N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Le Cycle de Manifestation et les Rayons

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Cycle de Manifestation et les Rayons

Il ne nous est pas facile d'aller au-delà du concept mental, que les rayons, les schémas, les planètes, les chaînes, les rondes, les races et les lois forment une unité ; du point de vue humain la confusion semble inimaginable et la clé de sa solution si voilée qu'elle en devient inutile ; cependant, du point de vue logoïque, l'ensemble se meut à l'unisson et tout est d'une exactitude géométrique. Afin de donner une idée de la complexité du dispositif, je voudrais signaler que les Rayons eux-mêmes effectuent des révolutions, la Loi de Karma gouvernant leur entrelacement. Par exemple, le premier Rayon peut tourner autour d'un schéma (si c'est le rayon prédominant de ce schéma) alors que son premier sous-rayon se manifestera dans une chaîne, son deuxième dans une ronde, son troisième dans une période mondiale, son quatrième dans une race-racine, son cinquième dans une sous-race et son sixième dans une race-rameau. Je donne ceci comme une illustration et non comme l'affirmation d'un fait dans la manifestation présente. Ceci nous donne quelque de l'immensité du processus et de sa merveilleuse beauté. Il est impossible pour nous, qui sommes entraînés sur un des Rayons, de visualiser ou de comprendre en quoi que ce soit cette beauté, mais pour ceux des niveaux supérieurs, qui ont un champ de vision plus large, la splendeur du dessin est apparente.

Cette complexité s'aggrave pour nous, du fait que nous ne comprenons pas encore le principe gouvernant cette mutation. Et il n'est pas possible pour le mental humain le plus développé dans les trois mondes, de faire plus que pressentir ce principe et s'en approcher. Par mutation j'entends le fait de ce constant changement et déplacement, de cet entrelacement et de cet enchaînement sans fin, de ce flux et reflux permanent, dans l'impressionnante interaction des forces représentant la double synthèse de l'Esprit et de la matière. Il existe une constante rotation des Rayons et des plans dans leur importance relative du point de vue du temps, point de vue qui nous est le plus familier. Mais nous pouvons être certains qu'il existe un principe fondamental dirigeant toutes les activités du Logos dans Son système, et en nous efforçant de découvrir le principe de base sur lequel repose notre vie microcosmique, nous pouvons découvrir certains aspects de ce principe logoïque inhérent. Cela ouvre à notre examen un vaste champ de vision ; bien que cela fasse ressortir le caractère compliqué de la question, la grandeur divine du schéma et sa magnifique complexité sont aussi mises en lumière. 

L'étudiant doit garder à l'esprit lorsqu'il examine les plans, la substance des plans et l'énergie, qu'ils sont dans un état de perpétuel flux et changement. La matière de tous les plans circule, et cycliquement certaines parties reçoivent plus d'énergie que d'autres ; la matière des plans est placée sous une influence triple, ou – pour employer d'autres termes – la substance dévique est soumise à une stimulation cyclique triple :

1. La stimulation de Rayon, dépendant de ce que tel Rayon est influent ou non à un moment donné. Elle est intra-systémique et planétaire.

2. La stimulation Zodiacale, qui est extra-systémique, ainsi que cosmique et cyclique.

3. La stimulation Solaire, ou impact direct de la force ou énergie solaire sur la substance d'un plan ; elle émane du "Coeur du Soleil" et est particulièrement puissante. 

Après avoir considéré les rayons comme des canaux à travers lesquels afflue tout ce qui existe, nous devons étudier les rayons en tant qu'influences agissant sur le monde. Chaque rayon a sa période de plus grande influence, toutes choses lui sont alors soumises de façon prépondérante, non seulement celles qui, par nature, appartiennent à ce rayon particulier, mais celles appartenant aux autres rayons ; la longue période d'influence de chacun est divisée en sept phases, l'intensité maximale d'un rayon étant atteinte durant la phase du sous-rayon correspondant (par exemple, le sixième rayon est à son maximum pendant l'étape du sixième sous-rayon). Notons bien que le terme "sous-rayon" n'est utilisé que pour désigner ces périodes plus courtes, mais non pour indiquer une différence dans la nature du rayon. 

Nous pouvons sans doute conclure que le temps pendant lequel chaque sous-rayon exerce son influence modificatrice varie entre cent cinquante et deux cents ans.

