N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

66 – Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

66 – Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde

 

a) Classification de l'humanité

 Aujourd'hui, les peuples sont divisés en quatre groupes, du point de vue de Ceux qui cherchent à guider l'humanité dans le Nouvel Age. C'est là, bien sûr, une large généralisation et de nombreux groupes intermédiaires existent entre les quatre grandes divisions.

 D'abord, les masses ignorantes. Celles-ci, en raison du manque de travail, de l'analphabétisme, de la faim, de la détresse et du manque de loisirs ou de moyens de se cultiver, se trouvent dans une situation qui peut prendre feu. Elles sont juste assez développées pour réagir à la direction du mental et aux suggestions de gens légèrement plus avancés. Elles peuvent être facilement enrégimentées, influencées, standardisées et lancées en une activité collective par les chefs de n'importe quelle école de pensée assez intelligente et de caractère assez émotionnel pour faire appel aux désirs matériels, à l'amour du pays et à la haine de ceux qui possèdent davantage que ces masses. Elles peuvent être dominées par la peur et ainsi poussées à l'action par un appel émotionnel.

 Manquant de sagacité et en proie à de très grandes souffrances, elles sont facilement emportées par les fureurs de la haine et du fanatisme et ainsi, elles constituent l'une des plus grandes menaces du temps présent.

Elles sont les jouets de ceux qui sont mieux informés, et se trouvent sans recours entre les mains de ceux qui cherchent à les utiliser pour n'importe quel but. Elles sont extrêmement sensibles aux appels émotionnels et aux promesses ; par contre les idées ne peuvent produire qu'un impact mineur sur leur conscience, car elles ne sont pas encore suffisamment développées pour penser par elles-mêmes. Leur ensemble est constitué de jeunes âmes, bien qu'il y ait évidemment des exceptions. Ce n'est pas l'idéalisme des chefs et des démagogues qui les impressionne et les pousse à l'action généralement violente, mais le désir de se venger, le besoin de posséder dans le sens matériel du mot, et la détermination d'être ce qu'on appelle communément "le plus malin". Elles incarnent la psychologie de la masse, la loi de la masse et la violence de la masse. Elles sont sans défense, exploitées et, parce qu'elles représentent une masse d'êtres humains qui ne pensent et ne raisonnent pas, elles constituent un problème très réel, ainsi que nous tous le savons bien et ainsi que le comprennent tous les gouvernements. La violence aveugle, irréfléchie a, jusqu'à présent, été contenue par la force armée. C'est ce qui se passe aujourd'hui. Les masses luttent et meurent aux exhortations de discours incendiaires, sachant rarement de quoi il s'agit. Leurs conditions doivent être améliorées, mais pas au moyen du sang versé ni de l'exploitation.

 Deuxièmement, les classes moyennes, ou prétendues telles, de niveau à la fois supérieur et inférieur. Elles occupent une place importante dans chaque nation, bourgeoisie intelligente, diligente, curieuse, d'esprit étroit, essentiellement religieuse, bien que fréquemment répudiant les formes de la religion. Elles sont déchirées et ravagées par les conflits économiques et sont, sans exception, l'élément le plus puissant dans n'importe quelle nation, du fait qu'elles peuvent lire, discuter, penser, dépenser de l'argent et prendre parti. Elles forment la masse des partisans dans le monde, des combattants de toute cause et sont constituées en groupements, soit pour, soit contre ceci ou cela ou un autre parti. Elles aiment se reconnaître et se choisir des chefs et sont prêtes à mourir pour une cause et à faire des sacrifices illimités pour leurs idéaux basés sur les idées qui leur sont présentées par les chefs qu'elles ont choisis.

 Je ne range pas la prétendue aristocratie en un groupe spécial, car c'est là uniquement une distinction de classe basée surtout sur l'hérédité. Le capital et les ajustements auxquels procèdent les nations modernes les font rapidement fusionner avec la classe moyenne. Nous traitons de matières fondamentales, de groupements fondés sur des attitudes majeures et non pas sur des divisions qui apparaissent lorsque l'on considère des ressources matérielles. L'esprit bourgeois pénètre aujourd'hui les masses, le prolétariat, d'une manière lente et continue, et il pénètre aussi dans les milieux que l'on a appelés jusqu'à présent la classe supérieure. On le trouve, existant à l'état de conscience, dans l'aristocratie de toute nation, absorbant ses membres au cours du grand processus actuel de nivellement.

En raison du nivellement qui se poursuit partout, l'aristocratie spirituelle peut maintenant émerger, aristocratie basée sur une réalisation des origines et des buts divins, qui ne connaît aucune distinction de classe, aucune barrière religieuse ni aucune séparation en raison de différences. Nous traitons donc de divisions humaines et non pas de distinctions de classe.

 Ce second groupe constitue le champ le plus fertile d'où les nouveaux chefs et organisateurs sont tirés. Ceux-ci constituent un groupe intermédiaire entre les penseurs du monde, les gens intelligents et les masses humaines. En dernière analyse, ils sont les facteurs décisifs dans les affaires du monde. Les masses souffrent des conditions mondiales et des situations créées par l'activité du second groupe et réagissent d'une façon ou d'une autre aux nouvelles influences, aux nouveaux idéaux et aux nouveaux facteurs de direction dans le monde moderne. Ce groupe important souffre lui-même par ceux qui cherchent à imposer de nouveaux rythmes aux peuples, groupes politiques, idéalistes et fanatiques religieux, et protagonistes du nouvel ordre social et des nouveaux régimes économiques (tels que leurs chefs les leur montrent, bien ou mal interprétés).

 En raison du développement de leur intelligence, due aux facilités croissantes d'éducation, à leur possibilité d'information et à l'impact des nouvelles méthodes de propagande, de la presse et de la radio, ils forment le groupe le plus puissant de chaque nation, et c'est à eux que les chefs s'adressent. C'est leur soutien et leur esprit de parti qui est demandé et qui représentent le succès pour n'importe quel chef. Ce sont eux qui détiennent la direction dans les affaires nationales. Ils sont aujourd'hui assaillis par l'incertitude, les doutes, les craintes profondes et le désir de voir justice faite et le nouvel ordre des choses instauré. Par-dessus tout, ils désirent la paix, des conditions économiques stables et un monde ordonné. Pour cela, ils sont prêts à se battre, et ils se battent aujourd'hui dans chaque parti, chaque groupement, pour toutes sortes d'idéaux politiques, nationalistes, religieux, économiques et sociaux. S'ils ne se battent pas au sens réel et physique du mot, ils se battent à cours de paroles, de discours et de livres.

 Troisièmement, les penseurs du monde : ce sont les hommes et les femmes intelligents, hautement éduqués, qui perçoivent les idées et les formulent en idéaux. Ces personnes parlent, écrivent des articles, des livres et utilisent toutes les méthodes connues pour atteindre et éduquer le grand public, poussant ainsi la bourgeoisie à agir et, à travers elle, à stimuler les masses. Leur fonction et le rôle qu'ils remplissent est d'une suprême importance. De leurs rangs sortent ceux qui influencent continuellement le cours des affaires mondiales, parfois dans un bon sens et parfois en vue de fins égoïstes. Ils jouent sur l'esprit humain comme un musicien joue sur son instrument, et le pouvoir de la presse, de la radio et des tribunes publiques se trouve entre leurs mains.

 Leur responsabilité est énorme. Quelques-uns, plus peut être qu'il ne peut apparaître, travaillent d'une façon désintéressée sous l'inspiration de l'ère nouvelle. Ils se sont consacrés à l'amélioration de la condition humaine et des affaires du monde suivant certaines directions qui leur paraissent (à raison ou à tort) contenir l'espoir de l'avenir et l'élévation de l'humanité. On les rencontre dans chaque gouvernement, chaque parti, chaque société et organisation, et dans chaque Eglise et groupement religieux. Ils constituent l'unité la plus influente aujourd'hui, car c'est à travers eux que l'importance classe moyenne est atteinte, mise en mouvement et organisée pour des fins politiques, religieuses et sociales.

Leurs idées et leurs déclarations s'infiltrent à travers les classes moyennes et supérieures et finalement atteignent les oreilles des gens les plus avancés parmi les masses non évoluées.

 Quatrièmement, le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde : Ce sont les gens qui commencent à inaugurer un nouvel ordre social dans le monde. Ils n'appartiennent à aucun parti ni à aucun gouvernement, dans le sens partisan du terme. Ils reconnaissent l'existence de tous les partis, de toutes les croyances et de toutes les organisations sociales et économiques ; ils reconnaissent tous les gouvernements. On les rencontre dans toutes les nations et dans toutes les organisations religieuses, et ils travaillent à formuler le nouvel ordre social. Sous l'angle purement physique, ils ne luttent ni pour les meilleurs aspects de l'ordre ancien ni pour l'amélioration des conditions sociales. Ils considèrent que les anciennes méthodes de combat, d'esprit de parti et d'attaque, tout comme les anciennes techniques employées dans les luttes de partis ont absolument échoué, et que les moyens employés jusqu'à présent de tous côtés, par tous les partis et tous les groupes (lutte, violent parti pris en faveur d'un chef ou d'une cause, attaques contre des individus dont les idées ou les manières de vivre sont jugées nuisibles à l'humanité) sont dépassés, s'étant montrés vains et incapables d'amener les conditions voulues de paix, de prospérité économique et de compréhension. Ils sont absorbés par la tâche consistant à inaugurer le nouvel ordre du monde en formant à travers le monde entier, dans chaque nation, chaque ville ou agglomération, un groupement de gens qui n'appartiennent à aucun parti, ne prennent position ni pour ni contre mais qui ont des plans aussi clairs et bien définis et un programme aussi pratique que n'importe quel autre parti dans le monde aujourd'hui. Ils se basent essentiellement sur la divinité essentielle de l'homme ; leur programme est fondé sur la bonne volonté car c'est là une caractéristique humaine fondamentale. Ils organisent, en ce moment, les hommes de bonne volonté à travers le monde, leur traçant un programme défini et édifiant une politique à laquelle tous les hommes de bonne volonté peuvent adhérer.

 Ils croient et déclarent que leur appel initial a été tel, que si les esprits éduqués faisant partie du troisième groupe étudié plus haut leur donnent leur aide, et si les moyens financiers leur sont donnés d'accomplir le travail d'éducation nécessaire et la propagande relative à la bonne volonté, ils peuvent changer le monde (par la seule action des hommes de bonne volonté) au point que, sans guerre, sans exciter la haine entre les hommes et sans attaquer aucune cause ni adhérer ni aucune d'entre elles, le nouvel ordre peut être fermement établi sur terre. (15-632/8)

 b) Rétrospective historique

 Commençons par le passé. En 1400 environ, la Hiérarchie des Maîtres dut affronter une situation difficile. En relation avec le travail du deuxième rayon (c.-à-d. communiquer la vérité spirituelle), on notait, pour ainsi dire, une complète extériorisation de cette vérité. L'activité du premier rayon avait causé une intense différenciation et une intense cristallisation entre les ations et les gouvernements. Ces deux conditions, orthodoxie concrète et différences politiques, persistèrent au cours de nombreuses générations et se manifestent encore aujourd'hui. Ainsi nous avons des conditions semblables dans le domaine de la religion et dans celui de la politique.

C'est vrai si l'on considère l'Inde ou l'Amérique, la Chine ou l'Allemagne, ou si l'on étudie l'histoire du bouddhisme et de ses sectes, du protestantisme et de ses groupes contrastants, des nombreuses écoles philosophiques de l'Orient comme de l'Occident. Ces conditions sont fort répandues et la conscience politique publique présente une infinité de diversifications. Une telle séparativité est à son point culminant et indique la fin, dans peu de siècles, de la différenciation de la pensée.

 Après avoir observé et noté cette tendance pendant un siècle encore, les Frères Aînés de la race des hommes réunirent un conclave de tous les services en l'an 1500 environ. Leur but était de déterminer le mode de susciter l'impulsion à l'intégration, note dominante de notre ordre universel, de la hâter et de prendre les mesures qui pourraient produire la synthèse et l'unification dans le monde de la pensée, qui seules rendent possible la manifestation du dessein de la Vie divine dont toute chose provient. Quand le monde de la pensée sera unifié, le monde extérieur s'unira en un ordre synthétique. Il faut se souvenir que les Maîtres voient grand et agissent dans le cadre de cycles majeurs de l'évolution. Les cycles mineurs, le flux et le reflux peu importants des processus cosmiques ne retiennent pas leur attention.

 Dans le conclave, trois points importants furent traités :

 1. Embrasser le Plan divin en une vision aussi vaste et vivifiante que possible.

 2. Noter les influences ou énergies disponibles pour l'intense travail auquel ils se sont voués.

 3. Préparer des hommes et des femmes qui étaient alors aspirants, disciples et initiés pour qu'en temps voulu ils deviennent des collaborateurs sur qui, au cours des siècles à venir, la Hiérarchie pourrait compter.

 Les aspirants présentaient deux problèmes :

1. Ils devaient remédier à l'échec des disciples, même des plus avancés, qui ne réussissaient pas à garder la continuité de conscience, difficulté qui se présente même maintenant chez les initiés.

 2. Les Maîtres trouvèrent le mental et le cerveau des disciples insensibles aux contacts supérieurs ; il en est de même aujourd'hui. Les disciples d'alors, comme ceux d'aujourd'hui, étaient dotés d'aspiration, de désir de servir l'humanité, de dévotion et même d'un bon équipement mental, mais la sensibilité télépathique, la réaction instinctive à la vibration de la Hiérarchie, la libération du psychisme inférieur, qui sont les exigences nécessaires pour un travail intelligent et intensif, faisaient défaut.

Malheureusement, ils font encore défaut aujourd'hui.

 La sensibilité télépathique toutefois est plus grande à cause des conditions mondiales et de la tendance de l'évolution ; c'est, pour ceux qui travaillent sur les plans intérieurs, un signe encourageant.

 Malheureusement, l'amour des phénomènes psychiques et l'incapacité de faire la différence entre les vibrations des différents grades de travailleurs hiérarchiques retardent grandement le travail.

 A ce point on pourrait me demander : Quel est ce plan ? Quand j'en parle, je n'entends pas faire allusion à un plan aussi général que celui de l'évolution, ni au plan pour l'humanité, souvent désigné par l'expression peu appropriée de développement de l'âme. Ces deux aspects du schéma pour notre planète sont acceptés et compris pour indiquer des modalités, des moyens pour arriver à un but déterminé. Le plan dont il s'agit ici et auquel les Maîtres travaillent régulièrement peut être défini comme la production d'une synthèse subjective dans l'humanité et de rapports télépathiques qui annuleront l'élément temps, qui mettront à la disposition de tout homme les réalisations et les connaissances du passé, lui révéleront la vraie importance de son mental et de son cerveau, le rendant omniprésent et lui ouvrant la porte de l'omniscience. Ce développement du plan produira chez l'homme une compréhension intelligente et coopérative du divin dessein pour lequel Celui en qui nous avons la vie, le mouvement et l'être a jugé bon de se soumettre à l'incarnation. Ne pensez pas que je puisse vous parler du plan tel qu'il est en réalité. Il n'est possible à aucun homme qui ne soit initié au moins du troisième degré de l'entrevoir et moins encore de le comprendre. Le développement du mécanisme par lequel un disciple peut être en rapport avec Ceux qui sont responsables de l'exécution du plan et la capacité de connaître, et non seulement pressentir, l'infime aspect du tout qui est le premier pas à franchir et auquel il est possible de collaborer, peuvent être accomplis par tous les disciples et devraient être le but de tout aspirant. A l'exception des disciples en probation dont les efforts ne sont pas suffisamment stables, tous peuvent s'efforcer d'atteindre la continuité de conscience et l'éveil de la lumière intérieure qui, quand elle est perçue et utilisée intelligemment, servira à révéler d'autres aspects du plan, spécialement celui auquel le sage illuminé peut répondre et qu'il peut servir utilement.

 Cet accomplissement a été l'objectif de tout l'entraînement donné au cours des 400 dernières années, ce qui permet de concevoir l'extrême patience de ceux qui connaissent la race des hommes. Ils travaillent lentement, libérés de la hâte, vers leur objectif. Toutefois, et là est le principal intérêt de ce que j'ai à vous dire, ils sont limités dans le temps, selon la loi des Cycles. Elle concerne l'action pendant certaines périodes où l'occasion favorable est offerte, périodes qui ont pourtant leur fin, mais pendant lesquelles les forces, les influences et les énergies agissent temporairement. C'est elles que les Maîtres cherchent à utiliser.

 Pendant le conclave dont j'ai parlé, les Serviteurs de la race humaine, regardant vers l'avenir, s'aperçurent de l'avènement de l'ère du Verseau avec ses énergies particulières et les occasions merveilleuses offertes à l'homme. Ils en prirent note et cherchèrent à le préparer pour cette période de 2500 ans approximativement qui, bien mise à profit, conduira à l'unification de l'humanité de manière consciente et intelligente, et produira ce que je voudrais appeler la "fraternité scientifique", une fraternité fondée sur la connaissance scientifique et non sur le sentimentalisme si répandu aujourd'hui.

 Il apparut alors que deux conditions seraient nécessaires pour que les forces de l'ère du Verseau puissent être utilisées avec profit. Tout d'abord, la conscience de l'humanité devait être élevée jusqu'au plan mental et élargie afin qu'elle ne comprit pas seulement le monde affectif, mais aussi celui de l'intellect. Le mental devenu plus actif aurait élevé naturellement tout le niveau de l'intelligence humaine. En deuxième lieu, il était nécessaire d'abattre les barrières de séparation, d'isolement et de préjugés qui divisaient les hommes. Ils prévoyaient que cet état de choses irait en s'aggravant. Cycle après cycle, il semblait que les hommes devenaient toujours plus esclaves d'eux-mêmes, enfermés dans leur coquille faite d'autosatisfaction, de discrimination et d'orgueil national et racial. La conséquence serait de rendre les scissions entre nations et nations et entre races et races plus profondes.

 La détermination des membres de la Hiérarchie de former le mental des hommes plus rapidement et de les conduire à une unité plus synthétique, leur fit prendre la décision de former des groupes de travailleurs et de penseurs qui, par leur travail, ont contribué à gouverner et modeler notre monde pendant les trois ou quatre derniers siècles. De ce conclave, le travail spécifique de groupe a été instauré selon des lignes déterminées ; la présentation particulière de la vérité ou d'un certain aspect de la connaissance de la réalité fut du ressort de chaque groupe.

 On peut distinguer quatre groupes principaux : culturel, politique, religieux et scientifique. A une époque plus récente, apparurent trois autres groupes : philosophique, psychologique, financier.

 Les philosophes ont existé de tout temps, mais il s'agissait d'individus isolés qui fondaient des écoles caractérisées par l'esprit partisan et la séparativité. Maintenant il n'y a plus de grandes figures de philosophes comme dans le passé, mais il y a des groupes qui représentent certaines idées. Il est très important que le travail de ces sept groupes soit admis comme faisant partie du programme hiérarchique. Il est destiné à produire un certain état de choses et des conditions préparatoires liées à l'évolution mondiale par rapport à l'humanité.

 Sous l'influence des divers rayons qui entraient ou sortaient de leur cycle d'activité, de petits groupes se constituèrent, jouèrent leur rôle en formation de groupes, puis disparurent sans être même conscients de leur inhérente synthèse et de leurs collaborateurs. Tout historien intelligent qui se penche sur cette époque sera conscient du travail qu'ils accomplirent pour l'humanité et de leur contribution au progrès de cette humanité. Il ne m'est pas possible de parler en particulier de ces groupes qui se sont succédé, chacun offrant au monde son oeuvre sous l'impulsion subjective qui les faisait agir. Je me limite à indiquer la tendance de leurs efforts et je laisse à un historien le soin de retrouver le fil d'or de leur travail spirituel ; celui-ci devait élever le niveau mental de l'homme et le mettre en rapport avec le monde où il vivait, lui ouvrant les yeux non seulement sur la nature de la matière et de la forme, mais aussi sur les profondeurs cachées de son propre être. Grâce à eux, nous avons à présent une humanité unie étroitement bien que non encore unifiée. Cette humanité est caractérisée par trois faits :

 1. Un réseau étonnant de raccordement de moyens de communication grâce au téléphone, au télégraphe, à la radio et la télévision.

 2. Une activité philanthropique très vaste et la croissance du sens de la responsabilité envers les autres qui était totalement inconnu au seizième siècle. Un mouvement comme la Croix Rouge, des institutions éducatives et hospitalières, des oeuvres d'assistance sociale ou économique qui existent dans tous les pays en sont la manifestation exotérique.

 3. La division de la famille humaine, consciemment ou inconsciemment, en deux groupes fondamentaux :

 a. Ceux qui représentent l'ancien ordre des choses, les réactionnaires et les séparatistes. Ils représentent le nationalisme séparatiste, les frontières, la servitude et l'obéissance servile ; ils manifestent un esprit sectaire et la soumission passive à l'autorité. Ils sont contre toute innovation et tout progrès.

 b. Ceux qui ont la vision d'un monde uni, où l'amour de Dieu signifie amour du prochain et où les motifs fondamentaux de toute activité religieuse, politique et éducative sont caractérisés par une conscience mondiale et un désir de bien-être pour toute l'humanité et non pour une partie d'elle.

 L'unification du monde qu'espèrent les êtres humains plus évolués n'implique pas l'exclusion d'une partie, mais le bien-être de tout l'organisme. Elle implique, par exemple, le juste gouvernement et le juste et sage développement de chaque unité nationale, afin qu'elle puisse remplir adéquatement ses devoirs nationaux et internationaux, faisant ainsi partie intégrante de la Fraternité mondiale des nations. Ce concept n'implique pas nécessairement un état mondial unique, mais le développement d'une conscience publique universelle qui réalise l'unité du tout et comprenne la signification de la devise "Un pour tous, tous pour un". Seulement ainsi, on pourra arriver à la synthèse internationale qui sera caractérisée par l'absence absolue d'égoïsme politique et national.

 Cet état d'esprit n'entraînera pas nécessairement la fondation d'une religion mondiale et universelle. Elle demandera seulement de reconnaître que toutes les formulations de la vérité et de la foi ne sont que partielles dans le temps et l'espace et ne conviennent que temporairement aux circonstances d'une époque ou d'une génération. Ceux qui préfèrent une certaine approche de la vérité arriveront à se rendre compte que d'autres présentations, d'autres expressions, une autre terminologie, d'autres définitions de la divinité peuvent être également correctes et constituer des aspects particuliers d'une vérité qui est plus grande que ce que l'homme, à son degré d'évolution, peut comprendre et exprimer. Les Grands Etres eux-mêmes ont seulement une vision limitée de toute la réalité ; bien qu'ils en soient plus profondément conscients que leurs disciples, ils ne voient pas l'ultime fin, même s'ils sont forcés d'user dans leurs enseignements des mots comme "réalité absolue" et "ultime réalisation".

