N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Les Sept et les Neuf Initiations de notre Vie Planétaire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les Sept et les Neuf Initiations de notre Vie Planétaire

Envisageons, maintenant, ces initiations sous l'angle de la Vie planétaire, dans la mesure où nous le pouvons. Nous les avons longtemps envisagées sous l'angle de l'humanité, disciple mondial, ainsi que sous l'angle de l'initié, mais il ne faut pas oublier que ces initiations ont aussi une signification planétaire. Du point de vue de la Hiérarchie et de Shamballa, elles constituent les facteurs principaux qui rendent possible le processus initiatique sur terre, parmi les hommes.

Ceci, naturellement, en relation avec notre Logos planétaire. Il ne faut jamais oublier que c'est son progrès sur le Sentier cosmique qu'Il a choisi, qui rend possible tout le processus de l'évolution. De même que le Maître qui a pris la cinquième initiation doit projeter sa propre entreprise spécifique par l'intermédiaire de son ashram, prouvant ainsi sa réponse à l'aspect volonté du Logos planétaire et se portant responsable d'une phase du Plan planétaire, de même, un Logos planétaire – selon la loi de Synthèse – doit mener à bien un projet spécifique, dans la ligne de la volonté du Logos solaire. C'est ce qu'est en train de faire notre Logos planétaire, Sanat Kumara. Il fournit une véritable culture où le germe de la volonté solaire peut être développé sous l'un de ses aspects. Puis, conjointement à un projet semblable, poursuivi sur deux autres aspects, le noyau du troisième système solaire pourra finalement s'exprimer.

C'est difficile pour le mental humain d'apprécier cette synthèse fondamentale et les relations qui existent dans tout le système solaire, les Logoï planétaires mettant en oeuvre le dessein divin. Les hommes ne sont pas encore capables de saisir les relations qui existent au sein de l'aspect personnalité de notre Logos planétaire – la terre et tout ce qui s'y trouve. Mais cette synthèse existe et c'est le facteur reliant la Terre au Soleil, et les Logoï planétaires au Logos solaire. Tout ce que nous pouvons faire est de parvenir à un tableau général des initiations planétaires, les sept et les neuf initiations.

Notre seule façon de saisir, même dans une faible mesure, l'intention planétaire est d'étudier les grandes civilisations produites par l'humanité, sous l'impression des sources spirituelles les plus hautes de notre planète ; jusqu'ici, ces sources nous ont atteints par la voie de la Hiérarchie. A ces civilisations, il faut ajouter les cultures qui s'en sont dégagées. Cela nous est évidemment impossible, car il faudrait faire des recherches dans toutes les périodes ou cycles historiques connus et inconnus, puis examiner toutes les preuves anthropologiques, architecturales et sociologiques.

A cette manière d'aborder l'intention et le dessein du Logos planétaire, il faudrait ajouter l'examen de certaines crises dans la vie de l'humanité, dont la nature est celle d'initiations mineures auxquelles le Logos planétaire s'est soumis, en tant qu'initiateur. L'humanité, le produit le plus hautement développé de l'évolution sur notre planète, réagit à ces initiations ; elles produisent les événements mondiaux, et les prodigieux points de crise qui, jusqu'ici, ont été destructeurs en ce qui concerne l'aspect forme, mais ont conduit aux stades de développement de la sensibilité et au progrès, lorsque le travail des Constructeurs (deuxième aspect divin) s'ajoute à la liberté ou libération, engendrée par le Destructeur (premier aspect). Ces deux phases existent toujours.

Au moyen des civilisations passées et de leur destruction catastrophique, le Logos planétaire a, peu à peu, préparé le terrain, ou champ planétaire, pour "l'implantation du germe de la Volonté", la destinée future de l'humanité étant de le nourrir. Les sept phases majeures du développement de la race humaine (dont notre race aryenne est la cinquième) correspondent à sept initiations ou développements planétaires ; le mot "initiation" ne doit pas être pris dans le sens exact où l'on entend ou interprète les initiations humaines. Les hommes sont initiés à des phases de la conscience divine par l'application d'une stimulation, prouvant que leurs véhicules sont prêts ; en ce qui concerne le Logos planétaire, c'est lui qui a instauré un processus nouveau, en sept phases, en vue de l'implantation divine prévue. Il ne faut pas oublier que le mot "implantation" est purement symbolique. Chaque phase rapproche le dessein divin ou projet spirituel original de la maturité, et c'est pour cela que Sanat Kumara s'est incarné ou manifesté.

Chacune de ces phases affecte les quatre règnes de la nature, et produit un stade plus élevé de sensibilité à chaque phase successive, mais seul le quatrième règne, le règne humain, a la possibilité d'un enregistrement et d'une reconnaissance conscients de l'intention divine, ainsi qu'une faible réceptivité vibratoire à l'aspect volonté de la divinité. Il a fallu des millénaires pour en arriver là. En vous souvenant que c'est seulement lors de la crise mondiale actuelle que le Logos planétaire a osé soumettre les formes des quatre règnes à la stimulation directe de sa volonté dynamique, vous vous rendrez compte de la très longue patience qui est peut-être la caractéristique qui le distingue le plus. La patience est une qualité de la volonté ; sa nature est celle d'une adhésion stricte à une intention fixe.

A chaque transition d'une civilisation à une autre (chacune étant construite sur la semence culturelle de la précédente, après l'épanouissement normal de cette civilisation) on pourrait dire de Sanat Kumara ce qui a été dit du Christ, "Il voit l'oeuvre de son âme, et Il est satisfait." Les hommes sont si aveugles que lorsqu'une civilisation se termine, quand le mode familier d'expression culturelle passe (comme c'est habituel) par les mains du destructeur, l'humanité considère qu'il s'agit d'un désastre majeur ; elle craint les ruines qui entourent habituellement un tel événement. Mais, du point de vue du monde de la signification, le progrès est visible et le jour de la consommation est beaucoup plus proche.