Nous ignorons combien de fois (peut-être sept fois) l'influence des sous-rayons se répète successivement dans le cycle du grand rayon, mais manifestement c'est plus d'une fois, puisque le grand sixième rayon était déjà en action avant la naissance du Christianisme. 

Les rayons se déversent dans :

1. Un cycle solaire, tel que l'actuel, dans lequel le second Rayon d'Amour-Sagesse est le rayon majeur, tous les autres ne lui étant que subsidiaires.

2. Un cycle planétaire, comme ceux que nous venons de considérer en connexion avec les races, les cinq énumérés ci-dessus et leurs cinq rayons contrôlants.

3. Les cycles se rapportant aux douze signes du zodiaque.

Ils se divisent en deux catégories principales :

a. Ceux qui ont trait à une ronde zodiacale complète, s'étalant sur 25.000 ans environ.

b. Ceux qui sont en relation avec chacun des douze signes, et dont la manifestation dure approximativement 2.100 ans.

4. Les cycles pendant lesquels certains rayons sont au pouvoir pour une période d'évolution raciale, telles que les cinq grandes périodes raciales dont il a été question.

5. Les cycles mineurs, entrant et sortant de manifestation, dont nous avons parlé précédemment dans ce traité.

6. Les cycles d'activité de rayon qui sont déterminés par leurs propres figures numériques.

Le premier rayon, par exemple, gouverne tous les cycles du type d'un million d'années, de cent mille ans, de mille ans, de cent ans et d'un an. Le septième rayon contrôle les cycles de sept mille ans et de sept millions d'années. Les combinaisons et les interactions de ces cycles de rayons sont si compliquées et si vastes, que d'en parler davantage ne ferait qu'embrouiller la question. Souvenez-vous seulement que les sept rayons agiront toujours ; qu'ils fonctionnent simultanément, mais que, cycliquement et d'après un plan dirigé par les Mentaux (qui sont incorporés par les rayons) certaines de ces influences et de ces forces dominent davantage à un moment qu'à un autre, et que certaines lignes d'activité et certains résultats de cette activité se démontrent plus sous l'influence d'un rayon que sous un autre. Ces influences agissent à travers toutes les formes de tous les règnes, produisant des effets spécifiques, des formes définies et différentes de vie, des types particuliers de réalisation et des expressions particulières de conscience dans la forme, qui sont pour cette période, le produit du plan unifié et concerté des forces constructives, travaillant en complète harmonie, mais temporairement sous l'un ou l'autre de leur nombre. Ils entrent en activité constructive ; ils passent à travers ce cycle particulier ; ensuite ils en sortent ou meurent à cette activité, et sont alors "élevés dans les cieux" jusqu'au moment où leur cycle se répète. Ils recommencent constamment ce processus, répétant des fois et des fois le drame de la naissance, de la mort et de la résurrection.

C'est dans cette activité de rayon que l'on trouvera la véritable signification de la Loi de Renaissance, car elle se tient derrière le processus d'incarnation et de réincarnation. Je ne m'étendrai pas ici sur ce sujet ; je ferai seulement remarquer que les idées des hommes et leur enseignement sur la réincarnation sont, jusqu'à présent, enfantines et inexactes. Un profond réajustement et une grande réorganisation de ces idées doivent être faits, avant que la vraie compréhension de cette loi cyclique fondamentale soit possible.

L'apparition cyclique gouverne donc les rayons aussi bien que les règnes de la nature et toutes les formes qu'ils contiennent. Elles déterminent l'activité de Dieu Lui-même. Les races s'incarnent, disparaissent et se réincarnent, de même que toutes les vies dans la forme. La réincarnation, ou activité cyclique, gouverne toute activité phénoménale et apparente. C'est un aspect de la vie rythmée de la Déité. C'est la respiration du processus d'existence divine et de manifestation. 

Les rayons d'aspect ont des cycles plus longs que les rayons d'attribut ; leur mesure est occultement lente, cumulative dans ses effets, et, à mesure que le temps passe, leur force d'impulsion s'accroît sans cesse. Les rayons d'attribut ont des cycles plus courts et sont à l'origine d'une sorte de battement de coeur, de rythme régulier, dans le système solaire. 