 Ainsi, pendant les trois derniers siècles, les groupes se succédèrent, accomplissant chacun sa part ; aujourd'hui, nous récoltons les bienfaits de leur action. Par exemple, dans le groupe culturel, nous trouvons les poètes de l'époque élisabéthaine, les musiciens allemands du dix-neuvième siècle et d'autres artistes encore appartenant aux fameuses écoles qui sont la gloire de l'Europe. Des groupes fameux, l'un culturel, l'autre politique, ont joué leur rôle donnant l'un la Renaissance, l'autre la Révolution française.

Les effets de leurs oeuvres se font encore sentir, car le mouvement humaniste moderne avec l'importance qu'il donne au passé qui se complète dans le présent, avec sa recherche des origines de l'équipement de l'homme dans les phases précédentes tend à nous reconduire à la Renaissance.

 La révolution et la résolution de combattre pour les droits divins de l'homme trouvent leur première impulsion dans la Révolution française. La révolte, la formation de partis politiques, la lutte de classes, si répandue aujourd'hui, la formation dans chaque pays de groupements politiques contrastants, bien que sporadiquement, se sont propagées partout au cours des deux derniers siècles et sont le résultat de l'activité de groupe suscitée par les Maîtres. Les hommes ont mûri grâce à eux et ont appris à penser ; même si leur pensée n'est pas sans erreurs, même s'ils se lancent dans des expériences désastreuses, le bien final est inévitable. L'angoisse temporaire, les dépressions passagères et les maux qui s'ensuivent, la pénurie et le vice peuvent susciter chez les gens qui ne pensent pas un profond pessimisme. Mais ceux qui savent et qui voient partout la main de la Hiérarchie qui guide, sont conscients que le coeur de l'humanité est sain et que, du chaos présent et peut-être grâce à lui, apparaîtront ceux qui sont capables de prendre la situation en main et qui sauront conduire l'humanité à l'unification et à la synthèse. Cette période est appelée occultement "l'ère de la restauration de ce qui a été rompu par la chute". Le temps est venu de réunir ce qui a été séparé pour que le tout soit rendu à sa perfection primitive.

 Les groupes religieux se sont formés en si grand nombre qu'il est impossible de les énumérer. Il y a des groupes de mystiques catholiques, gloire de l'Occident, les luthériens, les calvinistes, les méthodistes, les Pères pèlerins, si aigris et si sérieux, les huguenots, les martyrs moraves et les milliers de sectes. Chacun a eu sa raison d'être et a conduit à la révolte et au refus de l'autorité. Le but de ces groupes a été de pousser l'homme à réfléchir lui-même ; ils sont pour la liberté de pensée et la liberté d'acquérir la connaissance.

 Ces derniers groupes ont agi surtout sous l'influence du deuxième et du sixième rayon ; les groupes culturels se sont manifestés grâce à l'impulsion du quatrième rayon, tandis que l'influence du premier rayon a suscité les activités politiques qui ont déterminé les changements dans les nations. Sous l'impulsion du troisième et du cinquième rayon, des groupes de chercheurs dans le domaine de la science se sont formés ; ils agissent avec les forces et les énergies qui constituent la vie divine, s'occupant du "vêtement extérieur de Dieu", cherchant de l'extérieur à l'intérieur, démontrant l'unité essentielle de l'homme avec toute la création et son rapport intrinsèque et vital avec toutes les formes de vie. Les noms des individus qui appartiennent à chaque groupe sont nombreux, mais leur importance est relative. Ce qui compte, c'est le groupe et son travail par rapport aux autres groupes. Il est intéressant de remarquer que, dans le groupe scientifique, l'unité fondamentale est particulièrement considérable, car ses membres sont libérés de l'esprit sectaire et de la compétition égoïste. Il n'en est pas de même des groupes religieux et politiques.

 Par rapport aux nations et aux myriades d'hommes sur la terre, ces groupes formateurs, dans leurs subdivisions, sont peu nombreux. Ceux qui en font partie, leur contribution au développement de l'humanité, leur place dans le plan peuvent facilement être retracés. Le point sur lequel il faut insister est leur motif qui est à rechercher du côté subjectif de la vie. Ils se sont développés par impulsion divine pour accomplir un travail particulier ; au début, ils ont été composés de disciples et d'initiés de degrés mineurs. Tous ont été guidés subjectivement par leur propre âme en collaboration constante avec la Hiérarchie des Sages, même quand l'individu était tout à fait inconscient de sa place dans le groupe et de la mission divine du groupe. Il n'y a jamais eu d'échec et l'individu ne s'est pas même aperçu de la réussite. Ce qui distingue ces travailleurs, c'est qu'ils construisent pour la postérité. Le fait que ceux qui leur ont succédé aient échoué et que beaucoup n'aient pas été fidèles à l'idéal, est tristement vrai, mais le groupe initial a toujours accompli sa tâche. Ceci fait taire tout pessimisme et démontre l'immense pouvoir de l'activité subjective.

 Les trois groupes dont j'ai parlé plus haut demandent quelques explications. Leur travail est très différent de celui des autres groupes, et leurs membres se recrutent dans les groupes de tous les rayons, bien que les membres du troisième groupe, celui des financiers, se trouvent surtout sous l'influence du septième rayon, celui du Cérémonial. Dans l'ordre de leur apparition, on a le groupe des philosophes, celui des psychologues et celui des hommes d'affaires.

 Le groupe des philosophes, plus récent, façonne déjà puissamment la pensée alors que les anciennes écoles de philosophie asiatique commencent seulement à influencer la pensée occidentale. Par l'analyse, la corrélation et la synthèse, le pouvoir de la pensée se développe et le mental abstrait peut s'unir au mental concret. Ainsi, par leur action, la sensibilité de l'homme, avec ses caractéristiques : instinct, intellect et intuition, est mise dans une condition de coordination intelligente. L'instinct relie l'homme au monde animal, l'intellect le relie à son prochain, l'intuition lui révèle la divinité. Tous les trois sont objet d'investigation philosophique, car le sujet de l'étude des philosophes est la nature de la réalité et les moyens de la connaissance.

 Les deux groupes les plus modernes sont les psychologues qui travaillent selon l'injonction delphique "Homme, connais-toi toi-même", et les financiers qui sont les gardiens des moyens qui permettent à l'homme de vivre sur le plan physique. Ces deux groupes, malgré leurs différences et leurs divergences, sont plus synthétiques dans leur aspect fondamental que les autres. L'un de ces groupes s'occupe de l'humanité, de ses divers types, du mécanisme employé, des impulsions et des caractéristiques de l'individu et du dessein apparent ou caché de son être. L'autre groupe gouverne et ordonne les moyens d'existence, régissant tout ce qui peut être converti en énergie, constituant une dictature sur les moyens d'échange, le commerce et les relations. Il gouverne les formes multiples que l'homme moderne considère comme indispensables à son existence. L'argent, comme je l'ai dit, n'est qu'une énergie cristallisée ou force vitale, appelée par les étudiants orientaux énergie pranique. C'est la concrétisation de la force éthérique ; c'est de l'énergie vitale extériorisée sous la direction du groupe des financiers. C'est le groupe plus récent dont le travail, il faut l'avoir présent à l'esprit, était prévu par la Hiérarchie ; ses résultats, sur la terre, sont importants.

Plusieurs siècles se sont écoulés depuis le conclave de la Hiérarchie et ces groupes ont rendu un important service. Les résultats atteints ont acquis une importance internationale et leur influence ne se limite plus à une nation ou une race. La Hiérarchie se trouve maintenant devant une situation qui doit être traitée avec soin et circonspection. Elle doit fondre ensemble les différents fils de l'énergie qui influence, et les diverses tendances du pouvoir de la pensée que le travail de groupe a produit depuis 1500. Elle doit aussi obvier aux effets qui tendent à une différenciation plus grande, ce qui est inévitable quand une énergie est mise en contact avec le monde matériel. Les impulsions initiales ont en elles le pouvoir de susciter autant le bien que le mal ; tant que la forme est d'importance secondaire et relativement négligeable, nous l'appelons bonne. C'est alors l'idée et non la forme qui dirige. Avec le temps, l'énergie de la pensée ayant exercé son influence sur la matière, et des pensées inférieures étant impressionnées et vitalisées par un certain type d'énergie, le mal commence à faire sentir sa présence. Il se manifeste comme égoïsme, séparativité, orgueil et autres caractéristiques qui ont causé tant de mal au monde. (4-401/13)

c) Naissance du nouveau groupe des serviteurs du monde

1.

Nous traversons donc une période intermédiaire de chaos et de doute, de rébellion et de licence apparente. Les méthodes de la science – recherche, analyse, comparaison, déduction – sont aussi appliquées à la religion. L'histoire des religions, les bases de la doctrine, l'origine des idées et du concept de Dieu sont soumises à la recherche et à l'étude. Ceci conduit à la dispute, au rejet de vieilles idées sur Dieu, sur l'âme, sur l'homme et son destin. Des écoles de pensée différentes entre elles, quant aux idées et aux méthodes, ont toujours existé. On peut dire, par exemple, que les six Ecoles de philosophie indienne comprennent toutes les spéculations fondamentales du mental humain pour répondre aux nombreux "pourquoi" qu'il se pose au sujet de la manifestation. L'Occident n'a ajouté que peu de chose au contenu de ces six Ecoles de pensée philosophique, mais l'esprit occidental, avec son génie scientifique, méthodique et technique, a élaboré les idées et différencié les six théories en une multitude de propositions mineures. De cette multiplicité d'idées, de théories, de spéculations, de religions, d'Eglises, de cultes, de sectes et d'organisations, deux lignes de pensée se détachent. L'une est destinée finalement à périr, l'autre est destinée à croître, à se développer jusqu'à ce que, à son tour, elle donne naissance à l'ultime (pour nous) formulation de la vérité qui suffira à la prochaine ère et qui conduira l'homme au pinacle du Temple et à la Montagne de l'Initiation. Ces deux lignes comprennent :

 1. Ceux qui, tournés vers le passé, restent attachés aux vieilles coutumes, aux vieilles théologies et aux méthodes réactionnaires de recherche de la vérité. Ils reconnaissent l'autorité d'un prophète, d'une bible ou d'une théologie et préfèrent obéir à une autorité imposée plutôt qu'être guidés par leur propre âme illuminée. Ce sont les fidèles d'une Eglise, d'un régime ; ils se distinguent par l'amour et la dévotion, mais ils refusent de reconnaître dans les autres la divine intelligence dont ils sont dotés. Leur dévotion, leur amour de Dieu, leur conscience rigide, leur intolérance en font des dévots ; toutefois, leur dévotion même les rend aveugles et leur croissance est limitée par leur fanatisme.

Ils appartiennent pour la plupart à la vieille génération. Ils mettent leur espoir dans la dévotion ; en fait, l'évolution même les fera avancer ensemble avec le deuxième groupe.

 A ce premier groupe est confié le travail de cristallisation qui conduira à la complète destruction de la vieille forme. Il lui appartient de définir les anciennes vérités pour rendre claires les idées des hommes, afin de distinguer l'essentiel de ce qui ne l'est pas et établir la différence entre les idées fondamentales et la formulation de dogmes ; ainsi, on comprendra immédiatement ce qui est fondamental et ce qui est secondaire et à éliminer, car seuls les principes fondamentaux auront de la valeur dans la nouvelle ère.

 2. Ceux qui ne constituent encore qu'une petite minorité, mais qui va en augmentant. C'est le groupe intérieur de ceux qui aiment Dieu, de mystiques intellectuels, de connaisseurs de la réalité, qui n'appartiennent à aucune religion ou organisation, mais qui se considèrent comme membres de l'Eglise universelle et qui sont étroitement liés les uns aux autres. Ils sont de toutes les nationalités, races et couleurs, de toutes les écoles de pensée, et pourtant ils parlent la même langue, apprennent par les mêmes symboles, suivent le même sentier ; ils ont rejeté les mêmes choses non essentielles, et décanté les mêmes principes essentiels.

Ils se reconnaissent entre eux ; ils ont la même dévotion pour les chefs spirituels de toutes les races et font usage de leurs bibles respectives en pleine liberté. Ils constituent le fond subjectif du monde nouveau et le noyau spirituel de la nouvelle religion mondiale. Ils sont le principe unificateur qui finalement sauvera le monde.

 Dans le passé, nous avons eu des Sauveurs du Monde, Fils de Dieu, qui ont donné un message et apporté la lumière aux peuples. Maintenant, dans la plénitude des temps et sous l'action de l'évolution, apparaît un groupe d'hommes qui apportera peut-être le salut au monde ; en incarnant les idées de groupe, en démontrant la nature de groupe, il manifestera dans une faible mesure la véritable signification du corps du Christ, et il offrira au monde l'image de la vraie nature d'un organisme spirituel. Ce groupe stimulera et vivifiera tellement les pensées et les âmes des hommes que le nouvel âge sera inauguré par un afflux d'amour, de connaissance et d'harmonie divine.

 Les religions, dans le passé, furent fondées par une grande âme, par un Avatar, par une personnalité d'une spiritualité exceptionnelle ; les marques de leur existence, de leurs paroles et de leurs enseignements se sont imprimées sur l'humanité et ont persisté durant plusieurs siècles. Quel sera l'effet du message d'un groupe d'Avatar ? Quel sera le pouvoir d'action d'un groupe de connaisseurs de Dieu énonçant la vérité et unis subjectivement dans la grande oeuvre de salut du monde ? Quelle sera la mission d'un groupe de Sauveurs du monde, non comme le Christ, mais ayant, dans une certaine mesure, la connaissance de Dieu, qui uniront leurs efforts, renforceront leurs messages respectifs et constitueront un organisme à travers lequel l'énergie et le principe de la vie spirituelle pourront faire sentir leur présence dans le monde ?

 Un tel groupe existe déjà et compte des membres dans chaque pays. Ces membres sont relativement peu nombreux et éloignés les uns des autres. Pourtant leur nombre augmente et leur influence se fait de plus en plus sentir. Ils sont animés d'un esprit constructif ; ils sont les constructeurs de la nouvelle ère. Il leur est confié la tâche de préserver l'esprit de vérité et de réorganiser les pensées des hommes afin que le mental de l'humanité soit maîtrisé et qu'il assume l'attitude réflexive et méditative qui permettra de reconnaître l'ultérieur développement de la divinité. (4-327/30)

 2.

 Il y a quelques décennies, les Maîtres se réunirent et prirent une importante décision. Comme, dans le conclave précédent, il avait été décidé de retirer, des masses inertes, des groupes de travailleurs dans diverses disciplines, et de leur proposer la tâche d'élever l'humanité et d'élargir la conscience, ainsi il fut jugé sage de réunir, en choisissant dans ces nombreux groupes, des hommes appartenant (comme c'est le cas de la Hiérarchie) à toutes les races, tous les types et toutes les tendances. (4-413)

 3.

 S'il est vrai que, derrière les conditions apparentes du monde, se trouve un groupe de mystiques qui se distinguent par la connaissance, la vision et le pouvoir de travailler sur le niveau mental sans être vus ni reconnus par les hommes, il faut aussi remarquer que ce groupe n'est pas seulement composé d'individus de type religieux, mais aussi d'hommes et de femmes dans toutes les branches de la pensée humaine, y compris des savants et des philosophes. (4-331)

 4.

 … Si nous étions capables de considérer les choses de la même façon que Ceux qui se trouvent sur les plans intérieurs, et si nous pouvions apprécier le contraste existant, en ce qui concerne la "lumière" de l'humanité, entre ce qu'elle est aujourd'hui et ce qu'elle était, il y a deux ou trois cents ans, nous reconnaîtrions que d'énormes progrès ont été accomplis. Cela est mis en évidence par le fait que l'apparition d'un groupe d' "âmes conditionnant", sous le nom de Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, a été possible depuis 1925. (15-261)

 d) Organisation du nouveau groupe des serviteurs du monde

 1.

 Nous avons souvent eu l'occasion de parler du groupe, en voie d'intégration, de travailleurs spirituels qui commence à fonctionner sur la terre. Ces travailleurs sont unis spirituellement et non par une organisation extérieure. (4-398)

 2.

 C'est un groupe sans organisation exotérique, ni siège central, ni nom ; il ne fait pas de publicité. C'est une équipe de travailleurs et de serviteurs du Verbe, obéissants à leur propre âme et aux nécessités du groupe. Tous les vrais serviteurs de l'humanité appartiennent à ce groupe, que leur ligne de service soit la culture, la politique, la science, la religion, la philosophie, la psychologie ou la finance. Ils font partie du groupe intérieur des travailleurs et des mystiques du monde entier qu'ils en soient conscients ou non. Ils seront reconnus par leurs propres compagnons quand ils se rencontreront. (4-414)

 3.

 Le développement du groupe et de ses idées sera lent, mais sûr. Le groupe existe déjà, il ne doit être ni formé ni organisé. Nul d'entre vous ne doit donc éprouver un sentiment de responsabilité, ou se croire obligé à avoir une activité qui tendrait à attirer les disciples qui ont choisi d'agir subjectivement.

 Ces méthodes ne peuvent pas être approuvées par les Frères Aînés de l'humanité ; ils ne travaillent pas de cette manière.

 Que chacun de vous sache s'il est en faveur de la nouvelle attitude envers son travail et s'il suit la méthode subjective. Décidez une fois pour toutes si vous préférez travailler selon l'ancienne méthode, exotérique et ambitieuse, mettant sur pied une organisation avec tout le mécanisme qui accompagne ce genre de travail. Souvenez-vous que de tels groupes sont encore très utiles, même nécessaires. Nous ne sommes pas encore entrés dans la nouvelle ère ; les plus faibles ne doivent pas être exposés aux nouvelles forces, ni être mis hors des groupes qui sont pour eux un refuge.

 Si la nouvelle méthode de travail vous plaît, veillez à subordonner la personnalité à l'âme en donnant la plus grande importance à la vie méditative, au développement de la sensibilité au domaine subjectif, et au travail fait de l'intérieur vers l'extérieur. Evitez l'introspection purement mystique et son opposé, c'est-à-dire un esprit exagérément organisé, et souvenez-vous qu'une vie de méditation vraiment occulte donnera inévitablement des événements extérieurs ; dans ce cas, les résultats objectifs sont produits par la croissance intérieure et non par l'activité extérieure.

 Une ancienne Ecriture enseigne cette vérité dans les termes suivants :

"Quand le soleil avance dans la maison du serviteur, le mode de vie remplace le mode de travail. Alors l'arbre de vie croît jusqu'à ce que ses branches protègent tous les fils des hommes. La construction du Temple et le transport des pierres cessent. Les arbres croissent, les édifices disparaissent. Que le soleil entre dans la demeure indiquée et, en ce jour et en cette génération, que l'on veille aux racines de la croissance."

De petits groupes se développent ici et là dont les membres répondront à la nouvelle note et dont la croissance dans le groupe mondial sera observée par un ou plusieurs disciples. Toutefois ces derniers n'organisent pas les groupes. Ils se développeront à mesure qu'un homme, en un endroit quelconque de la terre, s'éveillera à la vision nouvelle ou s'incarnera afin de prendre sa place dans le travail et aider à l'avènement de la nouvelle ère. Ces groupes ne manifesteront ni sentiment de séparation, ni ambition personnelle ou de groupe ; ils reconnaîtront leur unité avec tout ce qui existe et ils offriront au monde un exemple de vie pure, de pouvoirs constructeurs, d'activité créatrice soumise au dessein général, à l'idéal de beauté et de fraternité. Peut-être, dans les premiers stades de l'intégration, les mots amitié et coopération décrivent-ils le mieux cette attitude. Ces groupes ne s'intéressent ni aux dogmes ni aux doctrines et n'ont pas de tabous. Leur caractéristique principale est l'absence, dans l'individu et dans le groupe, d'esprit critique. Non qu'ils soient incapables de déceler l'erreur ou de mesurer la valeur d'une idée ; la fausseté, l'impureté, la faiblesse seront tenues pour telles, mais n'évoqueront que le désir affectueux d'aider.

 Peu à peu, ces groupes se reconnaîtront et se rencontreront en des lieux et à des moments fixés, sans être animés du désir de faire impression l'un sur l'autre et sans penser à leur importance numérique relative. Ils ne manifesteront aucune ambition de grossir le nombre de leurs membres puisqu'ils savent être tous membres d'un seul groupe mondial. Ils n'auront pas d'enseignement de nature doctrinale à donner et ne chercheront pas à faire montre de leur savoir. Ils se rencontreront pour parler de la manière d'aider le monde et de créer une plate-forme si universelle, composée de vérités si fondamentales, qu'elle puisse représenter les méthodes les plus diverses et utiliser toutes les terminologies, se familiarisant avec divers modes d'approche de la réalité et avec leur symbolisme.

 Peu à peu aussi la contribution particulière et la note de chaque groupe seront reconnues ; le besoin d'une approche spéciale et d'une impulsion pour faciliter le travail de groupes particuliers, dans les lieux les plus divers du monde, se fera sentir. Derrière ces groupes, il y a l'unique groupe subjectif d'âmes vivantes. Tous ces groupes seront tellement occupés dans leur activité de service pour le monde qu'ils n'auront pas de temps à dédier aux détails sans importance, ni à jouer avec des noms de groupes et d'insignes. Les problèmes du monde, les occasions de servir qu'il offre, le développement rapide de la conscience de l'humanité, l'initiation de cette humanité aux réalités spirituelles occuperont tellement leur attention qu'ils n'auront plus d'intérêt pour les choses du plan physique ni pour leur propre développement. Ils se rendront parfaitement compte que la réaction aux besoins du monde par le service et la vie en constante attitude méditative détermineront automatiquement leur croissance personnelle ; ils ne tourneront pas leur attention uniquement sur eux-mêmes. (4-425/7)

 4.

 Une des caractéristiques distinguant le groupe des serviteurs et connaisseurs mondiaux est le fait, que l'organisation extérieure qui les tient intégrés, est pratiquement inexistante. Ils sont maintenus ensemble par une structure intérieure de pensée, et par un fluide télépathique interreliant.

