N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

57 – L'état de disciple accepté

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

57 – L'état de disciple accepté

 

1.

 La … période dans laquelle un homme est un disciple accepté est peut-être une des plus difficiles de toutes les périodes de ses vies.

 Le disciple est définitivement une partie du groupe du Maître quand il est à tout moment dans la conscience du Maître et qu'il est retenu dans Son aura. Ceci implique le ferme maintien d'une haute vibration. Je voudrais que vous considériez quel en sera l'effet. Maintenir cette vibration est toujours une chose difficile à faire, elle implique fréquemment une intensification de tout ce qui existe dans la nature d'un homme, et spécialement au début peut conduire à de singulières manifestations. Si un homme veut cependant être capable de maintenir la force résultant de l'application de la Baguette de l'Initiation, il doit démontrer sa possibilité d'agir ainsi à un stade antérieur, faire preuve de son pouvoir de se maintenir avec stabilité, et d'avancer fermement quand il est soumis à l'intensification de la vibration venant du Maître.

 L'homme doit se discipliner afin que rien ne puisse pénétrer dans sa conscience qui pourrait, en quoi que ce soit, nuire au groupe auquel il appartient ou être contraire à la vibration du Maître, si je peux l'exprimer ainsi, afin de vous donner une conception de ma pensée. Quand l'homme participe au groupe inclus dans l'aura du Maître, il est tout d'abord maintenu dans la périphérie de cette aura jusqu'à ce qu'il ait appris à se débarrasser automatiquement, et à rejeter immédiatement chaque pensée et chaque désir indignes du Soi et par conséquent nuisibles au groupe.

Jusqu'à ce qu'il ait appris à agir ainsi, il ne peut pas progresser dans une relation plus étroite, mais doit rester à la place d'où il peut être automatiquement exclu.

Mais graduellement il se purifie davantage, graduellement il développe la conscience de groupe et pense en termes de service de groupe ; graduellement, son aura prend de plus en plus la coloration de l'aura de son Maître, jusqu'à ce qu'il fusionne et mérite le droit d'être recueilli plus près du Coeur de son Maître. J'expliquerai plus tard la signification technique de cette phrase en traitant du travail du Maître avec l'étudiant. Il est suffisant de dire que lorsque le terme de "disciple accepté" se modifie (et il varie dans différents cas), le disciple avance toujours plus près du coeur du groupe et trouve sa propre place et son activité fonctionnelle dans ce corps constitué. Le secret est la découverte de sa place, non pas tellement sa place sur l'échelle de l'évolution (car elle est approximativement connue), mais sa place dans le service. Cette chose est plus importante que vous ne le réalisez, car elle couvre la période qui, à sa fin, démontrera définitivement le sentier qu'un homme suivra après la cinquième initiation. (2-270/1)

 2.

 Il y a beaucoup de confusion sur le fait de savoir comment un Maître fait savoir à un disciple qu'il est accepté. On croit par exemple qu'il est averti au cours d'une entrevue dans laquelle le Maître l'accepte et lui assigne sa tâche. Il n'en est rien. La loi demeure vraie dans le cas du disciple comme dans celui de l'initié et l'homme avance à l'aveuglette. Il espère, mais il n'est pas sûr. Il doute, mais il ne reçoit aucune assurance.

De l'étude de soi-même et des exigences nécessaires, il déduit que, peut-être, il est arrivé à l'état de disciple accepté. Il agit donc en l'admettant et surveille avec soin ses actes, ses paroles, ses pensées afin que rien d'indésirable ne vienne à déranger le rythme qu'il croit avoir établi en lui.

Il poursuit son travail, intensifie la méditation, examine les motifs de ses actions et cherche à équiper son corps mental. Il ne manque aucune occasion de servir et il est fidèle à son idéal de service. Puis, quand il sera plongé dans son travail au point de s'oublier soi-même, il verra un jour Celui qui le voit depuis si longtemps.

 Cela peut se produire de deux manières, en pleine conscience de veille ou par l'enregistrement, dans le cerveau physique, de ce qui s'est passé pendant les heures de sommeil. (4-169/70)

 3.

