerre sur le plan physique. Il y a beaucoup de chances pour qu'elle puisse être évitée, vu la révolte montante des masses contre la guerre sur le plan physique, la fatigue générale des nations, et l'utilisation des Conseils des Nations Unies qui pourraient se révéler efficaces pour discuter des difficultés et problèmes.

Chacune des trois grandes puissances a son propre conflit interne conditionné par ses traditions, son importance en tant que nation et ses habitudes de penser ou, selon le cas, de sentir.

Le conflit majeur en Grande-Bretagne, à l'heure actuelle, s'exerce entre les penseurs réactionnaires et les travailleurs inexpérimentés dans le domaine politique, qui soutiennent l'idéologie socialiste. Ce conflit est profond, il mine et détruit les formes anciennes et produit une friction intense dans tous les groupes et partis. L'un des groupes lutte pour conserver l'ordre ancien ; l'autre se bat violemment pour abolir toutes le anciennes méthodes, aussi vite que possible ; d'autres groupes luttent pour leurs diverses idéologies et compliquent le problème. Le point intéressant est que ce conflit existe pour une grande part entre les chefs de partis et leurs disciples proches et convaincus, tandis que les masses s'interrogent sur la sagesse, les aptitudes et les activités des deux groupes ; elles s'aperçoivent lentement qu'elles ne désirent aucun des deux groupes, mais, faute d'être guidées, elles ne savent que faire. La caractéristique des Britanniques est d'être prédisposés au sentiment de la justice, et c'est elle qu'ils recherchent. Ils s'aperçoivent, néanmoins que ni l'un ni l'autre des partis n'a de plan ou de programme efficace, que tous deux sont animés par la politique de parti et que les intérêts du peuple, qui pourrait être servi par une sage coalition, sont sans importance majeure pour les chefs de partis. Ce conflit interne, cependant, va produire lentement une harmonie de dessein et d'intention dans l'esprit de la population ; ce sera pour une grande part le résultat du pouvoir croissant des femmes dans le pays, et leur entrée dans la politique municipale et nationale. Le caractère de la rétrospection historique des Britanniques est à dominante masculine.

Aujourd'hui, le facteur équilibrant d'interprétation féminine, et le point de vue féminin sont nécessaires et vont être fournis. La Grande-Bretagne, sous l'angle de sa personnalité ou de son problème matériel, est gouvernée par l'énergie ou Rayon de la Volonté ou Pouvoir, tandis que l'âme de ce pays est conditionnée par le Rayon de l'Amour-Sagesse. Vous avez là la présentation d'une énergie positive et d'une énergie négative ; lorsqu'elles auront fusionné et se seront mêlées, vous aurez un équilibre et une sagesse qui manquent à présent.

En France, où les rayons impliqués sont tous deux dans la ligne de l'intellect, vous avez nécessairement et naturellement une forte influence matérialiste, et là le conflit est difficile à résoudre. C'est toujours l'aspect mental qui produit la séparation, les clivages et les divergences dans le champ d'activité humaine, ce qui en fait le théâtre d'un nombre incalculable de conflits d'idées, de diversité dans les groupes et de heurts entre les personnalités ; d'où une préoccupation intense quant à la France et à sa prospérité. On ne s'intéresse guère à autre chose, à d'autres nations ou à d'autres groupes, sauf s'ils affectent la France et les Français. Les Français ne sont nullement prêts à équilibrer le conflit par l'harmonie, même intérieurement.

Les caractéristiques du mental, orgueil, égoïsme et matérialisme, qui pénètrent profondément la conscience de masse, dominent et sont focalisées sur le bien-être matériel de la France. Il n'y a pas d'idéologie dominante, de sorte que le conflit ne s'élève pas au niveau idéologique ; tant qu'un idéalisme reconnu ne commencera pas à régner sur le mental et sur la conscience de masse, la France ne pourra pas progresser. Il n'existe pas, sur une grande échelle, de sentiment religieux ou spirituel fondamental, car le mental, qui peut illuminer avec tant d'inspiration le plan de l'esprit, est focalisé principalement dans les trois mondes de la vie matérielle. Cette activité prononcée de l'intellect, dont les Français sont si fiers, est largement responsable de la situation politique et économique en France, à laquelle s'ajoutent les difficultés que partagent toutes les nations impliquées dans la guerre.

