N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Sixième Initiation La Décision

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Sixième Initiation

La Décision

Notre étude s'est faite dans trois directions qui, en dépit du caractère abstrus inévitable de la question, a été d'un grand intérêt pour le disciple zélé, car les mots exprimant les initiations ont été : Renonciation. Ascension. Révélation. Tous trois communiquent des concepts pratiques et utiles pour le mental et néanmoins – en même temps – leur vrai sens implique un détachement, une indifférence divine et une perception spirituelle dont aucun disciple n'a eu plus qu'un aperçu ou la vague impression d'une possibilité. J'ai ensuite élevé ces trois idées à des niveaux plus vastes, et je me suis efforcé de montrer comment les crises que l'humanité traverse aujourd'hui et va continuer de traverser pendant les cinquante prochaines années (bien que leurs effets soient de moins en moins gênants si une attitude correcte est adoptée) peuvent aussi être reliées à ces trois mots. Je ne souhaite pas que vous en déduisiez que l'humanité est, en fait, soumise à ces expériences initiatiques. Cette renonciation est  imposée par les circonstances et n'est pas librement entreprise, le progrès est le résultat d'une impulsion quelque peu rudimentaire et non contrôlée, et non l'effort d'une âme libérée. La future révélation sera le résultat de l'activité hiérarchique, focalisée par le Christ, bien que non présentée par sa venue ; elle sera l'aboutissement de son travail et de l'activité hiérarchique.

Toutes ces initiations ont leurs correspondances inférieures, et celle que nous sommes en train d'examiner ne fait pas exception – toutes peuvent attirer l'aspirant car elles incarnent l'un de ses buts immédiats, mais le concept n'est que de nature préparatoire ; ceci peut être illustré en faisant remarquer que la Grande Renonciation devient possible, car, pendant de nombreuses vies, le disciple a appris à renoncer et – sur le Sentier de l'Initiation – à renoncer  consciemment et avec un dessein formulé. De la même manière, la sixième Initiation, la Décision, devient possible car, depuis son affiliation à la Hiérarchie, l'initié a appris à faire un choix juste, cette aptitude découlant de son effort – sur le Sentier de Probation et pendant les premiers stades sur le Sentier du Disciple – pour faire des choix corrects, prendre des décisions dont le motif soit spirituel. Je le fais remarquer car nous abordons l'étude des quatre dernières initiations qui vont bien au-delà de la compréhension du disciple, même avancé ; cette étude ne sera pas une perte de temps ; en dépit du manque de véritable compréhension, certaines caractéristiques et certaines leçons nécessaires seront indiquées à l'aspirant sérieux ; il peut dès maintenant commencer à les cultiver.

Tout d'abord, je souhaite signaler que, pour le Maître qui se tient devant le Logos planétaire, la sixième initiation est ce que la deuxième initiation est pour le disciple. La cinquième Initiation, celle de la Révélation, et la sixième Initiation, celle de la Décision, sont les correspondances supérieures des deux premières initiations, qui sont considérées par la Loge de Sirius, comme des initiations du Seuil. Gardez  cela soigneusement à l'esprit. Beaucoup plus haut dans ce traité (page anglaise 361) j'ai fait observer que la deuxième initiation, avec sa mise en évidence de la maîtrise du désir, (indiquant le juste choix), était "le seuil... de niveaux d'impression, de contact et d'ascension future qui sont le but septuple placé devant le Maître quand la sixième initiation (la vraie ascension) est consommée.

C'est pour cette raison que cette initiation est appelée l'Initiation de la Décision."

Voilà un point vraiment intéressant et pratique, il révèle, en un sens nouveau et de manière très nette, que tous les événements de notre planète ne sont en vérité que préparatoires à d'autres possibilités et événements beaucoup plus importants. Ces derniers placent le Maître ou le Chohan (nous n'avons pas de terme pour exprimer le type de conscience de l'initié qui a pris les cinq initiations de l'évolution strictement humaine) en mesure d'exprimer, à chaque initiation, la totalité des facultés acquises. Tout son passé est impliqué dans ce qu'Il manifeste. Ceci ne se fait pas consciemment. Tout ce qu'Il est ou connaît est tombé en dessous du seuil de la conscience, de la même façon que la nature instinctive de l'homme est aujourd'hui automatique et spontanée, et non pas utilisée consciemment. En dépit de cette activité subjective, les hommes sont en pleine possession d'une partie précise de leurs moyens. Il en va de même pour le Maître ; tout ce qu'Il a été, au sens spirituel, en sagesse, perception et pleine compréhension est maintenant instinctif, et les pouvoirs, les connaissances, les attributs impliqués, lui viennent instantanément, sans effort et sans activité consciente. Il peut se fier entièrement à ce qu'Il est, à ce qu'Il a, et – comme conséquence de l'initiation – Il est libéré des interrogations, des doutes et des incertitudes qui sont si caractéristiques du disciple.