Les Grands Etres que nous cherchons tous à servir sont reliés de cette façon et peuvent, au moindre besoin et avec la moindre déperdition de force, se mettre en rapport les uns avec les autres. Ils sont tous à l'unisson d'une vibration particulière. (11-1)

 5.

 L'organisation extérieure est importante dans la mesure où elle conduit à l'emploi habile des opportunités et de l'argent, mais là encore, elle n'est qu'un moyen pour parvenir à un but. L'organisation du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde n'est pas possible. Ses membres doivent toujours rester sans organisation et sans étiquette, libres de travailler, individuellement, comme ils le jugent bon. Nous nous référons ici à l'organisation des ressources disponibles, de façon à ce que le Plan puisse être promu, que les idéaux puissent passer dans la pratique et que le travail puisse être poursuivi d'une manière intelligente. (15-667)

 e) Caractéristiques du nouveau groupe des serviteurs du monde

1.

Aujourd'hui, le monde se trouve devant une autre crise importante. Je ne me réfère pas aux conditions mondiales actuelles, mais à l'état de la conscience humaine. Le mental a acquis le pouvoir de fonctionner, les personnalités sont coordonnées, les trois aspects de l'homme ont fusionné.

Une autre précipitation de la Hiérarchie des adeptes est possible. Sur le plan physique, sans organisation exotérique, sans cérémonies ni formes extérieures, un groupe d'hommes est en voie d'intégration, silencieusement, régulièrement et avec force. Ces hommes substitueront toutes les Eglises, tous les groupes, toutes les organisations et constitueront l'oligarchie d'âmes élues qui gouverneront le monde.

 Les membres de ce groupe proviennent de toutes les nations. Ils ne sont pas choisis par la Hiérarchie qui observe, ni par un Maître, mais par le pouvoir de leur réaction à l'occasion spirituelle offerte, à la note qui résonne. Ils viennent de tous les groupes, de toutes les Eglises, de tous les partis et représentent bien les différentes idées, les divers idéals. Ils ne sont pas mus par leur ambition ni par leur orgueil, mais par l'aspiration au service exempt d'égoïsme. Ils arrivent à une situation élevée dans tous les départements de la connaissance humaine, non par la renommée ou les honneurs que pourraient leur procurer leurs idées, leurs découvertes ou leurs inventions, mais parce que leur vision est si vaste, leur interprétation de la vérité si large qu'ils voient Dieu en tout événement, son empreinte sur toutes les formes, sa note dans chaque communication, la réalité subjective dans toutes les formes. Ils appartiennent à toutes les races, parlent toutes les langues, embrassent toutes les religions, toutes les sciences, toutes les philosophies. Leurs caractéristiques sont la synthèse, la largeur de vue, le développement intellectuel et mental. Ils ne sont liés à aucun credo sauf à celui en la Fraternité basée sur la Vie Une. Ils ne reconnaissent aucune autorité, excepté celle de leur propre âme, aucun maître sauf le groupe qu'ils essaient de servir et l'humanité qu'ils aiment profondément. Ils n'élèvent pas de barrières autour d'eux, mais ils sont mus par une grande tolérance, un sain raisonnement et le juste sens des proportions. Ils ont les yeux ouverts sur le monde des hommes et reconnaissent ceux qu'ils peuvent aider et pour lesquels ils peuvent faire ce que font les Grands Etres sur une échelle plus vaste, c'est-à-dire élever, enseigner, aider. Ils reconnaissent leurs pairs quand ils se rencontrent et les épaulent dans l'oeuvre de salut de l'humanité. Qu'importe si leur terminologie est différente, si leur interprétation des symboles et des Ecritures varie, s'ils parlent peu ou beaucoup. Ils reconnaissent les membres de leur groupe dans tous les domaines, politique, scientifique, religieux et économique, et leur tendent spontanément une main fraternelle. Ils reconnaissent aussi ceux qui sont plus hauts qu'eux sur l'échelle de l'évolution et les saluent en tant que Maîtres, prêts à apprendre ce qu'Ils désirent communiquer. (4-399/401)

 2.

 Même lorsqu'ils travaillent sans une nette conception mentale…, les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde travaillent néanmoins "sous impression" ainsi que cela est appelé. Leur principale tâche, celle à laquelle leur âme les appelle, est de préserver leur sensibilité intérieure. C'est ce que font la majorité d'entre eux ; quant à ceux qui n'ont pas votre formation en connaissance ésotérique, l'intérêt intense qu'ils prennent à leur travail les centre entièrement sur la tâche à laquelle ils se dédient. Par conséquent, toutes les réactions de la personnalité sont subordonnées au travail qu'ils accomplissent et l'homme inférieur n'offre aucun obstacle à cette impression. (5-159)

 3.

 … Le Nouveau groupe des serviteurs du monde, constitué aujourd'hui de deux groupes de personnes :

 1. Ceux qui ont conscience du Plan, qui sont sensibles à l'impression hiérarchique et dévoués à la tâche consistant à réaliser la fusion désirée ou unification de groupe. Ce sont les serviteurs consacrés, libres de toute trace de séparativité, pleins d'amour pour tous les hommes, et désireux de répandre la compréhension et la bonne volonté. Ils correspondent au "coeur aimant consacré", mentionné plus haut.

 2. Une petite minorité issue du Nouveau groupe des serviteurs du monde et qui, dans tous les pays, peut agir en formation de groupe, si c'est son désir, et réaliser ainsi la fusion à laquelle travaille le Nouveau groupe des serviteurs du monde, et à laquelle le point de tension de l'humanité et de la Hiérarchie prédispose et a préparé le coeur des hommes. L'occasion qui leur est offerte et leur propre responsabilité sont grandes, car ils connaissent le Plan, ils sont en contact avec les instructeurs du côté intérieur et ils sont sensibles à l'impression supérieure. Ils correspondent aux points d'illumination et ainsi aux hommes "au mental illuminé"… (13-96/7)

4.

 Le nouveau groupe des serviteurs du monde n'est pas une organisation nouvelle qui se crée dans le monde. C'est simplement un lien entre tous les hommes de bonne volonté, aux buts de paix constructifs, qui mettent l'accent sur la nécessité primordiale de l'établissement de justes relations humaines, avant qu'une paix durable soit possible. Ce groupe ne contrecarre nullement la fidélité et le loyalisme de n'importe quelle personne. C'est un ralliement de tous ceux qui cherchent à exprimer l'esprit du Christ et qui ignorent la haine et la vengeance. Ce groupe propose au monde d'oublier tout antagonisme, toute antipathie, toute haine et toute différence raciale, et d'essayer de vivre en tant que famille unique, vie unique, humanité unique. (13-205)

 5.

 La force du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde repose sur trois facteurs :

 1. Ces serviteurs occupent une position médiane entre les masses des hommes et le gouvernement intérieur subjectif du monde.

 2. Ils recrutent leurs membres (si l'on peut utiliser un terme aussi inadéquat) parmi toutes les classes, l'aristocratie, les gens intelligents, la bourgeoisie supérieure et inférieure, et la couche supérieure du prolétariat. Ils sont donc vraiment représentatifs.

 3. Ils sont étroitement reliés, en contact et en rapports constants entre eux, au moyen de l'unité des buts, de la précision des méthodes et de l'uniformité de leurs techniques et de leur bonne volonté. (15-638/9)

 6.

 L'esprit partisan, la lutte pour ou contre et l'esprit de parti caractérisent le monde moderne. Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde n'a ni le temps ni le désir de s'intéresser aux activités qui conduisent à la séparation, à la division et aux conflits. Il est en faveur des attitudes qui produiront finalement un troisième parti, libre de toute haine politique et religieuse.

Jusqu'à présent, ces membres ne sont pas connus, ni reconnus, et ils se trouvent relativement sans pouvoir pour effectuer une impression déterminée sur la pensée du monde. Toutefois, avec de l'adresse dans l'action et une adhésion aux principes de coopération harmonieuse, ils peuvent, en quelques années seulement, faire preuve de puissance et d'influence véritables.

 Le travail pourra alors entrer dans son deuxième cycle d'influence bien nette et déterminée. Cela sera possible seulement si ceux qui ont cette vision font tous les efforts et tous les sacrifices possibles en temps et en argent pour y parvenir. Entre les exploités et les exploiteurs, les belliqueux et les pacifistes, les masses et les dirigeants, ce groupe doit se tenir sans prendre aucun parti, sans faire preuve d'aucun esprit partisan, sans fomenter de troubles politiques ou religieux, sans alimenter la haine soit entre individus, soit entre nations, soit entre races. Il sera interprète des justes relations humaines, de l'unité fondamentale de l'humanité, de la fraternité pratique, de l'innocuité positive en paroles et en écrits, et de la synthèse intérieure d'objectifs qui reconnaît la valeur de l'individu et en même temps la signification du travail de groupe. La diffusion des idées et des principes de bonne volonté produira le troisième groupe dans les affaires du monde.

 En l'espace de quelques années, si le travail est poursuivi dans ces directions, l'opinion publique sera obligée de reconnaître la puissance du mouvement en faveur de la paix, de la compréhension internationale et de la bonne volonté mutuelle. (15-675)

 f) Qualités requises pour les membres du groupe

 1.

 Ils ne sont connus que des Frères Aînés de la race humaine et leurs noms ne sont enregistrés nulle part. Pour faire partie de ce groupe, il y a trois conditions :

 1. La présence d'un certain degré d'union entre l'âme et son mécanisme et l'alignement, généralement assez rare chez la majorité des hommes, de l'âme, du mental et du cerveau.

 2. Le cerveau doit être télépathiquement sensible dans deux directions : il doit être conscient du monde des âmes et du monde des hommes.

 3. La capacité de penser abstraitement et de faire la synthèse, ce qui permettra à l'homme de surmonter toutes les barrières de race et de religion. La présence de cette exigence assure la foi dans la continuité de la vie et donc dans la vie après la mort.

 En résumé, il faut noter que les groupes du passé ont représenté certains aspects de la vérité et manifesté certaines caractéristiques des rayons. Le Nouveau groupe exprimera tous les aspects, car il aura des membres sur tous les rayons. La majorité des travailleurs dans les groupes ont exécuté certains détails du plan et ajouté leur part d'énergie à la poussée en avant de l'humanité, mais le plus souvent ils ont agi sans la compréhension de leur travail et sans se rendre compte de la relation âme-personnalité qui conduit à un travail intelligent, excepté certains mystiques éminents, tel Maître Eckhart. Il s'agissait, tout d'abord, de groupes de personnalités dotées de la touche de génie qui est l'indice du contact avec l'âme. Le groupe actuellement en voie de formation est composé de ceux qui sont conscients du fait de l'âme, qui ont établi un rapport réel et durable avec l'âme. Ils considèrent le mental concret, les émotions et le corps physique comme de simples moyens pour établir des contacts humains ; leur travail, selon leur point de vue, doit être accompli par ces moyens sous la direction de l'âme. Ils sont donc des âmes vivantes qui travaillent par le moyen de la personnalité et non des personnalités poussées à agir sous l'impulsion de l'âme. Les membres de beaucoup de groupes ont été orientés d'un certain côté et leurs talents étaient employés dans une certaine direction. Ils manifestaient la faculté de bien écrire, comme Shakespeare, de peindre, comme Léonard de Vinci, de composer des chefs-d'oeuvre, comme Beethoven, ou de bouleverser le monde comme Napoléon. Le nouveau type de travailleur est un individu complet capable de réussir dans tout ce à quoi il s'essaie, avec la tendance à travailler sur le niveau mental plus que sur le niveau physique. Il est donc utile à la Hiérarchie, car il peut être employé de bien des manières ; sa flexibilité, son expérience, la stabilité de son contact avec l'âme peuvent être soumis aux exigences du groupe.

 Le vrai représentant de ce nouveau type n'apparaîtra pas avant plusieurs décennies. Il sera un véritable type du Verseau, doté d'intense sensibilité, d'aptitudes universelles, d'un appareil mental bien organisé, d'un corps astral réagissant aux vibrations spirituelles, d'un corps éthérique puissant et bien maîtrisé, enfin, d'un corps physique sain, bien que non robuste au sens ordinaire du mot. (4-414/6)

 2.

 Vous me demanderez : qu'est-ce qui empêche quelqu'un de devenir membre de ce groupe ? Je vous réponds qu'il y a quatre empêchements :

 1. Une personnalité non coordonnée, ce qui implique un mental peu développé et un intellect faible.

 2. Le sentiment de séparativité, de différence ; se sentir différent de ses semblables.

 3. Avoir un credo ; si bonne qu'en soit la formulation, il produit inévitablement séparativité et différenciation.

 4. L'orgueil et l'ambition.

 Vous demanderez encore : quelles sont les exigences ?

 Il y en a trois :

 1. Apprendre à pratiquer l'innocuité.

 2. Ne rien désirer pour le soi séparé.

 3. Voir le signe du divin en tout.

 Ce sont trois règles simples, mais difficiles à observer.

Derrière ce groupe de mystiques qui comprend aussi des penseurs dans tous les domaines de la pensée (je répète, des penseurs) et de la connaissance, se tient la Hiérarchie des Maîtres ; entre ces deux groupes, il y a un certain nombre d'instructeurs dont je suis, qui agissent comme intermédiaires et transmetteurs d'énergie. Je répète que les membres de ce groupe en voie de formation se recrutent dans tous les groupes d'hommes qui réfléchissent et sont intelligents. On peut s'étonner que, jusqu'à maintenant, il n'y ait que peu d'occultistes. D'une part, parce que les occultistes sont rares par rapport aux masses humaines et, d'autre part, parce qu'ils ont la tendance à être sectaires, exclusifs et sûrs d'eux. Les gens doués de sentiments humanitaires et désintéressés, des chefs politiques, des économistes, des savants, des hommes d'Eglise, des adhérents aux diverses religions, des mystiques et quelques occultistes s'y trouvent. Le véritable occultiste est rare. (4-430/1)

 3.

 Ce vaste groupement spirituel de serviteurs est, sur le plan physique, seulement relié d'une façon ténue. Sur le plan astral, le lien est plus fort et se trouve basé sur l'amour de l'humanité ; c'est sur le plan mental que le lien principal se trouve, sous l'angle des trois mondes pris comme un tout.

Il sera donc évident que certains développements doivent se produire dans l'individu avant qu'il puisse devenir consciemment un membre actif du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, principal groupe travaillant précisément en ce moment sous la Loi de Progrès de groupe.

 1. Son centre cardiaque doit être éveillé, et il doit être si ouvert dans son "comportement" que le coeur devient rapidement relié au centre cardiaque d'au moins huit autres personnes. Des groupes de neuf aspirants éveillés peuvent alors être occultement absorbés dans le centre cardiaque du Logos Planétaire. Par là, Sa vie peut se déverser et les membres du groupe peuvent contribuer par leur quote-part d'énergie aux influences de vie qui circulent à travers tout Son corps. Cette information n'a d'intérêt que pour ceux qui sont spirituellement éveillés ; elle n'aura que peu de signification, ou pas du tout, pour ceux qui dorment.

2. Le centre de la tête doit aussi se trouver à un stade d'éveil, et la capacité de "maintenir fermement le mental dans la lumière" doit avoir été quelque peu développée.

 3. Certaines formes d'activité créatrice doivent également exister, et le serviteur doit manifester une activité quelconque sur le plan humanitaire, artistique, littéraire, philosophique ou scientifique.

 Tout cela implique l'alignement et l'intégration de la personnalité, ainsi que cet appel magnétique et attirant qui distingue tous les disciples sous une forme ou sous une autre. De cette façon, du point de vue de l'ésotérisme, on pourra trouver certains grands triangles d'énergie dans l'individu et, en conséquence, d'une manière croissante dans l'humanité. (15-197/8)

 4.

 Les affiliations politiques et religieuses d'un homme peuvent constituer des liens très forts et inspirer véritablement son loyalisme, et pourtant elles ne l'empêchent nullement de prendre une part active aux travaux du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Il ne faut pas qu'elles l'empêchent d'être actif du côté de la bonne volonté mondiale, ni qu'elles constituent une barrière à l'égard de la sensibilité spirituelle qui lui fait percevoir les impressions spirituelles supérieures et intérieures.

 Les serviteurs de la Hiérarchie spirituelle et les disciples mondiaux se trouvent dans chaque nation ; ils sont loyaux à l'égard de l'idéologie de cette nation ou aux tendances politiques de pensée ou du gouvernement ; les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde comprennent toutes les croyances politiques et reconnaissent l'autorité de toutes les religions imaginables. Des hommes de bonne volonté se rencontrent, opérant dans tout groupement, qu'elles qu'en soient l'idéologie, les croyances ou la foi. La Hiérarchie ne recherche pas des collaborateurs appartenant à telle école de pensée, à telle croyance politique ou à tel gouvernement national. Elle les rencontre dans tous ces groupements et coopère avec tous. Cela, je l'ai dit fréquemment, et pourtant vous le trouvez difficile à croire, tellement la plupart d'entre vous sont convaincus que leur foi particulière ou que ce qu'ils acceptent pour être la vérité est sans aucun doute ce qui existe de mieux et ce qui est le plus vrai. Il est possible que cela le soit pour vous, mais pas pour votre frère appartenant à une autre croyance, une autre nation ou une autre religion. (15-739/40)

 g) Les membres du groupe

 1.

 Les membres du Nouveau groupe des serviteurs du monde se recrutent dans toutes les branches de l'entreprise humaine, dont la religion organisée n'en est qu'une. Il y a des savants qui, bien que rejetant violemment tout ce qui n'est pas prouvé, donnent tout ce qu'ils possèdent de connaissances et d'aptitudes scientifiques au service de l'humanité – chacun dans le domaine qu'il a choisi. Il existe des hommes importants dans le monde de la finance, qui considèrent l'argent comme une responsabilité à dispenser sagement au service des autres, et pour qui la terminologie mystique ou occulte n'a aucune signification. Il existe des éducateurs occupés de la sage formulation de la connaissance et d'une compréhension encyclopédique de la sagesse accumulée au cours des âges ; ils s'efforcent d'utiliser ces dernières pour préparer la jeune génération à une vie belle, constructive et créatrice. Il existe des hommes d'Eglise, des chefs religieux (dans l'une ou l'autre des religions mondiales) qui ne sont pas liés ou handicapés par la forme ; l'esprit de lumière est en eux et ils aiment intelligemment leurs frères les hommes. Tous ces hommes, s'ils sont membres du Nouveau groupe des serviteurs du monde, doivent inévitablement être des penseurs réfléchis, avoir des objectifs créateurs, être vraiment intelligents, et ils doivent avoir ajouté à leur intelligence un amour grandissant.

 Ces hommes et ces femmes ont une relation double : avec le reste de l'humanité qu'ils cherchent à servir, et avec la Hiérarchie, en passant par quelque ashram, ashram qui est la source de leur inspiration et de leur effort créateur pour penser et travailler.

 Le disciple accepté dans ce travail de groupe est en rapport conscient avec les deux centres planétaires (l'humanité et la Hiérarchie) et leur pensée créatrice conditionne le groupe pour une large part. Beaucoup d'entre eux, cependant, sont conscients de leur relation avec l'humanité et de leur service projeté, mais totalement inconscients de la source invisible de leur inspiration. Cela n'a pas d'importance, car – si leur motif est pur, leur intelligence vive et leur faculté de méditation adéquate – de toutes façons ils reçoivent l'inspiration et développent leur intuition. Ce sont les membres du Nouveau groupe des serviteurs du monde qui peuvent méditer et méditent, qui sont les véritables agents de la relation existant entre la Hiérarchie et l'humanité. Une telle relation a naturellement toujours existé ; il y a toujours eu de nombreux mystiques et quelques occultistes qui ont servi de canal à cette relation. Aujourd'hui, le groupe est nouvellement organisé et, pour la première fois dans l'histoire, la tâche d'invocation et d'évocation est également équilibrée, sur ce que l'on pourrait appeler une base moitié-moitié.

 Par ailleurs, le Nouveau groupe des serviteurs du monde est composé d'hommes et de femmes très divers, issus de toutes les nations, ayant de nombreux points de vue différents et appartenant à de nombreuses professions et idéologies ; ce groupe est donc véritablement plus représentatif de l'humanité et plus puissant qu'il ne l'a jamais été.

 Quand le travail de l'Invocation aura atteint un stade élevé de développement, et quand l'année culminante de 1952 sera terminée, il sera sage de porter alors à l'attention du grand public, et sur une échelle mondiale, la nature effective du Nouveau groupe des serviteurs du monde…

 … Le Nouveau groupe des serviteurs du monde est composé des groupes suivants :

 1. Les initiés et les disciples qui font partie, consciemment, de la grande Loge Blanche.

 2. Les aspirants et les disciples de moindre importance qui sont affiliés à la Hiérarchie, mais ne possèdent généralement pas la continuité de conscience qui viendra plus tard.

 3. Ceux qui sont sur le Sentier de Probation et qui ne sont pas encore affiliés à la Hiérarchie ; ils sont néanmoins réceptifs à l'impression hiérarchique, et déterminés à servir les hommes.

 4. Un nombre croissant de personnes qui répondent à l'idéalisme et au dessein du Nouveau groupe des serviteurs du monde et qui bientôt rejoindront le groupe.

 La principale condition requise est la méditation, mais – comme vous le savez – ce n'est pas forcément la méditation établie des écoles d'occultisme et des Eglises ; la qualité de membre, cependant, exige le développement de l'esprit de réflexion, dans une direction quelconque de la compréhension humaine ; elle exige aussi la faculté de focaliser l'attention sur ce qui peut servir l'humanité, et de reconnaître avec compassion ce dont les humains ont besoin. L'homme ou la femme irréfléchie, ceux qui sont entièrement pris par les affaires, la politique ou les liens de famille, ne peuvent pas faire partie du Nouveau groupe des serviteurs du monde, car ce groupe exige une certaine mesure de décentralisation ; l'habitude de la méditation y contribue rapidement. (6-202/5)

 2.

 Les Membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde soutiennent les idéaux suivants.

 1. Ils croient en un gouvernement intérieur mondial et en un plan évolutif qui émerge. Ils peuvent en voir les signes au cours des âges. Qu'ils expriment la signification de ce gouvernement intérieur mondial et de la Hiérarchie planétaire en des formes qui diffèrent, c'est inévitable. Qu'ils le voient de l'angle particulier de leurs propres traditions et formation, c'est également inévitable mais sans importance. Ce qui est important est qu'ils soient en rapport avec le centre d'énergie qui s'efforce de guider les affaires humaines ; ils connaissent certains détails du plan immédiat et pour leur application ils tendent toutes leurs énergies.

