N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 166 — LE SON

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

CHAPITRE 166

LE SON

 

1. Les hommes, par leur mauvaise organisation, par leur développement déséquilibré, par les bruits de la terre, comme ceux des grandes villes, des usines et de l'attirail de guerre, ont engendré une situation très grave parmi les dévas gazeux. Ceci doit être compensé de quelque manière et les futurs efforts de la civilisation tendront à répandre la révolte contre tous les maux de la congestion des conditions de vie et à propager une vaste impulsion en faveur de la recherche de la campagne et des espaces libres. L'un des principaux objectifs dans l'avenir sera une tendance à l'élimination du bruit, vu la sensibilité accrue de la race. Quand l'énergie de l'eau et celle de l'atome seront domestiquées à l'usage de l'homme, les types actuels d'usines, nos méthodes de navigation et de transport, telles que les navires à vapeur et les chemins de fer, seront entièrement modifiés. Ceci aura un puissant effet non seulement sur l'homme mais sur les dévas (3-767).

 2. L'importance et le sens profond de ce qui est arrivé dans le monde au cours du siècle dernier ne sont ni appréciés, ni compris. Toutefois, des

effets redoutables sont produits par le bruit accru sur la terre. Le vacarme des machines, des moyens de transport dans toutes les parties du monde (trains, navires, avions), la concentration des bruits des hommes dans les grandes villes et la radio qui répand des sons musicaux dans presque chaque maison produisent des effets partout sur le corps des hommes et sur les formes de vie. Ces effets se remarqueront après un certain temps.

Certaines formes de vie dans le règne animal et plus encore dans le règne végétal disparaîtront ; la réaction du mécanisme humain au bruit et au son, dans lesquels il se trouve de plus en plus plongé, sera très intéressante (4-251).

 3. Répétons d'abord l'axiome que les mondes sont l'effet du son.

D'abord la vie, puis la matière, plus tard l'attraction de la matière vers la vie dans le but de sa manifestation et de son expression, ainsi que l'arrangement ordonné de cette matière dans les formes nécessaires. Le son constitue le facteur unificateur de l'impulsion motrice et le moyen d'attraction. Le son, dans un sens occulte et profondément métaphysique, signifie ce que nous appelons "la relation entre" et il est l'intermédiaire créateur, le troisième facteur reliant dans le processus de la manifestation (2-71).

 4. C'est un truisme de dire que le son est la couleur, et que la couleur est le son ; il en est cependant ainsi et le sujet que je cherche réellement à porter à votre attention n'est pas tant le son en tant que son, mais les effets de couleur du son. Je cherche spécialement dans cette lettre, à accentuer l'aspect de la couleur, vous demandant de vous rappeler toujours que tous les sons s'expriment dans la couleur (2-208).

 5. Chacun des sept rayons émet son propre son et, ce faisant, met en mouvement ces forces qui doivent travailler à l'unisson avec lui (14-32).

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 166 — LE SON