N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Pratique médicale dans le Nouvel Age

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Pratique médicale dans le Nouvel Age

Les médecins du Nouvel Age finiront par être suffisamment informés pour relier les diverses forces des rayons à leurs centres appropriés. Ils connaîtront ainsi le type de force responsable du bon ou du mauvais état d'une région quelconque du corps.

A l'avenir, lorsque de nouvelles recherches et investigations auront été menées à bien, la science de la médecine s'édifiera sur la base du corps éthérique et de ses énergies constituantes. On s'apercevra que cette nouvelle science est infiniment plus simple et moins compliquée que la science médicale actuelle. Cette dernière atteint un tel degré de complexité que des spécialistes sont devenus nécessaires pour s'occuper de chaque région du corps et de ses effets sur l'ensemble du véhicule physique. Le praticien qui se consacre à la médecine générale ne peut plus connaître lamasse de détails accumulés par la science au sujet du corps physique, de ses divers systèmes, de leurs rapports réciproques, et de leurs effets sur les multiples organismes qui constituent l'homme dans son ensemble.

La chirurgie continuera de s'occuper des exigences anatomiques de la structure physique, mais la médecine déplacera sous peu le foyer de son attention vers le corps éthérique. Elle étudiera ses systèmes accessoires de circulation d'énergie et l'imbrication de leurs relations réciproques, ainsi que le flux d'énergie entre les sept centres et entre chaque centre et la région qu'il contrôle. Il en résultera un prodigieux progrès dans la manière d'aborder les maladies avec sagesse et efficacité, en même temps qu'une simplification fondamentale. Cela conduira à des méthodes de guérison plus correctes, spécialement si la clairvoyance se développe et si la science la reconnaît pour une extrapolation de la vue normale. 

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Pratique médicale dans le Nouvel Age