Précédemment (page anglaise 396), j'ai fait observer que les Maîtres à la sixième Initiation, celle de la Décision, se trouvent face à des domaines de service où Ils devront "communiquer, renforcer et illuminer ce qui est déjà fusionné, déjà fort et déjà plein de lumière, mais qui a besoin de ce qu'Ils apportent afin d'exprimer le Tout englobant tout". Ceci, évidemment, est une déclaration mystérieuse et plutôt paradoxale, mais on peut y jeter une certaine lumière si l'on se souvient que cette sixième initiation est reliée, de façon particulière, au sixième Sentier. C'est le Sentier où se trouve notre Logos planétaire. Ce Sentier est nécessairement lié au sixième Rayon, celui de Dévotion et d'Idéalisme, et aussi au sixième plan, le plan astral, plan du mirage et du désir. Je souhaite que vous gardiez ces relations à l'esprit, mais je voudrais aussi que vous vous rappeliez qu'à cette Initiation de la Décision le Maître peut s'engager sur n'importe lequel des sept Sentiers, selon ce qu'Il décide être le champ de son futur service. L'expression de son choix, comme vous le savez, ne dépend pas de l'énergie de son rayon, ou de ce que pourrait être la force d'impulsion des rayons planétaires ; c'est-à-dire du rayon de la planète elle-même (le rayon de la personnalité du Logos planétaire) ou du rayon de l'âme de Sanat Kumara. Ce n'est pas mon rôle de vous dire si ce rayon dominant est le rayon de son âme ou le rayon monadique ou universel.

Il est intéressant aussi de retenir qu'à cette sixième initiation un grand moment d'intérêt historique fondamental survient. Tous les Maîtres initiés du sixième degré se réunissent en conclave et, tous ensemble, avant de prendre leur décision définitive (qui les éloignera probablement du Sentier du Service terrestre), Ils décident des mesures qu'Ils proposent à la Hiérarchie de prendre, mesures qui, de manière radicale et permanente, affecteront la planète sur laquelle Ils ont vécu et travaillé. Vous noterez que je les ai appelés "initiés du sixième degré", ce qui place devant vous le fait qu'avant que l'homme prenne une initiation de tel ou tel degré, il est déjà "initié de ce degré". Ce sont eux qui, dans leur totalité – à tel ou tel moment – forment le groupe qui prend les décisions définitives concernant les affaires humaines. C'est la décision prise par ce groupe d'initiés qui mit fin à l'ancienne civilisation atlantéenne ; la décision qu'ils prendront maintenant va engendrer de grands changements dans notre civilisation moderne. Les Maîtres néanmoins, ne "prennent pas l'initiation" dès qu'Ils sont prêts à "prendre la décision". Cette possibilité s'offre à la Hiérarchie tous les quarante-neuf ans, et l'année 1952 verra un groupe de ces initiés supérieurs choisir le Sentier de leur vie et de leur Etre futurs, mais Ils ne le feront qu'après avoir mis en mouvement certaines forces d'énergie qui, de manière créatrice, vont changer les choses sur terre. Par là, Ils prouvent deux choses : qu'Ils comprennent les besoins du monde, et qu'Ils reconnaissent le libre arbitre de l'homme, lui permettant de prendre des décisions.

