N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

Le 3ème groupe-semence : les Guérisseurs magnétiques

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

 Le 3ème groupe-semence :

les Guérisseurs magnétiques

   

Le travail des Guérisseurs magnétiques, gouverné par l’énergie Gémeaux et donc le R2 (le grand Rayon de la Guérison), consiste à amener les énergies de la vie émanant du plan de l’âme sur le plan physique, en passant par le mental, et en excluant l’émotionnel. Ces énergies sont amenées jusqu'à la conscience physique et, du niveau physique, accomplir leur travail magnétique et nécessaire.

La vraie guérison de l'avenir interviendra quand la vie de l'âme pourra se répandre sans obstacle ni gêne parmi tous les aspects de la nature en forme. Elle peut alors vivifier la forme à l'aide de sa puissance et la débarrasser des congestions et obstructions, sources si fécondes de maladies.

 Guérison Esotérique p 13.

Le vrai Guérisseur est celui qui, focalisé mentalement, et donc en capacité d’être quelque peu illuminé :

1.Apporte l’énergie divine de la guérison et ce en pleine conscience éveillée sur le plan physique

2.Exclue le plan astral et donc les mirages

 Quand le Guérisseur peut travailler avec le mental, ils traitent les causes de la maladie et non les effets.

 Le Guérisseur (en formation de groupe) qui a établi un contact avec l’âme et qui travaille par l'âme des gens est capable :

 a. De demeurer dans un état d'être spirituel.

 b. De travailler, libéré de toute illusion.

c. D'obtenir une vraie perspective sur le plan physique.

 d. De coordonner la personnalité et l'âme, de manière que la volonté de l’âme puisse se révéler sur le plan physique.

 e. De développer la continuité de conscience qui "ouvrira les portes de la vie et dissipera la peur de ce qui est connu et de ce qui disparaît".

 Il possède le pouvoir de visualiser, de travailler avec les forces nécessaires à la guérison. Il comprend les rayons et leurs types d’énergie et est capable de manier la substance lumineuse. Il agit animé par un cœur aimant et est capable de nouer des rapports avec le sujet à guérir.

 Au cours du travail de guérison, il faudrait acquérir la maîtrise de certaines règles, et les suivre. J'ai déjà indiqué trois règles importantes que je résume ci-dessous en divisant la première en ses deux composantes pour plus de clarté.

 a. Il faut que le guérisseur cherche à unir son âme, son cœur, son cerveau et ses mains. Il pourra ainsi déverser la force vitale avec un pouvoir curatif sur son patient. Ceci est le travail magnétique.

 b. Il faut que le guérisseur cherche à unir son âme, son cerveau, son cœur, et son émanation aurique. Sa présence pourra ainsi nourrir la vie de l'âme de son patient. Ceci est le travail de radiation. Il n'y a pas besoin des mains. L'âme déploie son pouvoir.

 Guérison Esotérique p 78.

 

L’entraînement de base du groupe des Guérisseurs repose sur :

•l’étude des lois de la vie, qui sont les lois de la guérison et des justes relations

•le développement en eux de la coordination entre l’âme et la personnalité

•le fait de posséder des connaissances en psychologie de l’âme (capacité à établir une carte de Rayons, à analyser un thème de naissance)

•le fait de connaître le fonctionnement du corps éthérique et des centres (ou chakras), y compris au niveau physique dense, c’est-à-dire en lien avec les glandes endocrines.

 Le groupe des Guérisseurs formera un poste avancé de la conscience de la Hiérarchie des Maîtres. Ce travail se fera en formation de groupe et dans un effort uni et synthétisé. L'effet personnel de tels guérisseurs sera donc :

 a. De coordonner la personnalité du malade, étant eux-mêmes coordonnés.

 b. D'obtenir le contact de l'âme chez le patient. Eux-mêmes sont en contact.

 c. De faire fusionner la personnalité et l'âme, ce qui donnera un instrument apte à distribuer l'énergie spirituelle. Eux-mêmes ont fait cette fusion.

 d. De comprendre et d'utiliser les lois de la vraie guérison spirituelle par une activité intelligente sur le plan mental, par l'absence de mirages, par une utilisation tellement correcte de la force, que l'instrument de l'âme (la personnalité) devient d'une vitalité magnétique.