… Un disciple accepté n'est pas, en réalité, un disciple accepté par un Maître en vue de son entraînement. Ce serait là une déformation de la véritable idée ; cette idée, cheminant du mental vers le physique, a accompli une inversion totale, une déformation. Un disciple accepté est un disciple qui :

 1. A admis l'existence de la Hiérarchie, avec l'implication de fidélité et de coopération que comporte cette admission.

 2. A accepté le fait que toutes les âmes sont une et s'est donc engagé à s'exprimer comme âme. Le service qu'on attend de lui est d'éveiller et de stimuler toutes les âmes qu'il contacte.

 3. A accepté la technique occulte du service. Le service qu'il rend à l'humanité détermine toutes ses activités et subordonne sa personnalité aux nécessités du moment. Notez cette phrase.

Cultivez la perspicacité et une réponse adaptée au besoin immédiat, et non une réaction sensible à un but lointain.

 4. A accepté le Plan indiqué par les Instructeurs de la race. Il cherche à comprendre la nature de ce Plan et à en faciliter la manifestation.

 On pourrait énumérer d'autres points, d'une nature plus individuelle, mais je voudrais que vous mettiez l'accent sur ce que vous avez accepté et qui a motivé ou devrait avoir motivé votre attitude, et je vous demanderais de ne pas insister aussi indûment dans votre esprit sur l'idée d'avoir été "accepté par un Maître". Cette pensée et son enseignement par de nombreux groupes d'ésotéristes ont provoqué beaucoup d'erreurs, beaucoup d'incompréhension, beaucoup de souffrances et beaucoup de déceptions. (5-83)

 4.

 Tous les disciples qui sont entraînés en vue de ce stade improprement appelé celui de "disciples acceptés" apprennent à utiliser leur propre vibration magnétique en vue de rassembler autour d'eux ceux qui constitueront leur propre groupe, ceux qu'ils peuvent aider d'une manière spécifique. Ils apprennent ce travail en étant placés dans des positions de responsabilité à l'égard de leur prochain…

 Concernant ma remarque relative aux "disciples acceptés", je vous rappelle que le Maître n'en accepte aucun. Il ne fait que reconnaître des capacités et des pouvoirs acquis et il s'efforce ensuite de les utiliser pour l'avancement du plan divin. (5-264/5)

 5.

 Ni les disciples du monde, ni les disciples acceptés ne sont des visionnaires mystiques, ou de vagues idéalistes, mais des hommes intelligents qui cherchent la manière pratique par laquelle ils pourraient faire du plan une expérience réelle et un succès sur la terre. Telle est la tâche à laquelle vous avez l'occasion d'apporter votre aide. La possibilité pour vous de devenir des disciples du monde dépend finalement de votre capacité à ne plus vous concentrer sur vous-même et à vous oublier vous-même. Cet oubli comprend non seulement votre propre personnalité mais également la personnalité de vos condisciples, de vos compagnons de travail et de tous ceux que vous rencontrez. Cela signifie qu'à l'avenir vous allez vers un service plus abondant, poussé par le feu de l'amour qui brûle dans votre coeur pour votre prochain. (5-690)

 6.

 Le premier point que je voudrais faire ressortir est que les disciples acceptés sont entraînés pour l'initiation. Si, lorsqu'ils abordent le Sentier du Discipulat, ils ne parviennent pas à saisir ce fait et à apporter une entière coopération, ils retardent le moment de cette initiation. La compréhension de ce fait se manifestera par l'intensité du service qu'ils rendront. Le service planifié est un des modes de l'entraînement. Dans les premiers stades de leur travail, les disciples sont enclins a s'intéresser d'abord à eux-mêmes et à leurs propres réactions et attitudes à l'égard du Maître. Le fait qu'ils travaillent dans le groupe d'un Maître leur paraît être d'une importance primordiale. (5-693/4)

 7.

 Le terme de Disciple Accepté comprend donc les stades de la première et de la deuxième initiation. Lorsqu'un disciple a pris la troisième initiation, techniquement, il n'est plus un disciple accepté, même s'il demeure dans le groupe d'un Maître jusqu'à ce qu'il ait pris la quatrième initiation. (5-728)

 8.

 Les disciples initiés ne s'intéressent qu'à la vision, au Plan, à sa direction et sa matérialisation sur terre.

 Les disciples acceptés s'emploient à l'apprendre ; pendant ce temps, il leur faut réagir à la vision d'une manière que je pourrais qualifier de subsidiaire ; Ils s'occupent du Plan et de la distribution des forces qui le matérialiseront. (5-731)

Vous êtes ici : Accueil SERVIR L'HUMANITE 57 – L'état de disciple accepté