La dernière initiation de ce genre eut donc lieu en 1903. Ceux qui étaient prêts à prendre cette initiation se trouvèrent face à l'émergence des forces du mal cosmique ; il leur fallait donc décider, à ce moment-là, de la manière dont Ils apporteraient de l'aide à l'humanité, et quelle situation Ils devraient susciter pour que l'humanité soit obligée de reconnaître les conditions et de faire un choix et une décision libres. Ce qu'Ils décidèrent conduisit à la guerre mondiale, à un clivage évident entre le bien et le mal, entre l'emprisonnement et la liberté, ce qui conduira, en 1952, à une décision dont les conséquences sont cachées dans la conscience de Ceux qui, à ce moment-là, prendront cette décision. (Ecrit en 1949.) Les Maîtres qui participent à la sixième initiation ne sont plus sous la juridiction de la Hiérarchie. Ils s'en sont retirés. Leur longue relation avec la Hiérarchie est transférée à un centre supérieur, à Shamballa, à moins (comme l'a fait le Christ) qu'Ils ne choisissent le Sentier du Service terrestre, et reviennent travailler pour l'évolution de notre planète. Il y a de nombreuses évolutions et plusieurs règnes de la nature en dehors de l'humanité dont l'évolution des anges ou dévas.

La sixième Initiation, celle de la Décision, prépare à la vraie Initiation de la Résurrection, la septième. Celle-ci ne peut être prise que quand la volonté du Maître est complètement fondue à celle du Logos planétaire. Entre la sixième et la septième initiation "un intérim de fusion divine" se produit ; une image quelque peu déformée et élémentaire nous est donnée de cette fusion critique, dans  le Nouveau Testament , par le récit de l'expérience du Christ, dans le jardin de Gethsémani. Là, de nouveau – comme pour la quatrième Initiation, la Renonciation – l'accent est mis sur la souffrance humaine, alors que dans le vrai "jardin" symbolique entre la sixième et la septième initiation, l'aspect souffrance n'existe pas. La souffrance, la douleur, n'entrent pas dans la conscience du Maître. Quand le Nouveau Testament  dit : "Les anges vinrent apporter consolation" au Christ, la véritable implication est que Ceux qui résident et travaillent à Shamballa utilisent cette période pour instruire l'initié qui a pris sa décision par l'expression de sa nature divine, et quant à la signification du dessein divin ; ceci concerne la relation de notre Logos planétaire avec le système solaire, et la décision est prise par le développement de la sensibilité supérieure qui conduit inévitablement à la perception cosmique. Nous n'avons pas de terme adéquat pour désigner cette caractéristique ou type de sensibilité, car ce n'est pas quelque chose que nous puissions comprendre consciemment ; ce n'est pas non plus une forme de réaction consciente, ni une perception, au sens où nous entendons ce terme. De façon occulte, cela a été défini comme quelque chose d'apparenté à "l'immersion dans un état d'Existence acquis", car l'initié est un aspect conscient de ce dont Il est partie intégrante. Cette déclaration vous montrera à quel point il m'est impossible de vous expliquer certaines choses, de clarifier certains types de conscience inconnus ou d'indiquer des zones de perception qui sont au-delà même de la portée d'un Maître.

La révélation est une affaire progressive. Les disciples, par exemple, ne peuvent pas vraiment comprendre les significations étendues de la troisième initiation ; de façon semblable, même de grands initiés ne peuvent pas comprendre ce qui se trouve manifestement en avant d'eux. Les disciples peuvent néanmoins sentir vaguement la nature de la Transfiguration qui les caractérise, du point de vue hiérarchique, et les Maîtres peuvent aussi vaguement sentir la nature de la décision qu'Ils vont prendre.

C'est cette sensibilité préparatoire chez le disciple qui produit la vraie perception aux différents stades initiatiques. Ceci est une déclaration d'importance majeure car elle relie la sensibilité, son interprétation et sa maîtrise, à la vie quotidienne du disciple ordinaire. Elle est importante car elle est inclusive, car chaque stade du Sentier d'Initiation contient en lui-même (profondément caché) le germe de la compréhension des différents degrés qui doivent être franchis sur la Voie de l'Evolution Supérieure. Le Maître s'embarque intelligemment sur cette voie lorsqu'Il a pris sa décision définitive ; les stades antérieurs sont simplement révélateurs de la Voie.

