N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 16 — L'ASTROLOGIE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 16

L'ASTROLOGIE

 

1. Que l'astrologie soit une science et une science en devenir est vrai.

Que l'astrologie dans son aspect le plus élevé et dans sa vraie interprétation permette à l'homme de bien comprendre et de fonctionner correctement, est aussi vrai, de même qu'il est vrai que, plus tard, dans les révélations de l'astrologie, se trouvera le secret de la véritable coordination entre l'âme et la forme. Toutefois, pareille astrologie n'existe pas encore. Trop de facteurs sont négligés ou inconnus pour faire de l'astrologie une science exacte. Le temps n'est pas encore venu pour une telle justification.

 Les affirmations des astrologues sur la réalité des énergies s'exerçant sur l'organisme humain s'avèrent exactes, mais leurs prétentions à les interpréter sont en grande partie inexactes. La plus haute intelligence sur notre planète en sait très peu ; n'oublions pas que les adeptes utilisent surtout l'intuition.

 L'énergie de la constellation dans laquelle un homme est né à une importance plus grande qu'on ne l'a laissé entendre. Elle indique son problème présent, détermine le rythme de sa vie et la qualité de sa personnalité ; elle gouverne l'aspect rajasique ou activité de sa vie durant son incarnation (4-325/6).

 2. Le système solaire lui-même ne doit plus être considéré comme un point autour duquel se meut le zodiaque ni que le soleil se meut lui-même dans le grand cycle zodiacal approximativement tous les 25 000 ans.

 Les astrologues avertis peuvent nier que telle est l'opinion communément adoptée. Cependant – pour plus de clarté et à l'intention du grand public – il faut reconnaître que la déduction précitée est permise et acceptée par l'ignorant. Sur cette déclaration relative au zodiaque, repose, dans une très grande mesure, ce que nous appelons la Grande Illusion, et je voudrais que vous ayez ceci toujours présent à l'esprit tandis que vous étudiez avec moi les nouvelles méthodes d'approche de la plus grande et de la plus ancienne de toutes les sciences.

 L'astrologie est une science à laquelle il faut redonner sa beauté et sa vérité originelles, avant que le monde ne puisse avoir une perspective plus vraie des choses et une appréciation plus juste et plus exacte du Plan divin tel qu'il est exprimé en ce moment par la Sagesse des âges.

 La seconde déclaration que je voudrais faire est celle-ci l'astrologie est essentiellement la présentation la plus pure de la vérité occulte donnée au monde en ce moment-ci, parce qu'elle est la science qui traite des énergies et des forces qui conditionnent et gouvernent le monde, et qui agissent sur tout le champ de l'espace, et sur tout ce qui se trouve dans ce champ.

Lorsque ce fait sera saisi, que les sources de ces énergies et la nature du champ de l'espace seront mieux comprises, notre vision sera beaucoup plus vaste et en même temps notre horizon sera plus étroit, les rapports entre les entités individuelles, planétaires, solaires et cosmiques seront mieux compris et nous commencerons alors à vivre scientifiquement.

 C'est ce mode de vivre scientifique qui est à l'objectif immédiat que l'astrologie doit nous permettre d'atteindre.

 ... Le chercheur moderne se plaît à croire que, sur lui et par lui, affluent les énergies qui proviennent du signe dans lequel le soleil "se trouve" au moment de sa naissance. Il se considère lui-même comme capable de répondre aux forces des diverses planètes qui gouvernent les maisons de son horoscope et il croit que les étapes de sa vie et les circonstances de celle-ci sont ainsi déterminées.

 Peu de crédit a été accordé aux énergies qui agissent sur notre planète constamment en provenance d'autres constellations ou de nombreuses planètes "cachées".

 En ce qui concerne ces dernières, la sagesse antique déclare.

 ... C'est pourquoi je ne traiterai pas le sujet de l'astrologie ésotérique du point de vue de l'horoscope. Les rapports universels, le jeu des énergies entre elles, la nature de ce qui se trouve derrière la Grande Illusion, la nature trompeuse des "apparences des choses telles qu'elles sont" et, la destinée de notre planète, des règnes de la nature et de l'humanité comme un tout, tels sont les sujets qui constitueront la plus grande partie de notre thème.

