N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Septième Initiation La Résurrection 2

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Septième Initiation

La Résurrection

Il n'y a pas d'idée plus cultivée subjectivement par l'humanité que celle de la résurrection ; quand la vie semble dure, quand les circonstances ne portent en elles aucun espoir de bonheur, quand nul appel ne résonne qui soit de nature à faire entreprendre joyeusement la tâche quotidienne, quand les nuits de sommeil sont des nuits de cauchemars, la pensée de s'élever au-dessus de toutes ces circonstances, de tout laisser en arrière et d'entrer dans une vie nouvelle, est chargée de force et d'espoir. En Occident, la Fête de l'année considérée comme la plus importante est Pâques, le Jour de la Résurrection. Pourtant, il y a deux mille ans, le Christ n'est pas sorti du sépulcre pour reprendre son corps abandonné. Il passa par la septième grande initiation que nous allons examiner aujourd'hui, et connaissait le secret de la vie, dont l'immortalité n'est qu'un des nombreux attributs. L'humanité met si souvent l'accent sur l'attribut, la caractéristique, la réaction, et non sur ce qui est la réalité fondamentale sous-jacente. Les hommes s'occupent des effets et non des causes ; par exemple, l'humanité s'inquiète de la guerre et des horrifiantes préparations à d'autres guerres, et ne s'occupe pas, en premier lieu, de ce qui cause la guerre et qui, correctement pris en main, empêcherait la guerre. Examinons quelques aspects de la septième initiation.

Le mot "résurrection" a une signification profonde, de dérivation non apparente, qui n'est pas souvent mise en valeur. L'interprétation habituelle est que ce mot vient de "re", de nouveau, et "surgere" s'élever, donc s'élever de nouveau.

Cependant en consultant le dictionnaire, on voit que le préfixe signifie "retour à un état originel" en s'élevant. Ce retour à un état originel nous est décrit dans le Nouveau Testament par l'histoire du Fils prodigue qui dit : "Je me lèverai et j'irai vers mon père" ; et par l'histoire de la résurrection où le Maître Jésus se leva et sortit de sa tombe ; les chaînes de la mort ne pouvaient pas le retenir. Au moment où il s'éleva, un événement bien plus important se produisit : le Christ passa par la septième Initiation, celle de la Résurrection, et revint à son stade d'Existence originel – pour y demeurer pendant toute l'éternité. C'est l'aspect vrai de la résurrection. Le fils de Dieu a trouvé le chemin de retour vers son Père et vers la Source dont Il était issu, cet état d'Existence que nous avons appelé Shamballa. La conscience de la Vie universelle est sienne ; et c'est bien plus que la conscience de l'immortalité car l'idée ou concept de mortalité n'y est pas du tout contenue. Il y a eu beaucoup de morts dans le cycle de vie millénaire de l'initié :

1. La mort familière et constamment périodique du corps physique, incarnation après incarnation.

2. La mort du véhicule astral et du véhicule mental, lorsque l'âme qui ne meurt pas les rejette de vie en vie – pour en créer de nouveaux jusqu'à ce que la maîtrise soit atteinte.

3. Puis – comme résultat du processus de réincarnation et de ses effets dus à l'évolution – vient la mort du désir et son remplacement par une aspiration spirituelle croissante.

4. Puis, grâce à l'usage correct du mental, vient la "mort" de la personnalité ou, plutôt, sa répudiation et le renoncement à tout ce qui est matériel.

5. Ceci est suivi de la mort ou destruction du corps causal, le corps de l'âme, à la grande Initiation de la Renonciation. Ce processus de mort et de résurrection se poursuit constamment dans tous les règnes de la nature ; chaque mort prépare la voie à plus de beauté et de vitalité, et chaque mort (si vous l'analysez avec soin) précède la résurrection sous une forme ou sous une autre, jusqu'à ce que nous arrivions à cette résurrection finale et à l'état de réalisation finale.

Je ne vais pas m'étendre ici sur ce processus de mort constante suivie de résurrection constante ; c'est la note-clé et la technique de l'évolution ; c'est seulement parce que les hommes tiennent indûment à ce qui est matériel et détestent perdre le contact avec l'aspect forme de la nature, qu'ils ont peur de la mort. Il est sage de se souvenir que l'immortalité est un aspect de l'être spirituel vivant et n'est pas une fin en soi, ce que les hommes cherchent à en faire. Pour les Connaissants de la Vie, une expression telle que "Je suis une âme immortelle" n'est même pas vraie. Dire "Je suis la Vie même donc je suis immortel" se rapproche davantage de la vérité, mais, même cette phrase (du point de vue de l'initié) n'est que la partie d'une vérité plus large. Symboliquement, la nature nous décrit constamment les faits essentiels par le cours des quatre saisons, par les cycles de lumière et d'obscurité et par la merveille de l'apparition de la beauté, de la couleur, ou de quelque fonction utile, à partir d'une graine qui a lutté vers la lumière du soleil à cause de sa vie inhérente.La peur de la mort est l'une des grandes anomalies ou distorsions de la vérité divine, dont sont responsables les Seigneurs du Mal cosmique. Quand, aux premiers temps de l'Atlantide, ils surgirent de l'endroit où ils avaient été enfermés, et obligèrent  temporairement la grande Loge Blanche à se retirer sur les niveaux subjectifs, leur première grande entreprise de distorsion fut d'implanter la peur chez les êtres humains, en commençant par la peur de la mort. A partir de ce moment-là, les hommes ont mis l'accent sur la mort et non sur la vie, et ils ont été toute leur vie, hantés par la peur.

