N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 41 — LES DEVAS

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 41

LES DEVAS

 

1. Un grand nombre d'êtres appelés anges par les chrétiens, et Dévas par les Orientaux, travaillent comme membres de la Hiérarchie. Plusieurs d'entre eux ont passé il y a fort longtemps déjà par le stade humain, et travaillent maintenant dans les rangs de la grande évolution parallèle à celle de l'humanité, appelée l'évolution des Dévas. Cette évolution comprend, parmi d'autres facteurs, les bâtisseurs de la planète objective et les forces qui produisent, par l'intermédiaire de ces bâtisseurs, toutes les formes connues et inconnues. Les Dévas qui coopèrent à l'effort hiérarchique ont donc affaire à l'aspect-forme, tandis que les autres membres de la Hiérarchie s'occupent du développement de la conscience au sein de la forme (1-42).

 2. Les dévas, à l'exception des grands dévas qui dans les cycles antérieurs ont passé par le règne humain et collaborent actuellement à l'évolution de l'homme, n'ont pas encore l'auto-conscience. Ils grandissent et se développent par la sensation, et non par la pensée consciente... Les dévas cherchent à sentir, tandis que l'homme cherche à connaître (1-93/4).

 3. Il existe certains groupes importants de dévas, appelés les "dévas de l'ombre", ou les dévas violets, qui ont un lien étroit avec le développement évolutionnaire du corps éthérique de l'homme, et qui lui transmettent les radiations solaires et planétaires (3-77).

 4. Les dévas sont les qualités et attributs de la matière, qu'ils sont les constructeurs actifs, travaillant consciemment ou inconsciemment sur un plan. Je voudrais ici faire remarquer que tous les dévas des niveaux supérieurs du plan mental, par exemple, et des plans systémiques allant de ce dernier au centre (le plan divin, le plan du Logos, quelquefois appelé plan Adi) coopèrent consciemment, ont un rang élevé dans le système et des positions égales à tous les rangs et degrés de la Hiérarchie, depuis l'initié du premier degré jusqu'au Seigneur du Monde, à l'exclusion de ce dernier degré (3-396/7).

 5. On ne peut dire plus, actuellement, de l'évolution des dévas ; beaucoup de ce qui pourrait être communiqué est obligatoirement tenu secret, à cause du danger que présente une connaissance superficielle, non étayée sur la sagesse et la vision intérieure...

 .. Les dévas sont la mère de la forme, mais l'Homme, unité soi-consciente, doit comprendre son indépendance de la forme et suivre le sentier de l'expression du Soi... Il n'est pas permis à l'Homme, tant qu'il fonctionne dans des formes matérielles et substantielles dans les trois mondes, de passer au-delà de la ligne séparant les deux évolutions.

 .. Sur les plans cosmiques physiques denses (nos plans physique, astral, mental) le contact ne peut être que catastrophique. J'ai insisté sur ce point, car le danger est réel et proche (3-400/1).

 6. Toute matière est de la matière vivante, ou substance vitale d'entités déviques. Par exemple, un plan, et les formes construites en substance de ce plan, est la forme matérielle ou véhicule d'un grand déva, qui est l'essence sous-jacente à la manifestation et l'âme du plan (3-414).

 7. Toutes les formes, vibrant selon n'importe quelle note-clé, sont bâties par les dévas constructeurs dans la matière de leurs propres corps.

C'est pourquoi on les appelle le grand aspect de la Mère, car ils produisent la forme à partir de leur propre substance...

 ... Tous les constructeurs et essences déviques du plan physique sont particulièrement dangereux pour l'homme, car ils travaillent sur les niveaux éthériques et sont, comme je l'ai déjà fait remarquer, les transmetteurs du prana, substance vitale qui anime ; en conséquence, les dévas déversent sur l'ignorant ou l'imprudent une essence de feu qui brûle et détruit (3-415).

 8. La Hiérarchie travaille avec l'âme de la forme et obtient des résultats intelligents, engendrés par l'unité elle-même et permanents.

Chaque fois que l'attention est centrée sur la forme et non sur l'Esprit, la tendance est à l'adoration des dévas, au contact avec les dévas et à la magie noire, car la forme est faite de substance dévique sur tous les plans (3-417).

 9. On voit donc qu'il est indispensable de comprendre les fonctions des dévas de tous grades. Il est néanmoins tout aussi important que l'homme s'abstienne de manipuler ces forces de la nature, avant de se "connaître" et de connaître ses propres pouvoirs, tant que la conscience égoïque ne sera pas pleinement développée chez lui ; alors, et seulement alors, il pourra coopérer au plan, en toute sécurité, sagement et intelligemment. Jusqu'ici, pour l'homme ordinaire ou même pour l'homme avancé, il serait dangereux de tenter quoi que ce soit (3-522).

