N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 53 — L'EGO (l'âme)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 53

L'EGO

(l'âme)

 

1. Pendant une longue période de vies, l'Ego demeure pratiquement inconscient de la Personnalité. Le lien magnétique seul existe, jusqu'au moment où la vie personnelle arrive à un point où, dans une certaine mesure, il peut accroître le contenu du corps Causal, un corps, au début petit, incolore et insignifiant. Mais le moment vient où les pierres sont apportées parfaites de la carrière de la vie personnelle et où les premières couleurs y sont peintes par l'homme, le constructeur et l'artiste. Alors l'Ego commence à porter attention, rarement au début, mais avec une fréquence croissante, jusqu'à ce que des vies arrivent, dans lesquelles l'Ego travaille définitivement à subjuguer le Moi inférieur, à agrandir le canal de communication, et à transmettre le fait de son existence et le but de son être à la conscience du cerveau physique.

 Quand ceci est accompli, et que le feu intérieur circule plus librement, des vies sont alors consacrées à la stabilisation de cette impression, pour faire de cette conscience intérieure une partie de la vie consciente. La flamme irradie de haut en bas et de plus en plus, jusqu'à ce que graduellement les divers véhicules s'alignent et l'homme se tient sur le Sentier de Probation. Il est encore ignorant de ce qui réside devant lui, il reste seulement conscient d'une aspiration ardente, tumultueuse, et de désirs divins innés. Il est ardemment désireux de bien faire, ayant soif de savoir, et rêvant toujours de quelqu'un ou de quelque chose plus élevé que lui-même. Tout ceci est soutenu par la profonde conviction que dans le service pour l'humanité, le but idéal sera atteint, la vision deviendra réalité, le désir fructifiant dans la satisfaction, et l'aspiration s'absorbant dans la vision.

 La Hiérarchie commence à entrer en action et son instruction est menée à bonne fin comme susdit... Jusqu'alors les Instructeurs ont seulement observé et guidé, demeurant sans relations précises avec l'homme lui-même ; tout a été laissé à l'Ego et à la vie divine pour exécuter le plan, l'attention des Maîtres étant dirigée vers l'Ego sur son propre plan.

L'Ego utilise chaque effort pour accélérer la vibration et obliger les véhicules inférieurs, souvent rebelles, à devenir sensibles et à s'élever jusqu'au niveau de la force qui s'accroît rapidement. C'est grandement une question de feu intensifié ou chaleur, et de l'intensification consécutive à la capacité vibratoire. Le feu égoïque devient toujours plus fort jusqu'à ce que le travail soit accompli, et le feu purificateur devient la Lumière de l'Illumination. Méditez sur cette phrase. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ; sur chaque barreau de l'échelle le processus est répété ; à la troisième Initiation, la Monade commence à être consciente de l'Ego. Le travail est alors plus rapide par suite de la raréfaction de la matière et du fait que la résistance est un facteur existant seulement dans les trois mondes (2-53/4).

 2. Le facteur de périodicité. – Les egos qui sont en incarnation et les egos qui sont en dehors de l'incarnation sont différenciés et capables d'un travail différent. Les egos dont les reflets sont en incarnation sont plus limités que ceux qui n'y sont pas. C'est à peu près comme si le Moi supérieur était dirigé vers le bas ou se circonscrivait lui-même volontairement dans l'existence à trois dimensions, tandis que les egos hors de l'incarnation ne sont pas aussi limités mais travaillent dans une autre direction ou dimension (2-55).

 Voir aussi : "L'âme" et (5-866).

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 53 — L'EGO (l'âme)