N G S M . E U

LES NOUVEAUX GROUPES DES SERVITEURS DU MONDE

76 – Dangers dans la vie du service

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

76 – Dangers dans la vie du service

 

1.

 Il y a trois dangers principaux dans la vie de service. Il ne s'agit pas ici de l'entraînement du disciple, mais de sa vie dédiée au service et des activités auxquelles il se livre en tant que serviteur. Son tempérament, ses qualités physiques, affectives et mentales exercent un puissant effet sur son milieu, et sur ceux qui cherchent son aide. Il s'agit aussi de sa famille, de son entraînement et de son mode de s'exprimer.

 Le premier danger naît des conditions physiques. Je n'insiste pas sur ce point ; je me limite à prier les disciples d'agir avec sagesse, de s'accorder suffisamment d'heures de sommeil, d'avoir de la nourriture saine (ce qui varie d'individu à individu) et un cadre qui leur permette de travailler facilement. S'ils ne tiennent pas compte de ces suggestions, la pénalité se fera sentir par un manque d'énergie dans le service et un plus grand esclavage à l'égard du corps physique. Quand ce dernier est en mauvais état, le disciple doit répondre à un afflux de forces qu'il est incapable de diriger.

 Le deuxième danger est l'illusion astrale dans laquelle vit l'humanité et qui a le pouvoir de troubler les serviteurs les plus expérimentés. J'ai traité ce sujet en détail dans ce Traité qui a pour but, comme vous le savez, d'enseigner à dominer le corps astral et à comprendre ses lois.

Seule la maîtrise du mental, aidée de perception spirituelle, peut percer le miasme astral illusoire et révéler à l'homme qu'il est une entité spirituelle en incarnation et en contact, par le mental, avec le Mental universel. La pénalité qui touche le disciple, s'il est toujours victime du mirage persistant, est évidente. Sa vision devient confuse ; il perd le "sens du toucher" ainsi qu'il est dit dans les anciens commentaires. "Il erre le long des sentiers de la vie et perd de vue la grande route droite qui le conduirait au but."

 Le troisième danger, très fréquent en ce moment, est l'orgueil mental et l'incapacité qui en découle de travailler en groupe. La pénalité est souvent le succès temporaire et trompeur dans un groupe privé de ses meilleurs éléments et qui est formé seulement de gens qui alimentent la personnalité du chef de groupe. L'importance que le disciple donne à ses propres idées et à ses propres méthodes de travail lui fait constater que son groupe manque des facteurs et des individus qui le rendraient harmonieux et équilibré, qui apporteraient une contribution nécessaire à ses efforts et qui conféreraient à son entreprise les qualités qui lui manquent. C'est en soi une punition suffisante et qui amène promptement le disciple honnête à de meilleurs sentiments. Si le disciple intelligent, sérieux et fondamentalement sincère se trompe ainsi, avec le temps, il reconnaîtra que le groupe réuni autour de lui a été modelé par lui-même ou que les membres de son groupe ont contribué à le modeler. Souvent ils incarnent sa pensée et la copient.

La loi agit rapidement dans le cas d'un disciple, aussi les ajustements sont-ils rapidement effectués. (4-636/8)

 2.

 Que le mirage provenant de ce que vous parvenez aux buts de votre service ne vous aveugle pas, mon frère de longue date, vous empêchant de voir la nécessité d'un entraînement constant et continu. Souvent, le disciple est si absorbé par le travail qu'il faut accomplir qu'il oublie que la vie extérieure de service va devenir aride et occupée tout entière par la personnalité à moins qu'elle ne soit accompagnée d'une croissante sensibilité aux impulsions de l'âme. Cette âme est amour et compréhension. Ne cessez pas de vous occuper du problème de la véritable perception spirituelle, et ne vous préoccupez pas des travaux demandés par le service au point de négliger les leçons que vous-même vous devez apprendre. Vivez comme vous l'enseignez et que vos valeurs demeurent claires pour vous. Vous avez accompli de bons et loyaux services et vous avez aidé beaucoup de gens. Venez en aide à vous-même, sans mettre trop l'accent sur vos propres besoins dans votre propre conscience. (5-261)

 3.

 Vous ne vous en tenez pas nettement à votre ligne de service. Vous errez dans un beaucoup trop grand nombre de domaines où vous n'avez pas à servir et où on n'a pas besoin de vous. (5-612)

 4.

 Vous êtes capable de percevoir le Plan, mais vous vous occupez de vos propres plans et vous pensez qu'ils font partie du Plan. (5-613)

Vous êtes ici : Accueil SERVIR L'HUMANITE (COMPILATION DE DISCIPLE) 76 – Dangers dans la vie du service