L'initiation a été définie comme "une succession progressive d'impacts d'énergie dirigée". Ces impacts sont caractérisés par des points de tension, qui conduisent inévitablement à des points de crise ; tout ce processus est gouverné par la loi de Cause à Effet. C'est ce dernier point que je cherche maintenant à mettre en évidence, car il a une relation véritable et mystérieuse avec la sixième initiation. Le Maître, lorsqu'Il prend sa décision et choisit l'un des sept Sentiers qui, réunis, forment l'antahkarana planétaire, y est obligé par l'accumulation du karma passé.

Tout le mauvais karma a forcément été résolu, mais son bon karma accumulé rend sa décision définitive inévitable. Dès l'instant de cette décision, Il se trouve entièrement libéré de tous les aspects et de toutes les formes du karma planétaire qui est plus grand et plus étendu que son petit karma individuel, qu'il soit bon ou mauvais. Il est alors – en lui-même – la somme de toute l'expérience passée. A moins qu'Il ne choisisse délibérément le Sentier du Service terrestre et décide de rester dans le champ, le rayon d'action ou d'influence de la Vie planétaire, Il a devant lui un avenir solaire ou cosmique dont Il sait relativement peu de chose, mais auquel le Sentier de l'Evolution, le Sentier du Disciple, et le Sentier de l'Initiation l'ont préparé. Même lui ne connaît pas les conditions auxquelles sa "décision" l'engage, ni celles dans lesquelles Il devra pénétrer. Il connaît néanmoins et "s'approprie le fait et les facultés" (selon l'expression d'un Maître) de la complète révélation et des possibilités futures.

Il vous a souvent été dit qu'il y avait quatre Seigneurs du Karma associés à la Chambre du Conseil de Shamballa. Dans leur totalité, Ils représentent les trois Rayons d'Aspects, et l'un d'eux représente les quatre Rayons mineurs d'Attributs.

C'est le Seigneur du Karma qui met en oeuvre la destinée de Ceux qui sont conditionnés par le troisième Rayon, celui d'Intelligence Active (c'est toujours le cas de Ceux qui prennent la sixième initiation) et qui – pour parler symboliquement – éponge l'ardoise de ce groupe d'initiés, à ce moment particulier. Le karma n'a plus d'emprise sur eux.

La révélation accordée à l'Initié au premier stade de l'initiation lui donne une image complète en un éclair de temps infini des processus qui l'ont amené à ce moment créateur de décision. Il parvient immédiatement à un point de tension qu'Il maintiendra jusqu'à l'initiation finale, la neuvième, l'Initiation du Refus, où Il rejette, refuse et répudie tout son passé, et entre sur le chemin qu'Il a choisi, entièrement "libéré de la mémoire des concepts, mais offrant à ces Grandes Vies qui l'accueillent sur le sentier nouveau et inexploré, tout ce qu'Il est et l'essence de son Etre".

Dans l'étude de ces initiations supérieures dont je n'ai pas moi-même l'expérience, je ne peux rien faire d'autre que clarifier votre mental, ainsi que le mien, en utilisant les expressions anciennes et l'enseignement oral, auquel il est permis de pénétrer dans le mental des hommes.

Le point de crise, qui suit toujours l'obtention de la tension, est le moment où s'exprime la décision finale. Suit alors la révélation de ce qui peut être, et l'initié sait qu'Il se trouve face à la résurrection finale, et qu'après avoir été l'éternel pèlerin errant sur la planète, il devient maintenant un point fixe sur un autre plan cosmique, car Il a pour toujours laissé derrière lui le plan physique.

Cette initiation est donc gouvernée par le troisième rayon, le Rayon de l'Activité intelligente. Ce rayon est étroitement lié au plan mental de notre vie planétaire, à la loi de Fixation et à la loi des Clivages. Beaucoup de choses ont été dites précédemment à ce sujet, et une recherche de la signification de certains passages du Traité sur le Feu Cosmique pourrait apporter des éclaircissements. La fixation n'est pas permise à l'éternel pèlerin sur notre planète, la terre, mais quand celle-ci a été complètement abandonnée, à la neuvième initiation, l'initié devient "un point fixe ou stationnaire de lumière dans le Lieu qu'Il a choisi, Lieu où réside le Très-Haut et point de feu sur le sommet de la montagne. Il ne quittera plus ce point".

Le concept de clivage est latent ici aussi. Le Maître rompt tous les liens avec le passé et avec la planète, mais jamais avec la Vie une qui pénètre toutes les sphères et formes d'existence, qui rend possible tous les états de conscience et conduit à une activité sans fin.