Il n'y a en ce moment qu'un seul rayon qui soit réellement hors de manifestation, et qui fonctionne totalement derrière la scène, c'est le premier. En ce qui regarde l'humanité, ce rayon ne fait sentir sa présence et la domination de sa puissance que lorsque le stade du disciple est atteint. Son pouvoir augmente en même temps que le progrès sur le Sentier. C'est ainsi que commence à se rassembler, du côté subjectif de la vie, un groupe sans cesse grandissant, de ceux qui savent fonctionner sous l'influence de ce premier rayon. Lorsqu'il y aura suffisamment de fils des hommes capables de fonctionner ainsi, leur réaction réunie constituera un canal à travers lequel ce premier rayon pourra entrer en manifestation. Telle est l'une des activités et objectifs principaux de la Hiérarchie… 

Ier RAYON : Ce rayon est encore hors de manifestation au point de vue du plan physique, mais il commence à avoir un effet défini sur le plan mental. Sur ce plan il influence le mental des disciples en tous lieux, et prépare la scène pour l'apparition d'un certain groupe de disciples de Shamballa. Dans deux mille ans, l'influence de ce rayon se fera puissamment sentir sur le plan physique. Dans cent ans, on percevra sa puissance sur le plan astral. 

Le rayon deux a un cycle périodique rapide. La cause en est son excessive puissance. Étant le rayon majeur de notre système solaire (dont tous les autres rayons ne sont que les aspects) on peut dire que ce rayon n'est en réalité jamais hors d'incarnation. Il présente toutefois continuellement des cycles de puissance croissante et décroissante, dus à l'interaction des rayons qui amènent ce qui est appelé dans les anciennes Archives "l'intrusion de l'un ou l'autre des sept Frères, lequel bloque la porte d'où la force émerge" et "la disparition de ce Frère rayonnant, qui continue son chemin, laissant derrière lui une porte ouverte, par laquelle un autre Frère peut atteindre sa mission prédestinée". Le symbolisme est clair. Les cycles du second rayon sont dynamiques et reviennent selon un rythme régulier à cette époque et tout au long des 25.000 années d'un cycle zodiacal en séquences de 500 ans. C'est ainsi qu'en 1825 la puissance de ce rayon commença à décliner, lorsque le sommet de ses 250 années d'émergence fut atteint. 

IIème RAYON : Ce rayon est toujours en manifestation subjective et il est très puissant parce qu'il est le rayon de notre système solaire. Il est particulièrement actif à cette époque où la Hiérarchie s'approche de plus en plus de l'humanité en préparation à la "crise d'amour", et à une initiation planétaire majeure qui est imminente. Cependant, actuellement, l'influence du deuxième rayon devient objective sur le plan physique. Elle le deviendra de plus en plus pendant les deux mille deux cents ans à venir, après quoi ce rayon se retirera progressivement à l'arrière-plan. 

IIIème RAYON : Ce rayon demeurera en manifestation objective, du point de vue de l'humanité, pendant un temps si long qu'il est inutile pour nous d'envisager l'époque de l'effacement de son influence. Le centre planétaire qu'est l'Humanité même a encore besoin de l'application intensifiée des forces de ce rayon, afin de stimuler jusqu'au "dernier des fils des hommes". 

Ce rayon 3 est en manifestation objective depuis 1425 de notre ère et demeurera en incarnation pendant tout l'Age Aquarien. Ses cycles sont les plus longs de tous les cycles des rayons. Toutefois, au sein de ces cycles majeurs, il y a des périodes d'activité plus intense qui sont comme les battements ou les pulsations du coeur ; ces périodes durent approximativement trois mille ans. Lorsque ces cycles sont hors d'incarnation, on les appelle "cycles de retrait mais non d'abstraction" et ils durent également environ trois mille ans. L'une de ces périodes de trois mille ans d'activité intense se manifeste actuellement ; nous pouvons donc nous attendre, pendant sa durée, à un grand développement des facultés intellectuelles et à une intensification marquée du travail créateur. Ce cycle particulier marque l'apogée d'un cycle plus vaste. Pendant l'ère qui vient, le développement actif de l'intelligence humaine sera considérable et ceci se produira très rapidement. 

