N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Sixième rayon

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Sixième rayon

de la dévotion

Vertus spéciales :

Dévotion, unité d'intention, amour, tendresse, intuition, loyauté, respect.

Vices du Rayon :

Amour égoïste et jaloux, appui exagéré sur autrui, partialité, tendance à la déception, sectarisme, superstition, préjugés, conclusions prématurées, violentes colères.

Vertus à acquérir :

Force, sacrifice de soi, pureté, vérité, tolérance, sérénité, équilibre et bon sens.

C'est le rayon dit de la dévotion. L'homme de ce rayon est rempli d'instincts et d'impressions religieuses ; il a des sentiments personnels intenses, rien n'est pris normalement. A ses yeux les choses sont parfaites ou intolérables ; ses amis sont des anges, ses ennemis tout le contraire ; dans les deux cas, son point de vue ne dépend pas des mérites intrinsèques des uns ou des autres, mais de la manière dont les personnes lui plaisent, de la sympathie ou du manque de sympathie qu'elles témoignent pour ses idoles favorites, concrètes ou abstraites, car il voue sa dévotion aussi bien à une cause qu'à une personne.

Il lui faut toujours un "Dieu personnel" une incarnation de la Divinité à adorer. Le meilleur type de ce rayon donne un saint, le pire produit un bigot ou un fanatique, le type du martyr ou de l'inquisiteur. Toutes les guerres de religion, les croisades, sont nées d'un fanatisme du sixième rayon. L'homme de ce rayon est souvent de nature aimable, mais peut toujours s'enflammer de fureur et se mettre en violentes colères. Il peut sacrifier sa vie aux objets de sa dévotion ou de sa vénération, mais ne lèvera pas le petit doigt pour venir en aide à ceux qui se trouvent en dehors du cercle de ses sympathies immédiates. Soldat, il déteste se battre, mais engagé dans la bataille, il combattra souvent comme un possédé. Il n'est jamais un grand homme d'état, ni un homme d'affaires capable, mais il peut être un grand prédicateur ou un grand orateur.

L'homme du sixième rayon est le poète des émotions, comme Tennyson, et l'auteur de livres religieux, en vers ou en prose. Il est attaché à la beauté, à la couleur, à toutes les choses aimables, mais sa compétence productrice est peu développée, sauf s'il subit l'influence d'un des rayons d'art : quatrième ou septième. Sa musique aura toujours un caractère mélodieux ; il sera souvent un compositeur d'oratorio et de musique sacrée.

La méthode de guérison pour ce rayon est la foi et la prière. Sa manière d'aborder le Sentier est la prière et la méditation, son but étant l'union avec Dieu. 

L'idéalisme est le don majeur de la force de sixième rayon. 

Le sixième Rayon de Dévotion incorpore le principe de reconnaissance, J'entends par là, la capacité de voir la réalité idéale qui se trouve derrière la forme ; ceci implique une application concentrée du désir et de l'intelligence en vue de donner une expression de l'idée ressentie. Il est en grande partie responsable de la formulation des idées qui ont conduit l'homme, ainsi que de l'ampleur de l'apparence qui a voilé et caché ces idéaux. 

Sous le même rapport, parmi les aspects inférieurs du sixième rayon, on trouve toutes les formes de religion dogmatiques et autoritaires qui s'expriment par les églises organisées et orthodoxes. Toutes les formules théologiques sont l'expression inférieure des vérités spirituelles supérieures, parce qu'en elles prennent corps les réactions mentales de l'homme religieux, sa confiance en ses propres déductions, et sa certitude qu'il a manifestement raison. Elles n'incarnent pas les valeurs spirituelles telles qu'elles existent réellement. De là provient le fait que la terrible nature des expressions inférieures du sixième rayon et le contrôle par les forces de séparativité (qui caractérisent toujours de manière frappante l'activité inférieure du sixième rayon), ne peuvent être vues nulle part plus puissantes que dans l'histoire religieuse de l'Eglise, avec ses haines et sa bigoterie, sa pompe et son luxe ; avec sa séparation des autres formes de croyance et ses dissensions intestines, ses groupes protestants, ses cliques et ses cabales. L'Eglise s'est grandement éloignée de la simplicité du Christ.

Le disciple du sixième rayon est beaucoup plus abstrait et mystique dans son travail et dans sa pensée ; il possède rarement une compréhension réelle du juste rapport entre la forme et l'énergie. Il pense presque entièrement en termes de qualité et fait peu attention au côté matériel de la vie et à la véritable signification de la substance en tant que productrice de phénomènes. Il a tendance à regarder la matière comme étant mauvaise de nature, la forme comme une limitation et n'accorde d'importance qu'à la conscience de l'âme.

Il est intéressant de noter que le Christianisme est gouverné par Mars. On peut facilement reconnaître que le sixième rayon, agissant par Mars, gouverne le Christianisme. C'est une religion de dévotion, de fanatisme, de grand courage, d'idéalisme, qui met l'accent spirituel sur l'individu, sa valeur et son problème ; religion aussi de conflit et de mort. Toutes ces caractéristiques nous sont familières dans la présentation de la théologie chrétienne.

… Et ne mettez pas de personnes de sixième rayon à des postes influents ; elles ne savent pas comment coopérer, et sont fréquemment des points de dissension et d'antipathie.