N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 142 — LE PRANA

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

CHAPITRE 142

LE PRANA

 

1. Prana solaire.

 C'est ce fluide vital et magnétique qui émane du soleil, et qui est transmis au corps éthérique de l'homme par l'intermédiaire de certains dévas, d'un ordre très élevé, et de couleur dorée. Il passe à travers leurs corps, et en ressort sous forme de puissantes radiations, qui sont dirigées vers certains plexus de la partie supérieure du corps éthérique... Ces entités praniques de couleur dorée sont dans l'air, au-dessus de nous, et sont particulièrement actives dans certaines parties du monde, telle la Californie, ainsi que dans les régions tropicales où l'air est pur et sec, et où les rayons du soleil sont considérés comme spécialement bénéfiques. Les relations entre l'homme et ces dévas sont très étroites, mais encore très dangereuses pour l'homme. Ces dévas sont très puissants, et dans leur propre ligne évolutive ils sont plus évolués que les hommes. L'homme non protégé est à leur merci, et ce manque de protection ainsi que l'absence de compréhension des lois de résistance magnétique et de répulsion solaire, entraînent par exemple, la menace d'insolation (3-77).

 2. Fondamentalement, les fonctions du corps éthérique sont au nombre de trois :

 1. C'est le récepteur du prana.

 2. L'assimilateur du prana.

 3. Le transmetteur du prana (3-83).

 3. Les émanations praniques du soleil sont absorbées par le corps éthérique, via certains centres situés principalement dans la partie supérieure du corps, d'où ils sont dirigés vers le bas jusqu'au centre appelé Centre éthérique de la rate...

 Le principal centre de réception du prana, actuellement, est le centre situé entre les omoplates (3-84/5).

 4. Plus la forme sera raffinée et raréfiée, mieux elle recevra le prana, et moins elle offrira de résistance à la montée de Kundalini, quand le temps en sera venu (3-87/8).

 5. La race souffre de certaines incapacités, que l'on peut décrire comme suit :

 1. Incapacité de se brancher sur les courants praniques, à cause du genre de vie malsain de tant de personnes...

 Le traitement tombe sous le sens – l'instauration de meilleures conditions de vie, l'usage de vêtements mieux adaptés, l'adoption d'un mode de vie plus libre et plus salubre. Lorsque les rayons praniques ont libre accès aux épaules et au diaphragme, l'état subnormal du centre de la rate se rectifie automatiquement.

 2. Une aptitude à trop puiser aux courants praniques... Le corps éthérique reçoit le prana ou les rayons du soleil trop rapidement, ils les fait passer trop vite et les fait sortir du système avec trop de force, et cela laisse la victime en proie à l'inertie et à la dévitalisation (3-90/1).

 6. Le guérisseur doit se rappeler qu'il ne travaille pas seulement avec l'énergie mentale.

 a) Il crée pour lui-même une pensée de pouvoir curatif.

 b) Une fois créé, le point focal d'attention concentrée devient l'agent directeur pour la force curative ou prana.

 c) La nature du prana n'est ni mentale ni astrale. Le prana est pure substance planétaire ou essence vivante, et c'est cette substance qui compose le corps éthérique de la planète.

 d) Le guérisseur ou son groupe s'approprient autant de cette substance que possible et la dirigent vers le centre intéressé par le pouvoir de leur unité de pensée. Il ne faut pas oublier que le travail de guérison est circulatoire. Il ne s'agit pas d'envoyer l'énergie pranique vers un centre et de lui permettre de s'y accumuler. On lui fait traverser le centre, tout d'abord vers l'organe impliqué ou la région où siège le mal, puis on l'expulse entièrement du corps. On peut comparer le procédé à un système de rinçage avec effet purifiant et stimulant (17-225).

 7. Le prana peut être défini comme l'essence de vie de chaque plan dans la région septuple que nous appelons le plan physique cosmique.

C'est la VIE du Logos planétaire, encerclée dans les limites, animant, vivifiant et reliant les sept plans – en réalité les sept sous-plans du plan physique cosmique – et tout ce qui se trouve en eux et sur eux...

 Il est entièrement faux d'appeler "tangible" seulement ce que nous pouvons voir, toucher et contacter par l'intermédiaire de nos cinq sens.

Tout ce que contiennent les plans physique, astral et les niveaux du mental inférieur, est considéré comme appartenant au monde de la forme (11-160).

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 142 — LE PRANA