 2. Ils cultivent fermement un esprit international de bonne volonté et à cela ils consacrent tous leurs efforts. Ils évitent toutes les causes de dissension, les considérant comme secondaires étant donné le point évolutif atteint par la race et ils sont convaincus qu'un inévitable changement pour le mieux se prépare. Ils mettent l'accent sur les points qu'ont en commun les affaires humaines et cherchent à interpréter pour le public la tendance des efforts mondiaux présents tandis que ceux-ci commencent leur oeuvre qui consiste à lancer le monde sur de nouveaux chemins et à produire de nouveaux et de meilleurs idéaux dans l'esprit des gens.

 3. Ils cherchent aussi à enseigner le fait que les nombreuses expériences nationales, religieuses et sociales ne sont que des modes d'expansion, des façons de croître et des leçons nécessaires. Ils cherchent à signaler que les effets de celles-ci seront doubles. D'abord, elles démontreront l'utilité des directions données à la pensée et des méthodes qui en découlent. Celles-ci en fin de compte amèneront la libération de l'humanité de ses limitations et de sa détresse présentes. Ces expériences ne représentent pas de vains efforts. Elles ont une place et un dessein bien déterminés. Deuxièmement, elles démontreront la reconnaissance des méthodes et techniques sur les plans politiques et religieux qui ne sont pas désirables, car elles répandent le virus de la haine, elles engendrent des distinctions de classe et de race et nuisent par conséquent à l'entente mondiale, à la bonne volonté internationale et à l'unité spirituelle.

 Il n'existe pas aujourd'hui d'homme occupant une position éminente, qui réfléchisse et qui ne se rende pas compte, lorsqu'il y songe sérieusement, de la nécessité d'instaurer la paix mondiale, l'ordre international et la compréhension religieuse, conduisant en définitive à la stabilité économique. (15-658/60)

 3.

 Pour les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde et pour les hommes de bonne volonté, la Hiérarchie des chefs spirituels a établi les règles suivantes :

 1. Ils doivent viser à établir des rapports pacifiques, en accordant une adhésion harmonieuse, avec le gouvernement ou l'état auxquels ils doivent obéissance ou loyalisme, et ils doivent coopérer avec eux. Cela ne veut pas dire qu'ils endossent toutes les lignes de conduite et d'activité de ces gouvernements, mais cela veut dire qu'ils s'abstiennent de tout ce qui pourrait créer des difficultés. Il y a toujours une possibilité pour une grande activité constructive à l'intérieur de n'importe quelle politique gouvernementale ou de n'importe quel régime, et c'est vers ces entreprises constructives et pacifiques que les serviteurs des Grands Etres et de l'humanité porteront leur attention.

 2. Ils doivent s'abstenir de toute interférence dans les affaires, de tout groupe politique ou religieux.

 3. Ils doivent s'efforcer d'exprimer une bonne volonté pratique dans le milieu où la destinée les a placés.

 4. Ils doivent s'efforcer de faire preuve d'innocuité dans leurs paroles et dans leur vie, dans leurs relations de famille, de communauté, de nation ou de groupe de nations. Cela veut dire une politique positive de non agression. Aucun chef, aucune nation, aucune race ne doivent être attaqués ou diffamés.

 C'est là une question d'une grande importance pratique et ce n'est pas du tout une chose facile à accomplir. C'est ainsi que sont établies les fondations en vue de la formation rapide et des émergences précises du Nouveau Groupe des Serviteurs Monde, et celles de la découverte et de l'organisation des hommes de bonne volonté à travers le monde, où qu'ils puissent se trouver. La Hiérarchie spirituelle ne peut travailler par l'intermédiaire de ceux dont la langue est critique, dont les idées et les attitudes sont séparatives et qui prennent violemment parti en exprimant leurs croyances et leurs commentaires. C'est là une déclaration de fait. Je cherche à ce que vous vous entraîniez vous-mêmes à une telle activité appropriée, en commençant dans votre propre vie et dans votre expression personnelle dans le monde. (15-747/8)

 h) Le symbole du groupe

Le groupe est et sera toujours subjectif. Les membres sont en rapport télépathiquement ou se reconnaissent par la qualité de leur travail dans le monde et par la note de compréhension qu'ils font résonner. Il est inspiré d'En-Haut par les âmes mêmes de ses membres et par les Grands Etres. Il reçoit vie et énergie pour son activité selon le besoin de l'humanité. Il est composé d'âmes vivantes et conscientes agissant par des personnalités coordonnées. Son symbole est un triangle doré, enfermant une croix grecque avec un diamant à son sommet. Ce symbole n'est jamais reproduit dans la forme ; il resplendit au-dessus de la tête des membres du groupe et nul ne peut le voir, pas même un clairvoyant, s'il n'est membre du groupe et si cette reconnaissance est nécessaire pour le travail de groupe. La devise du groupe est "La Gloire de l'Un".

 Je ne puis vous en dire davantage. Mais ce que j'ai dit vous donnera une idée de la réalité du travail qui s'accomplit et peut pousser à un nouvel effort tous ceux qui se préparent à un service désintéressé. (4-431)

 i) Réunion des hommes de bonne volonté

 1.

 Cet esprit de bonne volonté est présent chez des millions de personnes et il évoque un sens de responsabilité. C'est, dans la race, la première indication du fait que l'homme est divin. C'est sur la bonne volonté continuellement grandissante que compte le Nouveau Groupe des Serviteurs du monde, et c'est ce qu'il compte utiliser. On trouve la bonne volonté parmi les membres de chaque groupe qui oeuvre en vue de l'amélioration du monde ; elle constitue un pouvoir inutilisé qui n'a encore jamais été organisé en un tout, étant donné que l'obéissance et les efforts des hommes de bonne volonté ont, jusqu'à présent, été donnés individuellement à leurs organisations ou à leurs tentatives. L'intention du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est de ne pas interférer dans cette obéissance ni d'arrêter aucune activité, mais de réunir en un tout organisé tous ces gens, sans créer de nouvelle organisation ni détourner aucun d'entre eux du travail qu'il a déjà entrepris.

Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde constitue déjà un groupe qui fonctionne d'une façon active. Tout homme et toute femme dans tout pays des deux hémisphères qui travaillent à rapprocher les nations entre elles, à évoquer le sentiment de fraternité, à stimuler le sentiment des relations mutuelles, et qui ne reconnaissent aucune barrière raciale, nationale ou religieuse sont des membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, même s'ils n'ont jamais entendu parler de ce groupe en ces termes. …

 Les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde ne sont pas, cependant, un rassemblement de mystiques sans aucun sens pratique.

Ils savent exactement ce qu'ils cherchent à faire, et leurs plans sont tracés de telle façon que, sans bouleverser aucune situation, ils découvrent et groupent les hommes de bonne volonté dans le monde entier. La demande qu'ils présentent tous ensemble est que les hommes de bonne volonté soient unis en une complète compréhension et constituent ainsi un corps qui croît lentement et dont l'intérêt se manifeste en faveur de l'humanité et non pas, tout d'abord, envers leur milieu immédiat et personnel.

 Cet intérêt plus vaste ne les empêchera pas cependant d'être de bons citoyens du pays où le destin les a placés. Ils se conformeront aux situations dans lesquelles ils se trouveront et les accepteront, mais (dans ces situations et sous leur gouvernement, dans leur milieu religieux), ils travailleront en faveur de la bonne volonté, afin de renverser les barrières et en faveur de la paix du monde. Ils éviteront toute attaque contre des régimes et des personnalités ; ils observeront les lois du pays dans lesquels ils doivent vivre, mais ils cultiveront un esprit exempt de haine, utilisant toute occasion pour mettre l'accent sur la fraternité des nations, l'unité de la foi et l'interdépendance économique. Ils s'efforceront de ne rien dire et de ne rien faire qui puisse séparer et provoquer l'antagonisme.

 Ce sont là des principes assez larges qui règlent la conduite des hommes de bonne volonté qui cherchent à coopérer au travail accompli par le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Tandis qu'ils apprennent à coopérer d'une façon effective et gardent fermement une juste attitude à l'égard de leurs compagnons, ils sont graduellement absorbés dans les rangs du Nouveau Groupe, non pas au moyen d'un processus d'affiliation formelle, car un tel processus n'existe pas (car il n'y a pas d'organisation à proprement parler) mais au moyen du développement des qualités et des caractéristiques nécessaires. Il est bon de répéter ici que le Nouveau Groupe des Serviteurs Du Monde n'est pas une organisation, il n'a pas de siège mais seulement des groupes de service à travers le monde ; il n'a pas de président ni de bureau responsables ; il n'a que des serviteurs dans chaque pays, qui sont simplement occupés à découvrir les hommes de bonne volonté. C'est là, la tâche immédiate.

 Ces hommes de bonne volonté doivent être trouvés et formés aux doctrines de non-séparation, aux principes de coopération ainsi qu'aux caractéristiques du nouvel ordre social, lequel est essentiellement un réalignement subjectif, produisant des changements profonds grâce au poids de l'opinion publique basée sur une bonne volonté qui ne connaît aucune barrière nationale ou raciale, ni différences religieuses. Année après année, devraient se développer de vastes activités et une large dissémination des enseignements relatifs à la bonne volonté universelle, de façon à ce que celle-ci, d'un beau sentiment, se transforme et devienne une application pratique de bonne volonté par une action s'exerçant dans les affaires de la vie de tous les jours et dans chaque pays à travers le monde. (15-642/5)

 2.

 Unis par une compréhension mutuelle et par l'identité d'objectifs, les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde constituent ce que nous avons décrit ici, qu'ils soient conscients ou non les uns des autres ou du groupe. On les trouve dans tous les pays, travaillant activement. C'est par eux que les hommes de bonne volonté sont découverts. Leurs noms et leurs adresses sont notés et assemblés sur des listes de correspondance.

Leur capacité de service à l'égard de leurs semblables, quelle qu'elle soit, est également notée lorsque cela est possible et utilisée si c'est nécessaire.

Ainsi, à travers les hommes de bonne volonté en tous lieux, le principe de bonne volonté peut être favorisé et développé dans chaque pays et finalement utilisé d'une manière pratique. Ces personnes constitueront un nouveau corps de penseurs réalistes dans chaque nation, qui ne sera aucunement une menace pour le gouvernement et qui ne travaillera pas contre l'ordre établi. Elles participeront aux mouvements et entreprendront des activités qui ne peuvent en aucune façon alimenter la haine, répandre l'antagonisme ou provoquer des divisions parmi leurs compagnons. A l'égard de ce groupe, aucun gouvernement, aucune église ne peut élever d'objections. (15-648)

 j) Leur mission

 1.

 Ce groupe a une mission précise :

 Il s'agit tout d'abord d'une tentative d'extériorisation de la Hiérarchie sur le plan physique, une réplique en petit de ce corps essentiellement subjectif. Ses membres sont tous dans des corps physiques, mais ils doivent travailler seulement subjectivement et user de l'appareil sensible intérieur et de l'intuition. Il doit se composer d'hommes et de femmes de tous les âges et de toutes les nations, orientés vers la spiritualité, dédiés au service conscient, polarisés sur le plan mental, éveillés, inclusifs et compréhensifs.

 Une des conditions essentielles imposées aux membres du groupe est qu'ils doivent être prêts à travailler, sans récompense, à des niveaux subjectifs. Ils doivent travailler dans les coulisses, comme les Grands Etres, libérés de toute ambition, de tout orgueil de race et d'amour du succès, et être sensiblement conscients à leurs semblables, leurs pensées et leur milieu. …

 Ce groupe accorde au mot "spirituel" une signification très profonde : gros effort vers l'amélioration, l'élévation et la compréhension des êtres humains, avec tolérance, communion internationale, largeur de vues et toutes les idées qui accompagnent le développement ésotérique.

 C'est donc un groupe qui n'a ni bible ni terminologie propre, ni credo, ni formules dogmatiques de la vérité. L'impulsion et le mobile sont, chez tous les membres, l'amour de Dieu qui s'exprime comme amour du prochain. Ils connaissent le vrai sens de la fraternité et leur vie est consacrée au service rendu sans aucun égoïsme. (4-413/4)

 2.

 Des instructions relatives au Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde furent émises et largement diffusées au moyen de la brochure intitulée Les Trois Prochaines Années. Cela signifiait l'ancrage, si je puis l'appeler ainsi, du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde sur le plan physique. Ce groupe est maintenant venu à l'existence active. Il s'intègre lentement, et lentement il fait sentir son influence sous la forme d'une éducation élémentaire de l'opinion publique, seul moyen de travail efficace, d'une puissance et d'une valeur beaucoup plus grandes que n'importe quelle législation ou n'importe quel accent mis sur l'autorité.

 Provenant de l'intégration de ce nouveau groupe, il se forme en ce moment dans le monde le "pont d'âmes et de serviteurs" qui rendra possible la fusion de la Hiérarchie intérieure et subjective des âmes et du monde extérieur de l'humanité. Cela constituera une véritable fusion, ou un véritable mélange, et marquera l'initiation de la famille humaine grâce aux réalisations des pionniers les plus avancés. C'est là le véritable "mariage dans les Cieux" dont parle la mystique chrétienne ; le résultat de cette fusion sera la manifestation du cinquième règne de la nature, le royaume de Dieu. Dans l'histoire du passé de la race, un grand événement se produisit qui amena la manifestation du quatrième règne de la nature, le règne humain. Nous nous trouvons maintenant à la veille d'un événement semblable mais d'une importance encore plus grande, l'apparition du cinquième règne, résultat des activités planifiées du Nouveau Groupe des

Serviteurs du Monde travaillant en collaboration avec la Hiérarchie des âmes devenues parfaites, sous la direction du Christ Lui-même. Cela instaurera le Nouvel Age au cours duquel cinq règnes de la nature seront reconnus comme existant côte à côte sur la terre. (5-31/2)

 3.

 C'est des Etats-Unis d'Amérique que l'enseignement doit parvenir.

Mais l'Europe représente le champ d'éducation du monde en ce qui concerne les idées relatives à la véritable unité mondiale et à la sage représentation du Plan. C'est de ce continent que peut se répandre l'inspiration vers l'Est et vers l'Ouest.

 Avancez dans cette tâche avec courage et sans impression de tension.

Joignez les sages méthodes des organisations présentes, à la vision de genre de travail plus nouveau. Vous êtes engagés dans une tâche spirituelle ; ses buts sont éducatifs et visent à répandre les principes qui doivent gouverner le monde vivant et les attitudes du monde au cours du Nouvel Age qui est proche. En présentant le travail que peut accomplir le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, on peut indiquer certains programmes bien déterminés et immédiatement possibles, tel que l'éducation de l'opinion publique relativement au principe de non séparativité. Mais pour le faire, cela demandera bien des méditations et beaucoup de clairvoyantes réflexions… Ce sont les disciples et les travailleurs occidentaux, et non moi, votre frère oriental, qui doivent décider des techniques à suivre et des méthodes à employer pour éveiller l'intérêt et susciter l'aide nécessaire. Je ne peux que stimuler en votre âme une perception plus claire, une vision plus sage, une compréhension plus vraie et une planification plus appropriée. Le reste du travail et la matérialisation du projet repose entre vos mains et entre les mains de ceux qui répondent aux idées présentées. (5-161/2)

 4.

… La stimulation du travail du Nouveau groupe des serviteurs du monde, cherchant à préparer l'humanité à la réapparition du Christ. Ce travail de préparation est le stimulant majeur sous-jacent à tout ce que je fais, et ce fut la raison première de la formation du groupe au début de ce siècle. Des pionniers de ce groupe apparurent au dix-neuvième siècle, mais l'organisation, telle qu'elle existe maintenant, est relativement récente. …

 Il est nécessaire que vous parveniez à une vision plus large de ce qu'a entrepris ce groupe, car autrement votre travail de méditation sera une entrave et non une aide. La tâche du groupe des serviteurs du monde n'est pas de répandre l'information ésotérique ou occulte. Afin de préparer le monde des hommes à la réapparition du Christ, il faut satisfaire les besoins des nombreux degrés de l'ordre social ; il faut prendre contact avec des groupes mondiaux de toutes sortes. En conséquence, une grande partie du travail à accomplir concernera l'économie et consistera à nourrir correctement et à promouvoir une vraie sécurité pour les millions d'individus qui ne s'intéresseront pas aux questions ésotériques avant plusieurs vies. La réforme des Eglises des nombreuses religions mondiales est un autre aspect du même travail, travail qui n'exige pas d'information occulte, mais qui doit instaurer le bon sens et les idées progressistes en théologie, et mettre l'accent sur les valeurs spirituelles. Les régimes politiques devront être orientés les uns vers les autres ; le plan divin n'a jamais prévu que toutes les nations et toutes les races se conforment à quelque idéologie politique standard, ou soient réduites à un mode de gouvernement uniforme. Les nations sont différentes ; elles ont différentes cultures et traditions ; elles peuvent fonctionner convenablement sous des gouvernements variés et distincts ; néanmoins, elles peuvent en même temps parvenir à l'unité de dessein, basée sur un désir sincère d'assurer l'intérêt véritable et le progrès des hommes en tout lieu.

Dans toutes les sphères de la pensée et de l'activité humaines, le Nouveau groupe des serviteurs du monde joue un rôle éminent. Au coeur même de ce groupe aux dimensions mondiales, se trouvent ceux qui sont dans les Ashrams des Maîtres – comme certains d'entre vous – ou bien à la périphérie, ou encore dans la sphère d'influence de ces Ashrams. Leur tâche est, pour une large part, méditative, et exécutée afin d'influencer le mental des membres du groupe qui ne sont pas encore en contact avec un Ashram ; ils travaillent ainsi pour des raisons fondamentales de rayon, d'humanité ; tous les membres de ce genre sont plus ou moins sous la domination du rayon de leur âme. Celui-ci affecte nettement les divers champs de service. Ce sont les domaines de pensée de la famille humaine dans lesquels il faut faire progresser la préparation à la venue du Christ. En général, cette activité n'est pas associée à l'aspect ésotérique ou recherche de la vérité, mais strictement à l'aspect de l'amélioration des relations humaines. Le Christ lui-même, il y a deux mille ans, a essayé de donner l'exemple de ce mode d'activité secourable ; il garda l'enseignement ésotérique pour le petit nombre, le très petit nombre de personnes qui pouvaient commencer à comprendre, mais s'adressa aux masses sous l'angle du bon sens et de l'aide sur le plan physique. Gardez toujours ceci à l'esprit. (6-231/3)

 6.

 L'Objectif principal du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est, et a toujours été, le rassemblement de tous les hommes de bonne volonté de tous ceux qui sont réceptifs à l'énergie de la divine volonté-de-bien.

Leur travail peut à présent devenir plus créateur et plus constructif, grâce à l'Association de l'Avatar de la Synthèse et du Christ. Leur tâche est d'initier la Nouvelle Ere ; pendant cet Age Nouveau, les Cinq règnes de la nature seront tous des Créateurs et commenceront à fonctionner comme un tout. Leurs fonctions et leurs activités se répartissent comme suit :

 a. La Création d'une synthèse ou unité humaine qui conduira à la reconnaissance universelle d'une humanité, grâce à l'établissement de justes rapports humains.

 b. L'établissement de justes rapports avec les règnes inférieurs, conduisant à la reconnaissance universelle d'Un Monde.

 c. L'établissement du Royaume de Dieu, la Hiérarchie spirituelle de notre Planète, ouvertement manifesté sur la terre, conduisant ainsi à la reconnaissance universelle que "les fils des hommes sont Un." (8-78)

 7.

 Cette science du Contact gouverne les relations dans notre vie planétaire entière et inclut, par exemple, le rapport établi entre l'humanité et les animaux domestiques. Ces animaux sont à leur propre règne ce que le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est à l'humanité. Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est le pont, ou mode de communication, entre la Hiérarchie – cinquième règne – et l'humanité – quatrième règne – selon le plan divin actuel ; les animaux domestiques remplissent donc une fonction analogue entre l'humanité – quatrième règne – et le règne animal – troisième règne. Ces analogies sont souvent de fertiles champs d'illumination. (11-68)

 8.

 … C'est le but consistant à offrir un centre de lumière et à présenter la vision au monde des hommes. Que cela ne soit jamais oublié ; puisse le nouveau groupe des serviteurs du monde réaliser sa mission et reconnaître ce que l'humanité attend de lui ! Qu'est-elle en droit d'attendre ? Permettez-moi d'énumérer ces facteurs, puis de vous demander de les adopter en toute simplicité et d'entreprendre l'action nécessaire.

 1. Recevoir et transmettre l'illumination venue du royaume des âmes.

 2. Recevoir l'inspiration de la Hiérarchie et, en conséquence, se mettre à inspirer.

 3. Présenter la vision du Plan aux yeux des hommes, car "là où il n'y a pas de vision les hommes périssent".

 4. Agir en tant que groupe intermédiaire entre la Hiérarchie et l'humanité, recevant lumière et puissance, puis les utilisant tous deux sous l'inspiration de l'amour, pour construire le monde nouveau de demain.

 5. Travailler en Poissons, illuminé par le Taureau, partiellement réceptif à l'impulsion du Verseau venant de la Hiérarchie.

 Ce ne sont pas seulement des objectifs individuels, mais le but du groupe tout entier. Tous ceux qui répondent à la force donneuse de vie du Verseau et à la force donneuse de lumière du Taureau, peuvent travailler et travailleront dans le nouveau groupe des serviteurs du monde, même s'ils n'ont aucune connaissance occulte, et n'ont jamais entendu parler de leurs compagnons de travail sous cette appellation. Ne l'oubliez pas. (18-232/3)

 k) Activités et techniques

 1.

 Les buts et les idéaux du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde doivent également être présentés constamment et clairement au public qui pense. C'est aux serviteurs associés qu'il appartient de décider des formes dans lesquelles cela doit être fait et des moyens à utiliser. L'attention doit être appelée sur les activités qui sont d'une manière évidente en conformité avec le Plan, et le travail comme les programmes des Serviteurs du Monde, où qu'ils se trouvent, doivent être rendus publics et aidés. Pour ce faire, il faut que nous associions une action sage et délibérée à la rapidité, en raison de l'urgence de la crise. Ceux dont le rôle sera de coopérer et d'aider apparaîtront, mais notre perception spirituelle doit être vigilante afin de les reconnaître. Ils doivent provoquer cette reconnaissance, tout d'abord, par leur idéalisme spirituel et, secondement, dans le domaine du travail, par leur efficacité et leur capacité. Il est essentiel qu'ils possèdent, autant que possible, les qualités de perception intuitive et spirituelle, mais il est également indispensable qu'ils possèdent une expérience pratique et une formation suffisante dans l'art de façonner l'opinion publique, dans la diffusion des idées et dans la compréhension des relations humaines dans les différents champs de l'expression humaine.

