N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 103 — LE KARMA (Loi de cause et d'effet)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 103

LE KARMA

(Loi de cause et d'effet)

 

1. La loi de karma est la plus prodigieuse du système, tout à fait impossible à comprendre par l'homme ordinaire car, si on remonte à sa racine centrale et à ses nombreuses ramifications, on en arrive finalement à ce que les causes soient antérieures au système solaire ; ce point de vue ne peut être utilement saisi que par un initié de haut degré. En réalité cette loi est basée sur des causes qui sont inhérentes à la constitution de la matière même et dépendent de l'action réciproque entre unités atomiques, que cette expression soit employée pour un atome de substance, pour un être humain, un atome planétaire ou un atome solaire.

 Tous les atomes sont toujours gouvernés par les facteurs suivants :

 L'influence et la qualité de l'organe ou de l'unité dans laquelle il est situé...

 L'influence vitale du corps physique tout entier dont l'atome n'est que partie intégrante...

 L'influence vitale du corps de désir ou corps astral, l'agent karmique le plus fort dont on ait à tenir compte...

 Les influences vitales du corps mental, ou de ce principe qui impose à l'atome la qualité d'activité dans la forme, qui gouverne la réaction de l'atome vis-à-vis de sa vie de groupe et qui permet à la qualité de sa vie de se manifester...

 L'impulsion de vie du Penseur fonctionnant dans le corps causal qui est dans chaque corps un facteur puissant et actif d'imposition de rythme à l'atome...

 Par ces pensées, nous n'avons fait qu'aborder l'étude du karma sous un angle nouveau ; nous nous sommes efforcés d'indiquer les sources des "influences" qui jouent sur les vies atomiques.

 ... Nous cherchons seulement à mettre l'accent sur le fait de l'interdépendance de tous les atomes et de toutes les formes ; à insister sur la réalité et sur la variété des influences qui jouent sur tout ce qui est manifesté, à appeler l'attention sur le fait que le karma des éons passés, des kalpas et de la période inconnaissable où furent données les impulsions initiales, dont l'influence dure encore, continue d'être exécuté et épuisé par Dieu, par l'homme et par les atomes.

 La libération du karma dont les prétendus étudiants de la science occulte parlent d'abondance consiste après tout pour l'atome à se libérer de son propre problème personnel (le problème de la réponse à la sensation unitaire), et à acquiescer consciemment à la réponse et au travail de groupe...

 L'homme n'est plus l'esclave du rythme de la matière en tant que telle, mais la gouverne dans les trois mondes de son effort ; néanmoins, il est toujours gouverné par le karma de groupe du centre planétaire, par son influence, sa vie et son impulsion vibratoire...

 Il apparaîtra que lorsque l'homme parle du karma, il traite de quelque chose d'infiniment plus large que le jeu réciproque de l'effet et de la cause dans la sphère de sa propre routine individuelle...

 Finalement, il est gouverné par la volonté du Logos solaire, se manifestant en activité première. Il n'est guère nécessaire d'aller au-delà de ceci, mais j'en ai dit assez pour montrer que tout atome humain est dominé par des forces qui dépassent le champ de sa conscience, qui l'entraînent lui et les autres dans des situations dont il ne peut s'échapper et qui lui semblent incompréhensibles...

 Néanmoins dans certaines limites, l'homme est véritablement "l'artisan de sa destinée", et peut entreprendre une action qui produira des effets dont il reconnaîtra qu'ils dépendent de son activité dans tel ou tel domaine...

 Bien qu'il soit le point de rencontre de forces sur lesquelles il n'a aucun contrôle, il peut cependant utiliser ces forces, les circonstances et l'environnement et, s'il désire, les faire servir ses propres fins.

 L'exécution de la loi karmique dans la vie de l'homme pourrait, en gros, se partager en trois divisions, un type différent d'énergie se manifestant dans chacune d'elles et engendrant des effets très précis sur les corps inférieurs et supérieurs.

 Tout au début, dans les premiers stades, quand l'homme n'est guère plus qu'un animal, l'activité vibratoire des atomes de ses trois enveloppes (et avant tout celle de la plus basse) gouverne toutes ses actions...