Notre civilisation moderne actuelle est en train de changer, sous le marteau du destructeur ; les choses anciennes disparaissent, ayant rempli leur office. Ce qui est nouveau n'est pas encore remarqué ou apprécié. Le travail de préparation, en vue de l'implantation du germe ou semence de la volonté divine sur terre, est presque terminé ; quand la Hiérarchie sera extériorisée, et que les hommes dans leur ensemble reconnaîtront la position sur terre du Christ et de son Eglise "invisible" (l'union des âmes ayant atteint la perfection, ce qui est la vraie définition de la Hiérarchie), alors – d'une manière qu'ils ne prévoient pas – Shamballa prendra les commandes et, à partir de la Chambre du Conseil de Sanat Kumara, enverra le Semeur de la semence ; Il la sèmera dans le sol préparé par l'humanité, de sorte que l'avenir sera assuré, non seulement pour le Logos planétaire, mais aussi pour le plus grand Tout, dans lequel notre planète joue son modeste rôle. Ce moment se situe dans la civilisation à venir, et c'est pendant la prochaine grande race qui va se dégager de toutes nos races et nations modernes, que se feront les semailles. La prochaine race sera une fusion du tout. La reconnaissance mondiale de l'humanité Une est le préalable essentiel à ces semailles. C'est la création de cette reconnaissance universelle qui sera l'une des tâches majeures du Christ qui va réapparaître et de la Hiérarchie qui le sert. Quand "le faible vouloir des hommes" commencera à répondre, sur une échelle appréciable, à la plus grande Volonté de la vie divine, la tâche majeure de Shamballa deviendra possible ; toutefois, avant cela, l'humanité doit répondre à la lumière et à l'amour qui sont les courants préparatoires d'énergie spirituelle, et qui se déversent déjà en réponse à l'invocation des hommes.

En comprenant les processus initiatiques planétaires, tels que les a institués le Logos planétaire, les hommes doivent les relier aux grandes crises qui sont survenues dans toutes les races d'hommes. De même que le disciple-initié passe d'une initiation à l'autre par le processus consistant à toujours laisser derrière lui les aspects de la vie de la forme qu'il a détruits comme étant inutiles, de même l'humanité laisse derrière elle une civilisation après l'autre, sous la stimulation du dessein en évolution de Sanat Kumara qui instaure constamment ce qui est nouveau et servira mieux sa volonté. Les hommes ont tendance à penser que tout le processus de l'évolution – y compris le développement des règnes subhumains – est, pour les hommes, uniquement une manière de parvenir à la perfection et de créer de nouvelles formes par lesquelles manifester cette perfection. Mais, en dernière analyse, le progrès humain est purement relatif et accessoire. Le facteur d'importance suprême est la possibilité pour le Logos planétaire d'exécuter son intention primordiale et d'amener son projet à une saine consommation, remplissant ainsi la tâche que lui a assignée son grand supérieur, le Logos solaire.

La huitième et la neuvième initiation (dont ni vous ni moi ne savons pratiquement rien) se rapportent à l'instauration des méthodes et techniques par lesquelles la "semence de la volonté", qui fleurira plus tard dans le troisième système solaire, peut être nourrie, et comment sa croissance peut être stimulée.

Stimuler et nourrir cette semence incombera à un groupe de Maîtres (devant se développer au cours de la prochaine race majeure) qui, à l'Initiation de la Décision, la sixième, se consacrera,  en tant que groupe, au Sentier du Service terrestre. Ces Maîtres s'engageront spécifiquement et en toute connaissance de cause, à promouvoir le projet de Sanat Kumara. Ceci ne concerne pas particulièrement l'actuel groupe de Maîtres. Leur tâche est l'application du processus de l'évolution en vue de préparer le terrain mondial pour le futur ensemencement divin.

Je ne peux pas vous en dire plus. Tout ce que j'ai fait est de vous donner une indication quant à la signification des initiations instituées par le Seigneur du Monde. Ce ne sont pas, permettez-moi de le répéter, les initiations auxquelles le Logos planétaire lui-même est soumis. Les crises mondiales, qui précèdent toujours l'initiation à l'échelle planétaire, font partie du travail préparatoire, des tests et épreuves qui rendent possible une initiation cosmique, à laquelle Il a été soumis, ou sera un jour soumis. Elles ne nous concernent pas, et vous ne comprendriez pas si j'étais plus explicite. La loi d'Analogie et de Correspondance n'est plus valable à un certain moment sur le chemin de la compréhension et quelque chose de nouveau et totalement différent entre en vigueur. La loi d'Analogie tient bon lorsqu'on examine la vie du microcosme au sein du macrocosme ; mais, si vous vous aventuriez en dehors de cette Vie limitée et manifestée (si cela était possible, or cela ne l'est pas), vous entreriez en contact avec d'autres lois, et d'autres approches de la vérité, existant sur les niveaux cosmiques.

Je ne peux pas vous dire grand-chose de plus sur les initiations planétaires ou – pour les désigner plus correctement – sur les processus initiatiques planétaires.

Ceux-ci affectent toute notre vie planétaire, mais ne sont pas essentiellement des initiations comme nous entendons ce terme, ou comme ce terme pourrait être appliqué à Sanat Kumara. Elles font véritablement partie du processus cosmique et en particulier de l'évolution solaire, mais comme nous l'avons vu, elles ne sont que préparatoires à l'initiation pour laquelle notre monde fut créé – la manifestation sur terre du plus élevé des trois aspects : la Volonté de Dieu, ainsi universellement appelée.

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Les Sept et les Neuf Initiations de notre Vie Planétaire