 Un tel effort dans les premiers stades a pour résultat inévitable le développement de l'esprit critique, à la suite de l'effort intelligent et du discernement qui aboutit dans beaucoup de cas à la reconnaissance du mirage, car c'est uniquement grâce à un tel effort qu'une bonne analyse peut finalement être obtenue et l'esprit critique éliminé. Dans l'intervalle, ceux qui se soumettent à un entraînement de ce genre sont souvent une difficulté et un problème pour eux-mêmes ainsi que pour leurs amis et leurs collaborateurs. Mais cette phase est temporaire ; elle conduit à une relation plus durable et à l'apparition d'un véritable amour magnétique, qui doit guérir, élever et stimuler tout ce avec quoi il entre en contact.

 Une autre fonction de ce 3ème groupe-semence pourra être de combler le fossé existant actuellement dans la conscience de la race humaine, entre :

 1. La vie et la mort.

 2. Les malades et les bien-portants, c'est-à-dire entre :

 a. Ceux qui sont malades physiquement et sains intérieurement, ce qui est le cas de très, très peu de personnes avancées, ou des disciples du monde ou d'aspirants de niveau avancé.

 b. Ceux qui sont physiquement sains et psychiquement malades, ce qui arrive parfois, mais est singulièrement rare.

 c. Ceux qui sont malades physiquement, ceux qui sont malades psychologiquement et l'âme adombrante. Cette situation se rencontre fréquemment aujourd'hui.

 3. Le plan physique et le monde des âmes, grâce au développement d'un instrument sain, et à la dissipation des causes qui deviennent des effets dans le corps physique, sous forme de maladie, et jouent le rôle de barrière à l'influx d'énergie de l'âme et à l'entrée de la conscience de l'âme dans l'activité du cerveau.

 Extériorisation de la Hiérarchie p 39.

 

Ils travailleront d'une manière intelligente avec les forces vitales du corps éthérique. Le quatrième volume du Traité sur les Sept Rayons couvre une grande partie de leur travail. Ce groupe de guérisseurs doit instaurer les justes méthodes de guérison de la personnalité dans tous les aspects de la nature de l'individu. Le travail à accomplir est la transmission intelligente de l'énergie aux diverses parties de la nature mentale, émotionnelle et physique, grâce à une organisation appropriée et une circulation de la force. Les guérisseurs actuels devraient s'efforcer de se dégager des idées modernes et traditionnelles relatives à la guérison ; ils devraient reconnaître le fait prodigieux que la guérison doit finalement être l'œuvre de groupes qui agiront comme intermédiaires entre le plan de l'énergie spirituelle (énergie de l'âme, énergie de l'intuition ou énergie de la volonté) et le patient ou le groupe de patients. Notez bien ce dernier point. Au cours de leur travail, les étudiants doivent toujours se souvenir de l'idée de groupe. Ils ne doivent pas travailler en tant qu'individus mais comme des unités dans un ensemble cohérent. C'est ce qui distinguera les méthodes du Nouvel Age de celles du passé, car le travail sera un travail de groupe, généralement effectué pour un groupe. Les guérisseurs magnétiques doivent apprendre à travailler en tant qu'âmes et non pas en tant qu'individus. Ils doivent apprendre à transmettre l'énergie qui guérit du réservoir de force vivante au patient ou aux patients.

L’Etat de Disciple dans le Nouvel Age Vol. I p 61 et Traité sur les 7 Rayons Vol. II p 182-183.

  

Ainsi qu’il l’a été indiqué, le groupe des Guérisseurs magnétiques œuvrera à partir des centres du corps. Le Guérisseur doit travailler avec les 7 principaux centres. C’est à partir de là que viendra la possibilité de guérir le centre physique correspondant. La vitalisation de ces centres se traduit nécessaires par des effets physiques qui, un jour, seront démontrables.

 Le thème tout entier de la guérison ésotérique est inséparable de la croissance, du développement, et du contrôle des sept centres majeurs.

 Guérison Esotérique p 65.

   

Guérisseur et Rayons :

 Les deux principaux rayons de guérison sont les R2 (avant tous les autres) et le R7. Cependant, tous les rayons d’âme peuvent guérir, à condition d’avoir du R2 quelque part dans son équipement (carte de Rayons ou ascendant). Il est fondamental de connaître son rayon d’âme afin de déterminer la méthode de guérison qui leur convient le mieux et de s’y perfectionner.

