N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

MAITREYA

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

 MAITREYA

 

Message reçu de Maitreya, le 1er mai 2014, par Hélène Céles.

 

Portrait-Révélation de Maitreya.

 

Je me présente à vous en toute humilité, en simple fait de ma constitution énergétique évoluant au cours des multiples vies incarnées qui ont façonné à la fois mon Être mais aussi ce que je Suis en devenir. Il en est ainsi pour chacun. Vous pouvez voir ici ma nature vraie, celle de l’homme que je fus, que je suis encore car Un en Unité avec vous tous, hommes de la terre.
Mes troubles et difficultés furent grands et éprouvants, très éprouvants, comme pour chacun à assumer. En cela, je sais, en cela je suis. Ainsi, là est dans l’épreuve, où savoir et être se retrouvent et s’unifient.
Il y a longtemps que je voulais me montrer à vous dans ce simple apparat, dénudé des mystiques visions des hommes, des religions, des mondes créés par l’homme, et illusoires autour de ma personne.
Sachez que tous auront à passer par cette voie de renoncement aux plaisirs temporels, de recueillement intérieur, afin de trouver sa vraie nature qui n’attend qu’à émerger de la boue du lac.
Je suis cela, un humble Serviteur, roi de son état d’un royaume empli de richesses de Vie, de multiples couleurs de la Vie Une que vous représentez chacun d’entre vous, unifiés par l’amour, la volonté de bien et l’active intelligence de servir son prochain, comme chacun aimerait être servi et aimé en pleine réalité d’Être.
La vie à atteindre et à révéler en soi demande beaucoup de rigueur, de sacrifice, et d’abnégation, le plus difficile étant je crois, pour moi cela a été le cas, la volonté de sauver l’autre, sans outrance, outrecuidance, orgueil. Simplement, par amour du cœur vrai en son prochain.
Chaque pas est difficile et trouve son écho et sa part dans le rachat de nos actes et pensées qui jusqu’à ce jour ne furent pas ensoleillées de Lumière de Vie.
Que chacun sache que je me prépare avec vous tous à parvenir à mon incarnation sur terre révélée comme telle, attendue pour certains, la plupart, déniée pour d’autres, abjurée pour ceux qui souhaitent asservir la terre à de vils intérêts et privilèges.

Mon heure approche,
En venant sur terre, j’apporte cette note révélée il y a 2000 ans, l’Amour-Sagesse en chacun. Non plus en mot d’intention, mais en adombrement permanent pour celui qui voudra bien être l’agent rayonnant spirituel et divin sur terre. Comprenez, le temps presse. Tant d’hommes souffrent, tant d’enfants sont prêts à apporter les fruits de leurs richesses sur terre, tant de mères aimantes œuvrent dans leur cœur à l’amour incarné en la Vie, et rédempte chaque jour, par cet amour, la substance de la terre, car représentant elle-même la symbolique de la Mère, la Grande- Mère, sans qui l’homme, par le fils illuminé, ne pourrait révéler la Vie Une.

Sachez encore que le cœur aimant en chacun guide vos pas. Où que vous soyez je suis là, vous entend, et œuvre et travaille à votre compréhension subtile des événements, vous entourant. Toute chose existante a une ligne positive de réalisation inscrite de par son émanation. Chaque difficulté a son aboutissement positif pour la conscience de l’homme. Chaque justesse de la vie est transcrite dans l’expression incarnée.
Le « qu’est-ce que j’ai pu faire au bon Dieu ? » repose avant tout sur : « Qu’est-ce que j’ai pu faire au divin ? à la vie ? Comment ai-je pu m’éloigner ainsi de la Lumière de Vie ? Comment ai-je pu nuire à mon frère ? Qu’il soit blanc, rouge, noir, ou jaune ? Comment, pourquoi, et autres interrogations trouvent leur réponse en Soi.
Jadis, je suis venu, non pas seulement insuffler l’Amour sur terre, mais inonder celle-ci d’une première étincelle de Volonté de Bien du Père. Aujourd’hui, il vous faut mettre en application cet amour mais aussi apprendre à user de la Volonté du Bien de l’Ensemble sans laquelle l’humanité se mourra sinon.

Je suis celui qui, humblement, peut se permettre ces directives car sans prétention aucune, j’ai connu tous ces travers et souffrances. J’ai eu la force d’y faire barrage, de tenir bon mon cap, de souffrir en Silence de l’Être, près de mon Père qui, pour moi, jamais ne disparut de mon horizon intime, et fus en cela privilégié de Lumière de Vie.
La souffrance est nécessaire pour fusionner en la Vie Une, elle élève le taux vibratoire de l’être s’il sait être vrai et sincère. C’est un moyen de fusion lié à la loi d’attraction. N’y voyez là aucune déviation de mes propos dans ce que d’aucuns pourraient appeler aux excès (masochisme…) ; là n’est pas mon propos. Je parle du feu du Père qui brûle les scories que nous avons en nous et qui alourdissent notre rayonnement vibratoire, celui de notre âme, de notre racine de vie.

Venez à moi, si vous le souhaitez, mais, soyez vrais, humbles, décidés, rebelles aux choses non justes sous le regard de l’Être. Placez-vous toujours du haut d’une tour solaire, et demandez-vous si de ce point de vue, il est juste ou non de… telle attitude… telle circonstance… telle réponse…
Si je, ou le Père, pouvez-vous répondre ; quelle sera sa réponse ? Quel serait son propos connaissant la loi d’Amour, la loi karmique de Rétribution et la loi de Liberté à la vie cosmique Une et indicible ?
Réfléchissez à tout cela.
Il est temps de se mettre en action de Service à l’autre, du plus pauvre, au plus humble, au plus homme.
Avec tout mon amour,
Maitreya, le bienveillant pour vous et avec vous.

Provenance du message