Toute perspective d'harmonie interne est encore lointaine mais  elle viendra.

N'oubliez pas que j'ai indiqué, il y a longtemps, dans l'un de mes ouvrages, que c'est la France qui révélera finalement la vraie nature de l'âme ou psyché et instaurera l'ère de la véritable psychologie ésotérique. Pour cela, il lui faut inévitablement trouver sa propre âme et, en la trouvant par le moyen du mental illuminé, elle apportera la lumière à l'humanité. Le conflit qui fait rage en France actuellement se résoudra finalement en harmonie, et la France s'éveillera aux valeurs spirituelles supérieures. Quand le rayon de son âme, rayon de pure connaissance, sera actif, il dominera le rayon de sa personnalité, Rayon d'Intelligence Active, qui fut une fois le plus puissant de tous les rayons. La tâche du Rayon d'Harmonie par le conflit est de le réaliser, ce qui libérera la France et la fera pénétrer dans la lumière.

Aux Etats-Unis, cette quatrième énergie est particulièrement active, à cause du conflit des races, des nations, des idées, des théories politiques, du développement manquant de maturité, de la corruption politique et de l'égoïsme enfantin ; ceci règne davantage chez les dirigeants dans les municipalités et en politique, que dans la masse des petites gens des divers Etats qui, au fond, ont une mentalité saine, bien qu'elles se laissent facilement égarer par leurs prétendus dirigeants ; les Etats du sud, néanmoins, sont presque incroyablement dégénérés et fourvoyés. Lorsque nous examinons ces diverses nations avec sérénité, rappelez-vous toujours qu'il s'agit des mêmes tendances et des mêmes idées qu'entretient tout aspirant : conflit des erreurs, pensées et habitudes invétérées de la personnalité, avec la pression régulièrement croissante de l'âme. Les Etats-Unis, quoique l'une des nations les plus jeunes est – vu les nombreux types raciaux qui y sont représentés – l'une des plus vieilles ; ce curieux équilibre doit inévitablement conduire à un développement rapide, suivi d'une prise en main du pouvoir, d'une prise en charge des responsabilités et d'un encouragement grandissant à aimer.

Le conflit interne des Etats-Unis a lieu entre un amour de la liberté qui en arrive presque à l'irresponsabilité et à la licence, et une idéologie humanitaire grandissante, celle-ci devant aboutir au service mondial et à la non-séparativité. Les rayons d'énergie gouvernant les Etats-Unis sont le sixième, Rayon d'Idéalisme, qui est l'énergie de la personnalité du pays, et le deuxième, Rayon d'Amour-Sagesse, qui gouverne l'âme du pays. Je désire vous signaler ici que c'est le rayon de l'âme des Etats-Unis qui les relie à la Grande-Bretagne. L'énergie de sixième rayon de la personnalité (au stade actuel de développement) produit un idéalisme qu'il faut transmuer, partant de cet idéalisme intensément préoccupé du maintien d'un haut niveau de vie et de confort physique, pour arriver à une appréciation idéaliste des vraies valeurs spirituelles ; celles-ci sont actuellement voilées et cachées par la philosophie matérialiste du pays. L'interprétation juvénile de cet idéal apparaît dans la conviction absolue des Américains selon laquelle tout ce qui existe aux Etats- Unis est supérieur à n'importe quoi, n'importe où, dans leur empressement à dire au monde ce qu'il faut faire et ne pas faire, dans leur révolte contre tout contrôle, dans leur acceptation irraisonnée de toute information qui cadre avec leurs idées préconçues et leur préjugés. L'idéalisme américain, sous son aspect maturité, conduit le peuple à répondre promptement à ce qui est beau, bon et vrai, à exprimer un humanitarisme actif, et à aborder la réalité de manière spirituelle et invocatoire.