Les Guérisseurs R2, R3 et R5 utilisent souvent la guérison magnétique qui passe par le fait d’apposer les mains sur le corps physique.

 Les Guérisseurs des R1, R4, et R7 emploient cette méthode que l'on appelle parfois "l'immersion des mains". Les guérisseurs du R6 sont rares et ne réussissent que s'ils sont hautement évolués, c’est-à-dire s’ils ont atteint le stade d’Initiés. Ils emploient alors indifféremment les deux méthodes.

 Tous les guérisseurs spirituellement évolués emploient les deux mains.

 Pour un patient cherchant à guérir, il y a une attitude à adopter qui facilite l’acte de guérison :

 1. La reconnaissance de la grande Loi de Cause à Effet, c’est-à-dire que ce qui se produit au niveau du corps physique est une conséquence d’un positionnement, d’une attitude de départ erronée. Le patient est donc responsable de son état de santé.

 2. Se faire diagnostiquer par un médecin et un clairvoyant spirituel (ce que devraient être les Guérisseurs à venir).

 3. Accepter la Loi du karma immédiat qui porte en elle la réponse au fait de savoir si l’âme du patient veut qu’il soit guéri ou au contraire qu’on l’aide à effectuer la grande transition. Il peut se faire que la guérison soit nuisible et totalement indésirable du point de vue de l'âme. Il faut être prêt à le reconnaître. Des gens sont parfois guéris par la puissance du guérisseur, alors que ce n'était pas leur destinée de reprendre une vie active sur le plan physique.

 4. Il faut entre le guérisseur et le malade une coopération active basée sur une compréhension mutuelle.

5. Le patient doit se soumettre sans réserves à la volonté de l'âme, quelle qu'elle soit, lorsqu'elle est démontrée. En d'autres termes, il doit exprimer une divine indifférence.

 6. Le guérisseur et le malade doivent tous deux s'efforcer d'exprimer une complète innocuité.

 7. A moins d'être trop souffrant, le malade doit s'efforcer d'ajuster et de rectifier les aspects de sa nature et les caractéristiques susceptibles de militer contre la justesse de perception spirituelle. C'est l'une des significations, mais non la plus importante, cachées dans l'expression "le travail de restitution".

8. Eliminer délibérément les qualités, tendances de pensée, et désirs susceptibles d'entraver l'influx de force spirituelle. Cette force peut intégrer l'âme plus étroitement avec le corps dans les trois mondes et inaugurer un renouvellement d'expression vitale. Elle peut aussi intégrer l'âme avec la source dont elle émane et déclencher un renouveau de vie sur les plans de l'âme. Cela affecte donc la relation du patient avec son âme.

9. Il faut que le guérisseur et le patient soient tous deux capables tantôt de s'intégrer dans l'âme-groupe à laquelle ils sont subjectivement affiliés, tantôt d'intégrer à la fois la personnalité et l'âme. Si leur évolution est parvenue au point voulu, ils doivent tous deux pouvoir s'intégrer dans le groupe formant l'Ashram du Maître.

 Guérison Esotérique p 303-304.

 

Le troisième groupe porte l'impulsion initiale "jusqu'à la lumière du jour" et place le monde physique dans une situation où "la guérison des nations par le lever du soleil de la justice" deviendra possible, car les lois de la guérison, qui sont fondamentales, peuvent être appliquées et mises en œuvre dans tous les domaines de la vie sur les niveaux de l'apparence, car la maladie ne se trouve que dans le monde des phénomènes. Extériorisation de la Hiérarchie p 31.

 

 

 3ème groupe-semence

 

Energie gouvernante

 

Rayons d’âmes

 

Type de travail réalisé

 

Centres utilisés

 

Les Guérisseurs Magnétiques

Gémeaux : R2

La Terre R3

Vénus R5

Mercure R4

 

Il faut nécessairement du R2 dans son équipement

Ce groupe de guérisseurs doit instaurer les justes méthodes de guérison de la personnalité dans tous les aspects de la nature de l'individu. Le travail à accomplir est la transmission intelligente de l'énergie aux diverses parties de la nature mentale, émotionnelle et physique, grâce à une organisation appropriée et une circulation de la force.

