N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 89 — L'IMMORTALITE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 89

L'IMMORTALITE

 

1. Le doute relatif à l'immortalité, sera solutionné sous peu dans le domaine de la science, comme conséquence de l'investigation scientifique.

Certains savants accepteront l'hypothèse de l'immortalité, comme hypothèse de travail sur laquelle ils baseront leurs recherches, des recherches qu'ils entreprendront avec la volonté d'apprendre et la décision d'accepter, ainsi que le désir de formuler leurs conclusions sur des évidences répétées. Ces conclusions formeront à leur tour la base d'une autre hypothèse. Dans quelques années, le fait de la persistance et de l'éternité de l'existence aura passé du domaine de l'interrogation dans celui de la certitude. Le problème aura reculé. Il n'y aura plus aucun doute dans l'esprit de personne sur le fait que l'élimination du corps physique permet à l'homme de subsister en tant qu'entité vivante et consciente. Il saura que son existence se poursuit dans un domaine situé au-delà du physique. Ce fait sera démontré de différentes manières. Le développement d'un pouvoir qui se trouve dans l'œil physique de l'être humain (ce pouvoir y a toujours existé, mais a été très peu utilisé) révélera le corps éthérique, le "double" ainsi qu'on l'appelle quelquefois.

 On pourra ainsi voir les hommes occupant ce corps dans un espace bien défini tandis que la mort ou désintégration du corps physique aura été dépassée. Ensuite l'accroissement du nombre des individus qui ont le pouvoir d'utiliser "l'oeil unique" (appelé parfois le troisième œil réveillé) renforcera la démonstration de la vérité de l'immortalité, car ils pourront voir aussi facilement l'homme qui s'est débarrassé de son corps éthérique que celui qui a abandonné son corps physique. Ils imposeront leur point de vue grâce au poids de leur nombre et grâce à leur réputation. Une découverte dans le champ de la photographie apportera également la preuve de la survie. Enfin l'usage de la radio par ceux qui sont passés de l'autre côté, permettra finalement un mode de communication qui deviendra une véritable science (14-192) ou (17-324).

 2. La théorie de l'immortalité conditionnelle. Cette théorie est encore soutenue par certaines écoles de pensée fondamentalistes et étroitement théologiques, et parmi quelques membres de l'élite intellectuelle, à tendances égoïstes. Elle pose en principe que seuls peuvent recevoir le don d'immortalité personnelle les êtres qui atteignent un stade particulier de conscience spirituelle ou qui acceptent un ensemble particulier de dogmes théologiques. Les grands intellectuels également argumentent volontiers en affirmant qu'un cerveau développé et cultivé constitue un don suprême dont bénéficie l'humanité, et que les êtres ainsi doués sont destinés à la survivance éternelle... L'interprétation chrétienne, telle qu'elle est donnée par les écoles orthodoxes et fondamentalistes, se révèle insoutenable quand on la soumet à la clarté du raisonnement. Parmi les arguments s'opposant à son exactitude, il y a le fait que la Chrétienté envisage un long avenir mais ne s'appuie sur aucun passé. De plus, il s'agit d'un futur dépendant entièrement des activités exercées au cours de la présente incarnation sans tenir aucun compte des distinctions et différences caractéristiques de l'humanité (17-315/6).

 3. Le premier pas pour démontrer l'existence réelle de l'âme consiste à établir le fait de sa survie, bien que cela ne prouve pas nécessairement le fait de l'immortalité... On admet constamment que quelque chose survit au processus de la mort, et que ce quelque chose persiste après la désintégration du corps physique. S'il n'en est pas ainsi, nous ne sommes que les jouets d'une -hallucination collective. Les cerveaux et les pensées de milliers de gens sont infidèles et trompeurs, malades et déformés. Il est plus aisé d'accorder foi à l'idée d'une expansion de conscience qu'à une aussi gigantesque insanité collective (17-323).

 4. La vision éthérique se répand, et le nombre de clairaudients et de clairvoyants s'accroît considérablement. Cela révèle l'existence du plan astral et de la contrepartie éthérique du plan physique. De plus en plus nombreuses sont les personnes devenues conscientes de ce royaume subjectif. Elles voient s'affairer autour d'elles des gens qui comptent parmi les soi-disant morts, ou qui durant leur sommeil ont abandonné leur enveloppe physique (14-118) ou (17-323/4).

 5. Les deux siècles à venir verront l'abolition de la mort telle que cette grande transition est actuellement interprétée, et l'on y prouvera l'existence de l'âme. On connaîtra l'âme comme une entité, comme l'impulsion motivante et le centre spirituel sous-jacent à toutes les formes manifestées... Notre immortalité essentielle sera démontrée, et l'on comprendra que c'est un fait dans la nature (17-324) ou (14-118).

 6. Avec cette conviction intime nous affrontons la mort, sachant que nous revivrons, que nous allons et venons et que nous persistons parce que nous sommes divins et les maîtres de notre propre destinée. Nous savons que nous nous sommes assignés un but et que ce but est "une Vie plus abondante" – quelque part, ici, là, et finalement partout.

 L'esprit en l'homme ne meurt pas ; il vit éternellement, progressant d'étape en étape sur le sentier de l'évolution, développant sûrement, l'un après l'autre, les aspects et les attributs divins (8-119).

 7. L'immortalité de l'âme humaine et la capacité innée que possède l'homme spirituel intérieur de mener à bien son propre salut, suivant la Loi de la Réincarnation, conformément à celle de Cause et Effet, sont les facteurs fondamentaux qui déterminent toute la conduite et toutes les aspirations humaines. Nul homme ne peut se soustraire à ces deux lois.

Elles le gouvernent à tout moment, jusqu'à ce qu'il ait atteint la perfection qu'il désire et qui lui est destinée, et qu'il puisse se manifester sur terre en véritable Fils de Dieu (8-120).

 Voir aussi : "L'Ame" et "L'Ego".

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 89 — L'IMMORTALITE