 Ceci m'amène à formuler le troisième principe qui est si fondamental que je voudrais vous demander de faire une pause ici, et d'essayer de le contempler alors même que vous ne pouvez pas en saisir dès maintenant toute la portée. La sagesse antique enseigne que "l'espace est une entité".

C'est avec la vie de cette entité, avec les forces et les énergies, les impulsions et les rythmes, les cycles, les temps et les saisons que l'astrologie ésotérique a affaire (16-17/9).

 3. Avec l'astrologie ésotérique, nous sommes en présence d'une Vie et de Vies qui pénètrent les "points de lumière" dans la Vie universelle. Les constellations, les systèmes solaires, les planètes, les règnes de la nature et l'homme microscopique sont tous le résultat de l'activité et de la manifestation de l'énergie de certaines Vies dont le cycle d'expression et les objectifs infinis dépassent la compréhension des esprits les plus avancés et les plus éclairés de notre planète.

 Le second point que chacun de vous doit comprendre, c'est le fait que l'éther de l'espace est le champ dans lequel et au travers duquel agissent les nombreuses sources d'énergies provenant des Sources originelles. Ce à quoi nous avons à faire par conséquent, c'est au corps éthérique de la planète, du système solaire et des sept systèmes solaires dont notre système fait partie, aussi bien qu'au corps éthérique plus vaste et plus général de l'univers dans lesquels ces systèmes sont situés.

 J'emploie ici le mot "situé" à Dessein, en raison des déductions que l'on peut en tirer. Ce vaste champ, de même que les champs plus limités et plus localisés, fournit un moyen de transmission à toutes les énergies qui agissent sur et à travers le système solaire, nos sphères planétaires, et toutes les formes de vie sur ces planètes. Il est un champ ininterrompu d'activité, lui-même constamment en mouvement – moyen éternel d'échange et de transmission d'énergies.

 En rapport avec ceci, et afin de mieux le comprendre, il sera utile d'étudier l'homme en tant qu'individu ; de cette manière nous pourrons arriver à une certaine compréhension de la vérité fondamentale sous-jacente. Les étudiants ne devraient jamais oublier la Loi de l'Analogie en tant qu'instrument d'interprétation. L'ésotérisme enseigne (et la science moderne arrive rapidement à la même conclusion) que derrière le corps physique et son réseau compliqué de nerfs, se trouve un corps éthérique ou corps vital qui n'est que la contrepartie et la forme vraie de l'aspect phénoménal extérieur tangible. Ce corps éthérique est l'agent de transmission de la force à toutes les parties de la structure humaine et l'agent aussi de la vie et de la conscience qui l'habite. Il détermine et conditionne le corps physique, car il est lui-même le dépositaire et le transmetteur de l'énergie des divers aspects subjectifs de l'homme et également du milieu dans lequel l'homme, à la fois intérieur et extérieur, se trouve lui-même.

 Deux autres points doivent être ajoutés ici. Premièrement le corps éthérique individuel n'est pas un véhicule humain isolé et séparé, mais il est, sous un aspect particulier, une partie intégrante du corps éthérique de cette entité que nous avons appelé la famille humaine ; ce règne de la nature, par le truchement de son corps éthérique, est une partie intégrante du corps éthérique planétaire ; le corps éthérique planétaire, à son tour, n'est point séparé des corps éthériques des autres planètes ; mais l'ensemble de ceux-ci, y compris le corps éthérique du soleil, constitue le corps éthérique du système solaire. Celui-ci est relié aux corps éthériques des six autres systèmes solaires qui, avec le nôtre, forment une unité cosmique ; c'est à travers eux que s'épanchent les énergies ainsi que les forces de certaines grandes constellations. Le champ de l'espace est de nature éthérique et son corps vital est composé de la totalité des corps éthériques de toutes les constellations, systèmes solaires et planètes que l'on trouve dans son sein. Au travers de cette trame d'or cosmique intervient une circulation incessante d'énergies et de forces, et ceci constitue la base scientifique des théories astrologiques. De même que les forces de la planète et de l'homme spirituel intérieur (pour ne mentionner qu'un seul facteur parmi tant d'autres) s'épanchent à travers le corps éthérique de l'individu sur le plan physique, et conditionnent son expression extérieure, ses activités et ses qualités, de même, les diverses forces de l'univers s'épanchent à travers toutes les particules du corps éthérique de cette entité que nous appelons espace, conditionnent et déterminent son expression extérieure, les activités et les qualités de toute force se trouvant à l'intérieur de la périphérie cosmique.