 

  1. Centre de la tête
  2. Centre du cœur
  3. Centre ajna

 Citations complémentaires :

 Lois de la Guérison :

 LOI I

 Toute maladie résulte d'une inhibition dans la vie de l'âme, et ceci est vrai de toutes les formes et dans tous les règnes. L'art du guérisseur consiste a libérer l'âme, afin que sa vie puisse se répandre à travers l'agrégat d'organismes qui compose toute forme particulière.

 LOI II

La maladie est le produit de trois influences, et elle leur est sujette. D'abord le passé d'un homme selon lequel il paye le prix de ses anciennes erreurs. Deuxièmement son hérédité, selon laquelle il partage avec toute l'humanité les courants d'énergie souillée d'origine collective. Troisièmement, il participe avec toutes les formes naturelles à ce que le Seigneur de la Vie impose à Son corps. On appelle ces influences "La Loi Ancienne de Partage du Mal". Un jour il faudra qu'elle cède la place à la Loi de l'Ancien Bien Dominant sous-jacente à tout ce que Dieu a créé. Il faut que cette loi soit mise en action par la Volonté spirituelle de l'Homme.

LOI III

 Les maladies sont un effet de la centralisation essentielle de l'énergie vitale chez l'homme. C'est en partant du plan où cette énergie est focalisée que s'acheminent les conditions déterminantes qui provoquent la mauvaise santé. Ces conditions s'extériorisent sous forme de maladies ou d'immunités contre les maladies.

LOI IV

 Les maladies, tant physiques que psychologiques, ont leur racine dans le beau, le bien, et le vrai. Elles ne sont qu'un reflet déformé des possibilités divines. L'âme contrecarrée qui recherche la pleine expression de quelque caractéristique divine ou réalité spirituelle intérieure, provoque un point de friction dans la substance de ses gaines. Les yeux de la personnalité se focalisent sur ce point, et cela mène à la maladie. L'art du guérisseur se préoccupe de relever les yeux focalisés vers le bas en les orientant vers l'âme, qui est le guérisseur intérieur de la forme. Alors l'œil spirituel ou troisième œil dirige la force curative, et tout va bien.

LOI V

 Il n'y a rien d'autre que de l'énergie, car Dieu est vie. Deux énergies se rencontrent chez l'homme, mais cinq autres sont présentes. Pour chacune on peut trouver un point central de contact. Le conflit de ces énergies avec des forces et des forces entre elles-mêmes produit les maux corporels de l'homme. Le conflit entre la première et la seconde énergie persiste pendant des âges, jusqu'à ce que le sommet de la montagne soit atteint – le premier grand sommet de montagne. La lutte entre les forces produit toutes les maladies infirmités, et souffrances corporelles qui cherchent une délivrance dans la mort. Les deux, les cinq, et donc les sept, plus ce qu'elles produisent, possèdent le secret. Ceci est la cinquième Loi de Guérison à l'intérieur du monde des formes.

LOI VI

 Lorsque les énergies constructives de l'âme sont actives dans le corps, on voit régner la santé, des réactions de réciprocité pures, et une activité juste. Lorsque les constructeurs sont les seigneurs lunaires et les travailleurs soumis au contrôle de la lune et aux ordres du moi personnel inférieur, on voit apparaître la maladie, la mauvaise santé, et la mort.

 LOI VII

 Lorsque la vie ou l'énergie se répandent sans obstacles et selon une juste gouverne vers leur précipitation (la glande connexe), alors la forme obéit et la mauvaise santé disparaît.

 LOI VIII

 La maladie et la mort résultent de deux forces actives. L'une est la volonté de l'âme qui dit à son instrument : "Je retire l'essence." L'autre est le pouvoir magnétique de la Vie planétaire qui dit à la vie intérieure de la structure atomique : "L'heure de la résorption est arrivée. Reviens à moi." C'est ainsi que, sous l'empire de la loi cyclique, toutes les formes agissent.

 LOI IX

 La perfection attire l'imperfection a la surface. Le bien élimine toujours le mal de la forme de l'homme dans le temps et dans l'espace. La méthode utilisée par le Parfait et celle qu'emploie le Bien est l'innocuité. Ce n'est pas une attitude négative, mais un parfait équilibre, un point de vue complet, et une compréhension divine.