Il est intéressant de noter l'alignement inhabituel des énergies de rayon qui existe actuellement aux Etats Unis :

Energie de l'âme Rayon d'Amour-Sagesse Rayon II

Energie de la personnalité Rayon d'Idéalisme Rayon VI

Energie reliant les deux Rayon d'Harmonie par le conflit Rayon IV

Les Rayons 2, 4, 6 sont tous sur la deuxième ligne d'énergie spirituelle, et il leur manque tous les caractères qui renforcent la première ligne d'énergie de rayon – 1, 3, 5, 7 – ligne gouvernée par la Volonté ou Pouvoir. La civilisation américaine, bien qu'elle proclame sa précocité, est en réalité l'héritière de la civilisation de sixième rayon en voie de disparition, la civilisation des Poissons. Vous avez là, la raison de la tendance qu'ont les Américains à adopter des idéologies et des idéalismes violemment conditionnants. C'est la tendance idéaliste en conflit avec l'inclination matérialiste prononcée de notre ère moderne, qui suscitera finalement l'harmonie et  libérera l'esprit de l'Amérique ; qui révélera à son peuple que notre monde est "un" et permettra à ce peuple de s'harmoniser avec le reste du monde et de s'attirer une réaction aimante de la part des autres nations. C'est pour cela que les hommes de bonne volonté doivent travailler.

La Russie est aujourd'hui, si vous pouviez le comprendre, un champ de bataille à l'intérieur de ses murs scellés. Son rideau de fer est à la Russie ce que la doctrine de Monroe était à l'Amérique. En ce qui concerne ces trois grandes Puissances – U.R.S.S., Etats-Unis et Grande Bretagne – certains conflits spécifiques majeurs sont en voie d'être précipités ; ils affecteront fondamentalement la destinée de l'humanité. Ces trois nations constituent les trois pointes d'un triangle mondial d'énergie extrêmement puissant ; quand seront établies entre elles la libre circulation et la véritable compréhension, alors la paix du monde sera assurée et le Christ pourra venir. Cette compréhension et cette libre harmonie (si je puis employer ce terme) découleront de ce que chacune de ces trois nations arrivera à une véritable mesure d'harmonie interne résultant de son conflit particulier, et poursuivra un effort d'harmonisation avec les deux autres et avec le reste du monde.

La Russie a le même rayon de la personnalité que les Etats-Unis et son âme de septième rayon (conditionnée par le Rayon d'Ordre) est étroitement liée au rayon de la personnalité de la Grande-Bretagne, le premier rayon, Volonté ou Pouvoir. L'aspect volonté de la divinité se manifeste sur le plan physique en tant que septième Rayon, ordre ou conformité avec la volonté divine intérieure.

Le problème intérieur de l'U.R.S.S. est le conflit qui fait rage entre la volonté imposée et arrogante d'une poignée de dictateurs puissants et la réaction fluide, instable et ignorante d'un peuple à qui la vérité est constamment cachée ; il lui faut donc lutter en aveugle pour sa liberté, lutter instinctivement et sans connaître les faits. Il n'est pas encore gagnant dans son combat. Cependant le point qui est pour nous d'importance majeure est que nous nous rendions compte que chacune de ces trois nations se caractérise par :

a. Une similarité de problème.

b. Un champ de bataille qui conduit à la formation d'un triangle de relations engendré par le Principe de Conflit.

La similarité de problème tient au fait que chacune de ces trois nations est essentiellement de nature composite, formée par l'amalgame de nombreuses nations, de nombreux peuples parlant différentes langues ; elle entreprend donc une grande expérience de fusionnement.

