N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 173 — LA TELEPATHIE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

CHAPITRE 173

LA TELEPATHIE

 

1. Les disciples isolés qui travaillent dans tous les pays doivent être conscients de l'existence des uns et des autres et entrer en rapports télépathiques avec eux. Cela peut vous sembler une vision magnifique, mais peu pratique. Je vous assure qu'il n'en est rien. L'établissement d'un tel rapport peut être lent, mais il est l'effet inévitable de la sensibilité croissante de toutes les âmes qui travaillent dans le monde. La première indication en est la reconnaissance instinctive de ceux qui font partie de ce groupe quand ils se rencontrent. Cela, par une lueur éclatante, une étincelle électrique instantanée, la constatation d'une ressemblance de vision et d'objectif, le fait qu'une occasion se présente d'aider, de collaborer dans le travail auquel ils savent que tous deux s'intéressent (4-316).

 2. Un jour, les discours et les livres cesseront, car les voies de communication subjectives seront ouvertes. Les hommes comprendront que le bruit est un obstacle dans les rapports télépathiques. La parole écrite ne sera plus nécessaire (4-358).

 3. Tous les groupes restreints arrivent naturellement et inévitablement à établir des rapports télépathiques entre leurs membres et entre l'ensemble des membres de groupes similaires. C'est ce qu'il faut souhaiter et favoriser, et ce qui devrait normalement se développer sans cesse (10-13).

 4. Le mot télépathie tel qu'il est généralement utilisé aujourd'hui, indique deux pouvoirs :

 1. Un enregistrement instinctif de quelque situation, appel ou impression qui effectue un impact sur le centre du plexus solaire.

Ce pouvoir d'impression n'est pas dirigé ; il n'y a aucune perception mentale voulue et supervisée d'un message dirigé quelconque ; il n'y a que l'harmonisation avec un état mental ou une condition et une situation en rapport avec celui qui est considéré comme envoyant le message. Dans neuf cas sur dix, ce message est un message de détresse et il produit ses effets sans qu'aucune capacité de la part du destinataire ne permette la réception du message. Une illustration de ce fait est le cas d'une mère qui sait qu'un enfant bien-aimé est en danger.

 2. Une forme de clairvoyance qui rend l'homme capable de voir ce qui est caché, tel que le nombre de symboles sur une carte à jouer placée à l'envers sur une table.

 La véritable télépathie, toutefois, est une communication mentale directe de mental à mental, et dans une manifestation plus avancée, elle constitue une communication d'âme à âme et où le mental est utilisé plus tard comme l'instrument qui formule la communication, ainsi que dans le cas de l'inspiration. Il est intéressant (et instructif également étant donné notre sujet) de noter que dans le véritable enregistrement télépathique les moindres pouvoirs peuvent être élevés et utilisés à un haut degré de conscience. Il est bien connu, ésotériquement, que :

 a) Certaines personnes enregistrent simplement télépathiquement dans leur mental l'information venant d'un autre mental.

L'enregistrement aussi bien que la communication n'utilise ni mots ni formes. Le destinataire simplement sait et la connaissance impartie prend forme dans la conscience sans aucun stade ou degré intermédiaire. C'est là la télépathie sans formes.

 b) D'autres personnes, instantanément, font descendre dans la forme la connaissance qui a été impartie ; elles verront le message, les mots ou l'information apparaître devant leurs yeux sous une forme écrite ou imprimée, comme mis sur un écran mobile, et perçus dans la tête.

 c) D'autres font descendre l'information dans la forme par laquelle elles l'entendront.

 Dans les deux derniers cas, l'homme véritable utilise ses pouvoirs inférieurs latents, les élevant à un niveau aussi élevé que possible et les subordonnant aux utilisations mentales ou de l'âme. La différence entre ce dernier usage du pouvoir de manifestation clairvoyante et clairaudiente réside, dans ce cas, dans une pleine compréhension et une domination mentale. Dans les autres cas, les pouvoirs inférieurs sont automatiquement employés, ils sont non maîtrisés, ils traitent de sujets sans véritable importance et ne sont en aucune façon compris par celui qui les emploie (15-520/1).

 5. Une des caractéristiques distinguant le groupe des serviteurs et connaisseurs mondiaux est le fait, que l'organisation extérieure qui les tient intégrés, est pratiquement inexistante. Ils sont maintenus ensemble par une structure intérieure de pensée, et par un fluide télépathique interreliant.

Les Grands Êtres que nous cherchons tous à servir sont reliés de cette façon et peuvent, au moindre besoin et avec la moindre déperdition de force, se mettre en rapport les uns avec les autres. Ils sont tous à l'unisson d'une vibration particulière (11-1).

 6. Le désir intense d'arriver au succès dans le travail télépathique et la crainte de ne pas réussir sont les plus sûrs moyens d'entraver un effort fructueux. Dans tout travail de ce genre, une attitude de non-attachement et un esprit d'insouciance sont d'une grande aide...

 L'émotion, le désir de quelque chose de la part de l'agent récepteur, créent des courants d'énergie émanante qui contrarient ou repoussent ce qui voudrait prendre contact, tel que la pensée dirigée de quelqu'un cherchant le rapport (11-23).