 Le second point que je voudrais souligner est celui-ci : il y a, à l'intérieur du corps éthérique humain, sept centres de force majeurs qui sont en quelque sorte des centrales distributrices et des batteries électriques, fournissant de la force dynamique et de l'énergie qualitative à l'homme. Ils produisent certains effets déterminés sur la manifestation physique extérieure. Par leur activité constante, la qualité de l'homme s'affirme, les tendances caractéristiques de son rayon commencent à poindre, et son point d'évolution est clairement indiqué.

 Cette "maîtrise de la forme par un septennat d'énergie", (tel qu'on le définit dans l'Ancien Commentaire), constitue une règle invariable du gouvernement intérieur de notre univers et de notre système solaire particulier ; il en est de même de l'individu. Il y a par exemple, dans notre système solaire, sept planètes sacrées qui correspondent aux sept centres de force dans l'homme. Il y a les sept systèmes solaires, dont notre propre système fait partie, et à leur tour, les sept centres d'énergie de Celui Auquel je me suis référé dans mes autres ouvrages en Le désignant comme celui au sujet duquel rien ne peut être dit (16-21/3).

 4. Le ciel, les constellations, les signes et les planètes signifient une chose pour la Hiérarchie, une autre chose pour les astronomes, et encore une autre chose pour les astrologues, tandis que pour l'homme de la rue, tout cela ne constitue que des galaxies de lumière étonnantes (16-233).

 5. Certains changements fondamentaux dans l'orientation de l'axe de la Terre ont lieu en ce moment, et ces changements jetteront pas mal de confusion dans les computations des astrologues. Ces changements se poursuivent lentement et progressivement, selon la loi cosmique. La précision des computations et des déductions n'est alors pas possible.

Lorsque l'orientation et la "direction déterminée" du pôle de la Terre aura de nouveau été stabilisée, de nouvelles formules mathématiques fondamentales pourront être trouvées. Il n'y a pas eu, dans ce domaine, de précision véritable depuis l'époque égyptienne. Tout ce qu'il est possible de faire à ce sujet à l'heure actuelle doit être considéré comme seulement approximatif ; c'est pourquoi une base sûre pour l'analyse en matière de prédiction et d'interprétation n'est pas possible. Toute cette matière est encore obscure et pour ainsi dire incompréhensible à l'astrologue moyen et très certainement à l'étudiant moyen. Je voudrais toutefois vous rappeler que plusieurs fois durant les grands cycles de vie de la Terre, il y a eu des changements "d'étoiles polaires" et que notre étoile polaire actuelle n'a pas toujours occupé cette position. La science elle-même le reconnaît.

 Chacun des déplacements de l'axe de la Terre a été marqué par des catastrophes, des cataclysmes et un état de confusion, précédant les périodes de reconstruction, de stabilisation et d'apaisement relatif. Il y a un écho de ces événements macrocosmiques dans nos vies microcosmiques, aussi bien dans celle de l'humanité dans son ensemble que dans celle de l'individu (16-365/6).

 6. Je ne puis assez répéter que l'astrologie ésotérique concerne entièrement les forces et les énergies qui affectent l'aspect conscience de l'être humain, et conditionnent la vie de la personnalité. Ceci est le point fondamental qui doit retenir toute notre attention. En d'autres termes, l'astrologie ésotérique s'occupe de l'âme et non de la forme, et c'est pourquoi tout ce que j'ai à dire se rapporte à la conscience, à son expansion, à ses effets sur les véhicules, la forme et – en dernière analyse, (comme on l'établira ultérieurement) – à la Science de l'Initiation (6-430).

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 16 — L'ASTROLOGIE