N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

51 – Le sentier de probation

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

51 – Le sentier de probation

 

1.

 Pendant que l'homme se trouve sur le Sentier de l'Épreuve, on lui apprend principalement à "se connaître "lui-même", à constater ses faiblesses et à les corriger. On lui apprend à travailler d'abord comme un aide invisible et il est en général occupé pendant plusieurs vies à ce genre de travail. Plus tard, au fur et à mesure de ses progrès, il pourra être promu à une activité plus sélectionnée. Il apprend les rudiments de la Sagesse divine et suit les classes avancées de la Salle d'Instruction. Le Maître le connaît déjà, et il est confié aux soins de l'un des disciples de ce Maître ou, s'il promet beaucoup, à un initié. (1-66)

 2.

 … L'homme se tient sur le Sentier de Probation. Il est encore ignorant de ce qui réside devant lui, il reste seulement conscient d'une aspiration ardente, tumultueuse, et de désirs divins innés. Il est ardemment désireux de bien faire, ayant soif de savoir, et rêvant toujours de quelqu'un ou de quelque chose plus élevé que lui-même. Tout ceci est soutenu par la profonde conviction que dans le service pour l'humanité, le but idéal sera atteint, la vision deviendra réalité, le désir fructifiant dans la satisfaction et l'aspiration s'absorbant dans la vision. (2-36)

 3.

 Le novice… doit s'équiper émotionnellement et mentalement, de concevoir et de prouver qu'il a quelque peu à donner au groupe avec lequel il est ésotériquement affilié. Réfléchissez que trop d'accentuation est quelquefois mise sur ce que l'étudiant obtiendra quand il deviendra un disciple accepté ou novice. Je vous dis ici très sérieusement que ces désirs ne seront pas accomplis jusqu'à ce que l'étudiant ait quelque peu à donner, et quelque chose à apporter qui augmentera la beauté du groupe, qui améliorera l'équipement disponible que le Maître recherche pour aider la race et qui augmentera la richesse de la couleur du groupe. Ceci peut être mené à bonne fin de deux façons qui agissent mutuellement :

 a. Par l'équipement déterminé, à travers l'étude et l'application de la capacité des corps émotionnel et mental.

 b. Par l'utilisation de cet équipement dans le service de la race sur le plan physique, démontrant par là aux yeux de la Hiérarchie vigilante que l'élève a quelque chose à donner. Il doit montrer que son seul désir est d'être un bienfaiteur et de servir, plutôt que de chercher à prendre et à gagner quelque chose pour lui-même.

Cette vie d'acquérir dans le but de donner doit avoir comme stimulants les idéaux contactés dans la méditation, et pour inspiration ces déversements venant des niveaux mentals supérieurs et des niveaux bouddhiques, qui sont le résultat de la méditation occulte. (2-269/70)

Vous êtes ici : Accueil SERVIR L'HUMANITE (COMPILATION DE DISCIPLE) 51 – Le sentier de probation