1. Le Royaume-Uni est le noyau ou germe vivant du Commonwealth britannique, où l'on tente une  grande expérimentation de libre gouvernement. Ceci donne une liberté intérieure complète ainsi qu'un libre choix à chaque dominion ; il jouit également de relations réciproques complètes et libres. Les dominions sont tous des nations indépendantes, mais qui appartiennent au Commonwealth ; un modèle est ainsi présenté à l'examen de tous.

2. Les U.S.A. constituent un centre de fusionnement où toutes les nationalités sont représentées, et se mêlent lentement jusqu'à former une Humanité Unique en miniature. Une  grande expérimentation quant à de justes relations  est entreprise et fait de véritables progrès. Il va se dégager une culture et une civilisation qui seront le résultat de justes relations humaines, et qui pourront fournir un modèle mondial de relations.

Je veux parler ici de la présentation de la démocratie. Il n'existe encore rien de satisfaisant dans la présentation de la démocratie rêvée. La France et la Grande-Bretagne sont démocratiques également. Elles réussissent mieux, car elles ont plus de maturité et d'expérience, mais le "creuset" des U.S.A. fournira finalement une expérimentation hors ligne concernant les justes relations, à cause de ses nombreuses races et nationalités – toutes fusionnées à l'intérieur des frontières d'une seul pays.

3. L'U.R.S.S. s'efforce aussi de mêler et d'unir en un seul grand projet national diverses nations et races – européennes et asiatiques – et cet effort est encore très embryonnaire. En Russie se manifeste une idéologie mondiale qui (lorsqu'elle aura fait ses preuves) pourra être présentée au monde comme un système modèle ; ceci, cependant, ne résultera pas de la dictature, et ne peut pas non plus être présenté au monde de manière agressive. En réalité la Russie – qu'elle le comprenne ou non actuellement – entreprend  une grande expérimentation concernant l'éducation qui, en dépit de méthodes perverses et des péchés commis contre l'âme de la liberté humaine, se révélera finalement être un processus d'éducation convaincant et un modèle mondial. Ceci lorsque l'actuel groupe de dictateurs et d'hommes arrogants aura disparu ou sera chassé du pouvoir par un peuple qui s'éveille.

Dans ces trois grandes nations, donc, les trois aspects divins majeurs sont en voie de se manifester, posant ainsi les fondements du nouvel ordre mondial. Tous trois sont d'égale importance.

En Grande-Bretagne Juste Gouvernement Volonté ou Pouvoir Aux Etats-Unis Justes relations humaines Amour-Sagesse En Russie Utilisation correcte du mental Intelligence Il faut se souvenir de cela et l'enseigner ; partout, les hommes de bonne volonté devraient travailler à une relation plus étroite entre ces trois peuples. Les trois pointes de ce triangle divin d'énergie ne devraient pas être des pointes isolées, chacune maintenant son propre point de tension ; ces pointes devraient être reliées, chacune distribuant aux autres une énergie fortifiante, et permettant une libre circulation entre les trois pointes du triangle.

Ces grands problèmes mondiaux sont aussi mis en oeuvre dans chacune de ces trois nations :

1. La Grande-Bretagne est en train de résoudre le problème du socialisme et le jugement sain de la population finira par équilibrer les deux conditions d'un programme socialiste et de la libre entreprise ; cela doit être fait, car la position extrême dans l'un ou l'autre cas est indéfendable. Aujourd'hui il en résulte un conflit que le monde entier observe. La période de transition entre la vie de groupe (au sens vrai et spirituel) et la période actuelle et passée d'individualisme intense, n'est pas facile ; en Grande-Bretagne toute cette question est mise à l'épreuve. Le pont sera construit.

2. Aux Etats-Unis, vous avez le problème entre le capital et le travail qui attend sa solution ; le conflit est rude, mais un compromis sera finalement trouvé, si le capital abandonne certains pouvoirs arrogants, reconnaît les droits d'autres êtres humains, fait preuve de moins de cupidité égoïste, et si le travail fait preuve de moins d'égoïsme, est moins exigeant et témoigne de plus d'esprit de compréhension. Le pont entre ces deux grands groupes doit être construit, et il le sera.