 10. Si seulement l'homme pouvait comprendre qu'actuellement les dévas du plan astral dominent pour une large part ce qu'il fait et dit, et que le but de son évolution (son but immédiat) est de se libérer de cette domination, afin que le vrai Ego ou penseur puisse devenir l'influence dominante... si l'homme est sous leur domination, il est encore sous l'influence des dévas et doit se libérer. Si la vie dévique est d'ordre inférieur, l'homme manifestera des instincts bas et vicieux, et des désirs vils (3-561/2).

 11. Le but des dévas (en dessous du rang de Pitris solaires) est l'individualisation et leur objectif est de devenir des hommes dans quelque futur cycle (3-705).

 12. Par rapport à la manifestation du plan physique les dévas peuvent être divisés en trois groupes :

 1. Les transmetteurs de la volonté de Dieu, les promoteurs de l'activité dans la substance dévique. Ce sont les constructeurs majeurs dans leurs divers groupes.

 2. Les manipulateurs de l'énergie mise en route. Ce sont les myriades d'êtres travaillant avec la force, transmettant à leur tour l'impulsion à l'essence élémentale. Ce sont les constructeurs de moindre degré, mais qui sont sur l'arc évolutif comme le premier groupe.

 3. Ceux qui reçoivent la force, la totalité de la substance vivante d'un plan. Ces vies sont passives entre les mains des constructeurs d'un degré plus élevé (3-751).

 13. On pense communément que toutes les fées, les gnomes, les elfes et semblables esprits de la nature existent uniquement en matière éthérique, mais il n'en est pas ainsi. Ils existent aussi un corps de substance gazeuse et liquide, mais l'erreur provient de ce que la base de tout ce que l'on peut voir objectivement est leur structure éthérique ; ces petites vies affairées protègent fréquemment leurs activités physiques denses par le moyen du mirage et ils jettent un voile sur leur manifestation objective.

Quand la vision éthérique est présente, on les voit, car le mirage, tel que nous l'entendons, n'est qu'un voile jeté sur ce qui est tangible.

 ... Toutes les formes physiques denses, qu'il s'agisse d'un arbre, d'un animal, d'un minéral, d'une goutte d'eau ou d'une pierre précieuse, sont elles-mêmes des vies élémentales, construites de substance vivante, par des manipulateurs vivants qui travaillent sous les ordres d'architectes intelligents...

 ... Un beau diamant, un arbre majestueux ou un poisson dans l'eau ne sont que des dévas après tout (3-753).

 14. Le règne des oiseaux est spécifiquement lié à l'évolution des dévas. C'est le règne qui fait le pont entre l'évolution purement dévique et deux autres manifestations de vie (3-755).

 15. Les dévas de l'eau trouvent le sentier du service dans l'immense travail qui consiste à nourrir toute la vie végétale et animale de la planète ; leur but est d'entrer dans ce groupe supérieur de dévas que nous appelons les dévas gazeux ou dévas du feu (3-761).

 16. A mesure que des conditions d'harmonie sortiront du chaos actuel, les dévas et les humains se rencontreront en amis...

 Au début de cette période de reconnaissance, les hommes entreront en contact principalement avec les dévas violets, car ceux qui, parmi les dévas, sont d'un rang supérieur font des tentatives précises pour entrer en contact avec les humains...

 Certains des groupes de dévas que l'on pourra rencontrer sur le plan physique sont les suivants :

 Quatre groupes de dévas violets, associés avec les doubles éthériques de tout ce qui existe sur le plan physique...

 Les dévas verts du règne végétal.

 Ils sont d'un développement élevé et on prendra contact avec eux principalement par la magnétisation. Les plus grands dévas de cet ordre veillent sur les lieux magnétiques de la terre, gardent la solitude des forêts, réservent des espaces intacts sur la planète, qui doivent demeurer inviolés ;... de même que les Maîtres s'efforcent de préparer l'humanité au service, en vue de l'arrivée de l'Instructeur Mondial, de même ces Seigneurs Rajas travaillent selon des lignes similaires avec les dévas. Ils fournissent un travail ardu et Leur zèle est intense, mais l'homme leur fait beaucoup d'obstruction.

 Les dévas blancs de l'air et de l'eau qui président à l'atmosphère travaillent avec certains aspects des phénomènes électriques et ont la maîtrise des mers, des rivières et des ruisseaux. Parmi eux, à un certain stade de leur évolution, sont choisis les anges gardiens de la race, lorsqu'elle est en incarnation physique. Chaque unité de la famille humaine a son déva gardien...

 Pour les dévas blancs, le sentier de service consiste à garder les individus de la famille humaine (3-769/70).

 17. Les types de dévas inférieurs, constructeurs sur le sentier de l'évolution, sont des dévas violets ; viennent les dévas verts et, finalement, les dévas blancs. Ils sont tous dominés par un quatrième groupe ; ils gouvernent les processus exotériques de l'existence sur le plan physique (4-292).

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 41 — LES DEVAS