 LOI X

 Prête l'oreille, ô Chéla, à l'appel adressé par le Fils à la Mère, puis obéis. La Parole est énoncée que la forme a servi son dessein. Le principe de la pensée s'organise alors lui-même, puis répète la Parole. La forme expectante répond et s'égaille. L'âme se tient libre.

Réponds, ô Ascendant, à l'appel qui atteint la sphère des obligations. Reconnais l'appel issu de l'Ashram ou de la Chambre du Conseil ou attend le Seigneur de la Vie Lui-même. Le son est émis. L'âme et la forme doivent renoncer ensemble au principe de vie pour permettre à la Monade de se tenir libre. L'âme répond, et la forme brise alors ses connexions. La vie est désormais libérée, pourvue de la qualité de connaissance consciente et du fruit de toute expérience. Tels sont les dons de l'âme et de la forme associées.

 Guérison Esotérique.

  

Différence entre approche psychologique et approche spirituelle dans la guérison :

 Le système consistant à secourir psychologiquement les malades suit nettement cette ligne, et l'on peut décrire comme suit l'action du psychologue moyen quand il s'occupe de malades nerveux, ou frisant la nervosité, ou de personnes à tendances névrotiques. Il emploie la méthode consistant à découvrir les complexes profondément enracinés, les cicatrices, les anciens chocs, ou les peurs dissimulées derrière l'expérience du présent, et qui ont fait de l'homme ce qu'il est aujourd'hui. Il est généralement possible de suivre ces facteurs conditionnants à la trace jusque dans le subconscient en exhumant le passé, en tenant compte de l'ambiance actuelle, en calculant avec l'hérédité, et en étudiant les effets de l'éducation – soit académique, soit basée sur l'expérience même de la vie. Alors, si possible avec l'aide du patient, on ramène à la surface de sa conscience le facteur qui était pour lui un handicap majeur et avait transformé le sujet en un problème psychologique. En le lui expliquant intelligemment on le relie à son état tel qu'il est, et l'homme en arrive à découvrir sa personnalité, ses problèmes, et l'occasion imminente qui se présente.

 Toutefois, la technique spirituelle est entièrement différente. Elle laisse de côté le problème de la personnalité, et la fouille du subconscient, parce qu'elle considère que les conditions indésirables résultent d'un manque de contact avec l'âme et d'un défaut de contrôle par l'âme. On enseigne au patient (si j'ose l'appeler ainsi) à cesser de se regarder, et en conséquence à se détourner de lui-même, de ses sentiments, de ses complexes, de ses idées fixes, et de ses pensées indésirables, pour focaliser son attention sur l'âme, la divine Réalité à l'intérieur de la forme, et sur la Conscience de Christ. On pourrait bien appeler cela le processus qui substitue scientifiquement un nouvel intérêt dynamique à celui qui a tenu la scène jusque-là. Cela met en mouvement l'activité d'un facteur coopératif dont l'énergie envahit la vie inférieure de la personnalité et la débarrasse des mauvaises tendances psychologiques et des complexes indésirables conduisant à de fâcheux égarements dans la conduite de la vie. Ce processus arrive à régénérer la vie mentale, de sorte qu'une juste façon de raisonner permet à l'homme de s'orienter sous l'impulsion ou l'illumination de l'âme. Il en résulte "le pouvoir dynamique expulsif d'une nouvelle affection". Les anciennes idées fixes, dépressions et misères, les anciens désirs gênants et handicapants, tout cela disparaît. L'homme se trouve libre en tant qu'âme et maître des processus de sa vie.

 Guérison Esotérique p 94-95.

  

Les trois types de guérisseur :

…il y a en réalité trois types de guérisseurs :

 1. Le guérisseur qui agit purement par magnétisme. Il utilise son corps éthérique individuel comme un canal par lequel le prana peut se déverser dans le corps vital du patient. Il met ainsi en jeu la force de vie guérissante du corps éthérique planétaire.

 2. Le guérisseur qui agit sur un plan plus élevé, donc nécessairement avec des patients de type plus évolué. Il utilise l'énergie de sa propre âme surplombante en conjonction avec l'énergie de son âme individualisée. Il l'irradie ainsi dans l'âme du patient, à travers leurs deux auras.