3. En U.R.S.S., vous avez le problème du nivellement des masses de toutes les classes ; cette uniformisation a produit un niveau de vie bas, et là, le problème est  d'élever plus que de rapprocher. Ce nivellement engendre un conflit sérieux, que ne saisissent pas ceux qui ne peuvent pénétrer dans la citadelle scellée qu'est la Russie. C'est, en réalité, un conflit entre l'esprit humain qui monte et la force du régime totalitaire qui s'efforce de le maintenir au sol en tuant l'individualisme. La force inhérente qu'a l'esprit humain de s'élever n'a encore jamais échoué, et ce conflit se révélera être l'agent d'harmonisation de nombreux facteurs.

Au sein du comité des nations, certaines d'entre elles ont toujours été les principaux agents provoquant le conflit. Cela est dû surtout à leur tempérament ardent ainsi qu'à leurs prédispositions et à leur nature fortement émotionnelles. Les Polonais et les Irlandais ont toujours été les principaux "catalyseurs de conflit" ; ils sont de constants instigateurs de difficultés entre les hommes. C'est ce qu'a été leur histoire. L'agression française au moyen âge a aussi causé beaucoup de difficultés ; plus tard l'Allemagne devint l'agent principal de conflit. Aujourd'hui ce sont les Juifs qui créent des troubles ; il est intéressant de noter que la principale source de controverse, des Polonais dans le passé, plus tard des Irlandais, et aujourd'hui des Juifs, est le  territoire, ce qui met en évidence un sens des valeurs complètement faussé. En dernière analyse, il n'y a qu'un seul monde et qu'une seule humanité, et, plus tôt que vous ne le pensez, les frontières et les territoires ne signifieront pas grand-chose. La citoyenneté mondiale sera le seul facteur important.

Les Juifs sont gouvernés par le troisième Rayon, celui d'Intelligence Active, énergie qui imprègne et gouverne la matière ou substance. Dans les années qui suivirent immédiatement la guerre, ils furent aussi dominés par l'illusion imposée par les dictateurs sionistes qui s'efforçaient (sans beaucoup de succès) d'être pour le peuple juif ce que Staline et son groupe, Hitler et son gang, ont été pour leur peuple. Ils ont agi selon les mêmes méthodes – terrorisme, refus d'informer, persécution des opposants, diffusion de prétentions fausses, pratique des pots de vin et corruption. Ils étaient et sont une minorité mais une minorité puissante car très riche et occupant des postes de pouvoir. Ils réclament un pays auquel ils n'ont strictement aucun droit, et qu'ils ont ignoré depuis deux mille ans. Leur attitude est peut-être l'action la plus agressive de notre ère, et elle marque un point culminant ; elle a provoqué une tension mondiale sérieuse, mais il pourrait s'en dégager un bien et, pour l'humanité, "un point d'émergence" pourrait être atteint. Leurs activités permettent de percevoir plus clairement le problème de l'agression. Très peu de territoires, aujourd'hui, sont en la possession de leurs premiers habitants, et si l'on rendait les territoires à leurs premiers habitants (ce qui n'est pas faisable), une situation impossible serait créée, tout aussi légitime que la position sioniste. Si on fait droit à leurs réclamations, (c'est ce qui a été fait) les sionistes devraient à leur tour comprendre que (si on en croit l'Ancien Testament) ils conquirent la Palestine à ses possesseurs originels, il y a environ trois mille ans, à la pointe de l'épée et par une agression sans provocation.

Ce conflit que les sionistes ont précipité est fondamental et utile. Il constitue un test, étant basé sur une agression sur le plan physique, perpétrée avec une perturbation émotionnelle des plus violentes, et reposant sur des prémisses complètement illogiques. Le Juif a toujours été (s'il pouvait utilement s'en souvenir) le symbole de l'humanité – évoluant, cherchant, en mouvement, matérialiste, séparatif et cupide. Il est le symbole de la conscience de masse, présentant cette conscience sous une forme exagérée ; il est toujours à la recherche d'un foyer et c'est le vrai Fils Prodigue du  Nouveau Testament.

