N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 110 — LA LUNE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 110

LA LUNE

 

1. Les deux intérieurs de la lune sont presque éteints et, en conséquence, elle ne brille pas, si ce n'est par réflexion, n'ayant pas de feu interne susceptible de se mêler, de se fondre à la lumière extérieure (3-52).

 2. Quelle est la raison de l'aspect mort de la Lune ?

 Ici nous touchons à un mystère tenu secret, dont la solution sera révélée à ceux qui cherchent, par le fait que les êtres humains et certains groupes de dévas ne se trouvent plus sur la Lune. L'homme n'a pas cessé d'exister sur la Lune parce qu'elle était morte, et ne pouvait donc plus entretenir sa vie, mais la Lune est morte parce que l'homme et certains groupes de dévas ont été retirés de sa surface et de sa sphère d'influence.

L'homme et les dévas agissent sur chaque planète comme intermédiaires, ou agents de transmission. Là où ils ne sont plus, certaines grandes activités deviennent impossibles, et la désintégration s'installe (3-79/80).

 3. La décomposition d'une lune a un effet important et nocif sur tout ce qui entre en contact avec elle ; de même, la décomposition d'un cadavre sur terre, sur ce qui l'environne. Au sens occulte, elle est "délétère".

 L'effet le plus important des conditions lunaires apparaît de manière prédominante dans la terreur, la détresse actuelle du règne animal (3-671).

 4. De même que la lune, en ce qui concerne la Terre, est une force maléfique et inhibitrice ainsi que la source de mauvaises "influences", tous les corps qui, comme elle, se désintègrent, sont également destructifs (3-706).

 5. Cependant, je voudrais que vous considériez aujourd'hui – et cela une fois pour toutes – la lune comme une forme morte. Elle n'exerce aucune émanation ni radiation d'aucune sorte et par conséquent ne peut produire aucun effet. Du point de vue du connaisseur en matière ésotérique, la lune ne fait qu'obstruer l'espace ; c'est une forme qui doit disparaître un jour. En astrologie ésotérique l'effet de la lune est noté comme l'effet d'une pensée, et comme le résultat d'une forme-pensée puissante et des plus anciennes. Cependant, la lune ne possède aucune qualité intrinsèque et ne transmet rien à la Terre (16-24).

 6. On sait que la lune est une coquille, une forme ancienne par laquelle le Logos planétaire chercha autrefois à s'exprimer.

 Elle subit lentement une désintégration physique, mais non astrale.

Elle reste donc encore étroitement reliée au corps astral du Logos planétaire, et aussi aux corps astraux de tous les hommes. Il en résulte que son influence sur tous les déséquilibrés est plus puissante à l'époque de la pleine lune (17-268).

 7. La Pleine Lune – Méditation et effets. Voir (6-24/5) (6-51).

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 110 — LA LUNE