N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 115 — LA MEDECINE : LES MEDICAMENTS MINERAUX

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 115

LA MEDECINE : LES MEDICAMENTS MINERAUX

 

1. L'une des grandes erreurs de la famille humaine a été de vouloir administrer des médicaments minéraux à des fins thérapeutiques. Il en est résulté une combinaison de substances déviques qui n'avait pas été prévue.

La relation de l'homme avec les règnes inférieurs et en particulier avec les règnes minéral et animal a engendré dans le monde dévique un état de choses tendant à compliquer l'évolution des dévas (3-547).

 2. Vous me demandez si j'approuve l'usage de l'éther et du chloroforme lors des opérations, ainsi que des sédatifs. Fondamentalement, non, mais temporairement, certainement.

 Chez un homme dont le contact avec l'âme est fermement établi, qui a développé la faculté de sortir de son corps physique et d'y rentrer à son gré, de telles aides sont superflues. Ce peut être des mesures d'urgences, rendues nécessaires par le karma mondial et le degré d'évolution de l'humanité. Il ne s'agit naturellement pas de l'usage de stupéfiants et de la drogue par des gens déséquilibrés, mais d'un usage judicieux de tranquillisants selon les sages ordonnances du médecin (4-228).

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 115 — LA MEDECINE : LES MEDICAMENTS MINERAUX