Grâce à une juste activité intérieure et à une sage direction, le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde répondra de plus en plus aux nouvelles idées et croîtra en force, en optimisme, en rapports internes et en effets réciproques. Il doit devenir et il deviendra un corps uni et fort dans le monde extérieur…

 Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde a la tâche immédiate de pouvoir façonner les idées des hommes pour les changements nécessaires de pensée et pour les nouvelles techniques de travail à travers le monde entier. Pour ce faire, il faut qu'il y ait une explication des idées se trouvant derrière le groupe et une claire déclaration relative aux parties du Plan qui sont d'application immédiate. Il doit y avoir un accent fermement placé sur la réalité de ce qui est intérieur et subjectif (le monde des valeurs véritables) et sur le pouvoir dynamique des idées qui dirigent tout ce qui advient dans chacune des nations troublées d'aujourd'hui. Ce qui se passe dans le monde aujourd'hui est l'élaboration des idées. En ce qui concerne la technique à employer, on peut brièvement signaler certains contrastes.

 Actuellement, toutes les nations sont absorbées par l'imposition de quelque idée, ou groupe d'idées, sur leurs propres populations. Il semble aux chefs, quelque éclairés qu'ils puissent être, que l'emploi de la force, sous une forme ou sous une autre, est nécessaire ainsi que le recours à la contrainte. Ce doit être nécessairement le cas lorsque le facteur temps est faussement interprété. Les chefs estiment que le bien du peuple dans son ensemble l'emporte de très loin sur tout ce qui peut advenir temporairement à des individus ou de petits groupes. Dans le travail du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, l'élément temps sera mieux compris et la tâche sera poursuivie avec autant de rapidité que possible, mais cependant sans contrainte mentale ou physique. La pose de fondations appropriées et la promulgation de justes principes sont d'une énorme importance et doivent être assurées, mais il ne doit pas y avoir d'accent placé d'une façon indue sur l'enrégimentation à un moment donné des pensées des hommes. Avec soin, avec prévision, avec prévoyance et avec habileté, il faut préparer le terrain et les arguments devant être avancés pour entretenir la bonne volonté, faire croître et répandre la fraternité à une échelle internationale.

 Théoriquement, l'idéal de fraternité a été présenté par de nombreuses organisations, par de nombreuses fraternités et de nombreux groupements théosophiques ; mais ceux qui ont promulgué cette idée de fraternité dans ces diverses organisations sont eux-mêmes trop séparatifs et sectaires pour poursuivre la tâche d'une manière constructive… la matérialisation des idées qui, jusqu'à présent, sont restées théoriques, est la fonction primordiale du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Il faut qu'ils dépouillent toute cette théorie de ses éléments sentimentaux, idéalistes et d'aspiration mystique et qu'ils la présentent au public comme un facteur concret et démontré.

 Ils doivent mettre l'accent sur l'expression de bonne volonté et d'accomplissement de la loi d'amour, et non pas sur l'affiliation à des organisations accompagnées de leurs étiquettes et de leurs doctrines. Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde ne doit pas être lié par toutes ces choses, car l'oeuvre s'écraserait sur les rocs anciens des doctrines et des organisations. Les Membres du Nouveau Groupe doivent rester liés ensemble d'une manière assez lâche par leur bonne volonté mutuelle et par l'unanimité de leurs objectifs qu'ils expriment sans distinction de frontières nationales, de différences raciales et sans préjugés religieux. Le Groupe doit mettre le poids de son influence à la disposition de tout mouvement qui lutte pour surmonter des différences et qui poursuit des buts similaires aux siens. Ses membres cautionneront, aideront et stimuleront de nombreuses entreprises qui travaillent pour la compréhension et la synthèse internationales, et expriment les interprétations religieuses qui enseignent l'esprit d'unité.

Le pouvoir que détiendra un jour le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde proviendra de deux sources. D'abord le centre intérieur ou le gouvernement mondial subjectif dont les membres sont responsables de la diffusion des idéaux et des idées qui ont conduit l'humanité en avant au cours des âges. Ce centre intérieur a toujours existé et les grands chefs de la race, dans chaque domaine, ont été en rapport avec lui. Les grands idéalistes et les travailleurs du monde (tels que le Christ et son frère éminent le Bouddha, et les autres travailleurs moins importants tels que Platon, Spinoza, Abraham Lincoln ou Florence Nightingale) ont tous été associés à ce centre. La gamme des associés du centre est immense et les catégories auxquelles ils appartiennent sont nombreuses, mais tous se sont distingués par un travail désintéressé en vue de l'amélioration des conditions d'existence des hommes et par leur amour pour leurs compagnons. Tous cependant ont puisé leur lumière et leur inspiration de ce point central et de ce foyer. Les membres de ce gouvernement peuvent, soit vivre dans des corps physiques, soit être désincarnés. Je présume évidemment que parmi ceux qui lisent ces pages il se trouve des gens qui croient en l'immortalité, c'est-à-dire en la perpétuation de l'âme consciente en quelque dimension. Ces grandes âmes se distinguent essentiellement par le fait qu'elles ne croient pas à la limitation du mental et qu'elles sont si inclusives que pour elles il n'existe aucune distinction raciale ni aucune différence religieuse.

 La seconde source, d'où le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde tirera son pouvoir, sera constituée par les hommes de bonne volonté se trouvant dans le monde à n'importe quel moment. Ils seront capables de mettre en action n'importe quand le poids si considérable de leurs idées et une opinion publique d'une telle importance qu'ils seront, en définitive, en mesure d'influencer nettement les affaires du monde. Un de leurs rôles sera de mettre en rapport entre eux les hommes ayant des idéaux similaires et aussi de diriger et de stimuler leurs efforts.

 La connaissance de ces idéaux sera répandue partout, face à l'opposition et à la méfiance ; les vérités doivent être exprimées dans toutes les langues possibles et par tous les moyens disponibles, et tous les gens prêts à le faire doivent être utilisés pour les diffuser. Aucun effort ne devrait être épargné en ce moment et pendant les années qui viennent. Ce travail doit tout d'abord être entrepris par l'intermédiaire d'une information écrite, et plus tard, lorsque les gens déjà formés seront disponibles, par l'intermédiaire de la parole. Il doit y avoir synthèse des efforts, et élimination des aspects du travail qui sont inutiles ou ont un caractère personnel.

 Les Membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde apprennent surtout par l'oreille et grâce à une soigneuse attention qui provient d'une attitude intérieure d'écoute constante. Ils développent la perception spirituelle qui est latente mais non utilisée chez les gens moyens. Ils ont à saisir les nouveaux Mots de Pouvoir quand ceux-ci émergent du centre de lumière et de force spirituelle dans le monde et, en même temps, ils doivent être attentifs à la plainte de l'humanité qui fait entendre ses espérances, ses aspirations et ses désirs les plus élevés.

L'attitude d'attention et d'ajustement subséquent et rapide aux ordres reçus de l'intérieur est caractéristique du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. (15-660/5)

 2.

 Il serait bon maintenant d'indiquer trois des fonctions de ce Nouveau Groupe, de manière que nous ayons une image précise du travail qui doit être accompli au cours des années à venir. Ce travail est destiné :

 1. A amener une compensation des forces présentes dans le monde d'aujourd'hui et qui sont responsables de l'agitation et du chaos existant partout, de façon à ce que, pour la race, il devienne possible de regagner le point d'équilibre.

 2. A agir en tant qu'interprètes des nouvelles attitudes et des nouvelles activités qui doivent finalement diriger les hommes durant le Nouvel Age.

 3. A amener la synthèse et l'unification ultimes des hommes de bonne volonté et de compréhension en un corps unique et cohérent. Les nombreuses personnes qui travaillent d'une façon isolée dans les divers domaines de l'activité humaine (politique, religieux, scientifique et économique) doivent être mises en contact les unes avec les autres et ainsi amenées à comprendre leur unité essentielle.

 Le but majeur de tous ceux qui sont associés au Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est de faire sortir l'ordre du chaos et de résoudre les problèmes de la vie moderne de nature très diverse, par une certaine forme de stabilité. Les hommes auraient alors le temps de procéder aux ajustements nécessaires, de réfléchir et de parvenir à des conclusions vitales et d'instaurer une période de calme relatif au cours de laquelle pourraient être aménagées de nouvelles façons de vie, de manière à ce que les questions plus importantes puissent être perçues et révélées. (15-668/9)

 3. 

En ce qui concerne le travail en commun exigé, je ne puis qu'indiquer les genres suivants d'activité et c'est à vous de les adopter, si vous le désirez, ou de permettre aux autres de le faire :

 1. Découvrez les hommes et les femmes de bonne volonté. Vous ne les reconnaîtrez pas si vous êtes remplis de préjugés raciaux, nationaux ou religieux.

 2. Mettez ces personnes en contact avec les Groupes de Service de la région où elles vivent.

 3. Enseignez-leur les idées suivantes :

 a. Les principes de bonne volonté et les moyens et les méthodes de leur véritable expression dans la vie journalière.

 b. La nécessité pour elles d'être actives, pratiques et positives dans leur travail de diffusion de la bonne volonté dans le monde.

 c. Les avantages de l'établissement de listes d'adresses de ceux qui voient la vie de l'angle des valeurs spirituelles et qui cherchent à construire pour l'avenir.

 4. Les autorités de toutes les nations doivent être tenues au courant de vos activités, de façon qu'elles soient conscientes de tout ce que vous cherchez à faire et puissent, par conséquent, comprendre qu'il n'y a rien de subversif dans les activités que vous projetez et rien qui n'ait en soi les germes de troubles pour aucun dirigeant ou aucun gouvernement national.

 5. Restez constamment en contact avec les Groupes de Service et usez de précaution dans le choix de ceux qui représentent le travail que vous tous avez entrepris.

 6. Veillez avec soin au comportement des groupes de méditation ; que rien dans leurs activités ne puisse être considéré comme étant secret ou ne puisse les faire soupçonner d'être des organisations secrètes. Ils ne le sont pas. Le caractère "non secret" doit être mis en lumière dans tout ce qui concerne le travail.

 7. En ce qui concerne l'utilisation de la presse et de la radio, allez de l'avant aussi activement et sérieusement que possible pour préparer le travail prévu pour 1942 et faites-le en un grand effort en commun. C'est sur ces deux moyens qu'il faut mettre l'accent, car c'est par eux que la majorité des êtres humains seront touchés.

 8. Que chaque Pleine Lune de Wesak soit une période d'effort intense, précédé d'une préparation et d'une purification personnelles ; mettez l'accent avec force sur :

 a. Le jaillissement de la sensibilité à l'impression intérieure spirituelle, provenant de la Hiérarchie et du Groupe.

 b. L'acquisition d'une appréciation intelligente des mesures à prendre pendant les douze mois à venir, et l'établissement de plans bien étudiés de façon à ce qu'ils puissent en fait se matérialiser.

 c. La distribution appropriée de votre temps et de vos ressources, de façon que vous deveniez des travailleurs actifs pour la cause de la bonne volonté.

 d. L'effort de coopérer avec tout ce qui est fait dans ces directions, ce qui comporte la découverte de tous les groupes et de toutes les personnes travaillant vers des objectifs similaires.

 e. La submersion de vos intérêts temporaires pour le bien du tout et par amour de l'humanité.

 Je n'en dirai pas plus maintenant. J'ai cherché à indiquer ce qui devrait être possible. Si on suit mes suggestions et si le travail est poursuivi d'une façon diligente, tout indique que le travail de la Hiérarchie et du Christ se trouvera immensément accéléré. La nécessité et l'opportunité demandent une juste compréhension, et elles demandent aussi une joyeuse coopération et le sacrifice de vous-mêmes, de votre temps et de votre argent, dans la tentative de rendre notre travail possible. (15-748/50)

 l) Dangers à éviter par le groupe

 

Il ne faut pas oublier, tout d'abord, que beaucoup de personnes appartenant à bien des races et ayant des points de vue religieux différents constituent une partie, consciente ou inconsciente, de ce groupe. Certaines d'entre elles sont si près du Plan que la clarté de leur vision et leur compréhension de celui-ci sont très réelles. Ces gens-là savent. Ils ont cependant besoin de se sentir très sûrs d'accomplir, sous le rapport du temps, la chose appropriée. L'habileté dans l'action est leur principal problème et non pas la fidélité de perception. D'autres ne se trouvent pas aussi près du Plan et le connaissent seulement d'une façon vague. Ce sont des âmes consacrées et dédiées à leur travail, mais l'ambition personnelle, les préjugés nationaux et religieux dominent encore leur esprit, leurs réactions et leurs habitudes de langage. Ils sont parfois irrités du fait que d'autres, appartenant à des races, des traditions et des religions différentes, puissent être aussi près du Plan et des Gardiens du Plan qu'ils le sont. Ils mettent en question l'autorité de certains dans le Nouveau Groupe des

Serviteurs du Monde et parfois travaillent d'une façon destructive à l'égard de disciples se trouvant dans les mêmes domaines d'activité qu'eux-mêmes. Il ne doit pas en être ainsi. Il n'y a pas aujourd'hui de temps à perdre à des choses aussi insignifiantes que le prestige personnel ou l'insistance en faveur d'une organisation aux dépens d'une autre, ou la prétendue priorité d'un enseignement ou d'un autre. Ce sont là des choses qui n'ont pas d'importance mais qui gênent. Ce qui importe en ce moment, c'est une attitude d'union qui peut être prise par tous les hommes de bonne volonté dans le monde au cours des années à venir, de façon à changer le cours des affaires humaines, à éviter une catastrophe possible et à instaurer l'ère de l'unité, de la paix et de l'abondance. Les ambitions personnelles doivent disparaître. Les désirs personnels, la défense personnelle ou l'autorité personnelle n'ont pas place dans les rangs du Nouveau Croupe des Serviteurs du Monde. Quel bien peut-on stimuler dans le monde si

ceux qui l'enseignent se battent entre eux ? Comment le Plan des Grands Etres peut-il progresser, et comment la direction du monde peut-elle passer aux mains de ceux qui ont un objectif spirituel déterminé s'ils se querellent pour des places, des situations et des préséances ? Les personnalités ne comptent pas et seules les âmes ont le pouvoir.

 Par conséquent, nous tous qui appartenons au Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, ou qui répondons au message de bonne volonté, sacrifions nos différences personnelles, nos interprétations mesquines et nos ambitions égoïstes sur l'autel du service mondial et des amitiés. Ainsi, nous pouvons offrir aux Gardiens du Plan un instrument qu'Ils peuvent librement utiliser.

 Un autre danger peut surgir si un accent exagéré est placé sur l'aspect organisation du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Il ne faut jamais oublier qu'il ne s'agit nullement ici d'une organisation ordinaire, telle qu'on en trouve généralement dans le monde. Le groupe est un organisme, non une organisation. Ce n'est pas un groupe de propagande, tel que ce terme est ordinairement compris. Il n'est pas intéressé par la politique, la religion ou la situation sociale. Son travail est l'éducation de l'être humain et l'expansion de la conscience humaine, de façon à ce que les idées plus récentes et plus exactes puissent être saisies. Son rôle est la diffusion du message de bonne volonté internationale et d'unité religieuse.

Les Membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde sont avant tout des interprètes. Qu'ils puissent avoir des situations et des positions élevées, qu'ils puissent être puissants et influents, qu'ils puissent travailler par l'intermédiaire de mots énoncés ou imprimés, qu'ils puissent utiliser tous les moyens possibles que le cerveau et l'argent peuvent mettre à leur service, et qu'ils puissent faire preuve de la plus haute habileté dans leurs agissements, tout cela sera exact si les choses progressent comme elles le doivent ; mais ce ne sont que des moyens pour parvenir à un but : provoquer dans le monde entier la bonne volonté, la compréhension intelligente et aimante, l'unité, la paix et l'abondance. (15-665/7)

 m) Entraînement des serviteurs

 1.

 Ce programme exigera de la patience et beaucoup de travail de coopération. Il faut découvrir les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde par leur réaction à ces idéaux ; il faut les former aux nouvelles lignes de conduite et les entraîner à la technique mentale juste, à l'action qui n'est pas agressive et à l'élimination des antagonismes de tous genres. Il faut leur enseigner la manière par laquelle les idéaux fondamentaux d'unité mondiale, de synthèse économique et de coopération entre les religions devront être exprimés et atteints. La loi d'Amour exprimée intelligemment doit s'appliquer à tous les rapports humains.

 Il faut que l'on procède aussi rapidement que possible à ce travail d'éducation des hommes et des femmes de bonne volonté dans le monde.

Toutefois, le travail doit être poursuivi sans nullement contrevenir à l'harmonie. Il ne faut en aucune façon intervenir dans le choix et les programmes ni déprécier les gouvernements nationaux, quels qu'ils soient.

Aucune activité politique ne doit être poursuivie au nom du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Une semblable activité continuerait les anciennes méthodes et perpétuerait les anciennes haines. Il ne doit y avoir aucune attaque contre des partis ou des groupes quelconques, aucune critique contre les activités nationales ou des chefs quelconques. De telles vieilles méthodes ont été pratiquées pendant longtemps et elles ont échoué pour instaurer la paix sur la terre. Les Membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, et ceux qui leur sont associés, ne soutiennent aucun parti et ne sont pour ou contre aucun groupe ou forme de direction. C'est pour eux une attitude impérative. Ils ne disposent ni de temps, ni d'énergie, ni d'argent pour des attaques ou des contre-attaques. Et cependant, leur attitude n'est pas celle d'une "non-résistance passive". Ils sont occupés à équilibrer les forces mondiales et à stimuler la croissance de ce groupe d'hommes qui soutiennent la bonne volonté, la compréhension et la fraternité. (15-674)

 2.

 On n'enseignera pas un vain pacifisme. Il ne s'agit pas d'un rêve mystique suivant lequel on attend que Dieu agisse, d'un rêve qui compte sur l'avenir pour arranger les choses. Il ne s'agit pas d'une idée creuse, sans application possible. Il s'agit du plan pour le développement d'un groupe de personnes provenant de toutes les nations, formées dans l'esprit de bonne volonté et qui possèdent une compréhension si claire des principes qui doivent gouverner les relations humaines dans les affaires du monde qu'elles peuvent puissamment opérer dans le domaine de la paix et de la compréhension humaines. C'est un processus d'éducation méthodique. Par ce processus, des hommes et des femmes doivent, en tous lieux, être formés à vivre comme des interprètes de bonne volonté dans chaque secteur de l'existence, car la puissance d'une bonne volonté intelligente à régler les difficultés dans chaque secteur des affaires humaines est incroyablement grande. Mais jusqu'à présent, l'esprit de bonne volonté n'a pas encore été développé et appliqué intelligemment. Des milliers d'hommes et de femmes à travers le monde sont prêts aujourd'hui à recevoir cette formation et à être mis en rapport pour coopérer afin qu'il y ait finalement une unité d'effort pour la cause de la paix et des relations harmonieuses. Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde cherche à découvrir ces personnes et à les unir en un groupe cohérent. (15-676)

 3.

 Les hommes et les femmes de bonne volonté qui acceptent d'écouter, de réfléchir et de travailler doivent être trouvés et contactés dans chaque pays.

 Ces hommes et ces femmes de bonne volonté doivent être soumis à un entraînement intensif. Cela doit être effectué au moyen de brochures imprimées, de contacts personnels et par correspondance ; au moyen de conférences et de discussions et finalement, si possible, au moyen de quelque périodique qui sera littéralement l'organe du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Il transmettra des informations relatives aux activités qui stimulent la bonne volonté, la compréhension internationale, l'éducation dans le monde et les réalisations scientifiques.

 A l'expiration de cette période, il devrait y avoir un nombre assez grand de gens conscients de ces principes et de l'opportunité offerte pour qu'ils puissent commencer à exercer une influence bien déterminée sur la conscience publique. De cette façon, l'établissement de rapports avec la partie vraiment intelligente de l'humanité s'accomplira avec une rapidité croissante. L'éducation de ces penseurs doit être poursuivie par le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde conformément aux règles suivantes :

 1. Aucun mot ne doit être dit ou écrit qui puisse être considéré comme manifestant une prise de parti ou une attaque à l'égard d'un dirigeant, d'une forme de gouvernement ou d'une activité nationale. "La haine n'est pas arrêtée par la haine ; la haine est arrêtée par l'amour."

 2. Rien ne doit être publié par des brochures, des journaux, des circulaires ou des lettres qui puissent susciter l'antagonisme de la part de gouvernements, de partis politiques, d'experts économiques ou d'organisations religieuses. Ne doivent être exprimés que des principes d'application générale ; aucune prise de parti ne doit être tolérée.

 3. Aucune race, aucune nation ne doit être considérée (soit verbalement soit par écrit) comme ayant essentiellement une plus grande importance que d'autres races ou d'autres nations. L'accent doit être mis sur l'humanité considérée comme un tout. Et cependant ceux qui pensent différemment ne doivent pas être les objets d'attaques. Les haines raciales, les différences religieuses, les ambitions nationales doivent être ignorées par ce troisième groupe d'équilibre, le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde.

 4. Les Membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde ne doivent jamais s'identifier à aucune propagande politique, religieuse ou sociale. Une semblable propagande a des effets séparatifs ; elle alimente les divisions et les haines. Certains Serviteurs du Monde et certains hommes de bonne volonté peuvent être eux-mêmes membres d'organisations politiques, religieuses ou autres, engagées dans des activités dont la nature provoque des divisions. Cela peut se produire du fait de tendances passées ou par une discipline nationale imposée, par l'hérédité ou par la force des circonstances. Quand des hommes de bonne volonté se trouvent dans une situation semblable, ils peuvent s'abstenir de fomenter la haine et de prendre une part active à une propagande agressive ; ils peuvent considérer leur position comme leur permettant, dans des conditions difficiles, de promouvoir le thème de la fraternité en vivant dans un esprit fraternel et d'exprimer la compréhension et l'amour.