Le mot "créativité" fut l'un des trois mots que je vous ai donnés plus haut (voir page anglaise 340) concernant la sixième initiation. Les quatre dernières initiations sont toutes caractérisées par "une révélation dans la lumière vivante". A la sixième initiation, le Maître est amené à comprendre la nature de la création, la raison de la manifestation intelligente de formes substantielles et de leur création afin de fournir des formes pour l'Existence et la Vie, et la qualité de ce qu'Il devra créer et créera, dans l'avenir. A la septième Initiation, celle de la Résurrection, Il lui est accordé une révélation de la qualité qui doit s'exprimer dans toutes les formes créées, la qualité d'Amour-Sagesse qui a animé notre Logos planétaire, et qui est la qualité de base de tout notre système solaire. Dans d'autres sphères, dans d'autres systèmes solaires et sur d'autres plans cosmiques, d'autres qualités qui nous sont inconnues sont peut-être manifestées par les initiés appropriés. Toutefois, ceux qui atteignent la résurrection et la libération sur notre planète seront toujours caractérisés par l'amour divin, et ce sera aussi la caractéristique sous-jacente de tout ce qu'Ils pourront créer par la suite, lorsqu'ils seront libérés de notre planète. Vous pouvez donc voir pourquoi l'expression "Dieu est Amour" est réellement notre note-clé planétaire.

A la huitième Initiation, celle de la Transition, le dessein de notre activité planétaire est révélé au Maître. Tous les Maîtres ou Initiés de cette huitième initiation (agissant soit par l'intermédiaire de la Hiérarchie, soit à Shamballa) sont nécessaires, à cette initiation, pour stimuler le point de tension du nouvel initié afin de rendre la révélation possible.

On pourrait dire qu'Ils jouent le rôle d'une lentille par laquelle passe la lumière vivante, qui rend la révélation possible ; Ils remplissent aussi les nécessaires fonctions de facteur de protection. Cette protection est indispensable car, à cette initiation, on fait voir à l'initié non seulement le bien éternel sous-tendant le dessein planétaire, mais on lui permet aussi "de voir ce qui est caché derrière la porte solidement scellée, et d'entrer en contact avec le mal cosmique, car celui-ci ne peut plus lui faire de mal". Néanmoins, Il a besoin de la protection de Ceux avec qui Il est capable de s'associer. Ce qu'est le dessein planétaire, je ne le sais pas ; quand je dis qu'une partie du dessein est de donner libre cours à la lumière et à l'amour dans un univers plus vaste, et de libérer le système solaire des attaques dumal cosmique, j'énonce une vérité, mais une vérité qui est encore dépourvue de sens pour ceux qui n'ont pas pu entrer en contact avec l'ensemble du dessein. Elle demeure un système, car la vraie nature de la lumière, le mystère de l'électricité, la constitution du bien, du beau et du vrai, l'origine du mal la nature et le dessein de la Loge Noire, le rôle que joue cette Loge dans le schéma divin de l'existence, tous ces facteurs vous sont inconnus dans leur signification  essentielle. Rappelez-vous que, lorsqu'un membre de la Hiérarchie utilise le mot  essentiel, Il ne veut pas parler (comme c'est souvent votre cas) de ce qui est nécessaire ; Il veut parler de l'essence la plus intime qui se trouve au coeur de chaque chose – bonne ou mauvaise. Donc, lorsque je vous dis qu'à cette huitième initiation la nature et le dessein de la dualité sont révélés à l'initié, cela encore est dépourvu de sens.

Donc, à ces trois dernières initiations, la signification de la création de la qualité et du dessein est successivement révélée au Maître ; ce qui rend la révélation possible n'est pas seulement l'action de l'Unique Initiateur et du groupe qui initie (quand celui-ci est nécessaire) ; le facteur majeur est le développement de la sensibilité de l'initié lui-même – sensibilité qui s'est développée au cours de millénaires de vies et d'expériences vitales.

