N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 164 — SHAMBALLA

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

CHAPITRE 164

SHAMBALLA

 

1. Sanat Kumara et Ses Elèves sont en forme physique, mais n'ont pas pris de corps physiques denses. Ils travaillent sur les niveaux éthériques vitaux et habitent des corps éthériques. Shamballa, où Ils résident, existe en matière physique, comme les Kumaras, mais il s'agit de la matière des éthers supérieurs du plan physique et c'est seulement lorsque l'homme aura acquis la vision éthérique que le mystère qui se trouve au-delà de l'Himalaya sera révélé (3-636).

 2. Même si l'on parle de Shamballa comme d'un lieu existant sur le plan physique et occupant un point déterminé de l'espace, la matière physique est éthérique, et le Seigneur du Monde et ses assistants des degrés supérieurs occupent des corps formés de substance éthérique.

 Il y a environ dix-sept millions d'années (la venue sur terre de la Hiérarchie et la fondation de Shamballa remontent à environ dix-huit millions et demi d'années), il fut décidé d'établir sur le plan physique dense une organisation, un siège central des mystères, d'avoir un groupe d'adeptes et de chohans qui fonctionneraient dans des corps de matière dense pour subvenir aux besoins de l'humanité qui s'éveillait rapidement (4-284).

 3. Le premier avant-poste pour la Fraternité de Shamballa fut le

Temple original d'Ibez situé au centre de l'Amérique du Sud. Une de ses branches fut trouvée beaucoup plus tard dans les anciennes institutions

Maya...

 Une deuxième branche fut, encore plus tard, établie en Asie. Ses adeptes dans l'Himalaya et l'Inde méridionale en sont les représentants, bien que leur travail ait changé. Plus tard, des découvertes révéleront la réalité des anciennes formes de travail de la Hiérarchie, des documents et des monuments anciens seront mis à jour, certains à la surface du sol, d'autres profondément cachés sous terre. Au fur et à mesure que seront révélés les mystères de l'Asie centrale dans la région qui s'étend de la Chaldée et de Babylone à travers du Turkestan à la Mandchourie, y compris le désert de Gobi, il est prévu qu'une grande partie de l'histoire primitive des disciples d'Ibez sera révélée (4-284).

 4. De toute évidence, la force la plus puissante dans le monde aujourd'hui, est celle du premier Rayon de la Volonté et du Pouvoir.

 Cette force est celle qui se déverse dans le monde depuis le centre mondial majeur : Shamballa. On sait peu de chose sur Shamballa.

 Antérieurement, cette énergie de Shamballa n'a fait son apparition que deux fois dans l'histoire humaine et a fait sentir sa présence par les changements prodigieux qu'elle a provoqués :

 1. Lors de la première grande crise humaine, au temps de l'individualisation de l'homme dans l'ancienne Lémurie.

 2. Au temps de l'Atlantide, lors de la grande lutte entre les "Seigneurs de la Lumière et les Seigneurs de l'Expression Matérielle".

 Cette divine et peu connue énergie jaillit maintenant du Centre Saint.

Elle est la source de l'énergie qui se trouve derrière la crise mondiale du moment. C'est la Volonté de Dieu de produire des changements considérables et radicaux dans la conscience de l'homme afin de modifier complètement son attitude devant la vie et sa compréhension des principes de l'existence spirituelle, ésotérique et subjective. C'est cette force qui, en conjonction avec celle du second rayon, amènera cette crise terriblement puissante, imminente dans la conscience humaine, que nous appelons la seconde crise, l'initiation de la race au Mystère des Ages, initiation à ce qui a été caché depuis le commencement (9-17/8).

 5. Je voudrais vous rappeler également que l'emploi de l'énergie du premier rayon signifie inévitablement la destruction durant les premiers stades, mais que l'union et la fusion en sont les résultats ultimes. Si vous étudiez sous cet angle les nations du monde à notre époque, vous verrez que cette énergie de la Volonté de Shamballa est puissamment à l'œuvre par l'entremise de certaines personnalités éminentes. En ces temps d'urgence, le Seigneur de Shamballa fait jaillir cette énergie dynamique par amour de l'aspect vie et par compréhension du Plan, autant que par amour de l'humanité. Cette énergie est destructrice des formes et amène la mort de ces formes matérielles et de ces corps organisés qui font obstacle à la libre expression de la vie de Dieu, car ils empêchent la nouvelle culture et rendent inactifs les germes de la civilisation à venir.