 Le centre d'attention est le corps physique ; les deux corps subtils ne répondent que faiblement...

 Pendant le deuxième stade, la loi de karma, ou influence karmique, se tourne vers la satisfaction du désir et sa transmutation en une aspiration plus haute. Par l'expérience, les paires d'opposés sont reconnues par le Penseur qui n'est plus victime des impulsions vibratoires de son corps physique ; le facteur de choix intelligent fait son apparition...

 Au cours du troisième stade, la loi de karma agit par le moyen de la nature mentale de l'homme, éveille chez lui la reconnaissance de la loi et une compréhension intellectuelle de la cause et de l'effet. C'est le stade le plus court mais aussi le plus puissant ; il concerne l'évolution des trois pétales intérieurs protégeant le "joyau" et leur faculté de révéler, au bon moment, ce qui demeure caché. Il couvre la période d'évolution de l'homme avancé et de l'homme sur le Sentier.

 Quand l'homme comprendra la volonté et le dessein de l'Ego dans sa conscience de veille sur le plan physique, alors la loi de karma dans les trois mondes sera neutralisée et l'homme sur le point d'être libéré (3-673/80).

 2. La loi du karma, bien comprise et bien maniée, peut apporter les éléments du bonheur, du bien et de la libération des souffrances, plus facilement qu'elle n'amène la douleur avec sa séquelle de conséquences. Je vous signale ce point, mais vous sentez-vous capables de saisir le sens de mes paroles ?...

 La Loi du Karma n'est pas la Loi de Rétribution, comme on pourrait le conjecturer en lisant les livres courants sur le sujet. La rétribution n'en est qu'un aspect.

 ... Les hommes interprètent en termes de finalité et sous leur point de vue restreint ces lois qu'ils pressentent vaguement. Par exemple, l'enseignement de la Loi du Karma est fortement imprégné de l'idée de rétribution parce que les hommes cherchent à expliquer de façon plausible l'apparence des choses, et aiment à exiger eux-mêmes des rétributions.

Pourtant, il y a beaucoup plus de bon karma général que de mauvais, si peu que vous puissiez le croire pendant votre immersion dans une époque comme la nôtre (17-16/7).

 3. La loi du Karma est devenue un grand fait indiscutable dans la conscience de toute l'humanité. Les hommes peuvent ne pas la désigner sous ce nom, mais ils se rendent parfaitement compte par les événements quotidiens que les nations récoltent ce qu'elles ont semé. Cette grande loi, qui fut autrefois une théorie, est désormais un fait prouvé et un facteur reconnu dans la pensée humaine. La question "Pourquoi ?", si fréquemment posée, introduit constamment et inévitablement le facteur de cause et d'effet.

 Les concepts d'hérédité et de milieu s'efforcent d'expliquer les conditions humaines existantes, mais les qualités, les caractéristiques raciales, les tempéraments nationaux, et les idéaux prouvent le fait qu'il existe un monde initiateur de causes. Les conditions historiques, les relations entre nations, les tabous sociaux, les convictions et tendances religieuses peuvent tous être dépistés jusqu'à leurs causes originelles, dont certaines sont extrêmement anciennes. Tous les événements qui surviennent actuellement dans le monde et qui affectent si puissamment l'humanité – créations de beauté et d'horreur, modes de vie, de civilisation, et de culture, préjugés favorables et défavorables, aboutissements scientifiques, expressions artistiques, et modalités innombrables par lesquelles l'humanité de par la planète colore l'existence – tous sont des aspects d'effets ayant eu quelque part, à un certain niveau, en un certain temps, une cause due à des êtres humains agissant soit individuellement soit en masse.

 Le karma est donc ce que l'Homme a institué, poursuivi, approuvé, omis de faire, ou accompli depuis la nuit des âges jusqu'à l'instant présent.

 ... Aujourd'hui la moisson est mûre, et l'humanité récolte ce qu'elle a semé. C'est un prélude à de nouveaux labours au printemps du Nouvel Age, avec de nouvelles semailles de graines qui, espérons-le et prions pour cela, fourniront une meilleure moisson (17-206/7).

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 103 — LE KARMA (Loi de cause et d'effet)