L'objectif du processus évolutif auquel toutes les vies de notre planète doivent se soumettre a été de développer cette sensibilité qui rend la révélation possible ; on pourrait dire (d'un point de vue précis) que le but de toute expérience a été la révélation, chaque révélation "rapprochant l'initié du Coeur du Soleil où toutes choses sont connues et senties, et par lequel toutes les formes, tous les êtres et toutes les choses peuvent être inondés d'amour". Réfléchissez à ces mots, car la correspondance microcosmique du fait macrocosmique est pleine de valeur instructive. Veillez à ce que "chaque leçon apprise chaque jour, chaque révélation saisie et comprise, rende votre coeur plein d'amour et vous permette d'aimer vos semblables avec chaleur, ardeur et flamme". Je cite quelques anciens aphorismes destinés aux disciples.

A la neuvième initiation, celle du Refus, la révélation présentée au Maître concerne la nature de l'Etre et de l'existence. Je ne peux rien vous dire qui, en aucune façon, expliquerait l'Etre, car l'Etre est relié à Ce qui crée, au point universel de Vie planétaire ou solaire qui est, et a toujours été responsable de la vie de toutes les formes, depuis la plus grande manifestation jusqu'à la plus petite. Quand cette révélation est accordée à l'initié, pour la première fois il reçoit son contact initial avec ce qui est appelé dans les livres d'occultisme ou d'ésotérisme, le "Soleil Spirituel Central". Il comprend en lui-même que ces mots concernent un fait de base et qu'ils sont reliés au dessein du système solaire, de même que le "Coeur du Soleil" lui a révélé la qualité du système solaire. Quand on a compris que notre dessein planétaire est mystérieusement relié à la révélation de l'amour sur notre petite planète, la terre, par le processus de création, il émerge l'idée probable que notre planète a une relation unique avec le Coeur du Soleil. Il y a, pour vous, beaucoup d'indications dans ce que j'ai dit ; il y a aussi des indications pour moi, mais je peux étendre, jusqu'à des faits vérifiés, une connaissance plus vaste que la vôtre ne l'est jusqu'ici.

Je ne peux pas en dire beaucoup plus en ce qui concerne cette sixième initiation, cruciale et décisive. Elle incarne pour le Maître la reconnaissance de la libération et, dans ses processus, Il manifeste sa libération en prenant une décision libre quant à son futur état d'Existence et de dessein. L'avenir, pour l'homme moyen et pour le disciple moyen, est contenu dans son passé, et mis en oeuvre dans son présent. Il n'en est pas ainsi pour l'initié de la sixième initiation. Il est entièrement libéré de son passé, la loi de Karma n'a plus d'emprise sur lui. Il prend une décision libre et son avenir est décidé par lui-même, non parce qu'il offre un champ où résoudre son karma, ni sur la base de l'inévitabilité, mais sur la seule base de la qualification pour le service. Ceci crée une situation très différente. La décision une fois prise est une décision immuable, il n'est pas question de retourner en arrière, ou d'y renoncer ; il n'y a non plus, chez le Maître (tant Il est libéré de toutes les entraves possibles), aucun désir de retourner en arrière, ni aucune possibilité de le faire.

Les trois initiations restantes démontrent ces points encore plus clairement et plus nettement, et la lumière dans laquelle avance l'initié devient de plus en plus éclatante. La lumière lui révèle la nature et le dessein des plans physiques éthériques cosmiques, les quatre plans supérieurs de notre vie planétaire. Cette lumière porte à son attention certaines conditions extra-planétaires et, pour la première fois, elles deviennent pour lui un fait et non une hypothèse. La lumière lui révèle ses futures possibilités lorsque son choix final sera fait, et sa décision finale prise ; comme je l'ai dit plus haut, elle lui révèle aussi la nature du dessein divin, tel que le conçoit notre Logos planétaire sous l'inspiration du Logos solaire.

Il peut maintenant s'exprimer complètement sur le plan monadique, le plan de la vie universelle ; Il a laissé derrière lui la grande hérésie de la séparativité, et il ne connaît rien d'autre que l'amour, l'unité l'identification spirituelle et la perception universelle. Il peut donc devenir un créateur, car la création est l'expression de la vie, de l'amour et du dessein ; il peut maintenant comprendre et exprimer pleinement ces trois facteurs.

Il est maintenant un collaborateur intelligent des Forces Constructrices de la planète et du système solaire, et sur le rayon qu'il a choisi il va réaliser ses intentions créatrices.

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Sixième Initiation La Décision