 L'humanité dans son ignorance recule avec crainte et aversion devant le déploiement de cette énergie. Lorsque les êtres humains sont remplis de haine et de volonté personnelle ils cherchent souvent à détourner cette énergie à leur profit. Si ces êtres humains, et même les meilleurs d'entre eux, n'étaient pas si peu évolués, si superficiels dans leurs jugements et leurs visions, ils pourraient pénétrer au-delà des événements qui affectent graduellement des conditions nouvelles et meilleures, tandis que disparaissent les formes aimées qui se détériorent lentement. Cette énergie de Shamballa est cependant si nouvelle et si étrange qu'il est difficile aux humains de la connaître pour ce qu'elle est : la démonstration de la Volonté de Dieu, en une nouvelle et puissante expression...

 Actuellement, le problème de la Hiérarchie est de produire une fusion sage et adéquate de ses énergies avec celles de Shamballa ; et ainsi de tempérer la destruction en mettant au premier plan l'esprit de construction, par la mise en action des forces créatrices et rédemptrices de l'énergie du deuxième rayon. L'énergie de Shamballa prépare la voie à l'énergie de la Hiérarchie. Il en a été ainsi depuis le commencement des temps, mais les cycles de la Hiérarchie, bien que relativement fréquents, n'ont pas coïncidé avec ceux de Shamballa, beaucoup plus rares. Avec le temps l'impact de la force de Shamballa sera de plus en plus fréquent parce que l'homme aura développé le pouvoir de le supporter. Jusqu'ici il a été trop dangereux d'appliquer cette énergie aux hommes, car les résultats en ont été destructeurs, excepté lors de la première grande crise, la crise lémurienne.

 Par conséquent son action s'est limitée presque exclusivement à la Hiérarchie dont les Membres sont équipés pour la manier correctement, l'assimiler et aussi l'employer au bénéfice de l'humanité. Maintenant, l'on tente l'expérience de permettre à l'homme de recevoir cette énergie et d'en subir l'impact sans la médiation de la Hiérarchie. Il se peut que cet effort soit prématuré et qu'il avorte, mais on ne peut pas encore en déceler les effets d'une façon bien déterminée. Cependant le Seigneur de Shamballa et Ses assistants, secondés par les Membres de la Hiérarchie qui surveillent, ne sont pas découragés par les premiers résultats. La réaction de l'humanité est satisfaisante au-delà de toute attente, mais les êtres humains, même les plus intelligents, n'aperçoivent pas ce succès parce qu'ils refusent de voir autre chose que l'aspect destructeur, et la disparition des formes qui ont été jusqu'ici l'objet de leurs désirs, de leurs émotions et de leurs perceptions mentales. Ils sont encore aveugles à l'irréfutable évidence de l'activité constructive et du travail véritablement créateur. Le temple de l'humanité dans le Nouvel Age s'élève rapidement ; cependant l'homme n'en aperçoit pas les contours car il est uniquement occupé par la considération de son point de vue égoïste, en proie à ses instincts comme à ses impulsions, individuelles ou nationales...

 La réponse à l'activité de Shamballa se caractérise en majeure partie par la peur, la terreur, et par des réactions d'une sensibilité et d'une ampleur angoissantes aux forces de haine et de séparation. Seuls quelques individus, de-ci de-là, ont la vision de l'avenir, comprennent ce qui arrive et aperçoivent la beauté véritable du Plan qui émerge. C'est avec leur concours que les Membres de la Hiérarchie peuvent travailler, car, même si la compréhension leur fait défaut, ils n'ont aucune malveillance, aucune haine d'autrui. L'amour est le plus grand unificateur et le meilleur interprète (9-21/3).

 6. L'humanité est le résultat de toutes les formes subhumaines d'expression et d'expérience, et de l'activité d'êtres supra-humains. Ces êtres supra-humains sont le résultat de systèmes évolutifs passés, et sont eux-mêmes la totalité du grand Sacrifice divin, se focalisant dans notre vie planétaire. Ayant traversé toutes les phases précédentes d'existence, et parachevé en eux-mêmes l'aspect conscience par des expériences humaines, ils ont transcendé tout ce que l'homme peut connaître, et tous les états de conscience qui lui sont ou lui seront familiers à l'avenir. Ils expriment maintenant une phase de la divinité dont il ne peut rien savoir.

Ils VIVENT, Ils sont l'énergie même, et dans leur totalité, Ils forment le "centre éclatant" qui se trouve loin en avant (Shamballa) (18-64).

 Voir aussi : (6-385) (6-493/4).

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 164 — SHAMBALLA