3. Le guérisseur capable d'employer les deux techniques. Son champ de contacts et ses possibilités de se rendre utile sont bien plus vastes que dans les deux cas précédents. Un tel guérisseur peut utiliser avec une égale facilité l'énergie de l'âme ou la force vitale pranique. Il possède la maîtrise des deux techniques qui régissent les deux groupes de facultés associés. Les guérisseurs de cette classe sont beaucoup plus rares que ceux des deux autres groupes.

 Guérison Esotérique p 503.

  

Magnétisme et Radiation :

Voici maintenant deux dons qui résument les qualités vers lesquelles tout guérisseur doit tendre : Magnétisme et Radiation. Il faut qu'un guérisseur soit magnétique avant tout, et qu'il attire vers lui :

a. le pouvoir de sa propre âme, ce qui implique une synchronisation par méditation individuelle ;

b. ceux qu'il peut aider, ce qui implique une attitude décentralisée ;

 c. quand le besoin s'en fait sentir, les énergies qui stimuleront le patient vers les activités désirées, ce qui implique des connaissances occultes et un bon entraînement mental.

 Il faut aussi que le guérisseur sache comment on irradie, car la radiation de son âme entraînera l'activité de l'âme du patient, et le processus curatif sera mis en route. La radiation de son organe de pensée illuminera la pensée et polarisera la volonté du patient. La radiation de son corps astral, maintenu sous contrôle et dépourvu d'égoïsme, imposera un rythme sur le corps astral agité du patient et permettra ainsi à ce dernier d'agir favorablement. Enfin, la radiation du corps éthérique, opérant par le centre de la rate, contribuera à organiser le corps de force du patient et facilitera ainsi le travail de guérison.

Guérison Esotérique p 6.

 

Relation guérisseur – patient : un travail de restitution :

 Le véritable sens du mot "restitution" apparaît avec évidence. Il concerne l'art suprême de rendre au patient ce qui lui manque pour faire face correctement à la vie, aussi bien à la vie dans un corps physique sur le plan physique qu'à la continuité de vie sur les autres plans, invisibles à la majorité des hommes et considérés comme problématiques et inaccessibles. La restitution peut aussi impliquer que le patient redressera ses torts avant de recevoir un traitement qu'il considérera comme un succès. Mais elle concerne essentiellement l'effet produit par le groupe guérisseur lors de son premier contact avec le patient. Il ne faut pas l'oublier. Le karma du malade indique parfois qu'il faut restaurer en lui la volonté-de-vivre. Parfois aussi, en l'incitant à éliminer la peur (peur de la vie ou peur de la mort), le rétablissement de son courage s'ensuivra. Le patient peut manquer du don consistant à rétablir en toutes circonstances une attitude affirmative. En l'acquérant, il restaurera sa volonté de recevoir avec compréhension et joie tout ce que l'avenir peut lui apporter. La restitution peut encore impliquer le rétablissement de relations harmonieuses avec l'entourage du patient, famille et amis. Il en résultera un renouveau d'ajustements corrects, une poussée d'amour, et la négation d'anciennes pensées nocives peut-être profondément ancrées.

 Il apparaît donc que le procédé consistant à pratiquer un rite de guérison ne constitue qu'une phase du travail à faire, et que la relation entre guérisseur et patient est essentiellement éducative. Il faut que cette éducation soit tempérée par la condition physique de la personne malade. En opérant selon cette directive, on découvrira qu'il faut exposer brièvement au patient le travail à effectuer, les restitutions qu'il doit être prêt à consentir pour faciliter l'influx de la force curative. Il faut, si j'ose exprimer cette phrase symboliquement, que le patient soit prêt à "effacer son ardoise" pour que le travail de guérison aboutisse selon la loi du karma.

 Guérison Esotérique p 305-306.

  

Vous souhaitez rejoindre le 

 

3ème groupe :

 

les Guérisseurs magnétiques

cela est gratuit n’hésitez pas

INSCRIVEZ VOUS

Vous ne connaissez pas votre groupe inscrivez vous ici :

GROUPE

SERVICES POUR NGSM

Voici les services que je vous propose :

Si vous devenez membre (gratuit) vous avez la possibilité :

- De travailler sur votre rayon actuel

- D’utiliser des huiles consacrées pour votre évolution (payant)

- De trouver des personnes comme vous sur le chemin (bientôt)

BONNE LECTURE

A BIENTOT

Vous êtes ici : Accueil LES GROUPES SEMENCES Le 3ème groupe-semence : les Guérisseurs magnétiques