Le rayon trois a été le plus longtemps en incarnation, mais en 1875, occultement, "il a atteint sa limite extérieure extrême, il a commencé à se retourner sur lui-même, et par conséquent à rentrer". Il a donc commencé à décroître. Lorsque ceci a lieu pour n'importe quel type d'énergie, l'effet produit est toujours de la nature d'une cristallisation et engendre la production de "formes qui demandent une rapide destruction". Ceci entraîne des conditions mentales de nature fixe et statique. Comme conséquence évidente, nous avons cette démonstration que dans les derniers stades de cette activité de rayon, les attitudes se font dogmatiques, sectaires et théologiques par exemple, ce qui marque le déclin et la conséquente inutilité des différentes écoles de pensée, qui avaient, en leur temps incarné les idées de l'homme et l'avaient aidé pendant leur période de croissance. 

IVème RAYON : … ce rayon commencera à entrer en manifestation dès le début du siècle prochain et, en collaboration avec l'influence croissante de Saturne, conduira de nombreux individus vers le Sentier du Disciple. Lorsque l'énergie à laquelle nous donnons le nom peu satisfaisant d' "harmonie par le conflit" et les forces de cette planète qui offrent à l'aspirant une opportunité, travailleront en association et en une synthèse ordonnée, nous pourrons nous attendre à un très rapide rajustement des affaires humaines, en particulier en ce qui concerne le Sentier. 

Le rayon cinq est le dernier de ces rayons à entrer en activité et il est seulement en train "d'arriver au pouvoir". La puissance est sans cesse croissante et le résultat de cette influence sera de guider l'humanité vers une connaissance croissante. Son énergie agit sur le mental des hommes de cette époque, et elle est la cause de cette stimulation qui est à la base de cette vaste approche scientifique de la vérité, qui se manifeste dans tous les départements de la pensée humaine. Étant également le rayon qui gouverne l'aspect personnalité du quatrième règne de la nature et étant l'un des rayons déterminants ou conditionnants de notre race Aryenne, sa puissance actuelle est excessive. Ceci est un point à garder soigneusement en mémoire, car il peut expliquer beaucoup dans ce que nous voyons se passer dans le monde de la pensée. 

Vème RAYON : Ce rayon est en manifestation depuis environ soixante-dix ans. Il en sortira (par suite d'un arrangement spécial, unique) dans une cinquantaine d'années, reprenant ainsi son propre cycle normal, parce qu'on a jugé que l'impulsion spéciale et nécessaire avait été suffisante et que l'élan donné à "l'esprit humain de découverte" a atteint son but. Toute intensification ultérieure du processus mental (excepté par l'effet général du troisième rayon) pourrait avoir un résultat désastreux. Les cycles des rayons sont en général fixes et déterminés, mais en raison de l'imminente Crise Spirituelle de l'Approche, le Seigneur du Monde et le Seigneur du Cinquième Rayon ont décidé d'un commun accord de retirer

temporairement ce type de force. Cela prendra environ cinquante ans. 

Le sixième rayon commença à se retirer de la manifestation en 1625… 

… le septième rayon de l'Ordre Cérémoniel commença à entrer en manifestation en 1675. 

… le plus grand problème actuel découle du fait que deux rayons de grande puissance fonctionnent simultanément. Jusqu'à présent leurs effets se sont contrebalancés et ont amené une situation qui est décrite dans les anciennes archives dans les termes suivants : "Un temps de déchirement, où les montagnes qui, jusque-là protégeaient, tombent de leur lieu élevé, et où la voix des hommes se perd dans les fracas de tonnerre de leur chute". De telles périodes ne se présentent que rarement, à de longs intervalles, et chaque fois qu'elles se présentent, elles inaugurent une période particulièrement significative d'activité divine ; les choses anciennes disparaissent entièrement, bien que de précédents événements marquants soient rétablis. Le septième rayon, celui de l'Ordre cérémoniel ou du rituel, arrive en manifestation. Le sixième rayon, celui de l'idéalisme ou de la vision abstraite s'élimine lentement. Le septième rayon amènera à l'expression ce qui fut la vision, et ce qui a constitué les idéaux du précédent cycle d'activité du sixième rayon. Ainsi un rayon prépare la voie pour le rayon suivant, et la raison de la manifestation de tel ou tel rayon dépend du Plan et du Dessein divin. Il n'est pas fréquent que deux rayons se succèdent selon une séquence numérique régulière, ainsi que cela se passe actuellement. Et lorsque cela se présente, les effets succèdent rapidement aux causes, c'est ce qui, actuellement, peut être un élément de ferme espoir. 

Vous êtes ici : Accueil COMPILATION LES 7 RAYONS ET LA VIE Le Cycle de Manifestation et les Rayons