L'une des actions initiales, à la réapparition du Christ et de la Hiérarchie, sera d'effacer cette peur particulière et de confirmer dans l'esprit des gens que l'idée d'incarnation et de prise de forme représente la vraie obscurité pour l'esprit divin qu'est l'homme ; c'est la mort et l'emprisonnement temporaire de l'esprit. On enseignera aux hommes que l'évolution est en soi un processus initiatique, conduisant d'une expérience de vie à une autre, et trouvant son apogée à la cinquième Initiation, celle de la Révélation et à la septième, l'Initiation de la Résurrection.

A la cinquième initiation, il est révélé à l'initié que la vie dans la forme est en vérité la mort, et il connaît alors cette vérité d'une manière que mes brèves paroles ne peuvent pas communiquer. La forme meurt pour lui ; il connaît une nouvelle expansion de la vie et il est soumis (si je puis m'exprimer ainsi) à une nouvelle compréhension de la vie. La septième initiation est complètement étrangère à toute considération de la forme, et l'initié devient un point concentré de lumière vivante ; il sait, d'une manière indescriptible, que la vie est tout ce qui EST, et que c'est cette vie et sa véritable plénitude qui fait de lui une partie intégrante de CE qui se trouve en dehors de notre vie planétaire ; il peut maintenant partager cette Existence extraplanétaire, où notre Logos planétaire vit, se meut, et a son Etre. C'est la "vie plus abondante" dont le Christ a parlé et que seul un initié du septième degré peut comprendre ou exprimer.

Après la cinquième initiation, l'initié a lentement pressenti la nature de cette plus grande Vie, la Vie du "Dieu Inconnu", ainsi appelée, qui englobe tout ce qui vit et toutes les formes existant sur notre planète et en son sein, et cependant, demeure – plus grande que notre vie planétaire, embrassant plus que notre Logos planétaire, et dont la grandeur, la beauté, la bonté et la connaissance sont à notre

Logos planétaire, ce qu'est sa vie à la forme de vie la plus basse du règne animal, le troisième. C'est seulement par des comparaisons inadéquates de ce genre que nous pouvons parvenir à une faible compréhension de ce grand TOUT dont notre planète et notre Logos planétaire ne sont qu'une partie. C'est cette révélation qui est accordée à l'initié, à cette septième initiation, l'initiation de la Résurrection. Il prend cette initiation sur ce que (faute d'un terme meilleur) nous nommons le "plan logoïque", ou plan de  conscience du Seigneur du Monde.

A cette initiation, l'initiateur est assisté de deux groupes d'Etres ; l'un est un petit groupe de "Connaissants du Dessein, les gardiens de la Volonté", et l'autre est un groupe beaucoup plus grand, dont les membres sont connus sous le nom de "Sages et Energies attractives de Shamballa". Je m'efforce évidemment de traduire certains termes brefs et symboles complexes, en expressions que vous pouvez comprendre, et qui n'expriment que faiblement la vraie signification, quant à Ceux qui fonctionnent sur le niveau le plus élevé du plan cosmique physique. A ce niveau, l'électricité dynamique est maintenue comme dans un grand réservoir de puissance, et elle est dirigée par ces deux groupes qui incarnent la volonté et la qualité de la Volonté de la divinité, que nous appelons Volonté-de-Bien. Ce sont les Agents directeurs, correspondance du centre ajna de l'humanité, mais ici, il s'agit du centre ajna du Logos planétaire, dans le même sens que Shamballa est son centre de la tête, la Hiérarchie son centre du coeur et l'humanité son centre créateur de la gorge. Le mouvement, l'activité programmée et les sept grandes énergies créatrices de rayon sont dirigés et mis en action par eux sous l'influence des sept Seigneurs de Rayon. Les seigneurs de Rayon incarnent la vie caractérisée par les sept aspects de l'Amour, mais ils sont eux-mêmes d'un ordre si élevé qu'Ils ne peuvent pas fonctionner en tant qu'Agents directeurs créateurs, mais agissent par l'intermédiaire de leurs Représentants entraînés et développés.