Assez curieusement, les Juifs n'ont jamais été une race combattante depuis la triste époque de la conquête des anciennes tribus de Palestine ; ils ont été repoussés et persécutés au cours des siècles, mais n'ont exercé d'autres représailles que de s'en aller – le Juif errant, cherchant un foyer, l'humanité errante disant toujours, "Il faut que je me lève et aille au Père." Le motif donné au Fils Prodigue dans l'Evangile est strictement matériel, et nous avons là un exemple frappant de la connaissance prophétique du Christ.

Le peuple juif n'a pas seulement répudié le Messie (que sa race avait produit), mais il a oublié sa relation unique avec l'humanité ; il oublie que, dans le monde aujourd'hui, il existe des millions de personnes qui ont souffert comme il a souffert et que – par exemple – il y avait quatre-vingts pour cent d'autres personnes dans les camps de concentration de l'Europe et seulement vingt pour cent de Juifs. Le Juif, cependant, n'a lutté que pour lui-même et s'est désintéressé pour une large part des souffrances de ses compagnons de détention des camps de concentration.

Si j'ai développé ainsi le conflit juif, c'est parce qu'il est le symbole de tous les conflits passés de l'histoire humaine, basés sur l'égoïsme universel et la convoitise de l'humanité non développée, et aussi parce que le critère crucial des nations et de l'Assemblée des Nations Unies gît dans les décisions qu'elle a prises ou qu'elle pourra prendre concernant la Palestine.Le critère, en ce qui concerne les nations, est leur empressement à donner refuge aux Juifs, et ce refuge aurait été offert  si le morcellement de la Palestine avait été refusé. La mauvaise volonté des nations pour admettre les Juifs (bien que certaines aient volontairement fait cette offre) et en particulier le refus des Etats- Unis de les admettre, est séparatif, erroné et basé sur l'opportunisme politique. Le critère, en ce qui concerne les Nations Unies, consistait à voir si elles approuveraient le morcellement, perpétuant ainsi l'esprit d'agression et de convoitise territoriale, contre lequel les Forces de Lumière se sont dressées pendant la dernière guerre. Les Nations Unies ont déjà fait une erreur majeure, à l'origine, en admettant à leurs conseils la Russie – puissance totalitaire, comme l'Allemagne.

Maintenant elles en ont fait une autre. Par leur première erreur, elles ont précipité dans les Nations Unies l'élément de conflit et l'esprit qui "impose fanatiquement", caractéristique de l'idéologie totalitaire ; dans le second cas, en approuvant le morcellement, elles perpétuent la technique ancienne consistant à prendre ce qui est convoité à ses légitimes possesseurs (par les armes s'il le faut). C'était une mise à l'épreuve pour les Etats-Unis, car ce sont les Juifs américains qui ont créé cette situation, avec relativement peu d'aide ou d'approbation de la part des Juifs d'autres nations. Les Etats-Unis, poussés par l'opportunisme, par le poids financier des sionistes, et par la position stratégique de la Palestine, ont jeté toute leur influence dans le conflit, du côté de l'agression et du vol de territoire. Ils auraient pu travailler pour le Principe d'Harmonie et laisser le temps et l'absence de séparativité des nations adapter et résoudre le problème juif.

Je n'en dirai pas plus ; la nature symbolique de ce problème mondial fondamental et son importance dynamique pour l'humanité m'a conduit à ces développements. La décision concernant les Juifs est d'importance hiérarchique, à cause de la relation karmique entre le Christ et la race juive, du fait qu'elle l'a répudié en tant que Messie et continue de le répudier, et par la valeur d'interprétation du problème juif, en ce qui concerne l'humanité tout entière.

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE L'effet du Rayon d'Harmonie par le Conflit dans le monde moderne des nations