N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Deuxième Rayon

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Deuxième Rayon

L'Energie d'Amour-Sagesse

Vertus spéciales :

Calme, force, patience et endurance, amour de la vérité, fidélité, intuition, intelligence claire et caractère serein.

Vices du rayon :

Se laisser trop absorber par l'étude, froideur, indifférence à l'égard d'autrui, mépris des limitations mentales chez les autres.

Qualités à acquérir :

Amour, compassion, désintéressement, énergie.

On appelle ce rayon, rayon de la sagesse à cause de son désir particulier pour la connaissance pure et la vérité absolue. Il est froid et égoïste s'il est privé d'amour, et inactif s'il est privé de pouvoir. Mais lorsque pouvoir et amour sont présents, c'est le rayon des Bouddhas et de tous les grands instructeurs de l'humanité, de ceux qui, ayant atteint la sagesse pour le bien des autres, se dépensent pour la répandre. L'étudiant appartenant à ce rayon est toujours insatisfait de ses plus hautes réalisations ; et quelle que soit l'étendue de sa connaissance, son mental reste toujours pointé vers l'inconnu, vers ce qui est au-delà, et vers les hauteurs non encore atteintes. L'homme du second rayon a du tact et de la prévoyance ; il fait un excellent ambassadeur, un professeur ou un directeur de collège hors-ligne ; comme homme d'affaires il aura l'intelligence claire et fera preuve de sagesse pour traiter les matières qui se présenteront à lui ; il est capable d'impressionner les autres avec de justes vues des choses, il leur fera voir les choses telles qu'il les voit. Il fera un excellent homme d'affaires, s'il est modifié par les rayons quatre, cinq et sept. Le soldat de ce rayon établira sagement ses plans et prévoira les possibilités ; il aura l'intuition de la meilleure manière d'agir. Il peut manquer de rapidité et d'énergie dans l'action. L'artiste de ce rayon essayera toujours d'enseigner au moyen de son art, et ses tableaux auront une signification. Son travail littéraire sera toujours instructif.

Pour un homme de second rayon, la méthode de guérison consistera à étudier profondément le tempérament de son patient aussi bien que la nature de la maladie, de façon à utiliser au mieux son pouvoir de volonté.

La volonté caractéristique d'approcher le sentier est une étude minutieuse et sérieuse des enseignements, jusqu'à ce que ceux-ci cessent d'être une connaissance intellectuelle pour devenir une partie intégrante de la conscience de l'homme, et une règle spirituelle de vie, amenant ainsi l'intuition et la véritable sagesse.

Un mauvais type de second rayon aurait tendance à acquérir la connaissance pour lui-même, et demeurerait absolument indifférent aux besoins humains d'autrui. La prévoyance de cet homme dégénérerait en méfiance, son calme en froideur et dureté de nature. 

Les âmes sur ce rayon utilisent la méthode de "rassemblement" ou d' "attirance". L'âme établit une vibration (même si nous saisissons encore peu le sens réel de ce mot), cette vibration influence son milieu, et des atomes appartenant à la substance des trois plans sont attirés vers le point central d'énergie. La méthode est relativement empreinte de douceur comparée à celle du premier rayon, et le processus est quelque peu plus long. De même la période d'adombrement est beaucoup plus longue (processus ayant lieu avant l'entrée dans les trois mondes afin d'y faire son apparition). Ceci se réfère au fait que l'âme plane au-dessus de la substance devant être construite en des formes, et non pas au fait que l'âme plane au-dessus de la forme une fois celle-ci achevée, comme par exemple l'enfant dans le sein de sa mère. Dans le premier cas, on pourrait dire que les âmes sur le premier rayon démontrent un caractère brusque et rapide dans leur désir de s'incarner et dans les méthodes qu'elles emploient. Les âmes sur le second rayon mettent plus de temps à arriver à cette action "impulsive" (dans le sens d'impulsion à agir et non pas de se mouvoir dans le temps) qui conduit à la création occulte d'une apparition permettant de se manifester.

Les âmes sur ce rayon, du fait qu'elles viennent en incarnation par désir, attirent. Elles sont plus magnétiques que dynamiques ; elles sont constructives, et elles travaillent suivant une ligne qui est, pour toutes les vies et toutes les formes, la ligne de moindre résistance au sein de notre univers. 

L'enseignement est une expression d'énergie de second rayon. 

L'énergie d'Amour-Sagesse. Cette énergie a toujours un effet sur tous les types d'êtres humains dans le monde. Son effet est de stimuler la tendance à la bonne volonté, et de produire un développement mental qui peut transmuer la connaissance – engrangée depuis des siècles – en sagesse. C'est la sagesse qui est nécessaire aujourd'hui. Ceux qui, actuellement, s'efforcent de développer la bonne volonté en eux-mêmes et chez les autres seront stimulés dans le sens de l'action sage. Vous pouvez donc voir que le déversement de cette énergie correspond à la première et à la plus grande nécessité. Elle peut atteindre l'humanité car tous les Fondateurs de toutes les religions mondiales (je ne parle pas des nombreuses diversifications) sont, à l'unisson, ligués avec le Christ, leur Seigneur et leur Maître ; grâce à leur effort, uni et dirigé, l'énergie pourra circuler. N'oubliez pas que le Christ représente l'énergie d'amour, et le Bouddha, l'énergie de sagesse. 

Les personnes de second rayon … se répartissent en général en deux groupes ; il y a naturellement de nombreuses exceptions. Les âmes qui sont sur l'aspect Sagesse du second rayon vont à Shamballa et se joignent au Grand Conseil pour y remplir telle ou telle fonction. Ce fut le cas du Bouddha. Celles qui sont sur l'aspect Amour du second rayon foulent l'un ou l'autre des divers sentiers, en premier lieu celui des Sauveurs du Monde. Elles deviennent les psychologues et instructeurs divins. Le Christ combinait en lui-même ces trois grandes caractéristiques.

Les personnes du second groupe d'âmes de second rayon se répartissent de même en deux groupes. Elles suivent le sentier du détail spécialisé et de la large inclusivité ; ce sont les occultistes éminents. L'autre groupe est caractérisé par l'amour pur. Chez les âmes trouvant la voie vers Shamballa, toutes les relations sont gouvernées par une grande simplicité.

La simplicité et l'unité sont liées l'une à l'autre ; la simplicité est exempte de mirage et des complexités du mental constructeur des formes-pensées ; la simplicité est la clarté de dessein et la stabilité dans l'intention et dans l'effort, ne s'embarrassant ni de questions ni d'introspection ; la simplicité conduit à l'amour simple, qui ne demande rien en retour ; la simplicité conduit au silence, non pas le silence comme échappatoire, mais comme la "retenue occulte de la parole".