 7. Le premier pas est ainsi le fait d'enregistrer, et de traduire en concepts, idées et formes-pensées correctes et accessibles ce qu'il a enregistré. Ceci marque la première étape de son service véritablement occulte, et sa consécration à ce nouveau type de service, augmentera de plus en plus (11-100).

 8. Je n'ai donné aucune instruction quant à l'art de développer la sensitivité télépathique. La raison en est, comme je vous l'ai dit précédemment, que cette sensitivité devrait être, et est toujours, un développement normal, lorsque le disciple est correctement orienté, complètement consacré et qu'il apprend la décentralisation...

Graduellement, à mesure que le disciple acquiert la véritable liberté de pensée et le pouvoir de recevoir l'impression du mental abstrait, il se crée à lui-même un réservoir de pensée qui devient disponible pour l'aide au prochain et pour les nécessités de son service mondial croissant. Plus tard, il devient sensitif à l'impression de la Hiérarchie. Je cherche surtout à souligner ici l'existence d'un réservoir grandissant de pensée, que le disciple crée en réponse aux impressions nombreuses et variées auxquelles il devient de plus en plus sensitif ; les idées, les concepts et les objectifs spirituels dont il prend conscience sont progressivement formulés par lui en idées avec leurs formes-pensées appropriées, auxquelles il apprend à recourir quand il veut servir son prochain.

 Il est essentiel de comprendre que la sensitivité à l'impression est un développement normal et naturel, parallèle au développement spirituel. Je vous ai donné la clé de tout le processus en vous disant :

 "La sensitivité à l'impression implique la génération d'une aura magnétique sur laquelle peuvent jouer les plus hautes impressions."

 Je voudrais vous voir consacrer la plus profonde considération à ces mots. Lorsque le disciple commence à manifester la qualité de l'âme et que le second aspect divin prend possession de lui, contrôle et colore toute sa vie, la sensitivité supérieure se développe automatiquement. Il devient un aimant pour les idées et les concepts spirituels ; il attire dans son champ de conscience l'esquisse et plus tard les détails du Plan hiérarchique ; il devient enfin conscient du Dessin planétaire. Ces impressions ne sont pas des choses qu'il doit chercher et apprendre laborieusement pour se les assurer, les posséder et en disposer ; elles arrivent dans son champ de conscience parce qu'il a créé une aura magnétique qui lui invoque et les amène "dans son mental". Cette aura magnétique commence à se former à partir du moment où il réalise un contact avec son âme ; elle grandit et s'approfondit à mesure que ces contacts croissent en fréquence et deviennent finalement en état de conscience habituel ; ensuite, il sera en rapport avec son âme – le second aspect divin – à volonté et à tout moment.

 C'est cette aura qui constitue en réalité le réservoir de substance mentale auquel il peut spirituellement recourir. Un disciple est un centre magnétique de lumière et de connaissance dans la mesure exacte où il est capable de maintenir son aura magnétique en état de réceptivité (11-101/3).

 9. Le mot télépathie a été employé d'abord pour désigner les nombreuses phases de contact mental et l'échange de pensée sans avoir recours au mot ou au signe, parlé ou écrit (11-115).

 10. Les cinq sens, en ce qui concerne les Maîtres, existent et sont utilisés lorsque c'est nécessaire, mais le contact qu'Ils établissent et maintiennent avec les disciples et les aspirants anciens dans le monde (par le moyen desquels Ils travaillent principalement) est surtout télépathique ; l'ouïe et la vue, telles que vous les comprenez, n'interviennent pas. La science de l'impression, avec son efficacité considérablement accrue par rapport au contact individuel par les sens, a entièrement remplacé la méthode plus strictement humaine. Excepté dans le cas des Maîtres travaillant sur le plan physique et dans un corps physique, les sens physiques extérieurs sont en repos ; pour la majorité des Maîtres qui emploient encore les sens, cet emploi est strictement limité. Leur travail est toujours presque entièrement subjectif, et le mode d'échanges télépathiques et d'impression est pratiquement le seul moyen qu'Ils emploient pour atteindre leurs agents (13-510).

 11. La sensibilité télépathique...

 Comment parviendrez-vous donc à maintenir votre mental libre de vos propres désirs et de vos propres interprétations ?... Existe-t-il des règles concises et spécifiques qui devraient être conservées ? On peut indiquer les suivantes, mais je vous rappelle que c'est ce que vous êtes qui compte dans ce travail avec beaucoup plus de force que n'importe quoi d'autre. Le facteur dominant est l'innocuité, en pensée et en parole ; cette pratique, soigneusement suivie, vous aidera tous beaucoup. Vient ensuite un refus de penser sans bienveillance ou avec un esprit critique. Ceci est extrêmement important au regard des intelligences que vous voulez impressionner. Le silence complet et ininterrompu sur ce que vous faites est également un facteur vital. Les conversations relatives au travail hautement subtil et confidentiel (ou même des discussions entre disciples portant sur le travail) peuvent détruire la délicate forme-pensée que vous essayez de construire. Elles peuvent faire avorter le travail de plusieurs semaines. Une attitude équilibrée à l'égard de ceux qui détiennent le pouvoir dans le monde doit aussi être pratiquée ; ils ont, par-dessus tout, besoin de l'inspiration qui peut leur être transmise par la Hiérarchie (5-93).

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 173 — LA TELEPATHIE