N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

CHAPITRE 178 — LA VERITE

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

CHAPITRE 178

LA VERITE

 

1. Réalisez-vous qu'une vérité doit être élaborée dans la trame de la vie quotidienne avant que d'autres vérités puissent vous être révélées sans danger (4-151) ?

 2. Toutes les idées justes sont temporaires et elles doivent finalement donner lieu à une grande vérité plus grande. Quelqu'un peut avoir saisi l'un des principes moins importants de la Sagesse éternelle très clairement et être si convaincu de sa justesse que le tout plus vaste est oublié. Il construit une forme-pensée autour d'une vérité partielle qu'il a perçue, mais qui peut devenir pour lui une limitation, le retenant prisonnier et l'empêchant de progresser. Il est si certain d'avoir la vérité qu'il ne peut distinguer la vérité de quelqu'un d'autre ; il est si convaincu de la réalité de son concept de ce qui doit être la vérité, qu'il en oublie ses limitations cérébrales ; il oublie que la vérité lui est venue par sa propre âme, qu'elle est colorée par son rayon et que c'est son mental séparateur qui a construit la forme-pensée. Il ne vit que pour cette petite vérité et n'en voit point d'autres. Il cherche à imposer sa forme-pensée aux autres et devient un fanatique, mentalement déséquilibré, même si le monde le considère sain (4-367).

 3. Le disciple apprend que toute vérité enregistrée est susceptible de nombreuses interprétations, et que celles-ci se développent avec une clarté croissante à mesure qu'il prend une initiation après l'autre et qu'il développe la responsivité consciente (11-107).

 4. Il n'y a pas de finalité dans la présentation de la vérité. Elle se développe et croît à la demande grandissante de l'homme pour la lumière (7-139).

 5. C'est seulement ce que vous connaissez par vous-mêmes et ce dont vous avez, en vous-mêmes, une expérience consciente, qui présente de l'importance et constitue pour vous la vérité. Ce qui vous est dit par d'autres, même par moi, n'atteint aucune fin essentielle, servant toutefois à mettre en relief ou à confirmer une vérité déjà connue, ou à forger des illusions ou des responsabilités jusqu'à ce qu'elles soient rejetées ou éprouvées par vous en votre propre conscience. Comprenez-vous ce que je veux dire (5-120/1) ?

 6. De nouvelles vérités (et par là je désigne des vérités qui sont nouvelles pour les penseurs les plus avancés et qui ne sont que confusément ressenties par les ésotéristes les plus avancés) se profilent à l'horizon du mental humain. Le terrain est préparé pour les semailles de cette nouvelle graine et le décor est dressé pour l'apparition de nouveaux acteurs dans le grand drame de la révélation progressive de la Divinité.

 Certains grands concepts sont bien saisis par l'homme. Certains grands espoirs prennent forme et vont modeler la vie humaine. Certaines grandes spéculations vont devenir des théories expérimentales et, plus tard, se révéleront être des faits prouvés...

 Il existe une grande agitation et un grand mouvement. Le monde des hommes bouillonne en réponse à l'afflux d'énergie spirituelle. Cette énergie a été évoquée par le cri inaudible de l'humanité elle-même.

L'humanité – pour la première fois de son histoire – est devenue invocatoire spirituellement (18-63/4).

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil REFLECHISSEZ-Y (COMPILATION DE DISCIPLE) CHAPITRE 178 — LA VERITE