 5. Des Groupes de Service doivent être organisés assidûment dans tous les pays. Il en existe déjà un certain nombre. Leurs objectifs sont les suivants :

 a. Apprendre aux gens du pays où se trouvent ces Groupes à servir, à savoir produire des efforts avec bonté et à agir sans esprit d'agression. Une innocuité positive sera inculquée, ce qui n'exclut nullement une activité intense et intelligente, ainsi que la diffusion des idéaux qui conduisent à une mutuelle compréhension et finalement à l'unité, la paix et l'abondance.

 b. Pourvoir chaque pays et finalement chaque ville d'un bureau central où seraient disponibles des informations relatives aux activités des hommes et des femmes de bonne volonté à travers le monde et à des organisations, groupements et partis qui travaillent suivant les principes de la compréhension internationale, de la coopération réciproque, de l'unité religieuse et de l'interdépendance économique. Ainsi, bien des personnes trouveront ceux qui coopéreront avec elles dans leur entreprise particulière de promouvoir la paix du monde. Ce qui s'accomplit suivant ces principes dans le monde aujourd'hui peut ainsi être synthétisé et étudié.

 c. Mettre en rapport les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde et leurs associés au moyen de la similitude d'idée et de vision, de façon que dans chaque pays et chaque ville importante les Serviteurs du Monde puissent trouver ceux dont les buts sont les mêmes que les leurs et qui sont consacrés au même service et aux mêmes activités. On enseignera le même langage de fraternité et de bonté, et on promouvra de cette façon une confiance réciproque et un esprit d'optimisme.

 d. Relever et étudier le travail et les idéaux de tous les groupes qui affirment avoir un programme international tendant à résoudre les différences dans le monde et les querelles nationales, à travailler pour une meilleure compréhension entre les races et à mettre fin aux distinctions religieuses et aux guerres de classes. On fera une étude de leurs techniques et de leurs méthodes de travail. Lorsque l'on constatera que ces groupes poursuivent des buts qui sont vraiment spirituels et conduisent à l'harmonie, qu'ils travaillent vraiment à réduire les différences et qu'ils sont placés sous la direction d'hommes de bonne volonté, alors on leur proposera de coopérer avec eux. De tels groupes existent à l'heure actuelle.

 6. Aucun caractère secret ne doit être permis dans le travail du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Les sociétés secrètes sont des organisations qui suscitent toujours l'attaque et la suspicion. … Les Membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde doivent être encouragés à approcher ceux qui occupent des positions élevées dans les milieux gouvernementaux et ecclésiastiques, et à les éclairer en ce qui concerne les objectifs du groupe.

 … Les concepts initiaux doivent être appliqués dans leur pureté essentielle ; le processus d'éducation du public doit être poursuivi avec diligence et avec tact. Il convient de veiller avec sagesse à éviter tout ce qui suscite l'antagonisme, la critique et la haine. Le pouvoir d'un tel groupe, travaillant de cette manière, sera énorme. Il peut obtenir des résultats étonnants. Ce n'est pas là une promesse vaine ; mais tout dépend de la préservation des concepts initiaux et de la ferme pratique de la bonne volonté. (15-679/83)

 4.

 C'est au sein du nouveau groupe des serviteurs du monde, qu'à notre époque de l'histoire mondiale, les disciples nécessaires aux ashrams des Maîtres sont entraînés. C'est une expérience nouvelle que risque la Hiérarchie. C'est aussi dans ce groupe que les disciples acceptés apprennent à travailler de la même manière que la Hiérarchie. La Hiérarchie travaille dans le champ mondial de la vie humaine ; le nouveau groupe des serviteurs du monde offre au jeune disciple un champ semblable. C'est aussi vers ce groupe que convergent parfois les initiés des divers ashrams, afin d'étudier la nature et la qualité des disciples qui sont engagés dans le sauvetage du monde, car c'est par l'intermédiaire de ces disciples que la Hiérarchie exécute ses plans. Les initiés font le principal de leur travail sur les niveaux du mental et dans les coulisses et à cause de cela leur puissance est grande. Il en est ainsi, en particulier, de ceux qui ont pris la troisième initiation. Un certain pourcentage d'entre eux, néanmoins, sont actifs dans la vie courante. (18-230)

 5.

 Non seulement la manière individuelle d'aborder la Hiérarchie a été remplacée par une approche de groupe, mais on s'aperçoit maintenant qu'il est possible de rendre l'entraînement objectif et exotérique, dans une certaine mesure. D'où l'établissement du nouveau groupe des serviteurs du monde. C'est, au premier chef, un groupe qui, bien que travaillant sur le plan extérieur de la vie physique quotidienne, conserve une étroite intégration ashramique ; il fournit ainsi un champ de service aux disciples acceptés, cherchant à s'exprimer par le service ; il fournit aussi un point de ralliement à tous les aspirants déterminés, où ils peuvent être mis à l'épreuve, et où leur motivation et leur persévérance peuvent être jaugées, avant l'acceptation directe. Ceci est quelque peu nouveau car la responsabilité de la préparation des aspirants au discipulat accepté est mise sur les épaules du disciple engagé et éloigne cette responsabilité de l'attention immédiate du Maître qui accepte. Ce dernier est ainsi libéré et peut se tourner vers d'autres domaines de service. (18-239/40)

 n) La situation présente

 1.

 Quelle est donc la situation présente par rapport au groupe intégrant des mystiques ? Voilà quelques explications :

 Dans tous les pays d'Europe, aux Etats-Unis et dans certaines parties de l'Asie et de l'Afrique du Sud, se trouvent des disciples, en général inconnus du monde, qui pensent la vérité. Je demande votre attention sur cette expression. Les travailleurs les plus importants de ce nouveau groupe et ceux qui sont le plus près des Grands Etres sont ceux dont la pensée, dans la vie quotidienne, est orientée vers le nouvel idéal. Il est vrai que parfois leur vie de la pensée s'exprime en activités exotériques, mais ils vivent et travaillent dans le "lieu élevé et secret". Leur influence s'exerce silencieusement, calmement, et ils ne donnent aucune importance à leur personnalité, à leurs points de vue, à leurs idées ou à leurs propres méthodes de travail. Ils sont pleinement conscients de leurs limites, mais n'en sont pas gênés ; ils poursuivent leur travail qui est d'amener à la manifestation objective l'aspect de la vision qu'ils ont pour mission de donner vie et forme. Ils sont nécessairement cultivés, car, en ces temps de transition, difficiles, il est nécessaire d'avoir une large compréhension des conditions du monde et de ce qu'il se passe dans les divers pays. Ils n'ont pas de nationalité en ce sens qu'ils ne donnent pas une importance exclusive aux affaires et à la politique de leur propre pays. Ils sont équipés pour organiser lentement et régulièrement l'opinion publique qui libérera finalement l'homme de l'esprit sectaire religieux, du nationalisme étroit et des préjugés de race.

 Un à un, ici et là, ils se réunissent et réunissent autour d'eux ceux qui sont libérés des limitations traditionnelles dans le domaine politique, religieux et culturel. Les membres qui appartiennent au nouveau groupe de travailleurs spirituels organisent les âmes avancées en groupes destinés à introduire la nouvelle ère, celle de paix et de bonne volonté. Ces derniers ne sont encore que quelques milliers ; sur les quatre cents disciples acceptés qui travaillent actuellement dans le monde, 156 seulement ont les exigences nécessaires, c'est-à- dire l'activité mentale, pour faire partie de ce groupe en formation. Ils constituent le noyau de ce qui sera un jour la force dominante. Pendant les vingt-cinq prochaines années, leur influence deviendra assez forte pour retenir l'attention publique, pourvu que ceux qui ont eu la vision d'un puissant corps subjectif d'âmes pensantes puissent dire les mots nécessaires et présenter les concepts qui hâteront le travail d'intégration et mettront les membres de ce groupe en contact les uns avec les autres. Faites tous vos efforts pour que cela arrive et faites que ce message soit la note dominante et le motif du travail de vous tous où que vous vous trouviez. (4-416/8)

 2.

 

Le contraste prononcé des idées – tel, par exemple, le contraste entre le totalitarisme et la liberté démocratique de pensée (la liberté démocratique existe-t-elle réellement, mon frère ?) – oblige les hommes à penser, à réfléchir, à se poser des questions, à méditer.

 Le monde en est enrichi, et la famille humaine tout entière est en train de sortir d'un cycle prononcé de karma yoga pour entrer dans le nécessaire cycle de raja yoga. Elle passe d'une période d'activité non pensante à une période gouvernée par le mental illuminé. C'est l'illumination mentale qui est engendrée par l'activité de réflexion et de méditation de l'humanité dans son ensemble, et elle s'effectue sous la conduite du Nouveau groupe des serviteurs du monde, agissant sous l'impression hiérarchique. (6-219)

 3.

 "La clé des difficultés de l'humanité, convergeant dans les troubles économiques des deux cents dernières années et dans l'impasse théologique des églises orthodoxes, se trouve dans le fait qu'elle a pris sans donner, accepté sans partager, accaparé sans distribuer.

Cela implique la transgression d'une loi et a placé l'humanité dans une situation de coupable reconnu. La guerre est l'effroyable châtiment encouru par l'humanité pour son grand péché de séparativité. Les impressions transmises par la Hiérarchie ont été défigurées, appliquées à rebours et mal interprétées ; aussi la tâche du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est-elle de compenser ce mal."

 … Les hommes ne vivent pas selon les principes qu'ils connaissent déjà, ils ne pratiquent point ce qu'ils savent, ils court-circuitent la lumière, ils ne se disciplinent point. La convoitise et l'ambition déréglée les gouvernent et non la connaissance supérieure. (7-19/20)

 4.

 … L'humanité est malade et attend sa guérison. Celle-ci sera accomplie par le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde et par les hommes de bonne volonté aidés par la Hiérarchie, ce centre planétaire d'où seront tirées les énergies curatives. (17-663)

 5.

 Quel devrait donc être votre travail dans l'immédiat ? Je vais en tracer le programme, dans la limite du possible.

 La première chose est de renforcer les liens et d'établir fermement les rapports entre vous et tous ceux que vous reconnaissez comme étant des disciples possibles dans le nouveau groupe. Pour ce faire, cherchez à connaître l'activité des chefs de groupes dans divers pays : Suisse, Etats-Unis, Hollande, Allemagne, Grande-Bretagne. De leur réaction à la vision du type de travail de la nouvelle ère, vous pourrez prendre une décision temporaire. Observez-les dans leur travail. Notez quelle importance ils donnent à leur personnalité. Si leur activité semble gouvernée par l'ambition personnelle, si leur décision de travailler dans le groupe des mystiques est déterminée par le désir de nouveauté, ou parce qu'il leur donne la possibilité de se mettre en valeur, ou parce que leur imagination est stimulée ou parce que cela leur donne l'occasion de rassembler des gens autour d'eux, alors ne poursuivez pas, mais, gardant le silence, laissez le temps et la loi corriger leur attitude.

 Ensuite, soyez réceptifs à l'égard de ceux qui vous cherchent et semblent vibrer en harmonie avec vous. Quand je dis "vous", j'entends le groupe auquel vous appartenez tous subjectivement. Ceux qui vibrent ainsi avec votre âme viendront à vous si vous travaillez avec décision et si vous faites résonner la note de l'unité si clairement qu'ils n'auront aucun doute sur la sincérité de vos motifs et le désintéressement de votre activité.

Quelques-uns des "156" qui forment maintenant le noyau, vous seront alors connus et ils travailleront à l'unisson avec vous, même si ce n'est pas nécessairement dans votre champ d'action.

 L'image à garder présente à votre esprit est celle d'un vaste réseau de groupes qui travaillent dans différentes directions, mais qui ont tous, à leur tête ou à l'arrière-plan, travaillant en silence ou influençant par le contact de l'âme, un ou plusieurs membres du nouveau groupe qui se dessine lentement. Ces foyers, par lesquels la Hiérarchie tente à présent d'agir, sont unis télépathiquement alors que, exotériquement, ils doivent travailler avec la plus complète compréhension, gardant toujours une attitude de non intervention et laissant chacun complètement libre d'instruire son groupe comme il le juge bon. Les termes employés, les méthodes utilisées, les différentes personnes atteintes, les vérités enseignées, la discipline de vie mise en pratique, tout cela ne regarde personne d'autre que le disciple qui travaille.

 Les membres de ce groupe de la nouvelle ère auront certaines caractéristiques communes. Ils n'imposeront aucun dogme et n'attacheront pas d'importance à une doctrine particulière. Ils ne seront intéressés ni par une autorité personnelle, ni par une autorité traditionnelle, religieuse, scientifique, culturelle ou autre. Ils reconnaîtront qu'il puisse y avoir plusieurs manières d'approcher la réalité et que chacun sera libre de choisir la sienne. Aucune discipline ne sera imposée à leurs collaborateurs. Les idées d'une seule personne ou d'un chef sur le mode de vivre, d'agir, de méditer ou de manger, dans sa propre sphère d'activité, seront considérées comme d'importance relative. Les membres de ce nouveau Groupe travaillent ésotériquement avec les âmes ; ils ne s'occupent pas des détails de la vie personnelle des aspirants qu'ils cherchent à inspirer.

 Ces règles fondamentales serviront à éliminer beaucoup d'aspirants de ce nouveau groupe en voie de formation, car la tendance à imposer son propre point de vue indique le manque de compréhension. (4-418/9)

 o) Introduction dans le Nouvel Âge

 L'avenir est très prometteur, pourvu que l'homme apprenne les leçons du présent qui lui ont été clairement présentées ; il doit les accepter, comprendre clairement la nature de son problème et de la crise, avec ses nombreuses ramifications et ses diverses implications. …

 La formation lente et précise du Nouveau groupe des serviteurs du monde indique la crise. Ce groupe veille à l'introduction du nouvel âge ; il est présent aux douleurs d'enfantement de la civilisation nouvelle, à la manifestation d'une nouvelle race, d'une nouvelle culture et d'un point de vue mondial nouveau. Ce travail est nécessairement lent ; ceux qui sont plongés dans les problèmes et la souffrance trouvent difficile d'envisager l'avenir avec assurance, ou d'interpréter le présent avec clarté. (12-44/5)

 p) L'avenir du groupe

1.

 L'avenir de ce Groupe Mondial dépend de deux facteurs :

Premièrement, les disciples isolés qui travaillent dans tous les pays doivent être conscients de l'existence des uns et des autres et entrer en rapports télépathiques avec eux. Cela peut vous sembler une vision magnifique, mais peu pratique. Je vous assure qu'il n'en est rien.

L'établissement d'un tel rapport peut être lent, mais il est l'effet inévitable de la sensibilité croissante de toutes les âmes qui travaillent dans le monde.

La première indication en est la reconnaissance instinctive de ceux qui font partie de ce groupe quand ils se rencontrent. Cela, par une lueur éclatante, une étincelle électrique instantanée, la constatation d'une ressemblance de vision et d'objectif, le fait qu'une occasion se présente d'aider, de collaborer dans le travail auquel ils savent que tous deux s'intéressent.

 Les disciples actifs qui se rencontrent reconnaissent subitement l'affinité de leur travail et se trouvent d'accord sur la manière de collaborer.

Dans trente ans environ, les rapports entre les membres de ce groupe (si dispersés soient-ils dans le monde) seront si étroits qu'ils se rencontreront à un moment donné dans le lieu secret. …

 Ensuite, la capacité de garder le souvenir constant de la vie intérieure et de la vie extérieure, ce qui établira le contact entre les disciples de ce groupe ; c'est la continuité de conscience, faculté d'être pleinement conscient de tous les événements, dans toutes les sphères d'activité de l'être humain, vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

 On en est encore très loin. Pendant le sommeil, il n'y a aucune conscience réelle d'être. La vie du rêve est généralement pleine d'illusions comme toute expérience du psychisme inférieur. L'intérêt croissant pour les rêves, du point de vue psychologique et psychanalytique et la recherche de leur source sont les premières et faibles tentatives d'établir la continuité de conscience sur des bases réellement scientifiques. Il n'y a pas encore d'enregistrement conscient de l'activité mentale pendant les moments, par exemple, où l'émotivité est en jeu. De quoi s'occupe le mental, au cours d'une longue période de bouleversement émotif ? On ne peut répondre. Et pourtant nous savons que le corps mental a sa vie et ses lois. Et encore : quelles sont les activités de l'âme quand la personnalité est occupée exclusivement de ses propres affaires ? Vous est-il possible de visualiser une époque où le développement de la conscience aura atteint le stade dans lequel toutes les activités seront enregistrées par le cerveau ? Les hommes sont déjà conscients à la fois de leur activité sur le plan physique et de leur activité sur le plan émotif. C'est pour la plupart un état normal. S'il est possible d'enregistrer deux activités en même temps, pourquoi pas trois ou quatre ? C'est à cela que tend la race des hommes et les disciples qui travaillent seront les premiers à exprimer et démontrer cette continuité de la conscience.

 Ainsi les rapports télépathiques et la continuité de la conscience doivent se développer ; ils sont du reste en rapports étroits.

 J'ai indiqué le développement du disciple dans l'avenir immédiat ; qu'en sera-t-il du groupe ?

 Tout d'abord une période préliminaire d'émergence dans la conscience du public afin que sa présence soit sentie. Ce sera fait par une constante communication des nouveaux idéals ; l'accent sera toujours mis sur le fait de l'humanité Une. Ce sera le résultat de l'uniformité et de l'ampleur de la note que différents groupes font résonner. Pendant cette période, aucune action, aucun travail ne doit être fait avec hâte. Le développement du groupe et de ses idées sera lent, mais sûr. (4-421/5)

 2.

 Plus tard, à la suite des rapports télépathiques établis entre les membres du groupe et des rencontres dans des réunions, des groupes ésotériques et des écoles se formeront pour devenir plus rapidement aptes au service. Dans ces écoles de méditation, l'intensification de la vibration et les lois de l'univers de même que le juste usage de la couleur et du son seront enseignés. Toutefois, tout sera subordonné à l'idée de service et à l'élévation de l'humanité. Les écoles mentionnées dans les Lettres sur la Méditation Occulte apparaîtront plus tard. (4-427/8)

 q) Travail créateur

 Quel est donc le travail créateur face auquel se trouvent les ashrams de la Hiérarchie et les membres du Nouveau groupe des serviteurs du monde, travaillant de manière créatrice sous l'inspiration et sous l'impression de la Hiérarchie ? Il se divise en deux parties :

 1. Le travail consistant à faire sortir l'ordre du chaos.

 2. La tâche préparant la voie à la réapparition du Christ.

 Il y a beaucoup à faire pour changer les conditions, instituer des valeurs nouvelles et introduire une civilisation entièrement nouvelle, civilisation qui permettra l'extériorisation des ashrams, ou de la Hiérarchie, et donc une restitution du gouvernement hiérarchique et spirituel, tel qu'on l'a connu aux temps atlantéens. Mais cette fois sur une courbe beaucoup plus élevée de la spirale, avec la coopération intelligente et aussi la sage assistance de l'humanité, facteur qui était absent de cette civilisation antérieure. Lorsque ceci aura été traité, dans la méditation concentrée et réfléchie de l'aspirant, dans la méditation et la réflexion unifiées des nombreux groupes d'inclination spirituelle du monde d'aujourd'hui, lorsque le Nouveau groupe des serviteurs du monde et la Hiérarchie travailleront dans la plus étroite coopération, alors la visualisation et la projection de la civilisation souhaitée auront atteint un point très important et précis de précipitation. L'appel invocatoire de la Hiérarchie et du Nouveau groupe des serviteurs du monde sera alors si puissant qu'il suscitera une réponse de l'humanité ; un cycle d'organisation, de formation de plans et d'expression effective s'ensuivra. La réflexion, la méditation et la visualisation feront place à la pensée scientifique (qui est essentiellement méditation) et à l'activité nécessaire du plan physique. (6-218/9)

 r) Rythme cyclique du travail du nouveau groupe

 … Tous les processus créateurs suivent un rythme cyclique. Le rythme établi par le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est un cycle de trois ans et vous découvrirez que vous vous conformez à ce rythme. Un cycle semblable s'est terminé en mai 1936. … Gardez soigneusement ces dates à l'esprit et établissez en conséquence vos plans pour l'avenir ; vous travaillerez ainsi conformément à la loi et le long de lignes de moindre résistance. Que chacun des cycles de trois années se conforme au rythme de création.

 La première année, placez l'accent sur l'activité du principe se manifestant, utilisant ce qui apparaît et ce avec quoi vous devez travailler.

La seconde année, qu'apparaisse et que soit entendue la clarté et la qualité de la note devant être donnée par la forme se manifestant. La troisième année, derrière la forme et s'exprimant par la qualité, qu'émergent, afin que tous puissent les voir, l'existence et le travail de la vie inhérente. Gardez cela à l'esprit tandis que vous consolidez votre travail. La note-clé de la première année de travail est consolidation ; celle de la seconde année doit être expansion tandis que la note-clé de la troisième année doit être accomplissement d'un impact bien net sur la conscience du public et faisant résonner une note unique et claire, et en y insistant. Si vous gardez à l'esprit ce processus cyclique aucune erreur sérieuse ne sera commise… Il faut que le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde travaille dans ces cycles de trois ans et que soient posées les fondations des réalisations cycliques. Ce rythme cyclique vous libérera de la tension et pourtant permettra que les travailleurs du Groupe aient le sentiment qu'il ne peut y avoir d'échec. Il n'est pas possible d'accomplir un bon travail lorsqu'il existe un sentiment d'échec ou d'absence de résultats. (5-165)

 s) Le plan pour l'humanité

 1.

 La première chose qu'il faut comprendre est qu'il existe un Plan pour l'humanité et que ce Plan a toujours existé. Il a été exécuté grâce aux développements de l'évolution des âges passés et aussi grâce à l'élan spécial qui lui a été donné de temps à autre par les grands intuitifs et les éducateurs des races. Aujourd'hui, il existe un nombre suffisant d'hommes et de femmes dans le monde, développés d'une façon adéquate pour le contacter et travailler en liaison avec lui. La question devient de plus en plus un problème de reconnaissance de groupe que de révélation intuitive.