De même qu'il existe un groupe d'Initiés Contemplatifs, appelés "Nirmanakayas" en terminologie orientale, qui fonctionnent en méditation profonde à un point médian entre la Hiérarchie et Shamballa, de même ce groupe beaucoup plus élevé de Seigneurs de Rayon, fonctionne par une méditation cosmique extrêmement profonde, entre notre planète, la Terre et notre planète soeur, Vénus. Il serait utile que vous lisiez avec soin la  Doctrine Secrète et le Traité sur le Feu Cosmique, et vous rafraîchissiez la mémoire quant à cette relation. Une correspondance inférieure à ces deux groupes importants s'est formée à mi-chemin entre la Hiérarchie et l'humanité ; nous l'appelons le nouveau groupe des serviteurs du monde. Ces trois groupes sont fondamentalement des "transmetteurs d'énergie".

Les deux groupes supérieurs sont extrêmement sensibles à l'impression cosmique et à la qualité vibratoire du corps extra-planétaire d'Avatars qui se tiennent prêts à jouer le rôle d'énergies destructrices ou constructrices, dans n'importe quelle partie de notre système solaire. Ils sont sous la direction du Logos solaire.

L'avatar de Synthèse, qui travaille en coopération avec le Christ, est l'un d'eux. Souvenez-vous que ces Avatars extra-planétaires ne sont pas parvenus à leur haut niveau de développement spirituel sur notre planète, ni même dans notre système solaire. Leur origine, leur source, leurs relations spirituelles sont un grand mystère même pour les Logoï planétaires, à l'aide desquels Ils viennent lorsque l'appel invocatoire de n'importe quelle planète est adéquat. Ne pensez pas qu'Ils viennent pour transformer le mal en bien, ou pour arrêter le mal. Il se peut qu'un nombre très faible d'entre eux agissent ainsi, mais Ils travaillent dans la ligne des énergies des sept rayons dans le système solaire et produisent certains effets d'énergie désirables, à tel ou tel moment. Le travail constructif de l'Avatar de Synthèse vous apparaîtra dans le nom qui lui est donné ; Il vient sur terre pour favoriser la manifestation de l'unité et de l'interrelation ; Il vient donc pour utiliser et appliquer l'énergie de premier rayon. Il va charger, ou galvaniser les trois groupes – les Agents directeurs à Shamballa, les Nirmanakayas, et le nouveau groupe des serviteurs du monde – d'énergie dynamique et les reliera les uns aux autres, de manière mystérieuse, afin qu'une nouvelle synthèse et un nouvel alignement soient présents sur terre. Tous ces Avatars incarnent l'énergie dans la mesure où toute planète particulière est capable de la recevoir.

Voilà des éléments intéressants d'information, mais ils n'ont de valeur que dans la mesure où ils vous communiquent un sens de l'intégrité planétaire et de synthèse solaire, et vous présentent une interrelation spirituelle plus étroite à laquelle, en tant qu'individus, vous pouvez participer si vous liez votre destin et votre service à celui du nouveau groupe des serviteurs du monde. Alors, vous serez dans la ligne spirituelle descendante directe de l'énergie divine, cette pensée vous donne la clé de la doctrine (si travestie et mal employée) de la Succession apostolique. Les détails, le personnel et les techniques des deux groupes supérieurs se trouvent au-delà de votre compréhension ; ces groupes travaillent en coopération avec le Logos planétaire lui-même, et ceux qui composent ces groupes sont tous des initiés supérieurs au cinquième degré. La plupart des Nirmanakayas ont pris la sixième et la septième initiation, tandis que les membres du groupe fonctionnant à mi-chemin de la Terre et de Venus, ont tous pris la huitième et la neuvième initiation. Certains d'entre eux, comme je l'ai signalé plus haut, aident l'initié de septième degré ; un groupe encore plus important parmi eux participe aux activités des deux dernières initiations.

Cette septième initiation donne à l'initié le droit d' "aller et de venir dans les cours de Shamballa", selon ce que dicte son devoir et ce qu'exige son travail. C'est là aussi qu'il va pour se recharger périodiquement et cycliquement, comme c'est nécessaire à l'accomplissement de son travail.

Il y a un aspect de l'initiation que l'on oublie facilement. Toute initiation est un processus de transmission d'énergie d'un centre d'énergie supérieur à un centre inférieur ; chaque initiation charge l'initié de force électrique, et ces charges et recharges sont reliées à ce qu'H.P.B. appelle "le mystère de l'électricité". Ces transmissions d'énergie augmentent la force magnétique d'attraction de l'initié et ont, en même temps, un effet éliminatoire. Ce fait contient une grande vérité planétaire et la clé de la science de la rédemption planétaire. Quand la charge spirituelle et électrique des trois centres majeurs de la planète – Shamballa, la Hiérarchie et l'humanité – aura atteint un stade élevé d'efficacité réceptive, un certain Avatar cosmique "prendra conscience de la qualité vibratoire du petit point de lumière dans la sphère solaire" et "Il dirigera alors son regard et enverra sa force dans ce point de lumière, et le mal cosmique sera chassé et ne trouvera plus place sur terre."

Il reste encore deux initiations à examiner, mais leur puissance est si grande et leur mécanisme si mystérieux que je me sens incapable d'en traiter, de quelque façon que ce soit. Ce sont :

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Septième Initiation La Résurrection 2