Secondement, il faut noter qu'il existe sur notre planète un groupe d'hommes et de femmes, appartenant à chaque nation, qui sont nettement sur le sentier de l'état disciple et qui, en raison de leur condition, servent tous précisément la race humaine. Ils sont subjectivement et étroitement unis en un seul corps que, faute d'un meilleur nom, nous avons appelé le Nouveau Groupe des serviteurs du Monde. Leurs caractéristiques sont bien connues, car de nombreuses et attentives études de ce groupe ont été faites depuis deux ou trois ans et de nombreuses personnes en font partie. …

 Il est encourageant pour nous de remarquer cependant que le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, qui travaille en liaison avec le plan des Grands Etres qui émerge rapidement, s'est accru en nombre d'une manière vitale au cours des années passées et qu'il existe une union en son sein beaucoup plus étroite qu'auparavant. Le groupe est en fait divisé en deux parties :

 1. Un noyau intérieur, composé des serviteurs actifs qui savent qu'ils sont des disciples, qui est consciemment en contact avec le Plan et qui travaille énergiquement à son développement.

 2. Ceux qui ont répondu à la vision qui leur a été présentée par ce noyau intérieur et qui se sont nettement alignés du côté du Plan.

Ce sont, par conséquent, des hommes et des femmes de bonne volonté.

 Lié à ces deux groupes, il y a un public rapidement croissant qui commence à réagir de plus en plus aux nouvelles idées. Il a manifesté son intérêt et il est désireux de voir le Plan se matérialiser sur terre sous des formes appropriées. Les besoins divers de tous ces groupes doivent être satisfaits et c'est là précisément le problème de tous ceux qui travaillent en collaboration consciente avec la Hiérarchie. (15-649/51)

 2.

 Objectif du plan.

 Il a été dit que Ceux qui constituent le gouvernement intérieur du monde, ou ce qu'on appelle la Hiérarchie planétaire, travaillent à faciliter l'entrée des nouveaux buts et idéaux dans la conscience de la race.

 Les nouveaux buts et idéaux sont caractéristiques du Nouvel Age.

Cette déclaration est importante, car elle indique que l'effort actuellement entrepris se trouve sur la même ligne que le développement évolutif qui se poursuit sur notre planète. Il est donc assuré du succès final. Le travail que le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde s'efforce d'accomplir est destiné à hâter ce processus et ainsi d'éviter une longue période de détresse et de désordres. Que cet effort réussisse ou non, le but final sera atteint, mais ce moment peut être plus proche si les hommes apprécient justement la situation qui les confronte immédiatement et s'ils prennent les mesures nécessaires pour changer les conditions présentes.

 Le nouveau Plan des Grands Etres est donc, en dernière analyse, simplement une extension du Plan tel qu'il a toujours existé. Aucun changement dans l'idée de base n'est impliqué. Le succès de l'effort présent dépend de la disponibilité des forces qui oeuvrent pour le bien et le progrès et de la capacité des disciples du monde d'agir à l'unisson et ainsi d'influencer l'opinion publique de manière qu'il y ait un changement à l'échelle mondiale dans les attitudes des hommes, mais les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde doivent s'abstenir de dissiper leurs efforts en des activités secondaires. Pour celles-ci, du temps sera disponible une fois que le but principal aura été atteint. Les objectifs immédiats du Plan peuvent être exposés comme suit :

 1. Elever le niveau de la conscience humaine, de façon à ce que les hommes et les femmes pensants et intelligents soient consciemment en contact avec le monde des idées et le domaine de la perception intuitive. Cela signifie qu'ils seront réorientés vers la réalité.

 La plupart des hommes et des femmes seront alors conduits, en fin de compte, à déplacer leur attention du monde des émotions dans lequel ils ont vécu jusqu'à présent. Ils commenceront à vivre davantage dans leur nature mentale, et à penser avec clarté et sagesse. Un des résultats directs d'une conscience croissante des deux groupes mentionnés plus haut sera le bénéfice que les masses en retireront, dans leur ensemble. Elles verront leurs conditions d'existence si améliorées et si sagement ordonnées que le présent état de crainte, de lutte et de compétition intenses pour l'existence sera remplacé par une véritable condition de stabilité et de sécurité. Une vie moins occupée sera en conséquence possible et ce fait permettra aux hommes de développer leurs pouvoirs, mentaux et spirituels, d'une façon normale.

 Ceci n'est pas le tableau d'une utopie immédiate. Modifier la situation présente, même dans une faible mesure, représente une tâche herculéenne et exigera du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde qu'il tende ses forces au maximum.

 2. Le second objectif de Ceux qui exécutent le Plan est la clarification de la situation internationale. Il est nécessaire que chaque nation comprenne deux choses : d'abord, l'importance qui s'attache à ce qu'elle s'occupe de ses propres affaires et de ses propres problèmes internes, qui sont ceux posés par l'embellissement de la vie nationale, par l'instauration de l'ordre, de la stabilité et, avant tout, de la liberté. Chaque nation doit, sur le plan interne, s'ajuster à la paix. Cela doit s'effectuer non par la force des armes d'un groupement puissant, mais par la sage considération des besoins du peuple entier, sans qu'aucune partie de la vie nationale n'en soit exceptée.

 Secondement, l'importance primordiale pour chaque nation de comprendre ses responsabilités à l'égard des autres nations et les rapports réciproques de toutes les parties de la vie dans notre monde…

 3. Le troisième objectif est la croissance de l'idée de groupe, avec un accent mis généralement et consécutivement sur le bien du groupe, la compréhension de groupe, les relations réciproques de groupe et la bonne volonté de groupe. Tels sont les quatre idéaux du groupe subjectif, travaillant sur le plan physique, que nous appelons le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde.

 Si ces idéaux peuvent être matérialisés, ce nouveau groupe fournira le noyau du groupe mondial futur qui unira graduellement tous les hommes pour la cause d'une fraternité véritable. Ce groupe ne s'occupera pas à expérimenter dans les différents secteurs de la vie humaine ou dans les problèmes du monde. Ses membres ne travailleront pas en vue d'une prédominance politique ou pour le succès de quelque expérience particulière tentée sur le plan économique, politique ou religieux. Leur travail est de placer l'accent sur les principes de base et sur l'éducation de l'opinion publique conformément aux nouvelles directions. Ils chercheront à révéler à l'humanité la véritable synthèse interne et sous-jacente, basée sur des objectifs uniformes, et qui conduit à la bonne volonté universelle permettant aux hommes de tous les pays de s'identifier avec leurs frères dans les autres parties du monde.

Ce groupe sera de caractère international, composé d'hommes de bonne volonté, intelligents, qui doivent inévitablement diriger les destinées du monde, instaurer la paix mondiale et organiser ainsi le nouvel ordre mondial. Ils accompliront cela sans recourir à l'emploi d'anciennes méthodes politiques, de violentes propagandes et de la force organisée qui sont caractéristiques de l'ancien ordre. Leur méthode est une méthode d'éducation ; ils façonneront l'opinion publique et alimenteront la bonne volonté naturelle et l'interdépendance nationale, religieuse et économique.

Ce qu'ils cherchent réellement à faire est d'éveiller et de rendre pleinement actif un aspect de la nature humaine déjà présent mais qui, jusqu'ici, a été subordonné à des fins égoïstes ou ambitieuses. Les êtres humains sont naturellement bons lorsque leur esprit n'est pas faussé et que leur vision n'est pas altérée par les enseignements erronés fondés sur quelque intérêt égoïste, sur la propagande politique ou les difficultés religieuses. …

 Ces buts seront atteints, non par la propagande appuyée par la force, mais par l'exemple appuyé par le sacrifice et l'amour. Un autre objectif important du Plan, qui se matérialisera plus tard lorsque les conditions mondiales seront améliorées, est l'émergence en activité du groupe d'âmes dont le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde constitue la représentation externe. Cette apparition peut-être appelée (en termes chrétiens) la seconde venue du Christ avec Ses Disciples, ou bien on peut l'appeler la manifestation de la Hiérarchie planétaire ou encore l'apparition des Maîtres de la Sagesse Qui restaureront sur terre les anciens mystères et institueront à nouveau l'ordre de l'Initiation.

 Voilà une idée large et générale des objectifs du Plan et le but de ses Gardiens. Chacune de ses phases constitue un champ de service actif et tous les hommes de bonne volonté en tous lieux et les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde ont leur place dans l'un ou l'autre de ses départements. Les membres de ce groupe constituent en réalité un groupe intermédiaire entre les Gardiens du Plan exprimant le mental et le dessein de Dieu, et le public intelligent. Ils constituent le "cerveau moteur" de la planète car en fin de compte ils sont en lutte avec le problème de l'agitation et de la détresse dans les domaines économiques, politiques et religieux. C'est par eux que le Plan doit s'exécuter ; s'ils travaillent avec le désintéressement et la sagesse désirés, et s'ils font preuve en action d'une habileté suffisante, ils atteindront finalement à un vaste pouvoir. Toutefois, ce sera un pouvoir basé sur une bonne volonté intelligente, sur une juste compréhension de la fraternité et sur une détermination d'instaurer le bien pour l'ensemble de l'humanité et non pour le bien de certaines sections de la vie nationale ou pour celui de certaines nations aux dépens d'autres sections et d'autres nations.

 D'où l'accent que je mets constamment sur la nécessite de penser en termes de bonne volonté vis-à-vis de l'ensemble. (15-652/7)

 t) Impression du plan

 1.

La Hiérarchie est la gardienne de l'aspect du Dessein planétaire cyclique appelé le Plan ; il couvre des périodes relativement brèves, telles que des civilisations, en ce qui concerne l'humanité. Pour ce qui est de Shamballa, le groupe intermédiaire de Travailleurs, qui méditent et créent, est appelé à l'activité afin de recevoir l'impression de l'activité hiérarchique immédiate désirée, et de transmettre les énergies nécessaires de Shamballa aux ashrams unis, informant ainsi ésotériquement la Hiérarchie de ce qui mérite une attention immédiate.

 De plus, sur un niveau inférieur de la spirale évolutionnaire, la Hiérarchie à son tour imprime, au Nouveau groupe des serviteurs du monde, le Plan qui doit être appliqué immédiatement pour aider l'humanité. Ce groupe est l'agent créateur majeur dans les trois mondes, pour ce qu'il reste à courir de ce cycle d'expérience planétaire. Il n'en a pas toujours été ainsi. L'humanité peut maintenant travailler intelligemment au Plan présenté et ceci pour la première fois dans l'histoire. Je souhaite que vous le notiez. Les hommes peuvent maintenant apporter leur petite part en vue de susciter la manifestation du Dessein divin, car ils sont maintenant parvenus à la capacité mentale nécessaire. Lentement le gouvernement et le développement créateur des trois règnes inférieurs de la nature sont retirés à l'évolution des dévas (responsables jusque-là) et placés lentement sous la surveillance de l'humanité ; ainsi qu'il est dit dans les anciennes Archives des Maîtres :

 "Un jour, les Seigneurs solaires, par le moyen de manas (le mental), gouverneront les seigneurs lunaires de substance élémentale, et non seulement les leurs, mais ceux qui comptent sur eux pour les aider. Ainsi la rédemption viendra à tous à travers l'homme, et la gloire du Seigneur du Monde apparaîtra." (6-223/4)

 2.

 Tout ce que nous sommes capables de reconnaître du Dessein est le Plan hiérarchique, et seulement les disciples et aspirants avancés peuvent le juger et le reconnaître. Ce Plan est basé sur la connaissance de la direction divine dans le passé ; sur la reconnaissance du progrès fait depuis ce passé jusqu'au présent, puis sur l'effort de devenir sensible à l'émergence correcte de ce Plan – incarnant toujours un aspect du Dessein – dans le futur immédiat. Le Dessein est relié au passé, au présent et à l'avenir ; les Agents du Plan sont impressionnés depuis Shamballa en passant par les Nirmanakayas. Le processus est alors répété et l'humanité avancée fournit les récepteurs sensibles au Plan tel qu'Il leur est transmis par les Agents d'impression, les Maîtres travaillant par l'intermédiaire du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Ce groupe est la correspondance inférieure des Nirmanakayas, récepteurs de l'impression de Shamballa. Vous voyez ainsi la beauté et la synthèse, l'interdépendance et l'interaction coopérative, qui se manifestent nettement par la chaîne hiérarchique allant de l'Agent le plus élevé jusqu'au récepteur le plus bas de l'impression divine. (11-121/2)

 3.

 Derrière… l'humanité, se trouvent Ceux dont le privilège et le droit sont de veiller à l'évolution humaine et de guider les destinées des hommes. Cela, Ils l'exécutent, non pas par une domination qu'ils imposent et qui empiète sur la libre volonté de l'esprit humain, mais en implantant des idées dans l'esprit des penseurs du monde, en évoquant la conscience humaine, de manière que ces idées soient reconnues leur et deviennent avec le temps les facteurs qui dirigent la vie humaine. Ils forment les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde à la tâche de transformer les idées en idéaux. Ceux-ci avec le temps deviennent les objectifs souhaités des penseurs, et sont par eux enseignés à la vaste classe moyenne ; ainsi, ils sont façonnés en formes de gouvernement et de religion, constituant la base du nouvel ordre social auquel les masses sont patiemment incorporées. (15-638)

4.

Les travailleurs du plan intérieur et les disciples responsables de l'application du Plan ont fait de grands efforts pour atteindre et stimuler le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Ils y sont parvenus. Un tel succès ne dépend aucunement de la reconnaissance de la Hiérarchie de la part des Serviteurs. Lorsque cette reconnaissance a lieu, elle constitue une aide, mais elle dépend de l'aptitude à recevoir l'impression spirituelle, ce qui signifie, de l'aptitude à répondre aux nouvelles idées qui sont l'expression de l'esprit de fusion, de synthèse, de compréhension et de bonne volonté coopérative. Recherchez de semblables personnes et travaillez avec elles. N'adoptez pas l'attitude si répandue que c'est à elles de travailler avec vous. C'est à nous, qui connaissons peut-être le Plan un peu mieux qu'elles, qu'il appartient d'aller de l'avant. C'est à nous de faire preuve d'une compréhension intelligente et de donner l'exemple nécessaire en immergeant nos propres idées et nos désirs personnels dans le bien du tout.

 Si nous réagissons à tout cela, il doit y avoir de notre côté une nouvelle orientation donnée à notre vie entière pendant les quelques années à venir, consacrées à l'urgence des choses à accomplir. Cela impliquera nécessairement l'ajustement de notre vie aux nouvelles impulsions ; cela comportera l'élimination des choses non essentielles, de façon que nous puissions trouver le temps nécessaire à la tâche ; cela signifiera cultiver la sensibilité spirituelle qui nous rendra conscients des impressions et des impulsions venant du côté intérieur de la vie, et nous rendra aussi plus rapides à reconnaître nos frères qui se sont consacrés à la même vie de bonne volonté et qui se sont rendu compte, comme nous-mêmes, de l'urgence présentée par les besoins des hommes et de l'imminence du jour d'opportunité. Cela exigera chez tous le développement de l'esprit de silence, car le silence est la meilleure méthode par laquelle la force spirituelle est à la fois engendrée et accumulée pour nous. Cela nous amènera à nous entraîner à voir clairement les questions en jeu dans toute situation (personnelle, nationale ou internationale) et nous permettra alors d'y apporter la lumière interprétative de la bonne volonté exprimée. (15-746/7)

 u) Expression de l'amour du groupe

 1.

Seuls quelques individus, de-ci de-là, ont la vision de l'avenir, comprennent ce qui arrive et aperçoivent la beauté véritable du Plan qui émerge. C'est avec leur concours que les Membres de la Hiérarchie peuvent travailler, car, même si la compréhension leur fait défaut, ils n'ont aucune malveillance, aucune haine d'autrui. L'amour est le plus grand unificateur et le meilleur interprète.

 Cette énergie de l'amour est concentrée principalement dans le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, afin de servir les desseins de la Hiérarchie qui a choisi ce groupe comme principal canal d'expression. Ce groupe est composé de tous les disciples universels, comme de tous les initiés à l'oeuvre ; ses membres se recrutent dans tous les groupements d'idéalistes et de serviteurs et dans les rangs des individus les plus représentatifs dans le domaine de la pensée, en particulier dans la sphère de l'amélioration et de l'élévation de la condition humaine. La puissance de l'Amour-Sagesse peut s'exprimer à travers eux. Ces personnes sont souvent incomprises, car l'amour qu'elles expriment diffère grandement de l'intérêt personnel affectif et sentimental que témoigne le travailleur ordinaire.

Elles s'occupent essentiellement des intérêts et du bien du groupe auquel elles sont affiliées ; les petits problèmes de l'individu, occupé de ses intérêts mesquins, ne les concernent pas au premier lieu. Cela expose ces serviteurs à la critique des individus, et il leur faut apprendre à vivre avec cette critique sans y faire attention. Le véritable amour de groupe est plus important que les rapports personnels, bien que ceux-ci doivent être entretenus quand le besoin s'en fait sentir. Notez que je dis le besoin. Les disciples apprennent à discerner les nécessités découlant de l'amour de groupe et à se comporter conformément au bien du groupe, mais il est difficile à l'individu égocentrique de percevoir la différence. C'est par le truchement de ces disciples qui ont appris à discerner entre les mesquines préoccupations de l'individu absorbé par ses intérêts personnels et les nécessités urgentes du travail et de l'amour de groupe, que la Hiérarchie peut travailler et amener les changements nécessaires, qui sont essentiellement des changements de conscience. (9-20/1)

 2.

 Découvrir les membres du nouveau groupe des serviteurs du monde, chaque fois que c'est possible, et leur apporter un soutien. Cherchez-les dans toutes les nations où ils expriment de nombreuses manières de penser, et de nombreux points de vue. Rappelez-vous toujours qu'en doctrine et en dogme, par les techniques et les méthodes, ils peuvent différer largement de vous, mais dans l'amour de leurs semblables, dans leur bonne volonté pratique, et dans leur dévouement à l'établissement de justes relations humaines, ils sont avec vous, ils sont vos égaux, et ils peuvent probablement vous enseigner beaucoup de choses. (13-641)

 v) Stade de développement du disciple

 1.

 Le problème consiste à savoir sur quel échelon de l'échelle évolutive et dans quelle phase de développement on se trouve à un moment donné.

Derrière chaque être humain, s'étend une longue série de vies ; certains se dirigent maintenant vers le stade où domine l'expression égoïste de la personnalité et ils deviennent des individus à pleine perception consciente.

C'est pour eux un pas en avant comme l'est, pour vous, le Sentier du Disciple. D'autres individus sont déjà des personnalités et ils font des expériences avec l'énergie qui passe à travers eux, pour réunir autour d'eux, ceux qui vibrent à l'unisson avec leur note et pour qui ils ont un message. De là les myriades de petits groupes à travers le monde, qui travaillent dans chaque domaine de l'expression humaine. D'autres ont dépassé ce stade et sont en train de changer le centre de leur expression personnelle dans les trois mondes, poussés par une énergie qui est l'aspect supérieur de l'énergie de la personnalité. Ils ne travaillent, ni ne luttent, ni ne font des projets pour exprimer leur personnalité, pour augmenter leur influence dans le monde, ni pour attirer magnétiquement un groupe de personnes dont l'attention serait fixée sur eux, alimentant ainsi l'orgueil et l'ambition. Ils commencent à voir les choses dans une perspective nouvelle et plus juste. A la lumière du Tout, la lumière du petit soi pâlit, de même que la lumière des atomes du corps est oblitérée dans la lumière de l'âme quand celle-ci flamboie dans toute sa gloire.

 Quand ce stade de désintéressement, de service, de subordination au Soi unique et de sacrifice pour le groupe devient l'unique objectif, l'homme a atteint le point où il peut être reçu dans le groupe mondial de mystiques, de ceux qui connaissent, de travailleurs de groupe, groupe qui est la réflexion, sur le plan physique, de la Hiérarchie spirituelle. (4-397/8)

 2.

 Un des principaux enseignements qui ressort clairement de toutes les instructions de caractère véritablement ésotérique se rapporte à l'attitude de l'étudiant de l'occultisme. Il est censé s'occuper de questions subjectives et ésotériques dans le but de pratiquer la magie blanche. Il doit donc assumer et maintenir constamment la position de l'observateur, détaché du mécanisme de l'observation et de tout contact. Il doit se connaître comme une entité essentiellement spirituelle différente quant à sa nature, ses buts et ses méthodes de travail, des corps qu'il juge sage d'occuper temporairement et d'employer. Il doit se rendre compte de son unité et de ses lignes de contact avec tous ceux qui se sont engagés dans un travail semblable et arriver à la perception consciente de sa position dans la hiérarchie des êtres. Tant de faux renseignements ont été répandus, tant d'insistance a été mise à tort sur la position que l'individu occupe dans la soi-disant hiérarchie des âmes, que les disciples sains et équilibrés cherchent à diriger leurs pensées ailleurs et à éliminer, dans la mesure du possible, toute pensée de degrés et de stades d'activité. Il est possible que, dans cette réaction, on tende à exagérer dans la direction opposée et à ne pas tenir suffisamment compte de ces stades d'activité. Ne vous méprenez pas sur mes paroles ; elles ne contiennent aucun encouragement à chercher à déterminer à quel point se trouvent d'autres compagnons sur l'échelle de l'évolution. On l'a fait peu sagement dans le passé au désavantage de ceux qui étaient ainsi jugés, provoquant de la part du public des opinions peu favorables sur les mouvements spirituels. Si les différents stades étaient tenus pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire stades d'expansion de la conscience et de responsabilité plus grande, alors le danger de réaction de la personnalité envers les termes "disciple accepté, initié, adepte, maître" serait négligeable et beaucoup d'ennuis seraient éliminés. Il faut toujours se souvenir que le stade individuel doit être tenu rigoureusement secret ; le point d'évolution se démontrera par une vie de service actif et désintéressé et par une vision illuminée plus élevée et vaste que celle de la majorité des êtres humains.

 En pensant au Nouveau groupe des serviteurs du monde, il faut observer de la prudence. Chaque serviteur est seul responsable de soi, de ses actions et de son service et personne d'autre. S'il faut se faire une idée du degré d'évolution d'un individu, il est sage de ne pas tenir compte de ce que les autres disent, mais de se baser sur la tâche accomplie, l'amour et la sagesse dont il témoigne, la connaissance du Plan manifestée par une sage préparation du travail nécessaire à son exécution. Il faut se baser sur le sens ésotérique manifesté et sur l'influence, ou pouvoir, de l'aura qui soit étendue, constructive et inclusive. (4-601/3)

 3.

 L'incorporation consciente dans le groupe exige la cessation de la vie personnelle et amène la subordination du petit soi au travail du tout. Ces mots sont facilement écrits et lus ; ils contiennent pourtant la tâche de tous les disciples en ce moment. Lorsque ce stimulant et cette compréhension manquent, le disciple est encore loin de son but. (15-73)

 w) L'extériorisation de la Hiérarchie

 1.

 En ce moment, l'humanité traverse un cycle d'activité très grande.

Pour la première fois dans l'histoire des hommes, cette activité embrasse l'humanité sur une vaste échelle et dans les trois aspects de la conscience de la personnalité. Les états de conscience physique, émotive et mentale sont puissamment éveillés ; cette triple activité unifiée est accrue par un cycle d'activité planétaire également intense, dû à l'arrivée d'une ère nouvelle, au passage du soleil dans un nouveau signe du zodiaque et, par conséquent, à la préparation de l'homme à travailler avec des forces et des énergies nouvelles qui agissent sur lui. Au centre, le groupe des nouveaux Serviteurs du monde doit faire face à une vraie et réelle nécessité. Son action consiste surtout à se maintenir en un lien étroit avec l'âme de l'humanité, composée de toutes les âmes sur leur propre niveau d'existence par leur activité organisée, afin qu'il y ait toujours ceux qui "travaillent au cours des intermèdes" pour que s'accomplisse le Plan et que la vision soit maintenue devant les yeux de ceux qui ne peuvent encore pénétrer dans le haut lieu secret.

 Comme je l'ai dit souvent, ils doivent apprendre à travailler subjectivement afin de garder, dans ce cycle d'activité et d'expression exotérique, le pouvoir – latent chez tous – de se retirer dans le centre. En termes symboliques, ils représentent la porte. Les capacités et les pouvoirs peuvent périr faute d'être utilisés. Le pouvoir de se retirer dans le divin et la capacité de trouver le "sentier d'or qui conduit au clair bassin et de là au Temple du Retrait" ne doivent pas être perdus. C'est le premier travail du groupe des mystiques qui doivent maintenir le chemin ouvert et la voie libre, sans obstruction. Autrement, la magie blanche pourrait être perdue temporairement et le dessein égoïste de la nature de la forme assumerait une autorité imméritée. Ce fut la catastrophe qui se produisit à l'époque atlantéenne et le groupe des travailleurs d'alors dut se retirer de toute activité extérieure et cacher les divins mystères aux yeux des curieux et des indignes.

 Une nouvelle tentative de libérer les "prisonniers de la planète" se fait actuellement. La Hiérarchie, par l'intermédiaire du groupe des serviteurs du monde, cherche à se manifester et à rendre les mystères à l'humanité à qui ils appartiennent en réalité. Pour que cette tentative réussisse, il faut que tous ceux d'entre vous qui ont perçu la vision ou une partie du plan préétabli se consacrent au service de l'humanité, s'engagent à aider jusqu'à la limite de leurs possibilités (cherchez à interpréter ces mots) les serviteurs du monde, à sacrifier leur temps et leur argent pour seconder l'effort des Grands Etres. Ne vous donnez pas de repos, surtout dans votre travail de méditation ; maintenez le lien intérieur ; cherchez la vérité en tout temps. Le besoin et l'occasion propice sont grands ; que tous ceux qui peuvent aider le fassent. Tous peuvent être utilisés si la vraie nature du sacrifice est comprise et si chacun développe son habileté et s'efforce de travailler avec détachement. (4-520/1)

 2.

 La seconde entreprise de la Hiérarchie serait d'imprimer dans l'esprit des hommes éclairés les idées spirituelles exprimant les vérités nouvelles, par la "descente" (si je puis m'exprimer ainsi) des concepts nouveaux qui gouverneront la vie humaine et par "l'adombrement" de tous les disciples et du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, par le Christ Lui-même.

Cette branche d'activité de la Hiérarchie est en bonne voie de progrès ; des hommes et des femmes, en tous lieux et dans tous les domaines de la vie, énoncent ces vérités nouvelles, qui dans l'avenir guideront l'humanité. Ils créeront les organisations, les mouvements et les groupes – vastes ou restreints – qui familiariseront les masses avec la réalité du besoin et les moyens d'y répondre. Ils agissent ainsi, parce qu'ils sont poussés par les impulsions généreuses de leurs coeurs et par leur réaction pleine d'amour devant la détresse humaine ; ainsi, sans s'en rendre compte, ils travaillent à l'avènement visible du Royaume de Dieu sur terre. Il est impossible de nier ces faits, devant le témoignage apporté par la multiplicité des organisations, des livres et des discours. (8-48)

 3.

 De Grandes Forces se tiennent prêtes, sous une puissante direction spirituelle, à se précipiter dans ce monde chaotique, en proie à la confusion, au désarroi et cependant, rempli d'aspirations et d'espérance.

Ces groupes d'énergies sont prêts à être concentrés et distribués par la Hiérarchie, et cette Hiérarchie, sous la direction de Son Grand Chef, le Christ, est en ce moment plus proche de l'humanité qu'elle ne l'a jamais été au cours de l'histoire. Dans tous les pays, les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde sont attentifs aux directives de la Hiérarchie, unis dans leur idéalisme, leurs buts humanitaires, leur réceptivité aux influences spirituelles, la similitude de leurs buts intérieurs, leur amour du prochain et leur dévouement désintéressé au service d'autrui. On trouve aussi partout des hommes et des femmes de bonne volonté, prêts à se laisser guider en vue d'une activité constructrice, et à devenir capables, grâce à une formation graduelle, d'établir entre les hommes ces justes rapports qui n'ont en réalité jamais existé jusqu'à présent. (8-95)

 x) Préparation pour le Retour du Christ

 1.

 Nous avons considéré la nécessite de préparer la venue du Christ, et examiné les exigences fondamentales qui se présenteront aux hommes lorsqu'ils s'engageront dans l'activité nécessaire, laquelle inclut la récolte des fonds indispensables à l'accomplissement du travail préparatoire. Le travailleur doit avant tout décider si son élan et son attente spirituelle répondent à la tâche qui l'attend. Seul importe ce qui produit l'impulsion nécessaire à l'action, et seul le travailleur dont la vision sera assez claire pour lui permettre de travailler avec sincérité et compréhension sera à la hauteur de la tâche. Il doit découvrir qu'il est possible pour lui de jouer son rôle dans l'accomplissement du Plan divin. L'existence du Christ et la possibilité authentique de Sa réapparition doivent constituer des facteurs déterminants dans sa conscience. Il recherchera autour de lui des compagnons de travail poursuivant les mêmes buts que lui. C'est ainsi qu'il découvrira peu à peu qu'il existe sur la terre un groupe bien organisé et intégré auquel on peut donner le nom de "Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde". Il découvrira que ses membres sont partout, agissant dans tous les pays, dans tous les groupements organisés, religieux ou autres, consacrés au service de l'humanité et préparant le chemin du retour du Christ.

 Les Serviteurs du Monde, tout en travaillant sur le plan physique de la vie quotidienne, restent en intime contact intérieur avec ce centre spirituel d'énergie où ils peuvent puiser tout ce qui est nécessaire à un travail spirituel actif. Ce groupe fournit un champ d'action à quiconque cherche à manifester son désir de servir. Il constitue aussi ce centre de ralliement pour tous ceux qui consentent à être mis à l'épreuve, une occasion de démontrer leur persévérance et la nature de leurs motifs en attendant que leur développement spirituel les qualifie pour des tâches de service toujours plus vastes.

 Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde offre essentiellement un champ d'entraînement et d'expérience pour ceux qui désirent croître spirituellement et devenir des disciples actifs aux ordres du Christ.

L'apparition de ce groupe sur la terre à cette époque est un des signes qui indiquent le succès du processus évolutif de l'humanité. Cette méthode de travail, qui consiste à utiliser des êtres humains comme agents pour accomplir le travail du salut et de l'élévation du monde, fut inaugurée par le Christ Lui-même. Bien souvent, Il agit sur les hommes par l'intermédiaire d'autres hommes, atteignant l'humanité à travers Ses douze disciples (considérant Paul comme remplaçant de Judas Iscariote).

Bouddha a tenté la même expérience. Toutefois, Son groupe était plus en relations avec Lui qu'avec le monde des hommes. Le Christ envoya ses apôtres dans le monde pour nourrir, chercher et guider Ses brebis et pour qu'ils deviennent des "pêcheurs d'hommes". Pour les disciples du Christ, leur lien avec leur Maître était secondaire, par rapport à leurs relations avec un monde dans le besoin. La même attitude guide encore la Hiérarchie, sans que sa dévotion au Christ en soit diminuée. Ce que Bouddha avait institué symboliquement et embryonnairement devint durant l'Ere des Poissons, et à cause de ses exigences, une réalité effective.

 Dans l'Ere du Verseau où nous entrons maintenant, ce genre de travail de groupe atteindra un très grand développement, et le monde sera sauvé et reconstruit par des groupes bien plus que par des individus. Dans le passé, nous avons eu des Sauveurs du monde, des Fils de Dieu qui ont donné aux hommes un message leur apportant une plus grande lumière. Maintenant que les temps sont mûrs, et par suite du processus évolutif, un groupe se forme qui sauvera le monde et qui, incarnant les idées de groupe et soulignant la véritable signification de l'Eglise du Christ, agira sur les esprits et les âmes des hommes et les stimulera de telle sorte que le nouvel âge sera inauguré par un débordement de l'Amour, de la Connaissance et de l'Harmonie de Dieu Lui-même, de même que par la réapparition du Christ, en qui ces trois aspects de la divinité seront incarnés.

 Les religions du passé ont été fondées par une grande âme, par un Avatar et par une personnalité spirituelle exceptionnelle.

 L'empreinte de leur vie, de leurs paroles et de leurs enseignements a marqué l'humanité et subsisté pendant de nombreux siècles. Quel sera l'effet du message d'un Avatar ou d'un Sauveur du Monde se manifestant sous la forme d'un Groupe ? Quelle sera la puissance de l'oeuvre d'un groupe de connaisseurs de Dieu, énonçant la vérité, et subjectivement unis dans la grande tâche de sauver le monde ? Quel sera l'effet de la mission d'un groupe de Sauveurs du Monde, tous des connaisseurs de Dieu (à un degré plus ou moins grand) complétant leurs efforts, renforçant mutuellement leurs messages et formant, sous la direction du Christ visiblement présent, un organisme à travers lequel l'énergie spirituelle et le principe de vie spirituelle puissent influencer le monde ?

 Un tel groupe existe déjà, et ses membres se trouvent dans tous les pays. Ils sont relativement peu nombreux et fort éloignés les uns des autres, mais leur nombre s'accroît constamment et leur message se fera sentir de plus en plus. Ils possèdent un esprit constructif et sont les bâtisseurs du nouvel âge. C'est à eux qu'incombe la tâche de préserver l'esprit de vérité et de renouveler la pensée des hommes, afin que l'humanité dispose d'un intellect stable, capable de méditation et de réceptivité, et qui lui permettra de reconnaître la prochaine révélation de la divinité, telle qu'elle sera apportée par le Christ.

 Depuis 1938, ce Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde a été réorganisé et revivifié. La connaissance de son existence se répand dans le monde entier. Il est aujourd'hui composé d'hommes et de femmes de toutes nations et de toutes races appartenant à toutes les organisations religieuses et à tous les mouvements humanitaires, fondamentalement orientés vers le Royaume de Dieu, ou en voie de l'être. Ce sont des disciples du Christ travaillant consciemment et souvent inconsciemment à Sa réapparition, des aspirants spirituels cherchant à servir et à réaliser le Royaume de Dieu sur la terre, des hommes intelligents et de bonne volonté, s'efforçant d'accroître la compréhension et d'établir de justes relations humaines. Ce groupement se subdivise en deux groupes principaux :

 1. Un groupe composé des disciples du Christ qui travaillent consciemment selon Ses plans et auxquels se joignent ceux qui, instruits par eux, collaborent consciemment et volontairement.

Nous pouvons appartenir à cette première catégorie si nous le désirons et si nous sommes prêts à faire les sacrifices nécessaires.

 2. Un groupe composé d'aspirants, d'hommes et de femmes pensant en termes planétaires et travaillant inconsciemment sous la direction de la Hiérarchie spirituelle. De tels hommes sont aujourd'hui nombreux et occupent souvent des positions élevées ; leur rôle est de détruire les anciennes formes ou de construire les nouvelles. Ils n'ont conscience d'aucun plan synthétique intérieur, mais s'occupent avec désintéressement de répondre aux besoins

de l'humanité, du mieux qu'ils peuvent, assumant des tâches importantes dans le domaine de l'éducation.

 Le premier groupe est quelque peu en contact avec la Hiérarchie spirituelle et l'est dans une large mesure lorsqu'il s'agit de vrais disciples.

Ses membres travaillent sous l'inspiration spirituelle. Le second groupe est en contact étroit avec les masses humaines. Son travail est plus précisément inspiré par les idées. Le premier groupe s'occupe du Plan du Christ, dans la mesure où ses membres peuvent en saisir l'essentiel. Le second travaille avec les nouvelles conceptions et les nouveaux espoirs qui naissent dans la conscience de l'humanité à mesure que les hommes commencent à réagir subjectivement et souvent inconsciemment à la préparation pour le retour du Christ. Grâce au travail du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, l'humanité s'éveille sûrement aux possibilités d'avenir.

 Dans le monde entier, l'élite intellectuelle commence à prendre conscience de l'humanité comme ensemble, et cet éveil prélude à l'avènement de la fraternité. L'unité de la famille humaine est reconnue, mais avant que cette unité puisse prendre forme de manière constructive, il est essentiel que les barrières mentales existant entre les nations, races et classes soient renversées par les penseurs, hommes et femmes, du monde entier. Il est également essentiel que le Nouveau Groupe des Serviteurs répète dans le monde extérieur le genre d'activité exercé par la Hiérarchie lorsqu'elle a formé et développé ce même groupe. Il faut que les hommes soient partout amenés à comprendre les idéaux fondamentaux qui gouvernent le nouvel âge, et pour cela qu'ils subissent l'influence de ces idées et qu'ils les expriment. Telle est la tâche principale du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde.

 Au fur et à mesure que nous étudions ce Groupe et que nous apprenons à le reconnaître dans toutes ses ramifications et sphères d'activité – répandues dans le monde entier et incluant les travailleurs sincères et consacrés de toute nation, de toute religion et de toute organisation d'inspiration humanitaire – nous réaliserons qu'il existe aujourd'hui sur la terre un groupe d'hommes et de femmes qui, par leur nombre et leurs activités, sont parfaitement capables d'amener les changements qui permettront au Christ de revenir parmi nous. Ceci se produira s'ils sont suffisamment prêts à faire les sacrifices nécessaires, et s'ils consentent à oublier leurs divergences nationales, religieuses et sociales dans un service commun qui reconstruira le monde. Il faut qu'ils inculquent à l'humanité quelques notions essentielles, simples et fondamentales. Il faut qu'ils la familiarisent avec l'idée de la réapparition du Christ et de la manifestation du Royaume de Dieu. Leur tâche consistera principalement à synthétiser et à réaliser pratiquement l'oeuvre des deux grands Fils de Dieu, le Bouddha et le Christ.

 Le succès de l'oeuvre du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est inévitable. Il a fait beaucoup de progrès depuis 1938. L'intégration intérieure du Groupe, qui travaille en contact étroit avec le Christ et la Hiérarchie spirituelle, est telle que le succès est certain. Il forme un canal par lequel la lumière, l'amour et la puissance du Royaume de Dieu peuvent atteindre les travailleurs plus exotériques.

Sachons donc que tous les hommes et toutes les femmes spirituels, tous ceux qui cherchent à établir de justes relations humaines, tous ceux qui pratiquent la bonne volonté et s'efforcent sincèrement d'aimer leurs semblables forment partie intégrante du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde ; sachons aussi que leur tâche principale consiste à préparer les voies pour le retour du Christ.

 Permettez-moi de souligner ici que la principale méthode que nous devons employer et l'instrument le plus efficace entre les mains de la Hiérarchie spirituelle est de répandre la bonne volonté et de l'unifier en une puissance active… Je préfère cette expression à celle de "l'organisation de la bonne volonté". Aujourd'hui, la bonne volonté est un rêve, une théorie, une force négative. Elle devrait être transformée en une réalité, un idéal dynamique et une énergie positive. Telle est notre tâche, et là encore nous sommes appelés à collaborer. (8-180/6)

 2.

 Les premiers signes de Son approche et de celle de Ses disciples peuvent être déjà discernés par ceux qui remarquent et interprètent justement les signes des temps. Parmi ces signes, il y a, entre autres, le rassemblement spirituel de ceux qui aiment leur prochain. Ce rassemblement constitue en réalité l'organisation de l'armée physique extérieure du Seigneur, une armée dont les seules armes sont l'amour, la parole juste et les relations humaines équitables. Cette organisation inconnue s'est développée avec une extraordinaire rapidité après la guerre, parce que l'humanité est lasse de conflits et de haines.

 L'état-major du Christ est déjà actif sous la forme du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde ; celui-ci constitue le groupe de pionniers le plus puissant qui ait jamais précédé l'apparition d'un Grand Etre dans l'arène de l'existence humaine. Son travail est déjà visible, son influence se fait sentir dans tous les pays, et rien de ce qu'il a accompli jusqu'ici ne pourra être étruit. (8-44)

 y) Conclusion

 1.

 Les divers plans en cours d'examen pour l'avancement et la croissance du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde doivent sans cesse progresser et ils le feront. Les idées brièvement indiquées ci-dessus doivent être développées en détail. Des gens doivent être formés pour travailler à l'expansion de ces idées. Le grand public doit être éduqué relativement aux buts et aux objectifs du nouveau groupe. Des groupes de méditation doivent être formés, dédiés au travail consistant à contacter la vision et à puiser la sagesse et le pouvoir nécessaires. La Grande Invocation doit être utilisée d'une manière croissante et chaque jour, chaque heure, l'Invocation doit être prononcée. La substance de ce qui est présenté ici doit être remaniée et adaptée à l'usage du grand public, car c'est seulement par une répétition constante que les hommes apprennent, et ces choses doivent être dites et redites avant que le véritable travail du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde puisse se faire sentir.

 Le rôle du Nouveau Groupe est de contrebalancer les forces conduisant à la désintégration et à la destruction, en personnifiant en lui-même les forces d'intégration et de construction. Le Nouveau Groupe compensera en fin de compte la tendance (si dominante en ce moment) aux haines raciales, et l'enseignement qu'il donnera tendra à supprimer les idées actuelles si puissantes qui produisent les clivages et les barrières parmi les hommes, causant ainsi des séparations et des guerres. Là où apparaît un groupe, ou apparaissent des groupes, exprimant des idées qui mettent vigoureusement l'accent sur un aspect de l'opinion publique ou de la vie, là aussi doit inévitablement apparaître, suivant la loi d'équilibre, ce qui le contrebalancera. Au point actuel de l'histoire de la race, les groupes qui stimulent l'esprit de clivage et qui élèvent des barrières pour entraver le libre esprit de l'homme sont apparus les premiers. Ils exécutent le travail nécessaire car ils sont, eux aussi, compris dans le Plan. Ensuite, d'après la loi, des groupes doivent apparaître qui incarnent les idées conduisant à l'intégration et au travail constructif. Ils lanceront le monde vers une nouvelle courbe de la spirale ; ils combleront les brèches, briseront les barrières et mettront fin aux clivages. (15-667/8)

 2.

 La tâche confrontant le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde est vaste, mais ce n'est pas une tâche impossible. Elle est captivante, et, puisqu'elle constitue un modèle de vie que l'on s'impose, elle peut s'exécuter dans chaque aspect de la vie journalière. Nous sommes appelés maintenant à servir d'une manière intense pour une période s'étendant sur des années, à vivre d'une façon qui n'est pas normale et à accepter une responsabilité que nous connaissons depuis plusieurs années mais que nous n'avons pas acceptée. Notre intérêt a été puissamment suscité mais ne s'est pas manifesté comme il aurait pu le faire. La demande de coopération a été clairement exprimée du côté intérieur, ainsi que par les chefs et les travailleurs du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Nous avons répondu en offrant une aide mais sans sacrifice ; nous avons donné une certaine assistance mais cela a constitué un minimum et non pas le maximum possible (excepté dans quelques cas où l'assistance a été vraiment sincère et reconnue). On nous a dit que les membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde travaillent dans chaque région pour y répandre la bonne volonté, la compréhension mondiale et l'unité religieuse.

L'idée nous a rassurés et nous nous sommes reposés sur leurs efforts, efforts de quelques personnes pressées de toutes parts. (15-732)

 3.

 Je ne fais pas d'autre appel à votre aide. Je me suis efforcé de vous enseigner les nouveaux idéaux et le travail du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. La responsabilité de l'action appropriée et de l'effort en vue d'atteindre le public repose sur les aspirants et les disciples du monde qui lisent mes déclarations. Il n'y a rien que, personnellement, je puisse faire. C'est votre temps (et vous tous, sans exception, pouvez en donner un peu) que le Christ et l'humanité demandent aujourd'hui. C'est votre activité et le talent pour atteindre ceux que vous pouvez toucher que nous vous demandons. C'est votre argent qui est nécessaire pour nous permettre d'atteindre le public intéressé. C'est votre méditation et votre intense coopération intérieure qui construiront le canal à travers lequel l'esprit de paix peut opérer et les forces de Lumière peuvent entrer. La Hiérarchie attend. Du point de vue de Son opportunité à elle, elle a fait tout ce qui est possible. Le Christ se tient en un silence patient, attentif aux efforts qui permettront à Son travail de se matérialiser sur terre et Lui permettront de parachever l'effort qu'Il a fait, il y a 2000 ans en Palestine.

Le Bouddha plane au-dessus de la planète, prêt à remplir Sa part si l'opportunité Lui en est offerte par l'humanité. Je vous demande de noter ce que j'ai dit ici. Tout maintenant dépend des actions appropriées que prendront les hommes de bonne volonté. (15-750)

 4.

 Le monde nouveau sera construit sur les ruines de l'ancien. Une structure nouvelle va s'ériger. Partout, les hommes de bonne volonté, guidés par le nouveau groupe des serviteurs du monde, vont s'organiser en bataillons luttant pour la vie et leur tâche principale devra être de développer de justes relations humaines par l'éducation des masses. Cela implique le développement parallèle d'une opinion publique éclairée qui, ésotériquement, est la juste réponse au son communiquant la volonté de Dieu aux oreilles attentives. Alors, l'humanité sortira vraiment du désert, laissera les mers en arrière, et saura que Dieu est Feu. (18-88)

Vous êtes ici : Accueil SERVIR L'HUMANITE (COMPILATION DE DISCIPLE) 66 – Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde